Partagez | .
 

 WARYL - Who's afraid of the Big Black Dragon?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Du haut de la colline, Walter observait le petit village tranquille où la vie suivait son court. Les gens semblaient bienheureux et innocents. Et lui, Walter, le dragon de l’Ombre allait bientôt perturber toute cette tranquillité. Il sentait qu’il allait bien s’amuser. Mais d’abord il devait réfléchir à comment faire son entrée. Il se laissa tomber sans grâce en tailleur sur le sol et posa son coude sur sa jambe et reposa son menton dans sa main, réfléchissant à comment faire pour vraiment faire peur à ces pauvres petits villageois qui ne se doutaient pas qu’ils allaient se faire attaquer d’un instant à l’autre. Et soudain il eut une idée, et un énorme sourire barra son visage, laissant apparaitre ses dents effilées.

Il se leva d’un bond et commença à descendre la colline par le petit sentier, les mains dans les poches en sifflotant. Cela ne lui prit qu’une petite vingtaine de minutes pour atteindre l’entrée du village. Il s’avança dans la grand rue, d’un pas guilleret et arriva sur la place centrale au milieu de laquelle trônait un puits, autour duquel jouaient des enfants. Son sourire s’agrandit et s’approcha d’eux à pas de loup et se mit à chantonner. « Who’s afraid of the Big Black Dragon ? » Les enfants sursautèrent au son de sa voix et se tournèrent craintivement vers lui. Il leur sourit gentiment, et quand ils virent qu’il ne leur faisait aucun mal ils commencèrent à se détendre. « Do you like to dance, kids ? » Un concert de oui et de hochement de têtes lui répondit. Les enfants commencèrent à se donner la main et à tourner autour du puits au son de la voix de Walter. « Who’s afraid of the Big Black Dragon ? Big Black Dragon ? Who’s afraid of the Big Black Dragon ? » Les rires des enfants s’élevèrent dans les airs et Walter put voir les adultes qui allaient et venaient, vaquant à leurs occupations, se mettre à sourire. « I sure ain’t ! I sure ain’t » Son sourire se fit plus carnassier à l’idée de ce qui allait se passer juste après. « Who’s afraid of the Big Black Dragon ? Big Black Dragon ? I sure ain’t ! Cause the Big Black Dragon is me ! » Il prit sa cape et la fit voler devant lui, un nuage d’ombre se formant autour de lui alors qu’il se transformait.

Il poussa un grand cri, tête en l’air alors que cinq mètres plus bas, les enfants faisaient de même, mais eux de peur et qu’ils détalaient aussi vite que leur permettaient leur petites jambes. Son rire grave se répercuta dans les airs alors qu’il voyait tous les villageois s’affoler. Il baissa la tête et prit une grand inspiration avant de cracher gigantesque flamme d’un noir pur et commença à tourner sur lui-même. Quelques enfants malchanceux ainsi que quelques villageois qui étaient venus pour les aider à s’enfuir furent pris dans les flammes et commencèrent à pousser des hurlements de douleur alors que des bâtiments prenaient feu au contact des flammes de Walter.

Celui-ci déploya ses ailes et s’envola. Il prit un peu d’altitude pour observer le village dans son ensemble avant de plonger et cracher des flammes, bloquant les entrées principales du village et coupant ainsi la fuite des villageois. Il se posé ensuite devant le groupe apeuré de fuyards et rit. « Time to have some fun, guys » dit-il de sa voix rauque et déformée qu’il avait sous sa forme de dragon. « Let’s play ! »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Meryl ajusta sa cape sur son épaule pour masquer son armure et éperonna Aerith pour qu’elle accélère le pas.
Ça faisait des jours qu’elle était sur la route sans croiser âme qui vive et commençait à croire qu’elle ne croiserait aucun village un long moment.

Une nuée d’oiseaux passa à toute vitesse au dessus d’elle et la blonde tourna son regard dans la direction d’où ils venaient avant d’apercevoir une fumée noire s’élever dans les airs plusieurs miles au loin.
Ça c’était mauvais signe. La fumée indiquaient qu’il y avait un incendie, assez important vu la taille du nuage, mais il devait y avoir autre chose. Ces oiseaux ne se seraient pas enfuis aussi vite dans le cas d’un simple incendie de forêt.
La jeune femme éperonna sa jument, la lançant au galop dans la direction de la fumée, se tenant prête à sauter de son cheval à tout moment.

Meryl se retrouva rapidement au sommet d’une colline avec une vue plongeante sur un village, dévoré par les flammes. La moitié des bâtisses étaient en train de brûler et au centre se trouvait un dragon, immense, couvert d’écailles noires.

Elle avait un dragon à quelques mètres d’elle. C’était la première fois de sa vie qu’elle en voyait un et elle ne se tenait qu’à quelques mètres de lui.

Sans réfléchir plus longtemps, Meryl lança Aerith au galop, la faisant dévaler la colline et entrer à toute vitesse dans le village. Il restait des survivants, coincés entre les flammes et la bête. Il fallait qu’elle les aide.
Elle s’était jurée en quittant la demeure familiale qu’elle ferait tout pour aider tous ceux qui avaient besoin de son aide et ne manquerait pas à son devoir. Elle savait que c’était de la folie, qu’elle n’avait encore jamais affrontée un tel adversaire et qu’elle pourrait y laisser la vie mais elle s’en fichait.
Dans le pire des cas, elle mourrait en héros.

Aerith sauta au dessus du barrage de flamme et s’immobilisa sur le flanc de la créature, hors de son champ de vision. Il fallait qu’elle fasse diversion pour que les villageois puissent s’enfuir. Même si ça ne durait que quelques secondes, ça permettrait au moins à certains d’entre eux de s’en sortir.

La blonde dégaina l’arbalète accrochée à sa selle, banda la corde et y encocha un carreau. Elle épaula son arme et visa le dragon avant d’envoyer son trait qui fila jusqu’au monstre pour se planter dans son cou. Le tir n’était pas mortel, elle n’était même pas sûre que le dragon ressente la moindre douleur mais tout ce qu’elle voulait c’était attirer son attention.

