Partagez | .
 

 kitty (+) mutant and proud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 417
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: kitty (+) mutant and proud   Dim 16 Aoû - 17:32

KATHERINE PRYDE
RUN FASTER THAN THE WIND


Identité
Nom et Prénom : Katherine Amalia Pryde. Mais tout le monde l'appelle Kitty, c'est comme si personne ne se souvenait qu'à la base, ce n'est pas son vrai prénom. Alias : On la surnomme Shadowcat. Et c'est elle qui a choisi ce surnom, en fait. D'ailleurs, elle invente des surnoms à tout le monde, la plupart des habitants de l'institut lui doivent leurs surnoms. Âge : Elle vient d'avoir dix-huit ans. En gros, elle a toute la vie devant elle. Lieu de naissance & nationalité : Kitty est américaine, mais a des origines allemandes du côté de sa mère. Elle est née du côté de Boston, et c'est là-bas qu'elle a grandi jusqu'à ce qu'elle soit trouvée par l'institut Xavier. Métier : Aucun, pour l'instant elle est étudiante, elle vient d'avoir son diplôme et va commencer des études d'art et de publicité. Elle est aussi agente pour les x-men. Statut civil : Célibataire. Kitty a toujours été une grande rêveuse, c'est sûrement du à son jeune âge. Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Particularités : Kitty possède des capacités vraiment spéciales. L'intangibilité est la plus intense chez elle. Elle est capable de traverser des objets solides, et s'ils fonctionnent à l'électricité, de les désactiver en passant à travers. Elle échappe à la rotation de la terre, et peut donc parcourir de grandes distances en quelques secondes, et marcher sur l'air. Elle a aussi le quotient intellectuel d'un génie, est très douée en informatiques et nouvelles technologies. Elle est aussi très douée pour le combat au corps à corps. Affiliation : x-men, jusqu'au bout du monde. Mutante, et fière de l'être.  

Interview

Avez-vous peur des Mutants ?  Bien sûr que non, je n'ai pas peur des mutants. Ils sont des personnes comme les autres qui aimeraient bien qu'on arrête de les prendre pour des menaces systématiques. Bien sûr, il y a des personnes qui ont de mauvaises attentions, mais il faut aussi savoir que ceux qui sont là pour faire le bien seront TOUJOURS là pour les arrêter. Il faudrait que les gens commencent à comprendre que nous ne sommes pas là pour les rabaisser, ou pour leur faire du mal. Ce n'est pas de notre faute si le destin nous a créés ainsi. Je défends la cause des mutants à cent pour cent, et je ferai ce que je peux pour que le monde cesse de les voir comme des personnes de qui il faut se méfier.

Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Ils sont plus qu'une bonne chose ! Je suis super fan des super-héros. Je trouve leurs actions juste géniales, ils s'engagent pour les mêmes choses que moi. Voilà des gens qui ont tout compris ! Je considère que le groupe des X-MEN est à part, donc je ne me considère pas personnellement comme un super-héros, mais si, dans le futur, on sollicite mon aide, je n'hésiterai pas. J'admire particulièrement les Avengers et les 4 fantastiques, et je suis leurs comptes sur les réseaux sociaux. J'espère qu'un jour, on aura l'occasion de travailler avec eux, puisqu'on poursuit en grande partie les mêmes idéaux. Bref, je les adore, et je partage beaucoup de fan art sur tumblr. Je les shippe entre eux, même.

Quand vous avez découvert que vous étiez un Mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Mes capacités spéciales se sont réveillées très tôt. J'avais quatre ans la première fois, et c'est là que mes parents ont commencé à flipper. Je passais à travers les murs de la maison, et je ne me rendais pas compte que ce n'était pas normal. J'ai terrorisé pas mal de monde, à l'époque, parait-il. Mes parents n'ont même pas osé aller voir des médecins ou des scientifiques, ils avaient vraiment trop peur. C'est pour ça que quand Charles Xavier est venu me chercher, ils m'ont confiée à lui avec joie. Moi, j'ai toujours adoré cette part de moi-même, et j'ai toujours détesté me cacher, étant enfant. J'ai commencé à vivre pour de bon quand je suis venue habiter à la X-Mansion. Tous ceux qui m'ont vue grandir et qui vivent avec moi sont comme moi, du coup, tous mes proches sont au courant.


