Partagez | .
 

 ELLEN MORGAN • Like a dead dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel

ELLEN MORGAN
Like a dead dream


Identité
Nom et Prénom : Ellen Morgan. C'est plutôt simple, ça se retient bien et forcément, ça transpire l'Amérique à plein nez, n'est-ce pas? C'est un nom assez reconnu au sein de l'Human Protection Unit parce qu'elle a toujours été un agent exemplaire. Alias : Leech. Autrement dit, la sangsue. C'est très récent et c'est un nom donné par les journalistes principalement. Elle n'en est pas spécialement fière, elle en a plutôt peur à vrai dire. Âge : Trente-deux ans mais ses yeux, les expressions de son visage, semblent porter les stigmates d'une personne ayant trop vécue pour son âge. Lieu de naissance & nationalité : Elle est née ici, à New York. Plus précisément dans le Bronx avant de monter les échelons et les quartiers. Elle est donc Américaine. Métier : Agent de l'Human Protection Unit. Elle est fière de les représenter bien que moins performante depuis que sa mutation s'est déclenchée. Statut civil : Veuve. Son mari et sa fille sont décédés dans un accident de la circulation. C'est ce qui a déclenché sa mutation. Orientation sexuelle : Hétérosexuelle bien qu'elle ait eu une expérience lesbienne quand elle était plus jeune. Particularités :Annulation des mutations  → Mutants, approchez-la de trop près et vos pouvoirs disparaissent comme s'ils n'avaient jamais existé. Elle les absorbe et en garde la capacité (mais pas l'expérience de contrôle.) Pour le moment, son rayon n'est que de cinq mètres autour d'elle et les effets ne durent qu'un quart d'heure. Si les mutants ne quittent pas son diamètre d'action, ils ne récupèrent pas leurs pouvoirs. Il faut en sortir pour les retrouver dans le quart d'heure qui suit la sortie. Si plusieurs mutants se mettent dans son champ d'action, leurs pouvoirs sont tous absorbés mais, de son côté, elle ne peut en contrôler qu'un et c'est souvent le pouvoir du dernier entré dans le cercle. On la représente souvent comme une sangsue à pouvoirs mais cette capacité ne fonctionne que sur les mutants terrestres. Divinités et autres créatures venues d'ailleurs ne voient pas leurs pouvoirs disparaître. L'un des problèmes de ce pouvoir c'est qu'elle ne contrôle rien et qu'il est physiquement douloureux, son corps s'adaptant aux capacités. Par exemple, si elle est amenée à aspirer les pouvoirs d'un pyrokynésiste, les quelques secondes d'adaptation de son corps peuvent lui causer des brûlures importantes, là où, un pouvoir surtout lié au cerveau peut lui donner des migraines atroces. Le principal problème de sa capacité reste les espoirs et les peurs des autres. Certains voient en elle l'espoir de voir disparaître toutes traces de mutants sur la planète tandis que d'autres la voit comme la peste à éradiquer à tout prix. Adulée ou détestée, elle craint pour sa vie chaque seconde ce qui l'isole de plus en plus. • Les combats rapprochés, l'agilité et la maîtrise des armes → Ces capacités n'ont rien à voir avec sa mutation. Elle les as acquises de son expérience en tant qu'humaine et agent de l'Human Protection Unit. Par conséquent, les armes n'ont pas de secret pour elle, l'auto-défense non plus ainsi que quelques mouvements d'arts martiaux. Elle n'est pas experte là-dedans mais elle se débrouille.  Affiliation : A elle-même avant tout, s'isolant de plus en plus à cause de son pouvoir, se méfiant des gens et évidemment à l'Human Protection Unit.

