Partagez | .
 

 Watch an' chill. || Rp ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
MessageSujet: Watch an' chill. || Rp ouvert   Mar 16 Aoû - 21:35
Watch an' chill.
Rp ouvert


C'était journée université. Le soleil qui brille, les oiseaux qui chantent, les gens qui piaillent... La chaleur étouffante de la ville aussi. Plein août, la chose maline à faire serait de ne surtout pas aller en ville justement, mais non. Pourquoi faire la chose maline. Voyez... les universitaires de droit ils sont très bon pour trouver les failles dans les règlements et courber les lois, mais pour ce qui est de comprendre le concept de chaleur à crever, y'a plus personne. Enfin bref, chemise légère, pantalon fin, tennis, lunettes de soleil de rigueur, je sortais enfin du bâtiment administratif avec quelques papiers dans les mains. Il s'agissait d'un complément de réinscription suite à une petite erreur de classement de dossiers, comme si c'était compliqué de classer des dossiers. J'hésitais à faire un saut chez moi pour me rafraîchir mais finalement je décidais de reprendre la route du nord vers l'institut. Sans les bâtiments et le bitume, l'air était bien plus respirable là-bas. Enfin surtout, il y avait justement de l'air à respirer. Vous êtes resté planté à l'incohérence entre chaleur à crever et pantalon? Oui, j'aurais pu mettre un short, mais il parait que c'est pas professionnel ni sérieux. Si ça ne tenait qu'à moi j'irais nu... Mais bon, ça aussi, il parait que c'est pas sérieux. Dommage.

Au volant de ma voiture je traversais l'allée et entrait dans le garage pour l'y laisser. C'était une vieille Mustang noire de 67, un truc que j'avais trouvé je sais plus trop où, que j'avais payé tout de même une petite fortune. Ni toute jeune ni toute neuve d'ailleurs cette pauvre bête, j'avais surtout payé la marque et l'année. Je ne l'avais jamais regretté. C'était le premier gros achat que j'avais fais en étant à New York. La première chose qui m'appartenait vraiment. Je verrouillais les portières, pas que ça serve à grand chose ici, et fourrait la clé dans ma poche avant de passer le portail. Comme je disais, beau temps, air à respirer, nature et verts pâturages... Beaux mecs torses nus qui faisaient une partie de basket... Pour moi ils étaient toujours nus, mais c'était différent. Là je voyais la chose de façon parfaite, sans impression ni surimpression, sans besoin d'ouvrir la bouche pour dire à voix hautes à quel point leurs muscles saillants me faisaient de l'effet. Je contournais le terrain et me laissais tomber dans l'herbe à l'ombre d'un grand arbre, calant les papiers sous ma chemise que je venais de retirer, laissant l'air chatouiller ma peau.

Je laissais mon regard se perdre le long des courbes sculptées des garçons et en venait à penser à Warren. Il me manquait. Habitué à le voir tous les jours dans le couloir, au moins, je commençais à me dire que ses vacances en Australie étaient bien trop longues. Heureusement ce n'était plus qu'une affaire de quelques jours. Sans quitter les joueurs luisant de sueurs du regard je croisais mes bras sous ma tête et m'allongeait, quelques rayons de soleil fugaces venant lécher ma peau nue. Le contraste avec la ville était presque violent et même si j'avais grandis dans l'une d'elle, je devais bien avouer que le calme de cet endroit était enivrant. Ou alors j'avais perdu l'habitude et je devrais me reprendre en main. Je verrais ça plus tard. pas comme si mon emploi du temps était ultra chargé. En plein été j'avais pas grand chose à faire à part prendre le soleil et voir de mes yeux quelques spécimens en sueurs...
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert

Réapprendre à être à l’aise, voilà ce que Kurt avait fait depuis qu’il avait rejoint ce nouvel institut et ces nouveaux X-Men, qui ne lui rappelaient que trop les siens, ceux qu’il avait connu depuis l’adolescence et avec lesquels il avait grandi et vécu pendant si longtemps. C’était une des choses les plus étranges qu’il avait vécu, connaître des gens comme s’ils étaient sa propre famille et tout savoir d’eux alors que ceux-ci ne connaissaient rien de lui – ou du moins de cette version de lui. Il avait eu l’occasion de croiser son alter égo à plusieurs reprises, mais animé par une timidité et une gêne incommensurable, il s’était débrouillé pour ne jamais avoir à passer trop de temps avec. L’idée était étrange, il avait du mal à s’y faire. Il existait dans ce monde-là, mais plus âgé, avec d’autres expériences, d’autres souvenirs, et pourtant ils étaient les mêmes. Autant dire que Kurt faisait de son mieux pour ne pas y penser et finir avec d’incroyables maux de têtes lorsqu’il essayait de s’imaginer ce à quoi avait pu ressembler l’enfance de celui-ci et s’il lui ressemblait lorsqu’il avait son âge. Trop de questions auxquelles il aurait tant voulu connaître les réponses mais dont il n’osait même pas formuler le début en face de celui-ci. Et puis il y avait Kitty, qu’il évitait instinctivement, autant que Wolverine. Encore trop hanté par le souvenir de leurs visages dans leurs derniers instants, à cause de lui. Kurt avait du mal à se sentir à l’aise entre tous ces gens qui n’étaient au final que comme des fantômes pour lui.

Et puis il y avait Evan, qui le faisait se sentir un peu plus à l’aise à chaque fois. Kurt passait beaucoup de temps avec lui, surtout parce que ça l’empêchait de rester seul et isolé des autres, mais aussi parce qu’il se sentait moins recouvert de honte que lorsqu’il était seul, c’était plus simple avec Evan, ils partageaient beaucoup et dans un sens ça agissait sur Kurt et le faisait être plus avenant et plus ouvert aux autres. Et l’inverse était sans doute vrai pour Evan aussi. Mais ce n’était pas tout, Kurt se sentait investi du devoir de veiller sur Evan, après tout c’était lui qui l’avait amené à l’institut, et il se disait qu’il avait la responsabilité de s’assurer qu’il s’y sentait bien et qu’il s’y sentait le bienvenu. Trop souvent, Kurt avait vu ce que l’impression de ne pas avoir sa place ici pouvait faire sur d’autres mutants, certains tournaient mal, d’autres finissaient par s’isoler et perdre toute envie de continuer ou même de simplement vivre ici avec les autres mutants. Certains finissaient par rejoindre les rangs d’un autre, d’autres finissaient par abandonner toute envie d’apprendre à maîtriser leurs dons et finissaient par s’exiler d’eux-mêmes pour se débrouiller seul, et avec un contexte comme celui qui frappait ce monde, Kurt savait qu’il devait faire en sorte qu’Evan reste ici, qu’il apprenne et devienne maître de ses pouvoirs. Parce que, lui, plus qu’un autre possédait des dons dangereux. Et Kurt ne se supporterait pas d’être coupable d’une autre tragédie.

Alors, suspendu par la queue à un arbre, il regardait Evan de loin – qui savait pertinemment que Kurt était là, puisqu’ils étaient sortis rejoindre le terrain ensembles – un peu comme un parent inquiet et concerné, même s’il ne se passait pas grand-chose d’autre qu’un match ordinaire auquel Kurt préféra ne pas participer, pas encore assez à l’aise pour ce genre de chose alors que son camarade semblait déjà bien s’être intégré parmi les autres. Il voulait juste garder un œil sur lui.
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


A travers mes paupières je me permettais un léger décalage, assombrissant l'ensemble pour ne percevoir que le ciel, comme une peinture abstraite, un ciel rosé et lumineux. C'était apaisant. J'entendais les garçons jouer et leurs voix me berçaient. On ferait mieux en terme de véritable berceuse, je dis pas, mais c'était sympa comme cadre. J'inspirais. La chaleur du soleil baignait ma peau et je commençais doucement à regretter de ne pas être passé d'abord par ma chambre pour retirer ce pantalon terriblement étouffant. J'expirais. Un très léger courant d'air venait frôler ma peau, chatouillant un peu certaines zones moins imberbes.

