Partagez | .
 

 AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Lun 20 Juin - 19:59

Ororo Munroe
The air in your lungs obeys my every wish


Identité
Nom et Prénom : Ororo, qui signifie "beauté" en swahili, Munroe. Alias : Storm. On la surnomme aussi la " Chevaucheuse des Vents" ou encore la "Faiseuse de pluie". Âge : trente six ans. Lieu de naissance & nationalité : New York City, dans l'état de New-York,  aux Etats-Unis. Métier : vice-directrice de l'institut Charles Xavier pour jeunes surdoués, professeur d'anglais & aventurière. Elle était autrefois une voleuse expérimentée. Statut civil : célibataire depuis quelques années. Orientation sexuelle : hétérosexuelle. Particularités : Descendante d'une longue lignée de prêtresses kényanes, Ororo jouit d'un potentiel magique qui pourrait faire d'elle une magicienne redoutable. Elle a aussi hérité de ses ancêtres sa longue chevelure blanche comme la neige. C'est une mutante capable de manipuler le temps par la pensée. Ainsi, elle peut déclencher toute forme de précipitation (pluie, grêle, neige), générer des vents et contrôler leur intensité. Sa maîtrise des  phénomènes atmosphériques lui procure des capacités exceptionnelles. Elle peut ainsi monter ou baisser le niveau d'humidité ainsi que la température. Maîtresse du climat, elle peut provoquer des orages ou des tempêtes. Elle peut invoquer la foudre et l'utiliser pour blesser ses ennemis. Ses pouvoirs se manifestent sur des surfaces très grandes comme sur des surfaces beaucoup plus petites. Par exemple, elle peut faire apparaître un nuage au-dessus d'une plante pour l'arroser. La maîtrise de son don est telle qu'elle peut concentrer l'électromagnétisme ambiant dans son corps pour cracher des éclairs directement depuis ses mains ou encore se servir de la pollution de l'air pour provoquer des pluies acides. Celle que l'on nomme la "Chevaucheuse des Vents" peut invoquer des vents puissants pour la maintenir en l'air. Elle est capable de voler jusque 383 km/h et de se déplacer dans les airs comme bon lui semble. Elle peut aussi emmener des passagers avec elle en augmentant l'intensité des vents qu'elle crée. Son corps s'adapte aux conditions météorologiques qu'elle engendre. Ses pouvoirs annulent les effets causés par la friction du vent et la protègent du froid comme de la chaleur extrême. En revanche, si la température extérieure est extrêmement basse, la température de son corps aura tendance à être élevée ce qui risque de la faire sombrer dans l'hyperthermie. Ororo jouit d'une excellente vision nocturne. Sa vue est d'ailleurs supérieure à celle d'un homme normal. Elle est capable d'obscurcir la visibilité des autres en créant des brumes épaisses ou en faisant apparaître des nuages. Sa vision hors du commun lui permet de voir à travers les averses qu'elle déclenche. Un lien sacré l'unit à la terre. Elle peut ressentir de gros changements climatiques. Cette connexion au monde naturel lui permet de ressentir des catastrophes naturelles telles que des ouragans ou encore des séismes. Un lien psychique l'unit aux forces primales de la biosphère ce qui explique entre autre son respect profond pour la vie en général ainsi que pour l'environnement. Par ailleurs, ses dons lui permettent d'influer sur les écosystèmes terrestres et extra-terrestres ce qui explique sa faculté de générer des vents solaires. Cependant, elle ne peut seulement créer ou manipuler des phénomènes climatiques qui existent sur la planète où elle se trouve. Il arrive parfois que son subconscient prenne le dessus. Sa maîtrise des éléments est étroitement liée à son humeur. Lorsqu'elle est contrariée, le ciel se couvre de nuages menaçants. Lorsqu'elle est furieuse, elle s'élève dans les airs et provoque une tempête déchaînée à l'image de la colère qui l'habite. Ses dons peuvent être bénéfiques comme ravageurs et exigent une excellente maîtrise de soi. Calmer des blizzards d'une forte intensité peut lui demander quelques heures et l'affaiblir de manière considérable, la laissant dans un état proche de la mort. Contrairement au dieu asgardien Thor, Storm ne peut générer des éclairs à partir de rien. Elle doit entièrement contrôler le processus du changement climatique et s'assurer que le temps n'échappe pas à son contrôle.  Lorsqu'elle fait usage de ses dons, les pupilles de ses yeux disparaissent pour laisser place à un blanc pur, immaculé.