La créature tourna sa tête dans sa direction et Meryl lâcha son arbalète pour dégainer son épée pour la pointer vers le dragon, se tenant prête à charger.
Elle plongea son regard dans celui du monstre, le soutenant sans vaciller avant de prendre la parole d’une voix assez forte pour couvrir les cris des villageois et le crépitement des flammes. « Never thought the dragons were such cowards ! Don’t you want someone who can fight back ?! » Elle ne savait pas si le dragon pouvait la comprendre mais il lui semblait avoir entendu quelque part qu’ils étaient doués de parole et étaient capable de communiquer avec les humains.
Elle n’allait pas tarder à le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Walter s’amusait comme un petit fou, au beau milieu de ce petit village, perdu au cœur des collines. Il s’était immédiatement dirigé vers les enfants qui jouaient sur la place du village parce qu’ils faisaient partie des types de proies qu’il préférait. Ils couraient partout, vite et étaient drôles à chasser. Les femmes et les vieillards étaient les proies qu’il aimait le moins. Les femmes fuyaient, certes, mais était moins rapides et offraient un challenge moins intéressant. Les vieillards, pour la plupart n’avaient presque plus la force de courir et lassaient Walter. Les hommes par contre, étaient plus marrants. Dans leur grande majorité, ils tentaient de le ralentir pour que leurs femmes et enfants puissent s’enfuir, et parfois, ils tentaient même de le tuer.

Après qu’il ait lancé sa partie de chasse, les villageois étaient sortis de leur stupeur et s’étaient éparpillés dans le village, cherchant à tout prix une sortie. Il s’élança dans les airs, les rafales de vent produites par le battement de ses ailes, faisant tomber au passage deux villageois sur lesquels il s’empressa de foncer. Il en attrapa un entre ses dents, le craquement de ses os et son cri d’agonie résonnant comme une douce musique à ses oreilles. Il s’empressa d’avaler l’homme après avoir mâché et se dirigea vers le deuxième qu’il goba d’un coup. Il continua sa chasse et attrapa cinq autres villageois avant de revenir sur la place du village, d’un pas lent, à la poursuite d’un autre petit groupe de villageois. Arrivé au centre de la place, il prit une grande inspiration cracha du feu, tournant sur lui-même pour embraser l’ensemble des maisons entourant la place.

Il leva la tête et la pencha vers l’arrière, mais avant que son rire ne sorte, il sentit quelque chose se planter dans son cou. Il fut surpris de rencontrer une quelconque résistance dans ce village composé en grande majorité des types de proie qu’il aimait le moins. Il tourna la tête dans la direction d’où provenait l’objet qu’il venait de se prendre dans le cou et sa surprise fut encore plus grande de voir que là où il s’attendait à voir un homme, simple villageois, se trouvait une jeune femme en armure avec une cape sur les épaules.

La surprise le rendit muet quelques instants et la jeune femme en profita pour changer son arbalète pour une épée qu’elle pointa vers lui et pour s’écrier. « Never thought the dragons were such cowards ! Don’t you want someone who can fight back ?! » Il s’écoula quelques secondes qu’il passa dans la stupeur la plus totale avant de reprendre ses esprits et d’éclater de son rire rauque. « BWAHAHAHA ! You should have seen you when you said that ! Hahaha ! All serious and pouting ! » Il leva sa patte droite pour essuyer une larme imaginaire de son œil et prit un ton moqueur.  « "Don’t you want someone who can fight back ?!" » Il reprit ensuite un ton plus sérieux. You knights, knows how to make an entrance » Il se mit à l’aise et se coucha  et reposa sa tête sur ses pattes avant. « It’s been a long time I fought a knight. And it’s the first time the knight is a woman. I feel like we’re gonna have so much fun, you and me. » Il observa le cheval sur lequel se tenait le chevalier et pencha la tête sur le côté. Il se remit debout et reporta son attention sur la jeune femme. « But before we play… Let’s even the odds ! » Il s’élança et croqua la tête du cheval, son corps s’effondrant au sol, faisant tomber la femme qui se remit immédiatement debout et en garde à côté du corps du cheval d'où le sang s’écoulait rapidement. Walter se tourna la tête vers le chevalier, lui offrant un sourire effrayant, les dents couvertes du sang du cheval. « There… much better ! No mount for either of us ! More fair for me who didn’t have one, don’t you think ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Le dragon s’était immobilisé immédiatement après son attaque et l’avait observé pendant quelques secondes, visiblement surpris -du moins c’était ce que Meryl s’était dit- avant d’éclater de rire.

« BWAHAHAHA ! You should have seen you when you said that ! Hahaha ! All serious and pouting ! » La créature leva sa patte droite pour s’essuyer une larme imaginaire de son œil. Elle avait vu juste, il était tout à fait capable de la comprendre et de lui répondre mais de là à avoir cette réaction, c’était inattendu et ça laissait la blonde complètement perdu.

« "Don’t you want someone who can fight back ?!" » La chevalier fronça les sourcils, attendant de voir ce que la créature allait faire. « You knights, knows how to make an entrance. » Il se coucha et reposa sa tête sur ses pattes avant face au regard perplexe de la jeune femme. « It’s been a long time I fought a knight. And it’s the first time the knight is a woman. I feel like we’re gonna have so much fun, you and me. » Est ce que ce n’était qu’un jeu pour lui ? Il venait de massacrer la moitié d’un village et s’amusait de la voir lui tenir tête ?
Est ce que tous les dragons étaient comme ça, se comportaient de la sorte ?

Le monstre se redressa, la tête penchée sur le côté. « But before we play… Let’s even the odds ! » Sans laisser le temps à Meryl de réagir, il se jeta en avant et saisit la tête de la jument dans sa mâchoire, la sectionnant sans effort, faisant tomber le reste du corps avec Meryl au sol. La blonde hurla « Aerith ! » En voyant le corps de sa monture étendu à ses côtés et se releva d’un bond, lançant un regard empli de haine au dragon tout en se remettant en garde.

