Partagez | .
 

 Holmes ♦ It's BBQ Time !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2472-nathan-here-i-am-stuck
MessageSujet: Holmes ♦ It's BBQ Time !   Jeu 17 Nov - 14:24

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Nate observa les flammes qui commençaient à prendre et s’éloigna d’un pas du barbecue pour observer son œuvre, un air satisfait sur le visage.
Bien. Ça commençait doucement à avoir de la gueule.

Il était arrivé bien plus tôt que le reste de la famille pour aider à la préparation du repas mais avait très rapidement été renvoyé de la cuisine où s’affairait Elizabeth pour s’occuper du barbecue qui était selon elle un "travail dans ses cordes". Il avait préféré ne pas contrarier sa sœur vu l’état dans lequel elle se trouvait à cause de la préparation des plats et s’était contenté de lui répondre par un « Yes Ma’am ! » Parodique et avait rapidement quitté la cuisine face à son regard noir.

Une main se posa sur son épaule, le faisant sursauter et il se retourna vivement pour tomber sur Charles, deux bières à la main qui lui en tendit une avec un sourire. Le blond le remercia d’un signe de tête et trinqua avec son beau frère avant de reposer son regard sur les flammes qui se propageaient sur le bois. « Alors ? Tu t’en sors ? » Nate prit un air outré. « Eh ! Tu sais à qui tu t’adresses ? Je sais que ton grand âge t’empêche de t’occuper de ça, mais tu peux me faire confiance. J’ai toujours géré les barbecues non ? » Charles secoua doucement la tête d’un air navré avant de lui faire une tape amicale et retourna vers l’intérieur de la maison, lâchant un « Je vais voir si Elizabeth a besoin d’aide. » Auquel Nate répondit d’un « Bonne chance ! » D’une petite voix avant de retenir un éclat de rire face au regard entendu de Charles.
Ouais, Elizabeth devenait un vrai dragon dès qu’elle commençait à devoir gérer les repas de famille. Il en avait encore eu la preuve un peu plus tôt et il s’en était très bien sorti cette fois mais il se demandait comment faisait Azalea pour supporter tout ça.

Il but une gorgée de bière, gardant son regard posé sur les flammes et jeta un bref coup d’œil à sa montre.Les derniers ne devraient pas tarder.
Les jumeaux étaient déjà là, enfermés tous les deux dans leurs chambres pour faire leurs devoirs le temps que tout le monde arrive et Azalea était dans la cuisine avec Elizabeth pour l’aider aux fourneaux mais tous les plus âgés ne devaient arriver que pour la fin de la matinée.
Est ce qu’Olivia viendrait cette fois ? Il l’avait invitée et avait eu l’aide de Keegan pour la convaincre de venir mais elle n’avait pas confirmé. Ce serait pourtant génial qu’elle vienne. Ça faisait plus d’un an qu’elle n’avait plus participé à une fête de famille et il savait que la jeune femme avait toujours adoré y venir. D’autant plus qu’elle faisait presque partie de la famille à présent.
Il n’y avait aucune raison qu’elle ne vienne pas.

Nathan but une nouvelle gorgée de sa bière et se dirigea vers la cuisine, ouvrant la porte vitrée pour interpeller sa sœur et Azalea qui préparaient... Il ne savait même pas ce qu’elles préparaient compte tenu du nombre de plats disposés sur la table. « Des nouvelles des retardataires ? » Sans même lui lancer un regard, Elizabeth lâcha un « Non je n’ai pas de nouvelles des retardataires Nate ! Maintenant fous le camp et laisse moi finir de préparer ça ! » Il prit un air désolé, levant ses mains devant lui pour s’excuser. « Ok, ok. Désolé sœurette. » « Et ne m’appelle pas sœurette ! » Il referma rapidement la porte vitrée et retourna vers le barbecue pour y rajouter quelques braises.

Il valait mieux que les autres ne tardent pas trop. Dans le cas contraire, il était à peu près sûr qu’Elizabeth les tuerait sans hésiter. C’était le premier repas qu’ils organisaient depuis des mois et il savait que sa sœur voulait que ce soit absolument parfait. Ça le serait, comme à chaque fois, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de se mettre une pression hors du commun.

Des exclamations provenant de l’intérieur de la maison le tirèrent de ses pensées et il se retourna vers la baie vitrée pour voir qui venait d’arriver, un grand sourire aux lèvres.
Ça allait être parfait.

_________________

  After All These Years
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie

It’s BBQ Time !
Holmes Family


L’idée d’aller au barbecue organisé par sa famille plongeait Margaret dans un tourbillon de sentiments. Il y avait d’abord la joie parce que ça faisait longtemps qu’ils n’avaient plus fait un repas tous réunis. Chacun étant pris un peu partout. Keegan l’avait prévenue que Nate serait là et qu’ils avaient invité Olivia à venir également. Et ça, c’était une excellente nouvelle pour le futur absolument certain couple qu’ils allaient finir par former tous les deux. Rien de mieux qu’un repas pour consolider des liens déjà bien fort. Ensuite il y avait un peu l’agacement parce qu’elle allait être encore en conflit avec son père et que ça risquait de pimenter le repas. Puis il y avait une certaine forme d’angoisse parce qu’elle ne pouvait pas venir seule. Aion serait forcément de la partie. Si au début elle évitait ce genre de réunion pour éviter d’imposer sa famille au sorcier, elle ne pouvait pas fuir longtemps. Elle avait fini par accepter après en avoir parlé avec lui. Son père lui avait alors demandé s’il y avait quelque chose d’officiel entre eux avant que Maggie ne lui rétorque d’un ton acide que c’était toujours pas le cas et qu’il était toujours un ami qu’elle dépannait. Elle avait rajouté que comme il était en froid avec sa famille, il ne pouvait pas profiter d’un dimanche ensoleillé avec eux donc c’est pour ça qu’elle voulait l’inviter à venir. Elle se doutait que cette excuse risquait de ne pas plaire à Aion et qu’elle s’enfonçait toujours plus dans ses mensonges le concernant, mais encore une fois, elle ne pouvait pas dire la vérité. Son père était un scientifique et un scientifique cherchera toujours à faire des expériences. Sans compter ses petits frères qui risquaient de plus agacer Aion qu’autre chose avec leurs questions sur son univers et sur la magie. Charles avait accepté parce que de toute façon, on ne refusait rien à Maggie. Voilà, c’était les trois émotions qui se faisaient violence sous le crâne de la Holmes. Elle savait très bien qu’Aion ressentait tout ça et qu’il lui en voulait probablement de ne pas arriver à calmer tout ça. L’angoisse du transport s’ajouta également à l’équation lorsqu’il fallut prendre le bus pour aller jusqu’à la résidence des Holmes. Margaret n’avait toujours pas réglé ce souci et n’y arriverait probablement jamais. Peut-être qu’il serait temps qu’elle fasse une ou deux séances avec le docteur Griffin. En route, elle était restée silencieuse. Ses yeux se fixant sur le paysage qui défilait et qu’elle connaissait par cœur.

En arrivant à l’arrêt de bus, elle réussit à se décontracter. Pas d’accident – comme toujours. « C’est parti. Par avance, n’écoute pas trop mon père, ok ? » Fit-elle à l’adresse d’Aion. « Il va probablement te bombarder de questions… de même avec les autres. Te formalise pas trop. » En même temps, elle n’avait jamais ramené un seul garçon chez eux parce qu’elle n’avait pas le temps et qu’elle n’était jamais tombée amoureuse. Alors savoir qu’elle allait ramener son colocataire-ami, ça soulevait beaucoup de questions du côté de la famille. Ils arrivèrent à destination et Maggie frappa à la porte. Charles vint les accueillir. « Mon dieu, c’est toi la première. La neige va bien tomber cette année. » - « Bonjour à toi aussi papa, toujours un plaisir de te voir. » Répondit-elle en souriant. « Je te présente Aion, c’est mon colocataire et un ami. » Charles eut un moment d’arrêt en voyant le look du sorcier et Maggie leva les yeux au ciel. La subtilité et son père… « Enchanté. Je suis Charles Holmes, le père de Margaret. »

Maggie les laissa dans l’entrée pendant qu’elle allait déposer sa veste et son sac. Elle alla embrasser Elizabeth et Azalea puis rejoignit son oncle dans le jardin. Il faisait beau et c’était agréable en ce mois de novembre. « Ça vient de qui cette idée de barbecue en plein mois de novembre alors qu’il commence à cailler ? » Fit-elle pour le taquiner. « Contente de te voir, oncle Nate. » Dit-elle en souriant. Ça faisait tellement longtemps. « Tu sais si Olivia vient finalement ? » Glissa-t-elle. Elle n’était pas vraiment subtile, elle le savait, mais ils le savaient tous : Maggie n’avait aucun tact et n’hésitait pas à mettre les pieds dans le plat.