Je commençais à apprécier cette pénombre rosée qui s'obscurcissait et dans l'ombre je percevais une forme. Une masse. Quelque chose. Mon regard déviait du ciel à l'arbre au dessus de moi. J'ouvrais immédiatement les yeux sur son corps qui me tombait dessus. - AH! - Un sursaut, je me redressais sur mes bras, la tête douloureusement inclinée en arrière. Ou alors il tombait que maintenant? Je me contractais, recevant presque de suite le téléporteur dans mes bras, et sa queue dans ma tronche. Réception réussie. Mon regard croisait son regard et je lui souriais. - Salut beau mec. - Réaction immédiate, je suffoquais dans un nuage de fumée.

Mon cœur battait à tout rompre sous le coup la surprise et je sentais toujours entre deux toux la marque rouge de la queue de Kurt sur ma joue. Attendez je saignais? Celle-là je m'y attendais pas. Un petit singe pendu à sa branche qui me tombe dans les bras. Je passais sur la petite plaie un index fébrile et essuyais la petite goutte de sang qui y pointait avant de le poser sur ma langue. La fumée s'estompait rapidement et mon regard parcourait son corps un instant, appréciant la vue, jusqu'à un froncement de sourcil. - C'est quand même frustrant cette lacune dans ton hologramme. Faudrait que Hank règle ça.

Pas la première fois que mon regard se heurtait à se "flou" digne des Sims. On dirait un Ken, sexy de partout, mais rien entre les jambes. C'était bizarre à voir, et frustrant oui, surtout pour moi. D'un autre côté, sa queue à l'arrière était quelque chose qui me donnait des idées, et celle-là, je pouvais la voir! Cela dit, le coup de fouet que je venais de me prendre n'était pas des plus agréable... Encore que... - Qu'est-ce que tu foutais pendu là-haut? - Je baissais à nouveau mon regard sur les joueurs et le posais sur un black tout mignon. Evan. - Oh... - Mes yeux parcouraient son corps un instant avant de se faire voler par un autre gars qui passait devant. - Bonne raison de te pendre dans un arbre, j'avoue...

Tout l'univers avait déjà certainement vu le regard de Kurt sur son "meilleur ami". Tout le monde prenait les paris sur le quand plutôt que sur le peut être. Tout le monde savait... sauf eux deux. C'était marrant à voir. - Ça va? Rien de cassé?
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert

Sous les brefs et fluides mouvements de la brise contre sa peau, Kurt fut traversé d’un frisson. Mais celui-ci se changea rapidement en un sursaut lorsqu’il fut arraché à sa contemplation et sa surveillance par le cri d’une voix qu’il ne connaissait que trop bien pour l’avoir entendu lancer d’innombrables remarques qui le mettaient un peu plus mal à l’aise à chaque fois qu’il en recevait une à son attention et plus à celle d’un autre. Mais il ne lui en voulait pas vraiment, au final les remarques d’Alec le faisaient sourire, et un peu rire parfois. Et puis il ne pouvait pas s’empêcher d’y trouver une sorte de flatterie même s’il aurait préféré qu’il ne dise simplement rien plutôt que ce genre de remarques ; mais de ce qu’il avait compris, il ne pouvait pas s’en empêcher de toute façon, alors insister pour le faire arrêter n’aurait pas le moindre but. Et de son sursaut, Kurt lâcha prise sans s’en rendre compte, jusqu’à ce qu’il ne s’écroule dans les bras d’Alec qui s’était visiblement redressé pour le rattraper. Agité et surpris, il ne contrôla pas les mouvements de sa queue qui, instinctivement, s’agita d’un coup sec et claqua contre le visage du mutant. Kurt n’avait pas perdu de temps et dès qu’il eut compris ce qu’il s’était passé, et qu’il fut accueilli par un sourire et quelques mots, il s’éclipsa dans une détonation et un nuage de fumée à l’odeur forte et désagréable pour se redresser à quelques pas à peine, sa queue de nouveau invisible, immobile contre sa taille.

Encore surpris par ce qui venait de se passer, Kurt releva la tête un moment pour regarder la branche à laquelle il avait été suspendu, et devant le ridicule de la situation sentit ses joues brûler même si l’hologramme ne permettait pas de le voir, tout autant que sa fourrure ne l’aurait pas permis de toute façon. Contrairement à Alec, Kurt n’avait pas du tout l’air d’être gêné par la fumée de sa téléportation et attendit patiemment qu’elle se dissipe et qu’il arrête de tousser avant de faire quoi que ce soit, et haussa légèrement un sourcil en voyant Alec goûter de son propre sang, mais ne prononça pas un mot, se sentant fautif – et il l’était – de l’avoir fait saigner. Kurt se sentit encore plus rougir, même si on ne le voyait toujours pas, sous le regard insistant d’Alec et un sourire vint arracher la neutralité et l’embarras qui envahissait son visage depuis un moment. « Ça te ferait trop plaisir, ça. » avait-il fini par lancer, fier de lui, à tel point qu’il oublia de contenir et de garder sa queue autour de sa taille, celle-ci réapparaissant aux yeux de tous, s’agitant derrière lui dans de faibles et lents mouvements. « Rien du tout… marmonna Kurt en détournant un peu le regard et levant la tête à nouveau vers l’arbre. J’avais juste besoin de me muscler la queue. » essaya-t-il de trouver comme excuse, lui-même ne croyant clairement pas à ce qu’il disait, avant de reposer les yeux sur Alec qui avait déjà fait dériver son regard de nouveau sur le terrain de basket.

Kurt plissa les yeux un rapide instant et soupira à la remarque d’Alec, et laissa échapper un très faible « N’importe quoi… » tournant la tête brièvement pour regarder si Evan était toujours sur le terrain avant de reposer les yeux vers Alec et de hausser les épaules, « Ja, ja, tu m’as juste fait peur en hurlant comme un malade. Ça te prend souvent ? » répliqua-t-il.

Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


Son excuse m'avait tiré un sourire. Pas pour sa crédibilité, mais pour le double sens qu'elle renfermait. Je sais pas lui, mais moi je venais d'avoir une image tout à fait inconvenante. Image que j'avais en regardant Evan juste avant que cet autre apollon ne passe. Problème d'attention? Non, du tout, quand on peut tout voir on a pas de problème d'attention. On sait juste plus ou donner du regard. Je me détendais un peu et m'appuyais en arrière sur mes bras. -  « Ja, ja, tu m’as juste fait peur en hurlant comme un malade. Ça te prend souvent ? » - Tournant la tête vers lui je répondais du tac au tac. - Et toi ça te prend souvent de te muscler la queue en regardant des garçons jouer au basket? - C'était dit très exactement comme j'avais décidé de le dire. - Je critique pas hein... - On en est tous là, sauf que "on" le fait pas dehors en pleine vue. Temps de remettre les choses dans leur contexte. - J'ai été surpris, c'est tout. Je m'attendais pas à te voir perché là-haut. - Mon regard virait un instant dans le vide. - Tu me diras, je m'attendais pas à voir quoi que ce soit là-haut... Je devrais m'attendre à ce genre de choses depuis le temps...