Le monstre reposa son regard sur la jeune femme, lui offrant un sourire carnassier avant de reprendre. « There… much better ! No mount for either of us ! More fair for me who didn’t have one, don’t you think ? » Elle allait le massacrer. Tant pis si elle y laisserait la vie, elle allait tuer ce monstre. Il avait osé prendre la vie d’Aerith et il allait payer pour ça.

Elle retira la cape de ses épaules pour être moins gênée dans ses mouvements et se jeta dans la foulée sur le dragon en hurlant à plein poumons. Le monstre lui envoya un coup de patte qu’elle évita d’une glissade et elle en profita pour la lui entailler d’un revers de sa lame. Un sang noir et épais tomba de l’entaille qu’elle venait de faire, aspergeant légèrement son armure et Meryl écarquilla les yeux en voyant le métal commencer à fumer au contact du liquide. Elle se releva rapidement et arracha son épaulière ainsi que son gantelet gauche avant que sa peau n’entre en contact avec le sang.

La chevalier profita de le surprise du dragon pour s’éloigner de quelques pas, se remettant immédiatement en garde.
Bien.
Il saignait. C’était signe qu’on pouvait le blesser. Et s’il pouvait être blessé, ça voulait dire qu’on pouvait le tuer. Il semblait vouloir jouer avec elle et la sous-estimait. C’était sa chance.
Revenir en haut Aller en bas


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Il observa le visage de la jeune femme se fermer et ses yeux s’emplir de fureur. « Oh ? Did I anger you ? » Elle enleva sa cape et se jeta sur lui en hurlant. « That’s it ! Bring it on ! » Il leva sa patte gauche, prêt à frapper et l’abaissa au moment où elle arrivait près de lui. Il fut surpris de la voir glisser au sol et passer sous sa patte. Il sentit la brûlure de l’épée qui trancha dans la chaire alors qu’elle passait sous lui et poussa un petit cri de douleur et d’étonnement. Elle avait réussi à le toucher. Un immense sourire éclaira son visage. Un nouveau défi ! Ça allait être génial ! Il se reprit et se retourna vers elle à une vitesse surprenante pour une bête de sa taille. Il la vit finir de retirer son épaulière et son gantelet gauche qui fumait et s’éloigner de lui. Walter sourit encore plus largement. On dirait que la femme chevalier venait de découvrir les propriétés corrosives de son sang.

« Very good ! Very good ! » Il se mit tourner autour de la chevalier. « A nice little trick, don’t you think ? The corrosive blood… » La chevalier ne le lâchait pas des yeux et se tenait sur ses gardes. « Anyway, now you’re in the right mood to play seriously, aren’t you ? And I’ll even let you in another little trick of ours, us dragons, before we resume our little game ! Une brume noire commença à l’entourer et il vit la chevalier raffermir sa prise sur son épée. « Don’t worry your pretty little head, I won’t do you any harm… Yet. » Avec un dernier sourire carnassier, la brume l’engloutit complètement.

Il sentit son corps rétrécir et quand il fut redevenu humain, il fit un pas en avant, sortant de la brume qui se dissipa, les bras écartés. « Tada ! Impressive isn’t it ? Dragons have a human form ! Ain’t I kind to teach you so many thing about my species ? La chevalier fit un pas dans sa direction pour l’attaquer mais il l’arrêta d’un geste. « Ah ah ah ! I wouldn’t try that if I were you ! Well, at least not yet ! You see, I still have aces up my sleeve ! La femme recula et reprit sa position. Walter tapa dans ses mains et les tint devant lui. « Good girl ! Now, here’s some little rules for our game ! You’re the hunter, or huntress in this case, but I digress. And me, well, I’m the hunter too ! Because… We can’t forget our friends the villagers ! Il ricana doucement en voyant l’air moitié horrifié et moitié incrédule de la jeune femme. « I’m sure you’ve understand the purpose of the game. You hunt me while I hunt the villagers ! You managed to catch me before I catch all the villagers, you win ! If you can’t… Son sourire se fit prédateur. « Well, I win, and obviously… They die !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Meryl avait tous ses sens aux aguets et se tenait prête à agir à la moindre action du dragon.
Elle avait réussi à le blesser sans que lui ne parvienne à la toucher. Elle était plus rapide, plus agile que lui. C’était là dessus que ça se jouerait. Si elle parvenait à éviter ses attaques elle aurait une chance.

« Very good ! Very good ! » Comment pouvait-il s’amuser de la situation ? Elle avait entendu que les dragons étaient des créatures cruelles, sanguinaires et sans états d’âmes mais elle n’aurait jamais cru qu’ils puissent être joueurs.
Il se mit à tourner autour d’elle et la blonde raffermit sa prise sur la garde de son épée, prenant une posture plus offensive, se tenant prête à l’attaquer d’estoc. Sa lame n’était pas vraiment faite pour ce genre d’attaque, mais elle n’arriverait à rien en l’entaillant. Il fallait qu’elle le transperce si elle voulait vraiment le blesser. « A nice little trick, don’t you think ? The corrosive blood… » Meryl garda le silence et resta sur place, se contentant de garder la tête de la créature dans son champ de vision en tournant sur elle même. « Anyway, now you’re in the right mood to play seriously, aren’t you ? And I’ll even let you in another little trick of ours, us dragons, before we resume our little game ! » Une épaisse brume noire commença à entourer le monstre et la chevalier serra la mâchoire, prête à frapper.
Qu’est ce qu’il allait lui faire cette fois ? « Don’t worry your pretty little head, I won’t do you any harm… Yet. » La brume recouvra la créature, l’enveloppant complètement alors que la jeune femme reculait d’un pas, concentrée.