Interview
Êtes-vous pour ou contre la Loi de Recensement des Mutants ? Pourquoi ? Si vous êtes un Mutant, avez-vous décidé de vous recenser ?  En tant que membre de l'Human Protection Unit, Ellen est pour le recensement  des mutants. Elle s'est d'ailleurs recensée elle-même dès lors que ses pouvoirs se sont déclenchés. Elle ne comprend pas ceux qui refusent de se recenser et elle est persuadée que la raison reste simple: ils ont quelque chose à se reprocher, possiblement condamnable par la justice. Il est clair que le recensement est pour surveillé les mutants possiblement dangereux pour l'humanité comme on peut recenser les criminels humains de haut comme de petit niveau. C'est surtout cet aspect qui lui fait dire qu'il y a rien de discriminant à ce recensement. Après tout, bien avant l'apparition des mutants, les humains eux-mêmes étaient rangés selon leur dossier dans les petits papiers de la police en étant plus ou moins surveillés. Elle ne voit pas pourquoi, sous prétexte qu'ils sont une minorité, les mutants n'auraient pas le même traitement.
Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Elle refuse de croire qu'il y ait des superhéros. Il existe seulement des personnes capable de grandes choses grâce à des facultés peu communes mais ils restent des personnes qui font du mieux qu'ils peuvent à leur niveau. Elle est persuadée qu'il existe des humains lambda bien plus héroïques que des mutants. En revanche, elle pense que ça reste une bonne chose de les avoir pas loin. Elle ne pense pas qu'ils amènent le mal par leurs présences, au contraire. Si le mal devait venir, superhéros ou non, il viendrait. La présence des superhéros rend seulement leur tâche de conquête plus difficile, voire vaine.
Qu'est-ce qui vous a poussé à combattre le crime? La réponse est plutôt simple: la justice. Quand on commet un crime, on doit répondre de cette erreur et si elle peut aider en étant militaire, puis agent de police avant d'être agent de l'Human Protection Unit, elle le fait. C'est un pilier qui la suivie toute sa vie et continuera de la suivre pendant encore longtemps, persuadée qu'ils en ont besoin plus que jamais. La secondes raison, bien qu'elle soit la première mais qu'elle est gardée secrète, est la vengeance. Combattre le crime, elle est en persuadée, finira par la mener vers le mutant qui a tué son mari et sa fille (entre autres individus.) Si elle ne compte pas se faire vengeance elle-même, elle espère être celle qui mènera cet individu devant une Cours.
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Ellen se souviendra à vie de cette date. Le 29 février 2016, le lendemain de l'officialisation de la loi du recensement des mutants, un mutant peu enclin à cette décision a fait connaître sa voie en utilisant ses pouvoirs particulièrement destructeurs. Sur une des grandes avenues de la ville, il a établit un mur invisible aux yeux du monde, tuant des dizaines de personnes en créant un accident de la circulation par plusieurs carambolages de véhicules. Ce jour-là, Ellen était déjà en formation pour intégrer l'Human Protection Unit. En simulation réelle dans la rue et étant de formation policière de base, les membres ont été amenés à devenir un soutien réel aux forces de l'ordre. C'est en plein chaos qu'elle a reconnu la voiture de son mari et, vu l'heure, il devait probablement emmené leur fille au parc pour profiter de la matinée. Tués sur le coup. L'émotion forte, la colère grandissante, ses pouvoirs se sont enclenchés. Elle a aspiré les mutations de trois  personnes qui se trouvaient autour d'elle, dont un pyrokynésiste. La douleur physique fut telle qu'elle s'est évanouit dans la rue, devenant une torche humaine pendant un quart d'heure. Depuis ce jour, les journalistes qui ont filmé la scène et interrogé les mutants qui s'étaient retrouvés sans pouvoirs à cause d'elle, ont décortiqués les images et interprétés les choses. Son anonymat n'existe plus et les seules personnes en qui elle a encore confiance sont ses parents et l'Human Protection Unit qui, de toute évidence, a vu en cette mutation la possibilité de rendre les mutants rebelles plus faibles - et donc de les forcer à se recenser plus facilement. De son côté, Ellen n'apprécie pas sa mutation. Elle est douloureuse, dangereuse - puisqu'elle ne maîtrise pas les pouvoirs qu'elle reçoit - pour elle-même et pour les autres et maintenant que le monde la voit comme le divin ou comme une menace, elle a peur de tout et de tout le monde. Elle aurait clairement préféré ne jamais voir sa mutation se déclencher.
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Totalement! La formation fut longue et difficile. Suite à sa mutation, pour éviter d'être affectée par le pouvoir d'autres mutants engagés dans la même cause, Ellen a été formée qu'avec des homo sapiens. Une fois la formation de deux semaines terminées (où elle a eu des "cours" en plus pour l'entraîner à encaisser l'absorption des pouvoirs), elle a été engagée officiellement comme le reste des membres. Il est fort possible que sa détermination et son passé militaire l'ait aidée à ne pas être refusée malgré sa non-maîtrise de son don.


