Partagez | .
 

 Ethan - If you want to view paradise Simply look around and view it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 199
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur

Ethan Wells
Everything you can imagine is real.


Identité
Nom et Prénom : Ethan Wells Alias : Thanny, par la plupart des Holmes ; Archi, son pseudo de jeux vidéo et raccourci de Archimède (à cause de son intelligence), par Eugene Âge : 17 ans Lieu de naissance & nationalité : New-York, américaine Métier : Simple lycéen Statut civil : Célibataire Orientation sexuelle : Homosexuel Particularités : Ethan a la capacité de créer des illusions qu’il peut rendre plus ou moins matérielles selon sa volonté. Il peut également créer des objets selon son imagination. Il peut créer ces objets à partir de rien, mais arrive mieux à les créer à partir des dessins qu’il fait. Il ne peut pas (encore) créer d’êtres vivants.Affiliation : Neutre


Interview
Êtes-vous pour ou contre la Loi de Recensement des Mutants ? Pourquoi ? Si vous êtes un Mutant, avez-vous décidé de vous recenser ?  Ethan s’étant réveillé il y a peu d’un coma de deux ans, il n’est absolument pas au courant de cette loi de Recensement des Mutants, ni des circonstances l’entourant. C’est pourquoi Ethan n’a pour l’instant aucune opinion à son sujet
Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Bien sûr qu'ils sont une bonne chose. Ils sauvent des gens, ils mettent à contribution leurs pouvoirs pour faire le bien. Ethan aime beaucoup les Avengers. Il admire Tony Stark et Hawkeye, qui sont les deux seuls à ne pas avoir de pouvoirs, mais qui risque tout de même leurs vies pour sauver celles des autres. Malgré cela, le héros préféré d'Ethan est Spiderman.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? (pour les deus ex machina) Ethan a obtenu ses pouvoirs lors d’un accident de voiture. Il se trouvait dans la voiture avec Aedan et Eugene Holmes quand un camion de l’Hydra rempli de matière noire extraterrestre leur a foncé dessus
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Il n’est ni content ni mécontent d’être lycéen, il a surtout hâte d’en finir avec le lycée pour passer à autre chose. Pour lui, le lycée c’est plus pour voir le peu d’amis qu’il a.




IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Lenawic / 26 ans / M Fréquence de connexion ; Quotidienne Que pensez-vous du forum? ; Très beau et original (cet avis n'a pas du tout été écrit sous la menace des admins, et en particulier El Diablo) Comment l'avez-vous découvert ? J'ai dû supporter les admins pendant une semaine dans mon paradis (aka "la tanière").   Célébrité choisie ; Christopher Larkin Credits (avatar, icon etc.) ; Avatar : moi / GIF : Tumblr

