Partagez | .
 

 Yelena ○ Очень рада познакомиться

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1132
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2165-yelena-the-second-litt
Yelena Belova
death has a thousand faces


identité
Nom et Prénom : Belova, nom qui lui est le plus familier tout en sonnant faux, sans savoir s’il lui a un jour réellement appartenu. Yelena, seule vérité qui lui appartient, qu’elle cache sous d’innombrables identités qui lui sont données en temps voulu. Alias : Nombreux sont ceux qui lui en connaissent ou lui en attribuent plusieurs, Super-Adaptoid,  Little Spider, Rooskaya, mais un seul s’échappe de toutes les lèvres. Black Widow. Ce même si à ce jour elle n’est pas la seule à porter ce titre, mais l’unique à le mériter. Âge : Cela fait vingt-sept ans qu’elle est née dans ce monde qui se veut cruel, injuste aux nombreuses âmes solitaires. Vingt-sept années à voir le monde changer à son plus grand amusement, bien que cela soit là mensonge car au début, la vie n’était pas ce qu’elle était devenue. Lieu de naissance & nationalité : Le Kiev la accueillie en 1989, ce qui aurait dû faire d’elle une ukrainienne si la vie n’en avait pas décidé autrement. Alors depuis bien longtemps, elle possède la nationalité russe et est reconnue comme une citoyenne sans problème. Si seulement. Métier : Tout comme ses identités, elle peut en changer et en maîtriser la matière, bien qu’elle soit espionne avant toute chose, ancienne agente du KGB et du SHIELD, pour aujourd’hui mieux servir ses propres intérêts en tant que mercenaire et agente de l’Hydra. Sans en oublier son appartenance à l’A.I.M, dont elle est membre du conseil. Statut civil : Jamais elle ne se laisserait enchainer à ce qu’on appelle les vœux du mariage, quand bien même entretient-elle diverses relations, de courte ou de longue durée, le titre de célibataire lui sied à merveille.  Orientation sexuelle : La société impose ses choix et l’humanité semble les suivre, cependant, entrainée à être ce qu’elle est aujourd’hui, hommes comme femmes peuvent être séduit sans que jamais elle ne ressente le désir supposé être partagé. Même si à lui demander, elle ne niera pas être simplement née asexuelle, ne préférant ni l’un ni l’autre mais démontrant la capacité à s’adapter au gré de ses partenaires. Particularités : Il n’y a que quelques années de cela, elle vous aurait répondu être une simple espionne, maître dans l’art de la manipulation, de l’infiltration et du piratage informatique. Tueuse redoutable, surentrainée dès son plus jeune âge au combat rapproché, plus particulièrement aux arts martiaux, au maniement des armes, quelles qu’elles soient. La douce poupée de porcelaine qu’elle représente n’est que faux semblant, cachant une arme redoutable qui ne connaît de pitié. Aujourd’hui, elle est encore bien des choses mais s’est surtout transformée en Super-Adaptoide. Capable de s’adapter à ses ennemis, mais surtout de copier les pouvoirs, techniques de combats, améliorations technologiques ou aptitudes physiques. Néanmoins, c’est aussi une adaptation physique qui peut dès lors avoir lieu, alors que les faiblesses de ses ennemis deviennent également les siennes, qu’elle peut imiter jusqu’à huit adversaires mais en perdre l’avantage dès qu’un seul change sa façon d’être et de faire. Une amélioration qui pèse sur le mental et qui même après de nombreuses années est loin d’être parfaitement maîtrisé. Bien que l’erreur ne survient jamais, ou alors quand ça importe le moins. Affiliation : L’on ne peut tromper le monde quant à la loyauté d’une ancienne élève de la Red Room, même si par tout hasard la dite loyauté se tourne maintenant vers la pieuvre ensanglantée. Dans un murmure les mots s'échappent et seul l’HYDRA en a la volonté.


