Partagez | .
 

 La vérité est plus importante que tout le reste. | Melinda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    La journée avait pourtant si bien commencée. Il s’était réveillé seul, mais il savait que Melinda était en mission. Donc, il s’était préparé et s’était fait un café, pour aller travailler à son bureau. Il n’avait eu que de bonnes nouvelles. Des missions qui s’étaient bien déroulées, de nouvelles recrues qui étaient prêtes à aider. Ca ne pouvait donc pas durer. Pourtant, il avait passé la matinée à avoir des réunions, dont une qui dura longtemps. Maria voulait voir avec lui certaines choses comme mettre la main sur James Barnes, connaître le leader des Watchers, savoir si Magneto serait une vraie menace pour les humains et bien d’autres choses. Le S.H.I.E.L.D. avait beaucoup à faire et la directrice ne pouvait pas tout gérer seule. C’était donc pour cela qu’il lui avait dit qu’il s’occupait des deux premiers points de sa réunion. Concernant les mutants là elle pouvait déléguer la question au groupe qui s’occupait des mutants, voir même des Inhumains. De son côté, il aurait ainsi le temps de faire des recherches sur les Watchers et de tenter d’en apprendre plus. Parce que oui, il ne comptait pas avancer du côté de Bucky. Il avait dit à ce dernier qu’il ne parlerait pas de leur entrevue et il avait promis à Ava et Natasha d’envoyer l’agence sur de fausses pistes, ce qui semblait fonctionner. Il se doutait que Maria lui en voudrait et qu’il risquait gros, mais il ne comptait pas remettre le Soldat de l’Hiver à l’agence. Par le passé il l’aurait fait, mais il savait aussi ce que HYDRA lui avait fait subir. Quelque part, il se retrouvait chez le soldat.

    Le cerveau lavé par ceux en qui on a confiance, suivre les ordres aveuglément, perdre la vie pour eux et finir avec un membre qui n’est pas le sien. Beaucoup de points communs et le directeur adjoint avait décidé de tout faire pour que Barnes ait une chance de se racheter. Il ne savait pas comment ce dernier allait s’y prendre, mais il faisait confiance à Natasha et Ava. Il passa donc le reste de sa journée à parcourir les fichiers qui lui permettraient d’en apprendre plus sur le groupe des Watchers. Il ne trouve pas grand-chose, mais tout de même une piste qui pourrait être intéressante. Il devrait juste aller sur le terrain pour vérifier par lui-même. Pour le moment, il devait répondre au téléphone et on lui apprit que l’agent May était revenu et qu’elle était amenée à l’infirmerie. Inquiet comme toujours, il se leva de son fauteuil, mais son téléphone sonna à nouveau. Grognant, il regarda le téléphone puis la porte et soupira. Revenant pour décrocher, il écouta un agent lui demander s’il pouvait classer un dossier en relation avec Grant Ward. Voilà un nom qu’il n’avait pas entendu depuis longtemps. Surpris, il demanda plus de renseignements et l’agent lui expliqua que lors d’une mission Melinda May avait fait face à Grant Ward et qu’il aurait dû contacter la directrice, mais cette dernière ne répondait pas au téléphone. Après avoir eu toutes les informations qu’il voulait, il raccrocha. Donc, Hill avait caché le dossier pour qu’il ne sache pas que Melinda avait fait face à Ward. Il comprenait pourquoi, mais ça restait inacceptable à ses yeux. Sortant de son bureau, il partit rejoindre son amie à l’infirmière.

    Agent May.

    Ca lui faisait bizarre de l’appeler comme ça désormais, mais le protocole était à respecter quand ils n’étaient pas seuls. Croisant les bras, il regarda le médecin qui finissait avant de regarder le personnel médical qui était dans la pièce.

    Vous allez bien ?

    Il était plus chaleureux en temps normal, mais là, toute l’histoire de Ward lui restait en travers de la gorge. Ajouter à cela le fait qu’il n’apprécie pas qu’elle soit blessé, ça donnait un Coulson renfermé et sérieux. Un cocktail qui n'était jamais très agréable.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Même avec toute l'expérience qu'elle avait pu engranger à ce jour, elle ne cessait de s'étonner de voir comment tout pouvait basculer en une seconde. La mission était quasiment terminée, elle avait collecté ce qu'elle était venue chercher et le hasard avait voulu qu'elle croise le chemin d'une petite frappe qu'elle avait déjà mis au tapis sur le terrain par la passé. En quelques secondes, elle était donc passé d'un moment de détente avant de rentrer en dégustant un thé en terrasse d'un petit café à scène de guérilla urbaine, devant éviter les balles et faire en sorte que personne ne soit blessé par sa faute. Bon, résultat des courses c'était elle qui s'était fait tiré dessus mais la blessure était superficielle, le type tirait toujours aussi mal. Un peu de chance dans son malheur on va dire. Sans compter que tout ça allait engendrer de la paperasse supplémentaire pour elle et autant dire qu'elle aurait préféré s'en passer. Et bien entendu, Melinda savait aussi que dès qu'elle serait de retour, il y aurait de bonne chance -voir une quasi certitude- pour qu'elle reçoive une visite de la part du directeur adjoint. Il s'en faisait toujours, ça elle le savait et l'appréciait mais pour si peu, franchement pas la peine qu'il se déplace, il avait sans doute beaucoup mieux à faire et ils se verraient plus tard, une fois qu'elle aurait fait un arrêt par la case infirmerie pour se faire recoudre. Hum, et rajoutez une bonne douche aussi parce qu'elle avait du regagner le quinjet sans plus tarder et après trois jours de planque dans un motel pourri sans climatisation, autant dire qu'elle en aurait bien besoin si elle voulait pouvoir profiter de sa soirée et se reposer.

