Partagez | .
 

 GROUPE #1 & #2 → this is war.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com



groupes #1 & #2

Maxine, Clyde, Kayden, Kitty, Danny, Bobby, Prudence, Gwendolyne, Malicia, Logan, Billy, Teddy, Wanda,
Axel, Magneto, Susan & Clint
Troisième tour
Clyde ne rêve pas, ce sont bien des voix, qu'il entend. Elles sont encore lointaines, mais l'une d'elles semble se rapprocher. Alors Kitty n'hésite pas plus longtemps avant de traverser le mur épais qui les sépare de la liberté. Elle se retrouve nez-à-nez avec Hawkeye, qui la tient en joue. La jeune fille lève les mains, pour prouver qu'elle n'est pas une menace. « Il y a des gens coincés derrière ce mur. Des blessés, » dit-elle précipitamment et Clint hoche la tête avant de demander aux autres de le rejoindre.
Magneto, Billy et Wanda continuent de soulever des pans de mur et la structure en miettes du centre commercial, pour que tout ne s'effondre pas sur les derniers survivants. Alors Reed Richards s'avance dans le centre, prêt à apporter son aide. Susan le suit, tout en maintenant un champ de force autour d'elle, au cas où. « On va avoir besoin de muscles, aussi, » précise Hawkeye. La Chose et Hulkling échangent un regard, les autres semblent avoir les choses en main, alors ils pénètrent dans le centre commercial, à leur tour.
Le groupe évolue dans une semi-pénombre encore chargée de poussière. Finalement, ils aperçoivent Hawkeye et une jeune fille - Kitty - mais surtout, la masse de décombres dont l'archer parlait. « Je peux les faire sortir, mais seulement un par un et j'ai peur que ça ne tienne pas très longtemps, là-dedans, » fait la mutante d'un air angoissé. « Je vais y aller aussi, je pourrai retenir les décombres. Et si tout s'effondre, je suis le seul qui ne risque rien, » annonce Reed d'un air confiant.
Ils ont un plan, alors Kitty traverse le mur et Mr Fantastic se glisse dans une des brèches. Tous deux se retrouvent avec les autres et Richards commence à leur expliquer comment ils vont procéder. La jeune fille n'hésite pas avant d'attraper Danny, pour le faire passer de l'autre côté en premier. C'est une sensation étrange pour le jeune homme, mais une fois arrivé, il se retrouve nez-à-nez avec la Chose qui baisse les yeux sur sa jambe blessée, le soulève bridal style et commence à l'emmener à l'extérieur en se moquant pas mal de ses protestations.

explications
Et hop, on rassemble les deux groupes ! :hé: C'est bon, vous allez vous en sortir, enfin... si tout va bien.  Quelques petites règles pour que tout se déroule parfaitement :

Tout d’abord, nous n’imposons aucun ordre, vous postez quand vous voulez, quand vous pouvez, si vous avez une idée, n’hésitez surtout pas !
Pour éviter que plusieurs personnes écrivent en même temps et qu’un des deux se retrouve avec un RP à éditer ou modifier intégralement, nous vous proposons un petit système très simple. Dès que vous avez l’intention de répondre à l’intrigue (dans l’heure ou les deux heures qui suivent, pas plus), venez prévenir les autres ici.

Ensuite, comme nous voulons que ça aille vite, que ça s’enchaîne bien, nous vous conseillons d’écrire des RPs comportant entre 300 et 1000 mots. Si vous voulez faire plus, allez-y, personne ne vous en empêche, mais sachez que vous avez le droit de faire plus court que d’habitude ici.

Et enfin, dernière chose, participer à l’intrigue et y répondre rapidement vous rapporte des points !  N’oubliez surtout pas d’aller les réclamer ici. Sinon, le plus important, voici le nombre de points que vous pouvez remporter :

Répondre à l’intrigue en moins de 12 heures ›› 75 points
Répondre  à l’intrigue en moins de 24 heures ›› 50 points
Répondre à l’intrigue en moins d'une semaine ›› 25 points

Petit rappel : par « en moins de 12 heures », nous sous-entendons bien évidemment depuis le dernier RP posté, pas uniquement par rapport au post du PNJ ! ;)

Voilà c’est tout. Surtout, n’oubliez pas de vous éclater !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 472
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur

this is war
groupe #1&2


Il savait qu’il n’aurait pas dû venir, autant qu’il savait qu’il n’avait ni sa place ici ni la moindre légitimité ou même la moindre utilité, mais quelque chose le fit changer d’avis lorsque Logan, devenu tout aussi rustre et violent qu’il l’était d’ordinaire, l’attrapa par le bras et le traita d’incapable en le jetant presque à l’écart, insistant qu’il fallait le mettre à l’abri ou l’écarter d’ici. Un peu comme une façon de dire qu’il n’était pas un véritable X-man. Et Axel le savait, il n’était même pas véritablement un mutant comme eux l’étaient, il savait que ses dons ne venaient pas de sa propre existence mais bien d’une influence extérieure, et les regardant lutter pendant un long moment pour s’occuper des gravats et de l’évacuation des civils, Axel fronça les sourcils. Il se sentait et se savait impuissant, cependant, ses yeux se posèrent un court instant sur les doigts illuminés d’étincelles bleutées de Malicia, et une idée lui traversa l’esprit. Il ne savait pas se servir de son don, il ne savait rien en faire de concret, et peut-être était-ce parce qu’il était trop jeune ou parce qu’il lui manquait quelque chose, peut-être était-ce tout simplement parce qu’il était incapable comme semblait le penser Wolverine. Ou peut-être était-ce un surplus d’énergie en lui, comme il s’était mis à y penser en observant les lueurs qui s’échappaient d’elle alors que celui dont elles provenaient continuait de s’en servir pour protéger les survivants. À l’écart, mais suivant de près la mutante comme si ça le rassurait d’être près d’elle, Axel hésita un long moment et s’approcha de Malicia avec plus de détermination qu’il en avait montré jusqu’à lors. Traversant les gravats qui les séparaient avec hâte, il força le passage de sa main dans celle de Malicia, sachant pertinemment qu’elle essaierait de l’en empêcher en le repoussant mais maintenant sa pression sur la sienne du mieux qu’il pouvait, coûte que coûte, les yeux d’une lueur d’or bien plus vive qu’à l’ordinaire, comme deux soleils minuscules – Tout à coup, il sait ce qu’il fait. – Comme s’il n’était plus lui-même mais autre chose, comme si Hypérion était différent d’Axel.

La mâchoire serrée, son visage tout entier s’affaissait à mesure qu’il forçait son emprise autour de la main de Malicia et qu’il s’efforçait de laisser une partie de son pouvoir se déplacer de son être à celui de la mutante, et, dans un gémissement de douleur grave et rauque alors qu’il finissait par perdre contact avec elle, sans doute poussé en arrière plutôt que parce qu’il avait le contrôle sur ce qu’il se passait, Axel s’écroula à genoux au sol quelques instants. La respiration difficile, le souffle haletant et le corps endolori. Les yeux toujours plus brillants qu’à l’ordinaire, chacune des veines de son corps semblaient plus visibles, plus saillantes, celles qui partaient de ses tempes à sa nuque et celles de ses poignets étaient elles-mêmes illuminées de la même façon, et dans une voix différente, plus étrange, comme frappée par un genre d’écho lointain qui y donnait un son plus grave, il trouva la force de se redresser et de la regarder. « Désolé… » soufflait-il difficilement, bien que reprenant déjà quelques forces alors qu’il tournait la tête de nouveau vers les deux sorciers et Magneto, hésitant un instant puis apercevant du coin de l’œil la brèche où certains s’engouffraient, faisant d’abord un pas en avant, il ne remarqua qu’au second qu’il n’était plus en contact avec les débris et le sol, et fronça les sourcils avant de finalement comprendre qu’il était en train de voler plutôt que de léviter comme à chaque fois. « Oh, okay, d’accord. Cool. » marmonna-t-il en se redressant et en se dépêchant de traverser la distance qui le séparait de la brèche, suivi par une trainée d’énergie dorée qui en plus de faire joli faisait une fantastique source de lumière lorsqu’il traversa l’espace étroit pour arriver à l’intérieur et rejoindre les autres qui étaient déjà passés, fixant un instant l’Avenger d’un air mauvais avant de penser à autre chose et de se concentrer sur le présent, plutôt que de s’acharner à vivre dans le passé.




