Partagez | .
 

 Jean Grey ~ The Song of The Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 130
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
A girl has no name...


identité
Nom et Prénom : Vous pourrez me rencontrer actuellement sous l'identité de Lilandra Snjor . Cependant,c'est un nom d'emprunt pour dissimuler ma véritable identité, celle de Jean Grey Alias : On m'a connu sous différents surnom, Strange Girl, Marvel Girl... Mais dernièrement, suite aux événements de l'année 2010, j'ai obtenu un dernier alias, Phoenix ... Âge : Officiellement j'aurais du avoir 40 ans cette année, seulement la rencontre avec un mutant capable de moduler les corps m'a donné la possibilité d'en changer. Alors aujourd'hui, si vous me croisez , je vous donnerai l'impression d'avoir 26-27 ans, 30 au maximum... Lieu de naissance & nationalité : Je suis née dans l'état de New York, on peut donc facilement dire que je suis Américaine. Cependant, sur les papiers qu'on a pu me faire après ma ... "résurrection", on peut lire que je viens des Îles Féroé si cela vous intéresse... Métier : Il y a longtemps, j'étais une porte parole pour la cause mutante, et également professeur et médecin à l'Institut Charles Xavier. Mais aujourd'hui, je n'ai pour l'instant aucun métier, mon "Protecteur" s'occupant de tout à ma place.. Statut civil : Légalement ? Je suis décédée … Officieusement, je me porte quasiment comme un charme, merci... Orientation sexuelle : Je ne me souviens pas avoir eu un jour une attirance pour une autre femme... Je sais reconnaître leurs charmes, mais je n'y suis pas sensible. Alors je suppose que je suis Hétéro ? Et au final quelle importance ?  Pensez-vous que ce soit un sujet à débat pour moi actuellement ?  Particularités : Je suis une mutante Oméga, à savoir la plus haute catégorie enregistrée chez les mutants. Si cela peut susciter l'envie chez certain, cela implique surtout une énergie phénoménale à dépenser chaque jour pour contrôler mes pouvoirs. Et croyez moi, ce ne sont pas ceux que je prendrais à la légère. Je suis d'abord télépathe, de ceux qui, au delà des simples pensées, ont accès à toute sensation d'un être. La peur, la joie, la douleur... Plus que des mots résonnants dans ma tête, je ressens ce qu'ils ressentent, presque physiquement. Mon potentiel est telle que pendant longtemps, mes dons ont été bridé pour ne pas m'oblitérer complètement et assurer mon développement personnel sans encombre. Lorsque j'étais jeune, avant que le professeur Xavier ne me pose ces barrières psychiques, je pouvais entendre et ressentir toute personne à proximité, et cela a faillit me coûter ma santé mentale. Imaginez être submergée par des esprits et leur ressenti à chaque instant, comme si votre propre être n'était plus qu'un réceptacle pour d'autres êtres, n'arrivant plus à vous retrouver au milieu d'un chaos de pensées et de sentiments qui ne vous appartiennent pas. Est-ce que vous ne deviendriez pas dingue, vous ? Evidemment aujourd'hui, je pourrais créer mes propres barrières psychiques mais à l'époque je n'étais qu'une enfant. Après de nombreux entraînements avec Xavier, j'ai appris à mesurer les voix et sensations que je captais, et même à m'infiltrer volontairement dans la tête de quelqu'un. Cela restait dangereux, qu'arriverait-il à la personne dont je voudrais manipuler l'esprit si je perdais toute nuance de dosage de mon pouvoir ? Je peux vous répondre très simplement, ma « victime » deviendrait un légume. Et ça, c'est sans compter l'autre aspect gênant de ma mutation, à savoir que ma télépathie est liée à mon autre don, la télékinésie. L'un semble ne pas aller sans l'autre, en particulier dans le sens où ma télékinésie a tendance à se manifester lorsque j'use fortement de ma télépathie. Et lorsqu'on se souvient de la facilité que j'ai eu pour soulever un quartier entier à l'âge de 12 ans, on est en droit de se dire que l'alliage des deux pourraient être terriblement destructeur. J'ai pu cependant trouver des utilités en mission, que ce soit en arrêtant des objets avant qu'ils ne nous impactent, en créant une bulle de protection télékinétique, ou encore en envoyant moi même mes propres projectiles. Après certains tests avec le professeur et en observant les objets que j'ai pu soulevé une fois adulte, on a pu constater que les objets que je pouvais déplacer ou disloquer était varié et que leur taille ou poids ne me posaient guère de problème. Surtout depuis que les barrières du Professeur se sont intégralement disloqués sous l'émergence de la Force Phoenix qui semblait me guetter depuis déjà bien longtemps. Il y a des choses que je voudrais oublier depuis, comme cette Force, aussi grisante qu'envahissante, mue par une colère que je ne comprend pas, qui a fait des centaines de victimes en étant à deux doigts de pulvériser intégralement une île entière. Elle semblait avoir décuplé mes capacités déjà trop lourde pour mes seules épaules, et se manifestait dans une explosion d'énergie prenant la forme d'un oiseau de feu. Lorsque j'arrive à contrôler le Phoenix, vous ne verrez aucune incidence physique, seulement que mes possibilités semblent limitées à ma seule volonté. Mais lorsque celui-ci s'empare de moi, avec le but monstrueux de brûler notre Terre parce qu'elle n'est plus « équilibrée », mes yeux s'illuminent comme enflammés, la tenue que je porte s'assombrit de rouge sang et de noir. Et son pouvoir, mon pouvoir, semble illimité ... Cette force fait aujourd'hui partie de moi, et je suis aussi la seule barrière l'empêchant de se manifester pleinement.  Même si nous avons trouvé un compromis acceptable, combien de temps la "trêve" durera-t-elle ? Affiliation : Autrefois, j'ai été l'une des premières membres des X-men, avec des mutants comme Cyclope ou Tornade. Mais aujourd'hui, après tout ce qu'il a pu se passer, je suis restée dans l'ombre, neutre si vous préférez... Et ce malgré que mon cœur restera toujours attiré par la cause de Charles Xavier, défenseur d'une Idéologie de Paix entre Humains et Mutants... C'est cette cause d'ailleurs qui m'a poussé à revenir dans les parages lorsque j'appris le contexte actuel qui se déroulait, désireuse de soutenir de loin ceux qui furent à une époque mes amis...