Biographie
BORN TO LIVE • Dans le monde, il y a deux types d'individus. La première catégorie est née avec une petite cuillère en argent dans la bouche, pense que tout lui est dû et ne se soucie que de sa petite personne. La seconde catégorie naquit avec le creux dans l'estomac d'avance, rame toute sa vie, est plus généreuse qu'elle ne le devrait pour sa survie. Bien entendu, tout le monde n'a pas la chance d'être gâté, de faire partie de l'élite.

Ce 16 janvier 1984, c'est un bébé de la seconde catégorie qui est né et pourtant, c'est toute la richesse du monde que ses parents voyaient dans ses yeux. Petite fille du Bronx, petite fille du béton. On lui promettait un avenir rempli de galères, une enfance trop vite quittée entre les immeubles haut perchés, des vacances passées à la Bronx River. Rien de glorieux, bien loin des paillettes et des strass dont rêve toutes les demoiselles. Ellen n'y a pas échappé et pourtant, contrairement à ce que beaucoup pouvait penser, elle était loin d'être malheureuse. Son père, ouvrier dans une usine, peinait tous les jours pour pouvoir payer les factures à la fin du mois. Quant à sa mère, malheureusement blessée au dos, n'avait qu'un petit emploi de caissière à temps partiel dans l'une des supérettes du quartier. On ne pouvait pas dire qu'ils roulaient sur l'or, on ne pouvait pas prétendre que tous les mois étaient simples à vivre. Il fallait parfois se serrer la ceinture, ils ne partaient jamais en vacances, ils n'avaient pas vraiment de maison à eux, habitant un petit appartement en location. Ils n'avaient même pas de voiture, préférant marcher ou faire du vélo, ça avait l'avantage d'être gratuit. Personne ne les enviait et dans un sens, Ellen n'enviait personne non plus.

Mature dès son jeune âge, elle voyait la richesse des choses ailleurs. Elle n'avait pas de maison à elle mais elle avait un toit et pouvait dormir au chaud contrairement au monsieur en bas de l'immeuble. Elle n'avait pas de voiture mais faire du vélo lui permettait de profiter de l'air frais et des paysages, la rendait plus active encore que les autres enfants. Elle ne pouvait pas toujours manger à sa faim mais le bonheur de chaque bouchée était là. Un peu plus âgée, elle se demandait même comment les personnes assez richissimes pour ne plus savoir quoi faire de leur argent arrivaient encore à trouver de la satisfaction quelque part. Tout avoir en un claquement de doigt, quel était l'intérêt? Ellen avait au moins la joie des choses simples et la satisfaction de réussir un objectif qui semblait impossible au départ. Elle fonctionnait ainsi et ses parents étaient heureux de cet esprit qui leur enlevait le poids de faire vivre une enfance négative à leur unique fille.

BE PROUD, BE SOMEONE • Toute son enfance, Ellen avait un objectif très simple: satisfaire ses parents, les rendre fiers et leur donner le moins de soucis possible. On peut maintenant dire qu'elle a réussi mais ça n'a pas toujours été facile.