Dernière édition par Axel K. Howell le Dim 21 Fév - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1343
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
This is war.
Feat. Maxine, Clyde, Kitty, Danny, Bobby, Prudence, Gwen, Malicia, Logan, Billy, Teddy, Wanda, Axel, Magneto, Susan & Clint
and that's way too many people


Nous étions arrivés à une issue potentielle. L'une de celle que personne de saint d'esprit ne veut emprunter mais qui est aussi la seule qu'on puisse emprunter. Kitty pouvait nous faire traverser, je savais pas trop comment, mais elle nous disait ne pouvoir le faire que par un à la fois. Bonne chose qu'elle puisse le faire au moins. Je supposais qu'elle traversait seule pour tâter le terrain et j'entendais tout comme Clyde juste avant les voix de l'autre côté de la paroi. Je ne les reconnaissais pas mais fallait dire que si j'avais reconnu l'une d'elles, je me serais vraiment inquiété.

Bref, ça prenait une minute et elle réapparaissait. J'avais compris quand elle était partie le "comment" elle allait nous faire traverser et quoi que je trouvais ça super cool, je ne disais rien. A sa suite un homme apparu, un homme... élastique? Il avait traversé la brèche jusqu'à nous d'une façon assez bizarre il fallait l'avouer. Il nous expliquait la suite des festivités: Kitty allait nous faire traverser un à un pendant qu'il resterait là pour assurer que le plafond ne nous tombe pas sur la tronche. J'avais envie de sortir de là au moins autant que les autres mais je savais aussi la liste des priorités et commencer par évacuer les blessés était la meilleure chose à faire. Faisant quelques pas je contournais le petit groupe pour me retrouver à côté du brun élastique et tout en m’asseyant en tailleur j'éliminais ma propre pesanteur, me faisant flotter à la hauteur où je me tiendrais si j'étais debout sur mes jambes.

Je sortirais après les blessés, ou lorsque Kitty le déciderait. En attendant je pouvais aider avec ce plafond si un problème survenait.
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
this is war


« Je suis pas le seul à entendre ça, hein ? » Je fronce les sourcils, puis me retourne. Je tends l'oreille, pour vérifier que mon compagnon d'infortune n'a pas rêvé. Il me faut quelques bonnes secondes avant d'entendre les voix à mon tour. Mon visage s'illumine. Je me tourne vers les autres, et lance, déjà un pied dans le mur : « Bougez pas, je vais voir ! » Traverser ne me prend qu'un millième de seconde mais quand je me retrouve de l'autre côté, il y a une flèche à quelques centimètres de mon nez. Je lève les mains devant moi par réflexe, puis reconnaît le costume d'Hawkeye. Mes yeux s'illuminent une nouvelle fois. C'est la première fois que je me trouve sur le chemin de ce héros, alors qu'il est mon Avengers préféré. Les circonstances font que je ne suis pas aussi hystérique que je l'aurais été en temps normal, bien sûr, mais une vague d'espoir me submerge. Les Avengers sont là. Et peut-être d'autres personnes, peut-être les secours. « Il y a des gens coincés derrière ce mur. Des blessés, » Je fais précipitamment, sachant qu'il ne faut pas perdre de temps. Je ne peux ignorer le fait que le bâtiment craque encore de partout. Hawkeye fait un signe derrière lui. On vient nous sauver. Je pourrais le serrer dans mes bras, là tout de suite, s'il n'y avait pas tous ces gens derrière le mur qui attendent d'être secourus. D'autres héros débarque, et mon cœur de fan est presque sur le point d'exploser. Il faut que je garde mon sang-froid. « Je peux les faire sortir, mais seulement un par un et j'ai peur que ça ne tienne pas très longtemps, là-dedans, » je lance, pressante. Un nouveau bruit de pierre vient illustrer mon propos. Il faut qu'on se dépêche. « Je vais y aller aussi, je pourrai retenir les décombres. Et si tout s'effondre, je suis le seul qui ne risque rien, » Je souris et passe directement derrière le mur après avoir envoyé un regard entendu à Mr. Fantastic. Je ne risque pas beaucoup non plus, à moins que le bâtiment s'effondre complètement. Dans un cas extrême, je pourrais ne pas survivre non plus. Mais j'ai bon espoir qu'on réussisse tous à s'en tirer. Quand je me retrouve de nouveau devant le petit groupe, je leur envoie un sourire rassurant. « C'est bon, on va nous aider. » Par réflexe, j'attrape le bras de Danny, et commence à l'entraîner avec moi vers le mur. J'aurais pu choisir quelqu'un d'autre mais… Il est blessé. Et il faut qu'il s'en sorte. Et.. Je ne sais pas. « Souffle un bon coup » je lance, et nous fais traverser le mur, où il est réceptionné par la Chose. Je lui lance un dernier regard, malicieux, et repasse le mur. Je mets mes poings sur mes hanches et demande :  « à qui le tour ? »

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur

this is war
groupe #1 & #2


Alors il la sent, cette étincelle de magie familière. C’est comme un coup de jus qui traverse son corps. Son souffle se coupe et pendant un instant, Billy manque de paniquer. Mais il croise son regard et elle semble inquiète. Pour lui. Il tourne la tête, la gorge nouée et il lutte de toutes ses forces contre la fatigue, mais contre les larmes qui lui brulent les yeux, aussi. Un bloc de béton se détache de la structure et file droit sur Logan. Wiccan voit l’action au ralenti, il sait qu’il ne pourra pas l’empêcher, il n’aura pas le temps et— le morceau de béton est repoussé et fini sa course plus loin. « Si ça ne va pas… hurlez mon nom… Scarlet Witch. » fait-elle et Billy ne peut pas s’empêcher de sourire. Alors elle plonge à nouveau son regard dans le sien et un frisson parcourt l’échine du jeune homme. « Hey. Combien de temps tu penses pouvoir tenir? » Elle s’inquiète pour lui. Elle ne le connait pas, mais elle s’inquiète pour lui. Billy meurtrit sa lèvre inférieure de ses dents, parce que c’est elle. C’est bien elle. Après tout ce temps passé à désespérer de la voir devenir tout ce qu’ils ont juré de combattre, il la retrouve enfin. « Je ne sais pas, » murmure-t-il d’une voix rauque. Il tente de s’éclaircir la gorge, d’avoir l’air plus sûr de lui. « Mais ensemble, on peut— » Il se tait, parce que Magneto vient de les rejoindre.
Le cœur battant la chamade, Billy le regarde utiliser son don, pour empêcher plus de débris de s’effondrer et construire une arche de métal, qui vient consolider la structure, l’empêcher de plus s’effondrer. « Continuez de déblayer sans vous préoccuper de l’effondrement du bâtiment. Je m’occupe de ça. » Wiccan baisse ses mains, la lueur bleue qui l’entourait disparaît et il esquisse un sourire, il ne peut pas s’empêcher d’avoir l’air ému, parce que ça lui rappelle tant de choses, tant de bonnes choses. « Merci, » murmure-t-il à l’attention de Magneto.

Billy chancèle et manque de s’effondrer, mais une main ferme lui attrape le bras et l’accompagne doucement au sol, sur lequel il s’assoit. Quand il lève les yeux, il croise le regard inquiet de Wanda. Ses sourcils sont froncés, dans cette expression qu’il a si souvent vue sur son visage. Celle qu’elle affichait quand Tommy et lui se mettaient en danger. C’est de nouveau là, la boule dans sa gorge, les battements effrénés de son cœur. Il entend vaguement Hawkeye qui donne des ordres, le voit disparaître dans le centre détruit. Puis il capte le regard de Teddy et comprend qu’il va y aller, lui aussi.
Il ne peut pas s’empêcher d’avoir l’air inquiet, mais il hoche la tête. Se retient de le supplier d’être prudent. Il se sent inutile, assis par terre alors qu’ils entrent tous pour aller aider les gens coincés à l’intérieur. Billy passe une main dans ses cheveux, sur son visage.