THE NEW AGE


Dernière édition par Ethan Wells le Dim 15 Mai - 14:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 199
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Biographie
I am enough of an artist to draw freely upon my imagination. Imagination is more important than knowledge. Knowledge is limited. Imagination encircles the world.
Eugene et Azalea passèrent les portes de l’hôpital, s’arrêtant une seconde, partageant un regard. Ce n’était pas la première fois qu’ils s’y rendaient, et ça ne serait certainement pas la dernière, même si à chaque visite ils l’espéraient. Cela faisait plus d’un an et demi depuis l’accident des jumeaux et d’Ethan. Ce dernier se trouvait dans le coma depuis. Un an et demi et toujours pas d’évolution. Son état ne s’était pas du tout amélioré. Heureusement, il ne s’était pas non plus aggravé. À force d’aller et venir dans ces couloirs lors leurs visites, ils avaient fini par les connaitre par cœur, ainsi que le personnel. Lorsqu’ils poussèrent la porte de la chambre d’Ethan, Azalea s’avança vers le lit où reposait le jeune homme, dégageant d’un geste tendre, les cheveux de son front, avant de l’embrasser. « Hey Ethan… » dit-elle d’un ton doux. Eugene, quant à lui, était encore sur le pas de la porte. La vue de son meilleur ami ainsi le bouleversait à chaque fois qu’il le voyait. Son corps amaigri, malgré toutes les poches reliées à son corps pour le nourrir, semblait perdu au milieu de ses draps. Il s’avança vers son ami quand Azalea lui lança un regard encourageant et lui sourit. Elle laissa le fauteuil juste à côté du lit à son petit frère, qui s’y installa. Il prit la main d’Ethan dans la sienne et se mit à lui parler d’une voix étranglée. « Hey bud ! How’re you doing ? » Il renifla et sentit la main d’Azalea sur son épaule en signe de soutien. Il commença alors à raconter à son ami sa journée et d’autres broutilles, espérant lui tirer une quelconque réaction. Azalea s’était installée sur un autre fauteuil derrière lui, et avait gardé sa main sur son épaule. Cela faisait dix minutes qu’il parlait sans interruption quand il entendit un rire qui le stoppa dans sa discussion à sens unique. « Lea ? » dit-il en se tournant vers sa sœur. « Was that you ? » Il lui posait la question, mais il doutait que ce soit elle. Le rire semblait bien trop enfantin pour venir d’elle. « No… » Elle allait continuer mais un second rire la coupa dans son élan. Le frère et la sœur échangèrent un regard. Comment pouvait-il y avoir quelqu’un d’autre dans la chambre ? Ils n’avaient vu ni entendu personne y entrer et la chambre était vide lorsqu’ils étaient arrivés. Eugene se leva, sous le regard interrogateur d’Azalea, et s’avança prudemment regardant autour de lui pour voir qui se trouvait dans la pièce. Ce qu’il trouva de l’autre côté du lit le surprit. Deux enfants se trouvaient là, assis en tailleur, en train de jouer aux cartes. Celui qui riait semblait gagner la partie tandis que l’autre, qui perdait, avait tourné la tête vers la fenêtre, les bras croisés sur son torse comme s’il boudait. De nombreuses questions traversaient l’esprit d’Eugene à cet instant. Qui étaient ces gosses ? Que faisaient-ils là ? Comment étaient-ils arrivés là ? Surtout sans que ni lui ni Lea ne le remarque… Il eut la réponse à sa première question quand celui qui riait releva la tête. Son souffle se bloqua dans sa gorge et les larmes commencèrent à lui monter aux yeux. « If this a joke, it’s not funny, Lea… » dit-il d’une voix enrouée « It’s cruel ! » « What do you mean ? » lui répondit Azalea en se levant. « This ! » dit-il d’une voix un peu hystérique en indiquant le « jeune Ethan » assis par terre d’une main tremblante. Elle s’approcha de lui et se figea en voyant les enfants. « Wh… What ?! How’s this possible ?! » murmura-t-elle. Le petit Ethan continuait de taquiner l’autre enfant sous les yeux abasourdis des deux Holmes. « C’mon Gene, don’t pout ! » « Gene…?! » Azalea entendit à peine le faible murmure de son frère, elle-même complètement stupéfaite par cette nouvelle découverte. « How’s this possible » se répéta-t-telle, alors que ledit « Gene » se retournait vers le jeune Ethan, ce qui leur permit de mieux voir son visage et de constater qu’il était effectivement le portrait craché d’Eugene à cet âge-là. « Let’s go play outside ! » s’exclama soudainement Ethan en souriant. Gene lui répondit par un léger sourire. « Ok ! » Ils se levèrent, se mirent à courir vers la porte de la chambre et sortirent avant même qu’Eugene et Azalea aient pu sortir de leur stupeur. Eugene réagit finalement et se précipita dans le couloir, regardant partout, tentant d’apercevoir les deux enfants, sans succès. Quand il retourna dans la chambre, abattu, Azalea vit les larmes qui coulaient sur ses joues alors qu’il ouvrait la bouche à plusieurs reprises dans une tentative de parler, sans qu’aucun son ne sorte. Elle-même se mit à pleurer en voyant son petit frère dans un tel état le rejoignit rapidement et le prit dans ses bras, caressant son dos. « Wh-What just happened ? P-Please Lea, tell me you saw this too ! Tell me i’m not becoming crazy ! » « Shhh… It’s alright Gene. I saw them too. You’re not going crazy ! ». Ils restèrent ainsi, dans les bras l’un de l’autre pendant de nombreuses minutes. Azalea jeta un regard par-dessus l’épaule de son frère vers Ethan, immobile dans son lit, de nombreuses questions à l’esprit quant à ce qui venait de se passer.