interview
ÊTES-VOUS POUR OU CONTRE LA LOI DE RECENSEMENT DES MUTANTS ? POURQUOI ? SI VOUS ÊTES UN MUTANT, AVEZ-VOUS DÉCIDÉ DE VOUS RECENSER ? 
Ni l’un, ni l’autre, le juste milieu à désirer retrouver facilement la trace d’un mutant, tout en voyant où cela risque de se terminer. Évidemment que c’est une bonne idée, sauf que cela ne s’avance qu’à contrôler une énième fois une partie de la population. N’allant pas jusqu’à comparer cela à un autre temps ou certains furent marqués par de simples chiffres où l’emblème de leur religion, tout en sachant que ceux souhaitant y voir exactement la même réalité n’hésiteront pas à le faire. Et bien avant de connaître l’existence de tels êtres, elle a toujours su que le danger pouvait se présenter sous n’importe quelle forme, nul besoin d’un être possédant des capacités hors normes pour en arriver là. Cela ne la concerne pas, l’intérêt y est alors perdu et sans importance.


Pensez-vous que les Superhéros soient une bonne chose ?
Si certains de ses associés pouvaient lire ses pensées et connaître son avis à leur sujet, ils pourraient venir à s’inquiéter de ses intentions, aussi mauvaises soient-elles. Car l’entrainement qu’elle a subi lui a dérogé la véritable signification du bien et du mal. Une différence à ne pas commettre, réellement insignifiante dans ce monde qui se veut juste au même titre qu’injuste. N’oublions pas que certains souhaitent réellement détruire le monde, anéantir toute civilisation et réduire l’humanité à néant. Ne fusse que pour cette raison, les Superhéros sont d’une utilité peu commune. Prêt à se sacrifier là où d’autres préféreraient agir dans l’ombre, profiter de la fin des temps pour encore gagner en pouvoir. Qui pourrait prétendre ne pas être satisfait en voyant d’autres se jeter dans la gueule de loup, si ce n’est pour tenter de l’arrêter ? Qui oserait, sans broncher, avouer vouloir se mettre en première ligne et risquer sa vie pour des millions qui se préoccupent peu de la vôtre ? Elle ne fait pas partie de tels hypocrites, bien qu’à ses yeux les Superhéros deviennent nuisance dès qu’il s’agit d’autres affaires. Car quand bien même font-ils soi-disant le bien, en sont-ils réellement certain ?


Qu'est-ce qui vous a poussé à faire le mal ?
La réponse à cette question est très simple, sans intentions cachées, elle a été entrainée à être une espionne dès son plus jeune âge, à servir sa patrie et son pays, peu importe les sacrifices. Fait-elle le mal, le bien ? Pourquoi se poser cette question ? Si elle tue des gens est-ce supposé être mal ? Si ces meurtres permettent à d’autres de vivre leur vie en toute innocence, est-ce le bien ? L’égoïsme fait partie intégrante de sa réponse, un désir de vengeance, une soif de pouvoir et de reconnaissance qui pousse à préciser que toute humanité lui a depuis longtemps échappée. Catégoriser les actions des uns et des autres, quoi de plus ridicule en voyant où cela finit par mener. Elle a pleine conscience que l’organisation à laquelle elle a prêté allégeance est considérée être un des maux de cette triste terre. Cela ne la dérange pas, car les grands esprits s’y trouvent et au vue du nombre de partisans, on ne lui fera pas croire que leurs idées ne sont pas révolutionnaires, intéressantes certes, mais capable de faire évoluer le monde là ou d’autres préfèrent le voir stagner.


Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ?  
À lui demander, sans la colère et la rage qui habite chacune de ses pensées, peut-être est-ce le destin qui lui a fait un signe des plus clairs. Travailler pour le SHIELD, en arriver là et si près du but pour finir dans la douleur. Souvenir d’une chair brulée, du sang écoulé, tendons et muscles fondus cachant à peine des os noirci par les flammes. Vengeance fût sa première pensée, agonisante et défigurée, toute beauté l’ayant quitté pour laisser place à une monstruosité qui n’avait plus qu’égale ce que son cœur représentait depuis des années. L’Hydra lui a tendu la main, l’A.I.M. lui a rendu sa gloire et beauté, mais bien plus que ça encore en la transformant définitivement. La transformant en un être semblable au Super-Adaptoid, portant bien des similitudes et différences, faisant d’elle à ses propres yeux, quelque chose de nouveau, de plus dangereux. Son seul et unique but a toujours été d’atteindre la perfection, rien ni personne ne pourra lui prendre ce désir qui est le sien et qu’elle représente dans l’amertume d’une rage sans nom.


Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ?
Fût une époque où personne ne pouvait prétendre connaître Yelena Belova. Si certains osaient ajouter qu’elle était là pour remplacer la précédente Black Widow, ses aptitudes vinrent faire taire à jamais de tels murmures. Bien nombre de noms, d’accents et de passés ont traversés ses lèvres, mensonges maîtrisés jusqu’aux moindres détails, identités accaparées à la persuasion et la force des pensées. Le moindre dossier à son nom, même lorsqu’il ne s’agissait pas de son véritable nom, se vu détruit après ses missions. Une espionne ne laisse aucune trace derrière elle et aujourd’hui encore, seul la Red Room connaît son véritable visage. Et celle qui la connaît sans nul doute presque aussi bien, celle qu’elle est venue remplacer et surpasser, son ennemie jurée, est aussi la seule à en savoir tant et à encore respirer.  


Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ?
Elle ne se souvient pas avoir un jour rêvé d’exercer quelconque métier, même avant la chambre rouge, même avant sa rencontre avec l’homme qui finira pas lui montrer le chemin à suivre. Endoctrinée à la tâche d’espionne, entrainée et éduquée dans le simple but de servir sa patrie, jamais il n’y a eu un désir quelconque, une envie soudaine d’avoir plus de pouvoir et de n’être point en pion. À cet égard elle semble aussi docile qu’un chien de garde bien dressé, à cet égard, celle qu’elle est venu précéder à une marge d’avance qu’elle n’obtiendra jamais. Être espionne fait partie intégrale de sa vie, de ses pensées et de sa façon d’être. Incapable de changer ce qui est en votre chair, soupçons de rébellion quand la situation ne lui convient pas, mais jamais ne fusse qu’un instant l’idée de vivre une vie banale et sans histoires. Tout elle aura déjà été, de femme d’affaire à tueuse à gage, simple domestique ou amante d’un soir. En soit, être espionne lui donne la chance d’être ce qu’elle veut, ce qu’elle doit être au besoin de ses missions et des personnes qu’elle doit approcher.


irl
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Maze, f, 22 ans Fréquence de connexion ; 3-4/7 Que pensez-vous du forum? ; Magnifique  :keur: Comment l'avez-vous découvert ? Retrouvé, c'est le mot juste      Célébrité choisie ; Amber Heard me tuez pas les fans de Depp  :cute:
Credits (avatar, icon etc.) ; Louli, tumblr



Dernière édition par Yelena Belova le Mar 2 Mai - 19:22, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1132
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2165-yelena-the-second-litt


Biographie

« That’s right. I am the first student in history of the Red Room to surpass your marks. I may lack your experience, but I am your equal or your better in every other respect. I am the Black Widow. »

Les regards se croisent, se jaugent et se mesurent à l’éternel quête de résultats. Car au fond, ce n’est rien d’autre que ça. Seul le résultat compte, surtout pour Yelena. Il n’existe pas de défaite, ni de demi-victoire. Toutes ont appris à maîtriser l’art du combat rapproché, toutes ont quelques heures auparavant suivi le rythme d’une mélodie familière. Chaque mouvement est précis, tranchant, rien n’est laissé au hasard. Il y a celles qui se contentent de survivre, d’autres qui se plaisent à faire souffrir. Chaque coup est donné avec l’intention de faire mal, sans oublier le but final. Un coup, deux, avant qu’un craquement vient signer la fin du combat, que le corps de son adversaire s’écroule et que l’instructeur lui donne la permission de sortir. Une victoire qu’elle se contente d’accepter, mais ce n’est pas satisfaisant. Le soir venu, elle peut enfin en parler à la seule personne qui a su l’intriguer. Bien qu’elle n’engage pas la conversation, jamais. « You did well on the test. » lui chuchote l’autre jeune fille. « Romanov scored better. » Elle n’a pas besoin d’en dire plus, ni de préciser que c’était une véritable défaite à ses yeux. Elle était plus jeune lorsqu’elle a effectué le même teste, pourtant, elle n’est pas arrivée à avoir un meilleur résultat qu’elle. C’est pathétique. « You should stop comparing yourself to her. » Voilà ce qui est plus facile à dire qu’à faire. Impossible. Lorsqu’elle est arrivée, Starkovsky l’avait décrit être parfaite, ce n’est que plus tard qu’elle aura compris que c’était dans le seul but de remplacer Natalia Romanova, la Veuve Noire. Depuis, sa vie entière ne tourne plus qu’autour d’un seul but. Être meilleure qu’elle, dans tous les domaines. « She scored better, Lika. » répondit-elle sans mesurer son ton. D’autres l’ont entendu, le ton de sa voix trahissant la hargne qu’elle ressent, ce désir profond de surpasser celle qui a trahis sa nation. Seul un soupir se fait alors entendre, Lika ne tente plus de la convaincre, s’avouant vaincue.