Adolescente, alors qu'elle était âgée de douze ou treize ans, les premières questions sur son avenir se posaient déjà au sein de l'école. Que deviendrait-elle? Quelle femme serait-elle? Elle avait beau bien travailler à l'école, n'avoir aucune difficulté à apprendre ses leçons et à les restituer dans un contrôle, l'école, ce n'était pas fait pour elle. Pour sûr qu'elle aurait pu avoir une bourse d'études, faire médecin, avocate ou elle ne savait quel métier réputé mais elle ne se sentait pas vraiment à l'aise dans ce système, souvent jugée pour les vêtements qu'elle portait, pour ses cheveux rarement coupés ou, au contraire, mal coupés parce que sa mère avait décidé que les vingt dollars pour un coiffeur, c'était vingt dollars qui iraient bien mieux dans leurs estomacs. Ellen ne se plaignait pas, elle comprenait, mais clairement, elle ne pourrait supporter de longues études avec tant de pression sur les épaules. Elle savait que ses parents ne souhaitaient qu'une chose pour elle: qu'elle s'élève dans la société. La question s'était donc posée et la jeune fille, bien loin de laisser les choses couler d'elles-même avait pris le taureau par les cornes. Des semaines durant, la brune cherchait son avenir dans les bouquins, dans les fiches métier de la conseillère d'orientation de son établissement scolaire ou encore sur les ordinateurs reliés à internet de la bibliothèque.

Et un jour, ce fut l'illumination. Alors qu'elle était assise à la table de la cuisine en train de faire ses devoirs, son père était au salon en train de regarder le poste de télévision. Sa concentration variante, elle s'autorisait à jeter de légers coups d’œil sur l'écran tandis que son père zappait de programmes en programmes, visiblement consterné par les conneries qui pouvaient être diffusées. « Remet la chaîne précédente s'il te plait papa. » La voix d'Ellen qui s'élevait de derrière lui surprenait le père qui, se rendant compte de l'intéressement de sa fille, ne se faisait pas prier pour remettre la chaîne en question. Il était tellement rare que la jeune fille impose sa volonté qu'il y avait forcément une raison valable. Pendant de longues minutes qui avaient fini par se transformer en heure, les iris foncés de la jeune fille ne quittèrent pas l'écran. Quand le reportage fut terminé et le poste éteint, quelques mots passèrent le seuil de ses lèvres, déterminés, incisifs. « C'est ça que je veux faire papa. Je veux aider les gens. » Le soir venu, quand le père informait sa femme que leur fille avait trouvé sa voie, qu'elle souhaitait aider les personnes, elle était loin, très loin de s'imaginer le métier que sa demoiselle voulait faire. Plusieurs jours de discussion et de renseignements furent nécessaires pour convaincre sa mère, pour la persuader du bien fondé de cette envie. C'était dorénavant officiel: Ellen partirait pour l'armée dans le but de devenir pilote de chasse.

« ABOVE ALL » THE U. S. AIR FORCE • Ressortissante de la Senior High School avec des acquis scientifiques satisfaisants, Ellen voyait son rêve se réaliser. Âgée de dix-huit ans, elle quittait ses parents pour l'armée en 2002 pour continuer des études bien plus spécifiques. En quittant ses parents, elle quittait surtout le Bronx et ses misères. Là-bas, elle savait qu'elle pourrait enfin vivre sans discrimination, tout le monde serait logés à la même enseigne et elle espérait, forcément, connaître cet esprit de camaraderie, de fraternité dont elle entendait si souvent parler, elle qui était fille unique. Le départ fut compliqué, attristant surtout sa mère qui se faisait un sang d'encre d'avance pour celle qui resterait à jamais sa petite fille. De son côté, tout ce qu'Ellen voyait, c'était la fierté dans le regard de ses parents et une porte de sortie d'une vie jusque-là miséreuse. Elle allait servir son pays, aider ses habitants à sa façon.