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 573
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis

It’s BBQ Time !
Holmes Family n' Guests


Cinq mois. Une goutte d’eau dans l’océan.
Il en va de même des connaissances amassées : tu as encore beaucoup de choses dont tu dois t’abreuver, et c’est surtout au tour de la culture d’y passer. Des références que tu n’as pas et qui seraient bonnes à savoir. Il y avait des choses dont tout le monde avait déjà entendu parler. Que tout le monde avait déjà entendu. Ce qui n’était pas forcément ton cas… bien que ce se soit nuancé au fil du temps. Alors, lorsque Margaret t’avait annoncé que tu étais convié à un repas de famille - qui n’étais pas la tienne, rappelons-le - tu avais tout de suite essayé de prendre tes dispositions à ce sujet. D’autant que tu avais déjà rencontré sa sœur Azalea (aura étrange, surprenant qu’elle n’ait pas été soufflée par la tienne au vu des circonstances). Ce qui t’avais laissé un aperçu particulier du clan Holmes, disons-le. Tu t’attendais à avoir d’autres surprises ce jour-ci. Ravaler ce caractère mal léché que tu avais bien vite retrouvé après les premiers jours qui avaient suivi ton éveil… exercice difficile. Tu n’avais plus réellement envie de faire des efforts sur le sujet… tu étais ainsi forgé depuis des siècles.

Évidemment, tu n’étais pas des plus enjoué à rejoindre la danse. D’autant que ce n’était pas quelque chose que tu avais déjà connu, auquel tu aurais pu être habitué par le passé. Ainsi aurais-tu pu t’attendre à certains comportements, ce genre de choses… or, tu n’avais jamais eu de relation de type familiale. La seule personne que tu aurais pu appeler père n’en avait pas l’étoffe ; ne l’avait jamais été et ne le sera certainement jamais - de toute façon, tu doutais sérieusement qu’il soit encore en vie aujourd’hui, à moins d'être maintenu par la force d’une magie corrompue (que tu savais alléchante), l’influence de Darklens étant permanente. Alors non, Margaret n’était pas au courant de tout cela, elle ignorait beaucoup te concernant. Tu n’avais pas particulièrement mal réagi lorsqu’elle te l’avait annoncé, il te semblait avoir senti, de toute façon, qu’elle n’était pas franchement heureuse de t’imposer ça. Pourtant, pour l’assimilation, tu devrais passer par là. Tu avais déjà vécu pire situation, dans des contextes qui parfois étaient plus fermés encore que celui dans lequel tu étais pris actuellement. Mais jamais quelque chose de purement familial… du moins, pas comme on l’entendrait. Tes notions étaient restreintes sur le sujet. Beaucoup trop.

Tu laisses échapper un soupir. Vous êtes encore dans le bus qui vous emmène à la demeure des Holmes - que tu avais déjà eu le loisir de survoler plusieurs fois déjà. Là aussi, c’était un détail que tu n’avais pas transmis à Margaret…
Que tu serais aussi forcé d’appeler Maggie lorsque tu seras en proie aux regards inquisiteurs de certains membres de la famille. Tu n’aimais pas la surnommer, son prénom était élégant, pas la peine de trouver à y redire avec des formules simplificatrices - et indirectement réductrices.  
Le paysage défile, tu es perdu dans tes divagations, seul remède contre les tumultes qui arrivaient par vagues contre ta forteresse psychique. Des tumultes qui ne t’appartenaient pas : ils appartenaient à la personne qui se tenait à ta droite et qui avait les yeux perdus dans une direction approximativement similaire à la tienne. Y faire face permettait de ne pas être contaminé émotionnellement… l’effet boule de neige n’aurait donc pas été bien loin et tu n’avais pas besoin d’une personne d’autant plus tendue à ta suite.

Enfin, malgré cela, tu ne pus t’empêcher de lui soumettre. *…j’ai quelques remèdes qui pourraient te soulager si tu le souhaites.* Elle saurait très bien traduire tes propos. Il n’y avait pas plus clair, elle savait que tu sentais tout ça. Comme elle savait que tu te contrôlais scrupuleusement pour ne pas laisser trop de flux émotionnels déborder de son côté. Mais ça, tu allais encore moins l’avouer qu’elle ne pourrait accepter vraiment la proposition que tu venais de lui faire. Tu avais au moins eu la présence d’esprit de le faire via télépathie. Une délicatesse dont tu t’affranchissais souvent.

En descendant de votre carrosse, elle te briefe brièvement sur son père. Décidément, il y a quelque chose qui coince réellement entre la fille et son géniteur. Était-il aussi désagréable qu’on le laissait présager ? Si tel était le cas, vous seriez deux à l’être. Or, tu n’étais pas chez toi, et ça… ce n’était pas un détail qui allait dans ton sens. Tu tenterais de ne pas être trop acerbe… si, bien sûr, les comportements t’incitaient à t’orienter vers ces travers. Tu hoches un peu la tête. Traduction : tu feras des efforts, mais il ne fallait pas en attendre trop de toi. Ton self control était certes légendaire, ta rancune quant à elle l’était aussi devenue… « Il m’apprendra peut-être des choses, sait-on jamais. De l’ironie à n’en pas douter. Néanmoins, tu apprécierais grandement être abreuvé de sa science, s’il était moins radin que toi sur la question. Du reste, je répèterais ma leçon. » Évidemment que tu le feras, tu n’iras pas raconter la vérité. Tu la pervertiras. Tu t’étais donné du mal pour t’inventer une vie à raconter si certaines questions tombaient - en réalité, tu étais certain qu’elles allaient tomber, d’une façon ou d’une autre. Tu étais prêt à l’imprévu.

La porte s’ouvre très vite après les premiers coups portés contre sa surface. Un homme d’un certain âge apparaît alors que vous le saluez. Il fixe ce qui semble être vraisemblablement sa fille, lui lâche une remarque qui te fait hausser un sourcil. « Également. Depuis le temps que j’entends parler de vous… » un très léger sourire anime tes traits, il est simplement là pour le savoir-vivre et pas vraiment par réel engouement. Vous êtes invités à rentrer, Margaret file déjà. Tu sens le regard de son père sur toi, juste après que tu l'aies remercié pour l'invitation. Et ça ne loupe pas, car il te jauge à nouvelle fois du regard en te posant une première question. « Alors dis-moi… Aion… je peux te tutoyer ? ton prénom si peu familier semble déjà lui donner du fil à retordre, bien que tu décèles surtout une raillerie à peine subtile par le ton employé. Tu acquiesces à ses propos et le laisse poursuivre. Comment tu as réussi à l’apprivoiser ? Oh… tu danses aussi, peut-être ? » *Ai-je vraiment l’air de courir sur l’air tel Zéphyr ?*, pensas-tu alors que tu joignis ton regard céruléen à ses prunelles. Non, bien sûr que non. Et loin de toi l’idée de critiquer cette noble divinité, mais tu n’étais pas un barde, ni un acrobate. « Non. Mais des affinités se créent aussi de par certaines dissimilitudes. », expliquas-tu succinctement, le mystère enrobant malgré tout tes mots. « Je vois, tu en as plus dans la tête que dans les bras. » Et tu as comme l’impression que malgré l’accoutrement qui pourrait l’indisposer, cette information semble le ravir… avec mesure. Il a bien remarqué que ton vocabulaire n’est pas vraiment ceux d’un homme sans lumières. Son manque de subtilité t’amuse, ceci dit… « Hm. Vous seriez étonné. », glissas-tu avec légèreté. Une remarque qui ne passa pourtant pas inaperçue aux oreilles du scientifique.