Un sourire fendait cette face perplexe et je revenais à Kurt tout en tapotant l'herbe à côté de moi. - Viens donc te muscler la queue ici. - Kurt était réputé comme un timide invétéré, je le savais. Raison de plus pour m'en amuser. Sa réponse à ma remarque involontaire m'avait amusé. Au moins quand il me répondait comme ça, il ne s'enfuyait pas entre deux poufs de fumée noire et odorante. D'ailleurs j'avais encore l'odeur dans le nez. A peine avançait-il vers moi que je me sentais dans l'obligation de préciser un peu plus. - Je croyais que tu me tombais dessus. Enfin t'es tombé quand même de toute façon, mais bref, t'as compris. - J'avais pas crié comme une gonzesse non plus. Encore que j'avais dû attirer un peu l'attention. Mince c'est qui ce type qui me fixe là. Il est mignon. Je levais la main et lui faisais signe... Et il trébuchait. - Oups. - Je le regardais se relever, gêné, et ne le quittais pas du regard. - Jolie paire de fe... - Kurt s'installait à côté de moi et je m’interrompais.

Alors mon Kurt, comment se passe l'été? - Faut dire que même avec l'institut vide pour les vacances, tout le monde avait toujours du mal à se croiser. Faut aussi dire qu'on était pas non plus constamment collé ensemble, surtout qu'il n'était pas ici depuis si longtemps que ça finalement... et puis je passais aussi un peu de temps en ville à mon appartement pour changer d'air. Rarement cela dit, mais un peu. La nuit à New York était loin d'être calme, mais c'était bizarrement plus agréable que de jour. Enfin bref, cette école est un moulin. Je délaissais mon beau joueur du regard et m'allongeais à nouveau, replaçant mes bras sous ma tête, la tournant légèrement vers le téléporteur, une jambe repliée. Je sentais le picotement sur ma joue. M'en offusquer? Certainement pas. J'avais mes yeux, il avait cette queue, on en était tous au même point. - Elle est pointu ta queue quand même. - Je descendais mon regard le long de son dos jusqu'à ce membre en plus qui gigotait tranquillement. - Je te ferais faire un petit bonnet pour sa pointe. Ce sera mignon pour cet hiver.
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert

Le sourire qui s’était lentement greffé sur le visage d’Alec laissa Kurt confus et pantois, il ne comprenait pas ce qu’il pouvait y avoir de drôle dans ce qu’il venait de dire et cherchait à comprendre ce qui avait bien pu être si amusant aux yeux d’Alec dans leur conversation. Puis sa confusion se changea en agacement, lorsque suivant le regard détaché d’Alec vers le terrain de basket, il remarqua qu’il avait sa concentration focalisée sur Evan, autant que sur les autres, mais le simple fait d’apercevoir le regard de son camarade dirigé vers Evan fit que Kurt se sentit mal à l’aise pour lui, et aussi empli d’un certain mécontentement en supposant, sans en avoir besoin, qu’il le regardait comme il regardait les autres. Indécemment. Les sourcils de Kurt se froncèrent brièvement et il aurait presque été capable de se placer directement en face d’Alec si ça avait eu la moindre utilité, mais il savait que ça n’aurait rien changé et resta sur place à appuyer son regard sur lui pendant un moment. Bégayant avec embarras pour essayer de lui répondre, Kurt croisa momentanément les bras contre son torse, sa queue se redressant dans son dos, « De quoi ? Mais non ! C’pas—C’est pas ça du tout ! Pourquoi tu fais ça à chaque fois ? » avait-il grommelé en décroisant les bras, et en tournant la tête pendant un moment pour reposer ses yeux sur le terrain avant de se sentir rougir en croisant le regard d’Evan qui avait brièvement regardé dans sa direction, et de rapidement reposer les yeux sur Alec. Décroisant finalement les bras, le téléporteur le regarda avec insistance et une timide discrétion et laissa échapper un petit ricanement lorsqu’Alec rétorqua avoir été surpris, « Il t’en faut peu… Surtout ici quand même. avait-il commencé, en souriant presque fièrement de lui avoir répondu avec autant de facilité et sans la moindre hésitation. J’me sens juste plus à l’aise quand je grimpe sur quelque chose que sur mes pieds, c’est une question d’équilibre, tout ça… »

Un plissement des paupières fut la seule réponse au commentaire d’Alec, lorsqu’il retourna s’asseoir et tapota l’herbe à ses côtés, et si l’hologramme et sa fourrure n’avaient pas étés là, Alec aurait pu le voir rougir bien plus qu’avant, simplement à cause de quelques mots. Mais malgré tout, Kurt était trop poli pour lui dire non, et laissa échapper un bref soupir avant de le rejoindre et de s’asseoir à côté de lui, croisant les jambes en tailleur, sa queue se détachant de sa taille pour s’enrouler sur ses jambes plus confortablement, moins comprimée. Et maintenant qu’elle était immobile et plus proche du regard, on pouvait facilement distinguer les minuscules cicatrices qui la traversaient presque sur toute sa longueur, des empreintes d’aiguilles et de griffures, plus visibles et plus présentes à l’extrémité pointue de celle-ci ; comme si on s’était amusé à y expérimenter de nombreuses choses douloureuses et interminables. Mais Kurt s’était tant habitué à celles-ci, qu’il avait oublié qu’elles n’étaient pas naturelles, les évènements intermédiaires avaient été refoulés, sans doute par Apocalypse lui-même, afin d’avoir une plus forte emprise sur ses cavaliers. Un genre de syndrome de Stockholm imposé à travers une altération des souvenirs de chacune de ses victimes. « J’étais parfaitement bien accroché avant que tu te mettes à crier. » corrigea-t-il en le regardant brièvement, un demi-sourire plein de fierté sur le visage, et tournant la tête en même temps qu’Alec levait la main pour faire signe à l’un des autres garçons qui s’était retourné pour regarder dans leur direction. Les yeux de Kurt s’écarquillèrent rapidement lorsqu’il le vit s’écrouler par terre bêtement, et un rire incroyablement discret s’échappa de ses lèvres à la remarque – pleine de vérité – interrompue d’Alec.

À sa question, Kurt resta silencieux pendant quelques secondes, puis haussa les épaules, hésitant et réalisant lentement qu’il n’avait jamais eu la chance de profiter de l’été comme n’importe qui, car aussi loin qu’il pouvait s’en souvenir, Kurt avait toujours associé l’été avec l’effort et l’inconfort. Tout était plus difficile et tout était plus fatigant en été, le cirque quand il vivait encore avec Margali, sa survie quand il avait été banni de celui-ci et puis l’insupportable solitude dans son abri à l’intérieur de l’église du Père Halder. Ce n’était que lorsqu’il avait rejoint sa version du manoir que Kurt avait découvert la simplicité et la tranquillité de l’été. Même si celle-ci était souvent interrompue par une énième menace que seuls les X-Men pouvaient vaincre – puisque le monde de Kurt n’avait pas eu la chance d’être peuplé d’autant de méta-humains que celui-ci semblait être. Dans un certain sens, ironique, ça lui avait permis de prendre des vacances et de découvrir le reste du monde, même si combattre une armée de sentinelles à Genosha ne pouvait définitivement pas être considéré comme une sinécure… « Lentement ? avait-il simplement répondu, en reposant son regard sur lui, Enfin… J’suis juste pas habitué à ce que les choses soient aussi calmes que ça, je suppose… Ça fait, juste, bizarre. » continua-t-il en haussant les épaules. Kurt se mit à sourire timidement, et baissa momentanément les yeux sur la pointe de sa queue et laissa échapper une rapide grimace embarrassée, « Désolé… » répondit-il simplement en l’écoutant, les yeux irrémédiablement attiré par la petite cicatrice sur la joue du mutant, tandis que sa queue bougeait de ses jambes pour se déplacer sur le côté, comme si Kurt voulait la cacher et empêcher de lui refaire du mal avec. Il se mit à rire, cette fois chaudement, à la dernière remarque, et ajouta, « C’est plutôt une écharpe pour le reste qu’il faudrait. C’est ça qu’est sensible, la pointe c’est plus comme un os. » avec un sourire amusé. L’idée le faisait sourire, et peut-être même qu’il y penserait plus tard si nécessaire !


Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


Une écharpe, c'est noté. Je te trouverais ça. - Je riais en regardant les feuilles de l'arbre se mouvoir au grès du vent. Tranquillement. Doucement. Et je soupirais. Tournant la tête sur lui je le voyais tenter de garder sa queue à distance et lui souriais. J'avais bien entendu ses excuses. - Ne t'inquiètes pas pour ça. Ce n'est rien. Juste une coupure. On est tous différent, faut seulement qu'on s'accepte. - Et je parlais bien de s'accepter entre nous. Mais le double sens de cette phrase ne me passait pas en tête. Je ne pensais pas que ça pouvait aussi bien vouloir dire de s'accepter soit-même. Je l'avais fait pourtant. Des années auparavant. J'avais simplement arrêté de m'inquiéter de ce que les autres pouvaient penser et avais accepté mes yeux pétillants jusqu'à ne plus les effacer. Qu'ils rigolent, qu'ils se moquent ou me montrent du doigt. Si je le décidais je pouvais ne plus les voir alors bien peu m'importait. Je ne disais pas être insensible, vacciné contre la stupidité humaine... ou la stupidité des homo sapiens comme certains les appelaient. Certaines fois, ça me touchaient plus que d'autres, mais ces fois-là je faisais simplement au mieux pour passer au dessus. Je pouvais désactiver mon pouvoir, rendre à mes yeux leur apparence bleutée "normale"... Mais je me forcerais. Et j'en souffrirais.

Je reprenais ses paroles à rebours parce que je les reprenais par ordre d'importance. Pourquoi? Je n'en savais vraiment rien, c'était juste comme ça et je me redressais sur mes coudes pour observer à nouveau les garçons courir et transpirer, les gouttes de sueurs salées roulant sur leur peau nue au soleil chaud. - T'as pas tort sinon, l'été ici c'est un peu mort. Y'a pas grand monde. Il se passe pas grand chose non plus à part une soirée ciné de temps en temps... On devrait aller en ville tient. On embarque Evan et on sort en ville. T'en dis quoi? - L'idée seulement me plaisait. Je ne voulais pas lui forcer la main ou même mettre en place un plan douteux pour les mettre en situation de... enfin en situation. Je voulais seulement sortir un peu de l'institut. C'était agréable et paisible, j'aimais ça, mais l'ennui n'était pas non plus ma tasse de thé et quoi que je me contentais des voir les élèves sous la douche, pouvoir observer des inconnus c'était pas mal aussi. Et si en prime on pouvait boire un verre dans le même temps... Moi je pouvais sortir quand je le voulais, je le faisais déjà mais j'étais souvent peu ou mal accompagné. Et là je me disais rendre service au diablotin. Ça le sortirait un peu de son coin sombre. Et Evan par la même occasion. Un type avec des yeux qui brillent, un type avec une queue et... un black. Ouais, fine équipe.

Je me redressais totalement, toujours assit mais maintenant en tailleur, et tournais la tête vers Kurt. - Allé, une petite virée. J'ai mon appartement à New York, on a même pas besoin de revenir ici. - Mes yeux se faisaient suppliants. Des yeux de petit chiot tout mignon. - Kurt. Virée. New York. Allé. Kurt. Allé. S'il te plait. Dit oui. Une virée. En ville. Dis oui. Kurt. Dis oui. Kurt. Dis oui... - Je m'arrêtais même plus. Je le fixais et je continuais, réutilisant et usant chacun de ces mots encore et encore jusqu'à une réaction mais sans lui laisser en placer une jusqu'à... - Oh et puis tu sais quoi. Demandons lui aussi. Evan? - Ma voix s'était intensifié en disant son nom et je tournais la tête vers les jours. - Evan! - Ma voix portait encore. Il l'entendrait. Il viendrait. Et là je me lèverais pour aller à sa rencontre, torse bombé, un sourire sur le visage entre l'aguicheur et l'amusé. Bref ma tronche habituelle. - Dis Evan, avec Kurt on discutait d'aller faire un tour en ville ce soir. J'ai mon appart pour y dormir. Qu'est-ce que t'en dis?
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert

Un sourire discret vint se percher sur la pointe des lèvres de Kurt lorsqu’Alec lui répondit et se mit à rire, un léger ricanement encore plus discret de la part de Kurt s’harmonisant avec celui du jeune homme. Les yeux ambrés de Kurt, malgré l’hologramme qui faisait de son mieux pour leur donner des teintes humaines, se posèrent sur Alec lorsqu’il tourna la tête et le regarda de lui-même et le téléporteur haussa les épaules silencieusement en l’écoutant parler de s’accepter et de leurs différences à tout un chacun. Mais même si ces mots sonnaient comme quelque chose d’encourageant, Kurt ne pouvait pas leur faire confiance, ni même leur accorder le bénéfice du doute, ces mots-là résonnaient autour de lui mais ne lui évoquaient rien. Ils ne résonnaient qu’autour de lui, pas en lui, ils ne réveillaient rien et n’agitaient rien. Le garçon se sentait tout de même à l’écart de ce genre de pensée, il ne se pensait pas digne d’y accéder et de s’y accorder. À ses yeux, ces raisonnements-là ne fonctionnaient que pour les mutants les plus chanceux qui n’avaient pas à se cacher de jour comme de nuit, que pour les mutants qui ressemblaient encore à des êtres humains ; pas aux monstres. Pas aux gens comme lui. Kurt ne répondit cependant rien et ne laissa rien entrevoir de ce qu’il pensait vis-à-vis des quelques mots lancés par Alec. Il se contenta donc de simplement hocher la tête, en évitant son regard pour ne pas prouver qu’il n’y croyait pas un seul instant, reposant celui-ci vers Evan et les autres.

Kurt hocha silencieusement la tête en l’écoutant parler, sans rien dire ni rien faire d’autre que de garder ses yeux sur le groupe de garçons au loin, jusqu’à ce qu’Alec ne mentionne Evan et que les yeux du jeune allemand ne s’écarquillent soudainement. Pouvait-il seulement refuser ? Il ne le savait même pas. L’idée ne lui déplaisait pas, en elle-même, mais l’embarras et la gêne occasionnés par le simple fait d’y penser le fit un peu plus se sentir mal à l’aise et recroqueviller sur lui-même, cette fois-ci autant métaphoriquement que physiquement, ses jambes se croisant un peu plus et ses bras se serrant contre son torse, et sa queue se serrant autour de sa taille. Mais Kurt savait que s’il refusait il regretterait et allait sans doute devoir laisser Evan sortir en ville avec Alec. Seul. Ce n’était pas qu’il ne faisait pas confiance à ce-dernier, mais simplement qu’il ne se sentait pas à l’aise de devoir rester seul dans le manoir tandis que ces deux-là s’amuseraient en dehors. Alors, prenant une courte inspiration, Kurt voulu laisser échapper un murmure, mais fut rapidement interrompu par les incessantes implorations d’Alec, la tête tourné vers lui, des yeux larges et dont il aurait simplement fallu qu’ils soient légèrement humides pour qu’on puisse être attendri et d’infinies supplications pour que le jeune allemand accepte. Une fois encore, il voulut répondre et fut interrompu entre les centaines de supplications par une nouvelle idée splendide d’Alec, demander à Evan lui-même. Le cœur du jeune mutant fit un bond dans sa poitrine et un long frisson le parcouru tout entier quand il se redressa pour regarder dans la direction d’Evan et des autres après qu’il ait été appelé par Alec et se mordillant la lèver inférieure, Kurt se sentit soudain incapable de quoi que ce soit. Figé sur place par l’embarras.  « Was machst— ...Qu’est-ce que tu fais ? Arrête ! » s'exclama Kurt en le regardant, puis Evan, puis Alec à nouveau. Kurt voulait disparaître, mais était trop embarrassé pour même penser à le faire, alors qu’il le pouvait réellement, plus rapidement que qui que ce soit. Mais trop poli et intimidé pour le faire.

