Partagez | .
 

 Aaron Reagan - Fire is about Passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 52
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Reagan
Fire can Burn both of us


identité
Nom et Prénom : Aaron Reagan Alias : Baby Bro' Âge : 18 ans Lieu de naissance & nationalité : Emetth, Idaho Métier : Il vient de terminer le lycée et de commencer des études d'art Statut civil : Célibataire Orientation sexuelle : Hétérosexuelle Particularités : Le contrôle du feu : Il ne peut pas fabriquer de flammes, mais une simple étincelle lui permet de créer un brasier terrible et dévastateur. Affiliation : The Watchers

interview
Que pensez-vous de la situation actuelle* et des dernières décisions du gouvernement ? « La loi de Recensement des Mutants est une loi … pour protéger les non-mutants des potentielles agressions des mutants. Quant au détecteur du Gêne X, je ne peux que l’approuver dans les lieux publics car nous vivons dans un monde égal, et ils ne le sont pas des nôtres. Ils sont différents. Et ils doivent être traités ainsi. Je suis un Watcher, un gardien de l’Humanité, et je l’assume » … C’est le discours typique que je sers à tous les Watchers et à mon entourage en général, surtout lorsque Jeremiah est dans les parages. Ce que je pense réellement est tout autre, et seuls Lewis et Sarah le savent à l’heure actuelle. Ayant découvert mon « gêne X » depuis peu, ma vision a drastiquement changé. Cette loi ne devrait pas exister, et n’est qu’une preuve d’une inégalité, et presque d’une victimisation. A croire que cette humiliation administrative n’est pas suffisante, il y a maintenant la pression publique avec ces détecteurs. Je préfère ne pas parler des derniers événements. Quant aux Watchers … J’ai toujours cru voir en eux les gardiens de l’Humanité, être de ceux qui protègent les  « gentils » du « méchants ». Sauf que maintenant, je suis chez les « méchants », sauf que je n’ai tué personne, moi. Je ne suis pas la cause d’un « attentat » qui a couté la vie à des hommes et à des femmes « innocents ». J’ai tatoué au fer rouge à mon nom cette affiliation, et je le regrette plus que jamais, surtout maintenant. Maintenant que je suis mutant. Maintenant que je suis à l’Université à fréquenter bien des mutants, qui me regardent comme des monstres. Maintenant que je fréquente des anti-mutants qui me haïront à tous instant. Vous voulez savoir ce que je ressens avec la situation actuelle ? La peur.
Qu'est-ce qui vous a poussé à combattre le crime/faire le mal ? Mon monde, c’était Jeremiah et Sarah. Le premier était mon modèle à suivre – et que j’ai fait à mon grand regret, avec du recul. La seconde était ma confidente, celle qui sait tout sur moi. La situation aurait pu être tout autre, voire catastrophique, sans Sarah. J’aurais pu être endoctriné davantage, être à l’origine des attentats des Watchers… Non, Sarah n’est plus uniquement ma confidente, c’est mon ange-gardien. Ma sœur que j’aime plus que tout, et à qui je dois beaucoup, notamment le retour de Lewis qui a su mettre sur rail bien des choses dans ma vie. Si on prend du recul, on peut conclure que je suis, malheureusement, assez influençable par mon environnement. Mais eh ! J’ai 18 ans, l’âge où on se forge, non ?
Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Il n’y a pas de mutants dans la famille Reagan, voilà la seule chose à savoir. Nous avons toujours combattu les « mauvais » mutants depuis la nuit des temps – ou pas tant que ça, me diriez-vous -. Il serait malgré tout assez ironique qu’un membre de la famille se révèle mutant, n’est-ce pas ? Pourtant, après de très longues recherches, j’ai pu tomber sur des archives qui « semblent » attribuer des événements « inhabituels » à certains membres. Ce Gêne X se véhiculait dans la famille, sauf que sur les 4 Reagan enfants, seul un a eu la malchance d’en hériter ! Car oui « malchance » car maintenant, ma vie est un enfer. Ceux que je méprisais et à qui je ressemble maintenant me méprisent profondément – et à juste titre – et ceux que j’appréciais méprisent diablement les mutants – et ils n’hésiteraient à me faire goûter à l’enfer dans tous les sens du terme s’ils savaient ma nature. Mon propre grand frère serait apte à me tuer s’il l’apprend. Donc, clairement, je n’apprécie pas du tout cette condition ! Dès l’instant où je l’ai découvert, en dehors d’une peur constante, je ne connais plus rien. Ni joie, ni insouciance, ni tristesse … Non, telle une proie traquée, je n’attends qu’une chose : que le glas sonne pour moi, de la main des Watchers, de la main de mon propre frère de sang. Ou être le glas de Lewis ou de Sarah. Dans tous les cas, je le sais, je vais être la cause d’un véritable cataclysme familial … Pourtant je cherche une solution : un moyen de cacher mon talent, un moyen de m’enlever ce gêne X … Qu’importe, tant que les choses reviennent à la normale entre Lewis et Jeremiah qui s’engueulent, Sarah qui tente de les apaiser et moi qui fais mes études d’art en cherchant sa première petite amie.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Bal de fin d’années, avant la grande plongée dans le cycle universitaire, il y a ce fameux baptême pour tout bon Américain : perdre sa virginité avec sa partenaire de la soirée. Personnellement, voilà quelques mois, je sortais avec une sublime fille, et j’étais vraiment « volontaire » pour passer mon « baptême » - je Sais que Jeremiah ou mes parents risquent de me taper pour utiliser un tel mot dans une telle situation, mais soit ! L’alcool a coulé à flot entre nous, pour qu’on s’arme de davantage de courage mais un idiot a eu t la brillante idée de faire une chose dangereuse, histoire de se dorer d’une attitude « bad boy » devant sa propre copine : brûler certains cours. Sauf que cet idiot, et d’autres, ont répondu trop d’alcools partout, avec de l’essence également. Ce feu, je le jure, aurait dû s’étendre davantage, prendre d’assaut toute la maisonnée et brûler vif un certain nombre de fêtards. Et pourtant, il a adopté le comportement inverse, diminuant à chaque seconde pour s’éteindre totalement. Exactement comme je « voulais ». J’ai fréquenté suffisamment les Watchers et vu beaucoup de mutants à l’œuvre pour savoir une chose : ce n’était pas normal. Il y avait un mutant parmi nous. Les jours suivants, j'ai observé chacun de nous mais aucun ne présentait quoi que ce soit d'étrange, ce qui amenait à un seul et potentiel suspect : moi. Je fis donc quelques tests, isolé de tous, avec des flammes de bougie pendant bien des heures. Mes doutes s’étaient confirmées : je contrôlais le feu. Je ne le créais – ce qui était presque un soulagement. Le seul, actuellement, depuis quelques mois.
Qui connait votre véritable identité ? Comment faites-vous pour la cacher ? Sarah et Lewis sont les seuls à connaître ma véritable nature. Quant à comment je la cache, c’est assez simple : éviter Jeremiah, éviter les Portes de Détection, éviter l’alcool, éviter la drogue, éviter de trop se familiariser avec tout le monde … résumons : éviter d’avoir une vie.
Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Je suis heureux que Lewis m’a presque poussé à faire ce que j’aimais, car à l’heure actuelle, c’est ma seule et unique consolation. Il n’est pas rare que je m’enferme plusieurs heures dans mon atelier, à peindre, à modeler, à concevoir … Là, personne ne me juge sur ce que je suis, et sur ce que j’étais. Et il n’y a pas de feu, donc peu de chance que je brûle quoi que ce soit. Alors, oui, j’adore ce que je fais. Je me passionne même, dirais-je.


