Partagez | .
 

 scar •• la voûte céleste avec le macadam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

Scarlett "Scar" Holmes
I want to go to Marz where Green Rivers flow
And your Sweet Sixteen is waiting for you after the show


Identité
Nom et Prénom : Scarlett Holmes. Alias : Scar est le surnom le plus courant, que sa famille et ses amis lui donnent. Âge : 24 ans. Lieu de naissance & nationalité : Née à Washington, américaine. Métier : Étudiante en sciences politiques le jour, elle est également bassiste pour un groupe de rock, Wise Battle, qui fait fureur sur la scène underground new-yorkaise. Statut civil : Célibataire, elle est la parfaite représentation d'une jeunesse libre et débridée. Orientation sexuelle : Elle ne se met pas d'étiquette, elle veut vivre ses belles années sans barrière. Particularités : Outre son bon niveau d'éducation, et sa musicalité innée, Scar est également dotée du don de détection, bien qu'elle l'ignore encore. Lorsqu'elle le réalisera, elle pourra apprendre à détecter les mutants, et les localiser. Bientôt, et avec un peu de contrôle, elle pourra aussi connaître la classe de leur mutation, et avec encore plus d'entraînement, elle sera capable de savoir quel pouvoir ils possèdent, en plus de la classe correspondante. Affiliation : Neutre, elle n'est loyale qu'à sa famille.

Interview
Êtes-vous pour ou contre la Loi de Recensement des Mutants ? Pourquoi ? Si vous êtes un Mutant, avez-vous décidé de vous recenser ?  Oui et non. Il y a des mutants terrifiants, et les récents attentats ont beaucoup affecté Scarlett. Elle a failli perdre l'un de ses meilleurs amis, et le chanteur de son groupe de musique. Pourtant, elle sait que ces attaques ne sont pas le reflet de toute l'espèce mutante, et qu'il s'agit pour beaucoup d'une évolution qu'ils ne contrôlent pas, qu'ils n'ont pas choisi, et qu'ils n'utilisent pas pour faire le mal. Néanmoins, l'idée qu'ils soient surveillés et recensés la rassure, c'est vrai. Elle ignore encore qu'elle-même est une mutante, elle ne songe donc pas à se recenser.
Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ? Ils sont un rempart nécessaire. Ceci dit, être un héros ne se résume pas à avoir des super-pouvoirs. Policiers, médecins, pompiers, tant de héros ordinaires, tout aussi importants pour les civils comme elle. Malgré tout, les menaces aliens et surnaturelles se multipliant, les superhéros sont, comme elle le répète quand on lui pose la question, une nécessité pour continuer à vivre à peu près normalement.
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Scar ignore qu'elle est une mutante. Elle n'a donc pas encore eu de réaction paniquée, et n'a pas encore hésité à prévenir ses proches du pouvoir qu'elle possède. Elle voit pourtant bien que certains individus, croisés au hasard dans la rue, lui apparaissent troubles. Comme si ils résonnaient à une fréquence différente. Leurs visages, leurs corps, sont brouillés. Et un éclat bizarre émane d'eux - mais c'est temporaire, il suffit qu'elle cligne plusieurs fois des yeux pour que l'effet se dissipe. A l'heure actuelle, Scar craint plus d'avoir une tumeur au cerveau ou des migraines optiques chroniques, qu'elle ne conçoit d'être mutante.
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Les sciences politiques, c'est une passion qu'elle n'aurait jamais soupçonné avoir. Mais le fonctionnement de la politique, les failles et les forces, du système fédéral américain mais également des régimes européens, ça l'intéresse énormément. Elle se voit déjà grimper dans la hiérarchie socio-politique, décrocher un stage à Washington - même si cela signifierait s'éloigner de sa famille. Autant dire que son cursus lui plaît énormément. A côté de cela, elle est également bassiste pour Wise Battle, groupe de rock underground qui s'est fait un joli nom dans les petits bars et salles de concerts du monde nocturne de New-York. C'est un exutoire dont elle a besoin, et qui lui apporte cette dose de créativité, de musicalité, de folie, qui manque à ses études.