IRL

Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; MARGOTTE :cute: fivedaysofjuly  :cutie:  :cutie: je suis une fille et j'ai 21 ans. Fréquence de connexion ; TOUS LES JOURS. TOUT LE TEMPS. Que pensez-vous du forum? ; il est parfait -meurt-  :faint:   Comment l'avez-vous découvert ? cé moi ki lé fé.   Célébrité choisie ; SHAILENE -cutie- WOODLEY.  :cutie:   Credits (avatar, icon etc.) ; tumblr.

Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 417
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: kitty (+) mutant and proud   Dim 16 Aoû - 17:32



chapitre I

CHOOSING YOUR FAMILY
Je mets mon ordinateur en veille et enlève mon casque. Papa et maman ne disent plus rien, alors qu'avant, ils passaient leur temps à me disputer parce que, je reste trop longtemps les yeux rivés sur mes écrans (enfin ça, c'est selon eux). Je dévale les escaliers aux pas de course, prête à me préparer un goûter digne de ce nom, comme tous les mercredi après-midis, avec du lait, des céréales et beaucoup, beaucoup de limonade. Mais quand j'arrive en bas, le fait que mes parents parlent à voix basse dans le salon m'intrigue. Doucement, je m'approche de la porte. « Je ne sais pas, Christopher. » fait la voix de ma mère. J'ai l'impression qu'elle sanglote. « Je ne sais pas ce qu'on va faire d'elle. » J'entends mon père faire crisser sa chaise contre le parquet, et reste derrière la porte. J'ai comme l'impression qu'ils ne veulent pas que j'entende tout ça. « J'ai peur qu'elle fasse quelque chose de grave, et qu'on soit pris pour responsables. J'ai peur que tout ça nous échappe, qu'elle soit une bombe à retardement. » Elle pleure vraiment, cette fois. « Anya... Ne sois pas si pessimiste. Nous trouverons bien une solution. » Ma mère soupire, exaspérée. « Et si, quand le bébé arrive, elle le blesse par inadvertance, hein ? » Je baisse les yeux à terre. Après un moment, ma mère ajoute : « Je voulais une fille, Chris. Mais pas comme ça. » Elle sanglote puis dit : « Parfois, je me demande même si j'aime cet enfant. C'est comme si elle était une étrangère. » Les joues pleines de larmes, j'ouvre la porte en grand, et elle vient se fracasser contre le mur. « Je vous déteste. » Je lance, avant de faire volte-face et de partir sans prendre la peine d'ouvrir les portes. Je vais me réfugier dans la cabane du jardin, et me roule en boule pour pleurer toutes les larmes de mon corps.

____________________


Ma mère m'appelle d'en bas, et je fais semblant de ne pas avoir entendu, en continuant à jouer avec ma manette. Au bout de quelques longues secondes, elle retente une nouvelle fois : « Katherine, il y a quelqu'un pour toi en bas. » fait-elle d'une voix beaucoup plus chaleureuse que d'habitude. Ce ton éveille ma curiosité, et ma méfiance aussi. J'ai développé une sorte de paranoïa depuis deux ans. J'ai l'impression qu'ils cherchent à se débarrasser de moi. Doucement, j'ouvre ma porte et commence à descendre les escaliers. Dans le pire des cas, je pourrai toujours m'enfuir rapidement. Quand j'arrive en bas des escaliers, je vois par les portes grandes ouvertes du living-room un homme dans un fauteuil roulant avec une femme... Aux cheveux gris. Elle pose sur moi deux prunelles noires. Sa peau est métisse, je la trouve tout de suite magnifique. Elle m'adresse un sourire rassurant. « Bonjour, Katherine. » fait l'homme dans le fauteuil. Je m'approche, toujours méfiante, en jetant des coups d’œils un peu craintifs du côté de mes parents. À ma plus grande surprise, et à la leur, je peux le voir sur leurs visages, l'homme leur demande de quitter la pièce pour discuter tranquillement avec moi. Ils se lèvent, partent, et ferment les portes du salon derrière eux. « J'ai l'impression que tes parents ne sont pas très fans de tes pouvoirs. » lâche la femme aux cheveux gris avec un sourire bienveillant. J'ouvre des yeux surpris. Elle me sourit encore davantage. « Comment savez-vous ? » L'homme au fauteuil roulant se rapproche de moi. « Katherine. Je m'appelle Charles Xavier. Et voici Ororo, que nous surnommons Tornade. » Je lève de nouveau les yeux vers la femme. « Je suis venu te voir pour te parler de ton don, et pour te faire une proposition. Il se trouve que tu n'es pas la seule personne sur terre à posséder des capacités spéciales. Tes parents sont inquiets, mais c'est parce que c'est l'inconnu, pour eux. Nous, nous côtoyons des personnes comme toi tous les jours. » J'ouvre la bouche de surprise. « Vous voulez dire que... Je ne suis pas malade ? Que je n'ai pas de problème ? Que je suis... normale ? » Mon ton est plein d'espoir. « Bien sûr que tu es normale, Kitty. Je t'expliquerai tout ça mieux plus tard, si tu le veux bien. » Un énorme sourire vient habiller mon visage. « Je savais bien que je n'étais pas la seule, je le savais ! » Charles Xavier et Ororo rient doucement. « Je suis le directeur d'une école qui accueille les gens qui possèdent des dons, leur apprend à s'en servir, et à les utiliser à bon escient. Je vais bien sûr en discuter bien avec tes parents, et avec toi mais... Si tu le veux, j'aimerais t'offrir une place chez nous. »


