Partagez | .
 

 Some men just want to watch the world burn... they're cute • Gunner C. Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 201
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1121-some-men-just-want-to-

Gunner C. Blake
Everything goes whit a BOUM


Identité
Nom et Prénom : Gunner Constantine Blake. Alias : Shell Shock. Âge : 49 ans. Lieu de naissance & nationalité : Atlanta, Géorgie. Nationalité Américaino-Grecque Métier : Mercenaire Statut civil : Divocé (premières noces) et Veuf (secondes noces) Ah, les histoires d'amour... Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Particularités : Expert en explosif et de ce fait, il possède un lance-grenade modifié. L'appareil se porte comme un sac à dos avec deux extensions dans lesquels se glissent ses bras. Chaque bras est constitué d'un lance-grenade et d'un ordinateur servant pour sélectionner le type d'explosif qu'il veut envoyer. La grenade est alors sélectionnée dans son sac à dos, glisse le long du bras et va se loger, prête à être tirée. Au niveau des munitions dont il dispose, elles sont aussi nombreuses et variées qu'un cerveau humain dégénéré pourrait l'imaginer : du simple fumigène à la grenade à fragmentation en passant par le napalm, la grenade à fragmentation et même les non-létale comme les grenades flashes et autres. C'est également un grand stratège et un tireur d'élite. Il a, depuis les années de service, également développé de nombreuses connaissances en chimie. Il n'a plus conscience du danger depuis son accident. Il sifflote constament le Yankee Doodle.Affiliation : Hydra, enfin, c'est eux qui paye quoi.

Interview

Avez-vous peur des Mutants ?  Tu sais, pour moi, un bon mutant, c'est un mutant mort. Enfin, de mon point de vue, un bon humain doit être aussi froid que le repas de la veille donc je ne suis pas sûr d'être le mieux placé pour en parler. Après, pourquoi en avoir peur, un mutant, ça reste une bestiole faîte de chair et de sang, alors ça peut voler en mille morceaux tout pareil que les autres. Enfin, je veux dire, même quand c'est pas fait de chair et de sang, ça peut également partir en fumée. Arrête de poser des question pour savoir ce qui fait peur ou ce qui ne fait pas peur, le plus important, c'est de me donner le nom de la cible et je me charge du reste.
Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Pour sûr, qui viendrais sauver la population de grand malade comme moi sinon ? Et surtout, contre qui est-ce que je pourrais jouer s'il n'était pas là. Les super-héros, ça se met des gens à dos, des gens qui ont du pognon, beaucoup de pognon. tu ne crois quand même pas qu'on m'engage pour surveiller la femme du voisin afin de savoir si elle se fait le facteur. Plus c'est un héros, plus il a d'ennemis et plus je prends cher pour… comment dire régler le problème. C'est la loi du marché, l'offre et la demande, s'ils n'étaient pas là, je serais au chômage à faire péter des trucs dans mon jardin… attendez… je fais de toute façon péter des trucs dans mon jardin.
Qu'est-ce qui vous a poussé faire le mal ? Le bien, le mal, tout ça, c'est une question de point de vue. Regarde, si là, je mets une grenade dans ton pantalon, tu vas trouver ça mal… moi je vais trouver ça marrant. Je pense pas que ce que je fais est mal. Si une personne se sert d'un flingue pour tuer quelqu'un, vous allez accuser le flingue d'être méchant ? NAAAAAN ! Moi, c'est pareil, je vais buter qui on me dit de buter, si ça se trouve, il l'avait bien mérité de toute façon. Il avait peut-être fait du mal à mon client d'abord, je remets juste les balances à zéro pour qu'il puisse repartir sur des bonnes bases. Tu sais la réalité, c'est que personne n'est innocent dans ce monde. Et que vous soyez du bon côté ou du mauvais, quelle différence ça fait face à une grenade ?
Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ? Ben, t'ouvres l'annuaire, tu vas à la rubrique Mercenaire et tu trouves mon nom, c'est simple. Nan je déconne tu t'en doute bien, mais je me cache pas non plus. Je suis connu des gens qui m'ont employé et doit y avoir ma photo dans quelques "organisations non-officielles" du pays. Pas pour ça qu'on me reconnait dans la rue quand je me promène, le principal, c'est de pouvoir se fondre dans la masse. Après bien entendu, j'ai mon matos pour quand je suis en mission. Mon blouson en cuir et ma cagoule avec ses lunettes de visée. C'est une petite merveille vous savez. Avec ça, j'ai toutes les indications du moment, en temps réel. Vitesse du vent, poids de la cible, vitesse de la cible, taille de la cible, distance qui nous sépare. L'outil indispensable pour un mec de mon calibre.
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Tu es sérieusement en train de me demander si transformer des mecs en kebab, c'est un boulot qui me plaît ? Tu te doutes pas un peu que ce genre de métier, tu ne le fais pas pour l'alimentaire. Bien sûr que j'adore faire péter des trucs et qu'on me paye pour ça. Tout ce que j'espère, c'est qu'un jour, j'aurais dans mon viseur le salaud qui a… bref le salaud en question quoi, t'as pas besoin de savoir le fond de l'histoire. En attendant, y a pas quelqu'un que t'aimerais faire disparaitre, tu as une bonne bouille, tu mets sympathique, hey, je pourrais te régler le problème à un tarif tout à fait abordable pour un type comme toi. Allez, vas-y, balance le nom, Discrétos.