interview
ÊTES-VOUS POUR OU CONTRE LA LOI DE RECENSEMENT DES MUTANTS ? POURQUOI ? SI VOUS ÊTES UN MUTANT, AVEZ-VOUS DÉCIDÉ DE VOUS RECENSER ? Je les comprends, vous savez ? Je comprends leur peur, leurs inquiétudes et leur besoin de mettre des noms et des visages sur des risques potentiels. Après tout, tout mutant reste humain et tout humain est faillible. Un drame, un choc, des mots cruels … Le nombre de circonstances pouvant radicalement changer le comportement d’une personne ne se comptent pas sur les doigts d’une main. Qui aurait prévu que je fasse autant de victimes à Alcatraz ? Mais pour autant, ma compréhension n’est pas un acte d’allégeance, car céder à la peur est une faiblesse et un pas vers le chaos. Le recensement ne ferait que stigmatiser les individus qui n’ont pas demandé à être différents, et ces individus sont simplement des êtres humains qui n’ont pas choisi leur génome. Alors non, le recensement n’est pas la solution, il n’est que la démonstration d’une faiblesse avouée. Je ne pourrai me poser en porte-parole de cette idée, et il est hors de question que je ne me fasse recenser ou même identifier. Sans compter que l’anonymat est aujourd’hui ma seule chance de rester libre…
Pensez-vous que les Super héros soient une bonne chose ? Bien évidemment, et il ne tient qu’à chacun de nous d’en devenir un. Que ce soit en arrêtant une menace extra-terrestre, ou en essayant au moins d’apporter notre aide, quelle qu’elle soit, pour rendre ce monde meilleur. Il y aura toujours des menaces plus grandes que les précédentes. Ceux qui prétendent que les menaces sont plus dangereuses à cause des super héros, je réponds non. Elles sont plus dangereuses parce qu’elles évoluent, tout comme nous. Et de notre Evolution devrait toujours naître la responsabilité de protéger celui qui n’en a pas les capacités.
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? (si votre personnage est un mutant) Ce n'est pas le souvenir le plus joyeux que je peux vous énoncer. Ma meilleure amie, petite enfant pleine de surprises avec qui nous pouvions passer des heures à jouer ensemble, à se déguiser, à rire de tout, Annie...  Mon cœur se serre en y repensant. Nous nous amusions simplement devant la maison, comme toutes les après midi à la sortie de l'école. Elle habitait près de chez moi, et nous allions tour à tour chez l'autre. Nous pouvions être véritablement inséparables. Mais ce n'était pas prédestiné à durer, la Fatalité arrive au moment où l'on ne s'y attend le moins, vous savez ?  Ma révélation fut synonyme de larme et de sang lorsque, traversant la rue, Annie se fit renverser. Je me souviens, moi , dix ans tout au plus, tenant le corps de mon amie, couverte de rouge, priant pour que mon amie aille mieux, la serrant contre moi, comme pour l'ancrer à la vie. Malheureusement, seul mon esprit s'ancra à elle, et je pu ressentir toute la douleur et la peur qu'elle ressentait. Je me souviens de la sensation, comme connectée sans en comprendre la raison, sentant que je la perdais et que j'allais me perdre avec elle. Peut être que cela aurait évité une autre succession de douleurs et de peines, vous me direz....  A la suite de ce drame, je me suis complètement renfermée, j’étais assaillis par toute sorte de voix que je ne pouvais faire taire, j’ai vraiment cru que j’allais devenir dingue. J’étais si jeune aussi. Ma meilleure amie venait de mourir et ma vie entière basculait. Je l’ai longtemps caché, en m’isolant, mes parents ne se sont jamais doutés de ce qu’il m’arrivait et je n’étais pas sûre moi-même de le comprendre. Cela n’a vraiment pas été une des périodes les plus faciles de ma vie…
Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ? (si votre personnage a une identité secrète) Si je vous le dis, il n’y aura plus rien de secret. (léger rire) En réalité, j’ai les circonstances de mon côté. Seul mon "Protecteur" et désormais "Traqueur" connaît ma véritable identité derrière le pseudonyme de "Lilandra Snjor". Tout le monde ou presque, pense que je suis toujours six pieds sous terre mais c’est une très longue histoire et je ne suis pas sûre de vouloir en faire part aujourd'hui… Peut-être plus tard, quand je serai prête…
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Je ne travaille pas, et même si cela me permet de prendre le temps de me reconstruire, je dois bien avouer que cela me donne également la sensation de dépendre encore et toujours. Mais je ne suis peut être pas encore prête à me voir confronter régulièrement au monde, aux gens, au stress … Alors je dirais que je suis … « mitigée » dans ma situation actuelle …


irl
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Glenda / 54 ans/ FM (pour Femme Mûre hey ouaich) Fréquence de connexion ; Chaque fois que mon cours de poterie sera annulé Que pensez-vous du forum? ; A mon époque, on avait rien d'aussi beau sur Minitel... Comment l'avez-vous découvert ? Je cherchais la longueur du plus grand tricot réalisé, et à force de cliquer sur les liens publicitaires ... Célébrité choisie ; La gagnante après débat est Jaimie Alexander Credits (avatar, icon etc.) ; Unicorn, Eb'sdrawings, Hardyness, Yellowsubmarine



Dernière édition par Jean Grey le Mer 20 Juil - 22:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 130
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Biographie
Only my End will be my Beginning



Préambule


Ma vie … J'aimerai vraiment vous raconter l'ensemble de mon histoire, car chaque chose qui a pu s'y produire est ancré dans ma mémoire... Malheureusement, c'est également un ensemble de causes à effets, tellement de petites choses qu'une page ne suffirait pas. J'ai essayé... mais je me suis rendu compte qu'essayer de tout résumer rendrait cela insipide et sans vie... Alors que mon histoire en est pleine, de vie... De sentiments, de sensations, de rencontres, de moments forts … Et je m'en voudrais de résumer cela, rabaisser tout à un niveau de récit historique avec dates et époques … Alors je voudrais vous raconter ces rencontres qui ont pu me bouleverser tout au long de mon existence, ces moments qui ont marqués mon être, ces personnes qui ont eu un impact sur ma vie, en bon comme en mauvais. Car une vie est faite principalement de rencontres et d'actes, et c'est ainsi que vous comprendrez pourquoi je suis ici aujourd'hui devant vous …


Jean : The Dark Years
Until my last day on Earth ...