Une exclamation attire son attention et quand il relève les yeux, il aperçoit Malicia et le mec qui a tenté de s’en prendre à Magneto, avec Logan. Il est en train de la toucher. Qu’est-ce qu’il fiche ? Billy remarque ses yeux, cette lueur, si familière. Sa gorge se noue. Impossible. Non, ça ne peut pas… Finalement, il relâche Malicia et s’excuse, avant de tourner la tête vers eux. Vers lui.
Le cœur de Wiccan manque un battement. C’est lui. C’est lui, il en est certain. Il est si jeune, plus que lui et c’est étrange, mais ça n’empêche pas les entrailles de Billy de se tordre, en croisant son regard. Ça ne l’empêche pas d’être terrifié, de le voir là. Hypérion. Le mutant s’élève dans les airs et le brun ouvre la bouche pour l’arrêter, mais déjà, il s’engouffre dans le bâtiment.

Est-ce que c’est lui, le responsable de tout ceci ? Une des premières choses que Billy a faites en arrivant ici, c’est rechercher la trace d’Hypérion. Et il n’a rien trouvé. Rien, strictement rien. Alors il s’est dit qu’il n’existait peut-être pas. Mais il est là, c’est lui, Wiccan en est sûr. Il fait si jeune. Peut-être n’est-il pas encore devenu le monstre qui a tué son père et son frère ?

Il perçoit de nouvelles exclamations et se tourne vers son origine, pour apercevoir Malicia. Ses yeux ont pris la couleur d’Hypérion. Ses mains brillent toujours d’une lueur bleue. Billy écarquille les yeux. C’est trop. C’est beaucoup trop. Brusquement, Billy semble avoir récupéré un semblant d’énergie. La panique laisse place à un air sévère, sur son visage. Alors il se redresse, tandis que Logan s’approche de Malicia, l’air inquiet. « Recule ! » s’exclame-t-il en s’approchant. Elle n’arrive pas à maîtriser tous ces dons, c’est trop et trop puissant. Si elle se laisse submerger…
Non, ça ne peut pas arriver. « Magneto ! » s’exclame-t-il en se tournant vers le mutant. « Il faut la contenir. Il faut la contenir, tout de suite ! » Le regard d’Erik alterne entre lui et Malicia, puis il hoche la tête. D’autres débris de métal s’envolent, s’assemblent. Ils tombent autour de la jeune femme, forment un mur haut et large. Billy s’élève immédiatement dans les airs et vient se percher au sommet, pour voir qu’elle continue de lutter, de toutes ses forces. « Malicia ! » appelle-t-il et elle lève les yeux vers lui. « Let go, » fait-il d’une voix ferme, assurée. Elle a l’air de vouloir refuser, mais elle ne peut pas se retenir plus longtemps.

Alors Billy s’écarte, un dernier bloc de métal referme la prison de fortune de Malicia et il lève les mains, pour former un champ protecteur de magie, tout autour du métal. Encore une fois, il sent cette étincelle familière de magie. Quand il tourne la tête, Wanda est là. Elle lui adresse un sourire confiant et joint sa magie à la sienne. Alors une explosion terrible retentit, la terre tremble et Wiccan lutte de toutes ses forces pour maintenir le champ protecteur. La prison de métal ne résiste pas et bien vite, il ne reste plus que le champ formé par Wanda et lui. Mais heureusement, les tremblements cessent et il voit Malicia retomber à genoux, complètement vidée de toute l’énergie qu’elle a emmagasinée. Déjà, Logan se précipite vers elle.
Billy baisse les bras, épuisé. Il chancèle et retombe sur le sol, le souffle court, la poitrine douloureuse. Ils ont réussi. Quand il lève les yeux à nouveau, il aperçoit la silhouette immense de la Chose, il a quelqu’un, dans les bras. Ils ont réussi à trouver des survivants, alors ? Wiccan esquisse un faible sourire, qui disparaît bien vite quand il reconnait la personne que Ben porte. « Danny ? » fait-il d’une voix rauque. C’est lui. Oh bon sang, c’est lui. « Danny ! » s’écrie-t-il, tandis que la panique s’empare de lui. Il n’est même pas capable de penser au fait qu’il n’est pas censé le connaître, ici. Danny était là-dedans. Danny était dans le centre et il est peut-être blessé, ou— Non ! Non.

Il plaque une main au sol et au prix d’un immense effort, se lève sur ses jambes, tremblantes. Il se traîne vers la Chose, qui continue d’avancer vers eux. Alors enfin, il entend Danny pestiférer, exiger qu’il le lâche, parce que c’est super humiliant, parce qu’il va bien. Ben semble en avoir marre de l’entendre couiner et le dépose sur le sol avant de signaler qu’il y en a d’autres à l’intérieur et qu’il y retourne. Alors Billy s’agenouille à côté de Danny, les yeux brillants de larmes. « Espèce d’idiot, » il hoquète faiblement. Ses yeux s’attardent sur sa jambe blessée et il approche ses mains, il peut l’aider, il peut— Mais rien. « Merde, » il souffle en fronçant les sourcils. Il essaye à nouveau, mais il se sent complètement vidé. Le peu d’énergie qu’il lui restait a servi à empêcher Malicia de faire sauter New-York. « Je suis désolé, » murmure-t-il, frustré. Il ne se rend même pas compte que son comportement n’a aucun sens, pour Danny.

_________________

give me my life back
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 161
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t177-danny-geronimo



groupe #1

Maxine, Clyde, Kayden, Kitty, Danny, Bobby,
Prudence, Roderick & Gwendolyne
Les pieds à nouveau sur terre, Danny se sent un peu plus confiant : aucun risque de mourir d'une chute. Le risque était plutôt de mourir écrasé par un immeuble de plusieurs tonnes. Youpi yeah ! La joie ! Enfin, au moins il n'aurait pas le temps de souffrir, ou l'espère-t-il. Automatiquement, son regard se tourne vers Kitty. Au moins, la jeune femme, avec son pouvoir, s'en sortirait. Elle, elle manquerait à des gens. Des personnes seront là pour la pleurer si elle meurt, sa mort ferait une différence. Contrairement à lui..., pense-t-il amèrement. Même s'il n'aime pas être le centre de l'attention, Danny, au fond, a toujours admiré les personnes solaires comme Kitty capables de d'attirer n'importe qui vers elle, d'attirer la sympathie des autres. Aurait-il pu être comme ça s'il avait eu une famille ? S'il avait eu la chance de grandir avec des parents ? Ou des frères et sœurs ? Il secoua la tête, s'appuyant sur un morceau de mur toujours debout. Ce n'était pas vraiment le moment pour penser à tout ça. Il devait se concentrer, aider les autres à trouver un solutions pour s'échapper.

Mais la voix du vominator se fit entendre. « Je suis pas le seul à entendre ça, hein ? » Danny se concentre, essayant d'entendre ce dont il parle et là, il les entends : des voix. Le jeune homme se tourne complètement vers un pan de murs écroulés. Bordel ! Quelqu'un est là ! Le cœur du contrôleur de temps s'accélère. Allaient-ils être sauvés ? Kitty se tourne vers eux avant de lancer d'une voix fort alors que son pied est déjà dans le mur. « Bougez pas, je vais voir ! » Le jeune homme s'appuie un peu plus sur le mur, attendant la jeune femme avec impatience. Le silence est lourd entre eux, attendant la sentence. Le bruit du bâtiment craque, effrayant un peu plus les gens piégés. Au bout de quelques secondes, la jeune femme revient un sourire immense et rassurant aux lèvres. « C'est bon, on va nous aider. » Danny soupire de soulagement avant de fermer les yeux, un sourire en coin. Putain de journée... Surpris, il sent qu'on lui attrape le bras avant de l'entraîner. Il relève les yeux et voit la silhouette de Kitty qui l'emmène vers le mur. Franchement, il n'est pas trop chaud pour retenter de traverser un mur, la sensation n'est vraiment pas agréable, mais a-t-il vraiment le choix ? Alors il se laisse emporté et la suit, fermant les yeux au moment où le mur se rapproche. « Souffle un bon coup », lance-t-elle. Ouais, elle est marrante, elle ! Mais il n'a pas l'habitude, lui. Mais il l'écoute et s’exécute, boitillant difficilement en la suivant.

