Partagez | .
 

 Stop, I'm Already Dead [Lena/Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

AVRIL 2016 - BRONX, NY




Stop, I'm Already Dead
feat. Lena Delacroix & Harry Fisher


Ne va pas croire que je sors toujours tout seul. En vérité, je n’ai jamais besoin d’aller très loin… Pour faire des conneries. Non, pour ça, il me suffit… De traverser la rue.

C’est de notoriété publique que j’ai une gueule qui revient pas à beaucoup. Ce qui, en soit, m’est totalement égal. Je veux dire, s’ils ont un problème avec de beaux yeux bleus, c’est eux que ça regarde. A croire qu’ils ont jamais vu un mec aussi charismatique que moi. Il n’y a que la vérité qui blesse. Et mon bon gros poing dans la tronche du gars qui a essayé de me la faire à l’envers.

J’ai pas non plus pour réputation d’être un type méchant ou violent, mais il m’arrive de m’exprimer de manière peu conventionnelle. Ne mets jamais un boutonneux entre un mec et sa drogue. Je suis pas non plus un gros drogué, disons que j’aime bien, de temps en temps, m’en jeter un petit. Genre le weekend, tu vois, je travaille pas le dimanche matin, j’ai pas de cours, je me pose à ma fenêtre, la jambe pendante dans le vide et je fume ma petite tulipe en gros égoïste. Dans la vie, j’estime qu’on a que les plaisirs qu’on s’octroie. Et ça passe par mon petit sachet carré chaque mois.

Je me suis déjà fait pincer une fois ou deux parce que j’en avais dans la poche, mais tu fais pas de taule pour ça. Tu balances ton revendeur, pis tu en trouves un autre, de préférence très loin du premier. Les réputations vont bon train, si on apprend que je balance les dealers pour payer ma caution et retrouver les bancs de la fac, plus personne voudra m’en vendre ! Techniquement, c’est la première règle que j’aurais dû appliquer. Mais à Manhattan, ce sont des gosses de riches, à Brooklyn, elle est pas bonne et dans le Queens… Et bien dans le Queens, c’est chez moi ! Alors j’évite. Ou alors je vais du côté de la baie, dans le sud. Honnêtement, ça commence pas à faire un peu loin juste pour trois taffes par semaine, t’en penses quoi ? Moi, je pense.

Bref, en sortant de la fac, je prends pas à l’est pour rentrer à la maison, je prends au nord, vers le Bronx. J’aime pas beaucoup là-bas. J’ignore pourquoi, mais je commence à être connu. Déjà parce que j’y ai balancé mon premier dealer… Et ensuite parce que c’était l’un des derniers postes de police que je faisais après les attentats. Je cherchais Tess, mon ex. Quand mes parents m’ont appelé pour savoir si j’allais bien - ce à quoi j’ai ouvertement menti comme un fils indigne - ils m’ont demandé si je l’avais vue. Ils pensaient peut-être qu’elle me parlait encore. C’est comme ça que j’ai su qu’elle était en ville à ce moment-là. C’est pour ça que je l’ai cherchée à travers tous les quartiers… Et personne pour me donner une putain de liste où il y aurait son nom dessus. Et comme j’étais énervé - on peut comprendre pourquoi - il se peut… Que j’ai frappé un ou deux agents. En uniformes.

Aussi, comme tu l’imagines… Me retrouver avec mes plus jolis bracelets, la gueule enflée, assis entre un biker sur le tard et un camé à la coke, qui me fixent comme des cannibales affamés, ça a le mérite de me faire réfléchir quant à mes possibilités de sortie. Elle va être fun ma déposition. Ils vont encore m’enfermer toute la nuit parce qu’ils ont pas d’humour. Ils vont sûrement appeler ma soeur en pensant appeler mes vieux - je leur donne jamais le bon numéro, je suis peut-être con, mais je reste malin… Elle payera ma caution et demain j’irai en cours avec ma gueule cassée et les filles me regarderont avec admiration parce que je suis un bad boy des rues, néanmoins très intelligent avec toutes les bonnes réponses en cours.

Moralité : je peux me le permettre.