------------------------------------------------

Dans les jours qui suivirent l’apparition des versions jeunes d’Ethan et Eugene, ce dernier se rendit à l’hôpital encore plus souvent qu’avant, presque quotidiennement, cherchant à savoir le fin mot de cette histoire. Comment des versions jeunes de lui et son meilleur ami avaient-elles pu apparaître comme ça, aussi soudainement ? Qui était responsable de cette blague du plus mauvais goût ? Revoir son meilleur ami conscient et si plein de vie l’avait bouleversé et son absence ne s’en était fait que plus ressentir. Azalea l’accompagnait toujours pour leurs visites hebdomadaires, mais ne pouvait pas venir à l’hôpital aussi souvent que lui à cause de son restaurant. Il se trouvait ainsi, trois semaines après, à nouveau dans la chambre d’Ethan avec Azalea. Tout au long de ces trois semaines, à chaque visite, il avait espéré revoir les deux enfants, pour essayer de comprendre. Il avait longuement parlé de cette apparition avec Ethan. Exprimer ses idées et poser ses questions à voix haute l’avait aidé à réfléchir, mais il n’était encore parvenu à aucune conclusion logique. Il était assis à sa place habituelle dans son fauteuil, près du lit où Ethan reposait. Il était silencieux, un air pensif sur le visage. C’était le tour d’Azalea et faire la conversation, et elle comblait le silence d’Eugene. Celui-ci avait mis la voix de sa sœur en sourdine pour réfléchir quand une seconde voix l’atteignit. « S-s-so W-Wells. A-a-afraid ? » Le bégaiement semblait faux et moqueur. Des rires répondirent d’ailleurs. Eugene releva vivement la tête pour tomber sur les yeux écarquillés de sa sœur qui avait cessé de parler à Ethan. Ils tournèrent la tête vers le pied du lit et aperçurent un groupe d’enfants de 6 ans entourant un Ethan du même âge. Ils regardèrent partout autour d’eux lorsque le décor se mit à changer. Disparue la chambre d’hôpital. Ils se trouvaient maintenant dans la petite cour d’une école primaire. « That’s new… » Le ton d’Eugene était blasé, mais les deux jeunes gens reportèrent leur attention sur les enfants quand le petit Ethan se mit à supplier les petites brutes qui le persécutaient. « P-P-P-Please ! I-I-I’ll gi-give y-y-you my l-lu-lunch mo-money ! B-But d-do-don’ h-h-h-h-hu-hurt me ! » « D-do-don’t h-h-h-h-hu-hurt me ! Hear that guys ? » Le meneur se tourna vers ses camarades en riant. Ces derniers l’imitèrent. Eugene et Azalea virent les larmes couler sur les joues d’Ethan. Azalea elle-même avait la main devant sa bouche et versait quelques larmes. Elle se tourna vers Eugene en l’entendant marmonner. Il avait les sourcils froncés, comme s’il essayait de se souvenir de quelque chose. « This looks familiar… » « What ? » « This scene ! » dit-il avec un geste du bras englobant ce qui se passait sous leurs yeux. « I can’t remember yet, but I’m sure I already lived through this ! » Soudain les rires des brutes se stoppèrent. Les deux Holmes se tournèrent vers eux. Le meneur poussa brutalement Ethan qui tomba par terre. « P-p-p-p-poor little Ethan ! » « That’s it ! » L’exclamation de son frère fit sursauter Azalea. « What ? » « This is a memory ! That’s the memory of the time we first met with Ethan ! » Azalea était bouche-bée. Son petit frère ne leur avait jamais raconté comment lui et Ethan avaient finis par se fréquenter. Après tout, leurs caractères n’étaient pas vraiment les mêmes. Elle fit par de sa réflexion à Eugene. « You never told anyone how you two met ? » « No… To be honest, I never paid attention to him before that day. He was so quiet and withdrawn that even the teacher hadn’t noticed him at first… » Pendant qu’ils parlaient, les enfants avaient commencé à frapper Ethan, toujours à terre. Les coups de poing et de pied pleuvaient sur le petit garçon qui se protégeait comme il le pouvait, ses bras levés devant son visage. Ses pleurs et gémissement de douleur déchiraient le cœur d’Azalea, qui s’était remise à pleurer silencieusement. « That’s horrible… How cant hey do this to him ? » « Children this age can really be cruel. And if you remember, Ethan used to stutter a lot… I’m sure you can connect the dots… ». Les brutes continuaient d’abattre leurs poings et leurs pieds sur le pauvre Ethan quand l’un d’eux fût tiré en arrière par la capuche de son sweat et se prit le poing du nouvel arrivant en plein visage. Ce dernier n’était autre qu’Eugene. Le cri que la brute avait poussé avait attiré l’attention des autres sur Eugene, mais celui-ci avait eu le temps d’en mettre un autre à terre avant qu’ils ne réagissent et se mettent à l’attaquer. Eugene ne mit pas plus de quelques minutes pour s’occuper des trois garçons restant. « From now on you leave him alone ! That clear ? » Les cinq garçons hochèrent vivement la tête et ne demandèrent pas leur reste et s’enfuirent. Eugene se tourna alors vers Ethan qui avait profité du fait que les coups s’arrêtent pour se recroqueviller sur lui-même. Eugene s’approcha de lui et posa une main sur son épaule, notant son tressaillement à son contact. « Hey… » l’appela-t-il d’un ton doux. « You okay ? » Ethan releva la tête de façon à voir qui lui parlait. Il tourna la tête à droite et à gauche et vit que ses persécuteurs avaient disparus. Son regard revint sur Eugene, qui lui offrit un léger sourire. Sans prévenir, Ethan se jeta dans ses bras en pleurant. Eugene, surpris, tomba à la renverse et se retrouva assis par terre avec Ethan en larmes et sanglotant dans les bras. « T-t-t-th-tha-tha-thank y-y-y-y-yo-you… » Les sanglots empirait son bégaiement mais Eugene le comprit tout de même. « We should take you to the nurse… » Ethan releva la tête vers lui. Il leva sa main vers son visage et posa son doigt sur le sang qui coulait de l’arcade d’Eugene. « Y-y-y-y-you t-too… » dit-il faiblement. « Yeah, me too. » Il lui sourit « C’mon, let’s go ! » Ethan se rendit alors compte de la position dans laquelle ils étaient et se recula en rougissant. « S-s-s-sor-sorry ! » dit-il la tête baissée, ses cheveux recouvrant ses yeux alors qu’il se triturait les doigts. Un petit rire échappa à Eugene, faisant relever la tête à Ethan. Eugene lui tendit la main. « I’m Eugene ! » Ethan regarda la main tendue avant de la serrer timidement et de se relever avec son aide. « E-E-E-Ethan… »