biographie
Please, someone calls the Fireman  

CHAPITRE 1 : L’EDUCATION

Aaron Reagan est le dernier de la famille, celui que personne n’attendait à vrai dire, la surprise du Destin dirions-nous. Ses frères avaient atteint un certain âge, sa sœur avait déjà cinq ans et surtout leurs parents étaient déjà assez âgés avec des vies bien « remplies » comme dirait certain. A vrai dire, ils  expérimentaient cette fatigue naissante due à l’âge et à l’usure du temps. Pourtant, Madame Reagan tomba enceinte une troisième fois, à la surprise générale de la famille et de l’entourage. Plus d'une commère et mauvaise langue prétendait que l'enfant sera handicapé, ou qu'il y aura une fausse-couche en raison de l'âge respectif des parents. Pourtant, rien de ces scénarios "catastrophes" ne se produisirent : Aaron naquit, en excellente santé, braillant à plein poumon, et les joues rouges et gonflées.

Cependant, sa vie n’a pas été aussi simple que celle de ses aînés. Au contraire, beaucoup de choses faisaient de lui un être déjà « différent ». Ses parents mêlés lestes et sévérités, s’appuyant sur les erreurs et réussites des dits aînés. Par exemple, ils désiraient qu’il soit aussi sportif et combatif que Lewis, aussi charismatique et croyant que Jeremiah et aussi brillant et chaleureux que Sarah. Ainsi, dès son plus jeune âge, il succédait tour à tour les professeurs particuliers à la maison, les visites fréquentes à la paroisse ou encore le club de sport de son école pour en être le président ou le capitaine. Docile par nature, il obéissait sans se plaindre une seule fois, faisant de son mieux pour remplir les exigences de ses parents.

Evidemment, chacune de ces enseignements avait son mentor. Sarah l’aidait pour ses devoirs, l’aidant à finir assez vite pour qu’ils puissent souffler un tantinet et papoter de choses essentielles comme les amis, la vie et les amours. Jeremiah apportait ses « lumières » en terme religieux et politique, expliquant d’une façon spirituelle et scientifique à quel point les mutants étaient une dégénérescence de l’humanité, et non une évolution comme ces « pestiférés terroristes » le prétendaient. Lewis était pour sa part qu’une présence virtuelle, à qui le jeune Reagan donnait une explication sommaire et brève de son quotidien, orientant la discussion davantage sur le sport.

Si courant primaire et collège, il s’était contenté de s’abreuver de chacune des paroles de son entourage, ce n’est qu’au lycée qu’il a commencé à « agir ». Entouré habilement par des Watcher, il subissait discrètement mais sûrement le lavage de cerveau sur les bancs de l’école, guidé tout droit vers la gueule du loup qui nul autre que son propre frère, Jeremiah. C’est à cette époque-ci également que sa relation avec Sarah devenait plus conflictuelle : elle était toujours sa confidente mais elle ne cessait de désapprouver son choix d’intégrer les Watcher, et contredisait tout l’enseignement que Jeremiah lui inculquait depuis sa naissance. Ce conflit familial n'aidait pas le doux, docile et respectueux Aaron. Divisé en deux, vivant entre deux attentes opposées, il avait connu bien des soirées avec pour seule compagnie une migraine atroce. Quant à Lewis, les discussions se faisaient toujours plus rares pour finir par se couper, sous prétexte qu’au lycée, « on est trop occupé ».

CHAPITRE 2 : LE RETOUR D’UN INCONNU

« Ding Dong ».

Ce n’était qu’une simple sonnerie et pourtant, c’était l’annonciatrice d’un grand chamboulement à venir dans l’existence du jeune Reagan. Sarah n’avait pas abandonné son idée d’arracher Aaron de l’influence de Jeremiah, et des griffes des Watcher. Elle avait dès lors insisté auprès de Lewis que ce dernier revienne au plus vite, et apporte un soutien dans sa « croisade » contre l’idéologie extrémiste de Jeremiah, qui est qu'un détournement odieux des valeurs de la famille Reagan. Sarah avait exprimé à Aaron, quelques fois, ce désir de voir le militaire revenir, mais le dernier de la famille n’avait jamais réellement pris au sérieux ces paroles. Pour lui, cet homme n’était qu’un être virtuel, sans réel consistance, revenant de temps en temps mais brièvement – période où lui-même était souvent en colonie, ou ailleurs dans divers camps ou prépa.

Pourtant, Lewis était revenu à la maison, plaquant « tout ». Littéralement. Et figurativement. Dès lors, les choses changèrent drastiquement pour Aaron. Ce frère qu’il n’avait jamais connu dans l’intimité se mêlait soudainement à ses affaires, s’intéressait plus attentivement à sa vie – parlant d’autres choses que le sport. Si au départ, le benjamin de la famille s’était montré assez « rebelle », ne parlant que très peu et éludant bien des choses, il commença petit à petit à rendre les armes, surtout lorsqu’il comprenait que Lewis et Sarah étaient similaires. Tous deux attentifs à ses paroles, compréhensifs de ses états d’âme, patients vis-à-vis de ses erreurs et respectueux de ses désirs et talents. Ni l’un ni l’autre ne le « poussait » à être quelqu’un, ou à accomplir les rêves qu’ils n’avaient pas atteint, ou qu’ils ne pouvaient pas atteindre immédiatement comme leurs parents ou Jeremiah. Il n’était pas un véhicule à accomplir un quelconque objectif, mais tout simplement un gamin qu’il fallait guider selon ses aspirations. Pour la première fois, il comprenait la notion de « choix ». Dès lors, il accepta davantage que Lewis s’immisce dans sa vie. Une sage décision au vu de ce qui l’attendait.

