Partagez | .
 

 Zolivia | Women of Influence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 151
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Zolivia | Women of Influence   Mar 30 Aoû - 17:00

Women of Influence
FT. Olivia Keynes

Zora patientait sur l'un des fauteuils du couloir. L'ambassadrice commençait à avoir l'habitude de ce genre de rendez-vous diplomatique, alors qu'elle se battait depuis un an pour redorer sa Sokovie natale. Elle en avait serré des mains, rencontré des gens haut placés pour avoir de maigres fonds pour leur venir en aide après le passage des Avengers, sorte de sauveur du monde pas même capable de se rendre compte de leurs propres erreurs. Et aujourd'hui, elle devait rencontrer madame Keynes, une diplomate en lien avec le SHIELD, afin de voir si ces derniers pouvaient également venir passer un coup de balai, étant eu aussi responsable de la bataille de Sokovie, d'une certaine manière. Autant dire que la fille du baron von Strucker, une identité qu'elle cachait bien entendu quand elle était civile, n'était pas spécialement à l'aise de devoir ainsi discuter avec une personne en lien avec ses ennemis directs. Mais, elle n'était pas là en tant que tête de l'Hydra mais bien en tant qu'ambassadrice, alors, si elle bouillonnait à l'intérieur, vu de l'extérieur, elle semblait plutôt calme et sereine. Elle tapotait sur l'accoudoir du fauteuil en attendant que la porte s'ouvre et qu'on l'invite à rentrer, sous le regard d'une secrétaire qui semblait vaquer à ses occupations en lui adressant, à certains moments, de légers sourires à sa direction, comme pour la rassurer que l'attente ne serait plus trop longue.

Soudain, le téléphone sonna dans son sac. Elle l'attrapa pour regarder le nom qui apparaissait sur ce dernier, s'apprêtant à le raccrocher quel qu'en soit l'expéditeur. Cependant, il s'agissait d'Oliver, son fidèle garde du corps qui se faisait passer pour son supérieur, le rempart ultime pour lui assurer une vie sauve et surtout celui qui, au beau milieu de ces tueurs de l'Hydra, partageait ses opinions pour leur pays et la façon de régler les problèmes : il ne fallait pas contrôler le peuple par la peur, mais bien par la bonté. Il était la seule personne qu'elle ne pouvait pas éviter aussi elle se leva et s'approcha d'une fenêtre non loin de là, hors de portée de voix de la secrétaire. "Zora, est-ce que tout ce passe bien ?" Malgré le rang qui les différenciait, dans l'intimité, ils avaient coutume de ne pas les respecter et s'appelaient par leurs prénoms. "Je n'ai pas encore été reçue, mais il n'y a aucune raison que cela se passe mal." "Je ne sais pas, je n'aime pas vous savoir seule, là-bas." "Tu es très bien là où tu es, et bien plus utile. Je te rappelle une fois que le rendez-vous est terminé." Elle raccrocha le téléphone et retourna à sa place, dans la même position comme si elle ne l'avait jamais quittée. Oliver aimait avoir un œil sur elle, c'était la mission que le père de Zora lui avait donné, mais il y avait plusieurs façon de protéger quelqu'un et à présent, il était beaucoup moins suspect au sien de l'Hydra de ne pas voir un garde du corps qu'une tête, peut-être sous surveillance après les discutions lors du retour du leader écarlate. La porte s'ouvrit finalement et l'ambassadrice se leva, défroissant sa robe longue et présentant sa main à la personne qui venait d'ouvrir.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
women of power



