Partagez | .
 

 fire cleans all + titaea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:21

titaea vestoria
i am the purifier


Identité
Nom et Prénom : Titaea, d'après la mère des titans. Vestoria, le nom de famille de sa mère tout simplement, n'ayant pas connu son père Alias : Fenice, ragazza infuocata, ignis, les médias ne se mettent pas d'accord. Âge : 25 ans, à peine. Elle se sent pourtant vieille de plusieurs siècles comme si sur ses épaules pesait un pouvoir trop grand pour elle. Lieu de naissance & nationalité : Elle est née à Perugia en Italie. Ce qui en fait un italienne, logiquement. Métier : Pour le moment, aucun. Elle se contente de fuir et vivre sur ses économies. Statut civil : Titaea est célibataire et sans enfants. Orientation sexuelle : hétérosexuelle. Particularités : Titaea est la fille d'un dieu terrien : d'Héphaïstos (ou Vulcain), Dieu du feu. Cela fait d'elle une demi-déesse, la personnification même de cet élément, et lui confère des pouvoirs surhumains tout en conservant la faiblesse des humains, leur mortalité.
pyrurgie. Titaea peut créer le feu et est immunisée contre celui-ci : elle ne se brûle pas, ni sa peau, ni ses cheveux. Son corps est totalement insensible à cet élément.
pyrokinésie. En plus de pouvoir créer le feu et y être immunisée, elle peut également le contrôler avec la pensée. Ce qui lui permet de le projeter et le manipuler comme elle l'entend.
régénération. Comme l'oiseau Phoenix, elle se régénère par le feu. C'est à travers ce dernier qu'elle peut guérir d'importantes blessures, et à travers ce dernier seulement. Elle peut également guérir les blessures d'autrui, tant que celles-ci ne sont pas mortelles et seulement superficielles.
inflammation. Lorsqu'elle le désire, elle peut rendre sa peau extrêmement brûlante causant à quiconque la touchant sans son consentement d'être brûlé plus ou moins gravement.
endurance physique. Être demi-déesse du feu (entre autres) lui permet d'avoir des capacités physiques proches de celles de son père. Sa peau ne se transperce pas facilement et est résistante à toutes armes blanches et classiques humaines. Ses réflexes sont plus rapides que la norme et elle est plus endurante à la douleur qu'un simple mortel. Cependant, les origines de sa mère la rendent mortelle et l'empêche de totalement posséder la force physique de son père.
visions. Il lui arrive parfois d'être sujette à des visions. Généralement la nuit, lorsqu'elle est endormie. Ces visions s'avèrent souvent justes mais peuvent n'être que de simples rêves, le futur changeant constamment. Il ne s'agit que d'émotions fortes et d'images se succédant sans réel lien, mais une fois l'évènement se déroulant, elle se rend compte qu'elle n'était pas complètement prise par surprise. Aujourd'hui, elle fait plus attention à ses visions et tente de les analyser bien qu'incertaine de leur véracité.
Avec le temps, et l'entraînement, elle pourra développer les dons de communication et téléportation à travers le feu grâce auxquels elle pourra utiliser cet élément pour transporter un message en temps réel et se déplacer grâce à ce dernier. Enfin, elle pourra à terme également contrôler le magma et l'activité volcanique, allant jusqu'à pouvoir en créer.   Affiliation : Pour le moment, aucune. Elle n'est pas totalement au courant de la situation actuelle. Caractère : Bienveillante, réfléchie, juste, courageuse, forte, emphatique, émotive, rancunière, méfiante, blessée, fière, douce, intransigeante, bornée, perdue, sûre d'elle, indépendante, anxieuse.