Arrivé de l'autre côté, il n'a même pas le temps de remercier Kitty ou d'observer les gens qui viennent les sauver qu'il est attraper par un tas de pierres géant aka La Chose. Il ne voit pas le regard malicieux de la jeune femme alors que le superhéros l'emmène loin des décombres. « C'EST QUOI CE BORDEL ! » Il commence à se débattre entre les bras de son « sauveur ». « Du calme, petit homme. » La voix grave de la Chose se fait entendre et Danny pousse un grognement mécontent. « De un, je suis pas petit, je t'emmerde et de deux, putain, tu vas me lâcher car je ne suis pas éclopé ! Je vais bien ! LÂCHES-MOI ! » Danny a beau hurler, beau tergiverser, beau se débattre comme il peut, le superhéros est trop fort pour lui et ne fait même pas attention à lui ou ses gestes. C'est surtout les hurlements dans ses oreilles qui doivent le déranger. C'est vrai qu'on a toujours dit à l'orphelin qu'il avait une grande gueule malgré son corps de « crevettes ».

La Chose grommèle avant de presque le jeter à terre et de se rediriger vers l'intérieur du centre commercial. Danny se retient difficilement de le traiter de « connard », mais il n'est pas suicidaire au point d'insulter un mec pareil malgré son côté fouteur de merde. Mais il n'a pas le temps de se poser deux minutes qu'un jeune homme s'agenouille à côté de lui, les yeux brillants de larmes. L'orphelin lui jette un regard en coin les sourcils froncés. Qu'est-ce qu'il lui voulait celui-là ? « Espèce d’idiot, », hoquette-t-il faiblement. Danny fronce un peu plus les sourcils : c'est à lui qui parlait là ? « Je te demande pardon ?! On se connaît ?! » Le brun observe sa jambe blessée avant d'approcher ses mains mais rien ne se passe. « Merde, » souffle-t-il en fronçant les sourcils. Okaaay... Bizarre comme mec. Danny l'observe, le scrute, cherchant à déterminer ce qu'il se passe et ce qu'il tente de faire. « Je suis désolé, » murmure-t-il. Le jeune homme se sent mal à l'aise. Il ne comprend pas le comportement du brun à côté de lui. Peut-être que cette journée a été éprouvante pour lui ? Non, l'orphelin ne comprend définitivement pas.

Maladroitement sa main se dirige vers l'épaule du brun avant de la tapoter. « Ecoute, mon pote, t'inquiète pas d'accord ? Tout va bien. » Il repousse sa main, gêné de devoir réconforter un parfait inconnu. « Ma guibole va bien, rien que quelques semaines de repos ne peuvent arranger. » Putain, mais qu'est-ce qu'il fout ?! Il y a encore Kitty à l'intérieur et lui se retrouve là à parler à un putain de mec qui pleure pour il ne savait quelle raison. Il devrait être là-bas à aider les gens, à aider Kitty. Il espère qu'elle va bien. Son regard se perd vers le centre commercial alors que ses pensées se diriger vers la jeune femme, tout en fronçant les sourcils. Il commence à s'inquiéter de se préoccuper autant de quelqu'un d'autre que lui. Il ne l'a jamais vécu et ne sait pas vraiment comment réagir. Se tournant à nouveau vers l'inconnu, il finit par prendre la parole la main droite frottant sa nuque dans un geste gêné. « Sinon, c'est quoi ton nom ? Moi, c'est Danny. Après tout, tu viens presque de pleurer dans mes bras donc tu peux au moins me dire ton prénom. » Un petit rire nerveux lui échappe. Il n'est jamais à l'aise dans ce genre de situations...

THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 405
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
this is war


Il a quelque chose de très familier dans le regard. Je ne saurais vraiment dire quoi. Peut-être que je l'ai déjà vu quelque part. Peut-être qu'il fait partie de ces étudiants à l'université sur lesquels je ne m'attarde pas mais dont je connais plus ou moins les visages. J'ai du mal à le replacer, peut-être qu'il est tout simplement un étranger qui ressemble à quelqu'un que je connais.  « Je ne sais pas, » fait-il. « Mais ensemble, on peut— » Il s'interrompt quand le mutant plus âgé se poste près de nous. Une autre voix me sort de mes pensées. « Je suis Susan Richards, la Femme Invisible des Quatre Fantastiques, j'ai cru comprendre que vous aviez besoin d'aide. » Je me tourne vers la femme blonde qui vient d'apparaître. Elle est très belle, comme on me l'a rapporté plusieurs fois. Je ne l'ai jamais rencontrée auparavant, mais j'ai entendu tant de choses sur elle qu'une part de moi est presque soulagée de la voir ici, de l'avoir à nos côtés. Tandis que nous continuons à déblayer et à maintenir la structure aussi stable que possible, plusieurs de nos camarades avancent vers les brèches qui se sont ouvertes vers l'intérieur du centre commercial. Je n'ai pas un très bon angle de vue d'où je suis, mais je suppose que le plus important, c'est que tout le monde s'en sorte, alors je reste concentrée sur ma mission à moi, laissant les autres gérer ce qui se passe à l'intérieur. Clint Barton est l'un des premiers à être entrés, et je lui fais assez confiance pour gérer les choses là-bas. Je ne fais pas vraiment attention à ce qui se passe autour, en dehors de ça. Mais je sens immédiatement le changement chez le jeune homme qui est avec moi. Il commence à peine à chanceler que je le retiens par le bras. Je ne sais pas comment ce réflexe est né. Je l'ai senti, c'est tout. Je l'aide à atteindre le sol avec douceur, les sourcils légèrement froncés, inquiète. Peut-être a-t-il trop utilisé son pouvoir ? Je sais que je peux être très vite épuisée quand je le fais aussi. Il n'a vraiment pas l'air bien, et son regard fuit vers l'entrée des décombres. Il s'inquiète pour quelqu'un. Je ne sais pas qui, mais il s'inquiète pour quelqu'un. Une exclamation derrière nous nous fait immédiatement tourner la tête, et ma main droite, qui était restée braquée sur le bâtiment chancelant, arrête définitivement de retenir la charpente. Nous avons fait le plus gros, et nous avons sécurisé du mieux que nous pouvions. Sans compter que l'aide de Madame Fantastique et du mutant plus âgé. Je ne m'affole pas plus que ça… Jusqu'à ce que je vois le regard du brun, toujours au sol. Quelque chose ne va pas. Quelque chose ne va pas. La jeune femme derrière nous porte les mêmes étincelles que lui au bout des doigts, et ses yeux ont changé de couleur. Je n'ai aucune idée de ce qui est en train de se passer, mais j'ai un mauvais pressentiment. Le brun se relève, et crie à Wolverine de reculer quand il s'approche de la jeune femme. « Magneto ! » Son ton est presque inquiet. « Il faut la contenir. Il faut la contenir, tout de suite ! » Ils sont vraiment dans la galère, cette fois j'ai compris. Le mutant crée autour de la jeune femme une sorte de prison de métal à la vitesse de la lumière. J'en reste presque impressionnée. Mon camarade semble avoir retrouvé son énergie, et à l'aide de sa magie, s'élève afin de se poster en haut du mur bâtit part l'homme aux cheveux blancs. Je regarde mes propres mains. Nos pouvoirs sont si semblables, des dizaines de questions dansent dans mon esprit. Est-il une expérience d'Hydra ? Mes pouvoirs et les siens ont-ils un lien particulier ? Cette familiarité que j'ai ressentie, est-elle due à une quelconque connexion due à nos magies similaires ? Tout ça est si déconcertant. Je m'approche quand le dernier morceau de métal emprisonne pour de bon la jeune femme. Je crois comprendre qu'elle a beaucoup trop d'énergie en elle, ou de pouvoir. J'ai plusieurs théories, mais pas le temps de vraiment réfléchir. D'un geste de la main, je fais apparaître de nouvelles étincelles rouges qui dansent entre mes doigts. Je joins mes forces à celles du brun, après un regard entendu, pour créer un champ de protection autour du métal. C'est presque douloureux de continuer à retenir les champs quand la terre se met à exploser. Une grimace s'étire sur mon visage, résultat de l'énergie que je mets dans ma mission et de ma jambe qui me fait toujours plus mal. Mes doigts se crispent, mais je ne lâche pas. Bientôt, le métal est soufflé, et il ne reste plus que les étincelles bleues et rouges qui s'entremêlent avec une facilité déconcertante, une simplicité inattendue. C'est presque comme si le pouvoir du brun complétait le mien, me rendait plus forte, plus confiante, aussi. Je n'explique pas tout ça. Mais je me suis rarement sentie aussi forte et à l'aise avec mon pouvoir qu'en ce moment. Il va falloir qu'on ait une petite conversation après tout ça. La jeune femme, derrière notre barrière protectrice, tombe à genoux, et je comprends que c'est le moment d'arrêter. Mes mains retombent le long de mon corps, et je respire un peu trop rapidement. Ma poitrine se soulève et s'affaisse à un rythme un peu anormal… Mais je sais pourquoi. Après des mois à ne pas utiliser mes pouvoirs à ce point, mon corps a du mal à s'acclimater. Ma jambe cède et je m'assois par terre à mon tour, mes coudes contre le sol, pour retrouver mon état normal. J'avais oublié à quel point ce sentiment était merveilleux. Je ferme les yeux, indifférentes pendant de longues secondes à ce qui se passe autour de moi. Il y a comme un malaise qui s'installe dans ma poitrine. Je me bats depuis des semaines pour mettre mes pouvoirs au placard, et pourtant, je me sens plus heureuse que jamais, là, tout de suite. Comme si j'étais de nouveau entière, de nouveau pleinement moi. Je n'aime pas beaucoup l'idée de n'être heureuse que quand je les utilise. Et pourtant, j'ai l'impression que malgré moi, ils sont la clé de tout.