Olivia est une habituée des rendez-vous. Elle en a rencontré, des personnalités politiques, des ambassadeurs, des journalistes, des patrons de grandes entreprises, des émissaires en tous genres. Elle est rodée. Mais avec le Shield, elle est obligée de tout réapprendre. Les dossiers n'ont rien à voir avec ceux sur lesquels elle travaillait à l'époque, à tel point que parfois, elle se demande bien ce qui a poussé le président à la nommer à ce poste. Il aurait du nommer un éminent membre du Shield, comme Phillip Coulson, un spécialiste des affaires secrètes de l'organisation. Elle s'adapte quand même plutôt bien, il faut le dire. Heureusement pour elle, elle a appris à travailler dur et à bachoter comme une folle, ce qui fait qu'elle a ingéré en l'espace de quelques temps beaucoup d'informations, et qu'elle peut mener la plupart de ses interrogatoires ou rendez-vous sans le moindre souci. Mais elle ressent toujours une pointe de stress quand elle doit recevoir quelqu'un. Comme aujourd'hui, par exemple. Elle doit rencontrer l'ambassadrice de Sokovie, qui s'est déplacée tout spécialement pour la rencontrer. Olivia n'a pas souvenir d'avoir rencontré cette femme auparavant dans sa carrière, bien qu'elle ait officié pendant de nombreuses années en tant que diplomate pour le compte des États-Unis. Ce sera donc une première. Et cette fois, elle ne sera pas avec sa casquette de diplomate, mais bien celle de haut-placé du Shield. La brune prend son courage à deux mains et ouvre la porte du bureau qu'elle occupe actuellement. Il n'y a qu'une personne sur les fauteuils de la salle d'attente, et Olivia se dirige donc immédiatement vers la jeune femme qui s'y trouve. Celle-ci présenta automatiquement sa main, que l'ancienne diplomate serra chaleureusement. « Madame Salkanovic, ravie de vous rencontrer. Il me semble que nous ne nous sommes jamais croisées auparavant. » fait-elle, avec un sourire qu'elle veut des plus avenants. Olivia a toujours été quelqu'un de plutôt agréable, et c'est aussi pour ça que les débats et négociations se sont souvent soldées par des réussites. Appréciée dans son entourage professionnel, elle a toujours eu des facilité, plus que ses collègues masculins d'ailleurs, à faire plier ses interlocuteurs. Elle fait partie de ces gens qui sont persuadés qu'une bonne ambiance de travail mène au bien-être des employés, et à la bonne conduite des activités. Ce n'est certainement pas aujourd'hui qu'elle va changer, surtout maintenant qu'elle est à la tête d'une grande équipe, au Shield. « Je vous en prie, installez-vous. » dit-elle, en encourageant la brune qui lui fait face à entrer dans son bureau. Celle-ci s'exécute et lui emboîte le pas, pour aller s'installer dans son fauteuil. Olivia ne sait pas trop quoi attendre de cette rencontre. Bien sûr, elle sait ce qui s'est passé en Sokovie, mais n'est pas particulièrement une spécialiste de ce pays. Qu'est-ce que l'ambassadrice fait là, dans son bureau, aujourd'hui? Elle ne le sait pas encore, même si elle a plusieurs hypothèses. « Je peux vous proposer quelque chose à boire? Un café, un thé, un jus de fruit? » Elle se doute que la discussion va être longue, et qu'elles ont un certain nombre de choses à se dire. Autant qu'elles soient confortablement installées. Olivia ne sait pas du tout quel genre de personne est l'ambassadrice Salkanovic. Va-t-elle vouloir en finir au plus vite? Va-t-elle rapidement la prendre en grippe? La discussion va-t-elle être houleuse ou agréable? Pour l'instant, elle n'arrive pas à cerner son interlocutrice, mais ça ne saurait tarder.

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 151
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur

Women of Influence
FT. Olivia Keynes

La porte venait de s'ouvrir finalement pour laisser apparaître une dame roche de la quarantaine, un peu comme elle. Elle sera la main de la politicienne qui servait de liaison entre le gouvernement et les agents du SHIELD que Zora affrontait au quotidien en tant que membre de l'organisation en face. Le retour de Crâne Rouge et ses plans futurs contrariaient un peu la troisième tête d'Hydra officieuse. En effet, les desseins de son père, qui prévoyaient malgré tout de supprimer ses ennemis, proposait une alternative qu'elle avait embrassé avec son ami Oliver, à savoir d'aider le peuple plus que de le martyriser, c'était en partie une des raisons de sa venue en ces lieux, l'autre étant d'obtenir si possible des informations sur l'agence secrète au bouclier, une faille dans leur système qu'ils pourraient exploiter. Les aspects politique de l'Hydra n'avait jamais été fortement développé, malgré quelques représentants placé en haut lieu, comme le sénateur Stern mais qui avait plus cherché à s'emparer de technologies de Stark qu'à réellement plier le peuple à leur cause. "Je le crains, ce sont les récents évènements qui m'ont fait accepter ce poste." Avant la mort de son père adoptif et la destruction de son pays natal, Zora ne s'intéressait pas à la politique mais elle était devenu le visage de la Zokovie en essayant de la reconstruire, le peuple avait alors poussé à ce qu'elle prenne cette place aux Etats-Unis, en partie responsable de leur situation. Mais les paroles de madame Keynes la réconforta, ne pas avoir entendu parler d'elle laissait supposé que sa couverture était toujours en place.