Le décor disparut autour d’Azalea et Eugene alors qu’ils regardaient le jeune Eugene emmener le jeune Ethan à l’infirmerie. Azalea se tourna vers Eugene, souriant. « Now I understand why he followed you like a lost puppy the first times he came to the house ! » Elle remarqua que son frère ne l’écoutait pas. Ses sourcils étaient froncés. Elle posa sa main sur son épaule, le tirant hors de ses réflexions. « Hm ? » « What’s bothering you ? » « Same as before… Where does these… » Il bougea les bras devant lui en haussant les épaules, ne sachant pas comment décrire ce qu’ils venaient de voir. « …Come from ? » Le sourire d’Azalea se fit triste. « Don’t think to much about it, Gene. It’s going to become an obsession… » « It’s not an obsession ! » Plus il parlait, plus sa voix montait dans les aigus, devenant légèrement hystérique. «  It’s just i want to understand how memories I share with Ethan… » Ses yeux s’agrandirent soudainement et il se tourna vite vers le jeune homme allongé dans le lit. « It’s him… » Azalea entendit à peine le murmure de son frère. « Him ? » Eugene se retourna vers elle un grand sourire aux lèvres. « Ethan ! » Le ton d’Eugene se fit excité. « Think Lea ! Who were here when these memories showed up ? » Azalea fronça les sourcil et releva les yeux vers son frère quand elle comprit. « Just us three ! » « Exactly ! And the memories surprised us both, so it couldn’t have been us two ! And besides these brutes there’s only Ehtan and me who’ve lived these memories ! » Il s’était à nouveau approché du lit et s’était rassis dans son fauteuil en parlant, prenant la main d’Ethan dans la sienne. « But how were we able to see them ? » Eugene lui répondit sans détourner son regard d’Ethan. « I don’t know yet, but it has to be him ! » Il leva les yeux vers sa sœur et continua. « And y’know what that means ? » Azalea lui sourit gentiment, heureuse de voir son petit frère si enjoué. « No, but I bet you’re going to tell me… » « It means he’s still here ! Ethan’s still with us ! It means there’s still hope for him to wake up ! »