Étrangement, il te revient un détail auquel tu n’avais pas songé… ou pas assez visiblement. L’âge.  Le doute s’accroche à toi… comme seule issue, tu es forcé de t’en remettre à l’avis de ta porteuse, car tu crains que l’âge que tu t’étais attribué ne passe pas comme une lettre à la poste. *Margaret… ôte-moi d’un doute : est-ce que trente-deux ans te semble un âge adéquat ? Sois objective, je te prie.* Tu n’as pas d’anniversaire, on te l’avait donc jamais fêté. Tu as plusieurs millénaires au compteur, tu es un sorcier qui a vu passer plus d’époques que n’importe qui dans cette demeure, même si certaines périodes ont été creusées par l’amnésie maudite. Alors oui, ça ne t’avais même pas effleuré l’esprit de t’accorder l’âge le plus juste, l’histoire suffisant.

Vos deux carcasses se trainent jusqu’à la cuisine où, apparemment, Charles avait à faire. Une aubaine pour toi qui allait pouvoir saluer - même brièvement - les personnes qui s’y trouvaient. Lorsque la porte s’ouvrit, tu sus immédiatement qui se trouvait derrière. Azalea. Avec une autre femme dont le prénom était Elizabeth, visiblement. Il y a quelque chose de différent aujourd’hui car elle te regarde avec un drôle d’air. Les présentations se font vraiment rapidement et vous disparaissez jusqu’au jardin, seule retraite autorisée au vu des lionnes qui gardaient les cuisines (ou plutôt la).

Margaret est en train de parler avec un autre homme, elle semble l’apprécier lui aussi. Au lieu de les rejoindre immédiatement, ton attention se porte sur le chien qui bat de la queue à la vue des nouveaux arrivants. Si tu es clairement froissé rien qu’à l’idée de croiser un lapin, le reste du règne animal t’es réellement agréable à côtoyer. Ils étaient parfois même plus intéressants que ces autres espèces soi-disant évoluées - et dont tu pouvais faire partie. Un sentiment apaisant se dépose en toi et par-delà ta carcasse alors que tu fléchis les jambes pour t’accroupir, accueillant l’animal pour le regarder un instant - on aurait pu croire que tu n’étais pas à l’aise, ou que tu venais de découvrir l’existence de cette merveilleuse espèce. Il ressent quelque chose. Quel idiot irait prouver la supériorité irréfutable de l’Homme alors que ce dernier n’est pas capable de ressentir ce que ce Golden Retriever venait de percevoir à lui seul ? Quelques instants plus tard, un léger sourire étire tes lèvres alors que tu lui flattes la tête. Ton regard et ton silence parlent pour toi bien avant le geste qui t’es donné de faire.

Une voix te tire de tes pensées. Tu te redresses. *Comment s’appelle t-il ?*, demandas-tu à la danseuse, te disant certainement qu'il s'agissait d'une information que tu aurais - en tant qu'ami - déjà en ta possession. Tes pas finissent par venir les trouver, fais face à l’homme qui te salue. « Bonjour Nathan. Aion, enchanté. », te contentas-tu de dire à l’homme en question. L’animal reste dans tes pattes, ce qui ne semble pas te déranger outre mesure, passant une main sur le haut de son crâne en canalisant subtilement ta magie druidique. C’est sans compter les oiseaux de différentes espèces qui se baladaient dans les feuillus qui composaient le jardin et qui n’en furent pas moins interpellés. Même un chat apparaît d'on ne sait où, tu ignorais qu'il s'agissait du leur et qu'il foulait donc un terrain connu.
On ne t’a pas encore proposé à boire mais tu n’as guère la gorge sèche - ça ira amplement. Charles rejoignit également le cercle alors que tu étais en train de fixer longuement les braises chaudes. Azalea t’a vraiment regardé différemment. Tes yeux remontent vers la baie vitrée où la cuisine est visible, où les deux femmes se trouvent. Une faille.  
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Azalea adore les repas de famille. Pendant plusieurs années, malheureusement, elle n’a pas pu en profiter autant qu’elle l’aurait voulu, parce qu’il fallait faire en sorte que le restaurant marche bien, et qu’il fallait qu’elle garde un oeil sur les cuisines. Mais maintenant que tout roule, la jeune femme peut se permettre de laisser l’établissement aux mains de ses sous-chefs, une fois de temps en temps. C’est un véritable soulagement, d’avoir du temps à soi, ainsi que de retrouver le bonheur des moments en famille, après tant d’années à en être privée.
Elle est arrivée tôt, comme promis à Elizabeth, afin de l’aider en cuisine. Les deux femmes se sont mises aux fourneaux dés le milieu de la matinée, après un bon petit thé. Pendant des années, Azalea et Elizabeth ont eu un peu de mal à s’entendre. Rien de grave - c’est juste que le feeling ne passait pas vraiment. Lea n’en a jamais voulu à son père de s’être remarié, ou d’avoir choisi cette femme-là. La blonde et la brune avaient juste du mal à se comprendre. Les choses se sont améliorées à mesure que les années sont passées, à mesure qu’Azalea a pris de la maturité, peut-être, aussi. Aujourd’hui, les deux femmes s’entendent vraiment bien. Azalea n’a plus de mal à parler de sa vie à sa belle-mère, et c’est la bonne humeur qui règne, quand elles travaillent de concert dans la cuisine. Charles s’en est trouvé particulièrement soulagé. Le lien entre Azalea et sa mère était particulièrement fort, parce qu’elles s’étaient choisies. Pendant longtemps, il a eu peur que jamais Elizabeth et Aza ne trouvent un moyen de dépasser l’entente cordiale. Mais la famille Holmes est pleine de surprise et de miracles…
Les deux femmes ont presque fini leur ouvrage quand Maggie sonne à la porte. Azalea ne peut s’empêcher de sourire et de lancer un regard amusé à Elizabeth, quand Charles ouvre la porte et se fend d’une petite remarque sur le fait que ce soit la danseuse qui arrive en premier. Il ne pouvait pas s’en empêcher.
Azalea comprend vite que sa soeur n’est pas venue seule, puisque sur ses talons, quand elle entre dans la cuisine pour les saluer, se trouve Aion. La blonde, un peu sans le vouloir, fronce légèrement les sourcils. Ce n’est pas qu’elle est mécontente de voir l’homme… Après tout, Maggie a l’air d’apprécier sa présence… Mais il lui inspire quelque chose… d’étrange. Elle ne peut pas vraiment l’expliquer, et c’est bien pour ça qu’elle n’en a parlé à personne. Elle n’aurait pas osé dire à sa soeur que son instinct lui soufflait de se méfier de lui, parce que la brune aurait pu mal le prendre. Il vaut mieux prétendre, en attendant de comprendre. Azalea prend donc sa soeur dans ses bras et l’emprisonne dans une étreinte affectueuse. Elle a l’impression de ne pas l’avoir vue depuis une éternité, même si c’est loin d’être le cas. Aion s’approche, et elle le salue poliment, avec un sourire qu’elle veut tout de même accueillant, malgré cette drôle d’impression qui lui étreint la poitrine.
Tout le monde finit par sortir de la cuisine, sous les ordres d’Elizabeth, et Azalea apporte ses dernières touches à des verrines pour l’entrée, avant de les mettre au frais. Elle jette un coup d’oeil à l’heure, avant de ranger son plan de travail - déformation professionnelle. « Je vais nous servir des verres, ça fera venir les garçons. » lance-t-elle à Elizabeth avant de se débarrasser d’un torchon et d’ouvrir la baie vitrée pour rejoindre les autres dans le jardin, où il fait tout de même un peu frais.
Elle sert un verre de vin à sa belle-mère et s’ouvre une bière, avant de se diriger vers le petit groupe qui s’est créé autour du barbecue. Sherlock semble avoir adopté Aion, à la plus grande surprise de la blonde. Elle baisse les yeux sur les mains des invités et se tourne vers Charles. « Papa ! T’as même pas proposé à boire à Maggie et Aion ? » Elle soupire. « Heureusement que je t’ai pas embauché pour faire le service… » soupire-t-elle. « Qu’est-ce que je vous sers ? Nate tu veux quelque chose aussi ? » Elle interroge tout le monde du regard, ses yeux s’attardant un peu plus sur Aion. Peut-être que le trouble disparaîtra, au bout d’un petit moment ? Elle l’espère.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 266
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2859-margaret-maggie