Lorsqu’Evan entendit qu’on l’appelait il tourna immédiatement la tête dans la direction de ce qui était à l’origine de ce bruit, parcouru d’un frisson et d’un très léger sursaut en entendant son prénom être prononcé si fort ; lui faisant, pendant l’espace de quelques secondes, penser qu’on avait fini par le retrouver et que son séjour au manoir allait prendre fin de manière abrupte. Mais il fut immédiatement rassuré de voir que ce n’était rien de tout ça, et posa les yeux sur Alec et Kurt, leur adressant un signe de tête détendu avant de les rejoindre en trottinant. Son front légèrement couvert de sueur tout comme une partie de son t-shirt. « Yo, » lança-t-il simplement une fois qu’il les avait rejoint et avant de pouvoir demander ce qu’il se passait fut interrompu par Alec qui s’empressait de lui demander de sortir en ville avec eux. « Bah… Ouais pourquoi pas ! Tant qu’on évite de trop s’approcher de Staten Island, on devrait pas avoir de problèmes. répondit-il en tournant son regard vers Kurt, T’es d’accord Kurt ? avait-il ensuite demandé, le garçon évitant son regard silencieusement, les yeux fixés sur le sol et hochant timidement la tête avant de marmonner, Ou-ouais… Ça doit pouvoir se faire. » Evant se mit à sourire et laissa ensuite échapper un « Génial ! J’vais juste prendre une douche histoire de pas trop schlinguer et on s’retrouve dans le salon avant de partir ? — Et ferme les yeux, Alec. » avait-il taquiné en s’essuyant le front et en lui souriant.

Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


De toute façon, y'a pas de bar digne de ce nom à Staten Island. - Tu crois la statue de la liberté elle boit? Après tout elle en a le droit, elle est libre, elle. Je souriais à sa réponse positive, content de pouvoir bouger et pas seul cette fois. Kurt acceptait aussi et je sentais son hésitation mais l'ignorais. Pas par égoïsme, mais parce que je me doutais bien que dans un sens, lui forcer la main était bon pour lui. J'espérais seulement qu'il s'amuserait suffisamment pour ne pas regretter d'être sorti de sa grotte. Evan voulait aller se doucher avant et j'acquiesçais en souriant et lui emboîtant le pas. - Bah je te suis du coup. - « Et ferme les yeux, Alec. » - Non mais... - Mais non, je montais pas pour ça en plus! - Non mais je... Oh eh! Je vois à travers mes paupières hein! - Si ça devait taquiner, alors autant sortir le grand jeu. Je me tournais une dernière fois sur Kurt. - Et pas de désistement monsieur Diablo. - Et je suivais Evan vers le manoir, avant de revenir récupérer ma chemise pour repartir à la suite du black. - Non mais je montais pas pour ça en plus.. - Et de pas vraiment gêné mais un peu quand même, mon regard passait à amusé. - Mais puisque c'est proposé si gentiment, surtout montre moi ton plus beau profil.

Je laissais Evan dans le couloir et rejoignais ma chambre pendant qu'il rejoignait la sienne. Par réflexe je jetais un œil à travers le mur pour voir la chambre vide de Warren puis tombais les vêtements pour rejoindre ma propre douche. Se pavaner torse-nu dans le parc était une chose, retourner en ville en était une autre et j'avais sué durant mon escapade universitaire de l'après-midi. J'avais besoin de me laver de toute cette pollution... pour mieux retourner dedans. Enfin bref, ne discutons pas la logique, apprécions seulement cette douche. J'enfilais une tenue plus adéquate, à savoir le même type de vêtements mais en plus foncé, et rejoignais les garçons en bas. Aussitôt tous présents et prêts, on rejoignait le garage et on montait en voiture. Ma voiture. Je ne voyais pas Kurt nous téléporter jusque là-bas, et puis une balade en voiture c'était toujours agréable, non? Promis je conduis bien. Je démarrais, le moteur de la Mustang faisant son bruit caractéristique et vibrant, et nous voilà parti. - On va laisser la voiture chez moi et puis de là on pourra se trouver un coin sympa. - Chez moi ouais. Je ne suis pas sûr de leur avoir jamais parlé de là où j'habitais. En même temps pourquoi je l'aurais fait?

Parce que oui, quand on vit dans le penthouse d'un immeuble en bordure de Central Park, on a forcément un parking privé avec. Enfin j'y vivais plus vraiment. Alors disons plutôt "quand on possède". J'étais pas du genre à me pavaner avec mon argent, mais j'appréciais toujours la tronche des gens qui découvraient cet endroit. C'était amusant à voir. Pour autant nous n'étions pas monté, ils n'avaient vu que l'immeuble, et aussitôt la voiture garée nous étions remontés dans la rue. Avec le temps que j'avais réellement vécu ici, je connaissais tous les bars sympa aux alentours... et surtout ceux qui ne nous refouleraient pas pour yeux qui brillent ou queue trop pointue. - Ok, on a... un bar un peu rustique par là, qu'est sympa. Et on a aussi un truc un peu plus moderne par ici, qu'est sympa aussi. - A savoir un bar/boite de nuit mais à cette heure-ci ça devait être un peu plus calme qu'en pleine nuit. Parce qu'en pleine nuit... - Et on trouvera certainement de quoi manger autour. - En même temps on était pas dans le dernier coin de péquenauds de l’Amérique. - Alors les garçons, où on va? - Moi tout m'irait, je suivrais leur avis. A la majorité.
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert
Les deux garçons se mirent à sourire à son commentaire à propos de Staten Island, et Evan hocha la tête en ricanant. « Tu dis ça parce que t’y vivais pas, tu connais mal Staten. » avait-il ajouté, son sourire toujours perché sur les lèvres. « M’enfin, de toute façon on peut pas y r’tourner sans être dans une merde monumentale. » continua-t-il en haussant les épaules avant de se mettre à rire aux remarques d’Alec. « Force-toi à pas regarder à travers alors ! » lui lança-t-il sur un air tout aussi taquin. Kurt roula des yeux et hocha la tête à la remarque d’Alec avant de le regarder partir avec Evan, ce qui ne le laissait pas indifférent et légèrement inquiet autant que jaloux, « Ja, ja… » Cependant qu’il prétendait ne pas réagir en se faisant appeler Diablo, Kurt ne put s’empêcher de froncer les sourcils lorsqu’ils furent assez à l’écart, le surnom ne lui plaisait pas. Il lui rappelait ce à  quoi il ressemblait, et non seulement cela le mettait mal à l’aise, mais il le trouvait aussi assez insultant. Cela dit, il ne pouvait pas tellement en tenir rigueur à Alec, qui n’avait certainement pas dit ça pour être mauvais, et même s’il avait maintenant une désagréable boule dans le creux de l’estomac, Kurt prit une grande inspiration et s’en alla les attendre là où ils l’avaient décidés. Evan quant à lui, ne pouvait s’empêcher de rire et de sourire aux remarques d’Alec, lui répondant sur le même ton sans gêne et sans pudeur, « Evidemment, pas du tout pour tout ça. avait-il commencé, en agitant une main en face de lui, se désignant ; il fit cliquer sa langue et continua, Tu peux toujours rêver. » avait-il conclu en disparaissant dans sa chambre pour aller prendre cette douche.