Biographie
My story ? Nobody cares and I don't give a shit !
Gunner Constantine Blake, voilà le nom que la famille Blake avait choisi pour leur premier enfant. Je vous coupe tout de suite dans votre élan, ils n'en ont pas eu d'autre par la suite. Je vous passe l'enfance ennuyeuse faite de parents aimants et d'éducation stricte. Le père Blake, militaire de carrière avait une fâcheuse tendance à lui inculquer la discipline et contrairement aux enfants rêveur de son âge qui pouvait laisser libre court à leur imagination quant à leur futur métier, pompier pour la première moitié et sportif mondialement connu pour d'autre, le jeune Gunner n'était destiné qu'à une vie militaire, on ne lui laissait pas d'autre choix. Sa mère, tant qu'à elle, était une simple femme au foyer et d'origine Grecque, ce qui lui valut cette double nationalité.

Passons donc assez rapidement les premières années de sa vie pour s'arrêter sur sa majorité. Agé de 21 ans depuis un peu plus de 7 mois, Gunner devint également orphelin, suite à la mort de son père d'une crise cardiaque. Sa mère s'était déjà éteinte depuis plusieurs printemps des suites d'une maladie. Le jeune militaire, car c'était bien là que c'était tourné son choix de carrière, n'était pas vraiment attristé par cette nouvelle, la discipline qu'on lui avait inculqué l'empêchant de pleurer la mort d'un proche, histoire qu'il ne soit pas traumatisé par la perte d'un de ses compagnons d'arme. Et puis, il n'était pas pour autant très proche de cette figure paternelle, pas plus qu'il ne pourrait l'être d'un lieutenant qui lui filait ses ordres. Mais par contre, une autre personne venait d'entrer dans sa vie alors qu'il quittait sa promo. Ni plus ni moins que la belle Meredith, rencontrée dans un bar alors qu'il fêtait avec ses nouveaux collègues leur entrée dans l'armée. Il n'y a pas à dire, l'uniforme, ça marche sur les filles et c'était un véritable attroupement autour de ces hommes qui prenaient place. Et parmi toutes ces femmes, Gunner n'en voyait qu'une.