                                     
✻✻✻

Outre sa capacité à manipuler le temps, Ororo est une pickpocket expérimentée. C'est aussi une excellente combattante au corps à corps qui a l'âme d'une guerrière. Elle a été entraînée par le chef d'un gang de malfaiteurs répondant au nom d'Achmed el-Gibar du temps où elle vivait en Egypte. Elle a aussi suivi un entraînement rigoureux aux côtés de la Panthère Noire et de Wolverine. Fine stratège, elle a l'âme d'une leader. Elle sait également piloter le Blackbird. Elle ne se sépare quasiment jamais du rubis qui appartenait autrefois à sa mère et qui orne à présent son costume. La protection de l'environnement lui tenant vraiment à coeur, elle respecte la nature ainsi que toute forme de vie. Elle s'est promise de ne plus  jamais tuer depuis ce jour où elle a été contrainte d'ôter la vie d'un étranger qui cherchait à abuser d'elle. Pour terminer, elle est polyglotte et parle couramment le swahili, l'anglais, le russe, l'arabe, le wakandien, le japonais et le yoruba. Affiliation : Homo Superior & les X-men, of course.

Interview
Êtes-vous pour ou contre la Loi de Recensement des Mutants ? Pourquoi ? Si vous êtes un Mutant, avez-vous décidé de vous recenser ?  Contre, ça va de soi. Ce sentiment d'être épié au quotidien est vraiment oppressant. Loin d'apaiser les tensions qui existent, cette loi ne fait qu'attiser la haine et la méfiance à l'égard des mutants. Tous les mutants ne représentent pas forcément une menace pour les hommes. Il y a un juste milieu. Ce manque de tolérance est révoltant. Puis, cette loi est une entrave à la liberté. Les mutants devraient avoir le droit de décider de révéler leur identité ou non. Il est clair que la décision prise par le gouvernement sert uniquement les intérêts des humains. Et qu'en est-il des mutants ? Ceux qui sont effrayés,  ceux qui ne souhaitent pas être perçus comme des monstres par leur famille ? Ororo s'est recensée mais à contrecoeur. Comme beaucoup de mutants, elle n'a pas tellement eu le choix. Elle a donc suivi l'exemple du professeur Xavier mais ne cache pas le dégoût profond que cette loi lui inspire.
Pensez-vous que les Super-héros soient une bonne chose ? Bien sûr. Le monde a besoin de se raccrocher à quelque chose, quelque chose qui nous fait espérer, qui nous sauve des ténèbres. C'est rassurant de se dire que nous pouvons compter sur d'autres personnes pour veiller sur nous. Les super-héros sont les plus aptes à affronter les super-vilains, c'est évident. Ils ont également beaucoup de points communs avec les X-men. Ils oeuvrent pour le bien, pour un monde en paix et cherchent à protéger les citoyens du monde de n'importe quelle menace. Ils risquent leur vie pour en sauver d'autres. C'est admirable et c'est incontestablement le chemin à prendre.
Qu'est-ce qui vous a poussé à combattre le crime/faire le mal ? (si votre personnage a choisi un camp) En intégrant l'équipe des X-men, Ororo s'est engagée à combattre le mal, à faire régner la justice et à risquer sa propre vie pour assurer la sécurité des citoyens américains. Persuadée qu'elle était une déesse, elle a maintenant trouvé sa vocation après tant d'années passées à chercher qui elle était. De la même façon que le professeur Xavier l'a prise sous son aile quelques années auparavant, Ororo représente au sein de l'Institut une figure maternelle. Elle guide, elle montre, elle conseille. Elle s'efforce de répandre le bien autour d'elle. Elle tend la main aux mutants en difficulté se rappelant ainsi qu'elle est également passée par là.  
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? (si votre personnage est un mutant) La jeune afro-américaine s'en rappelle comme si c'était hier. Ce soir-là, elle s'était attirée de gros ennuis en jouant les chapardeuses. Un braconnier s'apprêtait à lui tirer dessus lorsqu'une pluie diluvienne s'est abattue. Un éclair a frappé le sol de toute sa puissance aveuglant ainsi son agresseur et lui a permis de prendre la fuite. Un brouillard épais s'est mis à flotter au-dessus du sol boueux obscurcissant ainsi la visibilité du braconnier. C'était comme si la nature avait répondu à ses prières. L'incompréhension totale. Ororo a également eu très peur mais dame nature a droit à sa reconnaissance éternelle. Sans elle, elle aurait été liquidée. La jeune Munroe est une survivante. A cette époque, elle était loin de se douter qu'elle était une mutante mais elle sentait que ce soir-là, il y'avait eu une connexion mystique entre elle et les éléments, entre elle et le ciel.  
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? (pour les deus ex machina) merci de détailler un maximum votre réponse !
Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ? (si votre personnage a une identité secrète) L'identité d'Ororo est publique.
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ?Ororo est extrêmement satisfaite de cette profession qu'elle exerce depuis maintenant quelques années. Elle a su trouver sa place dans le monde grâce à un homme formidable, doté d'une intelligence très fine, Charles Xavier. Elle lui doit tout. Elle a également trouvé une seconde famille car oui, les X-men, ne sont rien d'autre qu'une seconde famille. Pour beaucoup d'élèves, elle est comme une mère qui veille sur ses petits. Elle est à l'écoute et s'efforce de donner de bons conseils. Sa présence est très apaisante et au fil du temps, la mutante a su prouver qu'elle avait l'âme d'une leader. Ce n'est pas un hasard si elle est vice-directrice de l'Institut, un rôle qu'elle prend d'ailleurs très au sérieux. Ororo a également une forte personnalité et a su s'imposer lorsque c'était nécessaire.


IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Jahan/22ans/m. Fréquence de connexion ; tous les jours à priori tout dépend de la période de l'année. Que pensez-vous du forum? ; une vraie perle, une addiction, un coup de foudre.  :faint:   Comment l'avez-vous découvert ? Johnny me l'a fortement recommandé.      Célébrité choisie ; Kerry Washington. Credits (avatar, icon etc.) ; deviantart, pinterest, tumblr.

THE NEW AGE


Dernière édition par Ororo Munroe le Ven 1 Juil - 16:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Lun 20 Juin - 19:59
Biographie
I am the howling wind, the roar of rain, the voice of thunder.


Quelque part dans le Sahara égyptien.

Tu ne cesses de t'agiter tandis que ses mains musclées te paralysent. Tu veux t'enfuir à toutes jambes mais cela t'est impossible. Une terreur sacrée se lit dans tes yeux. Un sourire mauvais s'étale sur le visage mal rasé de ton agresseur. Il te fait mal, affreusement mal. Il a peur que tu t'échappes ou plutôt que tu lui échappes. Tu trembles de tous tes membres, impuissante, fragile, apeurée. Qu'est-ce qui t'a pris d'accepter de suivre cet homme ? Tu as fait preuve d'imprudence et peut-être que ce soir, tu vas en payer le prix. Tu te débats, essaies de le repousser de toutes tes forces mais en vain. A quoi bon lutter contre un homme aussi baraqué ? Les larmes commencent à monter. La panique prend possession de toi. Savoir que personne ne pourra te sauver te détruit complètement. Tu peux hurler autant que tu veux, personne ne viendra te sauver. Il fait nuit et tu es en plein désert. Tu t'es rarement sentie aussi seule si l'on fait abstraction de ces quelques jours que tu as passés sous les décombres à contempler les cadavres de tes parents. Ta mère, N'Daré a cherché à te protéger. Tu es la seule qui a survécu au terrible accident. Tu n'en es pas ressortie indemne. Tu souffres depuis de claustrophobie. Tu as déjà vécu un traumatisme, il faut aussi que tu en subisses un autre ? Ton agresseur perd patience. Tu te débats, ça l'énerve. « توقف عن الحركة » aboie-t-il dans un arabe approximatif en te secouant violemment. Tu te mets à sangloter. Des larmes brûlantes ruissellent le long de tes joues mât. Tu n'abandonneras pas. Tu continues d'essayer de le repousser avec plus de férocité. Tu deviens soudainement beaucoup plus agressive. Il te pousse violemment et tu t'écrases sur le sol sableux. Il se met à attraper ta crinière blanche te forçant à le regarder droit dans les yeux. Une lueur démente anime son regard noir comme le charbon. Tu aperçois un objet tranchant qui dépasse de sa poche. Tu espères qu'il ne s'est aperçu de rien. Instinctivement, tu plonges ta main dans sa poche et plantes le poignard au niveau de sa poitrine lui arrachant ainsi un cri de douleur. L'homme s'effondre sur le sol, relâchant la touffe de cheveux blancs qu'il tenait fermement entre ses mains, une main sur sa poitrine ensanglantée. Qu'as-tu fais, Ororo ? Tu viens d'ôter la vie de cet homme.«Non...» dis-tu d'une voix éraillée. Tu es terrifiée. Tu as la sensation d'être dans le corps d'une autre. Ce n'est pas toi. C'est impossible. Tu es peut-être une voleuse mais tu n'es pas une meurtrière. Et pourtant, les faits sont là. Tu as bel et bien tué cet homme. Tu ne veux pas le croire. Tu décides de fuir, d'abandonner cet homme en plein désert. Tu te rues vers le sac de l'étranger, posé un peu plus loin. Tu auras besoin de provisions pour survivre dans cet océan de sable. Tu coures cherchant à t'éloigner le plus possible de ce spectacle macabre. Tu coures sans accorder un dernier regard à ton agresseur. Peu importe où tu iras, tu veux être loin de cet endroit-là.