Kurt, pendant ce temps, se retrouvait seul. À les attendre, sans trop savoir où se mettre et sans trop savoir quoi faire pendant qu’ils n’étaient pas encore là. Bêtement, il attendait debout dans le hall, le dos timidement et maladroitement appuyé contre un mur, les mains dans les poches et les pieds serrés l’un contre l’autre, à regarder sur les côtés de temps à autre, chaque fois qu’il entendait des bruits de pas, espérant que ce soit Evan, ou Alec. Quoiqu’il aurait préféré qu’Evan soit le premier à venir le rejoindre, simplement parce qu’il se sentait naturellement plus à l’aise avec Evan qu’avec un autre, d’une façon qu’il était incapable d’expliquer, mais qui était bien réelle. D’autant qu’Alec, plus que d’autres, même si tous les autres lui faisaient cet effet, le mettait mal à l’aise et sa mutation n’aidait absolument pas dans ce genre de cas. Aussi timide et gêné qu’il fût, Kurt se sentait encore plus vulnérable en la présence de celui-ci que des autres, simplement parce que ses yeux voyaient au-delà de ce que des yeux normaux pouvait. Et même s’il savait que l’inducteur le protégeait de révéler sa véritable apparence, il n’était jamais à l’abri d’une faille ou d’un quelconque bug qui montrerait qui il était vraiment aux autres ; cette simple peur le hantait constamment, mais encore plus aux côté d’Alec. Et le simple fait d’y penser alors qu’il les attendait n’était d’aucune aide, pire encore, l’idée le rendait plus angoissé qu’il ne l’était plus tôt et il se mettait déjà à paniquer bêtement et intérieurement, la respiration légèrement saccadée et le corps tout entier contracté par la frayeur. Mais fort heureusement pour lui, Evan fut le premier des deux à revenir, faisant naître un large sourire rassuré et tout à coup plus détendu sur le visage de Kurt qui s’empressa de se redresser de contre le mur, et fit les quelques pas suffisants pour le rejoindre. Quand Alec vint les rejoindre à son tour et qu’ils se dirigèrent ensembles jusqu’au garage, Kurt resta assez silencieux, comme à son habitude, tandis qu’Evan ne put s’empêcher d’une autre remarque quand ils découvrirent tous les deux la voiture du jeune homme. « Tu compenses pour quelque chose ou bien t’as juste tellement à gaspiller que tu sais plus quoi en faire ? » Kurt se mit à sourire à la remarque mais lui donna un léger coup de coude, d’un air de dire « Sois sympa avec lui. »

Il y eut sorte d’émerveillement étouffé dans leurs yeux lorsqu’ils découvrirent l’immeuble, et surtout son parking, où vivait Alec. Evan, qui faisait mine de ne pas être impressionné, était en fait celui qui l’était le plus. Kurt s’était finalement habitué aux grandeurs extravagantes des américains et le temps qu’il avait passé au manoir dans son propre monde avait beaucoup aidé à l’habituer à ce genre de choses, quand bien même il l’était malgré tout. Evan, lui, au contraire, était loin d’être habitué à ce genre de chose, il avait grandi et vécu dans des endroits beaucoup plus modestes ; pour lui, l’argent était une rareté, pas quelque chose d’aussi abondant que ça avait l’air d’être pour Alec, et pour ceux qui vivaient encore à l’X-Mansion et qui n’étaient pas affectés le moins du monde par le gigantisme de l’endroit. Presque immédiatement après qu’Alec ait terminé de parler, Evan s’imposa dans la discussion, « Euh… Un bar j’suis pas sûr. Parce que vous avez p’t’être tous les deux 21 ans, mais pas moi. J’viens à peine d’en avoir 20, donc s’ils card, c’est mort pour moi, hein. les yeux de Kurt se posèrent un moment sur lui, un sourire presque moqueur et prétentieux se glissant sur ses lèvres l’espace de quelques secondes, et s’il avait été aussi bavard et extraverti qu’eux deux, il ne se serait sans doute pas ménagé de lui lancer une vanne à son tour, pour maintenir ce climat d’amusement entre eux. Mais plutôt, Kurt haussa les épaules avant de répondre, « T’es pas obligé de boire de l’alcool, tu sais ? —Ouais, mais c’est moins marrant, du coup. Evan garda une mine légèrement agacée avant de s’admettre vaincu, quoique pourtant quand même combattif et têtu, Bon d’accord, ton p’tit bar rustique, mais on y reste seulement si j’peux boire aussi ! Kurt se mit à ricaner, hocha la tête et reposa ses yeux sur Alec, ou plutôt dans sa direction, son manque de confiance en lui refaisant surface immédiatement, Moi ça m’va, qu’est-ce que t’en dis Goldeneye ? »

Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


Lorsque Evan intervenait je fronçais les sourcils avant qu'un sourire taquin ne me prenne. - Alors on sort avec un bébé ce soir? Cooool. - Mais le problème restait entier et mon cerveau cogitait. Mon cerveau était trop bon pour cogiter, aussi bon que mes yeux pour voir. On devait pouvoir trouver une solution à ce minuscule problème. - « T’es pas obligé de boire de l’alcool, tu sais ? » - Je levais un doigt moralisateur. - « Ouais, mais c’est moins marrant, du coup. » - J'acquiesçais énergiquement. - J'suis avec le bébé sur ce coup. - Et finalement le verdict était rendu. Le rustique. Kurt était partant aussi et je complétais ce vote démocratique. - J'en dis que je vais soudoyer le barman. En route compagnons! - Et je faisais le premier pas de notre looong périple de deux cent mètres. J'avais tout de même failli trébucher, qu'on vienne pas me dire que les quêtes sont sans dangers! Les avenues à proximité de Central park étaient pour le moins riches, propres. Bref ça en jette. Mais si on regardait bien... Le moment venu je tournais dans une rue sécante Et m'arrêtait devant une devanture de bois et de verre. - C'est un vieil établissement. Je l'ai vu en passant un jour... - A travers les murs, oui. Enfin bref, peu importe.

Je poussais la porte et l'odeur du bois saisissait mes narines. Ce n'était pas étouffant mais on sentait immédiatement la différence avec l'extérieur. L'endroit n'était pas bien grand. En fait l'entrée était plutôt étroite. Le comptoirs apparaissait immédiatement sur la gauche et se poursuivait sur quatre mètres avant de s'arrêter. L'espace entre le comptoir et le mur était équivalent à un large couloir, agrémenté de tables carrées collées au mur. Au bout du comptoir l'espace utilisable prenait toute la largeur de la salle, de quoi respirer un peu, et plusieurs tables étaient installées. Enfin, le fond de la salle était constitué de deux banquettes en vieux cuir séparées par une structure en bois. A travers le mur je pouvais observer une arrière boutique de prêt à portée franchement pas ordonné et au dessus des appartements. Je faisais immédiatement signe au barman qui se rapprochait et même s'il fixait un instant mes yeux, il ne disait rien. Je ne voyais même pas son cœur battre plus vite. Oui je pouvais voir ça, et il n'était pas nerveux. C'était une cinquantenaire, un torchon sur l'épaule, un verre dans une main. Son regard passait sur nous trois et je brisais ses observations. - Bonjour! On voudrait un pichet de bière, s'il vous plait. - Il me regardait un instant et mon sourire s'agrandissait. Ce n'était pas une façon de cacher une quelconque nervosité, j'étais juste comme ça. Il acquiesçait. - « Installez-vous, je vous apporte ça. »