Institut Charles Xavier
Cours de déontologie, 5 ans après la rencontre de Charles Xavier..


Mes pensées vagabondaient sans un fil conducteur réel, presque déconnectées de ce qui m'entourait. Je repensais au combat que nous avions du mené contre la mutante Mariam Careyttate, une créature à l'aspect gélatineux et à la faim éternellement inassouvie, entraînant sa détermination d'engloutir le monde entier en le paralysant sous d'ignobles ultrasons … Je me rappellai de ce combat où cette puissance effrayante avait jaillit de mon être pour aider mes amis à anéantir le monstre... Et je me demandais si un deuxième n'avait pas fait ces preuves justement dans ce combat.   Cette force qui avait grisé chacune des cellules de mon corps n'était-elle pas une menace au final ?

« … Jean ? » La voix du Professeur Xavier ainsi que le léger mouvement de Scott envers moi pour me prévenir me sortirent de ma rêverie. «...Est-ce que tout va bien ? » dit-il en plissant les yeux comme s'il cherchait à entrer à l'intérieur de mes pensées.

- Oui Professeur. Je vous prie de m'excuser, j'étais perdu dans mes pensées ...

Sans un mot, il fit un léger hochement de la tête, mais je ne savais pas vraiment si ma réponse l'avait convaincu. Sans forcément chercher à lire les pensées, il donnait toujours l'impression, de savoir à l'avance, de comprendre … Et il s'inquiétait du bien être de ces élèves, on pouvait le sentir dans chacun de ces mots, de ces actes. Et il savait ce que je pouvais ressentir, il l'avait déjà deviné la  première fois …

Je me rappelais le jour où j'avais fait la connaissance du Professeur Xavier, quelques temps après la découverte de mes pouvoirs lors de la mort de ma meilleur amie. Complètement envahie par la puissance de mes dons, je m'étais entièrement isolée du monde extérieure et bon nombre de spécialistes, venus sur la demande de mes parents, n'avaient pu résoudre le problème qui me rongeaient jour et nuit. Mais cet homme était arrivé, avec à l'époque son ami Erik Lensher, et c'était la première personne qui avait su me faire sortir de ma léthargie. Je me souvenais de cette soudaine absence de voix si ce n'est la sienne, qui me parlait, dans ma tête. Le soulagement que j'en ai ressenti avait dépassé tout entendement, comme si le poids du monde avait été ôté de mes jeunes épaules d'enfant.  Pourtant je n'étais pas sûre à l'époque de comprendre que la source de ce soulagement était face à moi avant qu'il ne m'expliqua, avec une voix douce et calme, que j'étais une mutante, tout comme eux deux.

Mes parents étant sortis de la pièce avant notre début de « discussions », je n'avais rien à cacher à ces deux adultes mutants eux aussi. Alors j'avais décidé de leur montrer toute l'ampleur du problème. Je ne sais plus lequel des deux avait été le plus surpris quand l'intégralité des choses de mon quartier, voitures, tondeuses, tout, s'était mit à s'élever dans les airs, en parfaite synchronicité. Pourtant, il n'y avait eu nulle peur dans le regard du Professeur, seulement une lueur de compréhension de ce que je pouvais ressentir. J'ai eu alors confiance en lui, en ces capacités à m'aider à alléger ce poids sur mes épaules. Et je lui avais fait confiance quand il m'avait proposé d'intégrer son « Ecole » … J'aurais été avec d'autres personnes ayant des capacités eux aussi, qui pourraient comprendre sans doute … Et c'est ainsi qu'allait commencer ma vie au sein de l'Institut, en tant que future X-men … Cet homme avait bouleversé mon existence et continuait chaque jour à le faire. Et pour cela, je ne l'en remercierai jamais assez...




A bord du Jet de l’Institut
Durant les évènements survenu à Alcali Lake …

Mes pensées étaient confuses, éparpillées dans chaque direction, comme incapables de s’ancrer à une idée. Que venait-il de se passer ? Logan m’avait embrassé. À moins que ce soit moi ? Quel monstre pouvais-je être pour avoir laissé perdurer ce contact avec un autre que Scott ? Scott… si loin, et pourtant toujours à l’intérieur de ma tête. Je sais qu’il est en vie, mais il est … « différent », je n’arrive pas à établir le contact malgré le lien qui nous unit. Stryker, ce simple nom, cet homme bancal, était la cause de toute cette histoire et responsable bientôt d’un génocide si nous ne l’arrêtions pas. Et pourtant, seul me préoccupait pour le moment  cette « erreur » qui venait de se passer entre Logan et moi… Qui étais-je pour trahir Scott ? Et qui étais-je pour rejeter Logan en le blessant de cette façon ? Pourquoi avait-il fallu qu’il y ai dans ma vie un « bon » et un « mauvais garçon ?

*Scott ? Où es-tu ?*

Le silence qui répondait à mon appel me glaça le cœur. Il fallait que je me concentre sur quelque chose d’autre, des bons souvenirs, pour éviter d’être assaillie par l’angoisse. Peut-être pourrais-je me remémorer ma rencontre avec Scott ? Je me souviens de son arrivé à l’Institut, totalement perdu alors que j’étais moi-même renfermée, comme si nous ne devions pas nous croiser. Je me souviens de cette froideur qui s’était installé avant que le sort du Monde ne nous rapproche dans la Bataille. C’était pourtant un garçon fascinant, mais j’ai mis du temps à ouvrir les yeux. Du temps à le considérer comme quelqu’un d’autre qu’un simple partenaire de mission. Et c’était réciproque. Nous pouvions rire mais cela semblait s’arrêter là. Le fait de sortir en groupe ne nous rapprochait pas ou du moins voulais-je le croire. Mais tout cela allait plus loin. Je l’avais senti le jour où je l’avais observé, dans le parc occupé à détruire un Arbre centenaire au lieu de d’une cible. Voir un mutant comme moi, dans l’incapacité à contrôler ces pouvoirs, et le ressenti qui l’habitait…. J’avais souri, comme si malgré les apparences, je sentais que cela nous rapprocherait.