Les années passant, c'est en 2006, âgée de vingt-deux ans, qu'elle peut officiellement dire qu'elle est pilote de chasse. Satisfaite et fière de son parcours, ce n'était pas seulement sur un plan professionnel que l'armée a changé sa vie. Pour commencer, elle a pu aider financièrement ses parents. Bien entendu, son père refusait qu'elle sacrifie son argent pour eux, dans les débuts en tout cas mais voyant qu'elle s'en sortait très bien et qu'elle insistait pour les aider comme ils avaient pu l'aider lors de son adolescence, il a fini par céder. De plus, c'est durant ses études qu'elle a eu la chance de connaître son premier et unique amour, Ethan. En formation aussi pour devenir pilote de chasse, ils n'ont pas vraiment perdu de temps pour se mettre ensemble et ne se sont jamais quittés, sentimentalement parlant en tout cas. Physiquement, ce fut une autre paire de manches puisqu'Ellen fut envoyée en Irak en 2008. Elle a d'ailleurs participé à l'attaque aérienne du dimanche 27 avril sur Sadr City qui élimina huit terroristes. C'est en 2010, lorsque Barack Obama annonce la réduction des troupes américaines en Irak qu'elle rentre enfin au pays.

YOU MEAN TO TELL ME YOUR REAL NAME ISN'T MOM • C'est six ans après son entrée dans l'U. S. Air Force, en 2012, alors qu'elle est âgée de vingt-huit ans, qu'Ellen se retire du monde militaire et s'installe de nouveau à New York avec son compagnon. La raison était plutôt simple et compréhensible...

« Hop hop hop, donnez-moi ça jeune fille. » Un soupire au bord des lèvres, la brune cédait à la demande d'Ethan, lui donnant le carton qui, selon ce qui était écrit dessus, allait dans la cuisine. « Je suis pas handicapée tu sais. Ce n'est que le carton des torchons avec quelques accessoires de cuisine, rien de plus. » Cette envie d'indépendance, celle qui circulait déjà dans ses veines dès son plus jeune âge, était flagrante. Ellen était ainsi, toujours à gratter le maximum de liberté qu'elle pouvait avoir mais depuis quelques semaines, elle n'en avait plus vraiment et pourtant, elle l'avait choisi de son plein gré, ou presque. « Et? Je ne veux rien savoir. Le médecin a dit que pour toi c'était repos et si je t'ai cédé pour emménager tout de suite c'est seulement parce que tu as promis que tu contenterais de ranger les trucs dans les tiroirs en restant assise sur une chaise. » Il déposait alors un baiser rapide sur ses lèvres, s'emparant définitivement du carton et se souciant peu de cette moue boudeuse sur le visage de sa fiancée. Depuis quelques mois, il s'y était faite à celle-là. « En dix ans de relation, t'as toujours pas compris que je pouvais être stratège et têtue? » Autrement dit un peu menteuse sur les bords pour avoir ce qu'elle voulait sans en subir les conséquences et notamment, aujourd'hui, sans rester assise sur une chaise alors que son fiancé déchargeait le camion tout seul. « Je m'en veux de rien faire quand tu fais tout, tu le sais. » Elle l'avait suivi dans la cuisine, s'apprêtant à ouvrir le carton que le jeune homme avait déposé sur la table pour commencer à ranger son contenu mais elle était vite arrêtée par Ethan qui lui attrapait les mains et s'accordait une petite pause pour lui parler.