Mon visage arborait un air satisfait lorsqu'il s'éloignait et que je me retournais vers les garçons. - Dans le doute si on te demande, t'es majeur depuis trois jours et t'as oublié tes papiers à la maison. - Non sens, personne ne lui demanderait rien. J'avais de quoi acheter le silence du barman mais je misais sur son âge pour qu'il nous laisse tranquille. Les jeunes auraient joué le règlement à la lettre, mais un homme de cet âge, avec son expérience, qu'est-ce qu'il en avait à faire. On était juste trois jeunes gars qui voulaient boire un verre, il avait certainement fait pire dans sa jeunesse. Kurt s'était déjà lancé vers les banquettes et lorsque j'arrivais il était déjà assis et tout content. Je faisais glisser mon téléphone sur la table et me glissais sur la banquette, en face de Kurt. Le barman arrivait, un pichet bien plein et trois grands verres vides sur son plateau et nous donnait le tout. - Merci beaucoup! - Le moment de payer viendrait avant de partir, pour l'heure c'était le moment de servir et je me dévouais à la tâche avant de prendre mon verre. - Ok joyeux compagnons, santé!
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert
Les remarques d’Alec sur l’âge d’Evan firent sourire Kurt qui préféra ne pas surenchérir sur ces taquineries, pour l’instant en tout cas, alors que le principal concerné ne faisait que dodeliner de la tête en roulant des yeux, croisant les bras contre son torse avant d’ajouter, « Le bébé il peut toujours te latter, Super-Voyeur, prends pas trop la confiance. » des airs de fierté et d’amusement glissés sur son visage. Et tandis qu’ils avaient finalement décidés de s’accorder et d’approuver mutuellement leur destination, Kurt et Evan emboîtèrent le pas d’Alec, sans trop parler et sans trop rien dire de plus, tandis qu’il les y conduisait. À part pour un court instant où Kurt s’était mis à marmonner à Evan, pour essayer de lui faire admettre que d’une certaine façon c’était assez mignon qu’on le considère comme un bébé ; mais ça n’alla pas bien loin. Plus fort, cette fois, pour qu’Alec l’entende, Kurt rattrapa Alec de quelques pas, et demanda ; « Vieux comment ? Parce que si c’est sale et délabré, je suis pas sûr que ça vaille tellement le coup. Evan lui tapota l’épaule, en ricanant, —Et bah alors ? M’sieur Nightcrawler a peur d’un peu de poussière ? T’es pas censé être le fils d’un démon ? » Kurt plissa les yeux en le regardant un instant, laissa échapper une petite grimace puis rentra, comme lui, en suivant Alec. L’odeur assez forte du bois se glissa assez rapidement dans les narines de Kurt qui eut un très léger mouvement de recul, avant de s’y habituer assez vite. Tandis qu’Evan semblait plus concentré à garder une certaine proximité avec Alec tout en restant assez éloigné du barman et de son comptoir, comme s’il se disait que ça lui éviterait de se faire remarquer, Kurt s’était empressé de regarder tout autour de lui ; comme un vieux réflexe pour connaître l’endroit par cœur et être capable de se téléporter autant dedans que dehors. Habitude qui avait été renforcée et empirée par son temps aux côtés d’Apocalypse, et par la même occasion, lui avait permis d’immédiatement repérer l’endroit idéal pour s’asseoir.

« J’suis majeur, c’pas ça le problème. » fit remarquer Evan en hochant malgré tout la tête aux recommandations d’Alec. Kurt, lui, était déjà longtemps parti s’asseoir, à peine quelques secondes après que le barman le leur avait dit, comme s’il était pressé et comme pour éviter que ne leur vole pas cette place qu’il savait être parfaite – l’un des avantages de cette conscience spatiale. Il trouvait toujours le parfait endroit pour s’asseoir, s’allonger, ou se tenir pour ne pas être mal à l’aise, pour ne pas avoir trop chaud, ni trop froid. C’était instinctif, c’était mécanique et automatique. Et surtout, c’était infaillible. Et de là où il était, Kurt avait une vue imprenable sur tout son environnement, y compris Alec, Evan et le barman et son comptoir, ainsi que tout ce qui les entourait. Et assez bizarrement, être comme ça en dehors de l’institut semblait lui faire du bien, il avait l’air plus détendu, et moins sur la défensive, moins à chercher de se cacher ou d’éviter le regard des autres, mais sans doute simplement parce qu’ils étaient dans un comité incroyablement restreint et qu’il faisait suffisamment confiance à Evan pour ne pas avoir à s’en faire, en tout cas pour le moment. Et puis, dans tous les cas, il pourrait toujours se téléporter de retour au manoir si jamais il se retrouvait à paniquer d’être confronté à une situation terriblement désagréable pour lui. Et quand ils furent tous finalement assis et que le barman arrivait enfin avec ce grand pichet et ces grands verres Evan eut un moment d’hésitation, qui se transforma ensuite en un regard lancé à Kurt, puis une question ; « T’es sûr Kurt ? le plus renfermé des trois se mit à sourire,  et ajouta Je suis allemand, Evan. Si y a bien quelque chose qu’on sait faire correctement, c’est boire, inquiètes-toi pour Alec ou toi-même. » Et sans se faire attendre, Kurt attrapa son verre remplit et le leva en même temps qu’Alec, rejoignant ses mots d’un « Prost! » dans sa bonne vieille langue natale avant de vider son verre cul-sec, sous le regard médusé d’Evan, qui ne put s’empêcher de sourire.

Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


Kurt suivait le mouvement et prenait son verre. A son top je portais le mien à mes lèvres, le vidant d'une traite de la même façon, une goutte fuyarde roulant le long de mon menton. - Et moi je suis brit', je suis génétiquement conçu pour boire. - Je posais mon verre vide sur la table et posais mon regard sur Evan, essuyant la goutte avant qu'elle n'aille s'écraser sur mes vêtements. - Allez Evan, fait pas ton timide. - Je désignais son verre jusqu'à ce qu'il le prenne et c'est sous mon regard satisfait qu'il le portait à ses lèvres. Je tapais doucement sur la table au rythme de ses gorgées et lorsque la dernière goutte finissait dans sa gorge j'applaudissais. - Voilà! Très bien ça! - Je regardais tout ces verres vides, feintais l'hésitation, et concluais. - Encore! - Et je resservais tout ce petit monde jusqu'à frôler le fond du pichet. Je ne m'en inquiétais pas pour autant, j'avais vu le barman qui avait vu lui-même la pénurie sur cette table. Je faisais à nouveau glisser les verres vers les autres et buvait une gorgée du mien. Pas de vidage immédiat cette fois, on était pas pressés non plus. Mon regard venait à nouveau se poser sur Evan, un allé-retour à Kurt. - Tu survivras, ça va? - Non parce que faudrait pas qu'il se soit rendu malade quand même.