Interview
Êtes-vous pour ou contre la Loi de Recensement des Mutants ? Pourquoi ? Si vous êtes un Mutant, avez-vous décidé de vous recenser ?  Titaea n'est pas au courant. Pas totalement. Elle vient tout juste d'arriver clandestinement aux états-unis et ne parle pas un mot d'anglais (mis à part quelques bases qu'elle maîtrise mal) donc elle n'a pas suivi la décision choc prise par le gouvernement. Et n'a aucune intention de se recenser : à quoi bon de toute manière, ses pouvoirs ne viennent pas de cette planète. Lorsqu'elle l'apprendra, elle s'insurgera certainement de ce recensement qui ne vise qu'à discriminer les mutants. Mais pour le moment, elle vit encore dans l'innocence.
Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Elle essaie d'y croire. En eux, en leur bienveillance mais elle ne pardonne pas, jamais vraiment. Et comme aux Dieux elle leur en veut de ne pas toujours être là, de ne pas être toujours ce qu'on attend d'eux. Et les pauvres, et les affamés, qui prend soin d'eux quand ces Superhéros se prélassent dans leurs tours argentées ? Titaea les regarde de loin évoluer, attendant le faux pas qui confirmera ses doutes : celui qu'ils portent simplement des masques et que derrière se cachent des hommes aussi corruptibles que leurs frères sans pouvoirs. Et pourtant, elle espère.
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Elle l'a toujours su, au plus grand dam de sa mère qui a dû éduquer une enfant extraordinaire. Première et dernière enfant d'ailleurs, on le comprend sans avoir à demander pourquoi. Les premières années de sa vie, elle ne contrôlait rien et à chaque crise de larmes, une crise de flammes suivait. Sa mère a pensé à l'abandonner, avant de finalement prendre son courage à deux mains. Déménagement, isolement, elle l'a élevée loin de tout, loin des yeux surtout. Car pour beaucoup Titaea pouvait être un monstre alors que pour ses yeux, elle était un cadeau des dieux. Titaea a toujours vécu avec ses pouvoirs. Elle savait que ce n'était pas normal, qu'il fallait le cacher, le contrôler. Mais elle vivait avec comme on vit avec un handicap. Et ne pas être normale l'a empêcher de réellement tisser des liens avec autrui, si ce n'est avec sa mère. Sa mère morte.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Des dieux, il y en a toujours eu. Chaque civilisation leur donnait des noms différents, leur attachait des pouvoirs aussi, des spécialités. Et ce qui ne changeait jamais, c'était bien leur tendance à s'amouracher d'humaines. Titaea en est la preuve même : c'est Vulcain, Héphaïstos, qu'importe comment on l'appelle de nos jours qui séduisit sa mère. Elle enfanta, seule, Titaea qui hérita de certains pouvoirs de son père tout en restant humaine et mortelle comme sa mère.
Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ? Elle ne possède pas d'identité secrète et se contente de garder un profil bas. Les médias italiens lui donnent plusieurs surnoms : fenice, ragazza infuocata, ignis, etc. Sans pour autant connaître son vrai nom.  
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Actuellement, Titaea est simplement fugitive. Elle a réunit tout l'argent qu'elle possédait et vient tout juste d'arriver aux états-unis, là où elle a comprit que des gens comme elle, des dieux, des demi-dieux, des mutants, réussissaient à vivre. À s'éduquer même. Mais elle ne parle pas la langue, ne connait pas la culture, les enjeux, les problèmes de ce pays. Alors pour le moment, elle vivote sur ses économies dans l'attente de pouvoir trouver un travail et pourquoi pas cette mystérieuse école de mutants, ou cette organisation de super-héros qui est rentrée en contact avec un Dieu. Peut-être réussira-t-elle à rencontrer son père, alors ?


IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; margot/21 yo. Fréquence de connexion ; 7/7. Que pensez-vous du forum? ; il m'a l'air bien   . Comment l'avez-vous découvert ? bazzart.   Célébrité choisie ; emilia clarke. Credits ; arté, tumblr.

THE NEW AGE


Dernière édition par Titaea Vestoria le Dim 26 Juin - 14:00, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:22