Biographie
home is where the holmes are
Scarlett avait la paume posée sur la vitre de leur modeste maison. Sa mère avait tiré les rideaux, mais la petite fille les avait écartés pour voir ce qu'il se passait au-dehors. Les diodes bleues et rouges s'allumaient par intermittence, donnant à la nuit un sentiment de post-catastrophe. Quand le coup de feu a déjà été tiré, et que la police vient pour s'assurer que tout le monde est bien mort. Ce soir, personne n'est mort – personne d'autre. Scar colle son front, elle observe son père. Il a des menottes qui lui enserrent les poignets. Elle grimace. Elle ne comprend pas pourquoi on le lui enlève, pourquoi il s'en va. Sa mère lui avait bien interdit de sortir, pourtant elle n'en fait qu'à sa tête, et elle quitte son poste d'observation pour dévaler l'allée du jardin. Elizabeth l'aperçoit, alors qu'elle a encore les épaules tremblantes en parlant à un inspecteur. Sa voix fatiguée se réveille pour interpeller sa fille. « Scar! You stop right there! » Mais la petite, du haut de ses trois ans, n'en a rien à faire. Elle ne veut pas que son père s'en aille. Elle ne comprend pas pourquoi il doit s'en aller.

Devant la voiture de police, elle s'arrête. Il a beau être menotté, il n'est toujours pas entré dans la voiture. Il a vu sa fille arriver, et il a fait un peu de résistance. Il veut la voir une dernière fois. Scarlett lève la tête pour le voir mais il s'accroupit, alors ça lui fait moins mal au cou. Elle jette ses petits bras autour du cou de son père. « It's alright, kiddo. You'll be just fine with your mom. » Elle le serre plus fort, puis elle s'éloigne un peu. Ses yeux pleurent. « But da-daddy... why do you have to go? » Sa plainte est entrecoupée de hoquets. Il fait un mince sourire, le genre de sourire triste qu'elle ne lui connaît pas. « I did some bad things, according to these gentlemen, murmure-t-il. But don't listen to what they say, to what your mom tells you. I've been saving the world in secret. » Scar ne comprend pas. Elle voudrait lui demander d'expliquer, mais une forte poigne l'attrape par la taille, l'éloigne de son père. Elle se débat, même en reconnaissant l'odeur, la voix de sa mère, elle se débat parce qu'elle ne veut pas que leur famille soit brisée comme ça, elle ne veut pas perdre son papa. Il est invité à monter dans la voiture. Il abdique. Elle le regarde partir et elle pleure comme jamais elle n'a pleuré.

___________________________________

Scarlett n'aime pas vraiment sa nouvelle famille. Elle n'aime pas son beau-père et son sourire pataud, ses bonnes intentions, ses gestes d'affection. Elle n'aime pas voir sa mère heureuse sans son père. Elle n'aime pas que sa nouvelle sœur, Maggie, fasse autant d'efforts pour l'intégrer au reste des Holmes. Elle n'aime pas ce wannabe de grand frère qui cherche à la protéger de tout et rien. Leur modeste maison lui manque. Le rire puissant de son père, ses œufs au bacon, sa barbe toute rugueuse quand il lui faisait un bisou de bonne nuit, tout ça lui manque. Elle ne sait toujours pas pourquoi il a dû partir. Il sauvait le monde, racontait-il. Elle aurait préféré qu'il reste plutôt à la maison.