Je tournais distraitement la tête vers la salle et observais rapidement les quelques personnes qui s'y trouvaient, inspirant avant de bloquer les mots qui allaient sortir. Je prenais mon téléphone, lançais un regard rapide aux garçons, et écrivais quelques mots que je ne voulais pas vraiment prononcer. Je voulais les dire. Je ne voulais juste pas que quelqu'un les entende. Je ne voulais pas plus jeter un vent de malaise sur ce début de soirée. Ils avaient l'habitude, je le savais, mais je n'avais pas besoin de miser sur ça pour me laisser aller. Je verrouillais l'écran, posant l'antre de mes sombres pensées sur la table tout en forçant un sourire vers les garçons alors que mon ventre se tordait de frustration. - Bon! Un jeu! - Autant noyer le poisson, ça m'occuperait l'esprit. - Ok, le "je n'ai jamais". On dit "Je n'ai jamais fait quelque chose" et celui qui a déjà fait doit boire. - Meilleur jeu pour découvrir des choses et des personnes. J'en avais pas mal abusé à Londres, parfois à mon désavantage d'ailleurs. Il faut dire que je découvrais déjà les gens, alors autant les connaitre un peu mieux. Parce que finalement, Kurt comme Evan, je ne les connaissais pas tant que ça. De loin, de nom. On avait déjà discuté vaguement sans jamais vraiment révéler quoi que ce soit. C'était peut être un choix cela dit, mais à être là ensemble... - Je commence. Je n'ai jamais... pris de bain de minuit. - Avec tout ce que ça pouvait comporter. Et voilà mon verre qui rejoignais mes lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3038-der-nightcrawler#57697
Watch an' chill.
Rp ouvert
Une autre grimace amusée se glissa sur le visage de Kurt lorsqu’Alec imita son mouvement et avala cul-sec le contenu de son verre et commenta ensuite. « Tu fais pas le poids contre le Deutschland. Même si c’est pas une compétition. » avait rapidement répondu Kurt, un sourire en coin sur le visage. Evan, par contre, n’avait pas l’air d’être intéressé comme eux à l’idée de s’enfiler un verre tout entier d’un coup. Grommelant à voix basse, innocemment, et simplement pour signifier son manque d’envie ; il le fit malgré tout. Encouragé par l’insistance d’Alec qui frappait en rythme sur la table à chacune de ses gorgées, le faisant manquer de s’étouffer la première fois. Kurt, lui, avait rejoint l’enthousiasme d’Alec en se mettant à sourire et en l’incitant à le faire à coup d’encouragements vocaux tout autant que l’étaient les rythmes d’Alec. Lorsqu’ils eurent tous vidés leurs verres et qu’Alec décida de re-remplir leurs verres, Kurt secoua légèrement la tête, mais pas d’agacement, et ne l’en empêcha absolument pas. Il ne dirait jamais pour des choses aussi futiles lorsqu’il était en mesure d’enfin pouvoir se détendre, être à l’aise et enfin s’amuser un peu ; même dans des circonstances comme celles-ci, aussi inhabituelles et peu communes étaient-elles pour le jeune mutant. Un ricanement s’échappa de Kurt lorsqu’il entendit Alec demander à Evan s’il allait survivre et qu’il remarqua que ce-dernier resta silencieux pendant un court moment, les yeux un tantinet dans le vide, comme s’il avait l’air de se retenir ; au vu des circonstances, c’était soit de vomir, soit de roter bruyamment dans le bar. L’une comme l’autre, des choses que personne n’aurait voulues. « Ouais, ouais. J’pas l’habitude, c’est tout… »

Kurt garda son regard fixé sur Evan qui avait l’air de se remettre incroyablement lentement de ce qu’il venait de faire, les sourcils légèrement froncés et le regard immobile ; une très légère inquiétude glissée sur son visage mais qui s’effaça rapidement lorsqu’il fut assuré que tout allait bien et que l’estomac d’Evan n’était pas trop retourné. Se redressant sur son siège lorsqu’Alec reprit la parole, légèrement surpris parce qu’il avait bêtement fini par partiellement oublier la présence de celui-ci avec eux. L’idée plaisait aux deux garçons, qui se doutaient bien que c’était une façon de faire un peu plus connaissance sans avoir l’air idiot à se poser tout un tas de questions. « Oh, you’re in for trouble, white boy. » avait ensuite lancé Evan après qu’Alec eut expliqué les règles de son petit jeu. Sans nécessairement parler de lui-même, parce qu’il n’était pas spécialement quelqu’un d’extraordinairement téméraire ou d’insouciant. Car dès lors qu’Alec eut lancé cette première question, Kurt se mit à afficher un très léger sourire qui laissait deviner énormément de choses. Plissant les yeux un instant et regardant d’abord Alec, puis Evan et de nouveau Alec –qui buvait déjà une gorgée-, il demanda « Est-ce que ça compte si c’était pas dans cette dimension ? » Evan se redressa sur son siège, presque offusqué par ce que Kurt demandait, quoi-qu’amusé autant que surpris de découvrir qu’il l’avait déjà fait aussi, et l’interrompit avant qu’il n’ait le temps de reprendre la parole, « Évidemment que ça compte, tu l’as quand même fait ! » Kurt roula simplement des yeux et s’enfila une gorgée sans rien dire d’autre. Evan, lui, n’avala rien ; absolument honnête dans son immobilisme.
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Watch an' chill.
Rp ouvert


« Oh, you’re in for trouble, white boy. » - Mon sourire se faisait extrêmement malicieux alors qu'Evan commentait. Des problèmes peut être pas, des révélations croustillantes en revanche... Je balançais la première question et Kurt hésitait. - « Est-ce que ça compte si c’était pas dans cette dimension ? » - Evan répondait du tac au tac, juste avant que je n'ajoute mon grain de sel. - Peu importe où, ouais. Tu l'as fait, tu bois. - Je regardais Kurt porter son verre à ses lèvres, un sourire sur mon visage et tournais mon regard pour croiser celui d'Evan qui demeurait immobile. Je haussais les épaules et buvais une gorgée machinalement alors qu'il ne me lâchait pas des yeux. Sa posture changeait, il s'avachissait légèrement, me fixait d'un regard étrange, comme langoureux. Et lorsqu'il passait sa langue lentement sur sa lèvre, je me redressais d'un sursaut presque discret, détournant mon regard pour le poser sur Kurt. - Ok, Kurt, à toi! - Je jetais rapidement un œil à Evan qui n'avait pas changé de posture et qui affichait en fait maintenant un regard pour le moins... chaud. J'irais pas jusqu'à dire lubrique, mais c'était suffisant pour me faire froncer les sourcils. Bizarre. Pas désagréable, mais bizarre.

Kurt avait trouvé et énonçait à haute voix. - « Je n'ai jamais été menotté! » - Je posais mon regard sur lui alors qu'il buvait une gorgée. Ma bouche s'entrouvrait légèrement pendant que mon cerveau pensait à deux choses en même temps: Dans quelle circonstances? Et est-ce que je buvais ou non. - Je te connaissais pas comme ça. - Avais-je dis en souriant avant de boire moi-même une gorgée. - Alors que moi, c'est pas vraiment étonnant. - Bah quoi? Il avait suffi d'un peu d'alcool, de la bonne personne et d'un peu de curiosité. Résultat des courses? Nu, pieds et mains menottés aux montants du lit, retrouvé par la femme de ménage de l’hôtel. Ma partenaire n'avait même pas eu la décence de me couvrir avant de partir. Heureusement que je n'avais pas d'argent sur moi parce qu'encore elle m'aurait volé. Ça avait été l'une de mes premières nuits à New York et je dois dire que j'avais pas été déçu. Bon certes, ça avait été relativement problématique, vis à vis de l’hôtel, et j'étais pas spécialement fan mais bon, ça me donnait une raison de boire. Je posais mon verre sur la table en souriant.

Quelque chose remontait le long de ma jambe. Je posais mon regard sur Evan. Son pied. Il remontait le long de mon mollet et accentuait la pression sur ma cuisse. Je restais immobile, comme figé même si mon sourire de façade demeurait sur mon visage. Un frisson courait le long de mon dos alors qu'une pression commençait à se faisait sentir depuis l'intérieur de mon jean. Il continuait doucement de monter et je n'osais pas bouger. - Alors, heeu.. Evan? A toi. - Un sourire joueur étirait ses lèvres. - « Je n'ai jamais voulu qu'on me fasse une fouille au corps dans le détail. » - A ces mots il venait appuyer sur mon entre jambe et je bondissais presque sur la banquette. - Je... Je vais nous chercher des trucs à grignoter! Bougez pas. - Je glissais sur la banquette et me levais pour m'éloigner de quelques pas, revenir boire une gorgée et repartir en quête de conneries à grignoter. C'est pas que c'était gênant, c'est juste que... Bon si en fait, c'était un peu gênant.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Watch an' chill. || Rp ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?
» A coeur ouvert => Pierrick !
» Un entrainement au sabre ( ouvert )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: funtown :: can't get enough :: days of future past-