Arrivée à l'infirmerie, elle laissait donc le personnel médical faire ce qu'ils avaient à faire mais par chance, ceux présents savaient à qui ils avaient à faire et elle n'avait pas à expliquer qu'elle n'avait pas besoin de morphine pour la douleur ou qu'elle avait besoin de s'allonger pour qu'ils la soignent. Il fallait juste lui faire quelques points de suture et elle pourrait se charger du reste par la suite. Au fil des années, elle savait très bien s'occuper de surveiller les signes d'infection d'une telle blessure et elle voulait écrire ce rapport au plus vite pour en être déchargée. Quelle histoire quand même. En parlant de rapport, elle ignorait que Coulson avait malencontreusement appris l'existence de celui qu'elle avait demandé à Maria de faire passer entre les mailles du filet. Pourquoi avait-elle fait ça ? Pour une simple et bonne raison, elle savait très bien comment il prendrait la nouvelle et elle préférait tout simplement ne pas passer par cette case là. Surtout que depuis, leur relation avait évolué un grand au-dessus. C'était surtout sans compter que suite à ça elle l'avait exposé encore un peu plus, n'ayant pas pu garder sous contrôle sa réaction face à la question que lui avait posé l'ex-membre de leur équipe à propos de ses sentiments pour lui. Non, c'était mieux qu'il n'en sache rien et elle se doutait que Maria soupçonnait quelque chose suite à sa demande mais elle lui était gré de l'avoir fait malgré tout. Elle attendait qu'on lui pose son pansement lorsqu'elle aperçu la silhouette du directeur adjoint se profiler. Vu la tête qu'il faisait, elle pouvait déjà savoir ce qui allait probablement suivre mais elle n'était pas d'humeur pour être honnête. « Monsieur. » répondit-elle sur le même ton, mais durant une fraction de seconde l'étonnement se manifesta sur son visage en le voyant prendre une telle posture, bien significative pour elle. Quelque chose l'avait contrarié et visiblement, ça n'était pas de la voir blessée sinon il n'aurait pas pris ce ton là. « Blessure superficielle, quatre points de suture, rien que je n'ai pas déjà connu. » répondit-elle, laissant le médecin poser le pansement, lui rappelant le rythme de prise des anti-inflammatoires et elle le remercia d'un simple hochement de la tête. « Je vais aller faire mon rapport de ce pas. » ajouta-t-elle, attrapant sa veste -ruinée par la balle qu'elle avait prise d'ailleurs- pour sortir de la pièce.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Garder son calme était le plus important pour le moment. Lui qui avait failli se précipiter pour voir la jeune femme, se retrouvait maintenant à être blessé par une chose qu’il venait d’apprendre par hasard. Il n’appréciait pas du tout cela, mais il devait faire avec. Malheureusement Coulson n’était pas doué pour cacher ses émotions face à May. Elle était la mieux placée pour savoir que quelque chose clochait. Mais en même temps, cette fois-ci il ne comptait pas la laisser dans l’ignorance. Non, pour une fois il serait clair avec elle. En même temps, quand on parle de Ward, le directeur adjoint ne peut s’empêcher de se dire que tout est de sa faute. C’était lui qui l’avait recruté. Même si Melinda l’avait réellement fait, lui n’avait pas été fichu de voir que Grant était HYDRA. Il n’avait pas fait son boulot convenablement et cela avait blessé un tas de personnes. Des personnes qui étaient ses amis et qui devaient être en sécurité. Daisy, Bobbi, Hunter, mais également aujourd’hui toutes les personnes que l’ancien agent pourrait blesser. Coulson ne savait pas où il se cachait pour le moment, mais le jour où il l’aurait dans sa ligne de mire, il ne le manquerait pas. Il n’était pas du genre à tuer à tout va, mais selon lui, Ward méritait la mort. Il avait fait souffrir beaucoup trop de monde et il pouvait encore le faire. Alors, il devait mettre ses états d’âmes de côté et mettre fin à la vie de celui qui avait fait partie de son équipe à une époque. Oh ça serait compliqué, il le savait parfaitement. Parce que le penser et passer à l’acte étaient deux choses bien différentes. Mais pour le moment, il faisait face à son amie, voulant vérifier qu’elle allait bien. A ses paroles, il hocha simplement la tête. Quand elle expliqua qu’elle allait faire son rapport, il fit un signe de tête au médecin pour le remercier, avant de suivre la jeune femme.

    Je pourrai le lire où tu comptes l’envoyer directement à Maria ?

    Il savait que c’était mauvais de commencer comme ça, mais c’était plus fort que lui. D’ailleurs, s’il continuait à ruminer, il risquait de dire quelque chose qu’il regretterait. Il devrait donc plutôt être franc, mais il se doutait que le sujet serait sensible.

    Si je te demande ça, c’est parce que je viens de recevoir un appel … intéressant. Apparemment il y avait un dossier à classer, mais mon interlocuteur ne savait pas s’il devait l’ajouter à tout ce qu’on avait déjà sur un ancien agent.

    Fixant la jeune femme, il se doutait qu’elle comprendrait où il voulait en venir, mais il ne lâcherait pas le morceau. En temps normal, il était du genre à la laisser avoir le dessus, parce qu’elle avait de très bons arguments, mais pas cette fois.

    Apparemment tu as vu Ward récemment.

    S’arrêtant, il la fixa simplement. Il voulait voir ses réactions et il ne fut pas déçu. Oh, elle cachait son jeu comme d’habitude, mais avec le temps, il avait l’œil pour repérer de petites choses. La tension dans ses épaules, sa respiration qui change de rythme … Elle savait tout de lui et la chose était réciproque. Parfois c’était un vrai problème, mais là au moins il voyait qu’il avait raison sur le fait qu’elle n’avait pas compté lui en parler.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Melinda pouvait se targuer en effet de pouvoir lire Coulson comme un livre ouvert. De savoir ce qui lui passait par la tête face à une situation donnée ou sans cela même- si ce n'est peut-être quand cela concernait ce qu'il pouvait ressentir pour elle vous me direz, quoi qu'elle l'avait suspecter et préféré l'ignorer mais là n'était pas le débat-. Si elle avait demandé à la directrice de passer sous silence ce rapport c'était précisément parce qu'elle savait très bien comment il allait prendre la nouvelle, Ward restant toujours à ses yeux sa responsabilité pour ce qui était arrivé. Discuter de qui devait porter le blâme pour cet épisode là pourrait durer à jamais, elle aussi avait sa part de culpabilité là-dedans mais si déjà auparavant la question était personnelle vu la brève aventure qu'ils avaient eut, ça l'était encore plus à présent avec ce qu'il avait à juste titre malheureusement, tirer les conclusions qui s'imposaient de sa réaction face à la théorie qu'il avait énoncée dans l'entrepôt.Elle avait pesé le pour et le contre pourtant, de savoir si oui ou non elle devait malgré tout lui dire ce qui c'était passé mais les raisons contre l'avaient emportées. D'une courte tête mais ce qu'on ne sait pas ne peut pas vous faire de mal et en théorie, il n'aurait jamais du connaître l'existence de ce rapport si ça n'avait été l'erreur de l'agent responsable de son archivage. Mais clairement, à la tête qu'il faisait en venant la trouver à l'infirmerie et le commentaire qu'il venait de lâcher d'une façon incriminante, il était dorénavant au courant de ce qu'elle avait pu faire. Comme si elle avait besoin de voir se profiler une dispute après les derniers jours qu'elle venait de passer.

Elle n'allait pas commencer à faire une scène dans le couloir pour autant. Inspirant calmement alors qu'il continuait de parler, elle compris ce qui c'était passé et elle poussa un soupir contenu. Une simple erreur de classement. Comme c'était ironique. Elle continuait d'avancer mais en effet, lorsqu'il prononça son nom, son corps se tendit par réflexe. Elle cru même sentir la trace de la balle qu'il lui avait tiré dessus lors de cet échange et elle releva la tête vers lui en s'arrêtant de marcher. « Oui, il était après un Inhumain que j'étais censé ramener ici. » Elle se contenta d'exposer les faits; ceux qu'elle pouvait dire sans que cela n'en dise trop sur ce qui c'était réellement passé là-bas mais elle n'était pas bête, il ne lâcherait pas l'affaire malgré tout. Il faudrait pourtant bien qu'il passe à autre chose car elle n'avait pas l'intention de s'étendre sur le sujet plus amplement. « Si tu as un reproche à me faire fais-le mais si ça pouvait être maintenant ça m'arrangerait. » déclara-t-elle en le fixant du regard. Peut-être pas la meilleure option pour elle d'afficher une telle désinvolture -ce qui n'en était pas d'ailleurs même si en avait furieusement l'air, il faut l'avouer- mais sa patience commençait à s'étioler, la douleur de sa blessure se rajoutant au-dessus de tout le reste et elle n'avait sincèrement pas envie de parler de Ward pour le moment. Pas en tout cas avant d'avoir pu se doucher pour ôter la crasse présente sur sa peau et pas sans un verre.Cependant, vu la tête qu'il affichait suite à sa réponse, elle se doutait déjà pouvoir faire une croix sur les deux.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Faire un tel commentaire était mettre le feu aux poudres, mais tant pis. Lui qui était pourtant du genre à réfléchir avant d’agir en général, se retrouvait désormais à faire l’inverse. En même temps quand il s’agissait de Daisy, de Ward ou de Melinda, il agissait avant de réfléchir, c’était certain. Pour l’inhumaine, il était prêt à l’aider de n’importe quelle façon, pour l’agent d’HYDRA c’était une attaque à mener pour le trouver et faire en sorte qu’il ne respire plus jamais. Concernant May, c’était bien plus personnel et intime. Avec ces trois-là, c’était toujours compliqué de prendre le temps de penser. Il était trop proche de la situation et c’était sans aucun doute pour cela que l’agent avait fait en sorte qu’il ne soit pas au courant de ce rapport. Mais il venait de tout découvrir et il comptait avoir des réponses. Disant donc à son amie qu’il savait pour elle et Ward, il la vit s’arrêter de marcher. Elle se regarda vers lui et il attendit simplement de savoir ce qu’elle comptait en dire. Une explication simple, mais il ne se contenterait pas de ça. En l’entendant parler de la sorte, il fronça les sourcils.