La brume se dissipa rapidement, laissant apparaître un gamin, d’une vingtaine d’années sous les yeux écarquillés de Meryl. Quelle était cette sorcellerie ? Est ce qu’elle rêvait ? La brume qu’il avait faite apparaître devait avoir des propriétés fantasmatiques ? Est ce que c’était encore un de ses tours ?
« Tada ! Impressive isn’t it ? Dragons have a human form ! Ain’t I kind to teach you so many thing about my species ? » Tant pis pour les questions. Meryl s’avança vers le jeune homme, la lame en avant pour le frapper mais il leva sa main pour la stopper. « Ah ah ah ! I wouldn’t try that if I were you ! Well, at least not yet ! You see, I still have aces up my sleeve ! » La jeune femme se recula et se remit en garde, la mâchoire serrée et braquant un regard mauvais sur la créature.

Des dizaines de questions traversaient la tête de Meryl alors qu’elle regardait le jeune homme mais elle se retint de les lui poser. Etait-ce sa véritable forme ? Avait-il été un homme avant de devenir ce monstre ? SI tel était le cas comment avait-il fait pour acquérir un tel pouvoir ?

Le claquement des mains du monstre la tira de ses pensées et elle se reconcentra sur son adversaire. « Good girl ! Now, here’s some little rules for our game ! You’re the hunter, or huntress in this case, but I digress. And me, well, I’m the hunter too ! Because… We can’t forget our friends the villagers ! » Alors elle avait vu juste. Tout ça n’était qu’un jeu pour lui. Il ricana, sans doute à cause de l’air qu’elle devait avoir face à sa proposition mais continua rapidement. « I’m sure you’ve understand the purpose of the game. You hunt me while I hunt the villagers ! You managed to catch me before I catch all the villagers, you win ! If you can’t… » Un sourire mauvais étira ses lèvres avant qu’elle ne balaie les alentours du regard à la recherche des survivants les plus proches. « Well, I win, and obviously… They die ! »

Sans attendre plus longtemps, Meryl hurla un « Get out of here ! » A l’attention des villageois et ne vit que du coin de l’oeil le revers de la main que fit le dragon dans sa direction, projetant de la brume qui la frappa de plein fouet. La chevalier eut à peine le temps de mettre son bras encore en armure contre son torse pour se protéger du coup et se retrouva projetée une dizaine de mètres en arrière. La violence de l’impact la fit traverser le mur en bois d’une masure à moitié brûlée et elle heurta brutalement le sol, le souffle coupé. Elle resta un moment qui lui paru une éternité au sol, sonnée, chaque fibre de son corps paralysée par la douleur.

Elle sentait bien qu’il n’avait pas mis toute sa force dans son coup et pourtant elle était déjà à deux doigts de mourir. Elle parvint à se redresser péniblement en gémissant de douleur et dû utiliser son épée comme appui pour se relever avant de se traîner jusqu’au mur le plus proche pour s’y appuyer avec son dos, la respiration haletante. Elle avait été stupide, trop confiante. Elle pensait avoir une chance contre lui parce qu’il la sous-estimait mais c’était elle qui l’avait sous-estimé.
Elle quitta son appui une fois le plus gros de la douleur passé et se concentra pour essayer de trouver une solution. Il fallait qu’elle le tue. Si elle ne le faisait pas, la totalité des habitants de ce village finiraient tués et elle ne se le pardonnerait jamais.

Il était inutile de tenter une attaque de front contre ce monstre, il la tuerait sans aucun mal. Il avait dit qu’il voulait jouer et qu’elle devait l’attraper. Elle allait devoir ruser. Il fallait qu’elle se faufile discrètement jusqu’à lui, sans qu’il ne la voit si elle voulait avoir une chance.
C’était jouable.

Elle retira le plus rapidement possible son armure, ne gardant que son plastron et les pièces sur son épaule et son bras droit. Son armure ne lui servirait pas à grand-chose face à la puissance de ce monstre et elle voulait être le plus discret possible. Sans ses jambières et le plus gros de son armure elle serait bien plus silencieuse.
C’était osé mais c’était la seule option qui lui semblait viable.

Une fois sa préparation terminée elle sortit, accroupie le plus possible malgré la douleur, et commença à se faufiler entre les maisons à la recherche d’éventuels survivants mais surtout du dragon.

Un hurlement déchirant résonna et Meryl s’empressa d’aller dans sa direction pour tomber sur le jeune homme, de dos, avec un couple face à lui. Il fallait qu’elle les aide, qu’elle attire l’attention du dragon mais elle n’aurait aucune chance s’il la voyait avant qu’elle ne soit assez proche de lui. D’un autre côté elle ne pouvait pas prendre le risque d’approcher trop lentement de sa position si elle voulait sauver ces villageois.

Elle souffla un « Fuck me... » Et s’avança le plus discrètement possible entre les décombres, prenant bien garde à ne pas faire de bruit pour ne pas attirer l’attention de la créature.
Elle n’avait aucune idée sur la façon dont elle allait procéder une fois qu’elle serait assez proche. Est ce qu’il était aussi fragile que n’importe qui sous sa forme humaine ? Ou bien gardait-il la résistance qu’il avait en dragon ? Elle n’en savait rien.
Dans tous les cas elle n’aurait qu’une seule chance.

L’un des villageois sembla l’apercevoir et tourna son regard dans sa direction, faisant se tourner le monstre. Sans réfléchir, Meryl se jeta derrière un pilier encore debout, se recroquevillant pour ne laisser dépasser aucune partie de son corps et ferma les yeux tout en bloquant sa respiration.
Si jamais le dragon l’avait vu elle ne s’en sortirait pas.
Revenir en haut Aller en bas


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
Who's afraid of the Big Black Dragon?