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Margaret espérait que son père n’était pas trop envahissant avec Aion. Le pauvre, il ne méritait pas d’être seul avec Charles Holmes et elle s’était un peu promis de rester avec lui le temps qu’il fasse connaissance avec tout le monde. Seulement, aussi bien son père que Margaret, tous deux savaient que trop longtemps en présence de l’autre ça risquait de finir en cris et remarques blessantes. Ils étaient doués à ce petit jeu tous les deux. *Margaret… ôte-moi d’un doute : est-ce que trente-deux ans te semble un âge adéquat ? Sois objective, je te prie.* La voix d’Aion vint envahir son esprit. *Sans aucun doute. Trente-deux ans c’est très bien.* Elle reporta son attention sur son oncle et vit passer Sherlock à côté d’elle. Son chien, ce fidèle compagnon de la famille Holmes, qui avait pris un poids considérable depuis sa dernière visite. Elle allait devoir toucher un mot à Elizabeth à ce sujet pour qu’elle surveille Charles et qu’il évite de donner trop à manger à ce pauvre chien. Manquerait plus qu’il finisse trop gros. L’animal passa son chemin, bougeant sa queue bien trop heureux d’avoir autant de monde à la maison de ses maîtres. Il traça sa route pour aller à la rencontre de la nouvelle personne, celle qui avait une odeur intéressante. *Comment s’appelle t-il ?* – *Sherlock. On fait dans l’humour dans la famille.* Rapport au fait qu’il y avait un grand détective dans la littérature qui s’appelait Sherlock Holmes. La famille n’avait rien trouvé de mieux que nommer leurs animaux par les noms des personnages des livres. « Bonjour Nathan. Aion, enchanté. » Margaret s’écarta un peu de son oncle afin qu’il puisse serrer la main d’Aion. Elle était certaine qu’il n’allait pas se gêner pour faire une remarque du type Margaret qui nous ramène un homme, mais quel est ce miracle ? avant de se dire que probablement ça fera venir la neige. Et elle redirigera le sujet sur Keegan qui est célibataire également et qu’aux dernières nouvelles, c’est toujours lui l’aîné et que c’est donc lui qu’il faut emmerder avant elle.

Dans leur dos, Azalea finit par arriver. « Papa ! T’as même pas proposé à boire à Maggie et Aion ? » Margaret se mit à rire « Oh bah tu le connais, moins il en fait et mieux il se porte. » Comme elle s’y était attendue, son père lui lança un regard noir. « On se demande qui t’a élevé toi. » Fit-il en grondant. Elle avait envie de rétorquer que ce n’était très certainement pas lui, mais elle se ravisa. Inutile qu’elle se donne en spectacle alors qu’Aion était là. « Je suis à ton image. » Finit-elle par lâcher. Elle savait très bien que la discussion aurait pu aller encore plus loin encore si Azalea n’avait pas interrompu le début de dispute entre le père et la fille. Azalea était l’enfant le plus posé de la fratrie. Et elle se mettait difficilement en colère. Si c’était le cas, c’était qu’on l’avait bien cherché et Margaret savait à quel point elle pouvait faire peur quand elle se mettait dans cet état. « Heureusement que je t’ai pas embauché pour faire le service… Qu’est-ce que je vous sers ? Nate tu veux quelque chose aussi ? » Margaret capta le regard insistant de sa sœur sur Aion et un vent de panique la traversa. Elle savait que c’était idiot de réagir de la sorte, d’autant qu’Aion devait le ressentir aussi sans comprendre pourquoi elle stressait d’un seul coup. Sa sœur n’avait aucun moyen de savoir. *Désolée, je dois faire un peu paranoïaque.* Fit-elle à Aion pour s’excuser de son comportement soudain. « Du jus de pomme. » C’était un peu la seule chose qu’elle s’accordait quand ils faisaient des repas. « Mais fais pas le service toute seule, je vais t’aider. » Pour une fois que Lea était avec eux et pas dans son restaurant, autant qu’elle se détende un peu et qu’elle profite de faire travailler un peu les autres. « Au fait, les jumeaux font leurs gros asociaux ou quoi ? » Elle fronça les sourcils. Ils habitaient dans cette maison, la moindre des choses était qu’ils soient là et prêts avant tout le monde. « J’espère qu’ils vont sortir de leurs chambres rapidement sinon je m’occupe d’aller les chercher. » Fit-elle un peu plus fort en fixant la fenêtre de la chambre d’Eugene qui était ouverte. Elle avait sa méthode pour les faire rappliquer quand ils faisaient attendre les parents, elle n’avait rien oublié et pouvait très bien la réutiliser encore aujourd’hui s’il fallait.

_________________


you're my world
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 166
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2469-joan-six-shots-two-gun

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Depuis combien de temps est ce qu’elle était immobile face à la porte ? Elle n’en savait rien. Elle était bloquée, hésitant toujours à appuyer sur la sonnette. Elle n’avait pas à s’en faire, après tout ce n’était qu’un repas organisé par les parents à Keegan et elle les avait déjà rencontré. Alors pourquoi est ce qu’elle restait immobile ? Et qu’est ce qu’elle foutait là déjà ?
Elle tourna un regard presque paniqué à Keegan qui se tenait un peu derrière elle et qui n’avait pas esquissé le moindre mouvement depuis qu’ils s’étaient arrêtés devant la porte. Elle ne savait pas si elle devait le remercier ou l’engueuler pour la laisser poireauter comme ça. Non, elle devrait probablement le remercier. Elle n’avait jamais été à l’aise avec les repas de famille -d’autant plus qu’elle n’avait vraiment pas l’habitude de ce genre d’événements- mais était contente qu’il lui laisse le temps de se préparer psychologiquement. Surtout qu’elle s’était sentie été obligée de mettre un tailleur -pour faire bonne figure- à la place de ses habituels jeans et t-shirt déchirés, ce qui la stressait encore plus. Est ce que c'était stupide ? Oui, très certainement mais il n'y pouvait rien.
Bref, elle n’était vraiment pas à l’aise.

Elle maugréa un. « Je reste persuadée que c’était une très mauvaise idée de m’inviter. Qu’est ce que je fous là Keeg ? » Plus pour elle même et appuya finalement sur la sonnette avant de prendre une grande inspiration, se tenant prête à revoir les parents de son ami.
La porte s’ouvrit finalement sur Charles qui sembla surprit pendant un instant avant d’afficher un grand sourire et de lui serrer vivement la main. « Joan ! Ça me fait plaisir de te voir ! » Elle lui sourit faiblement en retour, toujours gênée par la façon dont il la saluait et répondit d’’un simple. « Ravie de vous revoir aussi Charles. » « Je te l’ai déjà dit la dernière fois. Tu peux me tutoyer tu sais. » Elle lâcha un petit rire. « Navrée. Il va me falloir encore quelques invitations avant de pouvoir le faire. »
Il la laissa entrer et la jeune femme se dirigea rapidement vers la cuisine pendant que Keegan saluait son père pour aller saluer Elizabeth en train de faire les derniers préparatifs du repas. Elle lui serra la main tout en lui lançant un grand sourire qui s’effaça rapidement quand elle remarqua le nombre de plats étalés sur la table.
Qu’est ce que c’était que ce délire ? D’accord, à chaque fois qu’elle était venue, Elizabeth avait eu tendance à préparer à manger pour douze alors qu’ils n’étaient que quatre mais là… Elle avait prévu de quoi nourrir un régiment !

Elle reporta son attention sur Keegan qui la rejoignait dans la cuisine, lui lançant un regard inquisiteur mais s’immobilisa brusquement quand des voix lui parvinrent. Elle se tourna lentement dans leur direction et se raidit d’autant plus en voyant plusieurs personnes présentes dans le jardin, de l’autre côté de la baie vitrée.