    Un reproche ? Tu crois que c’est ce que je veux te dire ?

    Il tentait de garder son calme pour ne pas que tout le monde les fixent. Serrant les dents, il continua de la fixer. Il voyait qu’elle préférait être ailleurs, mais il voulait savoir la vérité.

    Je pensais qu’après-tout ce qu’on avait vécu tu serais la première à me dire la vérité. Encore plus maintenant, mais je me suis trompé.

    Soupirant doucement, il continua de la regarder.

    Tu sais ce que je pense de lui et de la trahison qu’il a fait à notre équipe. La façon dont il a détruit Fitz, donc il a fait du mal à Jemma et dont il a brisé le cœur de Daisy, dont il s’est joué de nous. Mais visiblement tout ça ne compte pas.

    Secouant la tête, il savait qu’il était dur mais encore une fois il agissait sans réfléchir.

    Venant de Maria je peux comprendre, mais de toi ? Ca ne passe pas.

    A tel point qu’il recommença à marcher pour repartir à son bureau. Oui, Hill pouvait lui cacher cela, parce qu’elle savait quel impact toute cette histoire pouvait avoir sur lui. La directrice le connaissait assez désormais pour savoir que Coulson s’en voudrait et qu’il voudrait avoir sa propre vendetta face à l’ancien agent. Mais, il avait vraiment pensé qu’il n’y aurait plus de secret entre Melinda et lui. Alors savoir qu’elle lui avait caché la vérité faisait mal. Non seulement parce qu’il aurait pu aider, mais aussi parce qu’en ayant franchi une étape importante dans leur relation, cela voulait dire de parler de tout même si ça devait être ennuyant ou blessant.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Sa façon d'aborder cette conversation laissait clairement à désirer. Elle avait fait un choix lorsqu'elle avait demandé cette faveur à Maria et c'était justement pour éviter ce qui était en train de se produire qu'elle l'avait fait. Elle savait qu'il prenait souvent les choses à coeur, c'était une caractéristique qu'il avait en commun avec son héros d'enfance d'ailleurs mais présentement, elle aurait préféré que ça ne soit pas le cas. Bien sûr difficile de ne pas se sentir concerné quand cela la touchait elle ou Ward mais elle avait espéré qu'il n'en entende jamais parlé. Et cela aurait fonctionné s'il n'y avait pas eu ce couac avec le préposé aux archives. N'étant pas forcément non plus dans les meilleures conditions pour gérer cette discussion, elle voulait en finir au plus vite et donna les informations de bases concernant ce qui c'était passé. Il lâcherait si tout allait bien le morceau mais n'ayant plus la patience de supporter tout ça, elle lui demandait s'il avait quelque chose à lui reprocher. Car quitte à avoir une journée de merde, autant continuer à aller dans ce sens me direz-vous. Qu'il vide son sac pour qu'elle puisse aller se doucher et se coucher. Restant à le fixer lorsqu'il repris ses mots, elle haussa son épaule valide pour indiquer qu'elle ne savait pas ce qu'il pouvait être en train de faire mais oui, ça ressemblait quand même assez largement à un reproche de là où elle se tenait, il faut le dire.

Elle savait bien que ça n'était que rajouter de l'huile sur le feu pour le coup mais qu'était-elle supposer faire de plus ? Elle avait pris une décision en connaissance de cause et à sa place, elle pariait qu'il en aurait fait de même et elle fronça les sourcils de manière à peine perceptible lorsqu'il argua qu'à présent qu'ils étaient ensemble, elle aurait du venir lui dire la vérité. Il marquait un point certes, mais ça ne l'empêchait pas de prendre un coup. Le laissant continuer sa tirade, elle savait oui tout ce qu'il pensait de l'ex-agent. De ce qu'il avait pu faire aux autres. A Fitz qui avait faillit y rester par sa faute, à Jemma qui avait du voir ce dernier dans cet état, à Daisy. Oh elle savait tout ça et il savait tout aussi bien qu'elle aussi avait des comptes à régler avec lui. Mais qu'il puisse croire que cela ne comptait pas à ses yeux, ça ne passait pas. Il repartait en direction de son bureau après lui avoir fait comprendre qu'elle aussi venait en quelque sorte de le trahir, elle inspira profondément. Tout ce qu'elle avait voulu éviter, encore une fois. « C'est arrivé avant qu'on... » Elle laissa sa phrase en suspens parce qu'elle n'allait certainement pas faire l'erreur de dire ça à voix haute alors qu'on pourrait l'entendre et de toute façon, il comprendrait de quoi elle voulait parler. « Ça c'est passé avant notre conversation dans l'entrepôt. » se corrigea-t-elle alors, se tournant alors vers lui.

Bien sûr, ça ne serait pas une excuse à ses yeux mais qu'importe. Si c'était à refaire, elle ferait le même choix. Même s'ils n'étaient pas ensemble à présent. Parce qu'elle savait comment il fonctionnait et de savoir qu'elle avait croisé son chemin allait lui occuper l'esprit quand ce dernier devait se focaliser sur autre chose. Elle avait bien remarqué que dernièrement, il était bien moins prompt à prendre sur lui qu'auparavant, la convocation de Lincoln dans son bureau en étant l'exemple le plus évident. Lui-même l'avait reconnu devant ce dernier d'ailleurs. Alors oui, elle avait fait un choix en sachant précisément pourquoi elle l'avait fait. « Je veux le voir mort autant que toi, si ce n'est peut-être même plus mais je ne suis pas là à essayer de discuter de ça parce que ça ne sert à rien. J'ai fais un choix et tu viens de me prouver que j'avais raison de le faire. Tu as mieux à faire que de penser à ça en ce moment. » dit-elle le plus calmement possible vu les circonstances. Non, elle n'allait certainement pas lui dire qu'il savait pour ses sentiments à son égard car si elle le faisait, il ne voudrait que plus en finir avec Ward et elle travaillait d'ores et déjà sur la question de son côté. S'il savait ce que Ward lui avait dit et fait pendant leur combat, il serait hors de contrôle et elle ne pouvait pas se permettre de voir ça arriver.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Tentant de se contenir, il attendait qu’elle soit soignée, avant de venir expliquer certaines choses et en particulier le fait qu’elle ne lui avait pas dit qu’elle avait fait face à Ward. C’était quelque chose qu’il aurait voulu savoir de sa part à elle, mais visiblement ça ne la dérangeait pas plus que ça de ne pas lui en avoir parlé. Il était blessé par sa façon de réagir, mais il préféra ne pas en parler. A la place, il parla de la situation et sur le fait qu’il était au courant de son face à face avec l’agent d’HYDRA. Il n’osait pas imaginer ce que ce dernier avait pû lui faire subir. Il ne parlait pas physiquement mais bien mentalement. Phil savait ce dont était capable Grant et il ne voulait pas que ce dernier approche qui que ce soit de l’équipe. Il ne voulait pas voir les autres aller mal et le fait que Melinda l’ait vu le mettait en colère. Mais comme il venait de le dire le fait qu’elle lui ait caché la vérité n’était pas facile à encaisser. Le fait que Maria ait caché la vérité, il pouvait le comprendre, mais de sa meilleure amie non, c’était trop dur.

