Partagez | .
 

 Judith Hyde - Ou Jude X, comme vous préférez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 378
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi

Jude X
"Tuer, c’est faire un choix." Le Joker, héwè !


Identité
Nom et Prénom : Judith Hyde. Alias : Quand elle est à la radio, elle s'appelle parfois « La peau du tambour ». Douglas l'appelle Jude X en raison de son gêne mutant Âge : 30 ans bien frappés l'ami. Lieu de naissance & nationalité : Née à San Francisco, Américaine. Métier : Animatrice radio Statut civil : En couple avec un Watchers avec lequel elle se bat souvent mais qu'elle a dans la peau... Orientation sexuelle : Adore les expériences mais revient toujours vers les hommes Particularités : Judith est une mutante qui... parmi une foule d'Homo Sapiens est tout à fait normale. En fait, elle peut modifier l'intensité d'une mutation : la déclencher si elle ne l'est pas, l'amplifier, la diminuer, la faire disparaître Affiliation : Elle se sent idéologiquement proche de la Confrérie, mais n'a pas encore franchi vraiment le pas

Interview
Êtes-vous pour ou contre la Loi de Recensement des Mutants ? Pourquoi ? Si vous êtes un Mutant, avez-vous décidé de vous recenser ? En l'état, elle n'est pas partie se faire recenser mais dans la théorie, elle ne voit pas ça comme un problème. Ouais elle est mutante et alors ? Est-ce que c'est censé poser un problème ? Elle dit souvent que ceux qui le veulent peuvent venir embrasser son petit cul de black et son petit gêne mutant s'ils le souhaitent. Elle serait bien allée se faire recenser pour montrer qu'elle n'a pas à se cacher mais Douglas – pour sa propre sécurité, à lui – lui a demandé de ne pas le faire. Il pourrait avoir des soucis si on apprend qu'il vit avec une mutante. Elle a accepté, pour l'instant.
Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Pas du tout, dans leurs petits collants, elle les méprise. Pour Judith, les vrais héros sont ceux qui prennent une arme et se battent pour leurs valeurs. Si c'est pour créer des soucis et ensuite se faire construire une statute en cookies sous prétexte que le problème a été résolu... Aucun intérêt.
Qu'est-ce qui vous a poussé à combattre le crime/faire le mal ? Judith ne fait pas vraiment le mal, elle estime qu'elle doit se défendre. Et il y a du monde qu'elle considère comme des menaces. Ces incapables du Shield qui ramènent des technologies de partout et laissent entrer les aliens chez nous, ces arriérés du troisième Reich (Coucou les gars, vous avez un président noir, game over !), ces héros ridicules qui devraient déjà être morts 8719 fois et qui détruisent tout sur leur passage... Pas les X-men, car elle estime qu'ils essaient de survivre à leur manière.
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Elle l'a compris bien plus tard. Au début elle pensait juste que les problèmes la suivaient sans comprendre pourquoi... puis elle l'a plutôt bien accepté. Elle ne l'a jamais dit à ses parents et sa mère est morte par sa faute. Sa mission maintenant est de délivrer son père pour le mettre au courant, puisqu'il est télépathe.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Naturellement, pas comme ces imposteurs...
Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ? Aucune identité secrète.
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Mais ouiiii ! Judith veut insulter les gens et utiliser la liberté de la presse ! Plus sérieusement, elle adore cet anonymat qu'offre la radio et surtout, prendre les réactions à chaud des auditeurs. Elle a envie de rencontrer les gens, cerner leur personnalité. Elle est curieuse de la nature « humaine ». Et puis ça paie pas trop mal donc ça va...



Biographie
citation citation citation
Enfance.

▬ Il te faut quelle version mon gars ? Celle qui fait chialer ou celle qui te donne envie de te tirer une balle ? La vraie ? Attends, je me prends un verre parce que ça va être un peu long sans doute...