------------------------------------------------

La troisième fois qu’une illusion d’Ethan se manifesta, aucun Holmes ne se trouvait dans sa chambre. Seul s’y trouvait Tobias Wells, le père d’Ethan. Il était rare qu’il rende visite à son fils depuis son accident. Non pas parce qu’il ne voulait pas, mais parce qu’il ne pouvait pas. Déjà avant l’accident, il n’avait que peu de temps pour ses fils à cause des trois emplois qu’il cumulait pour pourvoir aux besoins de sa famille. Quand sa femme, la mère de ses deux fils, était partie, il avait dû prendre un deuxième emploi, puis quand son fils aîné avait voulu aller à l’université, il n’avait pas hésité à prendre un troisième travail pour pouvoir payer des études à son fils. Et depuis l’accident d’Ethan, il enchaînait les heures supplémentaires dans ses différents travail pour payer les frais d’hôpital. Ces moments qu’il passait à l’hôpital étaient à la fois une bouffée d’oxygène qui lui permettait de souffler entre deux travail, et à la fois un crève-cœur. Quel parent voudrait voir son enfant allongé dans un lit d’hôpital, branché à des machines pour l’aider à respirer ? Il occupait actuellement le fauteuil dans lequel s’asseyait habituellement Eugene. Sa main droite passant dans les cheveux de son fils, tandis que la gauche lui tenait la main et son front reposait sur le lit. Il parlait rarement lors de ses visites et c’était encore le cas aujourd’hui. Il n’était pas vraiment croyant, mais il priait tous les dieux connus pour que son fils se rétablisse.