    Préférant donc s’en aller pour faire le chemin inverse jusqu’à son bureau, il l’entendit parler et il se stoppa. Oui, il savait de quoi elle parlait et encore plus quand elle vint le dire à haute voix. Elle avait raison, ça n’était pas une excuse. Il ne jouerait pas la carte du supérieur hiérarchique, mais il pouvait utiliser celle d’ami. En tout cas, il avait pensé qu’en étant amis, elle aurait dû lui en parler. Mais visiblement ça n’était pas le cas non plus. Fronçant les sourcils à ses paroles, il fit en sorte de ne pas la regarder. Serrant les dents, il savait qu’elle avait raison. Il avait d’autres choses à voir, mais ça n’était pas une raison.

    Oui je dois penser à autres choses, à un tas de choses, mais ça ne veut pas dire que je veux découvrir par quelqu’un d’autre le fait que mon ancienne équipe à fait face à ce type.

    Grimaçant en pensant à Ward, il ne voulait même pas prononcer son nom.

    Je ne veux pas découvrir que ma meilleure amie a fait face à ce monstre, sans que ça soit elle qui m’en parle directement.

    La fixant, il voulait lui faire comprendre qu’il ne voulait pas qu’elle lui fasse le même coup une prochaine fois. Il espérait qu’il n’y aurait pas de prochaine fois, mais il ne pouvait pas tout contrôler non plus.

    Je ne veux pas être celui qui verra Maria venir lui annoncer que tu es à l’hôpital ou … pire.

    Inspirant fortement à cette idée que Melinda pourrait mourir, il ne voulait vraiment pas que ça soit le cas. Il savait qu’elle ferait tout pour stopper leur ancien coéquipier, mais il ne voulait pas qu’elle mette sa vie en danger pour autant. Soupirant une énième fois, il la fixa quelques secondes avant de reprendre la parole.

    Je dois réagir le plus rapidement possible, mais si tu me caches des choses, je ne peux rien faire. Si tout le monde me cache des choses, je ne peux pas faire mon boulot et aider, ou conseiller, ou faire en sorte de garder les gens en vie.

    Fronçant les sourcils, il savait qu’il aurait dû se calmer, mais tout ça ne faisait que l’énerver encore plus.

    Je suis le directeur adjoint pour une raison. Maria me fait confiance, elle sait que je peux gérer n’importe quelle situation.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Ça la dérangeait de lui cacher des choses, il ne fallait pas croire qu'elle avait tout simplement pris cette décision à la légère ou parce qu'elle voulait faire dans la facilité. Non, si Melinda avait demandé cette faveur c'était en connaissance de cause et tout ce petit numéro qu'il lui faisait à présent était précisément ce qu'elle avait voulu éviter. Elle avait pris en compte la possibilité qu'il l'apprenne malgré tout mais pas comme ça, pas de façon aussi stupide. Il lui en voulait, pas besoin d'être un génie pour s'en rendre compte et elle ne dirait pas qu'il avait tort de le faire, à sa place elle aussi serait certainement blessée mais elle avait pris sa décision en connaissance de cause. Ward était une source d'énervement et de soucis déjà assez grande comme ça, elle n'avait pas voulu réalimenter le feu avec tout ça. Déjà qu'il avait encore une fois réussi à l'atteindre elle, pas de raison que tout ça ne prenne des proportions encore plus grandes si Coulson décidait d'y mettre son grain de sel. Alors bien entendu, quand il commença à s'emporter et à lui reprocher de ne pas lui avoir fait part de tout ça, elle argua qu'elle avait fait un choix et qu'elle avait eu raison de le faire puisqu'il lui prouvait bien en réagissant ainsi qu'il ne pouvait pas nier que son choix était motivé pour les bonnes raisons. Oui, il avait autre chose à faire que de se soucier de ce misérable traitre et vu qu'elle n'était affectée à aucune équipe pour le moment, Melinda elle était tout à fait capable de s'occuper de son cas une bonne fois pour toute. Par chance, personne n'était au courant de son petit accord avec Gunner au sein de l'agence, au moins elle n'aurait pas de compte à rendre pour ça.

Mais elle n'allait pas non plus le laisser s'en sortir comme ça. D'une part, ça c'était produit avant qu'ils ne se soient rapprochés dernièrement, ce qui n'excusait rien elle en était consciente mais cela avait aussi pesé dans son choix. Surtout elle n'allait pas le laisser prétendre qu'il n'avait pas mieux à faire que de penser à Ward avec ses responsabilités en tant que numéro deux de l'agence. « Ce n'était pas l'équipe, simplement moi qui lui a fait face. » le corrigea-t-elle, sachant que ça allait probablement rajouter de l'huile sur le feu mais il exagérait, il n'y avait qu'elle qui avait fait face à Grant. Elle aurait bien ajouter autre chose à ce qu'il dit ensuite mais elle s'abstint, sachant très bien qu'il ne valait mieux pas qu'elle continue sur cette voie. Oui, elle comprenait ce qu'il voulait lui faire comprendre, sans doute mieux qu'il ne le pensait et surtout avec ce qu'il ajouta ensuite -elle avait déjà été confrontée à ce moment là et elle ne voulait pas avoir à revivre ça une fois de plus- mais c'était sa décision et si c'était à refaire, elle n'hésiterait pas. Ils seraient toujours tous en danger tant que leur ancien coéquipier serait là-dehors, personne ne voulait le dire tout haut mais avec ses connaissances sur l'organisation et ses connections, c'était sans aucun doute l'une des plus grosses menaces pour le S.H.I.E.L.D. à ce jour et elle comptait bien y mettre un terme le plus tôt possible. Lorsqu'il repris la parole, visiblement toujours aussi agacé, elle haussa un sourcil à ce qu'il ajouta. « Comme tu as géré la situation en convoquant Lincoln dans ton bureau pour lui passer un savon parce que tu n'accepte pas que Daisy ai un copain tu veux dire ? » rétorqua-t-elle acerbement. Oh oui, c'était la dernière chose à faire que de remuer le couteau dans la plaie, surtout de cette façon mais elle en avait assez qu'il dramatise systématiquement comme il le faisait ces derniers temps. Il devait lui faire confiance et en faire de même avec les autres ou la situation ne ferait qu'empirer car il ne pouvait pas tout gérer en permanence s'il passait son temps à s'en faire pour tout le monde comme ça. Il devait compartimenter s'il voulait pouvoir continuer d'avancer, il le savait mais c'était plus simple de passer ses nerfs sur elle pour le moment.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Il était vrai que Ward était un sujet qui touchait tout le monde et ça n’amenait jamais rien de bon. Coulson s’en voulait encore de l’avoir laissé approcher le reste de l’équipe et de l’avoir considéré comme un ami. Cette pensée lui donnait des frissons, mais apparemment que Melinda lui avait fait face était encore pire. Elle ne lui avait pas dit la vérité et ça l’énervait. Lui qui pensait qu’ils se disaient tout, se retrouvait à voir que ça n’était pas le cas. Il fut donc direct sur ce qu’il pensait et ressentait et même si elle avait raison, il n’arrivait pas à accepter le fait qu’elle lui ait caché la vérité. Essayant de se calmer, il savait qu’à fois qu’ils parlaient de Grant, il ne faisait que s’emporter. C’était plus fort que lui. En l’entendant dire que ça n’était pas l’équipe qui lui avait fait face, mais uniquement elle, il soupira.