Elizabeth s'approche de sa fille alors qu'elle gribouille sur une feuille de papier. On lui a demandé, à l'école, de dessiner ses sentiments. Autant dire qu'elle en a gros sur la patate. « Honey? » Elle ne lève pas les yeux vers sa mère. Elle est en colère, elle est toujours en colère depuis qu'elles ont déménagé ici. Elizabeth s'assied quand même près d'elle, et replace une mèche de cheveux à sa fille. Scar secoue la tête. Fiche-moi la paix, ça veut dire. « I need to talk to you about something... » commence sa mère. Intéressée, mais sans vouloir le montrer, Scar gribouille moins vite, et jette des petits coups d’œil à Lizzie. Elle la voit caresser son ventre, presque sans s'en rendre compte. Le petit cœur de Scarlett fait boum trop vite. Non, non, non. « You're gonna have two baby brothers, honey. » Elle lâche son crayon et elle se lève ; ça n'a rien d'inquiétant, vraiment, vu sa petite taille, mais le symbole est fort. Elizabeth pince les lèvres. « I don't want any brothers! I want daddy! » Sa voix part dans les aigus mais elle s'en fiche. Elle a les larmes au bord des paupières mais elle s'en fiche. « Why do we have to live here? I hate them! Keegan, Maggie, Lea, Charles! » Sur ces mots, Elizabeth se lève à son tour, et c'est beaucoup plus impressionnant. Elle pleure aussi. C'est si rare, pour Scarlett, de la voir pleurer. « Now you listen to me. I love Charles. I love Keeg. I love Maggie and Lea. » Elle pose la main sur son ventre. « I love these two as well. And I love you, Scar. This is our family now. This is where we belong. » Elles se regardent. Scar a les traits serrés, elle a envie de taper quelque chose. « Understood? » Elle ne répond rien, alors sa mère se répète, plus fort. La petite fille a un sursaut. Elle ne quitte pas Elizabeth des yeux pour autant. Elle ne veut pas paraître faible. Son père ne serait pas content, si elle pliait devant quelqu'un – même devant sa propre mère. « Yes. I understand. » fait la jeune fille entre ses dents. Elle se rassied, retourne à ses dessins. Lizzie reste là quelques secondes, à regarder Scar gribouiller plus fort, du noir et du rouge et sa colère sur le papier. Elle ferme les yeux, espère que le mal, que le meurtre n'est pas une question de génétique, et quitte la pièce.

___________________________________

Les doigts de Scarlett grattent les cordes avec frénésie. La nuit est chaude au sein du bar dans lequel elle se trouve, et l'ambiance l'électrise. Elle secoue la tête de gauche à droite, emportée par le son, par les voix, et elle joue comme si c'était sa dernière fois. La sueur coule sur son dos, sur son front, ils sont serrés ici, dans cette station de métro abandonnée, et réaménagée en club underground. L'excitation la transporte. Elle se fiche de tout et elle pourrait jouer jusqu'à perdre ses doigts. Elle se sent invincible. Le morceau touche hélas à sa fin, alors elle aborde les derniers accords, elle lance un regard de braise au chanteur de leur groupe – pour la scène, pour le spectacle – et ils finissent sous un tonnerre d'applaudissements et de hurlements.

Scar ôte la bandoulière de sa basse, et range l'instrument dans son étui, qu'elle glisse dans la pièce réservée au groupe. Ils ont bien joué. Maintenant, elle peut peut-être profiter de sa soirée et d'une bonne bière. Elle fend la foule, une main se pose sur son épaule. Maggie. C'est la première fois que sa sœur vient la voir jouer. « So, did you like it? » demande Scar, impatiente. La mine grave de la brune, qu'elle tient quelques secondes durant lesquelles Scar commence à stresser, disparaît pour laisser place à un sourire éclatant. « You were amazing!
I can't believe you're THAT good! »
La blonde aurait rougi si elle n'était pas déjà écarlate. « Oh come on! Stop it, I'm not a perfect bass player yet! » elle fait en riant. Maggie lui lance ce regard, celui qui dit arrête donc de te dénigrer, je te connais par cœur et Scar hausse les épaules. « Who wants a beer? » Azalea débarque les mains pleines, et ses sœur se font un plaisir de la décharger un peu. Elles trinquent au concert, elles boivent une gorgée. Fût un temps où Scar aurait tout donné pour quitter le foyer des Holmes. Maintenant, elle s'y sentait chez elle. Ils étaient sa famille.

Son père lui manquait encore, pourtant. Elle n'avait jamais eu aucune réponse d'Elizabeth, quant à pourquoi il avait été arrêté. Ce qu'il lui avait dit, ce soir-là, devant la voiture de police, la hantait parfois des heures durant. I've been saving the world in secret. Elle ne comprenait toujours pas. Elle aurait aimé qu'il soit là, qu'il la voit jouer. Serait-il fier ? Il faisait trop chaud dans cette foule. Son cœur lui pinçait la poitrine. « I'm going outside for a bit, it's way too hot in here. » fait-elle à l'oreille de Maggie, qui acquiesce avant de retourner à sa conversation. Une nouvelle fois, Scar fend la foule, elle trouve la porte qui donne accès à une petite cour extérieure, et elle la pousse avec empressement.