✻✻✻

Quelques années plus tard au Kenya.

Tu entends des coups de feu. Ils sont de plus en plus proches. Tes poumons commencent à se vider de leur oxygène tandis que tu continues de courir, fuyant le braconnier qui te poursuit. Tu ne t'attendais pas à ce qu'il te pourchasse pour un simple appareil photo. Bon, il est peut-être dernier cri mais quand même. Tu sens l'appareil se balancer d'avant en arrière dans la poche de ton pantalon menaçant à tout moment de tomber. Pas un seul endroit où tu peux te cacher. Le village le plus proche est à quelques kilomètres d'ici. Avant même que tu aies le temps d'atteindre l'entrée du village, il t'aura fait la peau. L'angoisse te noue les tripes. Tu es à bout de souffle. Tu n'arrives mêmes plus à courir. Tu ralentis parce que tu sens tes forces décliner. « Tu peux continuer de fuir, ça ne sert à rien p'tite morveuse ! » s'écrie une voix derrière toi. Tu sens qu'il jubile. Alors c'est ça hein ? Il compte t'abattre comme il vient de liquider ce pauvre éléphant sous tes yeux. Tu finis par t'arrêter de courir. Tu te penches légèrement en t'appuyant sur tes genoux, toute pantelante. Tu n'as plus la force de continuer. Tu te relèves péniblement faisant face au braconnier. Tu lèves les bras à la manière d'un criminel prêt à se rendre. Ton jeune âge ne semble pas le freiner dans ses pulsions meurtrières. « Vous...vous ne comprenez pas je... » bégaies-tu. Il lève son fusil, le pointant dans ta direction. Une totale immobilité semble s'être abattue sur toi. C'en est fini. Tu es épuisée. Il en a marre de jouer. Il s'apprête à appuyer sur la gâchette lorsque le ciel s'assombrit soudainement. Tout se passe très vite sans que tu ne comprennes comment. Le vent se lève et se met à souffler sur les plaines. Des nuages grisâtres parsèment le ciel et il se met à pleuvoir. Le tonnerre gronde et un fil électrique dans l'air se dessine. Tu ne saurais dire ce qui t'effraie le plus. Cet homme blanc qui se tient devant toi prêt à tirer sur toi ou ce changement de temps un peu brusque. L'air devient lourd et électrique. Tu n'as pas le temps d'esquisser le moindre mouvement de recul que la foudre s'abat, ébranlant le sol de toute sa puissance, s'immisçant entre le braconnier et toi. Ton cœur, surchargé d'émotions,s'affole. Aveuglé par la violente illumination produite par l'éclair, le chasseur lève une main en l'air pour protéger ses yeux. Tu n'hésites pas une seule seconde et reprends la course tandis qu'un brouillard épais flotte au-dessus du sol te permettant ainsi d'être repérée beaucoup moins facilement. La nature semble avoir répondu à tes prières. Tu es incapable d'expliquer ce qui vient de se produire mais tu lui dois une reconnaissance éternelle.

✻✻✻

Allongée face contre terre, tu ressens une douleur intense au niveau de tes muscles. La pluie continue d'inonder les plaines. Tes vêtements sont humides. Tu aimerais te relever mais tu n'en as tout simplement pas la force. Tu es beaucoup trop faible. Tu as la sensation désagréable d'avoir reçu plusieurs coups à la tête et à l'estomac. Une voix masculine et terrifiante s'élève derrière toi. Tu espères que c'est un cauchemar et que quand tu vas te réveiller, tu vas te rendre compte que rien de tout cela n'était réel. Ce n'est, hélas, pas le cas. Tu préfères éviter de montrer un quelconque signe de vie. « Charmeuse de vents...je vais pouvoir m'en mettre plein les poches grâce à toi » te lance-t-il d'un ton triomphant. Soudain, tu entends des bruits de lutte. Le braconnier tombe dans un bruit mât poussant un cri étouffé par le martèlement de la pluie battante. Un homme se penche vers toi et te caresse affectueusement la joue. Tu te retournes lentement pour regarder droit dans les yeux ton sauveur. Tu parviens à peine à garder tes paupières ouvertes tant tu es affaiblie. Ton sauveur est un jeune homme à la peau noire. Il doit très probablement avoir ton âge. Tu es étonnée de voir qu'un garçon aussi jeune ait pu remporter le combat.  « Qui es-tu ? » demandes-tu dans ce qui semble être un murmure. Des gouttes de pluie ruissellent le long de ses joues. « Je m'appelle T'Challa »  répond-t-il d'une voix calme. Les traits de son visage sont fins et son regard a quelque chose d'apaisant. « Merci, T'Challa » finis-tu par dire d'une voix faible. Il t'a sauvée la vie. Tu lui dois une fière chandelle. Tu t'es enfuie avec lui, échappant ainsi aux mains de celui que l'on surnomme le Taureau.  Ta quête d'identité t'a poussée à suivre le brave prince. Tu en avais peut-être assez de la solitude. Tu voulais sûrement pouvoir te confier à un ami. Ou alors, tu avais tout simplement besoin d'un repère.