Et puis il y avait eu cette fois, cette bataille où j'ai été poussé à donner tout ce que j’avais. Scott avait vu cette scène, cette force inhumaine à l’aura de feu qui s’était abattu en rafales d’énergie sur notre Ennemi. Il a vu le Monstre et pourtant, il ne s’est pas enfuit. Il n’a pas détourné le chemin comme l’avait fait la majorité des autres élèves de l’Institut. Même le Professeur semblait inquiet de la puissance de mes pouvoirs, au point de penser qu'il valait mieux les contrôler par une barrière mentale. Mais avec Scott, je me suis enfin senti comprise mais surtout, « normale », enfin autant que nous pouvions l’être…  Alors, même si ça a pris un certain temps, le rapprochement se fit. Nous nous aidions mutuellement, nous combattions ensemble, que ce soit les menaces en tant qu’X-men ou nos propres démons en tant qu’êtres Humains. Nous étions concentrés, unis dans cette même mission d’user de nos capacités pour rendre ce monde meilleur et protéger les mutants, en fervents défenseurs de la Paix entre nous et les Humains.  Nous étions faits pour être ensemble et le rester, et cela se renforçait des années durant.  Et à ce souvenir, je me surpris à sourire encore…

Pourtant ma conscience bien pensante ne pouvait échapper à ce qu’il s’était passé il y a quelques minutes. Car cette histoire avec Scott avait été perturbé par l'arrivée de Logan . Je me souviens de cette rencontre, comme une lanterne qu'on aurait allumé dans ma vie. Je m'en souviens comme si c'était hier, cet homme allongé devant moi, à l'Infirmerie, inconscient. Il avait des allures de brute de décoffrage. Mais bel homme, on ne pouvait le nier. J'étais entrain de faire des examens  pour déterminer si la rencontre avec l'équipe de Magnéto avait laissé des séquelles. Mais au moment de planter une simple aiguille dans son bras pour lui prélever un peu de sang, la Bête s'était réveillé, jetant d'un revers de main la seringue pour finalement passer son bras autour de ma gorge, commençant sérieusement à m'étouffer.  Très gentleman, n'est-ce pas ? Pourtant nulle colère ne me gagne quand j'y repense. Je ressentais en face de cet homme effrayant la seule chose que lui ressentait. "Où suis-je ?" "Qui est cette femme ?" "Pourquoi elle veut me planter un truc dans le bras ?"... Sa réaction était presque compréhensible... Mais surtout; il y avait autre chose que je sentais en cet individu ... Le manque. Le manque de ce que l’on est ou ce que l’on a été. Cette interrogation dans sa tête, l’oubli de son passé. Une recherche constante et presque sans espoir. Lorque je l'ai recroisé un peu plus tard, je ne lui en ai pas voulu, je comprenais. J'ai d'ailleurs bien essayé à l'époque de l'aider dans sa quête mais sans grand succès, le Professeur ayant mis des barrières pour m'empêcher d'être l'instrument de mon don au lieu de l'inverse...




Soudain, mes pensées furent troublées par autre chose que ces souvenirs. Une vision soudaine, comme un cauchemars, mais gravé dans mon esprit. C'était comme un souffle, un regard braqué sur ma conscience, une fenêtre sur une cage qui se brisait, un feu naissant au creux de ma tête, aveuglant la moindre de mes réflexions. Ce n’était pas la première fois, mais cela devenait plus constant, plus fort, plus … insistant. Et plus j’y faisais attention, plus ses serres s’enfonçaient à l’intérieur de mon subconscient, renforçant son emprise… Logan l’avait senti, l’avait remarqué aussi. Quelque chose ne tournait pas rond. Il me connaissait depuis moins longtemps que Scott et pourtant il savait facilement que ça n'allait pas, que quelque chose me tourmentait. Comment faisait-il ? Pourquoi ? J'avais tout fait pour rester le plus neutre face à lui, mais il s'accrochait, il semblait lire en moi et vouloir me protéger envers et contre tout. Mais j'étais avec Scott, je ne pouvais pas lui faire ça, et malgré moi je me retrouvai entre les deux, sachant pertinnement que je briserai le coeur de l'un d'eux. Tout aurait pu porter à croire que ce soit Logan qui souffrirait. Mais malheureusement aujourd’hui, je n’étais moi-même pas sûre de ce que je ressentais pour lui .

Pourtant inconsciemment, je devinai… non je savais que j’allais avoir besoin de lui bientôt. C’était un mauvais garçon, mais c’était celui qui saurait prendre la décision difficile. Si cette chose en moi continuait de grandir pour me consumer totalement, ce n’est pas Scott qui saurait faire ce qu’il faut, il ne s’y résoudrait pas. Mais je sais que Logan le ferait, je sais que si la situation dégénérait, il prendrait la bonne décision… Et peut-être s’en rendrait-il compte bientôt, à mon grand regret…





Prison d'Alcatraz
L'avènement du Phoenix noir ...


Sombre, tout était sombre et vide, les cris si proches et pourtant définitivement hors de portée. Les flammes s’élevant en symbiose avec la masse liquide de la baie d’Alcatraz,enfermant dans un dôme contradictoire la prison dans l’horreur qui s’y déroulait. Les murs disloqués, les corps réduits à une dispersion de particules élémentaires… La scène respirait la peur et la souffrance, et par-dessus cet atmosphère de destruction, de rage … La rage que je semblais ressentir tout en étant étrangère au chaos qui se déchaînait autour de moi. Mais était-ce vraiment moi ? Tout était confus, rien ne semblait réel et pourtant je sentais la moindre vibration de colère qui émanait de mon corps.

