Partagez | .
 

 OLIVIA // she's like a hurricane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
FICHE EN RECONSTRUCTION !!!!!





olivia ella keynes
the mysteries of the world


identité
Nom et Prénom : OLIVIA. Surnommée Liv par sa famille et ses amis proche en général, elle a hérité du prénom de la meilleure amie de sa mère, qui a quitté ce monde peu de temps avant sa naissance. ELLA. Le prénom de sa grand-mère paternelle. KEYNES. Alias : On l'appelle normalement par son nom complet dans les médias. Le reste du temps, elle est MISS KEYNES. Ils n'ont pas encore trouvé un titre particulier pour son rôle au gouvernement, mais ça ne saurait tarder. Âge : Olivia a TRENTE-SEPT ANS et voit son âge qui avance comme une force plutôt que comme une faiblesse. Lieu de naissance & nationalité : Née en ANGLETERRE, plus précisément à BRIGHTON, elle a bien entendu hérité de la nationalité anglaise. Cependant, elle s'est fait naturaliser AMÉRICAINE pour poursuivre une carrière politique légitimement dans ce pays, après y avoir passé plus de quinze ans. Son accent britannique ne trompe personne, et même si elle est bel et bien américaine aujourd'hui, certains comprennent mal ce qu'elle fait à un poste aussi élevé. Métier : Initialement, Olivia est DIPLOMATE. Elle a pendant des années assuré les bonnes relations entre les États-Unis et le Royaume-Uni. Le président Obama l'a nommée RESPONSABLE DE LA COORDINATION ENTRE LE SHIELD ET LE GOUVERNEMENT il y a quelques années. Son poste lui offre une gamme assez large de missions et a considérablement changé sa vision du monde. Elle occupe les mêmes bureaux que Hank McCoy, secrétaire aux affaires mutantes, ainsi que plusieurs autres membres du gouvernement  chargés de missions en lien avec les super-héros et les planètes récemment découvertes. Elle supervise, plus officieusement qu'officiellement, tout ce petit monde. Statut civil : Olivia est DIVORCÉE. Elle a été mariée pendant six ans à un avocat, mais leurs vies compliquées et leur relation plus amicale qu'amoureuse était vouée à l'échec. Aujourd'hui, elle est donc CÉLIBATAIRE et ne recherche rien de particulier. Orientation sexuelle : Olivia n'a pas vraiment d'étiquettes. Elle se considère plus HÉTÉROSEXUELLE qu'autre chose, mais ce n'est pas pour autant qu'elle s'empêcherait de tomber amoureuse d'une femme. Particularités : Elle n'a AUCUNE particularité, si ce n'est une capacité plutôt incroyable à être une main de fer dans un gant de velours. Affiliation : NEUTRE. Mais elle est très proche du Shield.

interview
ÊTES-VOUS POUR OU CONTRE LA LOI DE RECENSEMENT DES MUTANTS ? POURQUOI ?  En tant que membre du gouvernement, Olivia se doit d'être pour cette loi. Et avant d'entrer au service du Shield, elle était parfaitement sûre du bien fondé de cette loi. Aujourd'hui, c'est un peu différent. Après avoir véritablement compris les problèmes de l'autre côté du miroir, celui des mutants et de ces personnes dotées de pouvoirs, venues d'autres planètes ou univers... Elle doute, parfois. Bien sûr, elle met l'importance du respect de la loi, et la condamnation de ceux qui ne veulent pas la suivre au cœur de beaucoup de ses discours, parce que c'est ce qu'elle doit faire, mais à titre personnel, c'est plus compliqué. Elle a peur de la marginalisation, de l'utilisation de cette loi avec de mauvaises intentions. Cependant elle ne peut pas parler de tout ça en public, sa carrière de diplomate lui a appris à défendre des intérêts qui n'étaient pas toujours les siens. Ça fait partie du travail. Mais elle discute souvent de ses doutes et du point de vue des concernés par cette loi à huit clos avec le président et ses conseillers. Malheureusement, la loi est passée désormais, et ils ne peuvent pas faire beaucoup de changements. Elle réfléchit pourtant à une meilleure manière de mettre tout ça en place.

Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Olivia ne sait pas trop quoi en penser. Comme tout le monde, elle ne peut que reconnaître le fait qu'ils sont indispensables lors d'événements spéciaux, qui n'entrent pas dans le savoir-faire du gouvernement et de l'armée. Mais en tant qu'ancienne diplomate, elle ne peut que condamner leur manière frontale de faire les choses. Elle qui est une spécialiste des compromis, des discussions et des débats, elle est toujours un peu énervée quand les choses se règlent par la force, et aime à croire que parfois, on éviterait beaucoup de pertes, humaines ou matérielles, si on faisait les choses différemment. Elle aimerait d'ailleurs qu'on la mette en contact avec certains groupes de héros pour entendre leurs points de vue.

Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Tout à fait. Elle a accédé à ce nouveau poste il y a peu de temps, et bien sûr, elle a encore beaucoup de choses à apprendre. Elle a remplacé l'ancien représentant du gouvernement qui a été foudroyé par une crise cardiaque il y a quelques mois, donc n'a même pas pu avoir l'aide d'un mentor. Cependant, elle est bien entourée. Son travail a littéralement changé sa vision du monde. Elle a découvert des choses qu'elle n'aurait même pas soupçonnées. Ses qualités en diplomatie et médiation sont un atout considérable à un poste pilier pareil. Elle est aussi un peu plus médiatisée depuis qu'elle a accédé à cette position, étant devenue le porte-parole lors d'événements couverts par le gouvernement et le Shield. C'est tout nouveau pour elle, mais elle s'y habitude, doucement mais sûrement.


irl
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; C'EST ENCORE MOI MARGOT PROMIS JE SUIS SAINE D'ESPRIT. :inlove: Fréquence de connexion ; TOUS LES JOURS. :beat: Que pensez-vous du forum? ; IL EST NUL. LE STAFF EST NUL SURTOUT. Comment l'avez-vous découvert ? ON M'A FORCÉE A LE CONSTRUIRE. #esclave Célébrité choisie ; HAYLEY ATWELL. (OUI JE SAIS). :cute: Credits (avatar, icon etc.) ; TUMBLR LA BASE.  :youknow:



Dernière édition par Olivia Keynes le Lun 7 Aoû - 11:38, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
FOR THE PEOPLE

IT'S NOT EASY BEING IN CHARGE, IS IT?


JOURNAL HEBDOMADAIRE DE L'UNIVERSITÉ DE SCIENCES POLITIQUES DE COLUMBIA.
30 AVRIL 2016 – PAR CHARLOTTE JENKINS.


Olivia Keynes n'est pas forcément sur le devant de la scène politique, et pourtant, elle œuvre depuis des années pour les bonnes relations entre notre pays et le Royaume-Uni. Ancienne élève de Columbia, elle a répondu à quelques-unes de nos questions. Portrait d'une femme de convictions :

CJ : Tout d'abord, nous aimerions savoir à quoi ressemblait votre enfance. Êtes-vous issue d'une famille déjà très concernée par la politique? Vous êtes née en Angleterre, mais détenez aujourd'hui la nationalité américaine, comment êtes-vous arrivée dans notre beau pays? Pourquoi avez-vous choisi de prendre cette nationalité?

OK : Je n'ai pas grandi dans une famille où la politique n'était pas au cœur des conversations. Ma mère est artiste peintre et mon père architecte, et même s'ils suivent bien l'actualité, ils ne sont pas des experts, et n'ont pas vraiment joué un rôle dans mon orientation. J'ai passé mon enfance en Angleterre à leurs côtés, et nous sommes partis pour les États-Unis quand j'avais treize ans. Ma mère cherchait à s'inspirer de nouveaux décors et mon père a eu la chance d'obtenir les rennes d'un projet très important. J'ai donc passé mon adolescence à New-York et ai pris la nationalité américaine au lycée. Ce choix a été tout naturel. Je me sens aussi américaine que britannique, et pour pouvoir entrer dans le monde de la politique américaine et participer à de nombreux projets durant mes études, il valait mieux pour moi avoir cette nationalité.

CJ : Comment la politique est-elle entrée dans votre vie, et quand avez vous compris que vous souhaitiez poursuivre des études dans ce domaine?

OK : Quand nous sommes arrivés aux États-Unis, j'ai pu suivre à l'école des cours de politique, qui étaient destinées à introduire les élèves aux différentes institutions, aux systèmes de décisions. C'est un cours qui n'existait pas dans mon école à Brighton, et qui m'a tout de suite passionnée. J'ai également toujours été très passionnée d'histoire. Je suis entrée dans un club de débats, qui m'a permis d'apprendre à travailler mon pouvoir de conviction, et au fil des années, j'ai participé à de nombreux projets en lien avec la politique, qui ont fini de me convaincre. Au lycée, j'ai notamment fait partie des lycéens sélectionnés pour les sessions des Nations-Unies junior. Ça a été une expérience merveilleuse qui m'a aussi ouvert à la diplomatie.

CJ : Vous avez obtenu une bourse et avez rejoint notre prestigieuse université, Columbia, où je le rappelle, le président Obama a également étudié. Quel parcours avez-vous choisi, et comment se sont passées vous années à l'université?