Biographie
i belong to no world so no world shall own me

Perugia, Italia. Il était grand, il était beau. Elle était jeune et stupide, facilement manipulable. Et qu'elle était naïve alors de croire à ses mots, ses mains et ses soupirs. Gioia Vestoria, sans le savoir, s'était donnée corps et âme à un Dieu terrien. Les civilisations lui avaient donné des dizaines de noms, de capacités et de pouvoirs : Héphaïstos, Vulcain, Adranos, Gerra, Sekhmet, Alaz, Logi, Svarog, Auahitūroa, etc. Allant même jusqu'à changer son genre suivant les époques. Pourtant, il était bien le seul. Et Gioia lui donna une fille alors qu'il lui faisait ses adieux et promettait protection sur sa descendance. Titaea grandit donc sans père et sans réponses à ses questions d'abord, car comment sa mère pouvait-elle lui expliquer que son père n'était pas de ce monde, pas vraiment, et qu'il la surveillait depuis l'Olympe ou qu'importe était le nom de son refuge. Élever la descendance du Dieu du feu fût un réel défis pour Gioia : chaque crise de larmes était presque immédiatement suivie par un début de feu quelque part dans sa maison, ou dans les environs. Et parfois même c'était sa fille qui prenait feu. Comment expliquer au pédiatre pourquoi est-ce que les aiguilles ne transperçaient pas la peau du nourrisson ? Puis de l'enfant ? Alors on déménage, on fait profil bas et on recommence la fatigue aux yeux. Malgré ses capacités, Titaea grandissait chaque jour comme une enfant lambda. Elle apprenait à marcher, écrire, lire, compter. Mais l'école, c'était à la maison : hors de question qu'une école prenne feu et qu'une caméra puisse incriminer l'enfant. Personne ne comprendrait, sa mère en était certaine. Mais ce qui devait arriver, arriva. Elle avait douze ans à peine et sa mère était partie faire quelques courses rapidement. "È saggio, non aperto a chiunque e aspettare per me, va bene? " qu'elle lui avait dit. Et Titaea avait tout suivi à la lettre, sauf qu'elle avait en effet ouvert à un étranger. Un étranger armé, accompagné : cambrioleurs ou mafieux, elle n'en savait rien. Immédiatement, elle s'était enfuie à l'autre bout de l'appartement, hurlant à l'aide. Un des hommes (peut-être était-il alors novice ?) avait paniqué, lui avait tiré dessus. La balle avait ricoché, mais Titaea avait souffert.

Tout avait prit feu.

Le sol sous elle, les murs, les meubles, le plafond.

Les hommes.

Titaea s'enfuit, alors. Elle avait tué deux hommes. Nue (le feu avait brûlé ses vêtements), elle s'engouffra à l'extérieur, se cacha derrière des bennes à ordure et quand sa mère arriva ce ne fut que trop tard : la police était là, les pompiers aussi. Elle tourna le dos à l'appartement en cendres, le bâtiment aussi, et appela sa fille qu'elle savait en vie : sinon, comment aurait prit feu le bâtiment ? "Titaea So che ci sei! Rispondimi! " ce à quoi la jeune fille avait soufflé un "Mamma! ". Le lendemain, elles quittaient la ville. L'affaire liée à l'incendie avait été abandonnée par manque d'indices et de preuves, et les deux femmes simplement portées disparues, puis oubliées.

Roma, Italia. Nouvelle maison, nouvelle vie. Elles s'installent dans un quartier reculé de la grande ville. Il est temps pour Titaea d'apprendre qui est son père et pourquoi sa vie ne sera que fuite et secrets. Et cela fait des jours, des semaines qu'elle pleure sans cesse la mort de ses assaillants : elle n'avait jamais voulu les tuer, jamais. Elle avait eu peur, s'était vue mourir et c'était à travers le feu qu'elle guérissait, toujours. Elle l'avait déjà fait plusieurs fois, mais jamais à cette échelle.

Elle était un monstre, une tueuse. Une ordure.

Alors un jour, sa mère était venue à son chevet avec le poids de la vérité sur ses épaules. Elle avait longuement hésité, passant instinctivement ses doigts dans les boucles presque argentées de sa fille. Puis elle avait rompu le silence que la jeune Titaea s'était imposé.

"Mia figlia, non sei come gli altri e non lo sarà mai. È già capito, lo so, ma i tuoi doni non sono un dono di Dio, Titaea. Essi sono un dono di tuo padre. Tuo padre non è di questo mondo. " Titaea avait levé la tête, attentive. Elle allait enfin recevoir les réponses qu'elle avait toujours attendu. Qu'elle avait toujours demandé, parfois avec violence si bien que les rideaux prenaient feu. "Egli è disceso dal cielo per benedire la terra della tua nascita: si fa la sua progenie. Tuo padre è Vulcano, il dio del fuoco. Ha molti nomi, ma è l'unico ad utilizzare questo elemento. E ora c'è voi. Sua figlia. " Elle avait cessé de pleurer, laissant sa mère lui raconter l'histoire de son père, la sienne, la leur. Et tout prenait sens soudain. "Io non sono un mostro, allora? " Sa mère lui sourit tendrement, une main en coupe sous le menton de sa fille dont les larmes s'étaient évaporées. "No, Titaea, e non lo sarà mai. Sei un semidio, per metà umano, metà dea. Non appartengono né alla terra né in cielo. Tu sei unico. "

