Partagez | .
 

 AERIK ♦ I solemnly swear I'm up to no good !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 246
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
I solemnly swear I'm up to no good !
citation citation citation

Trois jours. La rentrée s’était déroulée il y a trois jours et jusqu’à maintenant pas une seule fausse note, pas un ennui. C’était une rentrée à marquer d’une pierre blanche. Habituellement il y avait toujours quelque chose, un élève à l’infirmerie, ou dans son bureau, pour telle ou telle raison. Mais là rien. Alors il profitait de ce calme temporaire, car il savait bien que ça n’allait pas durer. Pas quand on dirige un établissement rempli d’adolescent bourrés d’hormones.

Il les avait observé faire leur rentrée de son bureau. C’était drôle de voir que, malgré leur envie de se démarquer des autres et des normes, ils finissaient tous par rentrer dans le moule et par ressembler à de vrais clichés ambulants. Toutes ces castes sociales du lycée n’étaient que ça, de clichés, comme on ne peut en voir qu’à Hollywood. Sportif, cheerleader, geek, bully, petit génie ou encore gothique, ils reproduisaient les comportements qu’ils pouvaient voir à la télévision ou au cinéma. Chaque rentrée c’était la même chose. Vraiment, c’était très drôle à voir. C’était un spectacle qu’il attendait avec impatience à chaque rentrée.

Ses pensées furent interrompues par une personne qui toquait à sa porte. Il continua de remplir toute cette paperasse que la rentrée amenait et invita la personne derrière la porte à entrer. La porte s’ouvrit et il entendit des bruits de pas de plusieurs personnes qui s’avançaient dans la pièce. Il finit de remplir le papier dont il s’occupait, puis posa son stylo et leva les yeux sur les personnes qui venaient d’entrer.

Il poussa un soupir en voyant qui se trouvait là. Un des surveillants accompagné d’un des jumeaux Holmes. Il se passa la main sur le visage, déjà las. « Which one are you ? » Il avait beau les connaitre depuis des années, ayant connu leur père dans sa jeunesse, il n’en était pas moins incapable de les distinguer l’un de l’autre, du moins physiquement.

Le jeune homme avait les bras croisés contre sa poitrine et la tête sur le côté. Il répondit, à contre-cœur. « I’m Eugene… » Erik garda le silence et lui lança un regard dubitatif. Le silence se prolongea jusqu’à ce que le jeune homme ne lève les bras en l’air. « Okay, fine ! I’m Aedan ! » Les lèvres d’Erik se levèrent légèrement en un petit sourire. Le coup du silence et du regard dubitatif avait beau être un truc très simple, ça marchait à chaque fois.

Il indiqua la fauteuil en face de son bureau à son élève. « Sit down, please. » Il se retourna vers le surveillant alors qu’Aedan s’asseyait. « You may leave us ! » Le regard du surveillant passa de lui à Aedan et il ouvrit la bouche mais la referma immédiatement. Erik fronça les sourcils. « Did I stutter ? » Le surveillant parut paniqué, ses yeux s’écarquillèrent. « N-No sir ! S-Sorry, sir ! » Il sortit du bureau comme s’il avait le diable après lui.

Erik reporta son attention sur son élève qui avait un petit sourire en coin. Voir le surveillant se faire rabrouer par lui avait dû l’amuser. Lui-même se mit à sourire. « So, young man… What did you do this time ? »

_________________

   - The time for subtlety is passing. Now is the time for change -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
I solemnly swear I'm up to no good !
citation citation citation

Franchement, cette fois ce n'était pas de sa faute. Non mais vraiment : C'était la faut d'Eugene. De toute façon, c'était toujours lui le responsable de leurs échecs. Soyons clairs, il adorait son frère. Il l'aimait plus que n'importe qui : c'était son jumeau, son alter ego, son complément, son tout. Mais sur ce coup-là, il avait pas assuré. Il s'était défilé comme un lâche, sois dit que "c'était la rentrée et qu'il ne voulait pas faire de vagues le premier jour". Ouais, c'est ça ! C'est surtout qu'il n'avait pas eu le courage de le faire surtout !