CHAPITRE 3 : LA REVELATION

En une seule nuit, sa vie était partie en fumée. Littéralement.

C’était la fin de l’année. Il avait à fêter la fin de ses années de lycéen avec ses amis après le bal de fin d’années, et perdre cette fameuse virginité avec la copine du lycée. Il aurait dû boire beaucoup d’alcools, et se réveiller au lendemain, avec le sentiment d’être « un homme ». Il aurait « dû » mais au lieu de ça, il avait fui la soirée, avait vagabondé comme un gamin perdu dans les rues, puis s'était enfermé dans sa chambre une journée entière, à réfléchir sur la probabilité qu'il y avait un mutant autour de lui. Ou qu'il pouvait être un mutant. Ses doutes se confirmèrent par la suite, bouleversant radicalement son monde. Maintenant, il était de ceux que son frère Jeremiah haïssait et également de ceux que sa famille combattait dès que les dérives avaient lieu. Il était un "maudit" mutant.

Les jours suivants, il avait été extrêmement nerveux. Sa rentrée universitaire dans l’école d’art – choix que ses parents désapprouvaient, entre autre - qu’il aurait dû appréhender avec bonheur n’avait été qu’un enfer. Il était aux aguets de la moindre source de flamme, se rongeait presque les ongles à l’idée qu’un quelconque accident pouvait avoir lui « par sa faute » et était prêt à faire sonner l’alarme incendie à la moindre étincelle étrange et démesurée. Les premiers jours se passèrent sans incident, et il retrouva même des amis du lycée … dont la petite copine du lycée. Cette dernière lui proposa malicieusement de terminer ce qu’ils n’avaient pas pu au courant de la fête de fin d’année. Il avait refusé, dans un premier temps, mais capitula, prenant confiance sur sa « capacité » à maîtriser son « pouvoir » suite à ces quelques jours de calme, loin de toute influence ou conflit familial.  

Ce qui nous amène au chapitre suivant. La soirée débuta « mal ». A peine était-il entré dans la pièce qu’il voyait plusieurs bougies allumées. Son angoisse monta en flèche, à tel point qu’il en ignorait la sublime créature nue dans le lit, et demanda s’il ne pouvait pas éteindre ces flammes, que dans le noir, c’est « mieux » -  lamentable excuse, mais il n'avait guère trouvé mieux. Elle rigola, et pensa qu’il blaguait, préférant enrouler ses bras autour du cou rigide de son amant. Elle déposa plusieurs baisers, légers puis langoureux. Il se laissa entraîna, dans ce cycle mêlant peur et désir. Soudainement, lorsqu’enfin il prenait ses aises, et les « devants » dirions-nous, à moitié nu, prêt à se dévoiler – le cœur battant à l’idée d’être « jugé », ou de « mal faire », sa dulcinée poussa un horrible cri, le type à vous faire sauter au plafond. Et elle avait raison. Les flammes s’étaient mystérieusement étendues aux rideaux . Il semblerait que l'excès d'adrénaline et bien d'autres émotions que nous pouvions qualifier d'intense activaient son pouvoir. Ils avaient pu éteindre assez rapidement avant que les flammes ne prennent de l'ampleur mais la peur engendrée coupa tout envie aux amants et Aaron rentra chez lui.

Si pour la demoiselle, ce n’était qu’un malheureux accident, pour Aaron, c’était une véritable catastrophe. Dès qu’il avait peur, ou qu’il était trop «joyeux » - ou excité, disons-le – il brûlait les choses autour de lui. Une supposition qui se confirmait lorsqu'il allumait un briquet, et qu'il en voyait la flamme prendre des allures de lance-flamme Il pouvait « tuer » des gens. Il s’en rendait « enfin » compte. Et c’est un visage décomposé et mortifié qu'il présenta à Sarah et Lewis, les deux réunis comme à leur habitude dans un coin de la maison certains soirs. Leurs regards interrogateurs et inquiets suffirent pour qu’il craque totalement, et raconte l’épisode de fin d’années, son talent … et voilà tout, passant sous silence l’épisode mortifiant du dépucelage raté qui avait failli tourner à du barbecue humain.

- Jeremiah va me tuer, fut sa soudaine conclusion de la soirée, se rendant compte ce que sa nouvelle nature penchait la balance dangereusement vers un côté qu’il n’aimait pas du tout.