✻✻✻

La pluie s'est calmée. Tu es désormais à l'abri. Grâce à lui. T'Challa. Sans son aide, tu n'aurais pas survécu. Tu as trouvé refuge au pied d'un acacia, à deux pas du village voisin. Tu te sens beaucoup moins faible et la douleur qui parcoure chacun de tes muscles est moins aiguë. Tu as également retrouvé l'usage de la parole. Tu viens tout juste de révéler la raison pour laquelle ce braconnier te poursuivait. Les traits du visage du prince se durcissent. Tu te braques. Il ne comprend pas. Il n'est pas capable de te comprendre. Après tout, tu as vécu dans la rue. Lui, il n'a qu'à claquer des doigts pour que les domestiques soient à ses petits soins. « Je vole pour survivre T'Challa » expliques-tu d'une voix tendue. « Je préfère voler que donner mon corps à des hommes bien plus âgés que moi. Je connais des filles qui sont contraintes de le faire mais je...je ne suis pas comme elles. Le corps est quelque chose de sacré pour moi.Ils saliraient non seulement mon corps mais également mon âme » . Tu sens qu'il t'observe longuement. Tu as la sensation désagréable qu'il te juge. Il ne parle pas mais tu es persuadée qu'il n'en pense pas moins. « Et donc..tu as été recueillie par des jeunes vivant dans la rue ? » te demande-t-il d'un air pensif. « Oui...je suis restée enfouie pendant plusieurs jours sous les décombres de ma maison aux côtés des cadavres de mes parents...ç'a été horrible » commences-tu en frissonnant. Tu revois cette petite fille prisonnière des décombres hurler à en perdre les cordes vocales,  incapable de détacher son regard larmoyant du corps sans vie de sa mère. « Et puis ils m'ont trouvé. Grâce à eux, j'ai pu survivre durant les six dernières années. Ces années ont été éprouvantes. J'ai vécu seule, sans famille » poursuis-tu d'une voix tremblante. Tu marques une pause, avalant difficilement ta salive. Tu évites tout contact visuel avec le futur monarque. « Es-tu toujours une voleuse ? » se risque-t-il à demander. Un sentiment de colère t'envahit. « Je suis toujours pauvre, T'Challa. Je n'ai pas d'argent, pas de famille, pas de royaume. Je dois encore survivre » rétorques-tu d'un ton sec. Les larmes commencent à monter. Tu te sens de nouveau seule et incomprise. Tu pousses un lourd soupir. « J'ai été stupide...Je..je ne suis pas une princesse. Ce que tu as dis sur cette responsabilité qui repose sur mes épaules et sur ce soit disant sang royal qui coule dans mes veines...C'était faux » finis-tu par dire, désillusionnée. Le jeune prince laisse échapper à son tour un soupir. « Ne dis pas ça, Ororo » te dit-il d'une voix douce. « Ah bon, et qu'est-ce que tu en sais toi ? Tu es un prince, tu as été dorloté durant toute ton enfance, tu ignores à quel point c'est dur pour une fille d'échapper aux atrocités de ce monde. Je fais partie de ceux à qui la vie a fini par sourire. Pendant toute ton enfance, tu as été entouré de domestiques tandis que moi je vivais dans la pauvreté et la misère. Tu appelles ça du vol, moi j'appelle ça survivre. Je fais ce que je dois faire et parce que je n'ai pas d'autres choix » tempêtes-tu à l'adresse du jeune prince.