* Jean. Laisse moi t'aider.*

Je l’entendais comme un murmure, un apaisement, cette voix qui prononçait mon nom. Pourquoi m’appelait-elle ? Pouvait-elle vraiment m'aider ? Qui était-elle ? C’était un homme. Était-ce Charles ? Cela aurait pu si … Noonnn, ce n’est pas lui, ça ne peut pas être lui je le sais, il est mort, c’est impossible. Il est mort … Je l’ai tué, c’est de ma faute, j’ai tué le Professeur, je... Non c’est elle. C’est cette chose, qui hurle encore et encore dans ma tête sa colère, sa vengeance, l’emprisonnement qu’elle a dû subir pendant si longtemps avant d'avoir accompli son devoir... Petit insecte de Charles Xavier. Non il faut que je repousse, ce n'est pas moi qui hurle, non ... J’aimerais faire taire ces hurlements mais je n’ai plus aucun contrôle sur mon corps. Elle est trop forte, elle est …

* Aies confiance...tu n'es pas seule. Libère-toi.*

C'était lui ! Ou bien avais-je atteint le niveau final de la folie que mon esprit en imagine sa voix pour me rassurer... Comment être sûre ? Comment serait-ce possible ? Ces mots résonnent dans ma tête comme une comptine désordonnée…. Me libérer ... mais de quoi ? Ou de qui ? De mes pouvoirs, de moi même ou autre chose ? Tout ceci est irréel, c'est trop beaucoup trop, je veux que cela s’arrête, faites que tout ceci s’arrête ! Comment en suis-je arriver là ?



*Assez ! Cela ne te concerne plus, Jean Grey. Ce monde est fou, il ne fonctionne plus, je dois le réinitialiser.*


Cette voix était différente, grondante et puissante, comme des braises enfouies revenant à la vie sous un souffle d'oxygène. Et je reconnaissais sa voix, malgré la teinte d'horreur que ses paroles renfermaient. C'était lui, l'oiseau de feu, celui qui hantait mes rêves et brûlait mon identité, celui que le professeur avait entendu il y a tellement longtemps. Aurait-on pu prévoir à l'époque que ce que je renfermais s’apprêterait un jour à détruire l'Humanité ?

«- JEAAAANN !»

Logan ! Je pouvais le voir mais ne semblait pouvoir l'atteindre. Mon corps ne me répondait pas, j'étais comme reléguée au rôle de l'observateur impuissant. Il avançait, intriguant la curiosité du Phoenix, un petit Homme déterminé malgré les rafales télékinétiques tentant de le désagréger. Je devais l'aider, l'aider à combattre cette chose voulant faire de la race Humaine un tas de cendres et de poussières . Il fallait que j'intervienne, que j'occupe l'Oiseau pour laisser le temps au mutant de frapper.

*Arrête ! Nous avons encore tant de choses à faire, à prouver … ce n'est pas une solution !*


*Tu n'as pas à intervenir. Ceci te dépasse. Je SUIS le Phoenix, c'est à moi de mettre un terme à cette folie*


Logan était arrivé , là devant moi, devant elle, continuant à se faire désagréger mais luttant pour finalement arriver jusqu'au bout. Phoenix le toise, un léger sourire amusé, drôle de petit homme qui tentait l'impossible sans doute. « Tu mourrais pour eux ? » Phoenix était curieux et semblait comme un chat avec sa proie, drôle de comportement pour un oiseau... « Non, pas pour eux... pour toi » Tout se glace, mon cœur se serre, l'Oiseau ne dit plus rien. Il semble surpris, ne comprend pas, les émotions lui sont étrangères. « Pour toi. » L'émotion me gagne, ce qu'il a pu subir et ce qu'il devra encore affronter,je suis responsable et pourtant il est là, encore, se préparant à faire la seule chose qu'il n'aurait jamais voulu faire ... Phoenix ne sait pas comment réagir, décontenancé, presque curieux de la détermination de Logan. C'est le moment, je dois en profiter pour transmettre un message...

Sauve moi.

Je lui demande, le supplie, un dernier coup, une dernière fin... arrêter l'horreur ici et maintenant. Je vois la lueur dans les yeux de Logan, il ne veut pas mais il sait, nous savons que c'est la seule chose à faire à cet instant. « Je t'aime » Ces mots sonnent comme un adieu et me déchirent le cœur bien avant que l'adamantium me déchire le ventre. Je sens le feu s'éteindre à l'intérieur de mon esprit, dans l'écho du dernier cri de l'Oiseau qui n'a pas su réagir. Je suis de nouveau au commande, un voile se pose doucement sur mes yeux. Je laisse aller, dans un dernier sourire. *Jean* Je l'entend encore, cette voix qui m'appelle mais je laisse derrière moi, je me laisse aller, apaisée ...Le Feu est éteint.




Dernière édition par Jean Grey le Mer 20 Juil - 19:52, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 130
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Biographie
Only my End will be my Beginning




Lilandra : A New Life
I will rise again ...



Superior Motel, Thunder Bay, Canada
5 ans après les évènements d’Alcatraz


Mes doigts s’enroulent machinalement dans les mèches rouges tombant sur mes épaules et je reste, le regard vide, sans dire un mot. Je leur jetais parfois des coups d’œil, comme prise d’un doute sur ce que je m’apprêtais à faire. Ils étaient longs et rêches, comme si la vie refusait de les reprendre. À moins que ce soit mon propre regard qui ce soit terni avec les années sous terre. La mort aurait dû me libérer de ce monde et pourtant j’étais là, ici, devant ce miroir, n’osant pas regarder le reflet qui s’y trouvait de peur de faire revivre certains éléments du passé. Perdue, voilà tout ce que j’étais, perdue, vide et avec un poids plus lourd sur les épaules. Je n’aurais pas dû revenir, j’aurais dû rester sous terre. C’était pourtant logique ?

On dit qu’après la Mort il y a le Paradis , l’Enfer, ou même rien. Mais à aucun moment, j’avais entendu dire qu’il pouvait aussi y avoir la Vie… Et encore moins un « entre-deux ». On raconte qu’une Lumière blanche nous montre le chemin. Moi je ne me souviens pas l’avoir vu me guider, mais je me souviens l’avoir vu dans cette pièce, immense, aux frontières infinies, nimbées de lumière d’une blancheur immaculée. Ce n’était pas un chemin, c’était un endroit, sans rien, où j’étais, sans pensées troubles, sans conscience entachée. Je sais qu’elle était là elle aussi, je ne la voyais pas mais la sentait, cette chose qui avait causé notre perte. Et je sentais son impatience de quitter notre Chambre blanche comme un sentiment qui m’aurait été propre. Tout ceci ressemblait à s’y méprendre à un souvenir, mais comment serait-ce possible si mon cerveau avait cessé de fonctionner ?