« Get out of here ! » Walter roula des yeux. Typique des chevaliers… Il fit un vague geste de la main en direction de la chevalier, lui lançant une vague de brume en pleine poitrine. Il la vit se faire projeter en arrière et traverser le mur d’une maison avec un sourire satisfait. « So disapointing… » Il secoua la tête. « It’s always the same with you, knights, so… Chivalrous ! Ha ha ha ! » Il prit une grande inspiration. « Anyway… Game’s on little knight ! And you better hurry… » La brume commença à l’entourer et il disparut à l’intérieur. La dernière partie de sa phrase se perdit en un écho qui résonna à travers toute la place. « …’Cause the villagers’ time is limited ! »

Il réapparut dans une ruelle adjacente. Il huma l’air et se lécha les lèvres. Il sentait une proie pas très loin de lui. Il se mit en marche, les mains dans les poches et chantonnant. « Who’ afraid of the Big Black Dragon ? Big Black Dragon ? » Son pas se fit guilleret, il se mit à sautiller et à tourner sur lui-même. Il se stoppa au croisement entre deux rues. Il regarda en l’air en tapotant son doigt contre sa bouche. « Hmm ?! Where to go ? Where to go ? » Il haussa les épaules nonchalamment. « Well, I guess I’ll have to pick ! » Il placa une main sur ses yeux et commença à désigner une par une les trois rues de son autre main. « Eeny, meeny, miny, moe, Catch a dragon by the toe. » Ses narines frémirent imperceptiblement, ayant perçu une odeur humaine dans la direction dans laquelle menait une des rues et il sourit, mais continua tout de même à chanter. « If he hollers, let him go, Eeny, meeny, miny, moe. » Il écarta les doigts de la main devant ses yeux. « Hm, a really good choice, my dear Walter ! My, yes, I think so. It smells like villagers that way ! »

Il se remit en route dans la rue qu’il avait choisie. Le silence était presque total dans le village. Seuls les crépitements des flammes qui dévoraient les bâtiments et les craquements du bois qui les composaient se faisaient entendre. Walter se mit à siffloter alors qu’il continuait de remonter la rue jusqu’à une des rares maisons encore intactes. Il prit une imperceptible inspiration et sourit. « Gotcha ! » Il haussa alors la voix. « Come out, come out ! Whoever you are or I’ll reduce this house to ashes till I’ll find you ! ».Quelques secondes passèrent sans que rien ne se passe. « I’m waiting ! And I’m not a very patient dragon for this sort of thing ! So come out now and I may have mercy ! » Quelques secondes passèrent encore avant que la porte de la maison ne s’ouvre lentement avec un grincement sinistre. « Please don’t hurt me ! » Un homme sortit de la maison, les bras en l’air. « I’m begging you ! I have a family ! » Walter s’approcha de l’homme, l’air touché. « Oh, my poor, poor man ! If you knew how I understand you. I, myself had a family. » Walter lut l’espoir sur le visage de l’homme. Il l’imaginait déjà en train de se penser sain et sauf. Pauvre, pauvre homme, en effet. S’il croyait un instant qu’il allait le laisser s’en tirer comme ça. La fureur emplit ses traits et sa voix partir dans les rauques, reprenant la tonalité qu’elle avait quand il était sous sa forme de dragon. « …Until you, foolish humans decided to kill us all without mercy ! » Il leva la main et sa brume entoura le cou de l’homme, qui fut soulevé dans les airs, suivant le mouvement du bras de Walter. « So no, I’ll have no mercy for pitiful and weak humans like you ! » L’homme commença à se débattre, ses mains tentant d’agripper la brume, mais sans succès. Walter resserra ses doigts et la brume se resserra autour du cou de l’homme, le privant d’oxygène. Il continua de se débattre, ses mouvements devenant de plus en plus faibles, jusqu’à ce qu’il ne bouge plus du tout. Il eut un petit reniflement dédaigneux. « Foolish human ! Beg mercy to a dragon ! »

Il reprit sa chasse, laissant le cadavre de l’homme en travers de l’entrée de la maison. Il arrivait au bout de la rue quand il croisa deux autres villageois. La femme poussa un cri à déchirer les tympans lorsqu’elle l’aperçut et l’homme se mit à trembler encore plus qu’il ne le faisait déjà. Malgré sa peur, il se plaça devant la femme dans une vaine tentative de la protéger. « Oooh ! Are you two…? » Il pressa le bout de ses index l’un contre l’autre. « So cute ! » Il vit la femme tourner un peu les yeux et regarder par-dessus son épaule. Son sourire s’agrandit. On dirait que la chevalier était là. Enfin un peu d’action, ça allait être fun. Il reporta son attention sur le couple et eut une petite moue triste. « But I regret to tell you that it won’t save you ! » Il s’élança, bras transformé en patte griffue en avant et transperça la poitrine de l’homme. Lorsqu’il se recula, il avait le cœur de l’homme entre ses griffes. Ce dernier, le regarda les yeux écarquillés d’effroi juste avant de s’effondrer au sol. La femme poussa à nouveau un cri perçant.

Walter se mit alors à crier. « That’s one more on my list and one less for you to save dear little knight !» Rien ne se passa, pendant quelques instants. Walter mit sa main derrière son oreille, faisant semblant d’écouter. « Hm ? Nothing ? I’m once more disapointed, little knight ! I would have thought you would have wanted to save her ! » Il fit un geste du poignet et la femme fut attachée par sa brume, les bras en croix, contre le mur. Il se retourna et son regard se porta un pilier plus loin dans la rue. Il lança une boule noire qui le fit exploser et exposa la chevalier. « New game, my dear little knight ! A game in the game ! We fight each other ! No killing ! And the winner can do what he want with this woman ! » Il écarta les bras. « What do you think ? Here’s your chance to save at least one of them ! »

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Meryl s’était immobilisée, recroquevillée derrière son pilier, les mains fermement agrippées sur son épée.
Elle ne savait pas si le dragon l’avait vu mais elle n’osait pas bouger pour voir si c’était le cas. Elle resterait planquée tant qu’elle ne serait pas assurée que le dragon ignorait qu’elle était là.