✻✻✻

De fines gouttes tombent du ciel sombre. En l'espace de quelques minutes, la pluie s'intensifie et devient abondante provoquant ainsi un tonnerre d'applaudissements. Des habitants du village se mettent soudainement à danser au rythme des ngomas autour d'une gigantesque statue érigée à ton effigie. Certains se précipitent même pour apporter des offrandes en signe de reconnaissance. Portée par des vents violents, tu flottes à quelques mètres du sol, tournoyant sur toi-même comme aspirée par un tourbillon d'air, faisant danser les vents autour de toi. Ils n'ont d'yeux que pour toi. Leur sauveuse. Leur déesse. Cette quête d'identité t'a menée sur les terres sacrées de tes ancêtres. La plaine de Serengati. Tu les as délivrés de cette implacable sécheresse qui avait fait de nombreuses victimes, les condamnant ainsi à mourir d'épuisement, affamés. Le pays a connu récemment l'une des pires sécheresses de son histoire. Tu as fini par trouver ta place dans ce monde. Tu n'es plus seule à présent. Tu es constamment entourée par les membres de cette tribu qui t'admirent, te vénèrent, t'apportent de l'amour et de l'attention. Ils te nourrissent, te font profiter de ces délices que prodigue la nature, t'offrent une montagne de bijoux dorés et resplendissants. Vêtue d'une tunique ample d'un blanc pur laissant dépasser ta chair et coiffée d'une tiare majestueuse, tu incarnes la beauté parfaite. Ta crinière blanche est soulevée par les hurlements du vent. La sensation des gouttes fraîches qui glissent sur ta peau sombre est exquise. Soudain, les applaudissements et les cris s'évanouissent. La foule finit même par se scinder en deux. Tu remarques alors la présence d'un étranger. Un homme blanc approche, se déplaçant sur un fauteuil roulant, les mains posées sur les accoudoirs comme s'il le commandait par la pensée. Tu fronces les sourcils, quelque peu contrariée. Ce visage ne t'est pas étranger mais tu es incapable de te souvenir. Tu perds en altitude et regagnes lentement la terre ferme tandis que les vents qui t'enveloppent se laissent mourir. Les pupilles de tes yeux retrouvent alors leur couleur habituelle. La pluie continue cependant de marteler. L'étranger esquisse un sourire chaleureux mais tu restes sur tes gardes. « Je m'appelle Charles Xavier et je suis venu pour te faire une proposition » dit l'étranger en joignant ses mains en forme d'accent circonflexe. Tu arques un sourcil parfait avec dédain. « Une proposition ? Qu'as-tu à proposer à une déesse, étranger ? » demandes-tu d'un ton sec. « Tu as une terre, Ororo et un peuple qui te vénère » commence-t-il d'une voix calme. Ton cœur fait un bond. Comment connaît-t-il ton prénom ? Tu es persuadée que son visage te dit quelque chose. Tu plisses les yeux d'un air soupçonneux. « Je t'offre un monde ainsi qu'un peuple qui te craindra, qui ira même jusqu'à te détester. Mais ce peuple a besoin de toi, Ororo. Le monde que je t'offre n'est peut-être pas beau mais il est réel, bien plus réel que ce rêve que tu vis actuellement » t'explique-t-il avec patience. Ton estomac chavire tandis que tu entends une voix dans ta tête. La sienne. Tu l'examines. Il ne remue pas ses lèvres. Et pourtant, sa voix résonne dans ta tête. Elle est si forte, si réelle. « Tu n'es pas une déesse, Ororo. Tu es une mutante et tu as des responsabilités » te dit-t-elle. « Viens avec moi, mon enfant. Viens goûter à la vraie vie. Tu trouveras sûrement son goût amer ou étonnamment sucré » ajoute-t-il, un sourire s'étalant sur son visage pâle. Tu réfléchis. Cet homme fait preuve d'une rare sincérité comme tu en avais jamais vue. Ce monde dans lequel tu as vécu pendant quelques années n'était qu'illusion. Tu sens au fond de toi que le dénommé Charles a raison. Ta vie est sur le point de prendre un nouveau tournant. Tu te dis qu'il est peut-être temps de retrouver les tiens, de retrouver tes semblables.  « Tes mots témoignent d'une profonde sincérité...c'est entendu, je viendrai avec toi » finis-tu par dire d'une voix plus douce. « Je suppose qu'il est temps pour moi de quitter le nid » ajoutes-tu d'un air pensif. En acceptant de partir avec cet homme étrange mais incroyablement convaincant, tu renonces à beaucoup de choses. Tu renonces à cette terre sacrée qui te lit à tes ancêtres. Tu renonces à ce continent – l'Afrique- où tu as vécu la majeure partie de ton enfance. Tu renonces à cette relation mère-fille que tu as nouée avec cette fille du village répondant au nom d'Ainet. Elle va affreusement te manquer. La séparation va être déchirante. Tu renonces également à toutes ces démonstrations d'affection, à toute cette attention qui t'était exclusive. Mais tu es prête à donner un nouveau sens à ta vie. Tu acceptes de mettre tes pouvoirs au service d'une bonne cause, d'un peuple beaucoup plus grand...l'humanité.

❄❄❄

Institut Charles Xavier pour jeunes surdoués, 1407 Graymalkin Lane, Salem Center, comté de Westchester, Etat de New-York, Etats-Unis.