Je sursaute lorsque une pile de magazine atterrie brusquement devant moi. Je fixe un moment ce chaos de papier et de photographies avant de lever les yeux vers son origine.
« Voilà de quoi choisir. » Je ne sais pas si c'est le silence qui s'ensuivit, le regard vague sur les magazines ou ma main frôlant sans trop de motivation les visages différents des couvertures, mais il montra quelques signes d'impatience et d'agitation avant de reprendre. « Perds pas de temps, on part dans une heure.  »

Je ne savais pas trop quoi penser de cet homme, je le connaissais depuis si peu de temps. Que me voulait-il ? Apparemment s’assurer de ma protection. Ma protection, j’avais envie de rire. Quand on est à deux doigts de détruire une île, on se demande s’il a raison. Mon regard se porte sur mon reflet, comme à la recherche d’une autre moi, qui n’aurait rien eu à voir avec toute ces horreurs commises à Alcatraz. Je voulais la voir elle, l’Entité destructrice, mais rien n’y faisait. Aujourd’hui j’avais compris, je dénonçais les méthodes, mais je comprenais ce qu’elle voulait. Phoenix représentait le renouveau et amenait le cycle de la vie à se réinventer. Elle n’était ni bonne ni mauvaise, elle était , simplement. C’était comme si on essayait de déterminer dans quel camp se trouvait le Soleil ou même la Vie… Elle n’en avait pas, elle ne faisait que protéger la notion d’Equilibre dans ce monde tout en perdant parfois le sien…

Mon regard se perd de nouveau, songeant à cette expérience étrange que j’avais pu connaître durant ma « Mort »… Oui nous étions toutes les deux dans cet endroit vide et rempli à la fois. Et nous ne nous opposions plus, nous étions comme connecté , en synchronisme parfait. L’Oiseau voulait me montrer, me faire comprendre son rôle tout comme j’essayais de lui faire comprendre que nous n’étions encore pas prêt pour cela. L’Humanité était jeune, et promis à encore tellement de chose avant qu’on ne la condamne. Je crois que Phoenix avait du mal à comprendre, mais la curiosité, chose qui était une des plus anciennes valeurs chez l’Être Humain, finissait par l’emporter. L’Oiseau voulait comprendre aussi, tout comme je comprenais son but.

Je me « souviens » qu'il y avait eu autre chose à ce moment là, une autre présence sans être réellement « là ».  Elle parlait sans mot, nous guidant sans geste, vers une alternative dont je peinais à visualiser le but. Nous étions morts, quelle alternative à cela ? Mais Phoenix semblait intéressé par ce qui se proposait à nous. Une cohabitation, une nouvelle expérience pouvant le rapprocher de ce qu'était l'Humanité et d'en comprendre les rouages. Une seconde chance pour nous de démontrer nos forces et nos faiblesses, de visualiser le fragile équilibre qui s'établissait dans notre espèce. Je ne sais pas vraiment qui était cette présence, mais j'en avais une vague idée. Idée qui me rappelait également le danger de cette union si elle venait à prendre le dessus. Mais pourquoi ne pas tenter m'étais-je dis à cette instant...

Je pousse un soupir, sans vraiment savoir pourquoi, et commence à feuilleter les magazines. Il voulait que je change, que je ne sois plus si « reconnaissable ». Ce n'était pas forcément une mauvaise chose : si on me reconnaissait, je risquais d'être pourchassée, chose qui n'était pas forcément un problème important pour moi mais qui semblait tenir à cœur à mon « protecteur »... Moi, je voyais juste l'intérêt de ne plus voir le même reflet, ne plus voir cet représentation directe des actes que j'avais pu perpétré … Ou plutôt nous...

Ma main se saisit alors fermement des ciseaux devant moi. Il le fallait disait-il, qui étais-je pour le refuser ? J’attrape la masse de mèches ternes qui tombaient derrière moi et, après une seconde d'hésitation, coupa la moitié de mes cheveux. Je les regarde, petits cadavres rouges qui tombent sans plus de vie au sol. Je ne retournerai pas en arrière, c'était indéniable, et je n'en avais pas envie. Trop de peine s'y trouvait, trop de tourmentes. C'était une nouvelle vie, qu'il disait.  L’avais-je seulement mérité ? Quelqu’un semblait penser que je pouvais le faire, que je devais le faire. Mais pour cela, il fallait repartir à zéro et redevenir une inconnue. Et Elias Hadler serait un expert en la matière, m’avait-il dit lui-même.

Il était là quand je suis revenue, portée par le Souffle de Vie de l’Oiseau, souffle s’insinuant dans le cadavre sec que j’étais devenue comme le sang arpenterait une veine, comme un filet d’eau réanimerait une fleur desséchée. Moi j’étais comme ailleurs, en dehors de la scène, mais observant la danse du Phoenix. Et plus sa Lumière parcourait mon corps, plus mon esprit y était attiré, comme s’il me rappelait à l’intérieur. La peau inexistante se redévoilait, es joues creuses se reformaient, le teint reprenait sa couleur pâle mais rosé, et petit à petit, cet ensemble mort retrouvait ses anciennes formes et couleurs. Lorsque Phoenix eut complètement terminé, je me souviens avoir ouvert brusquement ces yeux de nouveaux miens, inspiré une goulée d’air humide dans ma gorge sèche puis l’avoir vu, semblable à une forme floue devant moi, attendant on ne savait quoi.

La suite était tout aussi intangible, les faits, mouvements et mots étaient devenus comme étranges et froid, les choses que je voyais, sentais ou même touchais ne me procuraient plus les mêmes sensations, comme si une partie de moi n’était pas encore tout à fait là. Le premier voyage en voiture fut complètement chaotique pour mes idées qui essayaient de se rassembler. Et lui, ce fameux Elias Hadler, qui me reproche ma puanteur en me tendant des Tic-Tac. C’était étrange. Pourquoi était-il si « normal » avec moi ?

Je  détourne mon regard des cheveux colorés pour lever les yeux vers la porte qu’il venait d’emprunter. A quoi devais-je m’attendre ? Et qu’attendait-on de moi ? Comment aider l’Oiseau à approcher et goûter à l’Humanité si moi-même j’en étais si éloignée ? Une nouvelle vie… Peut-être avait-il raison, peut-être le pourrais-je… Je n’ai pas à reculer, rien ne m’attend derrière, ni personne d’ailleurs. C’est sans doute mieux comme ça, après tout….