Et des années durant elle méditera sur ces mots, cherchera sa place entre deux mondes. Mais il n'y en avait pas, jamais vraiment. À chaque incident elle devait changer de ville et voyager toujours plus profondément au sein du pays qui l'avait vu grandir. Au fil des années ses pouvoirs s'amplifiaient, changeaient, se réveillaient et cela semblait ne jamais s'arrêter l'obligeant à chaque découverte à déménager, laissant derrière elle une traînée de cendres.

Vogogna, Italia. Les incidents que Titaea provoquait mirent rapidement la puce à l'oreille à certains groupes. Qu'ils soient gouvernementaux, secrets, bien ou mal intentionnés les faits étaient là : la traînée de cendres que laissait Titaea derrière elle la trahissait. Si bien qu'un jour tout bascula. Titaea était dans le jardin, bien trop loin pour voir les quatre personnes s'infiltrer chez elle. Mais sa mère qui était dans le salon n'eut pas cette chance : on la ballonna, dans l'espoir de tenir là un moyen de pression sur la jeune fille qui ne tarda pas à rentrer chez elle.

Horreur.

Ils parlaient une langue qu'elle ne connaissait pas, mais qu'elle reconnaissait être de l'anglais. Et qu'importe ce qu'ils pouvaient dire, ses yeux étaient rivés vers sa mère et à ses oreilles bourdonnait le son de son sang circulant à toute allure entre ses veines.

"Lasciala stare! " avait-elle hurlé.

Mais ils ne bougeaient pas d'un pouce, arme braquée contre le visage de sa mère, continuant à lui cracher des mots qu'elle ne comprenait pas. La panique s'empara d'elle rapidement et elle fit appel à ses dons, le cadeau de son père. Elle ne voulait pas les tuer, non. Elle n'était pas un monstre. Elle voulait qu'ils fuient, loin, qu'ils ne reviennent jamais. Le feu prit, d'abord quelques meubles. Suffisamment soudainement pour faire sursauter les intrus. L'un d'eux s'approcha d'elle, elle voulu reculer d'un pas mais fût stoppée par le canapé. Il lui attrapa le poignet et le regretta immédiatement dans un hurlement de douleur : la paume de sa main était devenue rouge, s'était parsemée de cloques.

Elle était la fille de Vulcain, d'Héphaïstos.

Elle était la descendance du Dieu du feu.

Elle était le feu lui-même.

Dans sa rage, il voulu lui tirer dessus, la blesser pour la punir. Mais la balle se contenta de ricocher et retomber mollement sur le sol. Stupéfait, des mots sortirent de sa bouche. Des mots qu'elle ne comprenait pas, mais dont elle saisissait le sens.

"No! Peccato! Mamm-... "

Un tir suffit pour tuer sa mère, fragile mortelle. Un seul tir qui changea Titaea car il aura suffit d'un seul coup de feu pour que la maison toute entière s'enflamme. Pour que les hommes ne regrettent leur décision et ne périsse par le feu. Avec eux, le corps de sa mère disparut dans les flammes tout comme la maison qui ne tarda pas à s'effondrer. Avec le temps, le feu cessa de brûler et Titaea s'extrailla des gravas. Changée. Nouvelle.

Elle était la fille de Vulcain, d'Héphaïstos.

Elle était sa descendance.

Elle était le feu purificateur.

Et si l'on avait essayé de la faire venir, de la faire prendre part à un combat qui n'était pas le sien, si l'on avait essayé de la protéger, de la transformer en machine à tuer. Qu'importe.

Car elle était la fille d'un Dieu et rien ni personne ne la contrôlerait alors, ne la possèderait.

Elle était Titaea, fille d'Héphaïstos et de Gioia. Elle était le feu, la mort et la renaissance.

