Partagez | .
 

 → contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


pnj + marvels and wonders
avatar
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
MESSAGES : 1250

Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
MessageSujet: → contexte du forum   Mer 24 Juin - 19:56
chapitres précédents
with great power comes great responsabilities


   
prologue
« … le Mutant Sasha Williams a été arrêté par les autorités ce matin, nous rappelons qu’il est soupçonné d’être responsable de la mort de dix perso… » Jack soupira et appuya sur le bouton de la télécommande pour changer de chaîne. « Une bonne chose de faite, » déclara son épouse en déposant le plat qu’elle avait préparé pour le déjeuner sur la table de la cuisine. Il étouffa un grognement et entreprit de se servir d’une main, la télécommande toujours dans l’autre. Les yeux rivés sur l’écran, il continua de zapper tout en essayant de manger sans en mettre partout. Reportage animalier, accident mortel à Washington DC, débat au sénat, rediffusion de Grey’s Anatomy,  émission culinaire…
« ... il semblerait que les célèbres Avengers aient encore sauvé la situation, qu’en dites-vous ma chère Monica ? » s’exclama le présentateur avec un large sourire. Jack s’arrêta de manger tandis que Mary cessait de couper la viande de Bobby. Ils se tournèrent tous vers la télévision, où les deux présentateurs gesticulaient devant des images des Avengers en train de sauver des civils d’une quelconque menace. « On n’a jamais eu autant d’emmerdes que depuis que tous ces cons en costumes se sont pointés, » grogna l’homme avec une grimace. « Jack ! » siffla sa femme entre ses dents, agacée par sa grossièreté. « Iron Man est super ! » s’exclama le petit garçon de cinq ans qui n’avait plus aucun intérêt pour le contenu de son assiette. « Et Hulk ! Baaaam, pffrrrrrrouuuuuffff, grrrrrrrrrr ! » fit-il en faisant s’affronter sa cuillère et sa fourchette. Son père lui lança un regard noir et s’empressa de changer de chaîne.

« Mr Stark, que répondez-vous à ceux qui clament que sans les Superhéros, notre monde serait bien plus calme ? » s’écria une journaliste en braquant son micro sous le nez du milliardaire qui la regarda par-dessus ses lunettes de soleil. « Que je les invite cordialement à se défendre tout seul la prochaine fois qu’un psychopathe aura décidé de détruire le monde, » déclara Tony sèchement. « Nous ne causons pas les problèmes, nous tentons de les résoudre. » Il remonta ses lunettes et disparut dans sa voiture, sous les cris des reporters. « Connard, » marmonna Jack sous le regard sévère de sa femme.

Les différences, l'anormal ont toujours terrifié et soulevé les populations. Depuis que les Mutants ont été révélés et que des groupes de Superhéros ont fait leur apparition, suivis de près par des ennemis terrifiants et meurtriers, les citoyens du monde ont peur. Le gouvernement américain ne cesse de vouloir prendre des mesures contre les Mutants et depuis l'attaque des Chitauri à New-York, certaines personnes commencent à se demander si les Superhéros n'entraînent pas plus de mal que de bien. C'est un climat plus que tendu qui règne donc à présent sur New-York, tandis que les forces obscures de ce monde ne cessent de chercher à nuire aux plus faibles...

chapitre 1
« Ils ont tué des milliers de personnes ! » -- « Sénateur Amberson… » -- « 5 384 blessés et 3 214 morts ! Ils ont fait plus de victimes que les attentats du 11 septembre ! » -- « Sénateur… » -- « Ma fille ! Ils ont tué ma fille ! » s’écrie-t-il et un silence lourd, pesant, s’installe dans la pièce. Tous échangent des regards. Certains hochent la tête, d’autres la secouent. Les murmures s’élèvent, de plus en plus fort. Hank McCoy se lève et ajuste sa veste de costume, nerveusement. « Monsieur le Sénateur, cela ne justifie pas de telles mesures. Les mutants qui ont perpétré ces attaques ne sont qu’une minorité, vous ne pouvez pas exiger une telle chose, » dit-il calmement. Amberson se tourne vers Hank et lui lance un regard noir, plein de haine. « Vous ! Vous êtes comme eux ! Nous vous avons écouté, nous vous avons laissé nous faire croire que les mutants n’étaient pas un danger ! Nous sommes coupables, tous ces morts sont de notre fait, la cause de notre aveuglement ! » s’exclama le sénateur, rouge de colère. « Une minorité ? Cette minorité a causé la mort de 3 214 américains, M. McCoy ! Si vous n’avez rien à vous reprocher, pourquoi refuser de vous recenser ?! » Les murmures se transforment en cris et Hank se laisse tomber sur sa chaise, les mains tremblantes.