Quelque part entre Montréal et New York
1 an après ma résurrection ...


J'observe le monde qui m'entoure, la peur au ventre et d'une certain façon également, impatiente. Les paysages défilent devant mes yeux aussi vites que mes pensées demeurent chaotiques, turmentées dans un torrent de questions, de doutes, d'envie et d'angoisse. Qu'avais-je fait ? Pourquoi étais-je partie ? Le monde oui... Le monde qui s'était subitement rappelé à moi comme une énorme claque dans la figure. Tout ce que j'avais raté durant ses 5 ans d'absences et cette dernière année d'anonymat... En y repensant, je n'arrive pas à me demander si on n'est pas entrain de se moquer de moi. La situation se dégradait dans mon pays natal et je me terrais dans mon coin comme une enfant égoïste. Non ce n'était pas possible, j'ai fait le bon choix. Et même s'il désapprouve je dois le faire.

Elias semblait tellement distant par rapport aux événements qui se produisait à New York. Arrivait-il seulement à comprendre que je ne pouvais pas rester en place, les bras croisés, à attendre d'avoir des nouvelles d'eux par l'intermédiaire de médias imprécis ? Avais-je seulement le droit de rester immobile alors que le pays était dans la tourmente ? Cette histoire de recensement ne sentait vraiment pas bon. L'Attentat qui s'était produit à New York en était une preuve sérieuse. La situation était sur le point de dégénérer et je ne me voyais pas me la couler douce, les bras croisés! Mais lui, il ne voulait pas, il avait refusé qu'on y retourne. Il s'en foutait autant que ça m'obsédait.


"Excusez moi ..." Mon cœur bondit tandis que je tourne la tête vers la provenance de la voix. Savait-il ...? "Vous auriez pas un chewing-gum s'il vous plaît ? J'ai arrêté de fumer hier et j'ai sous-estimé le manque..." Je retiens un soupir de soulagement et commence à fouiller dans le sac à coté de moi. Je m'arrête un instant sur les friandises que je viens de trouver. Ah. C'est sûr, Elias va me tuer après ça. "Je n'ai que des Skittles, ça suffira peut être ?" lui dit-je avec un sourire compatissant. Il me remercia grandement avant de repartir en commençant à dévorer les sucreries comme un enfant affamé. Je le regardai s'éloigner avant de détourner mon regard vers la vitre du train. J'oubliais toujours. Mais mon reflet et l'absence de remarque me le rappelait. Ils ne pouvaient pas s'avoir.

Personne ne saurait qui je suis une fois arrivée. Je ne suis plus là même depuis quelques temps déjà mais j'avais encore du mal à m'y faire. Vous arriveriez à oublier que vos corps et visages ne sont plus ceux avec lesquels vous avez grandi ? Cette femme que je voyais dans la glace ne ressemblait plus du tout à celle que j'avais été. La manière la plus sûre de garder enfouie le secret de mon retour parmi les vivants. Avais-je bien fait de changer complètement ? Je suis encore incapable de vous l'affirmer aujourd'hui. Je me souviens juste de l’appréhension en allant voir cette mutante Eliya, ce mélange de crainte et d'envie. Elle pouvait m'aider à ôter le poids qui m'écrasait chaque fois que mes yeux se posaient sur un miroir, elle avait cette capacité de modifier l'apparence de la Fugitive Jean Grey pour lui donner le nouveau de Lilandra Snjor. De me faire oublier partiellement cette partie de moi qui appartenait au passé.

Je reste songeuse face à cette mystérieuse personne qui se reflétait devant moi, effleurant du bout des doigts la vitre glacée. Que comptais-je faire une fois arrivée ? Travailler ? Espionner mes anciens équipiers ? Tout un tas de possibilités. Mais je craignais ces possibilités, revoir Logan était une tentation à laquelle je ne devais pas céder. Je sentais l'Oiseau intriguée de cette réflexion. Mais comment prévoir sa réaction de toute manière ? Non, mon but en revenant n'était clairement pas de risquer un autre déchaînement de rage. Je devais lui montrer ce que nous pouvions être, pas le rapprocher d'un des chemins que nous pouvions emprunter par impulsivité. Alors la question demeurait. Qu'allais-je faire une fois sur le quai de la gare de New York ?

Je rouvre alors mon sac pour observer son contenu. Déjà coupable de vol de ses friandises, j'avais également trouver sa planque, celle où il cachait l'argent qui nous servait à vivre. Il ne voulait pas venir, alors il s'en passerait. Combien y avait-il là dedans ? Sans doute de quoi survivre, prendre un motel, trouver un travail ... Mon dieu... Cela semblait si banal alors que RIEN de tout ceci ne l'était. RIEN de ce qu'il se passait là bas ne l'était. Les questions reviennent accompagnées des doutes et des angoisses. Phoenix ressentait mon trouble, mais ne semblait pas vouloir intervenir. C'était une expérience tout aussi étrange pour lui que pour moi.

Je baisse les yeux, prend ma tête aux creux de mes mains et j'essaie de me calmer. Ne pas devenir hystérique, ne pas devenir psychotique, se concentrer sur les notions importantes. La situation là bas était dangereuse et instable. Ce n'était clairement pas ce qui pouvait être préconisé pour moi, mais je devais le faire. Pour me rendre utile, discrètement. Pour aider du mieux que je pouvais.  Pour tenter d'essuyer un peu les murs rougis du sang que j'avais versé par le passé. Je le devais, nous le devions. Saisir la chance qu'il m'était offerte de me racheter.

Je regarde de nouveau au dehors, les paysages de verdure ont fait place au goudrons, les arbres aux grattes ciel. Et chose intéressante, la peur n'est plus vraiment omniprésente. Seule la détermination se voyait dans le reflet, affublée d'un léger sourire . Ma destination enfin à portée, sous mes yeux illuminés. New York, me voilà ...  