Sadat, Egitto. Seule. Titaea avançait à présent seule, sans direction et sans but. On lui avait arraché sa mère et sur internet, des vidéos amateurs avaient filmé l'incendie, puis des heures plus tard, sa sortie des ruines. Si on ne voyait pas son visage nettement, la vidéo fit rapidement parler d'elle : mutante était le premier mot qui sortait de la bouche des journalistes, suivi de près par indécence car des gravas elle en était sortie nue. Ne venait-elle pas de renaître, après tout. Beaucoup de riverains commencèrent à la pointer du doigts, à lui faire part de la ressemblance frappante avec la Fenice.

Alors elle prit un bateau jusqu'en Egypte.

Elle parcouru des kilomètres, seule. Meurtrie par la perte de sa mère, sa seule amie. Longtemps, elle vécu sans dire un mot, s'engouffrant toujours plus profondément au coeur de ce pays dont elle ne connaissait que le nom. Et sur sa route, elle s'arrêta dans un petit village loin de toute civilisation et dont le désert définissait les limites. Elle y resta plusieurs mois, mais rapidement sa nature fût découverte. Un incendie, une personne laissée à l'intérieure, trop loin pour qu'on puisse la récupérer sans manquer de périr entre les flammes.

Mais elle était les flammes.

Alors elle s'était précipité à l'intérieur, y avait trainé la femme laissée pour compte à l'extérieur, éloignant le feu sur son passage du corps inconscient. Et arrivée dehors, au lieu de s'écrier au monstre et à la sorcière, on s'était agenouillé devant elle. On murmurait des noms de dieux et de déesse, on priait à leur descendance.

Ils étaient des croyants, ils s'étaient éloignés des villes pour exercer leur religion librement. Ils croyaient aux anciens Dieux. À Sekmeth. À Titaea à présent. Et la jeune femme découvrit de nouvelles capacités à leur contact. De celles qu'elle ne croyait pas possible. Elle devint leur leader pendant quelques mois, leur divinité.

Jusqu'à ce que d'autres hommes n'arrivent et ne massacrent le village.

Village qui finit en cendres, celle des siens, celle des bâtiments, celle de ces ordures qui avaient voulu l'emmener à nouveau.

Titaea perdit foi en ceux qui pourtant partageaient la moitié de sa nature.

Elle ne croyait plus en eux, plus en l'humanité.

Santiago de Querétaro, Messico centrale. Alors qu'elle avait pensé avoir trouvé sa place, on la lui avait arraché avec la même violence exacerbée que lorsqu'on lui avait ôté sa mère. Titaea avait par la suite changé de continent, à nouveau. Elle s'était cachée loin. Loin de tous. Loin des monstres qui réussissaient pourtant toujours à la trouver. Et qu'ils viennent avec de bonnes intentions ou des mauvaises, le résultat était le même : la destruction par les flammes. À croire qu'elle n'était bonne qu'à brûler les âmes.

Et que pensait son père alors, la haut ? La regardait-il souffrir ou tournait-il le regard lorsque celle-ci l'appelait des heures durant ?

Titaea erra longtemps, de pays en pays, de ville en ville. Plus ou moins clandestinement. Sur sa route, des cendres, des incendies, des morts. Des morts dont elle ne voulait pas mais qui s'accumulaient avec le temps. On la traquait, elle se perdait.

Elle se sentait seule. Incomprise. Un trop grand pouvoir sur ses épaules, une trop grande responsabilité aussi. Elle devait rester juste, rester bonne, s'interdire de franchir le pas, de sombrer dans l'obscurité. Son père était un Dieu, pas un démon. Elle se devait d'être bienveillante.

Mais comment l'être lorsque la vie s'acharne à tout vous prendre.

Et puis enfin, un brin d'espoir. New-York, la fin du monde, le début d'une ère. Elle regarde les écrans les yeux plein d'envie, plein de crainte aussi : des mutants, des super-héros. Un demi-dieu.

Un demi-dieu.

Elle n'est pas seule, alors ?

Mais chaque médaille à deux facettes, et si le bien existe le mal aussi. Aliens, autres mondes, pertes catastrophiques.

De l'Amérique du Sud, elle en remonte le courant pour parvenir à l'Amérique Centrale. Mais à nouveau la fumée noire qu'elle laisse derrière elle attire les regards. Bons ou mauvais qu'importe. Cette fois-ci, ils se montrent mieux préparés. Et les balles ne ricochent plus.