Aedan poussa un soupir et observa le jeune surveillant qui l'accompagnait. Le pauvre avait été désigné par le professeur qui avait subi la blague pour l'envoyer chez le proviseur. Celui-ci était respecté mais chacun avait peur de lui et chaque personne qui travaillait pour lui était comme... effrayé de se rendre dans son bureau - surtout pour amener un sale gosse qui n'en faisait qu'à sa tête, c'était les mots du professeur d'Aedan, pas les siens. Franchement, il trouvait que l'enseignant exagérait un peu... Après tout, ce qui s'était passé n'était pas si grave ! Une simple petite blague sans conséquence... Enfin, pas trop. Le professeur s'était retrouve collé au siège à cause de la glue que le jeune homme avait mis. Bon, il l'avait peut-être - et il disait bien peut-être - recouvert de peinture et avait fait tomber des plumes sur lui. Mais quelle idée aussi d'avoir comme nom de famille "Chicken" ? C'était un appel à la blague.

Poussant un soupir, il suivit le surveillant jusqu'à la porte du directeur et le vit frapper trois coups forts. La voix du proviseur se fit entendre forte, invitant les intrus à pénétrer dans son bureau. Le pion lui jeta un regard avant de l'inviter à le suivre d'un mouvement de tête nerveux. L'aîné était là, entrain de remplir de la paperasse. Il ne prit même pas la peine de lever la tête et prit le temps de terminer son travail avant de poser son stylo pour leur jeter un regard. Il poussa un soupir avant de passer une de ses mains sur son visage, déjà las. « Which one are you ? » Aedan haussa un sourcil et eut un sourire ravi. Malgré les années, Erik n'arrivait toujours pas à les différencier et il pouvait dire que ça le ravissait d'avoir encore ce "pouvoir" sur le vieil homme. Il croisa ses bras sur sa poitrine et pencha sa tête sur le côté avant de répondre à contre-coeur. « I’m Eugene… » Après tout, il fallait bien que son frère soit puni pour ne pas l'avoir soutenu dans sa blague, non ? Mais le directeur ne fut pas dupe et garda le silence tout en lui jetant un regard dubitatif. Le silence se prolongea avant que le jeune homme ne lève les bras en l'air tout en roulant des yeux. « Okay, fine ! I’m Aedan ! » Il vit les lèvres d'Erik se lever légèrement et le Holmes lui jeta un regard noir. Il détestait quand l'homme lui faisait ce coup-là. Ça marchait à chaque fois avec lui. Le Lensherr le connaissait trop bien... Le fait d'avoir côtoyé sa famille depuis des années jouait énormément, bien sûr.

Le directeur indiqua le fauteuil en face de son bureau. « Sit down, please. » Aedan obéit à l'ordre, s'installant confortablement dedans. « You may leave us ! » Le jeune homme observa le surveillant avec un sourire au coin des lèvres alors que le regard de ce dernier passait de lui au vieil homme tout en ouvrant et fermant la bouche dans l'intention de dire quelque chose. « Did I stutter ? » Le pion parut paniqué et ses yeux s'écarquillèrent. « N-No sir ! S-Sorry, sir ! » Sans attendre, il repartit au bureau principale tandis qu'un rire échappait à l'élève. Trouillard !

Ce dernier reporta son attention sur le proviseur avec un sourire toujours au coin des lèvres tandis que celui-ci faisait de même répondant à son hilarité. « So, young man… What did you do this time ? » Aedan prit une expression choqué avant de poser sa main sur son coeur. « How can you dare think all of this is my fault ? » Il prit un air triste avant de plonger son visage dans ses mains. « I'm just an innocent boy ! It wasn't me but Eugene. » Il croisa les bras sur son torse dans une expression boudeuse avant d'observer le bureau du directeur. Il connaissait Erik depuis des années grâce à son père et était déjà venu plusieurs fois dans son bureau mais il n'avait jamais fait attention à celui-ci. Il y jeta un oeil critique avant de siffler admiratif. « Well... This is a really nice room you have here. » Toute comédie était parti de son visage et il jeta un sourire en direction de l'homme qui le scrutait de son regard, toujours en silence. Il leva les yeux au ciel avant de soupirer. « Okay, okay... Maybe profesor Chicken is stick on his chair because of glue and maybe - and I really say "maybe" - he looks like a real chicken cause of an accident of feather. » Il plongea son regard dans celui du proviseur avec un sourire au coin des lèvres. « I have to admit it was fantastic. It was genius. But it wasn't me. »