Suite à cette révélation - sa nature mutante, et ce que son frère est prêt à faire à cause de cette dite nature - il changea de tout en tout. L'enfant jovial et volontaire devint taciturne, timide et sans grande confiance en soi, s'enfermant des heures devant ses toiles et peintures. Son aisance en public disparut au profit d'une incertitude constante. Quant à sa flamme brillante quand il était question de défendre une idée, il ne l'avait plus, car il ne sait plus en quoi croire, et en quoi ne pas croire. On raconte que 18 ans, c'est l'âge où l'on se forme ... mais cela peut aussi être l'âge où l'on est détruit.


irl
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Lydia Silverburgh – 23 ans- F Fréquence de connexion ; Les week-end uniquement –nouveau boulot oblige Que pensez-vous du forum? ; Je tente un DC, cela veut tout dire !   Comment l'avez-vous découvert ? Je ne sais plus.   Célébrité choisie ; Dylan Sprayberry Credits (avatar, icon etc.) ; Forevertry (avatar)  



Dernière édition par Aaron Reagan le Dim 16 Oct - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1632
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
:inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :cutie:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 553
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
Re-bienvenue Lydia… décidément tu es audacieuse avec bébé Reagan ! Mircea le protègera du frangin s'il le faut !
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 478
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1924-primrosae-dahl-o-noteb
OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
YOUGONNADIEBABYBOYYYYYYY *out*
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 52
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
Warren - meurt pas ♥

Aion - J'aime vivre avec le danger (mais surtout j'ai des idées ♥).

Prim - rien du tout oui ! J'suis encore un homo sapien aux yeux de la loi, du public et de Jeremiah èé !
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2295
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
On tue pas mon petit frère, je suis le seul qui a le droit
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Scènes de ménage ça commence bien… tant mieux si tu aimes le danger, parce que pour le coup c'est gratuit là :mdr: paie ton entourage de marde…
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
RE-BIENVENUE :onfire:
t'as fait un super choix pour ton DC, et t'as déjà bien avancé ta fiche, ça veut bien dire que le gamin t'inspire :mdr: tu connais la routine, oublie pas de réserver l'avatar, ça te réservera aussi le scénario I love you et bon courage pour tout le drama Reagan que tu vas devoir affronter
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 117
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Un Baby Reagan :cute:

Du feu de partout, j'aime ça :youknow:

Faut qu'on monte un club des Pyromanes Anonymes :pink:

Re-bienvenue à toi, je m'en vais de ce pas finir de lire ce que tu as écris
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 52
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
Jerem - MAIS maiiiiiiis ! Je suis le poussin Reagan D:

Richard - ce n'est qu'entre Reagan que l'on peut se critiquer D= (je me cacherai derrière toi si Jerem me fusille **)

Bruce - ouiii ok ** je note ! Mais normalement j'attends juste la validation de ma fiche par la fratrie Reagan :o.

Jean - faisons le ** mutants anonymes !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
LE PITI FREEEEEEEEEEERE :pink: :pink: :pink:
Rebienvenue avec ce super scénar ! :hysteric:
Les collègues ont tout dit donc j'ai plus qu'à te souhaiter bonne chance pour ta fiche (même si elle a l'air bien avancée déjà :mdr: )
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Re-bienvenue et super choix de personnage :keur: :keur:
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 213
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2865-eliza-the-healer
jeionbzionr un bébé Reagan :shon:
Je suis super contente qu'il soit enfin jouer (non genre y a pas assez de drama dans cette famille :mdr:) :keur:
REBIENVENUUUE À LA MAISON avec cet excellent choix !
Entre Lydia et Aaron, c'est la perfection :cute:

_________________


pride but mostly prejudice
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
:hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric: :hysteric:
bon je suis vraiment désolée, je passe en coup de vent du coup parce que la semaine est très chaude, mais je suis tellement heureuse qu'on ait enfin un Aaron, tu n'imagines même pas :cute: ta fiche convient parfaitement, et j'ai vraiment hâte qu'on puisse rp ensemble et qu'on fasse évoluer les choses pour la petite famille déchirée :ému: merci mille fois d'avoir choisi ce scénario, tu le regretteras pas, on va s'éclater :cutie: je suis trop, trop, trop heureuse :cute:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 475
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t960-even-olds-books-have-ne
Rebienvenue :hug:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron Reagan - Fire is about Passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Ma nouvelle passion : le patchwork
» Aaron Ekblad
» Recherche open : Fire & Shadow
» Comment votre entourage vit-il votre passion?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-