Zora répondit positivement à la requête de la diplomate en pénétrant dans le bureau pour prendre place sur l'un des deux sièges qui faisaient face au meuble central de la pièce. "Un café, ce sera parfait, merci bien." Annonça-t-elle avec un sourire lorsqu'on lui demanda quelle boisson elle désirait. Elle n'avait pas forcément plus soif que de raison mais la politesse lui interdisait de refuser. Laissant Olivia s'occuper du café, elle regarda les alentours du bureau, qui ne laissait rien transparaître de suspect aux premiers abords, même le bureau n'offrait aucun dossier suspect qu'elle pourrait rapidement observer pour en savoir plus. Elle savait que certains agents de l'Hydra n'étaient autres que des membres du SHIELD infiltrés, il était même possible que certains le soit en haut lieu. Récupérant la tasse de café, elle se permit de commencer la discussion d'un ton calme malgré ses sentiments qui bouillonnaient à l'intérieur. "Je vous remercie de me recevoir aussi vite, tout le monde n'est pas forcément aussi prompt à l'idée de parler de la Sokovie." La majeure partie des hommes politiques – et des femmes – que la tête d'Hydra avait déjà rencontrée ne se montrait pas spécialement enthousiaste, surtout quand ils se savaient responsables d'une certaine façon des actions engendrées par les super-héros qu'ils laissaient en liberté. "Comme vous le savez sans doute, mon pays a souffert il y a quelques mois d'une attaque qui l'a dévasté. Nous nous redressons petit à petit mais il reste encore tant à faire." Elle s'offrit une gorgée de café après avoir terminé sa phrase laissant un moment de silence. "Aussi je voulais m'enquérir avec vous pour obtenir de l'aide de la part du SHIELD." Après tout, il était officieusement sur place au moment des faits, il faudrait bien qu'il paie un jour ou l'autre.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
women of power



« Je le crains, ce sont les récents évènements qui m'ont fait accepter ce poste. » explique la jeune femme. Olivia lui sourit légèrement, poliment. Elle comprend tout à fait, puisqu’elle aussi a été entraînée dans tout ça uniquement à cause des événements récents. Elle aurait été ravie de rester diplomate, vraiment. Quand elle se rend compte des responsabilités qui pèsent sur ses épaules maintenant… Elle ne sait pas vraiment quel genre de personne est son interlocutrice, mais une chose est sûre : elles se sont toutes les deux retrouvées à accepter des postes pour des raisons peu ordinaires. Ça peut être un point de départ pour bien s’entendre, pas vrai ?
« Un café, ce sera parfait, merci bien. » Olivia se dirigea vers sa machine à café – oui, il y a des avantage à être haut-gradé – et se mit à préparer deux tasses, tandis que l’ambassadrice Salkanovic démarra la conversation. « Je vous remercie de me recevoir aussi vite, tout le monde n'est pas forcément aussi prompt à l'idée de parler de la Sokovie. » Olivia hausse les sourcils. Elle n’est pas surprise. La Sokovie, c’est un sujet brûlant, que beaucoup préfèrent éviter s’ils le peuvent. Mais elle a toujours mis un point d’honneur à prendre le taureau par les cornes en commençant par les sujets houleux. Alors bien sûr, elle n’a pas hésité une seconde à accepter la rencontre. « Comme vous le savez sans doute, mon pays a souffert il y a quelques mois d'une attaque qui l'a dévasté. Nous nous redressons petit à petit mais il reste encore tant à faire. » Olivia se rapproche et pose avec un sourire la tasse de café devant la brune, avant de s’asseoir dans le fauteuil à côté d’elle. Elle n’a jamais aimé qu’un bureau la sépare de ses interlocuteurs. « Aussi je voulais m'enquérir avec vous pour obtenir de l'aide de la part du SHIELD. » L’ancienne diplomate acquiesce, assimilant ce que l’ambassadrice insinue.
Elle prend une gorgée de café avant de répondre quoi que ce soit. Elle ne peut décemment pas prendre une décision comme ça, d’une seconde à l’autre, et il va falloir qu’elle étudie clairement la situation. « Avant tout, sachez que je suis vraiment contente de savoir que, doucement mais sûrement, votre pays se relève de ce qui lui est arrivé. » assure-t-elle à Salkanovic. « J’ignore beaucoup de choses, étant arrivée récemment à mon poste, mais j’en sais assez pour savoir à quel point ça a dû être compliqué de gérer tout ça. » Elle est sincère, ne dit pas ça pour faire du zèle ou mettre la jeune femme dans sa poche. Elle a suivi avec horreur ce qui s’est passé en Sokovie et s’est souvent mis à la place des habitants et des dirigeants. Vu sa position, ça l’a particulièrement touchée. « Je me dois de vous poser quelques questions… » Elle sourit et reprend une gorgée de café avant de continuer. « Quel type d’aide attendez-vous de la part du Shield, exactement ? Une aide financière, une aide médicale et psychologique ? J’aimerais me rendre vraiment compte de ce que vous me demandez là. » fait-elle, calme. Elle se doute un peu des réponses, bien sûr, mais préfère que la brune lui explique clairement ce qu’elle attend pour ne pas se méprendre. Et bien sûr, ça lui permettra aussi de cerner clairement si la jeune femme est là uniquement pour ça, quel est son état d’esprit… Des petites choses qui peuvent s’avérer fort utiles. Ce que demande la femme, dans tous les cas, n’est pas une petite aide, et Olivia se doit donc de prendre le temps de tout étudier et comprendre.