« I’m begging you Mei ! Think about Jay and Ethan ! » Tobias releva vivement la tête et ouvrit les yeux en reconnaissant sa propre voix. La chambre d’Ethan avait disparue autour de lui. Il se voyait lui, ainsi que son ex-femme, comme en contre-plongée dans leur chambre. Il fronça les sourcils en reconnaissant les barreaux du lit de bébé d’Ethan. C’était comme si il était à sa place. « I don’t care about them ! I didn’t want them to begin with ! » Plus elle parlait, plus elle élevait la voix et s’énervait. Tobias balbutia face à cette réponse, complètement abasourdi. « H-How can you say that ? » murmura-t-il. « They’re our sons… » « NO !!! They’re YOUR sons ! » cria Mei. « I just told you I didn’t want them. I had them for you ! But that’s not enough anymore ! » Tobias s’était mis à pleurer. « And… And what about me ? » Mei ne se retourna pas vers lui, ne lui accorda aucun regard, continuant à rassembler ses affaires. « Everything’s already been said Tobias ! I’m leaving ! Period… » Des pleurs se firent soudain entendre dans la pièce. Tobias vit son double essuyer ses larmes et renifler avant de s’approcher du lit de bébé. Il se pencha au-dessus en faisant un léger sourire. « Hey, son ! » Il le souleva et le prit dans ses bras. Tobias voyait maintenant par-dessus l’épaule de son double. Mei était en train de finir sa valise. Puis son double se tourna vers elle en le berçant lentement et il ne vit plus que le mur. « Mei, please ! » Supplia-t-il à nouveau. Seul le silence lui répondit. « Shhh… Everything’s alright Ethan… Don’t… » Il sursauta en entendant une porte claquer. « …Cry… » Mais lui-même s’était remis à pleurer. Il cala Ethan dans ses bras et pencha son visage vers lui. Son visage était strié de larmes, mais il continuait de sourire à son fils. « Don’t worry, baby boy, you, Jay and me will be fine… » Après une pause il ajouta dans un murmure. « Everything’ll be fine… » La chambre de Tobias disparut d’un coup et celui-ci se retrouva à nouveau dans la chambre d’hôpital d’Ethan. Il resta hébété quelques secondes, pensant qu’il s’était endormi et qu’il avait rêvé. Mais sa dernière phrase lui restait en tête. Il jeta un long regard aimant à son fils en continuant à caresser ses cheveux et se dit qu’il le fallait. Que tout irait mieux.

------------------------------------------------

Lorsqu’Eugene poussa la porte de la chambre d’Ethan ce jour-là, il se retrouva face à Tobias et au docteur Hornthal qui discutaient. « Oh… Sorry… Didn’t know there was someone ! Mr. Wells ! Doc’ ! » Salua-t-il. Il vit les deux hommes échanger un regard avant que Tobias ne prenne la parole. « No it’s okay, Eugene ! Actually, I think it’s better if you’re here. » Eugene fronça les sourcils. Il avait un mauvais pressentiment. Pourquoi cela serait-il mieux qu’il soit là ? Il posa donc la question au père d’Ethan. « Why’s that ? » Tobias soupira et baissa les yeux, renforçant le malaise d’Eugene. « I… We… We’re going to turn Ethan’s machines off… » Le sang d’Eugene se glaça dans ses veines. « W-What ? » Le docteur Hornthal se racla la gorge, mais Eugene ne bougea pas et continua de regarder le père de son meilleur ami. « I think I’m gonna go ! I’ll come back later, Mr. Wells. » Tobias se contenta d’hocher la tête en signe de consentement. Une fois le médecin parti, Eugene reprit la parole. « How can you do this ? » « Eugene… » Tobias était fatigué. De savoir qu’il allait mettre fin à la vie de son fils le rongeait de l’intérieur et il savait qu’il ne pourrait pas se le pardonner. Mais quelle autre solution avait-il ? Cela faisait plus de deux ans maintenant que son petit garçon se trouvait dans cet état et les médecins n’avaient décelé aucune amélioration. Il avait gardé espoir pendant ces deux années, mais il s’était résolu à ce que son fils ne se réveille jamais. Et il ne supporterait pas de l’obliger continuer à vivre dans cet état végétatif pour le restant de ses jours. Cela serait cruel non seulement pour Ethan, mais aussi pour son entourage. Notamment Eugene. Il ne pouvait pas le laisser espérer et gâcher sa jeunesse à attendre éternellement le réveil d’Ethan. Ça n’était pas sain pour lui. « There’s no more hope, Eugene… You have to face the truth… » Eugene se mit à s’énerver et à pleurer. « H-How can you say that ?! » Eugene s’essuya rageusement les yeux de la paume de la main et poussa un grognement énervé. « He’s still here ! He’s still with us ! » dit-il en se dirigeant vers son ami, et prenant sa main dans la sienne. « You can’t do this to him… » « Oh, Eugene… » Tobias s’était lui aussi mit à pleurer. Il s’approcha du jeune homme et le prit dans ses bras. « You have to let go, kid… It sickens me to say this, but… It’s over… Ethan’s gone… » « NO !! He’s not ! I know it ! » dit-il en pleurant contre le torse du père de son meilleur ami.

