Partagez | .
 

 Richardsons ♦ Family Reunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2467-braiden-like-a-puppet-
Family reunion
Andrew & Braiden
Braiden poussa un cri de douleur et repoussa violemment son acolyte, occupé à examiner la plaie qui lui barrait le torse. Le type s'effondra bruyamment sur le sol alors que le blond attrapait la bouteille de whisky posée à ses côtés et en but une grande gorgée, plus pour se calmer les nerfs que pour espérer calmer la douleur.
Il grommela en ajustant le bandage de fortune sur sa blessure avant de fusiller ses hommes du regard, se retenant d'en abattre un pour l'exemple.
« Des incapables... » Le ton de sa voix était las, presque dépité et il leva les yeux au ciel avant de boire une nouvelle gorgée d'alcool. « Je suis entouré par des incapables... »

La main de Glenn se posa sur son épaule et il tourna la tête vers son bras droit alors qu'il prenait la parole. « Ils vont revenir avec un toubib. T'en fais pas. » Le blond laissa un éclat de rire nerveux lui échapper. « Si je m'en fais c'est plus pour eux que pour moi. »Une nouvelle vague de douleur l'interrompit, le faisant pousser un grognement. « Ils ont intérêt à se magner... »

C'était tout de même hallucinant que parmi tous les types qui composaient son groupe aucun ne soit foutu d'avoir les moindres connaissances en médecine. Il allait devoir vite y remédier s'il voulait s'en sortir. Parce qu'à se rythme là, la prochaine blessure qu'il se prendrait avait de grande de s'avérer fatale.

Au bout de plusieurs minutes composées de grognements de douleurs et de volées d'insultes, les portes de l'entrepot s'ouvrirent enfin sur les deux hommes que Braiden avaient envoyé et un troisième type, le bras en écharpe et un sac sur la tête. Ils s'immobilisèrent à quelques mètres de Braiden, forçant le type à s'arrêter et le blond les observa à tour de rôle, la tête penchée sur le côté.
Non... Ils étaient vraiment atteints à ce point là ?

Il poussa un soupir bruyant tout en se massant longuement les paupières et fit signe à ses hommes de retirer le sac de la tête de l'inconnu. Bon, au moins de ce côté là ils n'avaient pas été trop cons et avaient pensé à lui couvrir le visage pour qu'il ne voit pas où ils l'emmenaient.
C'était déjà ça.

« Je... » Il observa son supposé toubib, les sourcils froncés. Il connaissait ce mec. Il ne savait pas d'où ni comment mais il le connaissait. « Vous avez été foutu de me ramener le seul... » Il étudia la blouse de l'inconnu et poussa un nouveau soupir, dépité. « Le seul infirmier avec un bras pété. » Il fit passer son regard à tour de rôle sur ses hommes. « Vous m'avez ramené, alors que j'avais expressément demandé un médecin...  Un PUTAIN D'INFIRMIER ! » Une violente crise de toux l’interrompit et il dû prendre quelques secondes pour se calmer, crachant au sol le sang qui avait envahit sa bouche.
Et merde... Ça c'était vraiment pas bon. Il fallait qu'il se calme et qu'il arrête de s'emporter comme ça. D'un autre côté comment est ce qu'il pouvait espérer se calmer quand il était entouré par des demeurés pareils ?

Retrouvant son calme, Braiden s'immobilisa pendant quelques secondes, réfléchissant à la meilleure chose à faire et, tout en lâchant un « Et puis merde. » Força ses deux hommes à se pointer leurs propres flingues sur la tête avant de presser la détente.

Il savoura longuement le silence qui s'en suivit, inspirant profondément avant de pousser un soupir de satisfaction et reprit tranquillement la parole après avoir but une nouvelle gorgée de whisky. « Bien. Glenn et les autres, foutez le camp. Et sortez moi ces deux abrutis. » Il désigna les deux cadavres. « Doc ? » Il afficha un grand sourire à Andrew, l'invitant d'un geste de la main à se rapprocher. « Comme vous le voyez, j'ai un trou dans le bide donc... Si vous pouviez me rafistoler, ce serait grandement apprécié. » Il ponctua sa phrase par une dernière rasade d'alcool, secouant brièvement la tête et grommelant en sentant l'alcool descendre dans sa gorge. « Si vous faites bien votre boulot vous pourrez ressortir d'ici vivant. » Et il tiendrait parole.
A condition que ce type ne déconne pas.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head


Dernière édition par Braiden Richardson le Mer 16 Nov - 17:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

Family Reunion

Franchement, cette journée était merdique. En fait, toute cette semaine avait été merdique. Après le tremblement de terre qui avait failli faire s'écrouler l'hôpital sur lui, s'être fait menacé par un malade par une arme - c'est vrai que la menace de l'hôpital n'était pas assez -, il se retrouvait maintenant dans un van, les yeux bandés et menacé par deux malades qui lui avaient dit de fermer sa gueule et de les suivre bien gentiment. Au début, il avait eu envie de les envoyer chier et de leur dire d'aller se faire foutre mais ils avaient sorti leurs armes et il s'était retrouvé comme un con. Il avait fini par pousser un soupir, blasé. Il devenait beaucoup trop habitué à ce genre de situation. Son attelle toujours bien en place, il avait senti les hommes lui attraper le bras et il avait dû se retenir de gémir de douleur mais il s'était contenté de grogner, alors qu'ils le poussaient dans une voiture, un homme de chaque côté. Sans attendre, ils lui mirent un sac sur la tête - sûrement pour l'empêcher de voir où ils allaient.

Andrew soupira. Il commençait à en avoir marre de cette ville. Tout ce qu'il voulait c'était fumer sa clope tranquille alors il avait pris la porte de secours qui est normalement interdite mais il ne voulait pas se sociabiliser avec les autres. Jimmy, le tremblement de terre, le cinglé... Tout ça commençait à le fatiguer psychologiquement. Il s'était même remis à fumer. Il ne l'avait plus fait depuis l'adolescence mais, en ce moment, c'était nécessaire. Après quelques minutes de route, il sentit que le van se stoppait. Il se fit tirer par le bras sans ménagement et, heureusement, ce fut avec son bras valide. Il sentit le souffle du vent sur son visage et put sentir l'odeur de la mer. Okay, donc ils étaient sur les docks : est-ce qu'il devait le dire à ses ravisseurs qui n'avaient pas l'air d'être des flèches ou pas ? Sûrement pas, non. Autant garder cet avantage pour lui - si tant est que c'était un avantage.