    Tu sais très bien ce que je veux dire.

    Que ça soit l’équipe entière ou un seul membre de l’équipe pour lui c’était pareil. Ils étaient toujours une équipe malgré tout. Parlant ensuite du fait qu’il ne voulait pas qu’on vienne lui annoncer qu’elle avait fait face à Ward et que ça c’était mal terminé pour elle, il espérait juste qu’elle comprendrait ce qu’il voulait dire. Seulement, cette idée de pouvoir la perdre était insupportable et sa colère revit de plus belle. Expliquant qu’il ne pouvait pas aider si on lui cachait des choses, il ajouta que Maria lui faisait confiance pour une raison, mais il ne s’était pas attendu à ce que Melinda revienne sur ce qui s’était passé avec Lincoln. Cet évènement, il ne voulait pas y penser à nouveau et encore moins alors qu’elle remettait ça sur le tapis.

    Ca n’a rien avoir. Ce qui s’est passé avec Lincoln était une erreur et tu le sais. Je me suis excusé et je fais en sorte de leur laisser de l’espace.

    Fronçant les sourcils, il ne s’était clairement pas attendu à ce qu’elle en parle et il soupira en se passant les mains sur le visage.

    Mais tu sais aussi bien que moi qu’on a tous des faiblesses. Nous sommes humains. Quand vous m’avez tous gardé à l’œil, je ne savais pas que je rencontrerai quelqu’un comme Daisy et oui, je sais qu’elle n’est pas ma fille, mais elle est ce qui s’y rapproche le plus.

    Serrant les dents, il ne l’avait jamais admis, mais il était sans doute temps de le faire. Vu qu’il parlait de franchise depuis le début, il n’avait qu’à continuer même s’il se doutait que ça n’allait pas plaire à Melinda. Fixant la jeune femme, il reprit la parole non sans s’en vouloir à l’avance.

    Je sais que je suis la tienne, comme tu es la mienne.

    Clairement, il n’aurait pas dû le dire, mais vu qu’il restait en colère, autant que tout sorte. Peut-être que ça lui permettrait de se calmer ensuite, mais également qu’elle sache tout ce qu’il pensait là-dessus.

    C’est comme ça et si tu as caché ce dossier, c’est que tu le sais aussi. Mais ça ne veut pas dire que j’accepterai que tu lui fasses face à nouveau. Si je dois me mettre en danger, pour éviter que toi tu le fasses, je n’hésiterai pas une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Bien sûr qu'elle avait compris ce qu'il avait voulu dire mais elle cherchait un moyen de détourner la conversation car il ne semblait toujours pas vouloir comprendre pourquoi elle avait voulu lui cacher sa rencontre avec leur ancien coéquipier. Il ne méritait plus cette appellation d'ailleurs mais il n'était pas l'heure de jouer sur la sémantique pour convenir de quel nom d'oiseau il serait préférable de le nommer à présent. Elle avait bien quelques propositions personnelles il faut l'avouer mais Melinda voulait simplement en finir avec cette discussion qui n'allait nul part. Oui elle comprenait aussi son point de vue et elle ne lui avait rien caché d'autre mis à part cette incartade avec Ward mais à l'entendre il ne pouvait plus lui faire confiance à cause de cela et ça n'était pas sans lui rappeler un épisode tout aussi douloureux lorsqu'il ignorait encore ce qui lui avait été fait pour le ramener à la vie. Voilà sûrement pourquoi elle avait ramené l'épisode de la convocation de Lincoln sur le tapis quand il parlait de gérer n'importe quelle situation. Il n'avait clairement pas gérer sur le moment, se laissant emporter par ses sentiments même si elle ne pouvait le lui reprocher puisqu'elle aussi était attachée au bien-être de Daisy, plus qu'elle ne voudrait l'admettre. Mais là encore il réagissait sans se contrôler et c'était ce qu'elle voulait lui démontrer, tout simplement car elle savait très bien ce qu'elle faisait, même s'il ne semblait pas le croire.

Oh elle était parfaitement au courant du fait que tout le monde avait des faiblesses, c'était partie intégrante de leur entraînement au sein de l'agence d'ailleurs. On ne devient pas des agents comme eux sans savoir ça mais on apprend aussi à dissimuler les siennes. Avec plus ou moins de facilité pour certains, ça va s'en dire et à ce niveau là, elle avait atteint un niveau que peu atteignaient et qui lui avait valu cette image de femme froide et distante. Tout ce qu'il disait était vrai, elle le savait, y compris qu'il considérait la jeune femme comme sa fille. N'importe qui les connaissant avait pu s'en rendre compte. Ce fut cependant à elle d'être surprise par ce qu'il venait de dire. Sa mâchoire se contracta presque aussitôt. Pas que ce qu'il venait de dire n'était pas la vérité mais ses paroles faisaient écho à ce que Ward lui avait dit dans l'entrepôt et cela ne renfonçait que plus son raisonnement de ne pas lui avoir dit ce qui c'était passé. Son menton se releva à peine à ce qu'il dit ensuite. Elle savait qu'il n'était pas non plus le plus objectif lorsqu'elle était concernée mais de l'entendre le dire ainsi était nouveau, et déstabilisant. Mais fidèle à elle-même, May ne répondait rien, laissant à peine filtré sur son visage la moindre émotion face à ce qu'il venait de dire. Elle ne devait pas montrer combien cela l'affectait, pas ici en tout cas.