Il se tendit soudain en voyant le décor changer autour de lui, l’espoir revenant en lui. « See ? Here’s your pro… » La peur remplaça rapidement l’espoir quand il reconnut le souvenir qu’Ethan leur montrait, à Tobias et à lui, grâce à ses illusions. « Oh no… No, no, no, no, no ! Please Ethan, not this ! » Supplia-t-il son ami. Il revivait cette fois-ci l’accident de voiture qui avait plongé Ethan dans le coma du point de vue de ce dernier. Il voyait défiler la rue à travers la vitre de la voiture. Il pouvait s’entendre se disputer avec Aedan à l’avant de la voiture. Tout avait commencé par une broutille, ils se chamaillaient, mais gentiment, comme ils en avaient l’habitude. Ethan tourna la tête et Eugene put voir le camion leur foncer droit dessus. Il entendit pour la deuxième fois le « WATCH OUT ! » d’Ethan. Les larmes redoublèrent quand la voiture se mit à faire des tonneaux, les secouant dans tous les sens. Puis ce fut le noir… Il ne voyait plus rien, n’entendait plus rien. Il ne savait pas combien de temps avait passé – cela lui avait paru durer une éternité –, quand un son de respiration se fit entendre, suivi d’un bip régulier. La respiration s’accéléra, de même que le bip, et elle devint erratique. Eugene et Tobias se retrouvèrent alors à nouveau dans la chambre d’hôpital, toujours dans les bras l’un de l’autre. D’un seul homme, ils se tournèrent vers le lit d’Ethan d’où provenait la respiration erratique. Le bip provenait du scope qui mesurait le rythme cardiaque d’Ethan. Les genoux d’Eugene faiblirent et il s’écroula dans le fauteuil à côté du lit. Le docteur Hornthal rentra en courant dans la chambre, suivi d’internes et d’infirmières, qui se précipitèrent au chevet d’Ethan, écartant Tobias au passage. Celui-ci n’en menait pas large, croyant que son fils, son petit Ethan était en train de mourir et il ne put empêcher les larmes de continuer de couler encore plus qu’avant. Jusqu’à ce qu’il croise les yeux grand ouvert et paniqués de son petit garçon. Un sanglot lui échappa, de même qu’à Eugene. Ethan était réveillé. Ethan était vivant.
 


Dernière édition par Ethan Wells le Lun 13 Juin - 22:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA + cut off one head...
avatar
MESSAGES : 281
it's a revolution, i suppose
HYDRA + cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2857-theodor-herrleonhard
IL EST TROP CHOUQUIIIIII AAAAAAAAAAAAAAAH :hysteric: :hysteric: :hysteric:
:shon:
rebienvenue :keur:

_________________


life in technicolor
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 170
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
ARCHIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII :pink: :pink: :pink: :pink: :pink: :pink: :pink:



t'es si cute omg jpp.

_________________
don't mess with the h squad
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
ETHANOUNEEEEEET :hé:

REBIENVENUE MON GARS ! Je vais prendre un malin plaisir à t'éviter à cause de ma culpabilité mal placé
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Rebienvenuuuuue! Amuses-toi bien avec lui :hysteric:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 600
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
Re-bienvenue Ethan ! Géniale l'idée des illusions à exploiter pour le coma et l'histoire ! À très vite
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1295
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com



félicitations !

tu es validé mon brave
Bienvenue chez les DEUS EX MACHINA.

BABY ETHAN. :pink: :pink: :pink: :pink: :pink: :pink: :pink:
ta fiche est horrible.
mais tu gères.
allez, file petit niakwé !


time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Ethan - If you want to view paradise Simply look around and view it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prochain Pay Per View the miz vs ... WHAT ?
» Paradise City
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-