Titaea s'effondre, le monde avec elle.

L'incendie s'étale sur des kilomètres, brûlera des forêts, y puisera la force de réduire en cendres des villages car une fois lancé, elle ne fera rien pour l'arrêter. Rien.

Plutôt mourir alors, mais le peut-elle vraiment ? Si le feu guérit ses blessures, si sa peau empêche la majorité des armes de la déchirer ? Bien sûr qu'elle le peut, mais comment. Comment. Comment. Comment.

Plutôt mourir que vivre une vie de fugitive.

Pourtant, elle n'a pas le choix.

Alors elle se lèvera, marchera longtemps, loin jusqu'aux frontières de l'incendie duquel elle s'extraira à nouveau. Et cette fois, c'est son visage qui apparaîtra sur les médias, Mexicains comme Américains. Il fera le tour du monde, se noiera dans ceux d'autres "mutants" avec qui pourtant elle ne partage rien.

Nuova York, Stati Uniti. Son périple s'arrêtera finalement à New-York. Elle n'y est que depuis quelques semaines seulement et il lui est difficile de se rhabituer à vivre normalement, à se fondre dans la masse car depuis trop longtemps elle s'est contentée d'être constamment en mouvement. Mais elle espère trouver sa place parmi ceux qu'elle pense lui ressembler. Encore faut-il qu'elle trouve ces personnes et qu'elle tombe sur les bonnes.

Elle est à la recherche de sa propre identité, d'un but. Elle est à la quête d'une place ente deux mondes qui ne veulent pas d'elle.

Et New-York ne sera peut-être finalement pas ce lieu tant attendu.


Dernière édition par Titaea Vestoria le Sam 25 Juin - 19:23, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1343
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:33
Bonjour bienvenue! =)

Jsuis pas admin mais jpense pas que ça pose de soucis ^^
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 846
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:34
Bienvenue mademoiselleeeeeeeeeeeeee. :keur:
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 166
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:35
bienvenuuuuuuuuuuuue. :cute:
joli choix d'avatar. :hé: n'oublie pas de le réserver d'ailleurs !
alors, pour répondre à ta question, puisqu'en effet les dieux existent, on ne voit pas de soucis à ce que les demi-dieux existent également, ils ont bien le droit de s'amuser un peu eux aussi. -zbaaaff-
du coup c'est bon pour nous !

bon courage pour ta fiche, hâte de lire ça. :shon:

_________________

this world is ours
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1343
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:40
Puis on sait tous que les dieux sont des queutards alors ce serait cohérent. U_u
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 21:48
Kayden Ahahaha c'est clair que niveau fidélité et abstinence c'est pas trop ça
Ellen Merci ma belle :pink:
Tadeusz Damn tant de consonnes dans ton pseudo :faint: :hahaha: J'ai réservé mon avatar comme tu me l'as conseillé et du coup merci pour ta réponse
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:09
Bienvenue belle blonde !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:18
Merci monsieur
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:37
Bienvenue, jeune demi-déesse
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:40
Merci madame la méchante I love you
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1636
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:43
Bienvenuuuuuuuue, todo bene ? ♥️

Je sais dire que ça et Mi quiamo Warren, sans être sûr de l'orthographe

Tu nous donneras des cours de langue :hé:

Je sors -------------->
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:47
Je veux bien te donner des cours de langue vivante moi :bave:
Merci "Angel" :cute:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1636
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 22:58
:hé: Oh oui j'ai besoin d'une remise à niveau

Regarde, nos avatars regardent même dans la même direction *boulet*
Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 387
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2862-peter-spider-man
MessageSujet: Re: fire cleans all + titaea   Ven 24 Juin - 23:01
DAENERYYYYYYYYYYYYYYS :hysteric: en vrai le blanc lui va si bien :shon: bienvenuuuue sur tna avec ce personnage qui a l'air d'envoyer du poney :hé: j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous I love you bon courage pour ta fiche :cute:

_________________
the concept of the mask
Tu dois offrir tes talents au monde, une fois que tu auras découvert comment les exploiter. Peter tu es mon héros. @oncleben ≈ the amazing spiderman©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

fire cleans all + titaea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Fear To Fire II
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: fiches de présentation-