C’était une blague pas vrai ? Quand Keegan avait mentionné un repas avec ses parents elle s’était attendue à ce qu’ils ne soient que tous les quatre, où à la rigueur avec les jumeaux, comme les dernières fois mais ça ?! Elle fusilla le blond du regard et désigna l’attroupement d’un mouvement de tête sans le quitter des yeux. « Tu m’expliques ? C’est ça ce que t’appelles un repas avec tes parents ? » Elle l’attrapa par le bras pour le forcer à s’éloigner un peu d’Elizabeth afin qu’elle ne risque pas de l’entendre. « Tu te fous de ma gueule Keeg ?! Tu sais très bien que j’ai horreur de ce genre de repas ! » Et encore, elle pesait ses mots. Elle n’avait tellement pas l’habitude des repas ou réunions de ce genre qu’elle se sentait toujours mal à l’aise. Surtout que là, elle se retrouvait avec visiblement l’ensemble de la famille Holmes.
Ce devait être une putain de blague.

Elle se força à se calmer et poussa un soupir exaspéré avant de se forcer à ouvrir la porte vitrée malgré sa crispation, affichant un sourire gêné quand les têtes des personnes se tournèrent dans sa direction. Elle leur fit un bref salut de la main et souffla un. « Bonjour tout le monde. » Avant de reposer son regard sur Keegan qui se tenait en retrait, l’implorant -et le menaçant- silencieusement de l’aider.
Cet après midi s’annonçait très long...

_________________

But I will hold as long as you like
Just promise me we'll be alright
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 230
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Holmes ♦ It's BBQ Time !   Ven 17 Fév - 21:40

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Keegan regardait, avec un petit sourire en coin, Joan qui se tenait immobile devant la porte d’entrée de la maison de ses parents. Il trouvait ça très drôle de la voir dans cet état de stress, elle qui était si forte le reste du temps, surtout pour un simple petit repas avec sa famille. Quoi qu’à bien y repenser, quand il voyait les phénomènes qui composaient sa famille, elle avait de quoi stresser. Il aurait peut-être aussi dû lui dire que leurs repas de famille étaient décontractés et qu’elle n’avait pas besoin de s’habiller aussi bien. Surtout qu’il voyait bien qu’elle n’était pas à l’aise dans ces vêtements.

Il effaça son sourire et prit une expression neutre quand elle se tourna vers lui l’air paniquée. Il tapota son épaule avec un petit sourire pour la rassurer. « Je reste persuadée que c’était une très mauvaise idée de m’inviter. Qu’est-ce que je fous là Keeg ? » dit-elle alors qu’elle se décidait finalement à sonner. « Allons, allons Joe ! Ca va aller ne t’en fais pas ! Tu as déjà rencontré mes parents, pas vrai ? Et tout s’est parfaitement bien passé ! »

La porte s’ouvrit sur alors sur Charles qui leur sourit après quelques secondes. Il commença par serrer la main de Joe. « Joan ! Ça fait plaisir de te voir ! » « Ravie de vous revoir aussi Charles. » dit-elle d’un air gêné. « Je te l’ai déjà dit la dernière fois. Tu peux me tutoyer tu sais. » « Navrée. Il va me falloir encore quelques invitations avant de pouvoir le faire. » Comme quoi elle n’était pas si effrayé que ça par sa famille si elle-même parlait de revenir. Il était sûr que son père et Elizabeth ne serait pas contre, bien au contraire.

Il prit son père dans ses bras pendant que Joe pénétrait dans la maison et se dirigeait vers la cuisine. « Salut, papa ! » Il jeta un œil à Joe qui pénétrait dans la cuisine. « Tu m’excuseras si je ne reste pas pour taper la discut’, mais je préfèrerais ne pas laisser Joe tout seule pour affronter les fauves. Surtout que je ne lui ai pas précisé que le repas serait avec toute la famille… » dit-il avec une petite grimace. Charles grimaça légèrement à son tour puis lui sourit en lui indiquant la cuisine de la tête. « Vas-y. Avant que les… fauves, ne la dévorent tout cru. Je serais dans le jardin en attendant. » dit-il avec un sourire en fermant la porte.

Lorsqu’il s’avança dans la cuisine, où Elizabeth s’affaire avec les derniers préparatifs du repas, Joe lui lança un regard avant de se figer complètement quand des voix s’élevèrent du jardin et de se tourner vers la baie vitrée à travers laquelle on pouvait apercevoir la plupart des membres de sa famille. Voilà, on y était, le moment de vérité. Il pria pour que Joe ne le tue pas sur place après avoir découvert que toute sa famille était là. Il grimaça en voyant le regard furieux qu’elle lui lança après s’être retourné vers lui. Elle lui indiqua sa famille d’un geste de la tête sans le quitter des yeux et lui demanda. « Tu m’expliques ? C’est ça ce que t’appelles un repas avec tes parents ? » Il lui offrit un petit sourire contrit. « Hmm, techniquement, je ne t’ai pas menti. C’est un repas avec mes parents. Il se peut juste que j’ai oublié de mentionner que le reste de ma famille serait là. Mais c’est un détail, non ? » Elle l’attrapa par le bras et l’entraina dans un coin. « Tu te fous de ma gueule Keeg ?! Tu sais très bien que j’ai horreur de ce genre de repas ! » « Du calme. Tout va très bien se passer. Ce ne sont que les membres de ma famille… Et leur « plus one »… Ils ne vont pas te manger. » Ils risquaient juste de lacuisiner sur comment il pouvait bien la connaitre, pensa-t-il. Mais il ne lui dirait pas à voix haute. Autant éviter de la stresser plus qu’elle ne l’était déjà.

« Prends juste un profonde inspiration et on y va. » Elle suivit son conseil et inspira profondément avant d’aller ouvrir la baie vitrée et de sortir dans le jardin sous le regard des personnes présentes qui avaient tourné la tête quand elle avait ouvert la baie vitrée. Il eut un petit sourire au ton légèrement crispé sur lequel elle sortit son « Bonjour tout le monde. » Accompagné d’un geste de la main.

Il s’approcha un peu quand elle lui lança un regard mi suppliant mi menaçant. Il n’arriverait jamai à comprendre comment elle faisait ça. « Salut la petite famille ! » Il posa brusquement son bras sur les épaules de Joe. « Je vous présente Joan. On s’est connus à l’armée ! On a fait nos classes ensemble. Et en plus elle faisait partie de l’équipe qui m’a secouru en Afghanistan. » Il vit le regard de tout le monde s’illuminer et se tourner vers Joe. Il se tourna lui aussi vers elle avec un grand sourire qu’il perdit vite en voyant ses yeux écarquillés. Il jeta à nouvea un regard vers les autres et les vit sourire et s’avancer vers eux. Oh… Oh merde. Il avait voulu la présenter sous un bon jour et l’aider à s’acclimater à sa famille, mais peut-être n’aurait-il pas dû la présenter comme ça après tout.