En attendant, j’attends ma douce. Je te parie 100 billets que c’est encore elle qui va débarquer devant mes beaux yeux bleus, je lui ferai ma danse des sourcils avec mon sourire à tomber, elle soupirera et me laissera sûrement repartir avec un soupir désespéré. Même pas besoin d’appeler la frangine.

100 billets.

Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 332
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2463-lena-i-am-hell-bound
Stop I'm Already Dead
Harry & Léna

« Delacroix ! » Léna ressortit la tête de son casier et tourna son regard vers son collègue qui l'avait interpellée, lui lançant un regard interrogateur.
Qu'est ce qu'il lui voulait encore celui là ? Si c'était pour lui dire de s'occuper d'un des dossiers elle allait lui foutre dans la tronche. Elle n'avait pas fermé l’œil de la nuit et était d'une humeur massacrante. Même Eddie n'était pas venu pour la taquiner, ça montrait bien à quel point elle était énervée...

« Qu'est ce que tu veux Harisson ? » Son collègue lui offrit un grand sourire qui accentua un peu plus son énervement et reprit la parole. « Un client pour toi. Je crois que c'est un de tes favoris en plus. » De quoi est ce qu'il parlait ce con ? Elle voulu répondre mais il fut plus rapide et la coupa dans son élan en reprenant d'une voix amusée tout en s’éloignant. « Il est en garde à vue. Je pense que tu le reconnaîtra tout de suite ! » La jeune femme fronça les sourcils et referma son casier en lâchant une volée de jurons avant de sortir des vestiaires pour se diriger vers l'endroit qu'il lui avait indiqué.

Qu'est ce que c'était encore que cette histoire de favori ? Putain, si jamais c'était encore une connerie elle lui ferait manger son insigne.

Elle rejoignit rapidement la zone des gardes à vue et s'immobilisa en reconnaissant Harry Fisher, assit entre deux autre types et poussa un soupir. Putain ça devait être une blague...
Elle se rapprocha rapidement du jeune homme et vint se planter juste devant lui, les mains appuyées sur ses hanches, lui lançant un regard mauvais. Qu'est ce qu'il avait encore fait cette fois ? Encore une histoire de possession de cannabis ? Ou une bagarre ? Il ne se faisait arrêter que pour ça. Du moins pour l'instant...

La jeune femme poussa un soupir las, baissant la tête un moment et s'adressa finalement au jeune d'un ton désabusé. « Sérieusement Fisher ? Encore ? » Elle secoua la tête en grommelant quelques insultes en français et lui fit signe de la suivre d'un signe de tête tout en maugréant un « Ramène toi, j'ai tellement hâte de voir ce que tu vas me raconter cette fois. » Elle retourna tranquillement jusqu'à son bureau, Harry sur les talon et se laissa tomber sur sa chaise avant d'inviter le jeune à s'asseoir en face d'elle d'un vague geste de la main tout en soupirant à nouveau.

Vraiment, il ne manquait plus que ça pour que cette journée soit parfaite. Qu'est ce qu'il allait lui baratiner cette fois hein ? Il lui donnerait encore le numéro de sa frangine pour s'en sortir sans problèmes ?
Elle en avait assez. Il n'avait donc rien de mieux à faire que de passer son temps à se faire coffrer pour des conneries ? Le problèmes était qu'elle ne pouvait rien faire légalement pour le coffrer et lui apprendre à assumer ses conneries. Elle était obligée de suivre la loi et ça la gonflait au plus haut point qu'il s'en sorte à chaque fois.

Léna se massa les tempes pendant un instant, essayant de faire disparaître le mal de tête qu'elle sentait commencer à sentir venir et reporta son attention sur Harry. « Vas-y Fisher, je t'écoute. Illumine ma journée de tes aventures. »

Ça allait encore être passionnant, elle en était sûre...

_________________

I'm some kind of monster
Now I'm raging wild
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

AVRIL 2016 - BRONX, NY




Stop, I'm Already Dead
feat. Lena Delacroix & Harry Fisher


Me voilà riche de 100 billets !

"Oh allez, quoi, je vous ai pas manqué même un peu ?"