Une porte s'ouvrit et le soleil sur sa peau s'évapora pour le froid d'un entrepôt, sûrement. Après quelques pas, ils s'immobilisèrent le retenant par le bras. Un soupir attira l'attention d'Andrew qui tendit l'oreille, prêt à savoir ce qui allait se passer et, surtout, pourquoi il était là. D'un coup, la lumière fut : le sac avait été enlevé de sa tête et il put voir quatre hommes dont l'un gravement blessé, s'il pouvait en juger tout le sang qui maculait son torse. Ce fut ce dernier qui prit la parole et Andrew comprit tout de suite que c'était le chef. « Je... » L'homme l'observa pendant quelques secondes, les sourcils froncés, et l'infirmier lui rendit son regard. Pas question de se faire intimider, merde, ça suffisait les conneries maintenant ! Et puis, il le regarda plus intensément et son visage ne lui était pas inconnu. Il le connaissait. Il ne savait pas d'où mais il le connaissait. « Vous avez été foutu de me ramener le seul... » Son vis-à-vis poussa un soupir, dépité, avant de reprendre la parole. « Le seul infirmier avec un bras pété. » Le dit infirmier fronça les sourcils. Hé ! Il n'avait pas le bras pété ! Il pouvait encore faire son job, merci bien !

Et puis, d'un coup, il comprit. Cette voix, il s'en souvenait. Il ne l'avait pas entendu depuis des années, elle avait un peu changer mais c'était elle. Braiden. Son putain de frère qui l'avait abandonné. Peut-être... peut-être que s'il n'était pas parti, peut-être que s'il ne s'était pas détourné d'eux sans aucun remord, son petit frère, Joshua serait encore en vie. Il aurait peut-être pu le sauver. Une colère sourde commença à monter en lui. Les jours qu'il avait passé à pleurer ce grand frère qu'il pensait mort car, pour lui, c'était inconcevable que Braiden l'ait abandonné alors qu'il avait promis - promis - qu'il allait revenir, les aider. Mais non. Il avait disparu. Comme ça.

La voix du Richardson se fit entendre à nouveau, plus forte, plus autoritaire et l'on pouvait clairement entendre la colère dans sa voix. « Vous m'avez ramené, alors que j'avais expressément demandé un médecin...  Un PUTAIN D'INFIRMIER ! » Mais une violente crise de toux l'interrompit et il dû prendre quelques secondes pour sa calmer avant de cracher du sang sur le sol. Andrew sentit un soupçon de satisfaction l'envahir. Souffre, connard. Franchement, si les sbires de son frère n'étaient pas là pour le tenir par le bras, cela ferait longtemps qu'il se serait jeter sur lui pour lui foutre son poing dans la gueule. Le dit frère s'immobilisa, un calme et un silencieux mortels prenant place dans l'entrepôt, avant de prendre la parole. « Et puis merde. » D'un coup, du sang. Partout. Sur lui. Des bouts de cervelles devaient sûrement se trouver dans ses cheveux mais il ne pensait pas à ça. Il ne pensait qu'à Braiden. Braiden qui avait forcé deux hommes à se tuer, sans sourciller. Car Andrew n'était pas dupe : il avait forcé ces deux hommes à se suicider. Levant sa main à son visage, enlevant le sang qui le macule. Putain, putain, putain... Le silence qui suivit cette action lui permit de garder son calme, extérieurement du moins, car intérieurement c'était une vraie tornade qui avait pris place.

Il releva son regard sur Braiden qui but tranquillement une gorgée de whisky avant de prendre la parole. Merde, où était passé son frère attentionné et affectueux qui jouait avec lui quand il était petit ? « Bien. Glenn et les autres, foutez le camp. Et sortez moi ces deux abrutis. » Il désigna les deux cadavres pour que ses "minions" comprennent bien le message. « Doc ? » Il afficha un grand sourire à Andrew, ce qui lui glaça le sang. Son frère était bien mort, depuis longtemps s'il en jugeait par tout ça. D'un geste de la main, il l'invita à se rapprocher de l’ersatz de lit où il était installé. L'infirmier se rapprocha, s'empêchant de dire qu'il n'était pas docteur, avant de regarder de haut cette homme qu'il avait tellement estimé. « Comme vous le voyez, j'ai un trou dans le bide donc... Si vous pouviez me rafistoler, ce serait grandement apprécié. » Il observa rapidement la blessure. C'était moche mais réparable. Mais voulait-il vraiment le sauver ? De un, il n'avait rien pour le faire et de deux, qui lui disait qu'il n'allait pas l'achever là, comme ça ? Sûrement dû au fait qu'il avait forcé deux hommes à se tuer. On sentait bien qu'il n'avait peur de rien : courage ou inconscience, il avait quand même réussir à se faire blesser par quelqu'un.

Une autre rasade d'alcool plus tard, Braiden reprit la parole. « Si vous faites bien votre boulot vous pourrez ressortir d'ici vivant. » Un petit rire sarcastique ne put s'empêcher de passer la barrière des lèvres d'Andrew avant de se pencher vers son vis-à-vis et d'attraper la bouteille de whisky. Il en but une grande gorgée avant de se retourner vivement vers son frère. « Tu ne te souviens pas de moi, hein ? Espèce de connard égocentrique ! » L'insulte se fit dans un hurlement alors qu'il envoyait son poing dans le visage parfait - mais en sang - de son frère. Ses années de délinquant aidaient malgré tout. Il but à nouveau une gorgée et apprécia la morsure de l'alcool le long de sa trachée. « Bien sur que tu ne te souviens pas de moi. Comment tu le pourrais ? Tu m'as abandonné ! » Il hurlait maintenant. Un rire, presque hystérique, le prit avant de porter sa main à son cuir chevelu, remettant ses cheveux en place. Il se tourna rapidement vers son frère et reprit la parole. « Tu nous abandonné ! Et Joshua, maman et papa son morts maintenant ! Si tu n'étais pas parti... Si tu n'étais pas parti... » Il prit une grand inspiration. « Si tu n'étais pas parti, ils seraient peut-être encore en vie. » Il lui jeta un regard dur. Il savait qu'il était injuste au fond, car la seule personne qu'il pouvait blâmer c'était lui et uniquement lui. Mais il avait besoin de blâmer quelqu'un d'autre que lui avant de se sentir moins coupable. D'un geste vif, il arracha son badge et l'envoya au visage de Braiden. « Et maintenant que tu vois mon nom de famille, ça te rappelle quelque chose, connard ?! » Énervé, il reprit une rasade de whisky afin de se calmer. Il n'avait plus vraiment bu depuis la fac mais là, maintenant, il sentait que c'était nécessaire.

Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2467-braiden-like-a-puppet-
Family reunion
Andrew & Braiden
Dire qu'il en était réduit à devoir kidnapper des étrangers pour pouvoir espérer soigner une blessure... Ça devenait vraiment n'importe quoi. D'autant que ses abrutis d'hommes de main n'étaient même pas foutus de lui ramener un médecin alors que c'était expressément ce qu'il leur avait demandé. Bon, il ne pouvait plus trop les accabler, ils étaient morts à présent mais il n'empêchait que ça commençait à faire beaucoup.

Un petit rire sarcastique échappa au toubib, ce qui attira l'attention de Braiden qui s'immobilisa pendant un bref instant en le voyant boire une rasade de whisky. Euh... Ok ? Bon, certes il était loin d'être un expert en médecine mais picoler avant une opération chirurgicale n'était pas vraiment conseillé non ? C'était quand même son bide qu'il allait charcuter ! Fallait pas déconner non plus !
« Tu ne te souviens pas de moi, hein ? Espèce de connard égocentrique ! » Braiden fronça les sourcils et ouvrit la bouche, lâchant un « What the f... » Mais fut coupé dans sa phrase par le poing du jeune venant le heurter à la mâchoire, lui arrachant un grognement. Il porta immédiatement sa main à la zone endolorie par le coupe en grommelant et fusilla son invité du regard.
Est ce qu'il avait vraiment bien compris ce qu'il venait de lui dire ? Comment est ce qu'il pourrait se souvenir de lui alors qu'il ne le connaissait pas ?! Ça n'avait aucun sens !
Et après c'était lui qu'on traitait de taré...

Il observa le jeune homme reprendre une gorgée de whisky et lui arracha la bouteille des mains pour y boire à son tour en grognant ce qui ressemblait vaguement à une insulte et l'écouta attentivement, légèrement sur la défensive. « Bien sur que tu ne te souviens pas de moi. Comment tu le pourrais ? Tu m'as abandonné ! » Le ton de l'inconnu était monté crescendo, faisant se froncer les sourcils de Braiden qui continuait de chercher d'où est ce que ce type pouvait bien le connaître. Un rire à la limite de l'hystérie échappa au brun avant qu'il ne reprenne toujours sur le même ton agressif. « Tu nous as abandonné ! Et Joshua, maman et papa son morts maintenant ! Si tu n'étais pas parti... Si tu n'étais pas parti... » Joshua ? Pourquoi est ce qu'il lui parlait de son petit frère maintenant ? C'était complètement...
Le regard de Braiden s'illumina soudainement alors qu'il comprenait enfin qui était la personne en face de lui. Comment est ce qu'il avait pu ne pas le reconnaître ? Il avait son petit frère, Andrew, sous les yeux depuis le début et ne l'avait pas reconnu.
Pas étonnant qu'il lui ait mis une droite...  

« Si tu n'étais pas parti, ils seraient peut-être encore en vie. » Le regard de Braiden se perdit dans le vide alors qu'il baissait la tête, cherchant ses mots.
Le badge d'Andrew vint le heurter en plein visage, le faisant sursauter et il le prit en main, l'observant avec attention.
Putain de merde... C'était bien lui.
« Et maintenant que tu vois mon nom de famille, ça te rappelle quelque chose, connard ?! » Son petit frère lui reprit la bouteille d'alcool pour en reboire mais l’aîné le laissa faire, le regard toujours perdu sur le nom inscrit sur le badge.
Ça faisait quoi, dix-sept ans qu'ils ne s'étaient pas vus ? Et pourtant Andrew l'avait immédiatement reconnu malgré les années.
Ouais, Braiden s'était rarement sentit aussi mal.

Il se redressa péniblement, grommelant de douleur et cracha le sang qui avait à nouveau envahit sa bouche au sol. Il était vraiment dans un sale état et la seule personne qui était en mesure de l'aider se trouvait être son frère perdu de vue depuis quasiment vingt ans. Comment est ce que sa vie avait pu partir en latte à ce point ?  

S'essuyant la bouche d'un revers de manche, le blond se racla la gorge et tourna la tête vers son petit frère, lui lançant un regard désolé. « Andrew je... » Qu'est ce qu'il était censé dire au juste ?! Il ne pouvait pas juste s'excuser, ça aurait très certainement beaucoup de mal à passer auprès du jeune homme mais il fallait bien qu'il commence quelque part non ? Et puis, à part une nouvelle droite dans la tronche qu'est ce qu'il risquait ?

Balayant rapidement les alentours pour s'assurer qu'aucune arme ne traînait à portée de main -ce serait quand même con de se prendre une balle de plus- Braiden reprit la parole sur un ton toujours aussi désolé. « Je sais pas quoi te dire. » Il haussa légèrement les épaules avant de reprendre. « J'ai merdé, je le sais et j'en suis désolé mais... Mais je me doute bien que ça va pas suffire à balayer dix-sept ans passés sans nouvelles. Par contre... » Un nouveau grognement de douleur lui échappa, l'empêchant de continuer sa phrase et il appliqua une main sur sa blessure pour l'y appuyer fermement. Il allait devoir régler ce petit différent rapidement s'il ne voulait finir par se vider de son sang.

Son regard dériva pendant une seconde sur les traces de sang laissés par ses deux sous fifres morts et il les maudit un peu plus en se remémorant que tout ça était de leur faute à eux. Non seulement ils lui avaient ramené le seul infirmier blessé de l'hosto mais en plus il s'agissait de son petit frère...
Putain de karma. Il avait été quoi dans une vie antérieure ? Hitler ?