Une nouvelle vie s'offre à toi. Avec Colossus, Diablo, le Hurleur, Sunfire, Thunderbird et Wolverine, tu fais partie de la seconde genèse des X-men. Tu as à présent un chez toi, l'Institut Xavier pour jeunes surdoués. Tu as également une chambre pour toi. C'est peut-être banal pour les autres citoyens américains, mais pour toi, c'est un cadeau du ciel. Tu as trop longtemps vécu seule, sans famille, sans domicile. Tu as passé la majeure partie de ton enfance à voyager depuis le Caire jusqu'aux plaines de la campagne kényane, à chercher qui tu es vraiment. Grâce au professeur Xavier, ta quête d'identité est quasiment achevée. Tu es née ici et tu  y as d'ailleurs passé quelques années. L'endroit est plutôt charmant. Un manoir gigantesque, toujours prêt à accueillir une nouvelle vague d'étudiants, de mutants. Puis, il est situé à quelques miles de Salem Center. De grands espaces verts entourent le manoir, pour ton plus grand plaisir. Tu respires. Tu as désormais une nouvelle maison. Le cadre est particulièrement charmant mais tu peines quelque peu à t'intégrer. Il arrive même que tu te replies sur toi-même. Tu passes sûrement pour une ingénue aux yeux des autres, une femme à qui on doit tout montrer. Tu te sens...différente des autres. Ta crinière d'un blanc éclatant n'aide pas des masses. Ils sont nombreux à se demander pourquoi une femme qui paraît pourtant si jeune arbore une chevelure blanche. Tu sens qu'on t'observe, tu entends quelques chuchotements par-ci par-là qui accentuent ton malaise. S'adapter au mode de vie occidental n'est pas chose facile  et tu te sens parfois incomprise ou stupide mais le professeur est là pour te rassurer et s'assurer que tu t'intègres facilement. Il se montre très compréhensif. Sa présence agit comme un baume au cœur. Il est devenu ton nouveau mentor. Tu as besoin d'être guidée, tu as besoin que l'on te montre comment faire. Ses mots t'apaisent, te rassurent, te soulagent. Il dit qu'il va t'aider à mieux maîtriser tes pouvoirs. Tu places une confiance totale en lui.  Tu sens que contrairement à certains hommes que tu as rencontrés, il ne te trahira pas et ne te laissera pas tomber. Tu te raccroches à lui parce qu'il est ton unique repère dans ce château, dans cette foule de mutants.

❄❄❄

Le ciel se couvre de nuages grisâtres tandis que tes yeux azur laissent place à un blanc pur. Le vent se lève. Accoudée à la balustrade en pierre, tu réfléchis. L'angoisse te noue l'estomac. Ton inquiétude déchaîne la nature. Le vent, plus puissant, plus féroce, lacère les arbres et fait trembler les vitres de l'institut. Tu as besoin de t'isoler pour mieux réfléchir. Les récents événements t'ont bouleversé. Le professeur Xavier n'a plus cette assurance qui est pourtant si rassurante. C'est précisément ce qui te fait paniquer. S'il perd pied, qu'est-ce que tu deviens ? Le combat pour la cause mutante semble perdu d'avance avec cet attentat. Les manifestations anti-mutantes se font de plus en plus nombreuses. Tant de choses se sont passées. La mort tragique de Scott puis celle de Jean. Des proches sont partis tandis que d'autres sont revenus. Tu songes notamment à Logan. C'est bon de le revoir. Tu as de nouveau une épaule sur laquelle te reposer même si tu n'approuves pas chacune de ses méthodes. Tu as été pendant plus d'un an le capitaine de ce navire qu'est la X-mansion. Tu es bien contente qu'il soit venu te prêter main forte comme au bon vieux temps. Assumer toutes les responsabilités de vice-directrice n'est pas chose aisée. Tu as de nombreuses fois douté de ton potentiel, de tes capacités à gérer telle ou telle situation. Tu as pu compter sur le professeur Xavier pour t'encourager, te redonner confiance. Mais aujourd'hui, sa seule présence ne suffit pas à apaiser tes craintes. Le monde est de plus en plus dangereux. Cette loi de recensement des mutants est scandaleuse et n'a fait qu'attiser la haine et la méfiance à l'égard des mutants. Les humains sont de moins en moins tolérants et se méfient de tout. La différence ne devrait pas diviser les hommes. L'homme ignorant qui rejette ce qui est étranger...ce n'est pas nouveau. Des mutants se font gratuitement agresser parce qu'ils sont différents. Cette cohabitation entre humains et mutants...tu aimerais y croire mais tu préfères laisser le doute planer. On ne sait jamais. Les choses ne vont pas en s'arrangeant et tu es certaine que le gouvernement va tout mettre en œuvre pour anéantir les espoirs de la communauté mutante. Ce monde dont rêve le professeur Xavier te semble de plus en plus irréel, fictif.  