« En dix ans j'ai surtout compris que tu es la personne la plus généreuse que je connaisse. Tu donnes ton maximum pour bien faire les choses et aujourd'hui, le plus important c'est pas notre déménagement. Ta mission principale pendant encore un mois c'est de garder notre bébé bien au chaud. Tu veux bien faire ça pour elle et pour moi? J'aimerais éviter de courir entre la maison et la maternité parce que ma future femme a décidé de porter un carton et qu'elle a perdu les eaux prématurément. Qu'est-ce que tu en dis? » lui demandait-il avec un sourire plein de compassion et d'amour sur les lèvres alors qu'il libérait l'une de ses mains pour la poser sur le ventre arrondi par huit mois de grossesse. « D'accord... » Elle savait que la question était rhétorique et qu'elle n'avait pas vraiment le choix de toute façon. « C'est une sage décision. » Un baiser sur le front et il sentait leur petite fille donner un coup contre sa main. S'accroupissant à la hauteur du bidon, il déposait un baiser dessus. « De rien ma fille. Toi aussi tu savais que papa allait convaincre maman d'arrêter de bouger dans tous les sens. High Five! » Mais cette fois, c'était le silence radio, le bambin ne se manifestant par aucun mouvement alors qu'Ellen en profitait pour s'asseoir. C'était à son tour de se foutre un peu d'Ethan. « Tu as raison ma crevette, high five pas papa, il est un peu fou. » Un échange de sourire complice, un dernier baiser et le deal était scellé. Elle restait dans la cuisine à vider les cartons en étant assise et en s'économisant pour ne pas accoucher trop tôt tandis que le trentenaire s'occuperait de vider le camion tant bien que mal.


HOMO SUPERIOR, THE WAKING NIGHTMARE •  Suite à la naissance de leur fille en fin 2012, Ellen décidait alors de s'orienter vers les forces policières de façon à pouvoir s'occuper de son enfant sans être trop longtemps partie pour son travail. Comme la plupart des citoyens américains, elle partait le matin et rentrait le soir. C'était un rythme parfait bien qu'Ethan lui manquait souvent, lui étant resté militaire malgré les contraintes. Les années passaient alors tranquillement, sans trop d'encombres bien que les événements mutants récents avaient tendance à donner un mauvais pré-sentiment à Ellen. Professionnellement parlant, elle s'épanouissait dans son travail, faisait du mieux qu'elle pouvait. Si elle protégeait les habitants à plus petite échelle que lorsqu'elle était pilote de chasse, elle n'en restait pas moins fière de sa tâche et arrivait même à trouver des côtés positifs à cette défense de l'humain de façon plus intime. Dans le privé, c'était une mère et une femme comblée, que pouvait-elle demander de plus?

C'est lorsque le gouvernement à fait appel à elle pour lui proposer d'intégrer l'Human Protection Unit - notamment à cause de son sérieux dans son travail actuel et de son passé militaire qui fait d'elle une personne dévouée à la patrie - que son mari a pris des congés pour quelques jours afin que la jeune mère puisse se concentrer sur sa formation de deux semaines. Tout était censé bien se passer, c'est ce qu'elle croyait mais son mauvais pré-sentiment se confirmait dès sa seconde journée de formation. Le 28 février 2016, la loi du recensement des mutants entrait en vigueur et sa formation commençait. Le lendemain, un mutant refusant cette décision du gouvernement se vengeait sur les habitants de New York, se rendant responsable d'un accident important de la circulation où les membres de l'Human Protection Unit, en simulation réelle dans la rue, devenaient alors un véritable soutien aux forces de l'ordre sur place. Parmi les victimes, son mari et sa fille d'un peu plus de trois ans. Un accident qui a changé sa vie du tout au tout.