Il marquait un point. Si elle avait caché ce qui c'était passé c'est parce qu'elle savait qu'il ne pourrait pas laisser passer l'affaire en sachant que Ward avait croisé son chemin. Pour ce qui suivit, il n'aurait pas son mot à dire. Elle ne lui dirait pas ce qu'elle préparait en traitant avec le mercenaire. « Et c'est bien pour ça que j'ai demandé à Maria de classer le dossier. Ta sécurité est plus importante que la mienne et tu sais ce que je veux dire par là. » Oh elle savait qu'il allait la contredire en arguant que chaque vie au sein de l'agence avait de l'importance mais elle avait raison. Pourquoi croyez-vous que Fury avait remué ciel et terre pour le ramener à la vie si cette dernière était aussi expansible que les autres ? « On est tous en danger tant qu'il sera dehors, quoi qu'il arrive. » lança-t-elle pour tenter de lui faire entendre raison, en tablant sur la sécurité de tous, qu'il cesse de se focaliser sur elle. « Il sait. » Pas besoin d'élaborer ce que voulait dire réellement ces deux mots, il comprendrait. Surtout à la façon dont elle venait de les prononcés et à cette expression sur son visage. Elle allait regretter de lui avoir dit ça, elle le regrettait déjà à vrai dire parce qu'en lui en parlant, elle pouvait déjà imaginer ce que la nouvelle allait provoquer comme sentiment en lui mais il avait malgré tout le droit de savoir. Lui intimant de la suivre pour qu'ils puissent s'isoler dans un endroit où on ne viendrait pas les interrompre et où l'on ne pourrait les entendre, une fois la porte du cagibi refermée, elle ajouta. « Promets-moi que tu n'iras pas à sa recherche. » dit-elle en le fixant, sachant très bien qu'il devait d'ores et déjà pensé à un moyen de mettre la main sur lui à présent qu'elle lui avait fait part de ce détail là. Encore une fois, tout ce qu'elle avait voulu évité qu'il se produise à la base.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Après avoir avoué ses sentiments à la jeune femme, il avait pensé que ça irait mieux entre eux. Malgré tout ce qui s’était passé avant, mais visiblement, certaines choses ne pouvaient pas être positives. Elle lui avait caché le fait qu’elle avait vu Ward. Un évènement qu’il aurait voulu savoir et il était donc énervé qu’elle ait gardé l’information pour elle. Il le en faisait part, mais il voyait qu’il aurait dû le faire différemment. Malheureusement, la colère prenait le dessus et il ne pouvait s’empêcher d’être déçu. Elle lui cachait des choses et même s’il savait qu’elle était ainsi, quelque part, ça faisait mal. Alors, quand elle parla de Daisy et Lincoln, il accepta le fait qu’il ait très mal agit avec le jeune homme, mais aujourd’hui, il faisait de son mieux pour leur laisser de l’espace. Il pouvait en faire trop souvent et ça lui jouait des tours. Mais, ça n’était pas à son âge qu’il changerait. C’était aussi pour cela qu’il avouait que Melinda était sa faiblesse et qu’il savait que c’était réciproque. Il avait bien vu comment elle avait réagi quand il avait découvert la vérité sur l’équipe et qu’elle avait une ligne directe avec Fury, mais bien d’autres choses également prouvaient qu’elle n’était pas impartial face à lui. Indiquant ensuite qu’il serait prêt à tout pour prendre la place de son amie si elle venait à se retrouver face à Grant à nouveau, il fronça les sourcils à ce qu’elle venait de dire.

    Tu as raison sur ce point. On ne sera pas en sécurité tant qu’il sera là, mais ma vie ne vaut pas plus que les autres. Fury ne pourra pas me ramener à la vie, il n’aurait pas dû le faire la dernière fois. Seulement, tout ce qui se passe avec Ward est personnel, mais dans les membres de notre équipe, il n’y a que nous qui sommes prêts à aller jusqu’au bout. Mais je préfère être celui qui presse la détente, plutôt que toi.

    Il ne voyait pas Simmons et Fitz tuer leur ancien partenaire. Ils n’étaient pas prêts à passer ce cap et il ferait tout pour qu’ils n’aient pas à le faire. Daisy n’était pas prête non plus. Non pas à cause de ce qu’elle avait vécu avec lui, mais parce que le directeur adjoint sentait qu’elle n’arriverait pas à prendre une telle décision s’il le fallait. Après tout, elle n’avait fait que le blesse à chaque fois, sans aller jusqu’au bout. Seule Melinda et lui étaient capable de le faire et il préférait être celui qui aurait à le faire plutôt qu’elle. Fronçant les sourcils à deux mots qu’elle venait de prononcer, il mit quelques secondes avant de comprendre. Serrant les dents, il imaginait déjà en effet tout ce qu’il pourrait faire à Ward.

    J’ai donc raison. C’est à moi d’en finir avec lui.

    C’était la première fois qu’il pensait de cette façon, mais il ne laisserait pas ce traitre s’en prendre à qui que ce soit. Encore moins à celle qu’il aimait. Si c’était à lui de le tuer, alors il le ferait. Suivant la jeune femme, il la regarda et soupira doucement à ses paroles.

    Je ne peux pas.

    Secouant doucement la tête, il était obligé d’être honnête. Coulson ne voulait pas la perdre, il ne pourrait donc pas faire une telle promesse.

    Il mérite tout ce qui lui arrive. M’utiliser pour t’atteindre était la dernière chose à faire. Je sais que tu as plus de self-control que moi, mais cette fois-ci je ne peux pas laisser passer une telle chose.

    Fixant la jeune femme, il savait parfaitement qu’elle risquait de lui en vouloir, mais il ne pouvait pas faire autrement. Oui, elle pouvait se défendre par elle-même, mais non il ne la laisserait pas faire, parce qu’il ferait en sorte de lui mettre la main dessus et d’en finir au plus vite. Tout cela avait traîné depuis trop longtemps, il était maintenant temps d’y mettre un terme.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Qu'il le prenne ainsi, elle pouvait le comprendre mais Melinda avait fait son choix en son âme et conscience, sachant pertinemment pourquoi il valait mieux ne rien lui dire. Ce qui se confirmait d'ailleurs en ce moment même vu sa réaction. Seulement, loin de se laisser faire cette fois-ci, elle répliquait, ce qu'elle aurait peut-être voir sûrement du éviter mais en l'entendant parler ainsi, elle n'avait pas eu le choix. Il pensait sûrement qu'elle venait de lui mentir comme auparavant, et même si en un sens c'était le cas, cette fois-ci elle ne l'avait pas fait pour les mêmes raisons. Ou peut-être bien que si puisqu'il s'agissait de le protéger au final. Ce qu'elle avait toujours fait, en tout cas le plus possible depuis leurs jours sur le terrain à la sortie de l'Académie. Faire revenir sur le tapis ce qui c'était passé avec Lincoln n'était pas une bonne idée mais lui aussi avait commis des erreurs en voulant bien faire, ce qui était précisément ce qu'elle tentait de lui faire comprendre alors mais elle n'aurait visiblement pas le dernier mot cette fois-ci, surtout avec ce qu'il ajouta. Comme elle l'avait prévu, il arguait déjà que sa vie ne valait pas plus que celle des autres et qu'il fallait éliminer Ward. La même conclusion à laquelle elle en était arrivée par elle-même et pourquoi elle avait d'ores et déjà prévu de s'en charger, même si pour ça elle devrait pactiser avec un de ceux qu'elle traquait en général.

Ce qu'il dit la blessa elle aussi, surtout le passage avec Fury. Est-ce qu'il avait réalisé ce qu'il venait de lui dire, alors qu'elle lui faisait face ? Non, sûrement pas mais cela faisait mal de l'entendre dire qu'il aurait pas du être ramené à la vie. Un rappel douloureux pour elle mais qui n'eut pas le temps de provoquer la moindre réaction sur son visage avec ce qu'il dit ensuite. Presser la détente ? Oh elle le savait parfaitement capable de le faire, ça pas de doute sur la question mais elle n'était pas d'accord avec lui. « Je sais ce que tu penses faire en disant ça mais tu ne le feras pas. Ils ont besoin de toi ici. » Elle voulait continuer en avançant le fait que si elle parvenait à le retrouver et l'abattre cela constituerait une faute grave même si Ward était une menace car l'acte en lui-même serait une action non-sanctionnée et elle préférait risquer sa carrière plutôt que la sienne de ce point de vue là. A la place, elle admit qu'il avait eu raison de s'avancer en disant qu'il était sa faiblesse puisque Ward l'avait découvert lui aussi par sa faute. Elle n'aurait pas du se laisser avoir aussi facilement mais sur le moment qu'il dise ça l'avait prise au dépourvu et Grant n'était pas un idiot hélas, à défaut d'être un psychopathe. A la réponse qu'il fit ensuite, elle secoua la tête, désapprouvant ce qu'il venait de dire. Mais pour pouvoir continuer cette discussion plus librement, ils devaient s'isoler et c'est ce qu'elle fit en se dirigeant vers l'une des premières portes à proximité d'eux dans le couloir.