« But I regret to tell you that it won’t save you ! » Et merde... Il allait massacrer ce couple si elle ne faisait rien. Il fallait qu’elle intervienne. La femme poussa un cri strident qui força Meryl à jeter un coup d’œil depuis sa cachette. Elle se raidit, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte sous l’effet de la surprise en voyant l’homme s’effondrer, la poitrine ouverte.
Comment est ce qu’il pouvait tuer comme ça, sans raison ? Est ce que ce n’était qu’un jeu pour lui ? Il ne tuait même pas pour se nourrir ou pour une raison particulière, il faisait ça par pur plaisir.

Il fallait qu’elle trouve un moyen de l’arrêter.

« That’s one more on my list and one less for you to save dear little knight ! » Meryl se plaqua à nouveau derrière son pilier, retenant son souffle. Il savait qu’elle était là, elle en était persuadée. Il voulait jouer avec elle tout comme il jouait avec ces villageois. « Hm ? Nothing ? I’m once more disapointed, little knight ! I would have thought you would have wanted to save her ! » La blonde serra les dents, se retenant de répliquer. Bien sûr qu’elle voulait la sauver mais il pensait sérieusement qu’elle allait se jeter sur lui sans réfléchir ? Elle était téméraire oui, mais pas stupide ni suicidaire. Elle allait la sauver, il fallait juste qu’elle trouve un moyen d’approcher ce monstre.

Un nouveau cri de la villageoise força Meryl à jeter un coup d’œil hors de son couvert pour voir la femme, accrochée les bras en croix, au mur par la brume du monstre, juste avant qu’il ne lui envoie une boule noire dans sa direction. La chevalier se jeta hors de sa cachette au moment où elle explosa, criblant les alentours d’échardes de bois.

Meryl rampa le plus rapidement possible jusqu’à un muret pour s’y abriter alors que le dragon reprenait la parole, accentuant la rage de la jeune femme. « New game, my dear little knight ! A game in the game ! We fight each other ! No killing ! And the winner can do what he want with this woman ! » Il se moquait d’elle. Il voulait qu’ils s’affrontent à la régulière alors ? Comment est ce qu’elle pourrait avoir une chance contre lui ? Et qu’est ce qu’elle avait comme garantie qu’il ne la tuerait pas ? « What do you think ? Here’s your chance to save at least one of them ! » La blonde retint un juron et ferma les yeux pendant un moment, réfléchissant à la meilleure façon de procéder. Lancer un assaut frontal serait stupide, elle s’en était bien rendu compte, d’autant plus qu’il tenait toujours la femme. Mais si elle parvenait à se rapprocher assez de lui et à le convaincre de la relâcher, elle pourrait profiter du moment d’inattention qu’il aurait en la libérant pour l’attaquer.

Elle se releva finalement, grognant à cause de la douleur qui irradiait toujours de son dos et plongea un regard mauvais dans celui du dragon. « This is just a game for you, right ? You don’t give a shit about your victims. You just enjoy the killing. » Elle raffermit sa prise sur sa lame et s’avança lentement vers le monstre. « You want a fair fight ? You against me ? » Elle désigna la femme toujours accrochée au mur de la pointe de son épée. « Get her down and I’m in. » Elle continua d’avancer lentement vers lui, sans sourciller, attendant de voir ce qu’il comptait faire.
Il n’avait aucune raison de refuser son offre. Il ne voulait que jouer avec elle alors ce n’était sûrement pas cette condition qui l’empêcherait d’accepter.
Revenir en haut Aller en bas


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
Who's afraid of the Big Black Dragon?

La chevalier ferma les yeux. Walter pouvait presque voir les rouages de son esprit se mettre en marche. Comment sortir de cette situation ? Comment l’avoir tout en sauvant l’otage ? Ha ! Typique ! Ces chevaliers réfléchissaient trop. Ils n’agissaient jamais à l’instinct. Ça devait être fatigant à la longue, de toujours devoir tout planifier, ou alors toujours tout analyser. Le hasard, ça c’était bien plus marrant. Lui faisait toujours comme il le sentait et laissait le destin agir.

Il voyait les yeux de la jeune femme voyager de lui à sa prisonnière et passer sur l’environnement dans lequel ils se trouvaient. « Tick tock, dear little knight ! Time’s almost up ! Make your choice now, my kind offer is limited in time ! » Elle se releva péniblement s’il en croyait la petite grimace qui apparut sur son visage. Après tout il est vrai qu’être projeté à pleine vitesse dans un bâtiment ne devait pas faire que du bien. Elle plongea son regard dans le sien. Ouh ! Elle n’avait pas l’air très contente. Furieuse, même. Il avait cet effet sur les gens. C’en était presque un talent à ce niveau.

« This is just a game for you right ? You don’t give a shit about your victims. You just enjoy the killing. » Walter éclata de rire. « Oh my dear little knight ! You’re so naïve ! But of course this is a game for me ! Life herself’s a game ! And I plan to enjoy it ‘til the end ! » Son expression se fit blasée. « As for the killing and the victims… » Il haussa les épaules. « Well, I’m a beast… It’s in my nature ! » Sa réponse n’avait pas l’air de plaire à la chevalier. Ses mains resserrèrent leur prise sur la garde de son épée et elle fit un pas vers lui, menacante. Walter leva un sourcil face à son action,à moitié surpris et à moitié impressionné. « You want a fair fight ? You against me ? » « Why, of course I want it ! I wouldn’t have made the offer otherwise ! »

La chevalier fit un geste avec son épée, désignant quelque chose sur sa gauche. Il se tourna et vit la femme qu’il tenait encore prisonnière avec sa brume. Walter se fit jovial alors que la jeune femme continuait d’avancer vers lui. « That’s the spirit ! So menacing ! You could almost give me the chills ! » fit-il en faisant semblant de frissonner. Il se reconcentra sur la chevalier et tendit le bras devant lui, levant son index. « Ah ! Easy, dear little knight ! Freeze ! » Elle se stoppa net, à son plus grand étonnement. Elle regarda à ses pieds et vit de la brume la retenant prisonnière. « Game’s not on yet ! You already saw what I do with cheater ! And beginning before the start of the game, that’s what I call cheating ! » Il s’approcha doucement d’elle et se mit à tourner autour d’elle. « You could have let me think about your wonderful proposition ! » Il s’arrêta quand il fut à nouveau face à elle. « I think I’ll agree to your terms to our brawl » Sans se retourner, le sourire aux lèvres et en gardant son regard fixé sur celui de la jeune femme, il leva le bras et fit un geste de la main. Le corps de la villageoise glissa lentement jusqu’au sol. « All done ! Now… En garde, my dear little knight ! I want my fight !»
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Who's afraid of the Big Black Dragon?