La séduire n'avait pas été une très difficile, le bougre étant assez joli garçon et il inspirait une certaine confiance dès le premier regard. Les années s'écoulaient dans la ville militaire où Gunner était affecté. Une fois encore, il n'y avait rien ici qui pouvait réellement être raconté. Il était aimant, aimé, tous ses collègues l'adorait et aurait donné sa vie pour lui, inversement, ils auraient également laissé la leur entre ses mains. Il y avait peut-être un petit détail qui pourrait vous intéresser, une petite chose de quelques kilos seulement, Meredith lui avait donné un fils après deux ans. C'était en quelque sorte un véritable paradis sur terre. De toutes les recrues, Gunner s'était lié d'amitié avec un certain Mitchell, s'intéresser davantage au personnage à présent n'aurait que peu d'importance. Sachez juste qu'ils s'étaient rencontrés à l'école militaire et s'arrangeait toujours pour avoir les missions ensemble. Pourtant, le Mitchell en question était le parfait opposé de Gunner, un véritable rebelle pour qui la hiérarchie militaire et la discipline n'était qu'une vaste blague.

C'est un soir, après une promenade au crépuscule, que la vie de Gunner bascula une première fois. Approchant de sa maison, il put constater que la voiture de son meilleur ami se trouvait devant sa porte. A la fois content de voir Mitchell et intrigué de sa présence, il approcha de la porte d'entrée et poussa doucement la porte sans faire de bruit. Et du bruit, il n'y en avait justement aucun dans le salon, la cuisine, ou la salle à manger. Gunner entra dans chacune des pièces du rez-de-chaussée avant de se diriger à l'étage, pensant qu'ils étaient avec le petit. Il poussa la porte de la chambre du bambin pour constater qu'il dormait à poings fermés. C'est alors que le militaire aperçu des ombres danser par l'interstice d'une porte, celle de sa propre chambre. Avançant à pas de loup, il fut surpris de la scène, sa propre femme au lit avec son meilleur ami. Un tel cliché me direz-vous, surtout quand il arrive aux autres, mais vous ne pouvez comprendre la détresse que Gunner a ressenti à cet instant précis. Là où beaucoup d'hommes seraient rentrés dans la pièce, brandissant une fourche pour maltraiter l'amant, Gunner recula et quitta la maison. Il resta dans l'ombre pendant les minutes qui suivirent, laissant le temps à Mitchell de quitter la maison depuis un petit temps avant de rentrer comme si de rien n'était.

Les mois suivants passèrent le plus naturellement du monde. Gunner, malgré ce qu'il savait, ne voulait pas perdre celle qu'il aimait. Tant qu'à Mitchell, il disait à tout le monde qu'il avait rencontré une fille superbe en ville et jurait à la troupe qu'il la présentera un jour. Bien entendu, son meilleur ami, connaissant sa véritable identité, serait les dents à chaque fois un peu plus. La goutte d'eau déborda lors d'une opération spéciale, le genre d'opération dont on ne peut pas parler. Alors que les deux hommes, une fois de plus ensemble, discutait de tout et de rien après les hostilités réussies autour d'une bouteille de whisky, Gunner posa plus de questions sur cette fameuse petite amie, pour voir jusqu'où il irait dans le mensonge. Voyant que le Mitchell s'enfonçait encore plus dans ses histoires, il continuait à poser de plus en plus de questions en laissant de moins en moins le doute sur ce qu'il savait, le tout sans doute aidé par l'alcool qu'il avait dans le sang. Blake finit par lui avouer de but en blanc ce qu'il savait, avant de ponctuer sa phrase d'un poing… dans la figure de son ancien ami. De là, les choses ne firent plus qu'empirer de plus en plus. Meredith le quitta, emportant au passage son fils et il fut réaffecté dans une autre caserne, son matricule entaché à jamais. Le seul point positif qu'il pouvait encore trouver, c'était la même sanction pour Mitchell, il y avait donc une justice en ce bas monde.