Il s'installa plus confortablement dans le fauteuil avant de lever ses jambes et de poser ses talons sur le bureau du directeur, chevilles croisées. Il passa ses mains derrière sa nuque et les croisa. « So, Erik, what you gonna do without proof ? » Il eut un petit sourire de sale gosse. Il ne se comporterait pas comme ça s'il ne connaissait pas le directeur. Mais celui-ci le connaissait depuis qu'il était né alors, franchement, pourquoi se gêner ?

Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 246
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
I solemnly swear I'm up to no good !
citation citation citation

Le faux air choqué du gamin le fit sourire intérieurement. Il était vraiment digne de l’Actors Studio. Lui tout autant que son frère. Et la main sur le cœur. Du grand art. « How can you dare think all of thi is my fault ? » Non vraiment le gamin était doué. L’air triste, se prendre le visage dans les mains. S’il ne tenait pas à conserver sa réputation dans l’établissement, il aurait explosé de rire. « I’m just an innocent boy ! » Il retint à peine son reniflement moqueur. Innocent ses fesses ! Lui et son frère se retrouvaient impliqués dans ce genre de conneries assez régulièrement. « It wasn’t me but Eugene » Il roula des yeux. Evidemment. Reporter la faute sur son double. Et maintenant le regard de chien battu et le moue boudeuse. Erik ne lui renvoya qu’un regard peu impressionné. Voyant que cela ne marchait pas, Aedan changea complètement de sujet et siffla. « Well… This is a really nice room you have here. »

Erik se renfonça dans son fauteuil, laissant planer le silence, montrant à son élève qu’il ne se laisserait pas prendre au piège de sa pauvre tentative de changer le sujet. Aedan leva les yeux au ciel en voyant que sa ruse ne marchait pas. « Okay, okay… Maybe professor Chicken is stick on his chair because of glue and maybe – and I really say « maybe » - he looks like a real chicken cause of an accident of feather. » Le coin de ses lèvres trembla furieusement et il parvint à grand-peine de s’empêcher d’exploser de rire. « I have to admit it was fantastic. It was genius. But it wasn’t me. » « Of course… You’re innocent as a lamb… I’d never doubt that… »

Et là le gosse se permet de se poser dans le fauteuil en face de lui et de croiser ses pieds sur son bureau. « Of course, make yourself at home ! » Aedan ne lui prête pas vraiment attention croise ses mains derrière sa tête et se met encore plus à l’aise. Ce petit con a de la chance qu’il le connaisse et qu’il sait que ce n’est en rien de la provocation méchante. Parce que sinon il aurait dégagé vite fait ses pieds de son bureau. « So, Erik, what you gonna do without proof ? » Sa paupière tressauta légèrement en l’entendant l’appeler par son prénom. Il les accumulait vraiment aujourd’hui. C’était la rentrée qui lui faisait cet effet-là ou quoi ?

