Partagez | .
 

 Nohggie ♦ Hey Mrs Tambourine Girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

Noh-Varr se faufila entre les marchands occupés à négocier en s'excusant et ajusta sa capuche sur sa tête avant de s'immobiliser légèrement à l'écart de la place centrale pour balayer les alentours du regard à la recherche de quelque susceptible d'être intéressant.
Il était sortit hors du château à la première heure, habillé en civil afin d'échapper à ses obligations pour une moins une journée et pouvoir profiter d'un peu de tranquillité loin de sa vie de chef de la garde royale.

Il adorait la vie qu'il avait, vraiment, et ne la changerait pour rien au monde mais il ressentait de temps en temps ce besoin de laisser tout ça de côté pour découvrir un peu la vie en dehors des remparts. Il ignorait d'où lui venait ce besoin mais il ne pouvait le refréner. Surtout quand il passait ses nuits sans pouvoir fermer l’œil comme la veille.

Des notes de musique parvinrent à ses oreilles et il se raidit subitement, les sens aux aguets pour essayer de deviner d'où elles provenaient et reprit rapidement sa marche dans la direction supposée des sons.
Il ignorait également d'où lui venait ce besoin qu'il ressentait d'écouter de la musique, qu'elle soit jouée par une bande prestigieuse ou de simples groupes de saltimbanques qu'il pouvait croiser dans la rue mais il ne pouvait pas s'empêcher de les écouter à chaque fois. C'était plus fort que lui.

____________________

La garde de l'épée atteignit Noh-Varr au visage et le jeune homme lâcha un cri de douleur tout en s'effondrant lourdement au sol. Il y resta un moment allongé, sonné par le choc mais releva finalement la tête tout en se redressant péniblement, s'appuyant sur ses coudes, et lança un regard mauvais au maître d'arme.

Ser Bradley lâcha un petit rire tout en secouant la tête et lui lança un regard navré avant de prendre la parole. « Toujours maintenir sa garde Lord Noh-Varr. Toujours. » Le blond s'essuya son nez en sang d'un revers de main en grommelant. « C'est dans la tronche que vous m'avez mis votre garde. » Il se releva péniblement et ramassa son épée avant de faire quelques moulinets avec. « Et je vous l'ai déjà dit, arrêtez de m'appeler Lord. » Le maître d'arme leva les yeux au ciel, maugréant des mots incompréhensible pour Noh-Varr avant de le pointer de sa lame. « Vous êtes un noble, que vous le vouliez ou non. Et de ce fait je me dois de m'adresser à vous de cette manière. » Le blond secoua doucement la tête face à sa répartie et se remit en garde, attendant que Bradley ne porte sa prochaine attaque.

Il n'aimait pas ce terme, ce titre, Lord. S'adresser ainsi à lui le mettait constamment mal à l'aise. Bien sûr, il avait été récupéré et adopté par Lord Altman qui l'avait toujours considéré comme un fils mais il ne se voyait pas ainsi. Ce n'était pas qu'il ne voulait pas faire parti de cette famille, bien au contraire, mais il préférait se considérer comme une pièce rapportée et pas comme un vrai noble.
C'était pour ça qu'il voulait faire partie de la garde de Lord Altman. Pour pouvoir aider cette famille sans pour autant en être un membre.

Ser Bradley porta une nouvelle attaque mais feinta Noh-Varr qui mordit à l'hameçon et se retrouva une nouvelle fois projeté à terre, le souffle coupé. Il cligna plusieurs fois des yeux, essayant de comprendre comment le maître d'arme avait fait mais fut tiré de ses pensées quand Elijah lui tendit la main pour l'aider à se relever. « Qu'est ce que c'était que cette feinte ? » Le maître d'arme lâcha un petit rire et lui fit une tape sur l'épaule. « Je crois que votre tête a suffisamment sonnée pour aujourd'hui. Je vous apprendrai cette botte une autre fois. »

____________________

Il s'engouffra dans une ruelle, levant sans cesse la tête pour s'assurer qu'il était sur la bonne voie, suivant la musique pendant plusieurs secondes avant de finalement arriver sur une place plus petite où se tenait un duo, une jeune femme en train de danser et un musicien à ses côtés en train de jouer d'une sorte de luth.

Le chef de la garde s'avança dans leur direction et s'arrêta à quelques mètres du duo, s'appuyant le dos contre le mur d'une auberge et croisa les bras contre son torse pour les écouter avec un léger sourire en coin.
Du coin de l’œil il nota la présence d'une patrouille de trois gardes de l'autre côté de la place, occupés à discuter bruyamment mais les ignora, préférant fermer les yeux pour se concentrer un moment sur la musique, son sourire ne quittant pas son visage.