En réalité, on l’endoctrine dans bien des domaines, mais c’est sans doute celui où ils ont le moins de mal à la manipuler. Car dès le début, Yelena n’a qu’une idée en tête, un but à atteindre sans se demander ce qui va lui arriver si elle y parvient. Et ils renforcent ce désir de réussite, encouragent son acharnement continuel en lui signalant bien à chaque fois qu’elle a réussi mais qu’elle n’est toujours pas la plus douée. Aucun d’eux ne fait l’erreur de la provoquer, car elle aurait pu le voir dès le début si tel avait été le cas, elle qui voyait tout et retenait tant. La subtilité de leurs actions, de la moindre parole lui a longtemps échappé. Quant enfin elle vint comprendre, il était déjà trop tard. Natalia Romanova était une obsession pour Yelena Belova. Rien ni personne ne pouvait encore y changer quelque chose, au fil des années, être la Veuve Noire était devenue sa seule raison d'être, le devenir n'étant dès lors plus la question.


En rétrospective, elle avait commis une erreur et ne pouvait blâmer personne si ce n’est qu’elle-même. Lika l’avait un jour prévenu, bien trop consciente que cette perfection tant recherchée risquait de mener à sa fin. La jeune femme a toujours été la seule à pointer du doigt ce qui est vite devenu un problème pour Yelena. La perfection n’existe pas, c’est impossible de l’atteindre et elle aura beau essayer, faire de son mieux et pousser son corps au-delà de ses propres capacités, rien n’y fera.

Quand elle passe une énième épreuve qu’elle aurait dû facilement surmonter, mais que non seulement Natalia avait fait mieux en son temps et qu’une autre jeune femme du programme arrive à la surpasser, Yelena finit par craquer. « My name is Yelena Belova. Yelena Belova. Yelena Belova. Yelena Belova. Yelena Belova. » s’était-elle répétée pendant des heures, son visage enfuit dans des mains, recroquevillée sur elle-même dans une des pièces se trouvant au sous-sol de la Chambre Rouge. L’être au cœur de pierre, la femme dont l’expression impassible en a fait baisser les yeux à plus d’un, dont la seule faiblesse est finalement son obsession pour la Veuve Noire. Réduite à n’être qu’une ombre, une arme entre d’autres et à souhaiter vaincre toute trace d’humanité. « Yelena… Yelena… Yelena, Yelena Belova. » Un mantra qui prend fin quand les larmes cessent de couler, quand le regard se perd dans la pièce où seule l’obscurité la cache aux  yeux du monde. « My name is Natalia Romanova. » Des heures durant, un mantra s’était installé dans son esprit, brisant le silence et libérant la pression qu’elle s’était elle-même imposée.  

Tous voient le changement, ignorant encore comment elle est arrivée en une nuit seulement à ne plus s’inquiéter du résultat, à y arriver sans ciller. Seul Lika semble comprendre, car elles sont identiques, n’ont jamais eu de difficultés à ne pas s’attacher aux autres mais se sont inévitablement rapprochées. Aucune d’elles n’a fait l’erreur de tenir à l’autre, consciente que ce jour devait arriver, un face à face inévitable. « До вcтречи. » lui dit-elle d’une voix certaine, ne souhaitant plus suivre les règles et se souciant peu de l’instructeur qui les observe. « более или менее. » lui répond Lika, un sourire aux lèvres alors que les premiers coups s’échangent à l’aube de leurs vingt-deux ans.