Je chasse mes doutes et mes sentiments contraires, et passe la main juste au-dessus de ma jambe. Oublier la douleur. Je n'aime pas faire ça, mais je ne suis plus à ça près. Je me remets sur mes pieds, et commence à courir en direction du centre commercial en ruine. Les autres ont déjà sorti quelques personnes, et mon camarade brun, qui semble encore plus épuisé qu'avant, est en train de discuter avec un jeune homme. Je tourne mon regard vers la brèche, et observe avec les sourcils froncés ce qui se passe à l'intérieur. Je ne sais pas vraiment ce que je peux faire désormais, les autres ont les choses bien en main, visiblement, et je ne peux pas vraiment prétendre pouvoir sortir les blessés des décombres avec autant de facilité que La Chose ou le jeune homme vert. Qui ressemble d'ailleurs beaucoup au Hulk. Je m'approche au moment où une jeune fille traverse le mur comme si c'était la chose la plus simple au monde. Derrière elle titube une jeune femme blonde (Gwen). J'avance et avec un sourire, dit : « Je m'en occupe. » à la plus jeune des deux. Je prends la main de la blonde et finit par passer mon bras autour de sa taille pour l'aider à avancer. « ça va aller, maintenant. » je fais à la jeune femme, qui boîte toujours. Je plains tous ces gens qui étaient dans le centre commercial. Ils ont du voir des choses qui vont les hanter pour toujours. Mais le plus dur est passé. Du moins je l'espère.

_________________

I'M AN ARMY OF ONE - MY CHAINS WILL BREAK
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
 
Event - This is war

Gwen tendait l'oreille, à la recherche des fameuses voix que visiblement, tout le monde entendait. Et en effet, il y avait bien des voix qui provenaient.. de l'extérieur. Aussitôt, Kitty se précipita dehors, et la jeune femme s'assit sur un débris, avant de défaire son garrot improvisé. La blessure était encore sacrément moche, mais au moins, elle ne saignait plus. Au moment ou elle remettait le bout de tissu roug de sang à sa place, la jeune mutante revenait de leur côté, et elle fut suivie quelques instants plus tard par... un type visiblement très élastique, qui se frayait un chemin jusqu'à eux à travers une brèche dans le mur. Quand il s'approcha d'elle, visiblement avec l'intention de l'aider, elle leva les yeux au ciel, avant de lever la main pour lui faire signe d'arrêter « C'est bon Mr Bubblegum, y en a d'autres qui sont dans un état pire que moi. » Gwen se leva avec l'idée de lui montrer qu'elle tenait solidement sur ses deux jambes, mais ça n'avait pas l'air d'être vraiment ça, vu que sa jambe manqua de céder sous son poids. Visiblement, la même si elle ne saignait plus, l'hémorragie était quand même relativement importante « Les autres ne sont pas à deux doigts de tomber inconscient à cause d'une hémorragie. » Bon, il fallait bien avouer qu'il marquait un point. Même si il exagérait un peu la chose en présumant qu'elle allait tomber dans les vapes. C'est donc avec un grognement qu'elle laissa le nouveau venu la soutenir, et quand Kitty revint après avoir emmené l'autre boiteux dehors, sa béquille humaine la désigna pour avoir l'immense honneur de sortir de cet enfer.
Pas très rassurée à l'idée de passer à travers un mur, Gwen se força toutefois à rester calme et à ne pas montrer qu'elle avait peur. Après tout, passer à travers un mur, qu'est-ce que c'était quand on traversait un portail menant à un monde parallèle sans finir en un petit tas de bouillie radioactive? Prenant une grande inspiration, elle ne pût cependant s'empêcher de fermer les yeux au moment de traverser. Et avant même d'avoir eu le temps de dire ouf, elle était dehors. S'éloignant du centre commercial en ruine en titubant tant bien que mal, Gwendy vit une autre jeune femme, qui avait l'air un poil plus vieille qu'elle lui l'aider à marcher. La femme-araignée aurait bien volontiers protesté, si elle n'était pas trop fatiguée pour ça. L'adrénaline cessait de faire effet, et bientôt sa jambe allait lui rappeler qu'elle avait un joli trou qu'il était préférable de refermer au plus tôt. Passant un bras autour des épaules de l'inconnue, Gwen afficha un sourire qui se voulait enjoué « Oh, on a juste eu affaire à Electhor... ou Darth Sidious. » Encore de l'humour, comme à son habitude. Sa façon à elle d'évacuer la pression « Au fait, moi c'est Gwen. Gwen Stacy. »  Avoir frôlé de peu la mort n'empêchait pas de faire preuve de la plus élémentaire des politesses. Surtout qu'il y avait bien plus urgent à faire que d'aider Gwen à boitiller misérablement jusqu'à un endroit ou elle pourrait se poser.




Fiche bye Ethna
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
this is war


Leur demander la discrétion semble vain. Entre l’un qui vomit et l’autre qui parle à voix haute. Demander que le silence se fasse est impossible. Ils n’ont pas conscience. Ils n’ont pas l’entraînement des X-Men. Ils n’ont pas l’expérience d’agents sur-entraînés. Ils ne sont que des personnes normales. Des personnes qui n’auraient pas dû se trouver ici. Au mauvais endroit, au mauvais moment. Bobby oublie parfois ce que c’est. D’être normal. D’avoir une routine. De ne pas participer à des missions. De ne pas côtoyer l’impossible. Il oublie que tout le monde ne vit pas dans un Institut pour mutants. Il oublie que tout le monde ne s’habille pas d’une combinaison et ne voyage pas en jet privé. Il oublie. Mais il s’en rappelle, maintenant. Leur petit groupe d’estropiés poursuit son avancée. Bobby reste sur ses gardes. La peau glacée. Les mains prêtes à réagir. Il n’a pas la mutation aussi réactive que Snow, mais il peut quand même créer un mur de glace rapidement. Il garde un oeil à gauche, à droite, derrière, devant. Il marche parfois à reculons pour s’assurer que personne ne surgit dans leur dos. Il craint le pire. Il craint l’apparition de la personne responsable. Il craint que le centre commercial leur tombe dessus. Il craint que Kitty, Snow et les autres ne s’en sortent pas vivants. Il doit s’assurer que tous retrouvent leur vie. Cette responsabilité lui incombe en partie. Kitty et Snow sont présentes. Deux X-Women qui ont suivi le même entraînement. Mais il est le plus âgé. Le plus expérimenté. Celui qui devrait avoir la solution. Sauf qu’il n’en a pas, pour l’instant. Aucune. Rien. Il veut juste sortir. C’est dans ces moments qu’il remercie les entraînements intensifs de la salle des Dangers. La pression et le stress sont mieux gérés. Les réflexes sont plus aiguisés. Au moins, il a cela pour l’aider.