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

Maggie danse depuis l’âge de douze ans. Abandonnée par sa famille et élevée par des troubadours sans cesse en mouvement, elle connaît tous les travers de ce monde et toutes les astuces pour pouvoir y survivre (ou presque). Elle danse pour gagner un peu d’argent lorsque les yeux des passants trouvent satisfaction et cet argent sert ensuite à acheter de quoi nourrir la petite troupe. Certes c’est trois fois rien à chaque fois, mais ça permet de tenir le ventre jusqu’au prochain coup. Pour l’aider, les enfants volent dans les poches des passants. Doués et méticuleux, ils choisissent bien leur cible. Ils savent juste qu’ils ne doivent pas faire comme le petit Paul l’an dernier. Le gamin était tombé sur un riche mercenaire qui l’avait pris la main dans le sac. Petit Paul n’avait pas vu l’hiver. Petit Paul avait été retrouvé démembré dans le caniveau. Depuis, les enfants font attention et ne volent qu’à ceux qui ne sont pas très musclés et pas armés surtout. Maggie va réveiller Arthur, le musicien qui l’accompagne toujours lorsqu’elle va dans les rues pour danser. Il ronfle et s’en donne à cœur joie. La jeune femme lève les yeux au ciel et va prendre un seau d’eau glacée qu’ils gardent à proximité de la tente du musicien. Elle le prend par la anse et en déverse le contenu sur la tête du jeune homme qui se réveille en jurant comme forgeron qui se serait pris le doigt entre le marteau et l’enclume. Il darde un regard noir sur Maggie qui affiche un sourire suffisant. « Bien. Tu es réveillé. On peut y aller maintenant ? » Fait-elle en penchant la tête sur le côté et libérant le seau. « Tu aurais pu être un peu plus douce pour le réveil. » Maggie sort de la tente et il entend son rire clair. « Tu peux toujours rêver pour ça. Dépêche-toi Arthur. » Elle l’entend grommeler et ça la fait encore plus rire.

En ville, Arthur est obligé de garder son instrument caché. Son air constamment méfiant lui attire de nouveau des remarques de Maggie qui ne peut pas s’empêcher de se moquer un peu de lui. Elle marche à travers la foule et tente de trouver un endroit où les gardes ne vont pas se ruer sur eux. Finalement, ils échouent non loin de l’axe principal sur une petite place à côté d’une auberge. Arthur accorde son luth tandis que Maggie fait le tour des environs pour vérifier que la voie est bel et bien libre. Elle fait un simple hochement de tête en direction du musicien qui commence à jouer et elle le suit avec les mêmes pas que d’habitude. La danse, c’est son gagne-pain et elle préfère ça plutôt qu’être une fille de joie. Au moins, on ne la touche pas. Oh on a tenté les rares fois où ils se sont fait arrêter, mais Arthur s’occupait toujours de tuer ceux qui avaient osé poser un doigt sur elle.

Les passants s’arrêtent petit à petit. Ils ne sont pas beaucoup, mais suffisamment pour donner de l’entrain aux deux jeunes gens et pour boucher la rue au cas où la garde arrive. D’ailleurs en parlant d’eux… comme à chaque fois, un rassemblement de personnes attroupe les gardes du roi. « Hé vous ! Vous n’avez rien à faire ici ! Au nom du roi… » Arthur s’arrête immédiatement et va rapidement récupérer le petit chapeau qu’ils ont mis pour récolter l’argent. Deux pièces d’or et trois d’argent. Pas un butin flambant, mais ils doivent déguerpir. « On vous arrête ? Attrapez-nous si vous pouvez. » « Maggie ! » Elle provoque. Comme d’habitude. Elle lui lance un sourire innocent puis finit par attraper son poignet et tous deux s’éloignent à pas rapide pendant que les gardes fendent la foule dans leur direction. Ils passent juste à côté de l’auberge et un jeune homme leur fait signe de le suivre. Maggie ne réfléchit pas une seule seconde et lui emboîte le pas un peu pressée et jetant des coups d’œil frénétiques par-dessus son épaule, traînant toujours Arthur derrière elle. Elle ne sait pas du tout si c’est un homme de confiance qu’elle suit et s’il ne va pas les dépouiller de leur maigre revenu, mais elle le suit. « J’ai ma dague au cas où. » Vient murmurer le musicien à son oreille comme s’il avait lu dans ses pensées.

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

Il ne savait pas combien de temps il était resté immobile, à observer le duo. Les notes de musiques que l’homme jouait sur son luth et la danse de la jeune femme lui procuraient un certain apaisement, calmant la tension qu’il avait pu ressentir en quittant le château plus tôt ce matin.