OK : J'ai intégré le Bachelor, puis le Master of International Studies. J'ai pris quelques cours en plus, en lien avec l'histoire et la politique, pour ouvrir mes horizons. J'étais une élève très studieuse, que certains trouvaient sans aucun doute un peu ennuyeuse. J'ai toujours été très concentrée sur mes objectifs, et me laissais peu distraire par les soirées étudiantes. Mes amis proches étaient eux aussi de grands studieux. Tandis que nos camarades sortaient, nous révisions dans la bonne humeur et avec de bons petits plats dans l'atmosphère chaleureuse de nos chambres étudiantes. Certains pourraient penser que c'était une vie bien triste, mais au contraire, ces années font partie de mes meilleurs souvenirs. Je profitais des étés pour revenir en Angleterre et y effectuer des stages qui viendraient ensuite étoffer mon CV pour la suite. C'était une vie qui me plaisait beaucoup. Le travail a d'ailleurs payé, puisque mes amis et moi avons obtenu les meilleurs résultats de la promotion.

CJ : Beaucoup d'étudiants qui nous lisent font le même parcours que vous. Quels conseils pourriez-vous leur donner, à eux et à tous les autres?

OK : D'abord, ne jamais baisser les bras. Nous avons tous, dans nos scolarités, des moments difficiles, et c'est dans ces moments qu'il faut s'accrocher, même si c'est dur. Je pense qu'il est très important d'avoir de très bons amis prêts à nous écouter, ou une famille qui est derrière nous. Il faut beaucoup de soutien dans un parcours aussi difficile et sélectif que celui-là. Ma meilleure amie et colocataire était solaire, pleine d'encouragements, et étudiante en psychologie, ce qui a largement aidé au bon déroulement de toute mes années à l'université, il faut le dire. Elle savait trouver les bons mots pour me redonner le moral quand j'avais l'impression que tout ce que je faisais ne servait à rien. Parce que oui, ça arrive à tout le monde. Ensuite, bien sûr, il faut travailler, mais je suppose que je n'ai pas besoin de le préciser. Il faut aussi bien garder en tête notre objectif. Savoir pourquoi on travaille, c'est la meilleure des motivations pour réussir. Sur une note plus concrète, je dirais qu'il faut aussi réaliser le plus de stages possibles – tout en prenant bien sûr du temps pour soi pendant les vacances. Plus tard, l'expérience vous servira, et on ne pourra pas dire qu'on ne peut pas vous prendre au sérieux parce que vous êtes jeunes et inexpérimentés. Pour le reste, et bien... Bien manger, bien dormir, avoir de bons amis avec qui rire de tout.

CJ : Vous êtes arrivée major de votre promo à Columbia, joli modèle pour tous nos lecteurs. Pouvez-vous nous parler des années qui ont suivi l'obtention de votre diplôme?

OK : Les premiers mois ont été difficiles, pour moi et pour tous nos camarades. Il a fallu envoyer beaucoup de candidatures, surtout spontanées, et il y avait peu de place disponibles. Après trois mois de recherches et d'entretiens qui ne s'étaient pas concrétisés, j'ai réussi à obtenir mon premier poste. J'ai travaillé pendant quatre ans dans l'armée, au niveau administratif. J'ai beaucoup appris de ce premier travail, et j'ai aussi gagné en rigueur. J'ai eu droit à un entraînement militaire comme tous ceux qui entrent dans l'administration de l'armée, et je peux vous dire que ça a n'avait rien à voir avec ma vie d'étudiante. Je pense que ce premier poste m'a aidée dans la suite de ma carrière, au final. Ça n'a pas été facile, notamment parce que j'étais principalement entourée par des hommes et qu'ils n'étaient parfois pas très tendres, mais j'ai réussi à me faire ma place au bout de quelques temps, et j'ai passé de très bons moments.

CJ : C'est après cette expérience dans l'armée que vous avez réussi à toucher du doigt votre objectif : devenir diplomate. Comment cela est-il arrivé? Comment avez-vous vécu ce changement?

OK : Une offre de poste circulait depuis quelques temps, et une chance pour moi, ils étaient à la recherche d'un diplomate qui assurerait des échanges avec le Royaume-Uni, pays de mon enfance dont je connais le système, les lois et les coutumes sur le bout des doigts. Je savais que la compétition serait rude, mais j'ai tenté ma chance, et après plusieurs entretiens et une lettre de recommandation de mon supérieur à l'armée, j'ai été sélectionnée. Les débuts ont été un peu compliqués, mais j'ai été accompagnée lors de mes premiers pas par un collègue diplomate, James Coleman, qui est devenu très vite un mentor pour moi. Il m'a appris toutes les choses qu'on ne peut apprendre que sur le terrain, toutes les petites choses que la formation académique ne nous a pas apporté. C'est grâce à lui que j'en suis là aujourd'hui. Les rencontres sont primordiales dans une carrière. On apprend beaucoup les uns des autres, et encore aujourd'hui, j'apprends tous les jours de mes collègues et des gens que je rencontre.