Il commença à enlever son bras des épaules de Joe qui arrêta très vite son geste en lui agrippant le poignet fortement alors qu’elle lui jetait un regard furieux. Bien, il supposait qu’il allait devoir faire face à tout ça avec elle après tout. Il déglutit et se tourna vers les autres. Les fauves étaient lâchés.
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
IT’S BBQ TIME
HOLMES FAMILY
Elle avait promis qu’elle viendrait, alors elle est venue. C’est étrange, cette petite appréhension qui lui enserre le coeur. Elle n’a pas lieu d’être. Ça fait longtemps qu’elle n’a pas participé à un repas de famille des Holmes, et même si elle sait qu’elle est invitée de bon coeur, elle a toujours peur d’être de trop. C’est un peu idiot, parce qu’ils sont les plus accueillants du monde… Peut-être que c’est juste que sa famille lui manque, et qu’elle se sent un peu coupable d’être là avec les Holmes alors que ses parents sont tous les deux dans leur maison de campagne, en Angleterre.
Elle vérifie une dernière fois qu’elle est présentable dans la fenêtre de la voiture de Charles, garée dans l’allée, et monte les marches du perron avant de sonner à la porte. Elle balaie la rue des yeux, en attendant qu’on vienne lui ouvrir, et au bout de longues secondes, elle commence presque à se demander si on l’a entendue. Des pas résonnent derrière la porte au moment où elle s’apprête à sonner une deuxième fois, et Elizabeth lui ouvre, un grand sourire aux lèvres. « Olivia! » Elles s’étreignent et Beth la regarde de haut en bas avant de la faire entrer. « On n’était pas sûrs que tu viendrais, je suis vraiment contente de te voir! » Olivia fronce les sourcils, ouvre la bouche pour rétorquer quelque chose du genre Nathan ne vous a pas confirmé?, avant de se rendre compte que ça voudrait laisser entendre qu’elle a vu Nate en dehors des repas de famille. Mauvaise idée. D’abord parce que le fait qu’ils sont collègues doit rester secret, et ensuite (et surtout), parce qu’elle sait très bien que la première chose à laquelle Beth pensera, c’est qu’ils ont eu un rencard. Elle est presque aussi terrible que Maggie.
Elizabeth lui fait signe de filer rejoindre les autres dans le jardin pendant qu’elle finit d’amener les entrées préparées avec Azalea, et Olivia dépose son sac dans un coin avant de s’exécuter. Il y a bien plus de monde dans ce jardin que ce qu’elle aurait pu imaginer. Charles est là, Azalea aussi, Maggie est accompagnée d’un jeune homme, ce qui arrache un petit sourire à Olivia, qui se promet d’en savoir plus sur ce qui se trame. Keegan lui aussi a amené quelqu’un, suppose-t-elle en les voyant l’un à côté de l’autre, une jeune femme blonde. Et puis il y a Nate, bien sûr. Il lève les yeux, et ils échangent un regard complice avant qu’elle avance et que les autres la remarquent. « Hello. » fait-elle avec un sourire en tapant légèrement dans l’épaule de Maggie. « Vous avez prévu d’inviter tout New-York, ou… » lâche-t-elle, malicieuse, en regardant tout ce qui est prévu sur la table, un peu plus loin. « Enchantée, Olivia. » se présente-t-elle à ceux qu’elle n’a encore jamais vu. « Ancienne baby-sitter de ces trois-là et amie de la famille. » Elle encourage du regard les autres à se présenter, alors que Sherlock vient dans ses pattes.

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2472-nathan-here-i-am-stuck

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Ah, visiblement c’était Maggie qui venait d’arriver. Est ce qu’il avait vraiment bien vu ? Elle était venue avec quelqu’un ? Ça c’était plutôt inattendu.
Elle le rejoignit rapidement. « Ça vient de qui cette idée de barbecue en plein mois de novembre alors qu’il commence à cailler ? » Il lui lança un regard désespéré et secoua doucement la tête. « Ah. Ah. Ah. Tu seras bien contente que j’ai eu cette idée quand tu seras en train de t’empiffrer avec tous les autres. » « Contente de te voir, oncle Nate. » Il répondit à son sourire en lui souriant en retour et passa un bras dans son dos pour lui faire une accolade. « Content de te voir aussi Maggie. » « Tu sais si Olivia vient finalement ? » Il se raidit brusquement face à sa question. Elle ne pouvait pas s’en empêcher hein ? Il haussa faiblement les épaules, lui montrant qu’il ne savait pas si elle viendrait où pas.

Le type avec qui elle était venue se rapprocha finalement de lui et le salua d’un. « Bonjour Nathan. Aion, enchanté. » Le blond hocha la tête. « De même Aion. » Il tourna son regard vers Maggie, lui lançant un regard perplexe. Qui était cet homme pour elle ? Est ce que c’était son petit-ami ? Si elle l’avait invité à ce barbecue où se trouverait toute la famille c’était bien qu’elle devait être proche de lui non ? Il allait devoir lui poser la question.
« Qu’est-ce que je vous sers ? Nate tu veux quelque chose aussi ? » La voix d’Azalea le tira de ses pensées et il leva faiblement sa bière presque vide tout en soufflant un. « La même chose s’il te plaît. »

Bien, tout le monde était presque là, ne manquait plus que Keeg’ et Olivia. Les jumeaux devaient encore être dans leurs chambres à faire leurs devoirs mais ils ne devraient pas trop tarder non plus.

Finalement se fut au tour de son neveu d’arriver, en retard comme d’habitude. Et il était lui aussi venu accompagné ? Décidément, ce repas s’annonçait plein de surprises.
Le "couple" rejoignit leur petit attroupement et la jeune femme les salua d’un petit geste de la main suivit d’un. « Bonjour tout le monde. » Visiblement très peu à l’aise. En même temps… Il pouvait comprendre qu’on puisse être dans cet état quand on débarquait comme ça au milieu d’une famille pareille. « Salut la petite famille ! » Keegan posa brusquement son bras autour des épaules de la blonde, provoquant un froncement de sourcil chez Nathan. Ils semblaient vraiment très proches. Alors quoi, c’était sa copine ? Et il n’en avait même pas parlé au SHIELD ? « Je vous présente Joan. On s’est connus à l’armée ! On a fait nos classes ensemble. Et en plus elle faisait partie de l’équipe qui m’a secouru en Afghanistan. » Il retint un petit rire en voyant la réaction de Joan. Keeg’ qui balançait ça comme ça… Il avait oublié à quel point cette famille pouvait être intimidante ? Non parce que balancer ce genre d’infos comme ça alors que sa copine ne semblait déjà pas à l’aise, c’était loin, très loin d’être une bonne idée.

Il laissa la majorité du groupe s’avancer vers le couple, restant légèrement en retrait. Il attendit un moment et salua la jeune femme d’un sourire suivit d’un. « Ravi de te rencontrer Joan. Nathan, je suis l’oncle de Keegan. » Et attrapa son neveu par l’épaule quand Joan le relâcha pour le tirer un peu l’écart. « Keeg’ ? » Il désigna la jeune femme du regard. « Tu m’expliques ? » Il ne voulait pas poser LA question et préférait laisser son neveu s’expliquer sur sa relation avec la jeune femme.

Une nouvelle arrivée le fit relever la tête et un sourire se dessina sur son visage quand il vit qu’il s’agissait d’Olivia. Il échangèrent un regard complice et il reporta son attention sur Keegan, attendant de voir s’il comptait lui répondre.
Il ne voulait pas aller voir Olivia dès son arrivée et voulait lui laisser le temps de se présenter aux Plus One avant. Déjà parce que Maggie ne pourrait pas s’empêcher de faire des commentaires dont elle avait le secret mais aussi parce que les autres n’étaient pas censés savoir qu’ils se voyaient en dehors des réunions de famille. Ce serait louche pour le reste de la famille qu’ils se rapprochent tout de suite.

_________________

  After All These Years
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 573
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis

It’s BBQ Time !
Holmes Family n' Guests


Sa réponse te conforta dans ton choix, aussi la remercias-tu brièvement par télépathie. Ça, c’était un peu avant qu’elle ne te donne le nom de l’animal. Sherlock Holmes… une référence que, Dieu merci, tu avais déjà apprise. Ça aurait pu être pire, une chance qu’ils tablent sur les grands classiques du siècle dernier. Ceci dit, tu parus dubitatif quant à l’humour proprement dit. Humour que tu eus du mal à saisir. De toute façon, tu n’avais jamais été réputé pour avoir un sens de l’humour conséquent… à vrai dire, tu paraissais plutôt rabat-joie dans ces situations-là. De fait, tes traits ne s’étaient pas défroissés. *Bien qu’ayant la référence culturelle, j’ai encore des doutes quant à l’humour proprement dit… après tout, il ne s’agit que d’un simple homonyme.* Ce n’était pas le même niveau que certaines blagues elfiques dans certaines tavernes du Weirdworld… ça, c’était une certitude. Et tout portait à croire que tu préférais les leur plutôt que cette histoire d’homonymie, aussi légère puisse t-elle être. Tu flattas à nouveau la tête du dénommé Sherlock, à défaut d’avoir suffisamment d’affinités avec les autres pour le moment - d’autant qu’ils n’étaient pas tous présents, d’après ce que tu avais cru comprendre. Les oiseaux piaillaient encore et le chat fila entre vos jambes.