« Erik, dis-moi que tu n’es pas responsable, » murmure Charles d’une voix rauque. Le mutant serre les dents et lève les mains jusqu’à son casque, qu’il retire lentement. « Regarde, » dit-il simplement. Xavier secoue la tête, l’air las. « Non, je te crois. » Il lui tourne le dos, les mains crispées sur les accoudoirs de son fauteuil. « Qu’allons-nous faire ? » demande-t-il alors et Erik fronce les sourcils. « Je ne me recenserai pas, Charles. » Le télépathe émet un rire rauque. « Je sais. Je ne peux pas forcer mes élèves à se révéler au grand public alors qu’ils sont terrifiés par cette idée. Je ne peux pas non plus en faire des hors-la-loi. » Il se retourne pour faire face à Magneto et lui lance un regard désemparé. « Ils feront fermer l’école. »
Erik soupire et coince son casque dans le creux de son bras, avant de passer une main dans ses cheveux. Il se retient de lui dire « je te l’avais bien dit, » car ce n’est pas du tout ce que Charles a besoin d’entendre. Mais c’est ce qu’il pense. Oh oui, c’est ce qu’il pense. Il savait que les humains finiraient par se retourner contre eux et vouloir les marquer au fer rouge. Les traiter comme du bétail. « Ce n’est que le début, Charles, » dit-il d’une voix douce. Xavier se prend la tête entre les mains, abattu. « Je sais, Erik. Je sais. » Magneto pose une main sur son épaule et la serre doucement.

chapitre 2
« C’est la troisième fois qu’on visite ce putain d’musée, à croire que y a qu’ça à faire ici, » marmonne Thomas. Joey esquisse un sourire indulgent, puis vide ses poches et dépose leur contenu dans le bac, avant de faire de même avec son sac à dos, sur le tapis. Le vigile lui adresse un signe de tête et il passe le portail, pour retrouver son meilleur ami de l’autre côté, qui se plaint toujours du manque d’originalité de leurs enseignants. Mais alors qu’il s’apprête à récupérer ses affaires, le vigile lui attrape l’épaule et se plante derrière lui. Il pointe un doigt vers le portail, dont les lumières habituellement bleues sont devenues rouges. Joey ne comprend pas. « Ta carte MRA ? » demande le type et l’adolescent fronce les sourcils. « Ma quoi ? » Le gars porte une main à l’ERASER, dans le holster fixé à sa taille. « La carte qui atteste que t’es recensé, » insiste-t-il. Joey cligne plusieurs fois des yeux, l’air stupide. Mrs White s’approche, se place dans le dos de son élève. « Un problème, monsieur ? » demande-t-elle aimablement. « C’est un mutant et il n’est pas recensé, je dois appeler l’HPU, » déclare le vigile. Joey écarquille les yeux. « Mais j’suis pas un mutant ! » s’exclame-t-il en se reculant d’un pas, percutant son professeur au passage. « C’est pas c’que dit l’portail. Ça détecte le gêne X, tu vois les lumières ? T’es un mutant. » Le garçon pâlit et secoue la tête. « J’suis pas un mutant ! J’ai jamais rien fait de bizarre ! Thomas, dis-lui ! » s’exclame-t-il, mais Thomas a le visage fermé et s’est reculé de quelques pas. « Thomas ! » Son meilleur ami se mord la lèvre inférieure et secoue la tête.
Le vigile attrape Joey par le bras pour l’entraîner avec lui, mais le garçon se débat. « Arrêtez ! J’suis pas un mutant j’vous dis ! » Mrs White s’avance. « Attendez, vous ne pouvez pas l’embarquer comme ça, je suis responsable de lui, ses parents… » « J’ai mes ordres m’dame, si un mutant non recensé active le portail, j’appelle l’HPU et ils prennent le relais. » « Mais enfin, ce n’est qu’un enfant ! » Pendant une seconde, le type a vraiment l’air navré. « J’fais mon taff, m’dame. » Les larmes aux yeux, Joey continue de se débattre, de tirer sur son bras pour essayer de s’échapper. « J’suis pas un mutant j’vous dis ! Lâchez-moi ! » Le vigile tient bon, porte une autre main à sa radio. « J’ai un X, contactez l’HPU. » Un temps. « Bien reçu, ils sont en chemin. » Joey lève un regard implorant vers le vigile qui soupire. « Désolé, gamin. » Il se tourne vers Thomas, mais il a rejoint le groupe d’élèves qui observe la scène de loin et le fixe d’un air apeuré.