1986. Naissance.
La vie de Judith commence entre les murs d'une prison. Non, elle n'est pas née là-bas mais quand tu es un black sur une scène du crime où les autres sont blancs, et si tu as un peu d'herbe sur toi, tu es condamné avant de passer les portes du tribunal. C'est ainsi que le père de Judith a été arrêté en 1985, il a pris pour 55 ans de prison, sans possibilité de libération. La mère de la petite fille cumule deux boulots avec des cours du soir, pour essayer de faire sortir son mari de prison. Pendant ce temps, la gamine est élevée par sa voisine qui donne des cours de self defense chez elle pour les femmes du quartier. Au début, ce sont des mouvements amuants pour elle, sans cohérence, puis elle les retient en même temps que ses leçons. Aidée par cette deuxième maman, Monica Reverte, elle ne rate pas un seul jour d'école et fait ses devoirs consciencieusement. Mais pas de bureau, pas de nouveaux vêtements, souvent des repas maigres le soir, Judith est souvent l'objet de moqueries et n'a pas beaucoup d'amis. Mais elle s'accroche, fait tout pour aider sa maman au quotidien. Encore enfant, elle devient très indépendante. Les jours se fânent, elle rend très peu visite à son père en prison, ne supportant pas l'idée qu'il puisse être coupable. Elle communique avec lui par lettres interposées. Elle craint qu'il ne lui mente, les yeux dans les yeux, alors elle évite.

1992. Des ongles dans la peau.
À l'école, il y a ce petit chien : William, qui a toujours toutes les bonnes réponses. Judith se bat souvent avec William. Il lui arrache sa nouvelle chemise, elle lui tire le slip, il lui casse le nez, elle lui met un coup dans l'entrejambe. Avec les avertissements du directeur, vient le vocabulaire grossier de Judith. Sa mère Janet arrête ses cours du soir pour pouvoir suivre l'éducation de sa fille, cette dernière s'en veut énormément. Et puis cet abruti de William est toujours dans sa classe... Alors qu'elle a dix ans, Judith rencontre son père pour la première fois, en vrai. Elle se rend à la prison et la première chose qui lui dit est qu'elle n'a pas été sage. Pas été sage ? Gonflée d'amertume et de rage, elle se lève, prête à partir mais son père la rattrape in extremis. Elle s'assied, elle l'entend dire qu'il est désolé, mais ses lèvres ne bougent pas. Ses yeux disent aussi qu'il est désolé mais ses lèvres ne bougent pas, elle croit comprendre mais cette révélation lui fait trop peur. Elle lui demande de ne plus le faire et ne l'entend plus. Elle s'en va dans le silence de ce premier échec.

1996. Des feuilles qui prennent feu.
Dès le lundi, William commence à chercher Judith sur son « père en taule ». Ils se cherchent du regard et quand il va au tableau, commençant à lire son texte, elle se dit simplement qu'il est un tas de merde. Il lui fait un sourire et soudain, le papier qu'il tient entre les mains se met à fumer et s'enflamme. Il se brûle les cheveux, cet abruti puis se met à courir partout avant que quiconque puisse l'éteindre. Judith ignorait que les idiots, passés un certain niveau de crétinerie, se désintégraient d'eux-mêmes. Mais c'est une bonne nouvelle.

Adolescence

▬ Ah non, pas si long que ça. C'est après que j'ai compris que je n'aurai jamais les moyens de me payer un psy, donc il valait mieux que je règle mes... petits conflits moi-même

2000. Un flingue et des sueurs froides.
Adolescente, Judith se bat pour rester dans les meilleurs. Même si Monica n'est plus très disponible depuis qu'elle héberge son fils, Judith essaie de la voir aussi souvent que possible. C'est comme ça qu'elle rencontre Amado Reverte, un garçon somme toute assez sympathique si on omet qu'il essaie de quitter un gang. Forcément, ses bonnes résolutions amènent la merde dans le quartier et à un moment donné, avec les flics qui rôdent pour chercher leur témoin, et avec les membres du gang qui ont envie de fabriquer un tambour avec la peau des bourses d'Amado... ça devient chaud. Finalement, ils arrivent à le trouver. Pas les flics malheureusement, les autres. Le pauvre gars se fait battre et est laissé pour mort, il meurt après quelques heures à l'hopital. Forcément, Monica et son club de catcheuses du dimanche se disent qu'elles vont pouvoir se venger et se faire une guirelande avec les boyaux des mecs.