« Fisrt, I sugger you remove your feet of my desk, and quickly… » dit-il impassible. « Secondly… » Il haussa légèrement les épaules en fixant le jeune homme du regard. « Me being the headmaster of this school… I think I can give you, let’s say… One week of detention. » Il leva une main pour faire taire les plaintes qu’il était sûr d’entendre de la part d’Aedan.« I’m sure M. Chicken will be more… Incline to let go of this if there’s a punition, don’t you think ? Besides, one week of detention won’t hurt you, right ? » Il ajouta après quelques secondes de silence et avec un petit sourire en coin. « You are, after all, used to be in detention, aren’t you Aedan ? »

_________________

   - The time for subtlety is passing. Now is the time for change -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
I solemnly swear I'm up to no good !
citation citation citation

Est-ce qu'il profitait du fait que le directeur soit un ami de ses parents ? Assurément. Est-ce qu'il pensait s'en sortir si facilement ? Nope, aucune chance. Mais... Est-ce que ça en valait la peine ? Carrément ! Voir la tête du professeur Chicken tout emplumé valait toutes les punitions du monde et puis, franchement, il savait que le directeur Lehnsherr avait un faible pour sa p'tite gueule et son arrogance de petit con. Aedan était réaliste concernant sa personne : il était un petit con et il adorait ça. Il était quasiment sûr que si le directeur était aussi souple avec lui c'est parce qu'il se retrouvait en lui au fond. Il était sûr que derrière ce ton et ce visage sévère se cachait un adolescent qui avait fait pire que lui. Ouais, Aedan n'en doutait pas un seul instant.

Bien sûr, il remarqua le tressautement de la paupière d'Erik mais il ne changea pas pour autant sa position, ni le fait de l'appeler par son prénom. Il adorait le foutre en rogne. Il était un peu comme le grand-père qu'il n'avait jamais eu et quoi de mieux que de foutre sa famille en colère ? Sûrement la tête de Monsieur Chicken déguisé en poulet. Il eut un petit rire en y repensant et se concentra à nouveau sur le directeur. « Fisrt, I sugger you remove your feet of my desk, and quickly… » Le jeune homme eut un sourire en coin tout en levant un sourcil. Really ? Ses menaces ne marchaient plus sur lui depuis longtemps mais il leva les mains en l'air, le sourire toujours présent sur les lèvres et enleva ses pieds du bureau avant de les croiser, nonchalant. « Secondly… » Son vis-à-vis haussa les épaules tout le fixant. « Me being the headmaster of this school… I think I can give you, let’s say… One week of detention. » Aedan ouvrit la bouche, prêt à protester face à cette injustice mais Erik leva la main afin de faire taire ses plaintes. « I’m sure M. Chicken will be more… Incline to let go of this if there’s a punition, don’t you think ? Besides, one week of detention won’t hurt you, right ? » Clairement, ça ne le tuerait pas... Mais il n'avait pas pour autant envie de les faire ces foutues heures. Bordel, ils n'avaient rien contre lui. Pas une seule putain de piste de preuves.

Un silence s'installa et le directeur reprit la parole avec un petit sourire qui agaça Aedan. « You are, after all, used to be in detention, aren’t you Aedan ? » Le jeune homme se retint à grand mal de lui tirer la langue comme un gamin. Mais ce n'était pas le moment de jouer les enfants. Il devait la jouer fine pour le coup. Ils étaient dans des négociations, même si le directeur ne voyait pas les choses de cette manière. « You're right. I am used to be in detention. » Un sourire naquit sur ses lèvres alors qu'il croisait les bras. « Let's be serious just one minute. You have no proof that i'm guilty. Soooo... » Il haussa les épaules tout en continuant de sourire. « I didn't know you were the kind to punish someone who is innocent. » Il leva un sourcil, amusé. « And, if you give me one week of detention, cleary, I will not coming. It's not like it'll be the first time... » Habituellement, il n'aurait jamais menacé de ne pas venir en retenue mais Erik l'avait cherché. « Come on, Erik ! It's not my fault ! I'm so pure and innocent. How can you think just one minute i'm capable of that ? » Il leva un sourcil avant de lui faire des puppies eyes. Il savait que c'était moche mais il était prêt à tout tenter.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

AERIK ♦ I solemnly swear I'm up to no good !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I solemnly swear that we're up to no good ◊ KILI
» I solemnly swear that I am up to no good #Gadreel
» Lukas - I Solemnly swear that I'm up to no good
» oh i swear to you, i'll be there for you ☆ 26.06, 18h21
» MB - It's bloody and raw, but I swear it is sweet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-