Reportant son attention sur son petit frère, il reprit la parole d'une voix faible, éraillée. « Ecoute je... Tu pourras me cogner et m'en vouloir et me maudire autant que tu voudras mais est ce que tu es capable de soigner cette putain de blessure ?! » Il laissa involontairement monter sa voix crescendo mais se ressaisit rapidement, reprenant un semblant de calme. « Et si oui, est ce que tu pourrais le faire genre... Maintenant ? » Il releva les yeux vers ceux d'Andrew, soutenant son regard. « S'il te plaît ? » S'il ne voulait pas il pourrait toujours le forcer à le faire en le faisant se péter un doigt ou deux mais il espérait qu'il n'aurait pas à en arriver là. C'était son petit frère quand même.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head


Dernière édition par Braiden Richardson le Mer 16 Nov - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

Family Reunion

Une fois sa gorgée de whisky avalée, il se sent presque mieux. La brûlure de l'alcool le « réconfortait » presque dans cette situation. Un petit rire en coin, il se dit que MJ serait étonné de le voir ainsi. Il n'avait plus bu depuis l'une de leurs soirées à la face qu'ils avaient organisés ensemble. Ils avaient fait des fêtes mémorables et étaient assez connu, à l'époque, pour être ceux qu'il fallait connaître si l'on voulait s'amuser à la faculté. Reprenant ses esprits, il jette un regard à son frère qui grogne de douleur et crache du sang par terre. Andrew est presque content de l'entendre souffrir. C'est une petite satisfaction de le voir ainsi après avoir vécu sans nouvelles de lui pendant des années. Sa plaie a l'air moche : blessure par balle. L'infirmier se demande si la balle est ressorti ou si elle est toujours coincé dans son corps. D'un revers de manche, son grand frère essuie sa bouche avant de se racler la gorge. Il se tourne vers le plus jeune, tout en lui lançant un regard désolé. « Andrew je... » Celui-ci lève un sourcil, sceptique. Quoi ? Qu'est-ce qu'il va trouver comme excuse ? « Désolé, j'avais une course à faire » ? Pendant dix-sept ans ? Connard. Sa main lui démange à nouveau en repensant aux années passées depuis la dernière fois qu'ils se sont vus mais il préfère attendre que Braiden finisse de parler avant de lui en coller une – à nouveau – dans la tronche.

Andrew le voit balayé la pièce du regard avant de reprendre la parole d'un ton désolé. Ouais, il pouvait ce sale con. Il se redresse, se tournant vers le plus âgé. « Je sais pas quoi te dire. » C'était bien une première ! Braiden avant toujours eu la langue bien pendue et, au vu des dernières minutes, il n'a pas changé. Son vis-à-vis hausse légèrement les épaules avant de reprendre. « J'ai merdé, je le sais et j'en suis désolé mais... Mais je me doute bien que ça va pas suffire à balayer dix-sept ans passés sans nouvelles. Par contre... » Sans déconner ! Bravo, le génie ! Il a trouvé ça tout seul ? Un petit reniflement moqueur et un rire ironique échappe à l'infirmier sans qu'il puisse s'en empêcher. Le Richardson grogne à nouveau de douleur, le coupant dans sa phrase, avant qu'il n'applique une main fermement sur sa blessure. Celle-ci saigne abondamment et, pendant un instant, le jeune homme se tâte à le soigner afin de pouvoir continuer cette discussion mais, finalement, il se dit que voir Braiden souffrir un peu est trop jouissif pour qu'il l'aide tout de suite.

L'homme reporte son attention sur Andrew qui le fixe d'un regard dur. La bouteille de whisky pèse lourd dans sa main. Ça le démange de boire une autre gorgée – ou de l'utiliser pour frapper son frangin avec. Mais il resserre juste sa prise autour avant de jouer avec à deux mains, la faisant rouler entre elles. La voix de Braiden est faible, presque éraillée. « Ecoute je... Tu pourras me cogner et m'en vouloir et me maudire autant que tu voudras mais est ce que tu es capable de soigner cette putain de blessure ?! » Il relève les yeux vers ceux d'Andrew qui soupire. Ouais, pourquoi il pensait avoir une discussion normale avec son frangin après tout ce temps ? Il se relève du lit de fortune, s'aidant d'une main sur son genou avant d'envoyer la bouteille sur son frère, ne faisant pas attention au grognement de douleur derrière lui. Il se rapproche de la sortie, sans un mot avant d'appeler les « amis » de Braiden. « Hé, les débiles ! » Intrigués, ceux-ci rentrent une tête à l'intérieur afin de savoir ce qu'il leur veule. « Très bien, je vais vous donner une liste d'objet, vous pourrez trouver ça dans n'importe quel supérette du coin. » Rapidement, il leur dit ce dont il a besoin mais les sbires ne peuvent s'empêcher de tourner un regard vers le plus des Richardson, cherchant son approbation, qui acquiesce d'un air blasé alors qu'Andrew roule des yeux. Sérieusement ? Le blond est qui pour avoir de telles larves à son service ?

Quelques minutes plus tard, alors que le silence empli la pièce, les « débiles » reviennent avec le nécessaire. « Merci Timon et Pumbaa. » Il se permet de faire de l'humour à ces brutes car il sait très bien que, malgré tout, Braiden le protégera si besoin face à ses sbires. Il n'attend pas un instant et se dirige vers son frère. Sans douceur, il le met sur le côté afin de vérifier s'il y a un orifice de sortie. « T'es un putain de chanceux ! » Il appuie sur la blessure légèrement – juste histoire de faire un peu petit mal. « La balle n'est plus à l'intérieur. J'ai pas grand chose à faire et n'importe quel débile sortie de l'école de médecin pourrait te soigner. » Il palpe les deux blessures, vérifiant grâce à ce procéder qu'aucun organe n'est touché. Satisfait, il attrape le whisky et désinfecte rapidement les deux blessures ainsi que ses mains avant d'essuyer avec une gaze propre. Il attrape du fil et une aiguille et passe l'un dans l'autre. Il observe à nouveau la blessure avant d'attraper le briquet et de faire brûler le bout de l'aiguille. « J'suis désolé... Enfin, non, c'est faux, je ne suis pas désolé. Te voir morfler me fait plaisir, je dois le reconnaître mais après ça, ça devrait aller. » Il referme les deux orifices avec plus de délicatesse qu'il ne se pensait capable vu la situation actuelle. Satisfait encore une fois, il coupe le fil avec les dents et panse rapidement les blessures avant de poser sa main dessus d'un geste brusque. « Voilà. Tu devrais t'en sortir. »