La patrouille qu’il avait remarquée un peu plus tôt s’avança soudainement vers le duo, l’un des hommes d’arme les interpellant d’une voix forte sous le regard mauvais de Noh-Varr. « Hé vous ! Vous n’avez rien à faire ici ! Au nom du roi… » Le musicien arrêta immédiatement de jouer pour se jeter sur le chapeau qui contenait l’argent que leur jetait les passants alors que le capitaine serrait la mâchoire en observant la scène.

Qu’est ce qu’il était censé faire ? Il était vêtu comme un simple civil et les gardes ne le reconnaîtraient jamais s’il se décidait à intervenir. Ça lui créerait plus de problèmes qu’autre chose s’il s’interposait.
D’un autre côté, il ne pouvait pas rester les bras croisés quand des gardes profitaient de leur supériorité pour arrêter des musiciens qui n’avaient rien fait de mal, même s’ils n’étaient pas censés jouer en pleine rue.

« On vous arrête ? Attrapez-nous si vous pouvez. » La réplique de la danseuse lui arracha un sourire amusé alors qu’il se redressait, quittant l’appui du mur de l’auberge pour se remettre droit, prêt à intervenir. « Maggie ! » Tant pis pour sa sécurité ou même sa réputation. Il était face à une injustice et se devait d’intervenir, quitte à se mettre Lord Altman sur le dos pour s’être rebellé contre la garde.  

Le duo se mit à courir et Noh-Varr les interpella quand ils passèrent à sa hauteur, leur indiquant de le suivre dans la ruelle par laquelle il était venu. La jeune femme n’hésita pas et lui emboîta le pas, rapidement suivit par son compagnon. Bien. Au moins ils n’étaient pas méfiants à son égard, c’était déjà ça. Ils ne s’en sortiraient pas s’il devait perdre du temps à les convaincre de sa bonne foi.

Ils continuèrent de remonter la ruelle sur plusieurs mètres, Noh-Varr jetant régulièrement de brefs coups d’œil par dessus son épaule pour s’assurer qu’ils n’étaient pas suivis. Aucun garde à l’horizon. La foule avait dû les retenir assez longtemps pour qu’ils gagnent de l’avance.
Un des hommes d’arme apparu dans le champ de vision du chef de la garde qui lâcha un juron avant de s’engager dans une masure dont la porte était ouverte, laissant passer les deux artistes avant de refermer rapidement la porte. Il se plaqua contre le mur et leur fit signe de se taire en plaçant son index contre sa bouche en attendant que la troupe de gardes ne soit passée. S’ils avaient de la chance, les gardes ne remarqueraient pas qu’ils étaient entrés dans cette maison.  

Le blond poussa un soupir amusé et tourna son regard vers le duo, les observant à tour de rôle avant de prendre la parole. « Ils devraient rapidement abandonner leurs recherches, ne vous en faites pas. Tout ira bien si nous restons là en attendant. » Il s’appuya son dos contre le mur, croisant ses bras contre son torse en leur lançant un regard amusé.« Vous n’êtes donc pas au courant qu’il est interdit de faire la manche ? » Il leva rapidement une main pour s’excuser. Il ne voulait pas les insulter en les traitant de mendiants. Ce qu’ils faisaient était bien différent c’est pourquoi il se reprit rapidement pour se rattraper. « Ou de faire la quête en se donnant en spectacle ? Néanmoins... » Il fouilla rapidement dans sa bourse pour en tirer trois pièces d’or qu’il lança une à une à l’homme qui le regardait d’un air méfiant depuis qu’ils s’étaient arrêtés. Le musicien les attrapa et lui lança un regard incrédule avant que Noh-Varr ne reprenne.« J’ai aimé votre spectacle alors j’estime que c’est normal que je vous donne quelque chose. » Il posa ensuite son regard sur la jeune femme, son regard se faisant plus sérieux. « Je ne vous ai jamais vu dans la cité et pourtant je pense avoir déjà vu toutes les bandes de troubadours des environs. Vous n’êtes pas d’ici je me trompe ? » C’était l’impression qu’il avait. Il était rare que les seigneurs autorisent les spectacles de rue et ces troubadours ne devaient pas savoir qu’ils étaient interdits dans la cité. C’était pour ça qu’il pensait qu’il n’était pas de la région.
D’un autre côté, ils pouvaient très bien être au courant de ces interdictions mais ne pas y prêter attention. Il fallait bien qu’ils vivent après tout et en tant que capitaine de la garde, Noh-Varr préférait qu’ils aillent à l’encontre de la loi en dansant plutôt qu’en volant. Au moins ils ne faisaient rien de mal.