« Vous avez vu, ils parlent de passer une loi pour forcer les Superhéros à révéler leur identité secrète et bosser avec le gouvernement ? » fait Jack avant de porter la paille de son milkshake à la vanille à sa bouche. Katie avale une gorgée du sien et hoche la tête. « J’me demande à quoi Daredevil ressemble, » dit Mary avec un sourire rêveur et le jeune homme lève les yeux au ciel. « Mmh, avec ce cul, il peut bien avoir une sale tête, j’dis pas non quand même, » répond Katie et les deux jeunes filles ricanent.  « Y a que ça qui vous intéresse ? » marmonne-t-il et elles reprennent leur sérieux. « Bah, qu’ils bossent pour le gouvernement ou pas, ça change pas grand-chose, si ? » demande Mary. Katie hausse les épaules. « Ça dépend de ce que ça signifie. Mais c’est vrai que cette histoire d’identité, ça peut poser problème. » Jack semble se détendre, heureux de voir que quelqu’un partage son avis. L’autre fille fronce les sourcils. « Comment ça ? On s’en fout de savoir si Hawkeye s’appelle Tom ou Francis, et s’il est prof ou éboueur, non ? Bon, j’avoue que Francis et éboueur, ça ruinerait un peu son charme mais… » Katie soupire. « Non, mais si Hawkeye est Tom le prof, marié avec des gosses… tu penses pas que ça mettrait toute sa famille en danger, qu’on sache qui il est ? Et même ses élèves. » Mary ouvre la bouche dans un parfait o en comprenant ce que son amie veut dire.
« Mais c’est horrible ! D’un autre côté… j’ai vraiment du mal d’imaginer Hawkeye marié et papa… J’veux dire, il n’a probablement pas le temps pour tout ça. Regarde Stark, lui et Potts ont fini par se séparer. » Jack hausse les épaules. « Regarde les Richards, » dit-il et Mary secoue la tête. « Oui, mais c’est tous les deux des Superhéros. Et puis, Mrs Storm-Richards sait se défendre. » Katie repose son milkshake après l’avoir terminé. « Mais si les Richards avaient des enfants, ils seraient en danger. A leur place, je n’aurais pas dit qui je suis vraiment. » L’autre fille prend un air songeur. « Finalement, c’est pas si cool que ça, d’être un Superhéros, » déclare-t-elle. Jack hausse les épaules. « Ils ont choisi d’avoir une vie compliqué. »

chapitre 3
Un silence de mort règne dans la salle. Tous semblent avoir même cessé de respirer. Les agents masqués de l’HYDRA ont disparu, ne laissant que la candidate Clinton pâle et tremblante, la foule silencieuse et choquée, les Avengers figés et Donald Trump face contre terre, immobile, mort, le bouclier étoilé gisant à ses côtés. « Ste— Cap ? » croasse la voix faible d’Iron Man dans les oreillettes des Avengers. Rogers a les yeux rivés sur le cadavre du candidat aux présidentielles, incapable de s’en détacher, tandis qu’il peine à réaliser ce qui vient de se passer. « Captain ? » appelle une autre voix, peut-être celle de Falcon. Le ton veut dire plusieurs choses. Est-ce que ça va ? Quels sont les ordres ? Steve, qu’est-ce qu’on FAIT ? La réponse, il ne l’a pas. Il ne l’a plus. Captain America lève un regard perdu vers Iron Man. Il n’a aucun ordre à donner, il n’est même pas certain de pouvoir ouvrir la bouche, alors encore moins prendre une décision.
Les premiers murmures s’élèvent. Il a tué un candidat aux présidentielles, devant toute une foule, devant des caméras diffusant la scène partout dans les Etats-Unis, dans le monde. Ce n’était pas lui qu’il voulait toucher mais ce n’est pas ce que les gens vont retenir.