L’ignorance est une faiblesse, elle le sait et en use face à ses adversaires. Pourtant, aujourd’hui, c’est elle qui en est la victime. Elle qui s’obstine à être ce qu’une autre a été avant elle. Après sept années d’entrainement, elle doute pour la toute première fois de sa propre identité. Il est dangereux d’oublier ce qu’on apprend, ce qu’on connaît, cependant, il l’est plus encore de perdre de vue ce qu’on l’on souhaite obtenir, devenir. Yelena s’est fixée un but depuis le premier jour, mais en apprenant à connaître celle qu’elle doit remplacer, par le biais d’histoires bien contées, elle perd de vue ce qu’elle est censée représenter.

On lui apprend un beau jour d’été que Starkovsky est mort, qu’il aurait volé des documents, pas n’importe lesquels, non. Un général lui dit qu’il a volé des informations concernant la Chambre Rouge, Yelena croit y entendre un aveu. La colère l’envahit, elle croit voir rouge et exige qu’on la laisse se charger de cette affaire. Celui ou celle qui a osé tuer l’homme qu’elle considère être un père de substitution va le payer cher. Elle n’en pense rien quand ils la laissent se mêler de cet incident, dans son désir de vengeance, elle ne voit que trop tard qu’il y a bien une raison qui se cache derrière ce raisonnement. La confusion la gagne en apprenant la vérité sur Vasielievich Pyotr Starkovsky, son instructeur, celui qui lui a appris à se battre au corps à corps. Ce dernier qui l’a ramené à la Chambre Rouge, qui l’a vu grandir et évoluer en son sein, qui était obsédé par elle. Elle n’aura rien vu de tout cela, aveuglé par une confiance qui n’aurait jamais dû exister. L’ironie absolue est qu’en fin de compte, c’est bien Yelena qui l'aura mené à sa perte. La femme qu’il payait pour assouvir ses désirs, une prostituée psychotique, l’avait tué en se croyant être devenu la Veuve Noire. Petra. Ce nom qu’elle finit par répéter une centaine de fois, qu’elle crache à la figure de la principale concernée dès qu’elle lui met la main dessus.

Et c’est n’est qu’après, une pointe de déception à l’esprit, qu’elle accepte réellement son rôle de Veuve Noire. L’espace d’un instant, quelques minutes seulement avant l’opération qui signera la fin de son apprentissage, elle se souvient un jour avoir trouvé satisfaction à n'être que Yelena Belova et à partir de cet instant-là, c'est ce qu'elle redevient pour une fois.

Leurs chemins ont bien évidemment finit par se croiser. C’était le but d’une vie, d’années perdues à dépasser tout entendement pour devenir la seule et l’unique Veuve Noire en ce monde. Naïveté enfantine, arrogance inculquée, défaite sanglante. Natalia l’avait berné, comme l’on bernait un enfant sans connaissances, une débutante qui ne représente aucune menace ou quelconque forme de danger. Et pourtant lorsque l’occasion se présenta, lorsque la vie de l'autre Veuve Noire aurait pu se terminer là, Yelena fit un autre choix. On lui a appris à être un arme servant son pays, ce n’est pas en laissant la vie sauve à celle qui les avait trahis qu’elle faisait honneur à son nouveau nom. Mais sans elle, qu’elle but aurait-elle eu, si ce n’est qu’être et attendre les prochaines missions tel un pion écervelé et dispensable de surcroît.


Les images défilent, une à une sur l’écran qui se tient dans le bureau.  Reflétant la situation chaotique qui se dresse actuellement à New York. De faibles chuchotements se font entendre, quelques employés daignant enfin prendre la parole. Car leurs yeux s’étaient posés sur le téléviseur il y a de cela quarante-trois minutes et vingt-six secondes. Aucune question, encore moins de réponses. Un silence peu commun était venu s’installer dans le bâtiment, la peur avait envahi les traits de certains, l’inquiétude gagnant sur toute procédure étant supposée être suivie. Tous, sans exceptions, ont retenu  leur souffle en voyant les Chitauri envahir la ville, bientôt la terre pour ceux s’avançant déjà dans ces pensées-là. La panique n’est rien d’autre qu’un sentiment, pourtant bien contagieux quand apparaissent les premières images des monstres qui détruisent New York.