Le regard de Nathan ne t’échappe pas, même s’il ne t’était pas réservé. *Il m’a l’air fort suspicieux quant à la nature de notre relation, je me trompe ?*, avais-tu lancé aussitôt à la porteuse, sentant surtout qu’il n’était pas le seul à entretenir cette idée. Une autre manière de lui faire comprendre qu’il serait peut-être bon, à terme, de leur expliquer qu’ils étaient dans l’erreur. La silhouette d’Azalea s’impose dans le lointain, s’approchant du groupe qui se formait. Juste le temps de… *Ma présence a l’air d’en surprendre plus d’un, je dois dire… peut-être as-tu quelque chose à dire pour ta défense ?* et ta voix semblait sourire, pour une fois.

Azalea apparut et avec elle son lot d’étrangeté. Vos regards s’aimantèrent quelques instants, ce fut suffisant pour être conforté dans le fait qu’elle avait vraisemblablement senti quelque chose. Au même moment, Margaret et son père se chamaillent. Tu avais regardé dans leur direction, jaugeant l’un comme l’autre pendant qu’ils s’envoyaient deux-trois répliques. Tu avais senti de l’animosité sous-jacente, chose que tu avais ressenti malgré toi. La porteuse avait été agacée, tu en avais hérité à ton tour. Pourtant, une seule question se posait dans ton esprit à cet instant.

Est-ce que c’était aussi ça, une famille ?

Tu crois te rappeler que ce qui s’était imposé comme une figure paternaliste (et non paternelle au sens génétique ou affectif du terme) n’avait jamais posé un tel regard sur toi. Tu t’étonnes de ne pas réussir à te rappeler de la couleur de ses yeux, d’ailleurs. Ce n’est qu’une aura qui se présente à toi, une sensation. Jamais, dans tes jeunes années, tu n’avais osé venir à la confrontation avec lui.
Pourtant, à ton retour tu l’avais…

Azalea demanda à l’assemblée qui voulait boire et surtout, quoi. (Tu t’échappes de tes pensées, ces dernières s’étant assombries dans l’exploration de souvenirs lointains.) Tu avais bien quelques idées mais le choix d’une première boisson n’avait pas à être aussi cornélien. À défaut, tu glissas. « Je prendrais la même chose, » lorsque ta porteuse passa sa commande auprès de sa sœur. Tu avais accompagné ta demande d’un geste de la tête en guise de remerciement, mutin. Le pic de stress venant de Margaret ne passe pas inaperçu là non plus - elle s’excuse mais tu lui soumets, ton regard croisant le sien au même instant. *Je pense que ta sœur n’est pas celle que tu crois.* Autant dire, le genre de choses qu’il ne valait mieux pas dire lors d’une réunion de famille. Tu ajoutes sitôt après, tentant de t’isoler des émotions de la jeune femme. *Mais elle ne sait rien. Elle ne fera que se douter, et si besoin est, je lui parlerais moi-même.* Alors qu’elle est justement postée près de sa sœur, tu soutins le contact visuel pour quelques secondes… qui parurent durer une petite éternité. *Ne t’inquiètes pas outre mesure.*

Deux autres personnes semblent arriver et tu les salues à leur tour. La jeune femme s’appelle Joan, elle ne fait pas partie de la famille, mais à voir le regard que lui porte le chef de cette dernière, Charles semble l’apprécier. Ton regard se repose sur l'homme qui l'accompagne. Keegan, c’est donc lui. Tu te souviens que Margaret avait déjà mentionné son prénom… notamment lorsqu’elle t’avait vaguement briefé sur les Holmes. Tu préfères rester discret, te contentant d’écouter les diverses interventions qui allaient commencer à fuser d’ici peu - le groupe s’était de toute façon déplacé vers le duo.

Là, les poils de Sherlock te glissent sous les doigts, l’animal partit dans les pattes d’une femme que tu n’avais là encore jamais rencontrée. Elle s’est présentée sous le nom d’Olivia, une proche des Holmes. Lorsqu’elle se repose sur toi, tu lui rétorques. « Aion, enchanté Olivia. Je suis un ami de Maggie. » Tes yeux sourient aimablement, tes traits moins. Et dieu sait que tu n’aimes pas l’appeler comme ça. Tu avais volontairement posé ça ainsi, te préparant aux éventuelles questions supplémentaires qui pourraient fuser. Avec un peu de chance, ils se reposeraient sur tes mots et laisseraient couler. Mais tu n’y croyais pas. Charles mourrait d’envie d’en savoir plus, ne serait-ce que pour savoir qui était vraiment cet homme qui avait réussi à apprivoiser sa fille… et à être ainsi présent aujourd’hui, au milieu du clan.

En réalité, tu profitais de tes derniers instants de simili-tranquillité. (Tu ne sais pas ce que font les gens en famille, et tu ne prends donc pas part aussi facilement à leurs activités.) Les boissons n’étaient pas encore arrivées d’ailleurs, et tes mains alors libres allèrent chercher le chat qui s’était fait prendre volontiers dans tes filets. Et non, tu n’irais pas demander le nom de celui-ci… il profita de tes bras et toi de sa présence féline, l’oreille toujours attentive aux discours environnants. 
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 230
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
It's BBQ Time !
Holmes Family
Si un regard pouvait tuer, il était sûr que celui de Joan l’aurait déjà tué plus d’un millier de fois  depuis qu’elle s’était retournée vers lui. Il déglutit avec difficulté, pensant sa dernière heure arrivée. Il avait aussi l’impression qu’il allait perdre l’usage de son bras si elle ne desserrait pas un peu sa prise et que le sang ne se remettait pas à circuler dedans bientôt. Bon dieu, elle avait un bras bionique ou quoi pour avoir une telle prise ? « Hum… Joan ? Tu pourrais…? » dit-il en désignant son bras d’un petit signe de tête. Joan plissa les yeux, mais desserra tout de même sa prise et il put à nouveau sentir son bras. Une bonne chose de faite, mais cela ne voulait pas du tout dire qu’il était sorti de l’auberge.

À ce moment-là il vit Nate s’avancer vers eux, un énorme sourire aux lèvres. « Ravi de te rencontrer Joan. Nathan, je suis l’oncle de Keegan. » Merci petit Jésus, Bouddha, Mahomet ou tout autre divinité pour avoir répondu à ses prières inexistantes et pour avoir envoyé Nate à son secours. Il lui lança un regard qu’il espérait plein de gratitude tout en poussant un soupir de soulagement quand les yeux lasers de Joan ne furent plus posés sur lui. Après sa petite présentation à Joan, Nate se tourna vers lui et l’attrapa par l’épaule. Il sourit encore à Joan qui lâcha le bras de Keegan et Nate entraina celui-ci un peu à l’écart. « Keeg’ ? » Son oncle lança un regard en direction de Joan qui se retrouvait maintenant seule, entourée des autres. Keegan lui lança un regard interrogateur. « Tu m’expliques ? » Keegan haussa un sourcil et croisa les bras. Il n’eut pas le temps de répondre qu’il entendit une nouvelle personne arriver derrière lui. Et s’il en croyait le sourire niais sur le visage de Nate, il était sûr que c’était Olivia qui venait d’arriver. Il rit légèrement à sa petite blague sur le nombre sans cesse croissant de personnes invitées aux fameux barbecues de la famille Holmes. Il regarda Nate suivre Olivia du regard avec un petit sourire en coin. Le regard de Nate se posa finalement à nouveau sur lui et il fit onduler ses sourcils. Nate leva les yeux au ciel et prit une gorgée de sa bière. « Alors ? » « Qu’est-ce que tu veux que je t’explique ? Il n’y a absolument rien à expliquer. Du moins rien de plus que ce que j’ai déjà expliqué. » Son ton se fit ensuite plus moqueur. « À moins que dans ton grand âge tu n’aies pas très bien entendu ce que j’ai dit quand j’ai présenté Joan ? Aïeee ! » dit-il en se prenant une petite tape à l’arrière du crâne de la part de Nate. « C’est exactement comme j’ai dit : rencontre à l’armée, elle me sauve. Point. Papa et Eli la connaissent déjà, elle est déjà venue manger à la maison plusieurs fois. Ils pourront te le dire. » Il leva les mains au ciel en voyant le sourcil haussé de Nate et ajouta précipitamment. « Je te vois venir gros comme une maison. Ne va rien t’imaginer du tout. Papa a juste voulu l’inviter pour la remercier de m’avoir sauvé. »
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 166
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2469-joan-six-shots-two-gun