Elle ne savait pas pourquoi elle restait là. Elle n’en avait vraiment aucune idée. Il était clair qu’elle n’avait aucune chance contre ce monstre, même sous sa forme humaine mais pourtant elle continuait d’avancer vers lui, le regard braqué sur la créature sans ressentir la moindre peur.
Elle ne s’était pourtant jamais imaginée mourir de cette manière, mais elle se sentait presque... Apaisée à cette idée. Si son sacrifice pouvait permettre de sauver ne serait-ce qu’un seul de ces villageois, elle le ferait sans hésiter.

« That’s the spirit ! So menacing ! You could almost give me the chills ! » Il fit semblant de frissonner, tirant un regard mauvais à la jeune femme qui serra un peu plus ses doigts autour de son épée. Elle savait bien qu’elle était loin de lui faire peur.

Elle continua de marcher mais s’immobilisa quand il tendit son bras devant lui, l’index levé, lui intimant de ne plus bouger. Elle retint sa respiration, attendant de voir ce qu’il allait faire, restant sur ses gardes. « Ah ! Easy, dear little knight ! Freeze ! » Elle baissa la tête et retint un juron en voyant la brume lui enserrer les jambes, l’immobilisant complètement. « Game’s not on yet ! You already saw what I do with cheater ! And beginning before the start of the game, that’s what I call cheating ! » Il s’approcha doucement d’elle, la faisant se raidir un peu plus, les phalanges blanchies à force de serrer sa prise sur sa lame et se mit à tourner autour d’elle. Elle suivit son mouvement, le regard toujours aussi mauvais braqué sur le monstre.

« You could have let me think about your wonderful proposition ! » Comme s’il avait besoin d’y réfléchir. Elle avait bien compris que ce n’était qu’un jeu pour lui et qu’il n’hésiterait pas une seule seconde à l’idée de l’affronter en face à face. Même si elle n’était là que depuis quelques minutes, elle avait déjà plutôt bien cerné sa psychologie.
Il ne refuserait pas.

Il s’immobilisa à nouveau face à elle. « I think I’ll agree to your terms to our brawl » Elle avait vu juste alors. Il leva son bras, faisant se crisper légèrement les muscles de la jeune femme qui se tint prête à un coup fourré, mais libéra bel et bien la villageoise qui glissa jusqu’au sol. Ainsi donc il avait bel et bien une parole. « All done ! Now… En garde, my dear little knight ! I want my fight ! »

Sans attendre plus longtemps, profitant que la brume l’avait libérée, Meryl se jeta sur le dragon, tentant de le frapper avec son épée mais il esquiva sans mal son attaque et riposta dans la foulée, la forçant à parer avec son bras encore gantelet, lui arrachant un cri de douleur en sentant le métal lui comprimer ses muscles.

C’était très mal engagé. Même en parant son coup elle s’était retrouvée avec son bras presque inutilisable alors qu’elle n’avait même pas été capable de le toucher. Voyant le monstre s’avancer, elle tenta une nouvelle attaque d’un revers de sa lame, visant sa gorge mais il l’évita à nouveau sans problème avant de la repousser de plusieurs mètres en arrières d’une nouvelle vague de brume.

Une nouvelle exclamation de douleur échappa à Meryl quand elle heurta violemment le sol et elle resta un instant immobile, allongée sur le dos, le souffle coupé et sonnée par le choc.
Non, elle n’avait aucune chance. Elle allait mourir ici. Mais si son sacrifice avait permis à quelques villageois de s’enfuir, elle serait heureuse de se sacrifier.

Reprenant ses esprits, elle se releva péniblement, en gémissant de douleur, et planta sa lame dans le sol pour s’appuyer dessus alors que le dragon s’avançait tranquillement vers elle.
Elle parvint à se relever, le visage crispé par la douleur et porta une nouvelle attaque vers la créature, espérant profiter de sa désinvolture pour parvenir à le toucher.
La lame s’enfonça dans son flanc, arrachant un cri de douleur au monstre et lui tira un sourire victorieux qui se transforma rapidement en une grimace d’effroi quand elle réalisa que son épée était bloqué par un amas de brume et qu’elle n’avait absolument pas blessé son adversaire.

Un sourire, purement nerveux, étira ses lèvres et elle ne put réprimer un nouveau « Fuck me. » En réalisant qu’elle était condamné.
Revenir en haut Aller en bas


chimera + whatever, man !
avatar
MESSAGES : 192
it's a revolution, i suppose
chimera + whatever, man !
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1934-walter-monsters-in-the
Who's afraid of the Big Black Dragon?


Walter fit un pas de côté pour éviter la première attaque de la chevalier qui s’était élancée dès qu’il l’avait libéré de ses ombres. Il profita de l’inertie de son attaque pour lui porter un coup qu’elle eut malgré tout le temps de parer avec son bras. Mais s’il en croyait le cri qu’elle avait poussé – douce musique à ses oreilles –, son bras ne s’en était pas vraiment sorti indemne.

Il s’amusait vraiment comme un petit fou. Tout ce jeu d’attaque esquive, il n’y avait rien de plus rafraichissant. Et en plus dans ce genre de combat il y avait cette sensation de danger, cette petite étincelle qui le faisait vibrer.