San Francisco, ça se met à craindre du poney. Judith s'achète un flingue, pour sa sécurité et celle de sa mère. Elle veut l'envoyer en pension mais Ju' reste pour la protéger des fauves qui rôdent à l'extérieur. Finalement, Monica et sa bande de catcheuses parviennent à tuer deux membres du gang et là, c'est une vague rouge. Non, mais vraiment. L'une des catcheuses montre une étrange aptitude à faire pisser le sang à n'importe qui. Au début ce sont des saignements de nez, puis dans les oreilles. Un jour que Judith les accompagne, elle se retrouve avec cette nana étrange. Puis elles sont prises pour cibles. La nana étrange sort, elles commencent à ouvrir le feu quand elles tombent à court de munitions. Ces merdes sont pas aussi infinies que dans les films. Au moment où elles pensent qu'elles vont crever, chacune prend la main de l'autre. Judith sent une brûlure, une crampe insupportable monter du bout de ses doigts, dans son bras et lui bloquer le cœur. Crise cardiaque ? Les hommes laissent tomber leurs armes, se mettent à pleurer des larmes de sang et s'écroulent au sol. Et là, la vague rouge prend tout son sang... enfin tout son sens. Judith laisse la nana, chacune étant aussi choquée que l'autre par ce revirement soudain. Judith retourne en cours et a soudain l'impression de croiser des mutants à tous les coins de rue ! La nana étrange, ce gars qui crée des boules de feu dans sa classe, et William qui a le don incroyablement développé de l'énerver. Au cours du bal de fin d'études, dans le gymnase de son lycée, son cavalier découvre un pouvoir violent – rafale d'énergie dans ta gueule – qui blesse gravement Judith. Elle reste dix-sept mois dans le coma et à son réveil, sa mère a déménagé pour suivre son père qui a été bougé dans une prison près de New-York.

2002. Un billet d'avion mais pas de valise.
Ni une ni deux, Judith dit au revoir à ses catcheuses préférées pour suivre ses parents. Pourtant, elle s'installe à New-York sans les avertir de sa présence. Elle craint pour leur sécurité en raison des derniers événements et elle ne comprend pas encore ce qui lui arrive vraiment.

Âge adulte

▬ Et là tu la sens la put*** de mutation qui fait disjoncter tout le monde ? Bien sur que j'ai un peu envisagé que je rendais les gens maboules mais être comme ma copine orangina sanguine ? Jamais !  J'ai pensé que je pourrais faire des tests mais je ne savais pas ce qui allait arriver...

2005. C'est moi ou ils ont un soucis ?
Pour essayer de faire sortir son père de prison, Judith s'inscrit à des cours de droit qu'elle suit à moitié. Elle participe activement au journal de l'université, cherchant les informations sans trop se soucier de l'éthique, ce qui lui cause quelques problèmes. Elle dénonce aussi les quelques mutants qui osent montrer leur mutation devant elle, comprend petit à petit que certains découvrent leur don en sa présence... alors que d'autres se voient parfois brider quand elle approche.

C'est à cette époque qu'elle fait la connaissance de Douglas. Il est comme elle, toujours à vif. Ils se fréquentent mais prennent peu de temps pour parler... Alors qu'il est son premier amant, lui collectionne les histoires de fesses. Judith se montre jalouse mais ils restent ensemble. Lors de leur troisième année, Judith apprend qu'elle a raté ses examens. Salaud, Douglas la quitte alors elle lui tire dessus à bout portant. Cet événement marquera un tournant dans leur relation qui s'embrase et devient toxique pour les deux partenaires. Douglas la couvre mais en échange, il lui demande d'arrêter ses études de droit. Elle prend cette demande comme du chantage, alors qu'il veut quand même la protéger parce qu'il sait qu'elle n'arrivera jamais à faire sortir son père de prison...

2008. Un coup de poing dans le cœur.
Judith fait quelques petits boulots et trompe Douglas. Ils se mettent d'accord pour se dire qu'ils sont alors un couple libre. La seule condition est qu'aucun ne doit jamais croiser un amant ou une maîtresse de l'autre. Judith enchaîne les aventures, les cuites et les nouvelles expériences. Elle essaie aussi le foyer de femmes battues. Douglas aussi essaie, mais il n'y vient que pour chercher Judith. Ils se battent, se jettent des objets, s'insultent, se font mal mais retombent dans les bras l'un de l'autre.

2012. Qu'aurais-tu fait, à ma place ?
Finalement, le couple en vient à se louer un appartement, alors que tous leurs amis respectifs leur conseillent la séparation depuis des années. Ils essaient d'avoir un enfant mais ils n'y arrivent pas et cela engendre de nouvelles disputes. Un jour, alors que Douglas essaie d'étrangler Judith, sa peau se couvre soudain d'épines. Il la lâche, tombe dans les escaliers, s'ouvre le crâne. Judith lui apprend qu'elle est une mutante, qui peut faire naître, accentuer ou au contraire, diminuer ou cacher une mutation. Douglas lui apprend qu'il appartient à un groupe chargé de traquer et tuer les mutants : Watchers. Ils se séparent. Judith envisage de rejoindre la Confrérie et elle s'y fait quelques amis mais elle ne peut pas se résoudre à vouloir tuer tous les homo sapiens.