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

Maggie est du genre à faire rapidement confiance. Elle est un peu fleur bleue et à voir le verre à moitié plein. Tout le contraire d’Arthur qui a mis du temps à accepter la jeune fille au sein du groupe et qui est aussi méfiant qu’un loup. Les deux font balance. Maggie modère là où Arthur est trop incisif et Arthur protège quand Maggie est trop frivole. Pour l’heure, il aurait bien voulu critiquer le choix de son amie quant au fait de suivre un parfait inconnu et ne pouvant élever la voix, il se contente de fusiller le dos de la jeune fille du regard tout en suivant le jeune homme. Ils sont en train de passer dans une autre ruelle lorsque l’inconnu lâche un juron faisant froncer les sourcils de Maggie et s’engouffre dans une maison à l’aspect miteuse. Il fait signe à Arthur et Maggie de le suivre et sans réfléchir la jeune danseuse entre dans la demeure suivi par Arthur qui tire toujours autant la tronche. Leur sauveur referme la porte derrière eux, se plaque contre le mur et leur intime de ne rien dire. La brune hoche la tête et attend le cœur battant fort contre sa poitrine. Elle entend les pas à l’extérieur et voit les gardes passer devant les fenêtres. Elle relâche sa respiration une fois qu’ils sont tous passés et suffisamment loin. « Ils devraient rapidement abandonner leurs recherches, ne vous en faites pas. Tout ira bien si nous restons là en attendant. Vous n’êtes donc pas au courant qu’il est interdit de faire la manche ? »[/b] Arthur lui jette un regard noir et précipitamment l’inconnu se reprend. « Ou de faire la quête en se donnant en spectacle ? Néanmoins... » Maggie hausse un sourcil lorsqu’elle le voit fouiller dans sa bourse pour en ressortir trois pièces d’or. Elle écarquille les yeux lorsqu’il les lance à Arthur qui les rattrape, un air aussi abasourdi que le sien sur le visage. « J’ai aimé votre spectacle alors j’estime que c’est normal que je vous donne quelque chose. Je ne vous ai jamais vu dans la cité et pourtant je pense avoir déjà vu toutes les bandes de troubadours des environs. Vous n’êtes pas d’ici je me trompe ? » Maggie lui sourit. « Merci à vous. Vous nous avez sauvé la vie. » Fait-elle pour commencer tout en ignorant le reniflement d’Arthur. « Et merci pour les pièces d’or, c’est très généreux de votre part. » Il n’est pas hostile, il l’a prouvé avec tout ça alors elle lance un regard à Arthur pour qu’il fasse lui aussi des efforts. « Oui, merci. » Fait-il un peu à contre cœur. Maggie soupire et roule des yeux avant de reporter son attention sur le blond. « On est de passage. On est toujours de passage, on ne reste pas longtemps et nous ne connaissions pas ce coin donc on ne savait pas qu’il ne fallait pas… se donner en spectacle par ici. » Elle se dit qu’ils auraient pu finir en prison et ensuite la pendaison ou pire. Elle n’ose pas imaginer ce que ce royaume fait aux voleurs. Elle espère de tout cœur qu’aucun enfant ne sera pris aujourd’hui. « Votre roi ne semble pas friand des spectacles s’il les interdit à son peuple, non ? » Arthur manque de s’étrangler lorsqu’il l’entend prononcer ces mots. Selon sur qui ils sont tombés, il adore peut-être son roi et on n’insulte pas un roi sans en payer le prix. Maggie est tellement inconsciente. « Excusez-la, elle ne sait pas ce qu’elle dit. » « Mais si je sais ! » Répond-elle aussitôt en fronçant les sourcils. « Je n’insulte pas le roi de ce royaume, je fais juste un constat. » Elle pose ses mains sur ses hanches et fusille Arthur du regard avant de se détourner de lui et de se radoucir. « Vous pensez qu’ils nous cherchent toujours ? » Elle essaie de tendre l’oreille pour voir si elle entend le bruit des bottes sur le sol, mais rien hormis le brouhaha de la foule à l’extérieur.

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

La jeune femme lui sourit avant de prendre la parole. « Merci à vous. Vous nous avez sauvé la vie. » Sauvé la vie ? Non, peut être pas, mais il les avait au moins empêché de finir dans un cachot pour la nuit avec tous leurs gains confisqués. Les spectacles de rues n’étaient pas tolérés certes, mais pas au moins de mettre à mort les artistes.
« Et merci pour les pièces d’or, c’est très généreux de votre part. » Elle lança un regard à son compagnon qui répondit dans la foulée. « Oui, merci. » Noh-Varr ne put réprimer un léger sourire et leva sa main devant lui, leur signifiant bien que ce n’était rien. Il n’avait fait que les aider à échapper aux gardes et leur avait donné de l’argent pour les féliciter de leur spectacle. Ce n’était pas grand-chose.