Figés devant leurs bureaux, tétanisés par l’infime conviction que rien ni personne ne pourra plus sauver l’humanité, l’Amérique  en premier et qui sait le reste du monde. Alors que quelques reporters bien courageux, où est-ce suicidaire, continuent à donner des nouvelles d’une telle situation, quatre figures se dessinent dans un bureau des plus transparents. Trois hommes et une femme, semblant fixer un énième écran, qui diffuse pourtant des scènes bien différentes. « You’ve got to be kidding me. » C’est un sentiment partagé, quand apparaît sur des images de bien piètre qualité, une masse de muscles verts. D’autres sources viennent immédiatement signaler la présence d’Iron Man, qui se fait pourchasser par l’une des créatures, sans malencontreusement se faire détruire. S’en suit d’autres messages, d’autres noms de codes où signalisations peu banales. Cela ne surprend personne, les employés peut-être, le reste du monde, sans doute. Le savoir est un pouvoir non-négligeable, être bien informé est la base même de la réussite. Mais tous ici présent n’ignorent pas que tout cela n’est qu’un début sans fin, ironie du sort, car celle qui se doit mourir pour traitrise fait également partie du lot qui, quelques instants plus tard, sauvera New York, la terre, d’après certains. Le silence se prolonge devant ce spectacle peu commun, jusqu’à ce qu’elle sort de leur stupeur les trois hommes à ses côtés. « Well, it could’ve been a hell of a lot worse. » Paroles prononcées sur un ton amusé, trois regards qui suivent le moindre geste, qui cherchent à comprendre le sens dans lequel tout semble se rendre. Ces hommes sont pitoyables, pions sans importance dont elle doit s’accommoder, pour l’instant.  « Oh please, at least we’re not being invaded by some freaks. Although we do have an entire different freak show to deal with now.  » Sur ces paroles, la jeune femme laisse derrière elle ces trois messieurs, peu intéressée à les voir comprendre l’évidence que représente maintenant les Avengers.


Les plans de l’Hydra échouent, Yelena ne s’en serait inquiétée si sa couverture n’avait pas été démasquée. Les catastrophes se suivent et se ressemblent, dans la gravité de la situation aucun ordre ne lui est donné. Elle prend une décision, malheureusement la mauvaise. La Veuve Noire se bat jusqu’au bout, n’acceptant la défaite et refusant de l’admettre, jusqu’à ce qu’elle soit vaincue et qu’elle ne puisse plus agir ou fuir.

La douleur ne lui fait pas peur, elle s’en accommode en gardant près de son cœur son désir de vengeance, haine profonde qui coule dans ses veines. Sa peau brulée et ses membres soudainement inutiles, incapable de bouger, elle ne pourrait se défendre même si on venait la narguer. C’est une offre qu’on lui fait, bien trop alléchante pour une femme qui a toujours aimé le pouvoir et souhaité atteindre la perfection. On lui tend la main et sans même y réfléchir, elle accepte, n’étant pas en état de refuser quoique ce soit. Encore moins une chance qui lui permettrait de vivre et d’exécuter ses plans. Dans les cris, la souffrance se veut éternelle mais réveil des sentiments depuis longtemps enfuis. Trop mais pas assez. Si elle prête allégeance à l’Hydra, c’est qu’ils lui offrent une seconde vie. Cette fois-ci, dans les néants qui l’entourent, elle change et devient encore plus redoutable. On lui dit qu’elle est devenu le Super-Adaptoid, son cœur sait qu’elle restera à jamais la Veuve Noire, cependant, elle n’a pas besoin de se faire valoir aux yeux des autres quand seul sa propre opinion compte.

L’arme évolue donc, deux ans à rester dans l’ombre, effectuer des missions d’une facilité déconcertante. Apprendre à maîtriser ce qu’elle est à présent, entre arme et femme, machine et humaine. C’est avant tout le mental qui change, s’adapte pour mieux comprendre. La loi tombe le vingt-huit février, l’humanité perd de son éclat et Yelena s’en moque ouvertement.


Dernière édition par Yelena Belova le Jeu 1 Sep - 12:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2299
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Bienvenue jeune fille ^^

Bon courage pour ta fiche

:bave:

Oh pardon, je rêvassais...