2015. Je t'aime quand même.
Judith et Douglas retombent l'un sur l'autre. Judith travaille depuis deux ans dans une petite radio indépendante où elle a sa propre émission. Elle y amène une franchise crue et parfois un peu vulgaire. Mais elle n'a pas peur d'aller à la rencontre de personnes très importantes comme du sdf qui vit en bas de chez elle. Elle enregistre parfois en extérieur mais elle aime surtout parler le soir et prendre les appels des auditeurs. Quand elle retombe sur Douglas, elle annonce à la radio qu'elle est malade et qu'un poison va la tuer petit à petit. Depuis, elle appelle Douglas « le poison » sur les ondes.

Cependant, ils se remettent immédiatement en couple. Chacun quitte son conjoint pour retrouver l'autre. Ils se mettent d'accord pour ne jamais parler de leurs activités respectives mais ils resteront à jamais la priorité de l'autre. Judith essaie de rendre Douglas mutant mais il s'en rend compte, lui interdit d'user de son pouvoir sur lui. Heureusement, l'effet s'estompe après quelques jours. En guise de représailles, Douglas tue la mère de Judith alors que ces dernières sont en ligne.

2016. Judith envisage de rejoindre la Confrérie, elle imagine un plan pour diffuser son don massivement, et ainsi déclencher des mutations latentes chez tous les humains, les obligeant ainsi à ralier leur cause. Elle continue les cours de self defense et prend des cours de tir. On sait jamais, elle pourrait avoir envie de tuer Douglas un jour... 


IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Greg Fréquence de connexion ; Souvent. Que pensez-vous du forum? ; C'est le maaal. Comment l'avez-vous découvert ? En signant un papier à un bonhomme rouge sans doute.   Célébrité choisie ; ZOE SALDANA. Credits (avatar, icon etc.) ;AVENGEDINCHAINS & http://lots-of-gifs.tumblr.com/.

THE NEW AGE


Dernière édition par Judith Hyde le Dim 15 Mai - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MON OEUVREEEEEE enfin presque. :excited: :mdr:
Rebienvenue, je vais lire ton histoire de suite. :keur: :cute:

*shoote la poubelle pour pas qu'elle retourne dedans. *
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Re-bienvenue ! :keur: Je lirais ça demain j'ai pas les yeux en face des trous mais…le peu que j'ai vu ça m'allèche !
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 325
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2858-cassandra-stature
encore un personnage trop badass rebienvenuuuuue chez toi I love you (et ce prénom et cet avatar, gné je :shon:)

_________________

Daddy's girl
cassie and her father ⊹ and if i die before i wake, i pray the lord my soul to take but please don't cry, just know that I have made these songs for you. (by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA + cut off one head...
avatar
MESSAGES : 162
it's a revolution, i suppose
HYDRA + cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2251-steve-ava-lewis-harry-
tu m'envoies tellement du rêve avec tous tes persos, de toi.

voilà.

mais rebienvenue sinon. :keur:

_________________

we were forged by pain
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
REBIENVENUUUE :hysteric:

Amuses-toi bien avec la demoiselle trop badass
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 476
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t960-even-olds-books-have-ne
Re-bienvenue grand fou :hug:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
ZOE QUOI :hysteric: :hysteric: :hysteric:
Encore un personnage qui promet :hé:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 378
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Merciiiii
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Re-bienvenue et super choix d'avatar :beat: :beat:
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com



félicitations !

tu es validé mon brave
Bienvenue chez les HOMO SUPERIOR.

j'adore ce perso, sérieux, tu m'envoies du rêve à chaque fiche, c'est un bonheur de te lire et Judith est vraiment géniale. :cute: j'ai hâte de voir la demoiselle évoluer en RP, je sens que ça va encore être épique. :hysteric: bref, amuse-toi bien beauté :hé:

time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Judith Hyde - Ou Jude X, comme vous préférez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme vous l'avez remarqué.
» Une jeune fille comme vous ne devrait pas fréquenter de tels endroits... (Aelia Pertinax & Lucius Pompeius Publicola)
» “ MacDonald's™ : Venez comme vous êtes. ”[with Jade]
» Vixo Tora, Vix', Thor, appellez ce vaillant guerrier comme vous voulez!
» Complément de job ou information comme vous le sentez^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-