Se relevant, il attrape un torchon qui traînait dans la pièce et s'essuie les mains du sang de son frère. Il soupire avant de prendre la parole d'une voix faible, n'osant pas affronter le regard de Braiden. « Pourquoi tu n'es pas revenu ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tu t'es trouvé une famille plus cool et tu t'es dit que tu t'en foutais de nous ? » La souffrance transpire à travers sa voix. Il ne peut pas contrôler le fait qu'il se sent mal, que l'abandon de son grand frère a fait plus de dégât chez lui qu'il ne le voudrait. Il aimerait faire semblant et être insensible mais il ne le peut pas car le départ de l'homme a toujours été une blessure vive chez lui qu'il n'a jamais réussi à refermer. Son petit frère, Joshua, est mort, il le sait, alors que Braiden... Il n'a jamais su ce qui lui était arrivé et c'est d'autant pire de rester dans l'ignorance. « Joshua était trop jeune pour se souvenir de ton visage, mais parfois, il me parlait de toi. Je préférais lui dire que tu étais mort. C'était moins dur pour lui, plus supportable. Mais moi... » Il avale difficilement la salive alors que les larmes lui montent aux yeux. « Moi, je savais la vérité et maman aussi. Même si papa se montrait indifférent par rapport à tout ça, ce n'était pas le cas de maman et moi. » Il se retourne d'un coup vers Braiden, écartant un bras alors que l'autre se posait sur sa poitrine, commençant à hausser la voix. « Pourquoi, Braiden ?! Donne moi une explication ! Je pense le mériter après tout ce temps ! » Il lève ses mains à son visage et essuie rageusement les larmes traîtresses qu'il a difficilement à retenir dans ses yeux. Il déteste se montrer si faible et, dans cette situation, c'est encore pire.
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2467-braiden-like-a-puppet-
Family reunion
Andrew & Braiden
Il douillait sévère quand même. Il avait l'habitude de prendre des coups ou des balles et la douleur n'était rien comparé à ce qu'il avait pu endurer du temps où il était un gentil petit cobaye d'HYDRA mais il douillait bien ouais.

Est ce qu'Andrew allait l'aider ? Il l'espérait vraiment. Ok il avait disparu de la circulation pendant plus de dix sept ans et n'avait même pas cherché à le recontacté mais c'était son frère quand même ! Il pouvait le soigner non ? En souvenir du bon vieux temps ?

Andrew se releva du lit sous le regard triomphant du blond qui disparu rapidement quand il reçu la bouteille de whisky sur l'estomac, le faisant pousser un hoquet de douleur. Ouais il avait été un peu con de croire que son petit frère serait gentil avec lui.
Il ouvrit la bouteille et en but une autre gorgée, lançant un regard noir à Andrew qui interpella dans la foulée les deux gardes qui se tenaient de l'autre côté de la porte.

« Hé, les débiles ! » Ses hommes de main passèrent la tête dans l'ouverture, lui lançant un regard presque perdu. D'habitude c'était lui qui les appelait comme ça, ils devaient être légèrement paumé les pauvres. « Très bien, je vais vous donner une liste d'objet, vous pourrez trouver ça dans n'importe quel supérette du coin. » Andrew leur donna liste des objets nécessaires et les deux hommes tournèrent un regard incrédule vers Braiden qui leva les yeux au ciel. Non mais ils étaient vraiment con ? Autant il était très heureux d'avoir des hommes qui ne pensaient pas par eux mêmes et suivaient les ordres sans discuter, autant là... Il acquiesça d'un signe de tête et les congédia d'un geste las de la main avant de boire une nouvelle gorgée d'alcool.

De longues minutes s'écoulèrent, silencieuses, avant que les deux débiles ne reviennent enfin avec le matériel demandé. « Merci Timon et Pumbaa. » Le blond roula des yeux face à la répartie de son frangin et fit signe à ses sbires de foutre le camp.

Andrew n'attendit pas et retourna à ses côtés pour le mettre sur le côté sans ménagement, ignorant le cri indigné -rapidement suivi d'un grognement- de son frère. « T'es un putain de chanceux ! » Chanceux ? En quoi est ce qu'il était chanceux ? Il avait pris une bastos dans le bide et il devait s'estimer chanceux ? Non mais c'était n'importe quoi !

Il voulu répliquer mais fut interrompu par un grognement de douleur quand Andrew appuya sur le plaie. « La balle n'est plus à l'intérieur. J'ai pas grand chose à faire et n'importe quel débile sortie de l'école de médecin pourrait te soigner. » Ouais, n'importe quel débile... Dommage que ses débiles à lui lui aient ramené son petit frère...

Andrew lui reprit la bouteille des mains malgré sa protestation et en versa sur ses plaies, lui arrachant une nouvelle exclamation de douleur avant de s'en passer sur les mains. Braiden ferma les yeux et serra les poings, se concentrant sur la douleur qui n'allait pas tarder à arriver. « J'suis désolé... Enfin, non, c'est faux, je ne suis pas désolé. Te voir morfler me fait plaisir, je dois le reconnaître mais après ça, ça devrait aller. » Le blond ne daigna même pas répondre et se laissa faire, retenant des grognements mais lâcha une faible exclamation de douleur quand Andrew appuya -exprès il en était sûr- sa main sur la plaie sur son ventre. « Voilà. Tu devrais t'en sortir. » L'aîné soupira bruyamment tout en se rallongeant dans la position la plus confortable possible et lâcha un « Merci. » Dans un souffle.

Il posa sa main droite sur sa plaie et poussa un petit soupir de contentement.
Bien, le plus dur était fait. Andrew poussa un soupir, attirant l'attention de Braiden qui tourna sa tête dans sa direction, les sourcils froncés. « Pourquoi tu n'es pas revenu ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Tu t'es trouvé une famille plus cool et tu t'es dit que tu t'en foutais de nous ? » Bon ok, il avait crié victoire un peu trop tôt. Il ne comptait pas juste rester pour boire un verre et discuter tranquillement hein ?
Tant pis...

« Joshua était trop jeune pour se souvenir de ton visage, mais parfois, il me parlait de toi. Je préférais lui dire que tu étais mort. C'était moins dur pour lui, plus supportable. Mais moi... » Aoutch. Ça, ça faisait mal. Même à Braiden. Il ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir raconté ça étant donné qu'il avait complètement disparu de leurs vies mais tout de même, ça faisait mal. « Moi, je savais la vérité et maman aussi. Même si papa se montrait indifférent par rapport à tout ça, ce n'était pas le cas de maman et moi. » Est ce qu'Andrew pourrait se targuer d'être le premier à le faire culpabiliser depuis sa trahison du SHIELD ? Ça en prenait doucement le chemin en tout cas...