Il y a des voix. Le gars a raison. Il y a des survivants quelque part, là-bas. Peut-être même des secours. Ou peut-être le danger. Mais ils ne peuvent pas le savoir. Ils n’ont aucun moyen de le découvrir. Ils doivent y aller et croiser les doigts pour que ce soit bon. Pour qu’ils ne risquent pas de mourir. Kitty y va. Elle ne cherche pas à comprendre. Elle fonce tête baissée. Fidèle à elle-même. Elle passe à travers les décombres. Bobby s’est détourné. Il observe les alentours. Il s’assure que personne ne compte leur tomber dessus. Enfin, Kitty est de retour, accompagnée par Mr Fantastic. Le soulagement. Ce qui les attend derrière ce mur de débris est salvateur. Ils vont pouvoir en finir rapidement. Ils vont pouvoir sortir de là. Danny est le premier à partir. Le tour de la jeune femme blessée est arrivé. Lorsque Kitty est de retour, Bobby désigne Clyde. Le dernier blessé à devoir être évacué en priorité. Ensuite, ils pourront mettre Snow à l’abri. Ils pourront demander à Kayden de partir. “Tu devrais prendre celui-ci et fais attention qu’il ne te vomit pas dessus.” Il n’a pas oublié la sensation infecte du repas digéré qui se glace sur sa peau. En fait, il ne l’oubliera pas de sitôt. Autant que le malade retourne à l’air frais et soit soigné au plus vite. Bobby lâche les alentours du regard, le temps de poser ses yeux sur Snow. Le centre commercial est une épave. Un bâtiment où les gaines électriques sont dénudées. Un environnement chargé en électricité. C’est trop dangereux pour elle. “Tu es la prochaine, d’accord ? Tu dois t’éloigner de l’électricité et tu seras plus utile dehors.” Il est hors de question qu’elle reste plus longtemps ici. Hors de question qu’elle mette sa vie en danger. Hors de question qu’elle se fasse électrocuter si tout s’effondre. Il sait qu’il ne peut rien lui demander. Il n’a plus aucune autorité sur elle, mais il espère qu’elle aura l’intelligence de l’écouter. Qu’elle aura la présence d’esprit de suivre Kitty. Il repose son regard sur l’intérieur du centre commercial. Une idée le taraude. Et si il y avait d’autres survivants là, quelque part ? Impossible de leur tourner le dos. Impossible de les abandonner.

© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1343
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
This is war.
Feat. Maxine, Clyde, Kitty, Danny, Bobby, Prudence, Gwen, Malicia, Logan, Billy, Teddy, Wanda, Axel, Magneto, Susan & Clint
and that's way too many people


Déjà les blessés étaient tous dehors et je continuais de flotter nonchalamment, assis en tailleurs dans le vide, comme si tout était normal. Mon coude appuyé sur ma cuisse, ma main tenant ma tête, j'étais loin de la posture de méditation que tous le monde avait dû voir une fois dans sa vie dans n'importe quel mauvais film asiatique. J'attendais, simplement, que tout le monde soit sorti pour rejoindre l'air libre moi aussi mais soyons honnête: dans cette position j'avais surtout l'air de me faire chier. C'était pas le cas, le danger était partout. Le plafond menaçant de s'effondrer, le mutant responsable encore probablement capable de nous tomber sur la tronche, un gaz toxique mutant des égouts qui nous transformerait en tortues ninjas... On était à l'abris de rien.

Gwen était passé juste avant Clyde, le vomisseur de tripes, et juste après Danny. Bobby disait déjà à la blonde des neiges de sortir ensuite et je voyais bien que lui, pour sa part, était plus attentif aux alentours, comme déjà entrain de chercher d'autres survivants. Nous n'étions peut être pas les seuls à s'en être sorti mais certains pouvaient être piégés sous des décombres. Je pouvais être utile. J'avais envie de sortir, comme tout le monde, mais ça aurait été égoïste de ne pas donner un coup de main. Je commençais déjà à pivoter vers Iceberg quand une main ferme saisit mon bras et me tira dans l'autre sens. En apesanteur, Kitty n'avait eu aucun effort à fournir pour me traîner vers le mur et lorsqu'elle m'avait fait traverser je n'avais pas eu le temps de fermer les yeux, juste de pousser un léger cri rauque de surprise.

En une seconde nous étions de l'autre côté et je reprenais consistance. La traversée avait été froide, bizarre, vraiment bizarre, mais le pire ça avait été de voir l'intérieur du ciment, comme si j'y étais emmuré. L'espace d'un instant j'avais manqué d'air mais aussitôt dehors c'était passé, enfin c'était entrain de passer. Le souffle court, j'étais tombé à genoux au sol, ayant rendu à mon corps sa masse sous le coup de la surprise. Je voyais la lumière du soleil et mes yeux avaient du mal à s'y réhabituer. On était pas resté à l'intérieur si longtemps que ça mais ils avaient prit l'habitude de la pénombre et ça avait duré comme une éternité. Kitty était déjà repartie à l'intérieur et je m'éloignais de quelques pas pour dégager le passage. La zone des genoux de mon jeans était usé maintenant et je soupçonnais que mes genoux soient rappés en dessous. J'avais toujours ma plaie sur le côté du front mais c'était superficiel, enfin je n'y pensais pas vraiment sinon à cause de la faible douleur qui se répandait de façon circulaire par vague, rien de bien grave.

Un peu perdu dans tout ce foutoir je marchais doucement, me tenant hors du chemin de ceux qui s'activaient. J'étais dehors, j'étais sauvé, enfin un peu de répit.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
this is war
groupes 1 et 2


 
Elle était pas des plus utiles, mais elle faisait sa part. Elle aidait les blessées, poussaient les gravas pour que les victimes puissent en sortir. Elle avait encore au bout de doigts les étincelles bleues du garçon qui l'avait touchée tout à l'heure. Grâce à son pouvoir, elle avait réussi à faire disparaître momentanément la douleur, due à la dislocation de son bras. Mais celle-ci commençait à revenir. Va voir les secours, Malicia, fais pas la conne. s'entendait-elle dire. Pourtant, elle passait de blessé en blessé, inconsciente de son propre état. Le sang gouttait le long de son bras, elle sentait la chaleur du liquide lui inonder la main. Accroupie près des débris, elle ne vit pas Axel s'approcher d'elle. Elle ne réalisa sa présence que lorsqu'il lui donna la main. Il la touchait. Elle chercha, par instinct, à se libérer de son emprise, mais releva les yeux vers lui – et ceux du jeune mutant brillaient. Il s'évertuait, depuis son arrivée à l'Institut, à contrôler son don. Grâce à Malicia, il y arrivait ; oh bien sûr, il perdait pied et tombait à genoux, il avait le visage tordu par la douleur, quand elle sentait l'énergie affluer dans ses veines, mais à la seconde où le contact se rompit, il se dressa en homme nouveau. « Désolé... » souffla-t-il. Puis il partit. Laissant Malicia seule, surchargée de pouvoir. Elle pouvait le sentir à l'intérieur, celui du premier garçon, se mêler à celui d'Axel. Deux prises survoltées qu'on aurait jointes l'une à l'autre. « Trop, murmura-t-elle. C'est trop. »

Pendant un court instant, elle ne fait plus aucun bruit. Ses paupières sont closes et elle entend son cœur battre. Elle l'entend, réellement. Puis soudain, sa tête bascule en arrière et ses yeux, ses yeux brillent comme ceux d'Axel. Il y a du bleu qui lui sort des doigts. Accroupie au milieu des gravas, au centre de cette catastrophe elle luit, et elle crie. Avec force, comme si ça allait l'aider à se débarrasser du surplus qui circule en elle. Elle ne voit plus personne autour d'elle, elle ne voit que le pouvoir qui la traverse de part en part. Presque aussi brusquement, la première vague s'arrête et sa tête retombe lourdement. Elle halète. Sa gorge la tire d'avoir autant hurlé. Les pans de métal s'effondrent alors autour d'elle, et un instant, elle pense qu'ils vont l'écraser. Le sursaut passé, elle comprend que c'est Erik. Il l'isole. Il fait bien. « Malicia ! » Elle lève les yeux vers la voix ; c'est le garçon aux pouvoirs bleus. Il connaît son prénom, il connaît beaucoup de choses. C'est un mystère qu'elle n'est pas en état de résoudre. « Let go. » assure-t-il. Elle a retenu jusque là, elle peut retenir encore. Elle peut contenir, elle le sait. Il le faut. Sinon, elle pourrait faire souffrir tous les gens qui se pensaient sauvés. Un dernier regard au garçon, et un bloc de métal la prive de toute lumière. Assise dans l'obscurité, elle pense que c'est son dernier moment. Son pouvoir, finalement, l'aura tuée. Ce n'est pas grave. Tu as fait de ton mieux. Elle baisse les bras et elle lâche les vannes.