« On est de passage. On est toujours de passage, on ne reste pas longtemps et nous ne connaissions pas ce coin donc on ne savait pas qu’il ne fallait pas… se donner en spectacle par ici. » Le blond fronça légèrement les sourcils. Alors il avait vu juste. « Votre roi ne semble pas friand des spectacles s’il les interdit à son peuple, non ? » Et bien... Elle était plutôt directe, il fallait le reconnaître. Et elle n’avait pas froid aux yeux. Il s’en était un peu douté en la voyant se moquer des gardes au moment où ils s’étaient enfuis mais là il en avait la confirmation. « Excusez-la, elle ne sait pas ce qu’elle dit. » « Mais si je sais ! » Cette fois, Noh-Varr lâcha un petit rire, clairement amusé par la situation. Non, elle n’avait vraiment pas peur.

« Je n’insulte pas le roi de ce royaume, je fais juste un constat. » Elle lança un regard mauvais à son acolyte et reporta son attention sur le blond. « Vous pensez qu’ils nous cherchent toujours ? » Il se reconcentra rapidement sur les bruits extérieurs, essayant de déceler d’éventuels bruits que pourraient faire les gardes mais n’entendit rien de particulier. Bien. Ça voulait qu’ils avaient abandonné les recherches, mais il valait mieux qu’ils restent prudent.

« On dirait qu’ils ont arrêté de nous chercher oui mais je pense qu’il serait plus prudent d’attendre encore un peu avant de ressortir. » Ils connaissait assez les gardes de Lord Altman pour savoir qu’il ne leur fallait pas grand-chose pour oublier ce qu’il venait de voir. Non, ils n’étaient pas réputés pour leur grande intelligence, c’était certain. Autant les membres de la garde royale étaient tous sélectionner après des jours d’entraînement et de mise à l’épreuve, autant les simples hommes d’armes n’étaient que de pauvres bougres qui profitaient de leur statut. « Je les connais bien assez, croyez moi. D’ici quelques minutes ils se seront posés à une taverne et auront oublié jusqu’à notre existence. » Et même sans ça, ils oublieraient leurs visages à la première intervention qu’ils auraient à faire.  

Noh-Varr retira finalement sa capuche et se passa plusieurs fois la main dans ses cheveux avant de reprendre avec un sourire. « Et je manque à tous mes devoirs. » Il inclina humblement la tête, saluant le couple. « Je me prénomme Noh-Varr. Capitaine de la garde royale de Lord Altman. » Etait-ce vraiment malin de dévoiler ainsi sa véritable identité ? Il n’avait aucune raison de ne pas le faire. Ils étaient bien assez malin pour comprendre qu’il n’avait rien à voir avec les gardes qui les avaient poursuivis et les avait aidé à se cacher afin qu’ils ne finissent pas au cachot.
Il ne voyait pas pourquoi il ne l’aurait pas fait. Et dans le pire des cas, s’ils décidaient de tenter de s’en prendre à lui, il ne doutait pas qu’il était plus que capable de se défendre contre deux musiciens ambulants.

Il nota le regard affolé du musicien et sa bouche entrouverte sous l’effet de la surprise mais préféra ne pas y prêter attention. « Et pour répondre à votre question, son altesse est très friand des spectacles en tout genre. Il a tout simplement fait appliquer cette loi, comme la grande majorité des autres royaumes. »