Son petit frère se retourna subitement, un bras écarté avant de hausser la voix. « Pourquoi, Braiden ?! Donne moi une explication ! Je pense le mériter après tout ce temps ! » Il porta sa main à son visage pour s'essuyer les yeux ce qui accentua un peu plus le malaise de Braiden. Bon, il voulait des explications visiblement et il ne pourrait passer à côté.
Il se redressa péniblement pour essayer de s'asseoir, remontant son oreiller dans son dos pour se maintenir droit. « J'ai pas voulu tout ça ok ? Je l'ai jamais voulu. » Il reprit la bouteille de whisky en main pour en boire une grande rasade et grogna bruyamment en le sentant lui brûler la gorge. « Je vous ai abandonné, je sais. Pour ça je suis impardonnable. Mais j'ai pas choisi de disparaître comme ça. » Ça faisait une éternité qu'il n'avait pas été aussi sérieux et ça lui faisait vraiment bizarre mais il ne pouvait pas se permettre de déconner en parlant de ça. Surtout pas à Andrew. « J'étais paumé Andrew. J'avais dix sept ans, j'étais complètement paumé et je n'avais aucune idée de ce que j'allais faire. » Il fronça les sourcils, réfléchissant à ce qu'il pouvait dire où non à son petit frère. « Et j'ai... J'ai rencontré un type qui m'a proposé de bosser pour lui. Enfin plutôt pour l'organisation pour laquelle il bossait. » Il ne pouvait pas lui en dire plus. Bien sûr il ne faisait plus partie d'HYDRA et ne serait pas obligé de l'abattre s'il lui parlait des super nazis mais il ne voulait pas qu'Andrew risque de penser qu'il ait pu partager les idéaux de cette bande d'allumés. Il avait beau être à son compte à présent et ne plus rien avoir à faire avec eux, il ne doutait pas que son petit frère n'y croirait pas.

« J'ai bossé pour eux pendant quinze ans et ils m'ont... Changé quelques trucs. » Il désigna son torse d'un vague geste de la main avant de reprendre. « C'est grâce à eux que j'ai pu... Disons... Forcer les deux glands à se mettre une balle. » Il ponctua sa phrase par un petit rire en revoyant leurs têtes au moment de presser la détente. « Désolé pour ça d'ailleurs. » Il haussa les épaules, un sourire gêné aux lèvres. « Ça va faire un an que j'ai créé ma propre organisation et que suis à mon compte, avec cette bande de débiles. T'as du t'en rendre compte mais on est pas vraiment dans la légalité donc je comprendrais que tu ne veuilles plus jamais me voir, surtout après ce que je t'ai fait subir mais... » Son sourire disparu avant qu'il ne reprenne sur un ton plus sérieux. « Je... J'aimerai bien qu'on essaie de recoller les morceaux. D'autant que comme tu vois, mes hommes de main sont trèèèès loin d'être qualifiés, surtout en matière de médecine. Et j'admets que ce serait plus sympa si je pouvais avoir plus d'une personne sur laquelle compter. »

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head


Dernière édition par Braiden Richardson le Mer 16 Nov - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

Family Reunion

Andrew le vit se redresser péniblement pour essayer de s'asseoir et il ne fit pas un seul geste pour l'aider. Voir la douleur sur son visage amena une certaine satisfaction au jeune homme qui ne se pensait pas sadique. Il avait toujours tout découvert grâce à son frère mais il ne pensait pas ressentir ce genre de choses face à lui. Il secoua doucement la tête, essayant d'enlever ce sentiment qui le dérangeait plus qu'il ne le pensait alors que son frère prit la parole. « J'ai pas voulu tout ça ok ? Je l'ai jamais voulu. » L'infirmier ne put retenir le petit ricanement qui lui échappa. Il n'avait pas voulu tout ça ? Vraiment ? Alors pourquoi n'était-il pas revenu comme promis ? Pourquoi n'avait-il pas tenu son rôle de grand frère ? C'était à lui de prendre ce genre de responsabilité, pas lui ! Il n'était qu'un enfant. Il avait dix-huit ans mais il était encore inconscient de la vie. Il ne connaissait et il aurait voulu que Braiden soit là quand leur mère et leur petit frère était mort, quand leur père à commencé à boire suite à tout cela. Il aurait voulu... Oui, il aurait vraiment voulu. Mais il ne pouvait pas retourner dans le passé. Il ne pouvait pas changer les choses et sauver tout le monde. Il ne l'a pas pu à l'époque et ne le pourra pas maintenant. D'un revers de manche, il essuya les larmes qui continuaient à couler. Il se sentait si lasse, si triste. Il ne savais même plus comment réagir face à son grand frère qui n'était maintenant plus qu'un inconnu pour lui. Il se souvenait de lui : jouant avec lui, le poussant sur sa balançoire... Mais l'homme qu'il avait en face de lui ne lui ressemblait en rien. Ce n'était plus le grand frère de l'époque.