Aussitôt qu'ils furent seuls et sans témoins, elle s'empressa de lui demander de lui promettre de ne pas se mettre à la recherche de Ward. Car elle savait très bien ce qui résulterait de tout ça, ce qu'elle avait voulu éviter en lui cachant leur rencontre. Il n'arrêterait pas de le traquer tant qu'il n'aurait pas pu le faire disparaître et c'était un chemin qu'elle ne voulait pas le voir prendre. Pas lui en tout cas, elle savait ce que ce dernier créerait par la suite comme traces et en aucun cas elle ne voulait que cela le change. Pinçant à peine les lèvres quand il lui confirma qu'il ne pouvait pas lui faire une telle promesse, elle continua de le regarder lorsqu'il repris la parole. Il avait raison pour la première partie mais quant au reste, son avis divergeait. « Tu le feras et je ne t'en laisse pas le choix. » fut tout ce qu'elle finit par répondre et l'on pouvait voir à son expression qu'elle pensait chaque mot qu'elle venait de prononcer. « Il est hors de question que tu te mettes à sa poursuite. Maria ne l'autorisera pas de toute manière. Ici au moins tu es plus en sécurité, il est peut-être dérangé mais même lui n'osera pas venir t'attaquer ici. » avança-t-elle aussi comme arguments. Peut-être pas de poids mais elle savait qu'elle avait raison au moins pour une bonne partie et au pire, elle saurait convaincre la directrice de se rallier à son camp. « Je t'ai déjà perdu une fois, je ne veux pas avoir à revivre ça. Sûrement pas à cause de lui. »laissa-t-elle s'échapper alors, presque à contre-coeur parce qu'elle ne voulait certainement pas sonner comme un cliché. Même si elle avait réussit à se reconstruire, en partie du moins, après ce qui c'était passé à Barhein, là ça serait une toute autre histoire.
© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Pourquoi ne pourrais-je pas le faire ? Ils n’ont pas besoin de moi. Ils sont tous grands et peuvent prendre leurs propres décisions.

    Ils n’avaient pas besoin de lui, pas autant qu’elle le pensait. En tout cas, il voyait les choses ainsi. Après tout Maria était la directrice c’était elle qui prenait les grandes décisions. Oui il connaissait mieux les Inhumains qu’elle et d’autres dossiers aussi, mais ça ne voulait pas dire qu’il était indispensable. Au contraire, il avait déjà été remplacé plusieurs fois. De plus, de savoir que Ward avait découvert que Melinda était sa faiblesse et réciproquement, il ne pouvait pas revenir en arrière sur sa décision. Il devait en finir avec Ward. Se retrouvant amené dans une pièce qui n’était plus le couloir pour pouvoir parler plus librement, il en fut surprit, mais laissa Melinda faire. En l’entendant parler, il devait avouer qu’avant il aurait pû lui promettre de ne pas chercher Ward. Mais plus aujourd’hui. Pas après ce qu’elle venait de lui dire. Si elle se retrouvait face à leur ancien coéquipier, ça risquait de mal se terminer et il ne voulait pas découvrir qu’elle avait perdu la vie. Donc, il ne pouvait pas faire une telle promesse. Cependant, il ne s’était pas attendu à une telle remarque de la part de la jeune femme. Alors qu’il venait de dire qu’il ne pouvait laisser passer le fait que Ward savait pour leur attachement, Melinda venait indiquer qu’elle ne lui laisserait pas le choix que de rester en retrait.

    Maria n’a pas besoin de savoir que je suis à sa recherche. Même si elle est ma supérieure, elle sait que quand quelque chose me touche de cette façon, je ne pourrai pas rester sans rien faire.

    Mais ce fut la suite des paroles de la jeune femme qui le percuta de plein fouet. Il n’avait pas pensé à cela. Au fait qu’elle avait dû découvrir qu’il avait perdu la vie à cause de Loki. Il avait déjà été tué par un homme dérangé, pas besoin de le vivre une seconde fois. Surtout que mourir de la main de Loki serait une mort plus douce que par celle de Ward. Non pas parce que ce dernier pourrait le torturer, mais parce qu’il savait que s’il venait à mourir Grant n’aurait aucun scrupules à venir s’en prendre aux autres. Il ne pourrait pas accepter qu’il fasse à nouveau du mal à Fitz, Jemma et Daisy. Il ne pouvait accepter une telle chose. La colère qu’il avait ressenti quelques minutes avant venait de disparaître face aux paroles de sa partenaire.

    Je suis désolé. Je n’avais pas pensé aux conséquences.

    Se rapprochant d’elle, il laissa malgré tout un peu de distance, parce qu’il ne savait pas ce qu’elle avait vécu quand on lui avait appris qu’il était mort. Ils n’en avaient jamais parlés et il ne voulait pas la forcer à quoi que ce soit.

    Seulement je ne veux pas non plus apprendre que c’est toi qui as perdu la vie. Je ne pourrai pas m’en remettre.

    Fixant la jeune femme, il savait d’avance qu’il ne pourrait jamais continuer à vivre sa vie si elle n’était plus là.

    Je ne veux pas te perdre Melinda et même si j’ai confiance en toi et tes capacités, je ne veux pas qu’il puisse utiliser quoi que ce soit contre toi. Je t’ai déjà perdu trop souvent, je ne veux pas que ça recommence.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
la vérité est plus importante que tout le reste

Qu'est-ce qu'il pouvait être borné parfois. Elle le savait et elle appréciait cette qualité là chez lui aussi, surtout qu'elle pouvait l'être tout autant mais là pour le coup, c'était plus un problème qu'autre chose. « Ça n'est pas ce que j'ai voulu dire par là et tu le sais. » clarifia-t-elle face à lui. Il pouvait aider même s'il n'était plus sur le terrain et que les autres pouvaient se débrouiller. Ses connaissances et son expérience pouvaient servir à tous, pas que pour tenir des meetings et jouer les médiateurs. >Mais c'était bien sûr aussi une façon pour elle de s'assurer qu'en principe, il ne prendrait pas de risques inutiles comme de se mettre à la recherche de Ward avec ce qu'elle venait de lui dire au sujet de leur dernière rencontre. Oh elle savait que c'était beaucoup lui demander de ne pas tenter de la faire mais clairement il fallait qu'elle parvienne à lui faire comprendre que ça n'était pas sa responsabilité d'en finir avec ce dernier. « Et c'est précisément pour ça que tu ne peux pas te mettre à sa recherche. Elle va très certainement te faire surveiller, si ça n'est pas déjà fait d'ailleurs parce qu'elle sait qu'il est dans le coin. Je le suis même sûrement moi aussi mais moi je peux sortir d'ici plus facilement. » Melinda voulait ajouter qu'elle avait aussi encore à lui faire payer pour sa blessure et quelques autres mais autant garder ça pour elle pour le moment. La vérité c'était surtout qu'elle voulait à tout prix éviter de devoir à nouveau s'entendre annoncer la mort de Phil. La dernière fois avait été déjà plus qu'amplement suffisante pour elle. Sans doute la pire nouvelle qu'elle ai jamais eu à surmonter et pourtant elle avait déjà eu de quoi faire niveau traumatisme. De plus, pour qu'elle livre une telle confession, elle qui ne parlait jamais vraiment de ce qu'elle ressentait même si c'était face à lui, c'était en effet qu'elle ne tenait pas à revivre ça.