Dernière édition par Ororo Munroe le Ven 1 Juil - 4:53, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1632
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Lun 20 Juin - 20:01
Rebienvenuuuuuuuuuue :cute:


(euuuh t'avais pas besoin d'un +2 ?)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Lun 20 Juin - 20:20
Re-bienvenue et super choix de personnage :bave: :bave:

Il nous faudra un lien avec Thor :hysteric: :hysteric:
(juste parce que ça m'amuse ici et .)
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Lun 20 Juin - 20:58
MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN :hysteric: :pink:

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 

JE SUIS TELLEMENT CONTEEEEEEEEEEEEEEEENTE :waw: :waw:
tu peux pas savoir quoi

MERCI D'AVOIR PRIS ORORO ET JE SUIS TROP HEUREUSE QUE TU SOIS POUR DE BON PARMI NOUS MAINTENANT, ON VA FAIRE DE GRANDES CHOSES MOI JE TE LE DIS :hug: BON COURAGE POUR LA FICHE :beat: :inlove:

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Depuis le temps qu'on l'attendait :hysteric: :hysteric: :hysteric:
C'est tellement cool que tu la prennes :inlove: :inlove:

Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
ORORO :hysteric: ce personnage, je ne suis qu'amour devant lui I love you rebienvenuuuue j'suis super contente de voir que tu t'épanouis sur le forum au point de nous rejoindre dans la schizophrénie :shon:

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 11:42
(pourquoi j'ai lu Oréo) (frappez moi)

Rebienvenue sur le forum :inlove: Bon courage pour ta fiche avec ce personnage visiblement très attendu et qui m'intrigue beaucoup (le Kenya :pregnant: ).
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 12:02
OROROLAPLUSBELLE :cute:
Courage pour la fiche :hysteric: :hysteric: :hysteric:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 13:47
:hysteric: :hysteric: :hysteric:
Mon personnage préféré dans toute la saga marvel après Iron-Man <3
Honnêtement, je suis trop content que tu l'es pris !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 17:20
Merci pour cet accueil guys, vous me vendez du rêve, as usual.  :faint:

WARREN Thaaaaaaaaaaaanks. :hysteric: :hysteric:  Bah pourquoi avoir besoin d'un +2 ? :haaaa:

THOR Moooooh petit flatteur. :faint: Je veux un lien des plus électriques mon cher Thor. :haaaa: Tiens, ça va te plaire ça. :hé:
Spoiler:
 


KITTY MA FILLEEEEEEE. :faint:  Bien sûr qu'on va faire de grandes choses.  J'ai hâte de jouer notre lien. :hysteric:  merci beaucoup mon chaton pour toutes tes ondes positives. :cute:

BOBBY merci à toi, notre congélo national.  :hé:  :bave:

MARGARET Vous êtes de vilains tentateurs.   Vous m'avez fait succomber.  Arrow merci ma belle, c'est super sympa de ta part.  :cute:

CAMILLA J'vais te frapper moi.   merci ma jolie.  :whaaat:

PRUDENCE Moooooh merci ma belle, t'es un ange.  :faint:

QADIR  On est deux alors.  :hysteric:  Enfin, Storm est en tête du classement à mes yeux mais osef, elle gère.  :hysteric:  merci à toi.  :shon:

Par contre, j'ai une question qui peut paraître assez bête mais bon j'préfère quand même la poser.  :mdr:  Vu que j'ai opté pour Kerry Washington, est-ce qu'Ororo est supposée arborer une crinière blanche ?  Arrow  C'est juste pour savoir si de ce côté, je peux respecter la version originale du personnage ou alors l'adapter. :cutie: merci d'avance pour vos réponses. :ému:


Dernière édition par Ororo Munroe le Mer 22 Juin - 16:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 17:23
OROROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO.
Très très très très bon choix.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 17:50
Oh mon dieuuuu, Ororo :inlove: super bon choix, c'est un personnage trop cool ! Piper fera pas de bêtise pendant les cours d'anglais, promis

Re-bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2328
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 20:14
On me dit dans l'oreillette que Piper est toujours au premier rang avec le bras levé
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.   Mar 21 Juin - 20:15
Si tu pouvais aussi foudroyé l'énergumène au dessus - Mon VDD - histoire qu'il arrête de prêcher la haine, ça nous arrangerait tous !
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

AFRICAN TEMPEST ▬ ORORO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Tournoi draft African Style 21 Mai
» African Liberation Day, in honour of HAITI
» Ororo Munroe alias Tornade | Underco
» Zetsuen no Tempest ~The Civilization Blaster~
» [Anime/Shonen] Zetsuen No Tempest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: fiches de présentation-