Il ne fit pas attention au plus âgé qui reprit une grande rasade de whisky directement à la bouteille mais son grognement ramena son regard sur lui. « Je vous ai abandonné, je sais. Pour ça je suis impardonnable. Mais j'ai pas choisi de disparaître comme ça. » Oui, il était impardonnable, même si Andrew ne put s'empêcher de tendre l'oreille à la suite de ses explications. Allait-il enfin savoir pourquoi il s'était retrouvé seul face à tout ça ? Pourrait-il comprendre ? Et, surtout le plus important, pourrait-il lui pardonner ?... « J'étais paumé Andrew. J'avais dix sept ans, j'étais complètement paumé et je n'avais aucune idée de ce que j'allais faire. » Oui, ça, il voulait bien le comprendre mais lui avait à peine dix-huit quand ils sont morts dans cet accident et que son père a succombé à sa cirrhose. Alors qui était le plus à plaindre ? Mais ils n'étaient pas là pour compter les points, même si l'infirmier en avait très envie. Ils étaient là pour s'expliquer. Braiden fronça les sourcils et Andrew l'imita, perplexe quant à la suite de son discours. « Et j'ai... J'ai rencontré un type qui m'a proposé de bosser pour lui. Enfin plutôt pour l'organisation pour laquelle il bossait. » Et quoi ? Il les a abandonnés pour un foutu boulot ? En quoi ça pouvait l'empêcher de retourner auprès d'eux ? « J'ai bossé pour eux pendant quinze ans et ils m'ont... Changé quelques trucs. » Le jeune homme fronça à nouveau les sourcils alors que son vis-à-vis désignait son torse d'un vague geste de la main. « C'est grâce à eux que j'ai pu... Disons... Forcer les deux glands à se mettre une balle. » Une chose que l'on pouvait accorder à Braiden, c'est que son langage n'avait pas changé : il était toujours aussi fleuri. Un petit rire échappa à ce dernier mais l'infirmier ne le suivit pas son hilarité. La mort n'avait rien de drôle. Il vivait avec chaque jour dans son boulot et ne s'y était toujours pas habitué. Alors non, il n'avait pas envie de rire et surtout pas sur ce sujet et dans cette situation. « Désolé pour ça d'ailleurs. » Andrew haussa les épaules – que pouvait-il répondre à ça ? – et ne put s'empêcher d'avoir un demi-sourire, presque tendre, en se rendant compte que son frère faisait la même chose. Il se ressemblait parfois plus qu'il ne le pensait. Peut-être que le jeune homme qu'il avait connu n'était pas tout à fait mort après tout ?

« Ça va faire un an que j'ai créé ma propre organisation et que suis à mon compte, avec cette bande de débiles. T'as du t'en rendre compte mais on est pas vraiment dans la légalité donc je comprendrais que tu ne veuilles plus jamais me voir, surtout après ce que je t'ai fait subir mais... » Il put sentir un pincement au cœur. Voulait-il le revoir ? Il n'était même pas sûr. Mais il était la seule famille qui restait même si, il en était bien conscient, ils devraient réapprendre à se connaître car il était clair que Braiden avait changé et lui aussi d'ailleurs. Le ton de ce dernier se fit sérieux alors qu'il reprenait la parole. « Je... J'aimerai bien qu'on essaie de recoller les morceaux. D'autant que comme tu vois, mes hommes de main sont trèèèès loin d'être qualifiés, surtout en matière de médecine. Et j'admets que ce serait plus sympa si je pouvais avoir plus d'une personne sur laquelle compter. » Un petit rire froid échappa à Andrew. Il se frotta les yeux afin de faire disparaître les dernières larmes présentes. Il se rapprocha du pseudo lit et s'y assit sans tenir compte si les jambes de son frère étaient en dessous ou non. Il attrapa à nouveau la bouteille afin d'en boire une rasade. Ses coudes se posèrent sur ses genoux alors que le whisky pendait lamentablement le long de son bras droit. De la gauche, il se pinça l'arrête du nez et soupira avant de prendre la parole. « Franchement, Braiden ? Je sais pas... » Il tourna ses yeux vers lui et les plongea dans les siens. « Tu me dis tout ça, tu m'expliques ce qui t'est arrivé mais, au fond, tu ne me dis pas pourquoi tu n'es pas revenu. Tu aurais pu chercher à nous retrouver, chercher à avoir des nouvelles de nous. Mais... » Un petit rire cynique lui échappa. « Mais j'ai bien compris tout à l'heure quand tu ne me reconnaissais pas que tu avais carrément oublié notre existence. Je sais que j'ai changé mais toi aussi tu as changé mais je t'ai tout de suite reconnu, tu comprends ?  » Il était dur, il le savait, mais il voulait lui faire, qu'il souffre autant qu'il avait souffert. C'était puérile, il en était conscient, et alors ? Après tout ce temps, il pensait mérité tout ça : une petite vengeance mesquine. « Je t'ai cherché dans chaque visage des hommes qui croisaient ma route et te ressemblaient un tant soit peu depuis ce soir où tu es parti. J'ai envie de retrouver mon grand frère. Vraiment. » Il appuya ce dernier mot, montrant qu'il était sérieux, honnête. Il laissa quelques secondes passées entre eux. « Mais je ne suis même pas sûr qu'il reste un tant soit peu de cette personne en toi. » Il lança un sourire contrit et triste à Braiden.

Il but à nouveau une gorgée de whisky, esquivant le regard de ce dernier. Il n'était pas sûr d'être prêt à assumer les sentiments que pouvaient provoquer ce qu'il avait dit dans les yeux de son frère. Était-il trop dur ? Peut-être. Sûrement. Si Mary-Jane le voyait comme ça, l'entendait dire des choses pareilles, elle ne le reconnaîtrait probablement pas. Prenant une grande aspiration, il finit par se lever, marchant afin de calmer le tourbillon de sentiments qui agissait en lui. « Serais-tu prêt à tout me dire ? Et quand j'entends tout, je veux bien dire tout car je sens que tu me caches des trucs, Braiden et ça ne m'aide pas à te faire confiance à nouveau. » Il fronça les sourcils, essayant de se concentrer. Il avait l'impression de faire des négociations pour un contrat important. Un petit rire lui échappa et il redressa son regard vers son grand frère. « Ouais, désolée, mais j'ai l'impression qu'on négocie un contrat important. Fais pas gaffe, je pense que je suis crevé par ma garde de nuit. » Il offrit un petit sourire, presque gêné à son frère et il eut l'impression pendant une seconde que c'était comme avant. Ça le réconforta autant que ça l'effraya. Alors il passa sa main dans ses cheveux, preuve de sa gêne avant de se tourner à nouveau vers Braiden, l'observant et essayant de se dire que ce n'était pas l'un de ses rêves bizarres où son grand frère revenait. Mais pas cette fois-ci. Tout ça était trop vrai. Il en avait conscience et, au fond de lui, quelque chose se réveilla. Quelque chose qu'il n'avait plus ressenti depuis des années : de l'amour fraternel et de l'espoir.

Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2467-braiden-like-a-puppet-
Family reunion
Andrew & Braiden
Andrew revint s’asseoir sur le lit et Braiden décala ses jambes pour ne pas qu’il les écrase avant de lui laisser la bouteille dont il but une nouvelle rasade.
« Franchement, Braiden ? Je sais pas... » Le blond soutint son regard quand il le plongea dans le sien et garda le silence, laissant son petit frère continuer. « Tu me dis tout ça, tu m'expliques ce qui t'est arrivé mais, au fond, tu ne me dis pas pourquoi tu n'es pas revenu. Tu aurais pu chercher à nous retrouver, chercher à avoir des nouvelles de nous. Mais... » Un rire cynique lui échappa, ce qui provoqua un léger malaise chez le plus âgé. « Mais j'ai bien compris tout à l'heure quand tu ne me reconnaissais pas que tu avais carrément oublié notre existence. Je sais que j'ai changé mais toi aussi tu as changé mais je t'ai tout de suite reconnu, tu comprends ? » Ouais. Il comprenait. Et il ne voyait pas vraiment ce qu’il pouvait dire pour sa défense. Il les avait oublié. Il avait mis du temps avant que ça n’arrive, il s’en souvenait. Ses premières années à HYDRA, il n’avait pas cessé de penser à sa famille, à ce qu’ils faisaient alors que lui se faisait torturer et entraîner dans une de leurs bases. Il s’était demandé pendant tout ce temps s’il pourrait les revoir un jour, même sans les approcher, juste les voir, s’assurer qu’ils allaient bien. Il se doutait bien que son nouveau statut d’agent de terrain l’empêcherait de pouvoir les recontacter mais il s’était promis de les revoir.
Et un beau jour, il avait arrêté de penser à eux. Il ne pouvait pas expliquer pourquoi ni comment mais il avait tout simplement oublié sa famille. Peut être que c’était pour ça qu’il s’était autant rapproché de Glenn, qu’il le considérait comme son propre frère.

« Je t'ai cherché dans chaque visage des hommes qui croisaient ma route et te ressemblaient un tant soit peu depuis ce soir où tu es parti. J'ai envie de retrouver mon grand frère. Vraiment. » Braiden se contenta de hocher silencieusement la tête. Lui aussi voulait retrouver son petit frère, surtout maintenant qu’il l’avait vraiment retrouvé. « Mais je ne suis même pas sûr qu'il reste un tant soit peu de cette personne en toi. » Le sourire triste du brun accentua un peu plus le malaise du marionnettiste. Est ce qu’il restait une trace de son ancien lui ? Il n’en était pas convaincu. Il avait vécu tellement de choses, avait tellement changé qu’il n’était pas sûr d’avoir encore un peu de l’ancien Braiden en lui.

Andrew se releva du lit et le blond le suivi du regard. « Serais-tu prêt à tout me dire ? Et quand j'entends tout, je veux bien dire tout car je sens que tu me caches des trucs, Braiden et ça ne m'aide pas à te faire confiance à nouveau. » Et voilà... Il voulait tout savoir à présent. Bon... Il ne pouvait pas lui en vouloir non plus, c’était légitime qu’il veuille savoir ce qu’il avait vécu, même si l’aîné n’était super enchanté à cette idée. « Ouais, désolée, mais j'ai l'impression qu'on négocie un contrat important. Fais pas gaffe, je pense que je suis crevé par ma garde de nuit. » Braiden à son sourire en souriant à son tour, presque gêné et détourna le regard après avoir repris la bouteille pour en boire une grande gorgée.

« Tu veux que je te dise tout hein ? » Il ponctua sa phrase avec une nouvelle rasade. « Ok. » Il n’avait vraiment pas l’habitude d’être aussi sérieux, mais il allait se faire violence. Parce qu’Andrew le lui avait demandé. Il ferait l’effort pour son petit frère. « J’ai bossé pour HYDRA. » Il ne sentait pas le besoin de préciser qui ils étaient, après tout, toutes les infos sur le SHIELD ou eux avaient été dévoilées avec la chute du Triskelion. « Je t’ai pas directement dit que c’était eux parce que j’avais peur que tu me juges. Mais je ne partage pas leurs idéaux, je te rassure tout de suite. Ce sont eux qui m’ont récupéré quand je suis parti de chez nous. Comme je te l’ai dit, ils m’ont... Amélioré. C’est en grande partie grâce ou à cause d’eux si je suis comme ça aujourd’hui. » C’était vrai que là dessus il n’arrivait pas à se décider. Il était reconnaissant envers l’organisation de lui avoir développé son pouvoir et les capacités qu’il avait à présent mais d’un autre côté...

« Je suis désolé si je vous ai abandonné Andrew. Et si je vous ai oublié, c’est juste que... J-je j’arrive pas à l’expliquer. J’ai pensé à vous, vraiment. Je n’arrêtais pas de me demander si je pourrais revenir à la maison ou vous revoir un jour mais... Je sais pas. Je sais pas si ça vient d’eux, de ce qu’ils m’ont fait où... » Il lança un regard désolé à son frère avant de hausser les épaules. « J’ai pas d’excuse Andrew. Je me doute bien que tu ne peux pas comprendre comment j’ai pu faire ça. Mais j’ai pas d’excuse. Ni d’explication. » Il baissa les yeux, préférant ne pas soutenir le regard d’Andrew. « Je suis désolé. » Est ce que ce serait suffisant comme explication ? Il en doutait mais en même temps il ne pouvait pas tellement plus développer. Il espérait qu’Andrew puisse tout de même le comprendre.

« Je veux aussi retrouver mon petit frère. T’es ma seule famille Andrew et... Et j’aimerais beaucoup qu’on puisse reformer une famille. Tout les deux. » Bien sûr il y avait Glenn et Lydia de l’autre côté mais ils n’étaient pas vraiment sa famille. Il les avait considéré comme telle parce qu’il était seul, sans plus aucune attache mais ils n’étaient pas de sa famille.
Il ne lui restait plus qu’Andrew.
« Je comprendrais que tu ne veuilles plus me voir après tout ça. Je vous ai trahis. Je sais que tu n’as aucune raison de me faire confiance, que tu n’as aucune raison de me croire quand je te dis tout ça mais... J’aimerais me racheter. J’aimerais retrouver mon petit frère. » Il était prêt à faire des efforts pour Andrew, peut importe ce que pourraient lui dire Lydia ou Glenn, Andrew restait son petit frère. Et même s’il devait mettre en danger Chimera et ses membres pour le faire, il n’hésiterait pas une seule seconde.

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Richardsons ♦ Family Reunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Happy Family Reunion [Sherlock - Chapitre 6 en ligne]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]
» La reunion des bailleurs de fonds
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-