____________________

Quand Ororo fait crisser les pneus de la voiture dans l'allée de graviers, je colle mon visage à la fenêtre de la voiture. Cet endroit est tellement immense, j'ai l'impression qu'il pourrait contenir quatre fois la maison que je partageais avec mes parents. Je sors comme une furie de la voiture, devant les yeux amusés de Tornade qui pose sa main sur mon épaule. « Viens, Kitty. » me dit-elle d'une voix douce en m'entraînant vers la grande porte d'entrée. Je regarde tout en détail, de peur de louper la moindre chose intéressante. Quand nous entrons, j'ai l'impression d'être au paradis. Dans le hall d'entrée, je vois des jeunes passer, souvent plus âgés que moi, mais aussi des adultes, par-ci par-là. Ororo me prend par la main et avance avec moi dans le long couloir. En regardant par les portes ouvertes, je vois des salles de classe, mais aussi d'autres jeunes en train de rire, de parler. Je vois même un garçon manipuler ce qui ressemble à.. Oui, on dirait de l'électricité ! Je ne tiens plus en place, et sautille comme un lutin derrière Ororo, qui me tient toujours par la main. Nous nous arrêtons au bout du couloir, devant une énorme pièce qui ressemble à un grand salon, où des dizaines de personnes sont assises, ou jouent au tennis de table. J'en perds mes mots. « Bienvenue à la maison, Kitty. »


Dernière édition par Kitty Pryde le Dim 16 Aoû - 19:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 417
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: kitty (+) mutant and proud   Dim 16 Aoû - 17:32



chapitre II

WHEN LIFE THROWS ROCKS AT YOUR FACE
« ILS SONT RENTRES ! » J'entends dans le couloir. J'ai laissé ma porte ouverte exprès, afin d'être immédiatement capable de sortir quand ils arriveraient. J'ai passé tout mon temps recroquevillée dans le foyer avec les autres, je n'ai rejoint ma chambre que depuis quelques minutes. Je me lève brusquement et grille tous les autres dans le couloir, ne laissant aucun mur me stopper. Je suis la première à arriver dans le sous-sol où ils sont en train de descendre du jet. La première chose que je vois, c'est Ororo qui boîte à côté de la porte de l'avion. Je file dans ses bras et l'étreins aussi fort que possible. Les larmes de tension se déversent sur mon visage. Elle referme ses bras sur moi et quand je me détache d'elle, je tourne le visage et vois Malicia et Bobby, avec des mines sombres. Je cours dans les bras de Bobby, même si Malicia est là. Personne ne parle, et je comprends alors que quelque chose ne va pas. « Viens Kitty. » m'appelle Tornade au bout de quelques secondes. Je la rejoins, et reviens dans ses bras. Je ne sais pas ce que j'aurais fait si elle n'était pas revenue. « Je veux que tu ne regardes pas en direction du jet, d'accord ? Concentre toi sur mon visage. » Je fronce les sourcils. « Pourquoi ? » mon cœur s'emballe. Le silence pèse toujours dans l'énorme garage des X-MEN. Ses yeux sont remplis de larmes, et je comprends qu'elle essaie de ne pas craquer devant moi. Elle ne trouve pas tout de suite le courage de me répondre, et je comprends que ça veut dire que quelqu'un est mort. « Qui ? » Elle pince les lèvres, et referme de nouveau ses bras sur moi. De nouvelles larmes coulent sur mon visage, de tristesse, cette fois. « Nous avons perdu Scott et Jean. »