Un amour comme celui pour Meredith, c'est une chose qui n'arrive qu'une fois dans une vie à ce qu'on dit. Pourtant, il arrive dans de rare cas qu'une puissance céleste met sur notre route une seconde chance. C'est un peu avant se trente ans que Gunner rencontra Hope, un nom fort à propos. Elle était certes plus jeune que lui mais elle avait su toucher en plein cœur ce pauvre homme désabusé par l'amour. Elle avait décoché un doctorat en chimie et enseignait à l'université du coin, passant le plus clair de son temps dans des formules que le militaire avait du mal à comprendre. Comme l'histoire aime se répéter, ce fût cette fois une fille qui vint compléter le tableau familial. Ainsi la vie se passa tranquillement durant les 5 années suivantes, Gunner oubliant peu à peu son passé.

Mais il ne faut jamais longtemps pour que ce dernier ressurgisse. Alors qu'ils rentraient tous les trois du restaurant, ayant fêté l'anniversaire de la petite, la lumière était allumée dans une pièce de la maison. Gunner rentra prudemment, son arme à la main et tomba sur Mitchell, attendant patiemment sur un fauteuil, son arme également à la main. D'abord surpris dans un premier temps, ravalant sa colère, il lui demanda de partir, faisant à peine monter le son. Mitchell refusa et, pour appuyer ses dires, demanda à deux gorilles d'entrer, tenant en otage la femme et la fille de Gunner. Mitchell raconta alors son histoire, qu'il aimait Meredith depuis aussi longtemps que lui et qu'il jalousait son ami de lui avoir pris la femme de sa vie. Certes, il avait fini par l'avoir, mais la pauvre n'avait pas supporté le scandale qui avait éclaté entre les deux hommes. Elle avait menacé de quitter Mitchell peu de temps après mais n'en avait pas eu l'occasion, son corps étant retrouvé noyé dans sa voiture, son fils sur la banquette arrière dans le même état. S'il ne pouvait pas la garder, il ne pouvait pas se faire à l'idée de la perdre, il avait donc tué les deux. Il termina sa phrase par un ricanement. La suite des évènements n'était qu'une succession de situations qui avaient petit à petit fait sombrer Mitchell dans une sombre folie et il tenait pour responsable l'homme qui se tenait devant lui. Si lui n'avait pas pu connaître le bonheur, alors Gunner ne le pouvait pas non plus.

Il attacha le couple, Gunner à une chaise et Hope au radiateur, et plaça devant eux une bombe artisanale, de quoi faire un joli feu d'artifice. Tant qu'à la fille de Gunner, il félicita ses parents d'avoir fait un si bel enfant avant de la pousser dans les bras d'un des gorilles et de partir avec. Elle serait sa "vengeance" lâcha-t-il avant de refermer la porte. Gunner essaya de se libérer avant que le minuteur ne se termine. Il put libérer une main après beaucoup d'effort, puis la seconde. Perdu, ne pouvant laisser sa femme à une mort certaine, il se dirigea vers elle pour la sauver. Il tapa de toutes ses forces pour casser le tuyau qui la retenait sans se soucier de la bombe derrière lui. Il ne voulait pas la laisser, il ne pouvait pas la laisser. Il finit par reprendre ses esprits et se dirigea vers la bombe, afin d'essayer de la désamorcer. Aucun moyen, celui qui avait confectionné cette bombe était un véritable génie et le temps lui manquait. C'est alors que les deux mots qu'il n'aurait jamais voulus entendre arrivèrent à ses oreilles : "Laisse-moi !". Il se retourna vers sa femme pour essayer de la raisonner, qu'il avait encore assez de temps pour la sauver. Elle lui fit comprendre que c'était trop tard pour elle, mais que lui devait survivre, qu'il devait retrouver ce salaud et récupérer leur fille. Elle lui offrit un dernier baiser et Gunner prit la direction de la sortie.