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 151
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur

Women of Influence
FT. Olivia Keynes

L'ambassadrice de Sokovie, puisque c'était sa casquette du moment, accepta la tasse de café avec un sourire et un merci de circonstance. La politique était une affaire de courbette pour arriver à ses fins, à grand détour de compromis, pas en lançant des couteaux à tout va. Elle posa la tasse sur le bureau afin de le laisser refroidir un peu et touillant avec sa cuillère assez machinalement puisqu'il n'y avait rien à mélanger. "On gère les choses comme on peut." Elle regardait le ballet de son breuvage que sa cuillère avait provoqué, puis, elle redressa la tête. "C'est à dire un peu comme elles viennent, une à la foi." Ce n'était pas forcément facile tous les jours, surtout pour elle qui était autant dans l'humanitaire de son pays que dans la politique, mais son père n'en faisait pas forcément moins. Lui qui avait donné du travail au Sokovien, lui qui avait recueilli cette petite orpheline pour l'élever comme sa propre fille et lui qui dirigeait à la capitale dans l'ombre de son château, en même temps que ces expériences et que l'Hydra. Et les médias le traitaient de monstre sans réellement savoir qui il était. Elle finit par boire une gorgée du café. Même si son avis sur l'Hydra et sur le SHIELD était fait, elle devait jouer une autre carte en ce moment et se ranger du côté de l'opinion du pays de l'oncle Sam et des Avengers. Un petit pincement de lèvre pour se le rappeler et pour se punir de trahir la cause de son défunt paternel.

"L'argent ne manque pas réellement, l'association qui s'occupe de redresser le pays a assez de dons de ce côté-là." Elle dirigeait aussi l'organisme en question, créé à la suite et qui la plaçait comme étant une sauveuse dans son pays d'origine. Les Etats-Unis avaient des types en collant ou en armure mais la Sokovie n'avait qu'une femme pour tenir sa bannière et il en était fier. Certains patrons de grandes entreprises avaient même mit la main au portefeuille pour aider le pays et il en allait de même pour les dirigeants de nombreuses nations. La tête de l'Hydra but une gorgée de son café, à présent un peu refroidit. "Ce dont nous avons réellement besoin, c'est de logistique. Mon pays est fort, il s'est toujours relever de ses catastrophes et de ses guerres mais il ne possède malheureusement pas la même technologie que les super puissances comme les Etats-unis." Il ne fallait pas oublié que la Sokovie, comme la majeure partie des pays de l'est, restait assez pauvre en comparaison avec les puissances mondiales et les véhicules qui aidaient à la reconstruction avait déjà fait leur temps pour la plupart, et les autres avaient besoin d'autant de réparation que les bâtiments dont ils s'occupaient. "Nous autres, Sokoviens, nous avons appris à penser nos blessures, mais les agents du SHIELD ainsi que son matériel serait un moyen d'accélérer notre guérison." La fierté sokovienne était à la hauteur de sa réputation, ils s'étaient toujours débrouiller seul face à l'adversité mais Zora ne pouvait que reconnaitre que la dernière catastrophe qui les avait touché était bien plus grave que les autres et qu'il leur fallait pour une fois de l'aide.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Zolivia | Women of Influence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Women's Championship: Kelly Kelly & Trish Stratus Vs Maryse & Ashley Massaro
» All the best women are married, all the handsome men are gay [Ythel, Gil, Ahren]
» WCD 2015 - Women Cycling Database
» Women's Tournament
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: funtown :: can't get enough :: days of future past-