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

Elle le laisse se concentrer sur l’extérieur pendant qu’Arthur est en train de ranger les pièces d’or avec le reste. Maggie fronce les sourcils lorsqu’elle perçoit le tintement clair de l’or et intime à son acolyte de faire moins de bruit en portant son index à sa bouche. Il répond en grimaçant et darde son regard sur le blond lorsqu’il reprend la parole. « On dirait qu’ils ont arrêté de nous chercher oui mais je pense qu’il serait plus prudent d’attendre encore un peu avant de ressortir. » Maggie hoche la tête en reportant son attention sur lui, ignorant la mauvaise humeur d’Arthur qui ne cesse de bougonner dans son coin. « Je les connais bien assez, croyez moi. D’ici quelques minutes ils se seront posés à une taverne et auront oublié jusqu’à notre existence. » L’inconnu finit enfin par retirer sa capuche, révélant un bel homme. Il s’ébouriffe les cheveux avant de reprendre la parole. « Et je manque à tous mes devoirs. Je me prénomme Noh-Varr. Capitaine de la garde royale de Lord Altman. »[/b] Arthur se fige. Maggie fait de même. Ils ont échappé aux gardes grâce à l’un d’entre eux. Et pas n’importe qui. « Et pour répondre à votre question, son altesse est très friand des spectacles en tout genre. Il a tout simplement fait appliquer cette loi, comme la grande majorité des autres royaumes. » La brune porte son regard sur le musicien et elle a l’impression de voir tout son sang bouillir dans ses veines. Elle le voit esquisser un geste en direction de l’endroit où il cache sa dague sur lui. Elle fait un pas en avant se mettant volontairement sur la trajectoire que prendrait Arthur s’il se décidait à attaquer. Elle hoche la tête doucement de gauche à droite pour le dissuader de faire quoi que ce soit de dangereux et totalement stupide. C’est le capitaine de la garde royale, pas un petit musicien qui n’a jamais reçu d’éducation militaire. Arthur doit se calmer sous peine de se faire tuer. « Capitaine de la garde royale hein ? » Fait-elle en refaisant face au soldat. « Vous risquez quoi si on découvre que vous nous avez aidés ? » Elle n’a pas l’habitude qu’on vienne spontanément les aider. D’habitude on les ignore. On apprécie leur tour, certes, mais ça ne va pas plus loin. Jamais personne n’aurait fait une chose pareille ailleurs alors oui, elle se sent légèrement coupable qu’il ait à subir un quelconque mauvais traitement si jamais les autres découvrent ce qu’il a fait. « Les royaumes ont tort. » Fait-elle d’un seul coup en changeant de sujet. « Certes ça nous fait vivre et manger mais c’est un gagne-pain comme un autre et ça fait sourire les gens. » Elle entend Arthur soupirer et se moquer. « Encore une fois, excusez-la, mylord. Elle est un peu naïve sur les bords. » Maggie le fusille du regard et lui envoie un petit tas de paille à la figure après qu’elle l’ait ramassé. « Et toi bien bête. » Elle lui tire la langue. « Oh, au fait, moi c’est Maggie et lui Arthur. » « Tu veux aussi lui dire où on vit, comme ça il pourra y amener ses soldats ? » « Arthur ! Il nous a aidés bon sang ! Je suis désolée, il ne pense pas ce qu’il dit. » Le musicien se renfrogne et se détourne légèrement des deux. Maggie fronce les sourcils et reporte son attention sur Noh-Varr. « Vous avez vraiment aimé ce qu’on a fait ? » Elle ne sait pas pourquoi elle s’intéresse à ça d’un coup. On n’a pas pour habitude de leur dire que c’était bien ou plaisant et pour une fois qu’elle peut avoir un avis, ça l’intéresse de l’entendre jusqu’au bout.

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

Noh-Varr remarqua que le musicien s’était tendu, comme s’il était prêt à l’attaquer mais resta impassible, se contentant de l’observer, prêt à intervenir en cas de besoin. Il n’avait voulu que les aider et être honnête avec eux en leur donnant sa véritable identité, mais il comprenait que le jeune homme se méfie de lui.
D’un autre côté, il ne se laisserait pas faire non plus s’il se décidait à s’en prendre à lui.

La jeune femme s’interposa, se plaçant entre lui et son ami et lui fit un non de la tête, lui intimant l’ordre de ne rien faire. Bien. Elle avait beau avoir le sang chaud, elle était tout de même assez intelligente pour comprendre la situation.
« Capitaine de la garde royale hein ? » Elle se retourna vers Noh-Varr qui hocha faiblement la tête pour confirmer. « Vous risquez quoi si on découvre que vous nous avez aidés ? » Il arqua un sourcil, légèrement surpris par sa question. Elle se souciait plus de savoir ce qu’il pourrait lui arriver à lui ? C’était assez inattendu ça. « Je ne risque pas grand-chose. Ce sera ma parole contre la leur et je ne devrais pas avoir de mal à défendre mon cas vu mon poste.  Dans le pire des cas, je me ferai réprimander par mon seigneur. » Il haussa faiblement les épaules avec un sourire. « Ne vous en faites pas pour moi. » De toute façon, personne ne l’avait reconnu et comme il le disait, il n’aurait aucun mal à défendre sa version des faits contre une bande de gardes. Il pourrait toujours les soudoyer si la situation devenait trop tendue.