Précédent message avant de mettre la Bio:
 


Dernière édition par Jean Grey le Jeu 21 Juil - 22:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
:hysteric: :hysteric: alors en temps normal, j'aime pas Jean, mais vraiment pas du tout (merci les films), mais là. LÀ ! Avec cette idée et tout, je ne peux qu'aimer, c'est obligé :mdr: encore une fois bienvenuuuue (ici Maxine) :shon: si tu as des questions, n'hésite vraiment pas à nous mp :keur: en tout cas bon courage pour la fin de ta fiche et j'espère que tu te plairas bien parmi nous :cute:

Et pour l'avatar, pour le coup je suis au boulot donc je peux pas trop chercher, mais j'aime bien Jaimie aussi tiens, je viendrais en proposer ce soir quand je serai plus au calme :shon:

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1632
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
:hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric: omg omg omg

Poste vite la bio :cute:

Bon, je finis ma lecture et j'essaierai de proposer quelque chose en étant productif :keur:

edit pas constructif : Je confirme Jaimie Alexander
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1335
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Oooooh bienveuuuue! =D

Moi j'ai rien lu, parce que jfais mon rebèle, mais je plussoie Jaimie, très fort!
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUE :waw: :waw:
bon j'ai pas encore lu mais j'ai trop hâte de mettre mon nez dedans, ça va juste être dingue de ouf tout ça :excited: bon courage pour l'écriture de ta fiche en tous cas, si tu as la moindre question le staff est là bien sûr :hug: mais ça c'est bon t'es au taquet apparemment et c'est tant mieux :cute: :cute: Il nous faudra un lien avec un de mes autres comptes, Kitty Pryde, bien sûr :youknow:
pour les avatars, si tu avais voulu un peu plus vieille j'aurais proposé jessica chastain mais du coup, pour 27-30 ans... :geek: Alicia Vikander ? Mais je ne sais pas si elle a la prestance pour le coup.. Alexandra Daddario, mais même question. Claire Holt, Bryce Dallas Howard, Kristin Kreuk, Katie Cassidy, Mila Kunis, Leighton Meester, Sophia Bush, Shantel Van Santen... Bon en fait je t'ai donné les noms de toutes les actrices auxquelles j'ai pensé dans ces âges-là :mdr: qui sait :mdr: Mais Jaimie Alexander est très bien aussi :cute:

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Bienvenue et quel début de fiche I love you I love you
Bon courage pour la suite et pour l'avatar si tu prends Jamie, il nous faudra un lien avec Thor, parce qu'il va la prendre pour Sif :mdr: :mdr:

Sinon en avatar, je met aussi celles à qui j'ai pensé, après le niveau de prestance, je te laisse juger, et pour l'âge je suis au-dessus de ce que tu as dis, mais on ne sait jamais. Alona Tal, Amanda Righetti, Anna Torv, Arielle Kebbel, Claire Holt, Dianna Agron, Emilia Clarke, Evangeline Lilly, Hilarie Burton, Jennifer Morrison, Kristen Bell, Lauren Cohan, Lauren German , Lindsey McKeon, Megan Boone , Naya Rivera , Oona Chaplin, Shelley Hennig, Sibel Kekilli, Sophia Bush, Stana Katic, Tina Majorino, Yvonne Strahovski.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
:pregnant: :pregnant: :pregnant: :pregnant:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 130
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Merciiiiiiiiiii à vouuuuuuus  

Je vois que Jaimie n'est pas répudiée, ça va plaire à quelqu'un ça
Par contre, c'est vrai que j'avais pas forcément pensé au fait que Jaimie = Sif Oo On va s'arranger xD

Pour les vava , j'avais pensé à plus vieille avec Rachel Weisz par exemple , certain gif du film "Constantine" étaient trop YEAAAAAAH mais bon elle a la classe mais fait pas souvent sauvage comme je le voudrais OO Et puis quitte à revenir d'entre les morts et avoir la possibilité de se faire moduler le corps, autant gagner quelques années non ?

Et Jessica Chastain... a déjà été éliminée pour cause de "je suis pas méga fan" xD Pour les autres noms , je vais aller regarder et voir si Elias change d'avis (ce dont je doute xDDD) ... Fin si, il aurait changé d'avis pour Lauren Cohan, mais elle est prise déjà :sad:

Fin vala merci pour les noms, merci pour les avis et encore plus de merci pour les bienvenus :hug:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
Un peu dans le même style que Jaimie, y a Gal Gadot, l'actrice de Wonder Woman dans le dernier Superman :shon:
Et pour Rachel, dans la Momie elle peut être un peu poussiéreuse :mdr:

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Après tu peux Jamie je pense, vu que le staff n'est pas contre et puis le lien peut être marrant à jouer aussi :mdr: :mdr:
Ah mince, je ne suis pas aller voir le bottin avant, sinon j'aurai pas mis Lauren, désolée :shit: :shit:

Gal est un super choix aussi, là t'es sûr d'avoir une femme de poigne :keur: :keur: :keur:

Je viens de penser aussi à Lily James. Elle ne semble pas avoir autant de prestance que d'autres auraient pour le rôle de Jean, mais elle peut être pas mal aussi. Sinon, Antonia Thomas, Adelaide Kane, Katrina Law, Lupita Nyong'o, Morena Baccarin (même si elle joue dans Deadpool, ça doit être faisable), Gina Carano, Olivia Wilde, Kate McKinnon, Aubrey Plaza, Astrid Bergès-Frisbey, Emily Blunt, Jessica De Gouw, Summer Glau, Olivia Munn, Johanna Braddy.


Dernière édition par Thor Odinson le Lun 11 Juil - 15:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 886
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Moi je viens sans proposition, parce que déjà d'une, je suis une connasse, tu sais bien. Et puis de deux, c'est pas trop tôt mademoiselle!
Bienvenue quand même mon chat. :keur:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
Thor Odinson a écrit:
Aubrey Plaza

BAE :keur:
(pardon)
(je floode, cey mal)

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
YEEAAAAAH  

Te voilà enfin mon p'tit roucool des hautes herbes

Pour la célébrité, je ne veux influencer personne mais ( ), ceux qui votent pour Jaimie Alexander peuvent déjà compter sur tout mon amour (et il fait des cookies). Pour les autres, bah sachez que si vous voulez changer d'avis : votre prix sera le mien alors, réfléchissez bien :hé:

:youknow: Je retourne à ma fiche  :hero:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Jean Grey ~ The Song of The Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fiche Jean Grey
» Jean Grey - Un bébé phénix
» Jean Grey
» Jean Grey || Just a Girl, a Marvel Girl.
» I believe I can fly || Charles F. Xavier & Jean Grey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-