It’s BBQ Time !
Holmes Family


Il n’y avait aucune raison que ça se passe mal. Elle avait déjà rencontré les parents de Keegan et ça c’était très bien passé, ce n’était pas parce que l’ensemble de la famille Holmes était présent que ça se passerait mal pas vrai ?
Elle allait s’en sortir. Sans problèmes.
« Salut la petite famille ! » Il posa brusquement son bras sur les épaules de la jeune femme, la faisant sursauter et son sourire se crispa un peu plus. « Je vous présente Joan. On s’est connus à l’armée ! On a fait nos classes ensemble. Et en plus elle faisait partie de l’équipe qui m’a secouru en Afghanistan. » Non.
Non, il n’avait pas fait ça. Elle braqua instantanément son regard sur Keeg, les yeux écarquillés. Pourquoi est ce qu’il avait dit ça ? Putain mais il savait qu’elle avait du mal avec ce genre d’événement et en plus il la présentait de cette façon la à sa famille ?
Elle allait le tuer.

Elle sentit qu’il commençait à retirer son bras de ses épaules et lui agrippa fermement le poignet, plantant -légèrement- ses ongles dans sa peau pour  l’empêcher de bouger. Oh non il n’allait pas s’en tirer comme ça. Il avait osé lui faire un coup pareil et il allait le regretter.
Elle retrouva rapidement un semblant de sourire -toujours aussi crispé- et salua les personnes qui s’étaient rapprochées d’un. « Hey. » Timide. Il fallait juste qu’elle se calme. Ok ils étaient nombreux et elle était très loin d’être à l’aise mais elle s’en sortirait si elle parvenait à se calmer.
Mais pourquoi est ce qu’elle avait accepté cette invitation déjà ? Ah oui, pour faire plaisir à Charles et Elizabeth et parce que Keegan ne lui avait pas annoncé qu’il y aurait l’ensemble des Holmes et leurs invités.

« Hum… Joan ? Tu pourrais…? » La voix de Keegan la ramena un peu sur Terre et elle plissa les yeux en le voyant désigner son bras d’un signe de tête. Il espérait vraiment qu’elle le lâche ? Non parce qu’elle ne comptait vraiment lui laisser l’occasion de s’éclipser pour la laisser seule avec les fauves. Elle soupira brièvement et desserra finalement sa prise, lui offrant un sourire hypocrite.  

Un type qui se présenta comme l’oncle de Keegan s’avança rapidement vers eux et elle le salua d’un bref signe de tête avant de se crisper à nouveau et de lancer un regard désespéré à Keeg son oncle l’attrapa par l’épaule pour le traîner à l’écart, la laissant seule.
Et merde.

Une nouvelle arrivante -encore une, décidément- les rejoignit rapidement, s’intégrant au groupe qu’ils formaient. Non mais ils étaient combien dans cette famille ? Et qui organisait des barbecues à quinze personnes ?
Ça n’avait aucun sens !
« Enchantée, Olivia. Ancienne baby-sitter de ces trois-là et amie de la famille. » La blonde offrit un nouveau sourire crispé à l’assemblée avant de prendre la parole. « Je… Joan. » Elle ne voulait pas en dire trop, de peur que les gens ne commencent à se poser des questions sur sa relation avec Keegan mais lui en avait déjà bien trop dit. Elle le maudit intérieurement et reprit. « Comme Keeg l’a dit on s’est rencontré à l’armée. Et j’ai fait partie de l’équipe chargée de le secourir. » Pourquoi est ce qu’elle répétait exactement ce qu’il avait dit ? D’accord, Olivia n’était pas là quand ils étaient arrivés mais les autres si. Elle devait vraiment être stressée… « Je suis juste une amie donc ben… Voilà. » Et ajouter ça avec ce ton était la meilleure façon pour qu’ils se posent encore plus de questions.

Elle déglutit avec difficulté et reprit un peu consistance avant de reprendre la parole tout observant les différentes personnes présentes avec un sourire gêné. « Euh. Du coup qui fait parti de la famille parmi vous ? » Elle avait bien compris qu’Olivia et que le dénommé Aion -non mais c’était quoi ce nom sérieux ?- n’étaient pas des Holmes mais elle ignorait si les autres en étaient. Elle passait sans doute pour une abrutie en demandant ça, mais ce n’était pas de sa faute. Si Keegan avait correctement fait son boulot et l’avait briefé elle n’en serait pas là.

_________________

But I will hold as long as you like
Just promise me we'll be alright
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
IT’S BBQ TIME
HOLMES FAMILY
« Du jus de pomme. » répond Maggie, et Azalea cherche la bouteille de jus de fruit des yeux. « Je prendrais la même chose, » -- « Mais fais pas le service toute seule, je vais t’aider. » Elles commencent à servir des verres ensemble. « Au fait, les jumeaux font leurs gros asociaux ou quoi ? » -- « Comme d’habitude. » soupire Azalea, en repensant au rendez-vous qu’elle a eu avec l’un des professeurs des garçons. Ils ne sont pas faciles, en ce moment, et elle ne sait même plus ce qu’elle doit faire pour que les choses s’arrangent. « J’espère qu’ils vont sortir de leurs chambres rapidement sinon je m’occupe d’aller les chercher. »
Azalea s’apprête à lui proposer d’y aller ensemble, quand deux silhouettes passent la baie vitrée, attirant leur attention. « Bonjour tout le monde. » La jeune chef s’arrête net, un verre de jus de fruit dans une main, une bière dans l’autre. « Oh wow. » Elle ne prête même plus attention à Keegan, ses yeux ne lâchant pas une seule seconde la créature magnifique qui vient de débarquer dans leur jardin. « Dieu, si je promets de croire en toi, peux-tu faire en sorte que cette déesse vivante soit célibataire. Et pas hétérosexuelle? » murmure-t-elle entre ses lèvres. « Salut la petite famille ! Je vous présente Joan. On s’est connus à l’armée ! On a fait nos classes ensemble. Et en plus elle faisait partie de l’équipe qui m’a secouru en Afghanistan. » Il a passé un bras autour de l’épaule de Joan, et Azalea fait une petite moue. « Je te déteste, dieu. »
Olivia arrive dans la foulée, et elle la salue brièvement avant de lui tendre une bière. Avec les années, elle commence à connaître les goûts de tout le monde. Elle se décide enfin à faire la tournée, tendant des bières et des verres à tous les invités. Elle ne sait pas ce que veut Joan, et pose ses mains sur ses hanches devant la table, en réfléchissant à ce qu’elle peut lui proposer. « Comme Keeg l’a dit on s’est rencontré à l’armée. Et j’ai fait partie de l’équipe chargée de le secourir. Je suis juste une amie donc ben… Voilà. » Aza hausse les sourcils. Oh. Oh. « Euh. Du coup qui fait parti de la famille parmi vous ? » La brune attrape une bouteille de vin dans une main, une bière dans l’autre, et se rapproche de la magnifique blonde. « Maggie et moi on est les deuxièmes de la famille. On est pas fausses jumelles, j’ai juste été adoptée. » balance-t-elle naturellement, parce que ça n’a jamais été un souci. « Il y a Scarlett, juste après nous, qui n’est pas là aujourd’hui. Et il y a les jumeaux, qui font les asociaux mais ne vont pas tarder. » Elle sourit. Elle présente les deux bouteilles à l’invitée, tout sourire. « Bière ou vin ? » Elle a bien fait de faire un joli effort vestimentaire.  
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Holmes ♦ It's BBQ Time !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-