Dans un grand sourire moqueur, je me lève pour la suivre, saluant mes potes de banc d'un geste à la tempe. Oui, j'aime la provocation, ça finira par me perdre un jour… Mais pas aujourd'hui ! Je prends place sur la chaise et lui montre mes poignets pour qu'elle me libère. Non ? Vraiment pas ? Je soupire, faussement déçu et laisse mes mains retomber sur mes cuisses. Qu'est-ce que je vais bien pouvoir raconter comme bobard cette fois ! Après, je mens pas forcément, mais je reconnais que mon comportement laisse à désirer. Ah si ma chère et tendre soeur était là ! … Elle me laisserait croupir ici jusqu'à la fin de la semaine, histoire que ça m'apprenne les bonnes manières. Tu me diras, un de ces jours, je pourrais arrêter, non ? En plus, le Bronx, c'est moche, ça pue, c'est délabré et les gens qui y bossent sont des dépressifs notoires. Même ma douce n'y coupe pas. Regarde comment elle marche, comment elle se laisse retomber sur sa chaise… Elle en a marre de ce job de merde, d'enchaîner les mecs comme moi… Si j'avais la tune, je lui offrirais un joli petit appartement à Brooklyn, face au bridge, avec salle de bain et WC séparés et concierge à la porte. Elle est jolie, elle a besoin de protection quand elle dort ! Ca lui ferait pas de mal de voir un peu l'océan de sa fenêtre, t'as vu les cernes sous ses yeux ? Ma pauvre amie, je m'en voudrais que sa peau devienne rugueuse et ses cheveux comme de la paille, tout ça parce que je n'ai rien fait pour la sortir de là.

"Vous allez rire, mais c'est vrai ! Je déboule dans le quartier en espérant y trouver mon pote Jared ! Il habite par ici, alors comme je rentre du New Jersey de chez mes vieux, je me dis, je vais passer le retrouver avant d'aller boire un verre en ville ! Et là, patatrac ! Je tombe sur deux malabars en train de secouer une anguille large comme mon petit doigt ! Direct, la tête en bas façon Shérif de Nottingham, ils voulaient lui chourrer toutes ses pièces de monnaie ! Alors moi, bah, ni une ni deux, je leur dis bas les pattes ! Je suis soucieux de la population et de mon prochain, tu vois ? Je suis peut-être ni mutant, ni super-héros, mais je suis pas à la ramasse, non plus, faut pas déconner ! Ouais, sauf qu'ils étaient montés comme des demi-dieux Maui et que j'en ai dégusté une, juste là, au coin de l'oeil." Je lève mes deux mains maintenues par les bracelets pour lui montrer le gros rond rouge au niveau de la tempe. "Tellement que je vois flou, maintenant, ça va me coûter un doc' cet héroïsme, vous vous rendez compte ? Et c'est moi qu'on coffre, parce que, comme par hasard… C'était des mecs que je connaissais et qu'en fait, ils essayaient de récupérer leur tune à un de leur client en retard. Bien sur, j'imagine que eux, ils ont réussi à se faire la belle et que c'est moi qui aie l'honneur d'être avec vous aujourd'hui."

Immense, le sourire. Je l'aime bien, en plus, c'est pas le souci ! Juste que ça schlingue grave ici et que j'ai envie de rentrer chez moi prendre une douche.

"Vous savez qu'ils recrutent dans mon quartier ? Y a un macabée par semaine dans l'Hudson, de chez moi, j'adore matter la police scientifique fouiller la promenade. Ca vous changerait d'air, nan ?"
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 332
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2463-lena-i-am-hell-bound
Stop I'm Already Dead
Harry & Léna

Non, ça, il ne lui avait pas un peu manqué. Pas du tout même. Elle se portait bien mieux quand elle n’avait pas à s’occuper de lui et des embrouilles dans lesquelles il ne manquait pas de se mettre.
Enfin bon... Ce n’était pas comme si elle avait autre chose à faire et elle devait bien avouer que Fisher était plutôt doué pour raconter des conneries. Au moins ça l’occuperait un moment.