____________________

« Tu es sûre de toi, Kitty ? » Je vois sur le visage d'Ororo qu'elle n'est pas rassurée. Cela me fait sourire. Je ne suis pas rassurée non plus, pour être honnête, mais je suis prête à le faire. Voilà des années que je m'entraîne avec Bobby, Tornade et d'autres pour un jour faire partie des X-MEN. Je n'ai que dix-sept ans, mais mon pouvoir peut s'avérer plus qu'utile en mission. Jusqu'à aujourd'hui, Ororo avait toujours refusé que je participe à quoi que ce soit. Elle cherchait à me protéger, bien entendu, et pour ça, je lui suis reconnaissante. Mais je suis ravie que mon pouvoir soit enfin sollicité pour quelque chose, parce qu'il était grand temps que je fasse mes expériences sur le terrain. Bon, je suis peut-être un peu trop optimiste, mais c'est parce que je sais que ceux qui m'accompagnent sont des personnes de confiance. Je n'ai pas peur, tant que je suis avec eux. Je sais que je vais devoir me retrouver seule, parfois, durant cette soirée de mission, mais je leur fais confiance. Pour rassurer celle que je considère comme la mère que je n'ai jamais eue, je lève les yeux au ciel et réponds d'une voix confiante, presque moqueuse : « Mais oui, arrête de jouer les maman poules. ». C'est elle qui lève les yeux au ciel, cette fois. Cela fait presque dix ans que je suis arrivée à l'institut Xavier, dix ans qu'ils sont devenus ma famille. Le fait de pouvoir les aider aujourd'hui, de franchir une nouvelle étape de ma vie en participant à une mission des X-MEN, c'est un véritable accomplissement personnel. « Tout le monde dans le jet. » fait la voix de Logan. Je réajuste ma combinaison et vérifie que l'arme à feu est bien dans ma poche, sur ma cuisse. Normalement, je ne devrais pas avoir à m'en servir. Je ne suis pas la meilleure tireuse, de toute manière. Je préfère le combat au corps à corps. Une fois assise dans le jet, et attachée, je tente de calmer le stress qui monte. J'ai construit ma vie autour de ces personnes qui sont autour de moi dans cet avion. J'ai construit ma vie grâce à l'institut Xavier. Mes parents ont cessé de demander de mes nouvelles après trois ans, et aujourd'hui, je ne leur ai pas parlé depuis des années. L'institut Xavier, c'est ma maison, et ses habitants, ma famille. Je suis heureuse de pouvoir faire quelque chose pour eux. Quelque chose d'important. Qui a un sens.

THE NEW AGE


Dernière édition par Kitty Pryde le Dim 16 Aoû - 21:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 417
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: kitty (+) mutant and proud   Dim 16 Aoû - 17:32



chapitre III

THE NEW CHAPTER
A l'institut Xavier, il n'y a pas beaucoup d'élèves par promotion. Alors forcément, dés qu'il y a une remise des diplômes, ça ressemble plus à une fête de famille qu'à un événement officiel. Quand je passe sur la petite estrade de l'amphithéâtre, habillée de mon costume et mon chapeau sur la tête, il y a une salve d'applaudissement dans la salle. Je lâche un rire en voyant mes amis debout, crier toutes sortes de conneries. J'ai du mal à me retenir d'éclater de rire. Au premier rang Ororo est debout aussi, à m'applaudir, et je peux voir l'émotion dans ses yeux. C'est ce qui me donne envie de pleurer, à moi aussi. Je sais, c'est con. Ce n'est que mon diplôme du lycée, ce n'est pas la fin de ma vie. Je vais continuer mes études ici, à l'institut, de toute manière, ce n'est pas comme si je m'en allais. Mais j'ai l'impression d'avoir franchi une étape. Désormais, je passe dans le monde des adultes. Je suis arrivée ici à huit ans, et maintenant, à dix-huit ans, je suis devant tous ceux avec qui j'ai grandi, et qui sont fiers de moi. C'est quand même quelque chose. Je fais une petite révérence, et descends les marches pour retourner m'asseoir à côté d'Ororo, qui me fais un bisou sur la joue. « Je suis tellement fière de toi, Kitty. » Je me retiens de verser une larme. On est tous tellement pathétiques. Je regarde ensuite mes derniers amis recevoir leur diplôme, et nous nous déplaçons tous ensuite dans les jardins, derrière l'école, où une tonnelle a été érigée. Il y a de la musique, et plein de trucs à manger. Les neuf diplômés sont tous placés sur une table qui surplombe toutes les autres, ce qui me fait bien rire. La soirée commence par un discours de Charles Xavier, qui nous félicite, et semble touché. Il nous explique que c'est pour voir ça, qu'il a créé cette école, et je l'applaudis à m'en faire mal aux mains quand il termine. Le repas est excellent, et tout le monde semble heureux, apaisé. Je contemple tout cela avec des yeux qui brillent. Bien sûr, nous sommes dans une période de crise. Les mutants sont vus comme des menaces, et tous les jours, je me rappelle que certaines personnes cherchent à nous éradiquer. J'ai du mal à croire qu'on puisse être aussi cruel quand je les vois tous, là, attablés, à rire à gorge déployée, ou à débattre sur des sujets houleux. J'ai du mal à croire qu'on puisse nous prendre pour des gens différents, alors qu'il est évident que nous sommes comme tout le monde. Nous nous sommes faits discrets, avec les X-MEN, ces dernières années. Nous avons lancé des missions, par-ci, par-là, en faisant en sorte de ne pas nous faire remarquer. J'ai peur, parfois, pour ceux que j'aime. Je sais qu'ils sont forts, mais qu'est-ce qu'est la force, face à la folie de certains extrémistes ?