« Les royaumes ont tort. » Une nouvelle expression surprise déforma ses traits. « Certes ça nous fait vivre et manger mais c’est un gagne-pain comme un autre et ça fait sourire les gens. » il était entièrement d’accord avec elle. C’était un métier comme un autre et bien plus respectable que certains. Et comme elle le disait si bien, ça faisait sourire les gens. Et en ces temps de malheurs, c’était bien que les gens puissent oublier un peu. « Encore une fois, excusez-la, mylord. Elle est un peu naïve sur les bords. » Elle lui envoya un tas de paille au visage, arrachant un nouveau sourire au capitaine. « Et toi bien bête. » Il esclaffa mais reprit rapidement son sérieux. Comment deux gens qui jouaient si bien ensemble, parvenaient à s’accorder parfaitement pouvaient se disputer à ce point ? C’était intriguant.

« Oh, au fait, moi c’est Maggie et lui Arthur. » « Tu veux aussi lui dire où on vit, comme ça il pourra y amener ses soldats ? » « Arthur ! Il nous a aidés bon sang ! Je suis désolée, il ne pense pas ce qu’il dit. » Noh-Varr inclina une nouvelle fois la tête pur les saluer. Maggie et Arthur. Il se souviendrait d’eux. Il leva une nouvelle fois sa main pour bien lui montrer qu’il ne le prenait pas mal. « Il n’y a pas de mal. J’ai l’habitude de ce genre de réaction. »

« Vous avez vraiment aimé ce qu’on a fait ? » Voilà encore une question qui était inattendue. Décidément elle avait le don pour les poser. Il pencha légèrement sa tête sur le côté, observant la jeune femme pendant un instant, puis son compagnon qui boudait toujours dans son coin. « Et bien... Je n’ai pas tout vu de votre numéro, je ne suis arrivé que quelques instants avant que les gardes n’interviennent mais de ce que j’ai entendu et vu, j’ai vraiment aimé oui. Vous n’êtes que deux et pourtant, par votre façon de jouer... » Il posa son regard sur Arthur avec un sourire avant de reporter son attention sur Maggie. « Et votre façon de danser, il y a... Je ne sais pas. Vous parvenez à créer quelque chose, une atmosphère que les autres groupes que j’ai pu voir n’ont pas pour la plupart. » Il haussa faiblement les épaules avant de reprendre.« Et j’ai vu énormément de groupes. Vous pouvez me croire. » Il avait vu passer tellement passer de groupes à la cour qu’il ne parvenait même plus à les compter et même s’il les avait pour la grande majorité apprécié, il n’y en avait que très peu qui lui avait fait l’effet que lui avait procuré celui de Maggie et Arthur.

Il se reconcentra rapidement sur la ruelle, s’assurant que des gardes ne repassaient pas. Ils n'allaient pas tarder à pouvoir repartir. « Il y a longtemps que vous êtes en ville ? Vous êtes de la région où pas du tout ? »

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

« Je ne risque pas grand-chose. Ce sera ma parole contre la leur et je ne devrais pas avoir de mal à défendre mon cas vu mon poste. Dans le pire des cas, je me ferai réprimander par mon seigneur. Ne vous en faites pas pour moi. » Maggie hoche la tête. Il est vrai que son statut lui procure une certaine aisance pour se sortir tranquillement de ce genre de situation. Elle ne cherche pas plus loin.

« Il n’y a pas de mal. J’ai l’habitude de ce genre de réaction. » Comme eux quand on s’aperçoit qu’ils sont pauvres et vivent dans des tentes à l’extérieur des villes. Maggie ne peut s’empêcher d’avoir cette moue contrariée. La mentalité étriquée de certain est une véritable plaie. Elle soupire légèrement en se disant qu’ils vivent dans un monde vraiment particulier.