Il fut cependant trop tard pour sortir et le militaire fût pris dans le souffle de l'explosion, perdant connaissance immédiatement. A son réveil, les sirènes des pompiers retentissaient au loin. Sa tête tournait et ses souvenirs étaient flous. La première chose qui se posa devant ses yeux étaient une photo à moitié brûlée, une photo de sa famille. Tout du moins, il ne restait sur cette image que sa femme et lui-même, sa fille étant effacée par du papier photo noirci. Le choc de l'explosion eu un effet sur son cerveau et il réalisa qu'il venait de perdre sa femme, mais oublia aussi instantanément l'existence de sa fille, toute sa vie se résumant à cette simple photo. Il n'attendit pas l'arrivée des secours et s'enfuit à toute jambe. Il arriva au laboratoire de sa défunte femme pour essayer de reprendre ses esprits et de trouver quelque chose qui lui rappellerait sa bien-aimée, un souvenir de son existence. Mais il n'y avait là que ses formules, des feuilles et des feuilles entières. Gunner ramassa le tout et parti en courant. Il passa les semaines suivantes à apprendre les formules par cœur, c'était comme-ci sa propre femme était encore auprès d'elle. Son esprit encore traumatisé ne vit dans ces éléments mélangés que des moyens de créer des explosifs et un lointain souvenir lui rappelait le ricanement de l'assassin de sa famille… de ses familles. Gunner se jura alors de retrouver à qui appartenait ce rire, de retrouver qui avait fait ça et de lui faire payer… dans un dernier boum. Il se confectionna alors un costume et modifia deux lance-grenades, le monde ne l'appellerait plus Gunner, à présent, il serait… Shell Shock.


IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Tonton/30/M. Fréquence de connexion ; Forever and Ever. Que pensez-vous du forum? ; Pas moins. Comment l'avez-vous découvert ? Dans un kinder surprise.   Célébrité choisie ; Elias MotherFucking Koteas. Credits (avatar, icon etc.) ; Tumblr.



Dernière édition par Gunner C. Blake le Jeu 3 Mar - 23:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts • fry those bitches
avatar
MESSAGES : 1721
it's a revolution, i suppose
thunderbolts • fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
AND HERE HE COOOOOOOOOMES

Bienvenue Je vais en chier par tous les trous mais, bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Rebienvenue avec HYDRAAAA :whaaat: :whaaat: :whaaat: :haaaa: :haaaa:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
UN MÂÂÂÂÂÂLEEEEEE :onfire:
et avec HYDRAAAAAAA

rebienvenue à toi :cute: je te fais pas tout le speech comme tu commences à bien connaître la maison je suis trop contente que tu aies un nouveau compte.. les rangs de l'hydra commencent à se remplir, c'est beau :geek: bon courage pour la fin de ta fiche, même si tu es déjà quasiment à la fin :cute: Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 201
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1121-some-men-just-want-to-
Merci à vous

Et oui, la fiche était déjà prête à l'avance
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
UN VIEUX BONHOMME D'HYDRA, C'EST COOL CA :hysteric:
bienvenue à nouveau parmi nous, ça fait plaisir de vous voir vous multiplier comme ça, c'est bon signe :cute: la fiche m'a déjà l'air bien prête, j'espère qu'on se trouvera de bons liens
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 201
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1121-some-men-just-want-to-
Merci... mais Gunner n'a pas donner son allégeance à l'Hydra, c'est juste eux qui signe mon chèque, ça me suffit xD
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com



félicitations !

tu es validé mon brave
Bienvenue chez les HOMO SAPIENS.

c'est un personnage bien cool que tu nous as fait là :onfire: il a l'air d'être sérieusement endommagé et berserk sur les bords, ça me plait :hé: amuse-toi bien avec ce grand gaillard, fais-toi plein de thunes et tue-nous donc ce Captain America donc tout le monde parle sans arrêt :mdr:

time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 201
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1121-some-men-just-want-to-
Merci... offre-moi un contrat avec beaucoup de 0 derrière le 1 et Cap est de l'histoire ancienne
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Some men just want to watch the world burn... they're cute • Gunner C. Blake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» clyde adrian rainsworth (uc) ▬ i watch the city burn
» CNN: Food prices rising across the world
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Rock My World
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations abandonnées-