Elle tenta une nouvelle attaque, à la gorge cette fois. Il dut se pencher légèrement en arrière pour l’éviter. « Straight to the throat ! So fierce ! You’re a better playmate than what I had imagined, little knight ! » Tout en lui parlant, il leva négligemment le bras et lui envoya  une vague de brume pour la repousser. Il détourna le regard et eut une petite grimace quand elle atterrit. « Aouch ! That must have hurt ! Ha ! » Il mit les mains dans les poches et commença à avancer d’un pas lent vers la jeune femme.

Il la regarda essayer de se relever en prenant appui sur son épée, amusé. « That’s the problem with you, humans ! Always so… weak and easily breakable ! » Il vit l’épée arriver sur lui juste quand il finissait sa phrase. Il poussa un hurlement. Il savoura ensuite le sourire victorieux de la jeune femme, et encore plus sa lente transformation quand la réalité de la situation s’imposa à elle et qu’elle n’arrivait pas à récupérer son épée. Son hurlement se coupa net et il explosa de rire. « Just kidding ! » La terreur sur le visage de la chevalier était délectable et il s’en repaissait. « But that was a good try ! You could be proud of yourself ! You’re the first who came so close to harm me so gravely ! »

Il l’observa quelques instants alors qu’elle ne le regardait plus et vit un sourire nerveux étirer ses lèvres. « Fuck me ! » « Sorry but no ! Not interested ! » dit-il d’un ton faussement dédaigneux, en examinant ses ongles. Puis il éclata de rire sous le regard éberlué de la chevalier. « But let’s be serious one minute… » Il eut une petite moue peinée. « I may be wrong, but I have the impression you’re throwing the towel, aren’t you ? » Il poussa un soupir et croisa les bras. « That’s what i was afraid of… Too bad… I’ll have to content myself with all this villagers. » Il poussa la jeune femme à terre. « First, let me take this from you. » Il attrapa l’épée par la lame et la retira de la brume qui la gardait prisonnière avant de la jeter au loin. Il reporta son attention sur l’humaine et avança vers elle. Il transforma ses doigts en griffes alors qu’il avançait.

« You know… I said earlier that you humans, being weak was one of your bad side. Well, I think that I was right and wrong at the same time. » Il saisit la jeune femme par le cou et la souleva, ses griffes s’enfonçant légèrement dans sa nuque. « You see, I’m right because you’re weak ! That’s a fact ! But I’m wrong because that’s what I like in you ! If you weren’t so weak, i couldn’t do… Il leva son index transformé en griffe devant son visage avant de l’enfoncer dans la hanche de la chevalier. « …This ! Look ! Like a hot knife through butter ! Il la jeta à terre et se jeta sur elle. Il attrapa son menton et la força à le regarder pendant qu’il continuait à percer sa chair de sa griffe. « It’s so easy to play with you ! So easy to torture you ! » Il se lécha les lèvres lentement. « Your flesh is so tender ! I can do what I want with it ! And make you suffer, and suffer, again and again without you dying ! » Il se releva e, essuyant ses griffes sur ses vêtements. Il fit un geste de la main et de la brume apparut au niveau des poignets et des chevilles de l’humaine. Un nouveau geste de la main l’envoya contre un mur, tenue en l’air par la brume. Il appuya sa griffe au milieu de sa poitrine et commença à l’enfoncer. Il prit son temps, savourant la douleur qu’il lui infligeait et les cris qu’elle poussait. « See, that’s what I like with humans ! It take you so, so long to die ! I could eviscerate you like a mere pig… Il accompagna ses paroles d’un geste vers le bas de la main, ouvrant le ventre de la jeune femme. « …And you’ll still be alive for hours ! » Il se recula et observa son œuvre. « I can play with your bodies as it pleases me ! You’re so entertaining ! » Son ton était bas, presque un murmure, mais il était aussi excité, fou, à la vue de tout ce sang qui coulait de la blessure et de ces viscères qui commençaient à sortir de la cage thoracique de la jeune femme. « What a wonderful picture you are, all bloody and gory ! I wonder… »

Il croisa les bras et prit son menton dans sa main le tapotant de son index. « How long would you stay alive if I were to cut your limb…? » Il tapa dans ses mains. « Let’s try it ! » Il fit un pas vers elle et attrapa la main gauche de la jeune femme dans sa main droite et tendit son bras. Il sortit une nouvelle fois sa griffe et l’enfonça dans le poignet de la chevalier jusqu’à l’os et se mit à faire le tour du poignet. « It’ll hurt a little… It always hurt with the bones ! » lui dit-il avec un grand sourire avant de briser l’os d’un coup sec, séparant ainsi la main du reste du corps. La chevalier poussa un hurlement. « I’ll keep that in case I get peckish ! » dit-il avec un grand sourire, alors qu’il mettait la main de côté. « Let’s continue ! » Il fit la même chose avec la deuxième main et les deux pieds de l’humaine, la laissant gémissante, toujours suspendue par la brume.

« I think it’s time we leave each other, my dear little knight… I’m starting to get bored of you ! I admit it was fun playing with you, but every good thing comes to an end ! » dit-il en passant sa main sur la joue de l’humaine, laissant des traces sanguinolentes avec ses griffes. « Since you were so entertaining, I’ll be merciful with you ! » Il commença à reprendre sa forme de dragon et reprit de sa voix rauque. « I’ll offer you the same death I offered your horse ! » Sur ces paroles, il se jeta sur elle et croqua sa tête. Il regarda le corps décapité retomber au sol alors que sa brume, qui le retenait, disparaissait. Il reprit forme humaine et lécha le sang qui restait sur ses lèvres. « Time to start the villagers’ hunt again ! » Il passa les mains derrière la tête et s’éloigna en sifflotant.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

WARYL - Who's afraid of the Big Black Dragon?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» New codex black templar
» Black immigrants see personal triumphs in Obama
» contenue de la boite :Battle for Black Reach.
» Petit travail au black
» Black Hole RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps terminés-