Elle s’installa un peu confortablement dans son siège, attendant que le jeune ne se lance dans ses explications. C’était parti... « Vous allez rire, mais c'est vrai ! Je déboule dans le quartier en espérant y trouver mon pote Jared ! Il habite par ici, alors comme je rentre du New Jersey de chez mes vieux, je me dis, je vais passer le retrouver avant d'aller boire un verre en ville ! Et là, patatrac ! Je tombe sur deux malabars en train de secouer une anguille large comme mon petit doigt ! Direct, la tête en bas façon Shérif de Nottingham, ils voulaient lui chourrer toutes ses pièces de monnaie ! Alors moi, bah, ni une ni deux, je leur dis bas les pattes ! Je suis soucieux de la population et de mon prochain, tu vois ? Je suis peut-être ni mutant, ni super-héros, mais je suis pas à la ramasse, non plus, faut pas déconner ! Ouais, sauf qu'ils étaient montés comme des demi-dieux Maui et que j'en ai dégusté une, juste là, au coin de l’œil. » Il leva ses mains et désigna sa tempe pour appuyer ses propos, provoquant un haussement de sourcils chez Léna qui hocha faiblement la tête, montrant bien qu’elle en prenait note.

Ouais,elle le reconnaissait, il était vraiment bon pour parler. Pas de chance pour lui, si ça pouvait passer avec certains de ses collègues, ce n’était pas avec elle que ça fonctionnerait. Il l’avait déjà bassinée tellement de fois qu’elle ne se laisserait plus prendre à son petit jeu. « Tellement que je vois flou, maintenant, ça va me coûter un doc' cet héroïsme, vous vous rendez compte ? Et c'est moi qu'on coffre, parce que, comme par hasard… C'était des mecs que je connaissais et qu'en fait, ils essayaient de récupérer leur tune à un de leur client en retard. Bien sur, j'imagine que eux, ils ont réussi à se faire la belle et que c'est moi qui aie l'honneur d'être avec vous aujourd'hui. » Elle secoua doucement la tête face à son grand sourire, gardant le silence pour le laisser continuer. Et ouais, c’était comme ça que ça fonctionnait en général. Mais à l’entendre parler, c’était toujours lui la victime dans l’histoire. C’était quand même fou le nombre d’erreurs judiciaires qu’il avait pu subir.

« Vous savez qu'ils recrutent dans mon quartier ? Y a un macchabée par semaine dans l'Hudson, de chez moi, j'adore matter la police scientifique fouiller la promenade. Ça vous changerait d'air, nan ? » Léna hocha la tête et se redressa pour croiser ses bras sur son bureau, observant un moment le jeune homme avec un regard désabusé. Qu’est ce qu’elle allait bien pouvoir faire de lui...

Elle poussa un soupir, bruyant avant de secouer et de reprendre la parole d’un ton blasé. « Merci pour la proposition, mais je suis très bien ici tu sais. J’aime mon travail, même quand il implique de gérer des types comme toi. » Elle ponctua sa phrase par un sourire amusé. « Mais honnêtement Fisher, je commence à me demander ce que je vais bien pouvoir faire de toi. Je sais que tu subis bavure policière sur bavure mais il y a bien un moment où il va falloir que tu te remettes en question non ? Parce que si mon métier m’a bien appris quelque chose, c’est qu’on est rarement innocent quand on se fait coffrer autant de fois que toi. » Elle s’éloigna du bureau en poussant un nouveau soupir et se redressa sur sa chaise. « Bon... Je te dirais bien que t’as droit à un coup de fil mais je sais que tu me fileras encore un numéro bidon... » Pour changer... « Donc ce que je vais faire, c’est que je vais prendre ta déposition et ensuite je te coffrerai pour entrave à la justice et refus d’obtempérer. Là tu pourras vraiment insister sur le fait que tu es victime d’une erreur judiciaire. » Il voulait jouer au con ? Elle aussi pouvait être très forte à ce petit jeu là. Eddie pouvait en témoigner.

Son sourire s’étira un peu plus et elle haussa faiblement les épaules. « Ça te va comme ça ? Ou tu vas enfin décider d’arrêter de jouer au con ? » Elle ne doutait pas qu’il trouverait une autre pirouette pour s’en sortir, il était assez intelligent pour ça, mais il devait commencer à manquer de dealers à balancer pour sauver sa peau.

_________________

I'm some kind of monster
Now I'm raging wild
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Stop, I'm Already Dead [Lena/Harry]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A heart doesn't have to stop beating to be dead | Noh - Ithan - Rhil
» The Walking Dead
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Lena Björsen
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-