La décharge d'énergie est impressionnante. La terre sous Malicia tremble avec force. Le métal autour d'elle se désintègre. Il n'y a que le bleu et le rouge, une magie qui l'enferme. Qui protège les autres des vagues se déversant, quittant ses veines pour se perdre à nouveau dans le néant. Elle réalise qu'elle s'était élevée dans les airs lorsque les dons absorbés ont tous été évacués, et qu'elle chute de quelques mètres, dans les bras de Logan. Sa poitrine se soulève faiblement. Elle est exténuée. La journée s'arrête là pour elle, contre Logan et sans pouvoir. Vidée.


electric bird.
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 246
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
Le jeune homme brun de tout à l’heure semble soulagé que je vienne les aider. Je les ai à peine rejoint que je vois l’étrange lueur bleue autour de ses bras disparaitre lentement du coin de l’œil. Il se serait aussi effondré au sol, si la jeune femme avec un pouvoir qui ressemble au sien ne l’avait pas rattrapé et posé doucement par terre. Je me reconcentre sur le soutien du centre commercial. Après tout si je m’en suis mêlé, ce n’est pas pour que tout ça finisse en une tragédie encore pire que cela ne l’est déjà.

Je peux voir que les secours sont déjà en place. Hawkeye, Mr Fantastic, la Chose et le jeune homme blond qui aidait à déblayer l’entrée sont entrés dans le bâtiment pour aller secourir les personnes prisonnières à l’intérieur. Plusieurs secondes passent sans que personne ne sorte quand j’entends une exclamation derrière moi. « Magneto ! ». C’est encore le garçon brun qui m’appelle et il a l’air très inquiet. Je regarde autour de moi pour voir ce qui semble l’inquiéter à ce point et aperçoit Malicia et Logan non loin d’elle (mais il faut dire qu’il ne sont jamais loin l’un de l’autre). La jeune femme semble être en difficulté, ses yeux brillent d’une lueur bleue inhabituelle, de même que ses mains. Comme si elle était en surcharge. Il n’y a qu’une façon pour que cela arrive, et c’est que quelqu’un ait eu un contact avec sa peau. Mais qui peut bien avoir un tel pouvoir ?

« Il faut la contenir. Il faut la contenir, tout de suite ! » Les paroles du jeune homme aux étincelles bleues me sortent de mes pensées, et je regarde alternativement Malicia et lui avant d’hocher la tête. Nous devons nous occuper en priorité de Malicia, les autres peuvent bien attendre.

Restant tout de même en partie concentré sur le soutien du bâtiment, je m’empresse de tendre le bras en direction de Malicia et crée un genre de haute tour avec des morceaux de métal, afin de contenir le pouvoir qu’elle va libérer. Le jeune homme a juste le temps de s’élever dans les airs et d’adresser ces quelques mots à Malicia. « Malicia ! Let go. » avant que je ne referme la « tour » avec une dernière pièce de métal.

À son tour il créé une barrière avec son pouvoir, et est très vite rejoint par la jeune femme qui possède un pouvoir similaire au sien, quand soudainement la terre se met à trembler et la pression sur ma tour de métal s’intensifie. Je peux voir que la pression est également énorme sur les champs de protection, si j’en crois l’expression de leurs visages. Malheureusement ma tour de métal ne résiste pas à la puissance du pouvoir libéré par Malicia et est complètement désintégrée. Un soupçon de peur s’empare de moi quand je comprends que je ne peux plus rien faire pour l’aider. Heureusement les champs de protection combinés des deux jeunes gens tiennent encore le coup. Mais tiendront-ils jusqu’au bout pour éviter qu’une nouvelle catastrophe ne s’abatte sur nous ?

C’est quand je me demande ça que je sens le sol arrêter de trembler et que je vois Malicia, qui s’était élevée dans les airs en libérant tout ce pouvoir, retomber au sol. Elle est rattrapée par Logan alors que le jeune homme et la jeune femme laisse tomber leurs champs de protection, complètement épuisés.

Le soulagement s’empare de moi alors que je me concentre à nouveau sur le soutien du bâtiment. Malicia est saine et sauve, mais nous devons encore nous occuper des personnes dans le centre commercial. Et il semblerait que les secours portent déjà leurs fruits puisque je peux voir que déjà des personnes commencent à sortir. Comme ce jeune homme, porté par la Chose, suivi quelques instants plus tard par une jeune femme blonde et bien d’autres.

_________________

   - The time for subtlety is passing. Now is the time for change -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
this is war
groupes 1 et 2


 
Ils étaient sauvés. C'était la phrase qui lui clignotait dans la tête. Ils étaient sauvés. La jeune fille qui pouvait passer à travers les murs – sérieusement, les gars? – avait d'abord emmené de l'autre côté son compagnon, dont la jambe semblait mal en point. Clyde s'était retenu de protester. Son dos, complètement brûlé, recommençait à lui faire un mal de chien. Ce qu'il restait de sa chemise collait aux plaies. Ça allait être sacrément désagréable quand il faudrait retirer tout ça, il le savait. Il avait vu des hommes bien plus mal en point en temps de guerre. Il les avait entendus hurler à la mort. Bon sang, quelle merde ! La demoiselle revint aussi sec, et emmena une autre des donzelles du groupe. Clyde était indigné ! Il était le plus endommagé, non ? Il se tut pourtant, écoutant les craquements du plafond. Ils étaient sauvés. Ils finiraient tous par sortir à un moment ou à un autre, dans les secondes à venir. Il ne fallait pas s'inquiéter autant. C'était sûrement qu'il n'avait pas bu un seul verre depuis hier soir. Oui, ça lui montait à la tête.

Il jeta un œil à Maxine. Elle devait sortir aussi. Quand la jeune fille revint et lui prit doucement le bras, il essaya de se débattre. « Fais-la sortir d'abord. » fit-il d'une voix gravement secouée, en désignant la jeune Gordon. Mais la mutante fit non de la tête. « Les blessés d'abord. » répondit-elle avec douceur. Il la suivit à contrecœur. Il n'aimait pas laisser Maxine derrière. C'était sa source principale pour le dossier qu'il montait, d'accord ? C'était uniquement pour ça. Uniquement pour ça.