Ce qu’ils vont retenir, c’est que Captain America a tué Donald Trump.  



Le résultat est incontestable, Mike Pence est élu par les grands électeurs et par le vote populaire. La peur des mutants, les échecs des Superhéros et la mort du candidat Trump ont poussé tout le monde à se ranger de son côté. La nouvelle fait le tour du monde et alors qu’une partie de la population tremble de peur, l’autre se réjouit, se congratule en se disant qu’elle a élu celui qui saura prendre les bonnes décisions, les débarrasser de la peur et des menaces qui rôdent.

Ils ne se rendent pas compte que la plus grosse menace est à la tête du pays.

Ils ne se rendent pas compte que le véritable Mike Pence est mort depuis des mois, tué puis dépecé par Red Skull, qui s’est glissé dans sa peau. Ils ne se rendent pas compte qu’ils viennent de donner tous les pouvoirs à l’HYDRA.

Ils ne se rendent pas compte qu’ils ont causé leur propre perte.  
THE NEW AGE


Dernière édition par STAN LEE le Sam 4 Mar - 16:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
MESSAGES : 1250

Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
MessageSujet: Re: → contexte du forum   Sam 4 Mar - 16:12
chapitre actuel
If you've got nothing to hide, you've got nothing to fear


chapitre 4
Un vent terrible balaye New-York et la pluie violente traverse même les manteaux les plus épais, mais ça n’empêche pas les mutants du District X de se rassembler sous l’écran géant qui passe en boucle les images de Captain America, le visage pâle, en train de regarder Donald Trump s’effondrer, mort. En haut de l’écran, des lettres rouges clament : l’icône déchue, pendant que la voix d’une journaliste annonce que les Avengers se sont séparés. « J’savais que Cap refuserait de se recenser, » lance un ado à la peau verte et aux yeux étrangement jaunes. « Super, il est en cavale maintenant, » marmonne un autre sous sa capuche trempée. « Il restera pas les bras croisés, c’est Cap. Et puis, c’est pas le seul à avoir refusé de se recenser. Ils trouveront une solution, » réplique son camarade. « Oh vraiment ? » « Si Cap le fait pas, Magne-- » « La ferme ! » siffle-t-il en l’attrapant par le coude. Il retire sa capuche et plonge son regard dans celui de l’autre. « Tu veux te faire buter ? Et il était où quand c’truc a été créé ? Tu l’as vu tenter d’nous aider ? » Il le lâche brusquement avec un air mauvais. « On est tout seuls, laisse tomber. » L’autre jeune homme fronce les sourcils et se mord la lèvre inférieure. « Ils peuvent pas nous laisser comme ça, c’est—c’est un ghetto, c’est inhumain ! » « On n’est pas humain mon gars, c’est bien ça l’problème. » « Quelqu’un viendra. Quelqu’un viendra forcément. » « J’ai hâte de voir ça, en attendant, le couvre-feu approche et j’ai pas envie d’me prendre une balle dans la tête, » grogne l’encapuchonné avant de tourner les talons et de partir. L’autre adolescent soupire et lève les yeux vers l’écran, qui montre à présent le visage souriant de Tony Stark en train de serrer la main à Harry Osborn.

« Quelqu’un viendra. »


Des familles ont été déchirées par le Recensement des Mutants qui les force à vivre au District X, les Avengers se sont séparés, Captain America et les Superhéros qui ont décidé de le suivre sont désormais des ennemis de l'Etat, les Supervilains ont une chance de réintégrer la société et à présent, ce sont eux qui courent après les Superhéros pour les mettre derrière les barreaux. La population est terrifiée et dans l'ombre, Red Skull, confortablement glissé dans la peau du Président Pence, se frotte les mains de voir que tout se passe comme prévu...
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas
 

→ contexte du forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1 - Contexte, Groupes, et Guide du forum
» Contexte du Forum
» AFTER THE CONQUEST ▲ contexte du forum.
» Contexte du forum
» Contexte du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: OPENING SHOT :: règlement & contexte-