*sort*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
omg, Yelena avec Amber, je... :faint: :faint: :faint: :faint: Cette association, je dis OUIIIIII. :pink:

BIENVENUE PARMI NOUS. :cutie: J'espère que tu vas te plaire ici et surtout bonne chance pour la suite de ta fiche que j'ai juste trop hâte de lire. :bave:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
HEARD. :cutie: (moi perso son histoire de gueguerre avec johnny, j'en ai rien à cirer).
mais j'suis contente de la voir et sera ravie d'apprendre à connaître ce personnage sous ta plume! :leche: bienvenue parmi nous en tout cas et bon courage pour ta fiche! :cutie: :cutie:
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1132
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2165-yelena-the-second-litt
Merci pour votre accueil  :waw:

Jeremiah x Rêve toujours, je ne dirais rien aux autres Watchers  :youknow:

Marigold x Merci ♥ c’est la première actrice qui m’est venue à l’esprit pour Yelena, donc je suis contente de voir que l'association te plait :keur:  

Karen x Ann Woll :bave: ça ne va pas le faire si tu rejoins les watchers, je serais la voix de la raison qui t'empêche de faire cette erreur     :onfire: et je te garderais pour moi, au passage
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1202
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
Bienviendu ! Une seconde Veuve Noire, était-ce utile les enfants ? Remarque…si c'est pour habiller joliment les locaux d'HYDRA, moi je dis oui :hé: Courage pour la suite
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
(re)bienvenue I love you tu étais déjà parmi nous sous quel personnage ? :cute:
je suis super content que tu sois revenue en tout cas, ça veut dire que TNA t'a marquée, dans le bon sens :hé: n'oublie pas d'aller réserver ton avatar, et bon courage pour la rédaction de ta fiche, si tu as la moindre question, n'hésite pas à nous mpotter :hug: et Amber Heard, superbe choix pour Yelena :onfire: hâte de lire quelques rps avec Natasha
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Oh ce choix :cute:
Bienvenue parmi nous ! J'aime beaucoup Amber :cute:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
CE CHOIIIIIIX
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1132
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2165-yelena-the-second-litt
Victor x Merci :keur: What second Black Widow, je suis la seule, la vraie, l'unique qui compte

Scarlett x Merci beaucoup ♥ j'avais oublié de recenser l'avatar pour le coup j'étais sur le forum un peu avant de m'être prise un coup sur la tête et d'avoir posté une absence -bien en retard, j'avoue - et après, soucis de santé -j'ai pas le crâne solide, mais chut- j'ai plus su venir  Arrow Anyway, je m'étais inscrite sous le pseudo de Rayan N. Colin :cute:

Prudence x Snooooow :keur: Merci beaucoup :waw:

Jared x Merci :cutie: :cutie:
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA + cut off one head...
avatar
MESSAGES : 281
it's a revolution, i suppose
HYDRA + cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2857-theodor-herrleonhard
Oy Amber :shon: I love you
Rebienvenuuue sur tna avec ce super personnage du coup :hysteric: bon courage pour cette fiche et j'espère que tu t'amuseras bien parmi nous :shon:

_________________


life in technicolor
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
TOI ET MOI ON VA PAS S'AIMER, MAIS ALORS PAS DU TOUT :onfire:
bienvenue parmi nouuuuuuuuuuus :cute: :cute: et excellent choix :shon: bon courage pour ta fiche, j'espère que tu vas t'éclater parmi nous :cutie:
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1132
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2165-yelena-the-second-litt
Theodor x Merci beaucoup  :keur:

Natasha x :waw: Et moi qui allais te construire en temple en chocolat hâte de rp avec toi, par contre, ce n'est pas la bande de bon à rien d'Avengers qui vont m'empêcher de te botter les fesses, donc prépare toi, j'arrive :onfire:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Hiiiiii une autre veuve noire! Bienvenue par ici :hug: Bon courage pour la suite de fiche!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Yelena ○ Очень рада познакомиться

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Yelena Belova { Back in Black [Terminé]
» Yelena Belona - новый черная вдова
» Yelena Molkinoranova
» Yelena ¶ Titre en cours
» [RP abandonné] ∞ I'm Maria and I'm your doppelganger. ∞ (PV Elena Petrova)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-