De l'autre côté, il fut pris en charge. Amené sur un brancard, allongé sur le ventre. Les secouristes grimacèrent en voyant sa plaie. Il leur demanda un verre de whisky, que personne ne lui donna. Du coin de l’œil, il guettait Maxine. Il voulait la voir passer les décombres, il voulait la voir à l'air libre. « Vous m'emmenez nulle part tant que j'ai pas vu cette gamine. » lâcha-t-il sèchement quand les urgentistes commencèrent à bouger le brancard. Ils se regardèrent, incrédules. Ils attendirent quelques minutes. Clyde la vit émerger de là. Un sourire passa, fugace, sur ses lèvres. Il leva la main à son encontre, mais allongé comme il l'était, et avec le dos complètement cramé, il ne réussit à rien. « MAXINE ! » beugla-t-il en dernier recours. Elle l'aperçut et se dirigea vers eux. « Je suis content que tu sois dehors. Je m'en veux de te demander ça, mais... tu crois que tu pourrais m'accompagner à l'hôpital ? » Son visage se tordit en un rictus de douleur ; l'un des secouristes avait palpé son dos. « Ces gars-là m'ont pas l'air très compétents, et je serai bien rassuré d'avoir un visage familier avec moi. » chuchota-t-il, sans vraiment baisser le ton. Il voulait que ses ambulanciers l'entendent. Il voulait que Maxine rigole. C'était du pain béni, si elle disait oui ils pourraient se lier davantage. Un pas de plus vers la réussite de son reportage. Un pas de plus vers elle.




electric bird.
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 405
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
this is war


« Oh, on a juste eu affaire à Electhor... ou Darth Sidious. » Je tourne des yeux surpris vers la jeune femme. Elle… Elle fait vraiment de l'humour ? Comment arrive-t-elle à faire de l'humour dans des circonstances pareilles ? Je l'admire, c'est clair. Cette fille a du en voir pas mal dans sa vie pour avoir une réaction pareille face à une telle catastrophe. « Au fait, moi c'est Gwen. Gwen Stacy. » Je lui souris, et mes sourcils se froncent légèrement. J'ai déjà entendu ce nom quelque part. Je ne sais pas vraiment où, ou qui me l'a dit. C'est que ça ne devait pas être très important. Peut-être est-elle aussi à la fac, et que nous nous sommes déjà croisées dans une soirée ou à la cafétéria. Je l'aide à aller s'asseoir sur l'un des bancs qui entoure le centre commercial. Ils sont encore debout, ceux-là. C'est presque ironique, quand on voit l'horreur qui se joue quelques mètres plus loin. Je jette un coup d'oeil à sa jambe. Les secours ne devraient pas tarder à arriver de toute manière. J'observe que Clint ressort du centre commercial, et suis presque tentée de lui demander ce qui s'est passé. Je n'ai pas vu grand-chose de là, ne connais pas les causes de tout ça. Mais à en juger par le regard sombre sur le visage de l'archer… Les choses sont peut-êtres pires que ce que j'imagine. Je ne peux m'empêcher de penser à Pietro, et espère qu'il n'est pas sorti faire n'importe quoi. Je sais bien qu'il s'en sort toujours, que sa super-vitesse lui permet de se sortir des situations compliquées en un éclair mais.. J'ai quand même peur de ce jour où il ne verra pas venir le danger, et où il réagira trop tard.

Je pose une main sur l'épaule de Gwen, et me relève après être restée une petite minute avec elle sur le banc. « Je vais aller voir là-bas s'ils ont encore besoin d'aide. » J'ai l'impression qu'ils sont encore en train de sortir des gens. C'est plutôt bon signe, ça veut dire qu'il y a un nombre plus important de survivants que prévu. Je ne m'aventure pas à l'intérieur, me contente de faire léviter quelques blocs de pierre pour les éloigner le plus possible du chemin. Comme ça, quand les secours arriveront, ils ne seront pas bloqués. Plus loin, la jeune femme que nous avons enfermée un peu plus tôt est inconsciente, dans les bras du fameux Wolverine. J'espère qu'elle va bien. J'imagine que tout ce pouvoir va la laisser k.o. pendant un bon moment. Je continue mon travail en silence, tentant d'ignorer l'horreur de la situation. Je rejette un coup d'oeil là où j'ai vu Clint il y a quelques minutes, mais quand mes yeux se posent sur l'entrée de la brèche, les étincelles rouges qui dansaient autour de mes mains s'éteignent, et un grand bloc de pierre s'écrase dans un grand fracas à quelques mètres de moi. Je reste là, bouche bée. C'est impossible. Ce que je vois est impossible. J'ai du abuser de mon pouvoir. Peut-être que j'ai des hallucinations, mon organisme n'a pas du apprécier le fait d'être aussi sollicité après que j'ai mis mes capacités en sommeil pendant de si longues semaines. Mes bras retombent le long de mon corps, et je fixe la silhouette devant moi avec incrédulité. Je dois rêver, halluciner. Il n'y a aucune explication plausible, autre que mon propre esprit qui me joue des tours, à cette vision tout droit sortie d'outre-tombe. Parce que Kayden est mort. Il est mort, on a du faire notre deuil, alors que les choses étaient déjà très difficiles. Sa mort a été le début de la fin de ma collaboration avec Hydra, le début de cette nouvelle vie que je mène aujourd'hui. Il est mort. Et pourtant, il est là. « Kay… Kayden ? »

_________________

I'M AN ARMY OF ONE - MY CHAINS WILL BREAK
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
This is War.

« The true soldier fights not because he hates what is in front of him, but because he loves what is behind him. » - G.K. Chesterton.
Q
uelqu’un venait les sauver. Quelqu’un venait à leur rencontre. Les voix en témoignaient, les voix et le truc élastique qui vient à leur rencontre. Les blessés d’abord, c’était mieux, et à vrai dire elle était peut-être la seule à ne pas être pressée de sortir. Les émotions fortes avaient anesthésié ses sens, elle avançait plus par réflexes, par automatismes que par réelle conviction au sujet de leur survit. Ils étaient des X-Men, leur rôle était d’aider, de protéger, pas forcément de penser égoïstement à s’échapper. Il y avait un calme presque appréciable de ce côté-ci, à présent qu’ils étaient sûrs d’avoir de l’aide. La tension retombait un peu. Clyde risquait de vomir sur quelqu’un d’autre, la demoiselle blonde gagnait l’air libre, cependant Snow ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’ils allaient trouver, une fois l’obstacle passé. Est-ce que Malicia allait bien ? Il le fallait sinon Bobby ne s’en remettrait pas. « Tu es la prochaine, d’accord ? Tu dois t’éloigner de l’électricité et tu seras plus utile dehors. » Le regard se tourne vers le mutant. Il y a de la distance dans ses billes claires. Elle n’offre plus ni la tendresse ni la peur de ce moment où ils étaient seuls dans le noir. Il y avait encore son sang sur la combinaison blanche, rappel vif d’un souvenir lointain où elle était du côté des mauvais mutants, où elle n’était qu’un être froid emplis de préjugés. « Tu sais que je n’ai besoin de personne. » conclut-elle simplement. Il ne peut pas s’empêcher de la traiter comme une enfant, n’est-ce pas ? Elle déteste brusquement ce côté surprotecteur. Elle lui reprocherait bien de continuer à se comporter comme s’il ne s’était rien passé entre eux, comme si ça n’avait aucune importance qu’il ait manqué mourir entre ses bras.

La silhouette est redevenue liquide. Se glisser entre les failles, passer dans les espaces quasi inaccessibles était simple pour elle, désormais. Oui, elle avait encore des déboires presque comiques avec sa nouvelle faculté mais elle l’acceptait, elle avait adopté ce nouvel aspect, tant bien que mal. S’il avait peur qu’elle s’électrocute, c’était le cadet de ses soucis.

Elle s’est retrouvée à l’extérieur après avoir jeté un dernier regard à Bobby, un de ceux qui lui signifiaient que s’il ne réapparaissait pas entier, elle lui ferait la peau. Ils n’avaient pas survécu à tout cela pour qu’il claque stupidement et seul. Elle n’a pas attendu Kitty, entre elles ça n’était pas le grand amour et être liquide était finalement une bénédiction, dans ce cas. L’autre côté n’était pas plus glorieux que les débris chaotiques du centre commercial. L’agitation et toutes ces personnes autour. Elle a un temps d’arrêt en apercevant Magneto. Sa forme liquide s’évanouit pour lui redonner un aspect humain et la combinaison blanche semble plutôt bien résister au changement, conservant l’élasticité suffisante pour la garder couverte. Ses camarades d’infortune semblaient tous sains et saufs.. elle constate cependant à regrets que Mystique n’est pas présente. Elle aurait presque aimé rejoindre celle qui lui avait tout appris. Tant pis. Il y a Wanda, aussi, visage familier qui la pousse à se détendre. Aider serait une bonne idée.. mais par où commencer ?  
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

GROUPE #1 & #2 → this is war.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Jarome Iginla joint un groupe sélect
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps terminés-