CJ : Cela fait aujourd'hui plus de dix ans que vous êtes diplomate, quels sont les avantages et les inconvénients de votre métier?

OK : Les avantages sont nombreux. J'ai la chance de pouvoir beaucoup voyager, et pas seulement entre les deux pays qui m'ont vue grandir. Je rencontre tous les jours de nouvelles personnes qui font évoluer tous les jours un peu plus ma vision du monde. J'ai la satisfaction de pouvoir trouver des solutions à des problèmes qui semblent pourtant parfois au début inextricables. C'est quelque chose de très gratifiant. Je sais que mes actions ont une véritable incidence sur le monde. C'est beaucoup de responsabilités, bien sûr, mais aussi beaucoup de bonheur. Il y a bien sûr aussi des inconvénients, qui ne sont pas négligeables, mais qui sont surtout des sacrifices sur le plan personnel. On est souvent éloigné de sa famille, absents pour les grands événements. J'ai n'ai malheureusement pas pu assister à quelques baptêmes, à quelques grandes réunions de famille, suis arrivée parfois en retard à des mariages.. (rires). Il faut avoir une famille compréhensive. C'est aussi difficile bien sûr de fonder une famille, mais c'est un sacrifice que beaucoup de mes collègues diplomates ont accepté, puisque ça fait partie du travail. Certains y arrivent, bien sûr, et s'en sortent très bien. Il faut également avoir plusieurs pieds-à-terre, et aucun de nous n'a de véritable chez soi, mais encore une fois, c'est l'une des lois du métier.

CJ : Qu'est-ce qu'on peut vous souhaiter, pour la suite ?


OK : De continuer à avoir des opportunités aussi belles que celles auxquelles j'ai droit aujourd'hui au quotidien. Peut-être même d'évoluer. J'adore la diplomatie mais ne suis pas contre l'idée d'occuper un autre poste dans le futur. Et sur un plan plus large... Que le monde évolue de manière positive, mais c'est le rêve de tout politicien, et peut-être une utopie. Je reste persuadée qu'avec les bonnes personnes, qui prennent les bonnes décisions, rien n'est impossible.
THE NEW AGE


Dernière édition par Olivia Keynes le Lun 11 Juil - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1636
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Re bienvenue (quand je la vois, je pense à chaque fois : BIGBOOBS xD) :keur:

Euh... il te faut un +2 peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 416
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3062-shane-zombie-girl
ET LE NOUVEAU MODÈLE PATATE ?
(re sinon :shon:)

_________________


i will save you
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
C'EST JUSTE EN ATTENDANT QUE JE MANGE OK? JE DEVAIS POSTER VITE.

MERCI WARREN, MERCI MAXINE :keur:
(et non pas besoin de +2)

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2472-nathan-here-i-am-stuck
REBIENVENUUUUUUE :hysteric: :hysteric: :hysteric:
ET NON TU N'ES PAS SAINE D'ESPRIT !

On va être si beau :keur:
Dépêche toi de nous finir cette fiche qu'on puisse rp :onfire:

_________________

  After All These Years
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
T'ES BELLE :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Elle est si belle et si élégante cette actrice ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 888
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Rebienvenue à la maiiiiiiiiiiiiiiiison espèce de ouf. :mdr: :keur:
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
MEEEEEEEEEEEEEEEEERCI I love you I love you
contente que vous approuviez le choix d'avatar :youknow:
promis je finis cette fiche au plus vite :shon: :cute:

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
HAYLEY :hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric:
Il nous faudra un lien avec Sharon, obligé :inlove:


Et n'oublie pas, je t'attends
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
BIEN SÛR IL NOUS EN FAUDRA UN :hysteric:
et ne t'inquiètes pas, je vais carburer :youknow:

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
:inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove:
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
:waw: :waw: :waw: :waw: :waw: :waw:

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
FINIS TA FICHE :whaaat:

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

OLIVIA // she's like a hurricane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Olivia Kerner (Poufsouffle)
» Olivia / Juliette
» Olivia Jaliva.
» Olivia R. Stass [ Terminé ]
» Présentation Olivia Wells [Gryffondor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-