Quelques fumeurs, dehors. Personne qu'elle ne reconnaît. Tant mieux. Elle s'éloigne contre un mur, s'assied sur le sol, et reprend son souffle. Quand elle pense à son père, ça lui arrive tout le temps. Elle se met à manquer d'air, elle a chaud, elle a mal et elle a envie de se retrouver seule. C'est de plus en plus rare, à mesure que le temps passe, qu'elle grandit, et que les Holmes s'avère être une famille. Mais ne pas savoir, ne pas savoir, c'est ça le pire, c'est ça qui la taraude encore. « You're in the band, right? » Elle lève les yeux pour croiser ceux, vert émeraude, d'une rouquine qui se joint à elle sans demander son reste.  « You're pretty cool. » dit-elle. Scar sourit en remerciement. Tant pis pour son temps en solo.  « So what's your name? » La blonde boit une autre gorgée à sa bière, avant de répondre. « Scarlett. But everyone calls me Scar. What's yours? »  « Debra. But everyone calls me Red. » répond la rouquine, en montrant sa crinière. Elles rient. Elles continuent de boire. Une demie-heure plus tard, elles s'embrassent dans le froid, puis elles rentrent au chaud, elles finissent leur soirée avec Maggie, avec Lea, avec leurs amis. Scar a trouvé sa famille. Malgré tout, il manque une pièce au puzzle, il manque des réponses à toutes les interrogations qui la tourmentent quand elle se retrouve seule, avec ses pensées. Où est son père ? Pourquoi ne trouve-t-elle aucune information sur lui, sur son arrestation, et pourquoi sa mère ne lui en a-t-elle jamais parlé, malgré les nombreuses confrontations à son sujet ? Et puis c'est quoi, ces crises qui parfois la prennent, quand elle voit des couleurs, des formes, quand elle perçoit des choses en marchant dans la rue, sans mettre le doigt dessus ? Scar a trouvé sa famille mais l'angoisse de tout perdre lui grimpe dans la gorge chaque jour un peu plus. On n'est jamais heureux pendant toute une vie.


IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; keibo, vingt-et-un ans, mâle     Fréquence de connexion ; dès que je peux     Que pensez-vous du forum? ; il ressemble à rien, c'est une grosse bouse     Comment l'avez-vous découvert ? il traînait dans le caniveau   :caca:   Célébrité choisie ; ashley benson I love you   Credits (avatar, icon etc.) ; ironshy et exception.



Dernière édition par Scarlett Holmes le Jeu 25 Aoû - 0:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie
bb I love you
chaton I love you
amour de ma vie et soleil de mes nuits I love you
(bon t'es lesbo mais c'est pas grave)
(t'es enfin là, jtm)

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
:waw: :waw: :waw: :waw: :waw: :waw: :waw:
vas-y on fait un groupe qui s'appelle THE LESBIAN SISTERS? :youknow: :youknow:
JE SUIS TROP CONTEEEEEEEEEEEEEEEEENTE :hysteric:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 170
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
t dégueu.

_________________
don't mess with the h squad
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
Congratulations !
tu es validé mon brave.


Bienvenue chez les HOMO SUPERIOR.

goudou.
ah.
tu m'dégoûtes.
caca.


time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
brout brout
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 886
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Re :leche:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
re-coucou :hug:
il faudra qu'on se trouve un lien, avec ces pouvoirs-là :mdr:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

scar •• la voûte céleste avec le macadam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Manoir Kuroichi] Ô lune, astre céleste, veille sur nous...[PV Murasaki Kuroichi & Rindo]
» Tortue céleste
» Atelier Céleste ♥ >C'est ouvert!< en coopération avec Nuage du Nénuphar
» Dragon céleste Abrakham Taullo
» Famille Céleste [Non-disponible]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: fiches de présentation-