____________________

Mon sac sur le dos, je me dirige vers le bureau de Charles Xavier. En général, quand il me donne rendez-vous de manière aussi formelle, c'est que quelque chose ne va pas, alors j'avoue que je suis légèrement inquiète, quand j'arrive devant sa porte et que je frappe. « Entre, Kitty. » Bien sûr, qu'il sait que c'est moi. J'ouvre la porte et lance un : « Bonjour, professeur X. » timide avant de me rendre compte que nous ne sommes pas seuls. En face de Charles, l'une des deux chaises devant son bureau est occupée... Par un garçon. Je fronce les sourcils. Je suis là depuis des années et je jure que je n'ai jamais vu ce mec. Mes yeux passent du jeune homme à Xavier. « Nouvelle recrue ? » Je demande, curieuse. Il acquiesce. « Je te présente Danny. » Je prends place dans la chaise juste à côté du nouveau, et lui tends la main. « Salut, moi c'est Kitty. » Mon sourire est chaleureux, comme toujours, mais quand il prend ma main, je vois bien que c'est avec méfiance. Il n'a pas vraiment l'air heureux. « Si je t'ai donné rendez-vous, Kitty, c'est parce que j'ai une mission à te confier. » Je fronce les sourcils. Ça n'a pas l'air d'être une mission habituelle. « Danny vient d'arriver, et il risque d'avoir besoin d'un peu de temps pour s'adapter à l'endroit, le comprendre, et s'y sentir intégré. » Je hoche la tête, pour lui faire signe que j'ai compris. « Je pense que tu es la mieux placée pour l'y aider. Tu as grandi ici et tu es sûrement la plus qualifiée pour aider quelqu'un à s'en sortir. Tu connais tout le monde, ça ne devrait pas être trop difficile. » J'envoie un sourire gentil au garçon, qui a un visage fin et doux, malgré son air... étrange. « Pas de problème, X. » Il sourit, visiblement satisfait. « Bien, eh bien dans ce cas, pourrais-tu commencer par montrer à Danny son couloir, et lui donner sa chambre ? » Il me tend une clé, qui porte le numéro de la chambre. Soudain, j'entends sa voix dans ma tête. Si je t'ai choisie, c'est parce que tu es la plus à même d'aider Danny à s'ouvrir à nous. Il n'a pas eu un passé facile et il lui faudra sûrement du temps pour qu'il se sente bien ici. Je te connais, tu en es capable. Je te fais confiance, Kitty. Je lui souris, puis je me lève et me tourne vers le nouveau. « Tu me suis ? »

THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1297
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com



félicitations !

tu es validé mon brave
Bienvenue chez les HOMO SUPERIOR.

Tu es validée mon p'tit chaaat ! I love you Maintenant on va bien groupiter avec Danny et Kitty :excited: Tellement de feels entre eux ! ♥

time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

kitty (+) mutant and proud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RAVEN ▬ Mutant and proud.
» Khan. Mutant sauvage [ Téléchargement terminé ]
» Mutant Chronicles Jeu de figurines
» Kitty cat Babs in distress [Shawn]
» Mutant X World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-