À la question de son avis sur le spectacle, Noh-Varr répond ceci : « Et bien... Je n’ai pas tout vu de votre numéro, je ne suis arrivé que quelques instants avant que les gardes n’interviennent mais de ce que j’ai entendu et vu, j’ai vraiment aimé oui. Vous n’êtes que deux et pourtant, par votre façon de jouer... Et votre façon de danser, il y a... Je ne sais pas. Vous parvenez à créer quelque chose, une atmosphère que les autres groupes que j’ai pu voir n’ont pas pour la plupart. Et j’ai vu énormément de groupes. Vous pouvez me croire. » Un sourire éclaire le visage de Maggie pendant qu’Arthur n’arrive pas à se dérider. Elle est touchée par les compliments que le capitaine de la garde vient de dire. « Le compliment nous touche. C’est rare de voir un garde apprécier la musique. » Répond-elle avec un sourire en coin. Habituellement les sentinelles des villes sont des rustres avares de bonnes femmes et non de musique. Noh-Varr doit être la seule exception. Arthur bougonne un remerciement dans son coin et triture le haut de son luth faisant mine de raccorder l’instrument alors qu’il se contente de gratter le bois du manche. Maggie lève les yeux au ciel. « Il est un peu bougon, autant le laisser dans son coin, il reviendra quand il aura fini. » Fait-elle à voix haute sachant pertinemment qu’il va se renfrogner encore plus. « Il y a longtemps que vous êtes en ville ? Vous êtes de la région où pas du tout ? » Poursuit le capitaine de la garde après avoir jeté un coup d’œil à travers la fenêtre. « Ça doit faire cinq jours. On n’est pas trop loin de la ville et on vient depuis pour faire notre tour. » Elle chasse du bout de sa chaussure un peu de paille qui était venue se loger sur son pied avant de continuer. « On vient de différents royaumes, nous n’avons plus de véritable chez nous depuis un très long moment. Notre demeure reste la route et notre toit les étoiles. » Elle entend Arthur renifler, encore une fois il se moque d’elle silencieusement. « Tu causes comme une princesse. » « Et toi comme un gueux. » Réplique-t-elle d’une voix plus forte. Elle se rend compte qu’elle a haussé le ton. Elle reste un moment silencieuse, tendant l’oreille pour guetter les bruits de l’extérieur avant de reprendre. « Pardonnez-moi mylord. » Elle remet une mèche de cheveux derrière son oreille. « Vous pensez qu’on peut rester combien de temps encore ici avant de nous faire attraper ? » Comme d’habitude, elle sait qu’ils vont devoir bouger, reprendre la route pour une nouvelle ville. Généralement il ne reste pas longtemps, mais un des leurs est malade et a besoin de repos. Ils ne savent pas si la route est favorable à son rétablissement ou pas.

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Hey mrs Tambourine Girl
Maggie & Noh-Varr

« Ça doit faire cinq jours. On n’est pas trop loin de la ville et on vient depuis pour faire notre tour. » C’était bien ce qu’il s’était dit. Ça expliquait pourquoi ils ne devaient pas être au courant que Lord Altman avait fait interdire les spectacles de rue. « On vient de différents royaumes, nous n’avons plus de véritable chez nous depuis un très long moment. Notre demeure reste la route et notre toit les étoiles. » Et bien... C’était une façon très poétique de voir les choses. Arthur renifla bruyamment, attirant l’attention du capitaine de la garde qui tourna son regard dans sa direction.« Tu causes comme une princesse. » « Et toi comme un gueux. » Ils se raidirent tous subitement quand la voix de la jeune femme se fit plus forte et Noh-Varr prêta plus attention aux bruits dans la ruelle pour s’assurer qu’on ne les avait pas entendu.

« Pardonnez-moi mylord. » Le blond roula des yeux tout en laissant échapper un bref rire nasal. « Mylord... Appelez moi Noh-Varr s’il vous plaît. » Il avait déjà assez de mal à se faire à ce qu’on l’appelle ainsi à la court, ce n’était pas pour que des personnes extérieures s’y mettent également. « Vous pensez qu’on peut rester combien de temps encore ici avant de nous faire attraper ? » Il tendit une nouvelle fois l’oreille mais reporta rapidement son attention sur Maggie, lui offrant un sourire rassurant. « Je pense que la voie est dégagée. » Il leur fit tout de même signe de rester immobile et ouvrit lentement la porte de la masure pour jeter un coup d’œil des deux côtés de la ruelle afin de s’assurer qu’il n’y avait aucun garde en vue. Non, tout semblait calme. Il sortit de leur cachette et invita les troubadours à sortir, s’effaçant pour les laisser passer.  

« Et bien... Je pense que c’est ici que nos routes se séparent ? » Il jeta un bref coup d’œil par dessus son épaule, s’assurant qu’il n’y avait personne de ce côté là de la ruelle. « Je vais m’assurer que cette patrouille ne repasse pas du côté de la place afin que vous puissiez revenir sur vos pas sans encombre. »
Il s’inclina humblement face à la danseuse. « Maggie, ce fut un plaisir de vous rencontrer. Arthur... » Il se tourna vers le musicien pour lui serrer la main malgré sa réticence à peine masquée. « Un plaisir également. »

« Bonne continuation à vous. » Il inclina une nouvelle fois la tête pour les saluer et commença à s’éloigner tranquillement mais se retourna au bout de quelques mètres pour lancer un dernier. « Et si jamais vous repassez en ville, essayez de me prévenir ! Je serai ravi d’assister à un autre de vos spectacle ! » Il offrit un dernier sourire au duo et reprit sa route vers l’autre bout de la ruelle.

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Nohggie ♦ Hey Mrs Tambourine Girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» London Stiller...she's a special girl
» Heartbreaker version girl [Finish]
» ♪ Who's that girl ♪
» A sweet girl and two bad boys [Kity & Jack]
» [MISSION] Escort Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps terminés-