Ses lèvres se pincèrent une fraction de seconde lorsqu'il s'excusa. Elle se doutait qu'il n'avait pas pensé à tout ça, qu'il ne voyait que l'importance de se débarrasser de Ward pour protéger les autres et aucunement ce qui se produirait par la suite s'il venait à être tué se faisant. « Bien sûr que tu n'y as pas pensé, tu penses toujours aux autres d'abord. Ca n'est pas nouveau. » répondit-elle simplement, affichant même l'espace d'un instant un léger sourire. Oh ça oui c'était une seconde nature chez lui, ça l'avait toujours été et il ne serait pas le Phil Coulson qu'on connaît sans ça d'ailleurs. Mais en ce moment, elle serait pourtant prête à payer cher pour qu'il pense un peu plus à sa peau qu'à celle des autres. Levant la tête lorsqu'il repris la parole, elle le laissa faire, l'écoutant avec attention et pris une profonde inspiration avec ce qu'il ajouta en dernier. C'était bien la première fois qu'il parlait de l'avoir perdue et cela venait de la prendre de court. Mais en un sens, ça en avait justement. Puisqu'il avait du ressentir ça en la voyant épouser Andrew à l'époque, puis sans aucun doute lorsqu'elle avait demandé à être affectée à l'Administration après ce qui c'était passé avec la fillette. « Quelqu'un doit pourtant s'occuper de lui. Tant qu'il sera encore en vie, il continuera à vouloir se venger et il ne viendra pas qu'après moi, tu le sais. » Car s'il avait pu avoir confirmation pour elle et Phil, Ward savait déjà l'importance qu'avait le reste de leur ancienne équipe aux yeux de ce dernier et il avait déjà prouvé aussi qu'il ne ferait pas dans les sentiments s'il avait l'occasion de s'en prendre à eux. « Tu penses pouvoir le faire, mais je sais que ça te hantera. Et niveau fantôme du passé, j'ai plus d'expérience que toi en la matière. » dit-il en le dévisageant. Elle savait ce que c'était que de vivre avec un tel poids sur la conscience. Bien sûr qu'ils avaient tous les deux déjà ôter des vies, avec une carrière comme la leur, rien de surprenant mais là c'était encore différent et elle espérait encore, peut-être vainement qui sait, préserver cette partie de lui qui pouvait avoir de la compassion et de l'empathie même pour ceux qui en principe n'en méritait pas. Puis ça ne ferait qu'une chose de plus à enfouir au fond d'elle-même.
© 2981 12289 0

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité


    Hochant doucement la tête à ses paroles, il savait en effet ce qu’elle voulait dire. Seulement il préférait ne pas revenir sur le sujet. Cependant, il ne pû s’empêcher d’expliquer que Maria n’avait pas besoin de savoir qu’il allait se mettre à la recherche de Ward. Aux paroles de Melinda, il soupira doucement. C’était sans doute vrai. Elle avait sans doute mis l’équipe sous surveillance pour être sûre que personne ne serait retenu prisonnier ou mis en danger par leur ancien équipier. De plus, comme elle venait de le dire, elle pouvait sortir d’ici plus facilement que lui. Ca c’était certain et quelque part ça l’ennuyait. Non seulement parce qu’il ne pourrait pas faire ce qu’il voudrait, mais ça voulait aussi dire qu’elle courrait plus de risques que lui et il n’aimait pas du tout ça. Malheureusement elle ajouta un autre point auquel il n’avait pas pensé. Le fait qu’il pouvait perdre la vie et les répercutions que cela aurait. Elle l’avait déjà perdu une fois et elle ne tenait pas à le revivre. Il pouvait le comprendre, parce qu’il ne pourrait pas vivre cela si c’était elle qui venait à perdre la vie. Il remarqua son sourire en coin et il en fit un également. Cependant, il fut clair sur le fait que de son côté il ne pourrait pas avancer s’il ne l’avait plus dans sa vie. Ca serait beaucoup trop dur, encore plus en ayant déjà dû faire face à son mariage avec Andrew et l’avoir perdu comme partenaire sur le terrain. Ecoutant sa meilleure amie reprendre la parole, il hocha la tête. Oui, il fallait que quelqu’un s’occupe de Ward et le plus tôt serait le mieux. N’importe qui pouvait être touché par Grant et il n’avait pas envie que les autres soient également prisonnier. Il ne voulait pas que FitzSimmons, Daisy et les autres aient à nouveau le cœur brisés. Il avait vu la façon dont ils avaient vécus la trahison de Ward et il avait ressenti la même chose. Il ne pouvait donc pas les laisser à la merci de l’agent double.

    Tu as raison, ça me hantera sans aucun doute, mais ça ne veut pas dire que c’est à toi de t’en charger.

    La fixant avec sérieux, il ne voulait pas qu’elle pense de cette façon.

    Tu n’as pas à tous nous sauver. Encore moins si c’est au péril de ta vie. Je comprend que tu veuilles nous protéger, me protéger, mais ça ne veut pas dire que je suis d’accord avec ça.

    Il voulait que ça soit clair. D’accord elle voulait les protéger, mais il ne voulait pas qu’elle ait aussi ça sur la conscience. Ward ne méritait pas d’avoir une aussi grande place dans leur vie même une fois mort. Il ne pourrait pas admettre que ça allait les affecter pour toujours. Encore moins elle qui avait déjà donné énormément pour l’agence.

    Ne prend pas de risque Melinda. S’il te plaît.

    Il se rapprocha d’elle, mais il ne la toucha pas. Il savait que le ton qu’il venait d’employer et son regard en dirait assez sur ce qu’il ressentait. Il ne voulait pas la perdre et il espérait vraiment qu’elle ne se mettrait pas en danger pour eux. Malheureusement le moment fut interrompu par son téléphone. Soupirant, il mit la main dans sa poche et arrêta le téléphone sans regarder qui appelait. Il préféra regarder toujours la jeune femme, pour être sûr qu’ils soient sur la même longueur d’onde et finalement il ouvrit la porte pour sortir avant de partir à son bureau. Il aurait voulu dire ou faire quelque chose d’autre, mais il savait que ça n’était pas l’endroit. Il aurait le temps de pouvoir lui en reparler plus tard si le sujet venait à être abordé. Il espérait juste que Ward ne reviendrait pas dans leur vie pour leur causer des problèmes à nouveau.




FIN
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

La vérité est plus importante que tout le reste. | Melinda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» Les Nazgûl
» Myriam ~ La vie a un début et une fin, tout le reste, c'est ce que vous en faite !
» Je ne vis que pour les 400 mètres d’une course, tout le reste m’est égal... car pendant ces 10 secondes... je suis libre !
» Indiana Anycia Davis - L'histoire à un début et une fin, tout le reste c'est ce que vous en faites !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps terminés-