Le choc, la douleur, la colère. Tout était à même de déclencher sa mutation et c'est en se rendant compte que son mari ne se réveillait pas et que sa fille ne bougeait plus que tout s'est alors accéléré. La douleur intérieure devenait alors physique, visible de l'extérieur. Une puissance migraine la faisait brusquement s'agenouiller sur le sol. Ellen était alors loin de se douter qu'elle venait d'absorber la mutation d'un autre, le rendant humain à nouveau, et plus précisément d'un quarantenaire capable de lire dans les pensées. Les nombreuses voix intérieures de la population New Yorkaise arrivaient à ses oreilles qui se mettaient alors à saigner d'un trop plein de sons. Elle ne contrôlait rien, ne comprenait pas, son cœur déjà en deuil bien trop préoccupé par autre chose. La seconde d'après, la douleur s'estompait pour être remplacée par une autre, plus vive, plus mordante encore que la précédente. Un second mutant venait de se faire voler son don par Ellen, et si elle n'était plus capable d'entendre les pensées, ses poumons se remplissaient tellement d'air qu'elle avait l'impression de les étirer, les rendant affreusement douloureux tandis qu'une tornade se formait avec rapidité autour d'elle comme pour la protéger. L'élève en formation pour protéger les humains était, malgré elle, en train d'aggraver la situation. Heureusement - ou malheureusement pour elle - son corps attirait un troisième et dernier pouvoir. Passer du vent au feu à cause d'un pyrokynésiste dans les parages était douloureux, très douloureux. Les quelques centièmes de secondes d'adaptation de son corps à ce nouveau don lui octroyait une cicatrice, une brûlure qu'elle aurait maintenant à vie sur le mollet droit. La souffrance était lancinante alors que son corps s'enflammait entièrement sans qu'elle n'ait aucun contrôle et quand le corps ne contrôle rien, que la douleur est trop grande, il garde un réflexe bien humain: l'évanouissement. Évanouie au milieu de la rue, la torche humaine qu'elle était devenue s'était éteinte après un long quart d'heure. Un quart d'heure qui avait suffit pour que les journalistes présents sur l'accident captent la scène et interrogent les trois mutants dont les pouvoirs avaient disparus.  Effectivement, si Ellen ne pouvait maîtriser - ou tentait de le faire - qu'un pouvoir à la fois - celui du dernier entré dans son champ d'action, - il n'en restait pas moins vrai que les trois mutants furent privés de leur don pendant le quart d'heure entier. Leech, la sangsue des mutations, la balance naturelle au gêne X, est alors née aux yeux du monde et des médias.

Ce n'est que plus tard qu'Ellen se rend compte de ce qui s'est passé mais elle s'en fiche éperdument, faisant passer l'enterrement de ses proches et la formation - la seule chose qui lui reste et qui compte - en priorité. Sa formation, d'ailleurs, est alors adaptée à ses nouvelles capacités loin d'être maîtrisées. Pendant cette dernière, le gouvernement se met d'accord pour qu'elle ne soit formée que par des humains lambda et que ses camarades de classe pendant les heures communes le soient également. Mais tout ceci ne s'arrête pas là. Afin de l'aider et de la garder au sein de l'Human Protection Unit - voyant en elle un espoir de forcer plus facilement des mutants à se recenser, entre autres raisons - Ellen est amenée à participer à des entraînements qui lui sont propres. Si personne ne peut l'aider à apprendre à maîtriser son pouvoir, le gouvernement compte bien l'aider à encaisser les douleurs que son don lui inflige. C'est comme ça qu'elle a rencontré l'un de ses amis mutants. La nuit, dans des terrains isolés pour éviter de mettre la population en danger, lui et elle sont alors mis en contact pour qu'elle s'approprie son pouvoir et s'entraîne à résister à la douleur qu'il provoque. Evidemment, si depuis la formation elle apprend chaque jour à mettre de côté la douleur, elle n'arrive toujours pas à maîtriser les pouvoirs qu'elle reçoit ni même à choisir lesquels elle souhaite absorber, lesquels elle ne souhaite pas s'approprier. En revanche, grâce à ses entraînements nocturnes qu'elle continue avec son ami bien que la formation soit terminée, elle est aujourd'hui capable de dire que son pouvoir agit 24/24h, 7/7h, sur un rayon de cinq mètres autour d'elle et pendant un quart d'heure. Ellen se rend bien compte que tout ceci n'est que le début et que chaque pouvoir est amené à évoluer. Elle n'est pas la seule à le savoir d'ailleurs et le gouvernement a déjà fait ses estimations. D'ici quelques années, avec de la maîtrise, cela ne serait pas étonnant qu'elle puisse éteindre les mutations sur plusieurs kilomètres et pendant des années. Il suffirait alors qu'elle voyage pour éteindre toute forme de mutation terrestre. Cette information fait d'elle, à l'heure actuelle, l'espoir de certains et les craintes des autres. Quant à elle, quant à ses propres sentiments, trop peu de personnes s'en soucient. Voilà presque un mois que son mari et sa fille sont décédés, un mois qu'elle est en peine et qu'elle s'isole de plus en plus, fuyant souvent les médias en se rendant sur leurs tombes. Un mois qu'elle s'est promis qu'elle retrouverait le fautif de tout ça pour qu'il soit jugé et puni. Un mois qu'elle est en deuil, que la colère dans ses veines est permanente et que la peine dans son cœur est lancinante.


IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Cocaïne/24 ans/f. Fréquence de connexion ; 5/7. Que pensez-vous du forum? ; Il est super beau, bien développé et en même temps simple de compréhension, parfait! Comment l'avez-vous découvert ? Tonton m'a fait péter le lien quand j'ai demandé.   Célébrité choisie ; Gemma Arterton. Credits (avatar, icon etc.) ; Laure-rph (tumblr gif hunt).

THE NEW AGE


Dernière édition par Ellen Morgan le Mar 5 Avr - 5:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts • fry those bitches
avatar
MESSAGES : 1721
it's a revolution, i suppose
thunderbolts • fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
Bienvenue ma belle :keur: :keur: Meilleures muses pour toi ! Franchement trop heureuse que tu sois ici ! *lui fait une grosse lèche pas baveuse du tout*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
BIENVENUUUUUE! Gemma est sublime et ton don promet des choses bien drôles! :shon:
Bon courage pour ta fiche et bon jeu parmi nous
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Merci chouchoute, je suis bien contente d'être là et de te retrouver sur un RPG. :leche:

Merci beaucoup Harper, c'est gentil. J'adore ton avatar également. :cute:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 476
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t960-even-olds-books-have-ne
Oui enfin, je peux dire bienvenue officiellement :hysteric: :pink:

Alors donnez-moi un C donnez-moi un O donnez-moi un C donnez-moi un A donnez-moi un Ï donnez-moi un N donnez-moi un E donnez-moi de la Cocaïne *out*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
La sublime Gemma :hysteric:
J'ai hâte de voir ce que tu nous réserves avec cette bouille !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Bienvenue avec ce perso sympathique :hysteric:
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Tonton, je crois que tu as assez eu de Cocaïne comme ça. :mdr:

Merci Sharon et Vega :cute: :leche:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
No, we never get enough cocaïne



De toute façon, toi, on peut te consommer sans modération xD *out*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
BIENVENUE PARMI NOUS I love you Je suis trop contente que nos chers camarades t'aient ramenée ici, et que le forum t'ait assez plu pour que tu décides de t'inscrire :cute: bon courage pour la suite de ta fiche du coup, et j'espère vraiment que tu te plairas ici :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Que si Tonton, on me consomme que si je le décide. :mdr: (En plus la chanson est même pas entière, arnaque. xD)

Merci Sarah, c'est gentil. ♥️

J'aurais une petite question. J'ai lu tous les annexes et notamment celle sur les technologies évoluées et j'ai rien vu sur l'HPU. Ils n'ont pas d'armes spécifiques pour forcer les mutants à se recenser?


Dernière édition par Ellen Morgan le Lun 4 Avr - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
bienvenue parmi nous ma belle et bon courage pour ta présentation! :inlove::keur::cutie:
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Merci Karen ♥
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
bienvenue I love you
très bon choix de pouvoir, et ça promet d'être super intéressant pour les intrigues, et puis pour ta belle Ellen :cute: pense à réserver ton avatar, et hésite pas à mpotter l'un d'entre nous si tu as des questions ou un souci :hé: bonne rédaction, bon jeu ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Merci Seth. ♥️ J'ai déjà réservé mon avatar héhé. :mdr:
Oui, j'avais deux questions mais j'en laisse tomber une et l'autre et dans les posts au dessus en fait. :mdr:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

ELLEN MORGAN • Like a dead dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Requiem for a Dream [DVDRiP]
» Norah - Draw, Dream and Dead... Hey No Dead. Life !
» Dream of Ewilan
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Hollywood Dream Boulevard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-