Partagez | .
 

 Charlie Myers... pas d'inspiration pour un titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Charlie Myers
You're my own partner.


identité
Nom et Prénom : Myers CharlieAlias : Charlie the DemonÂge : 29 ansLieu de naissance & nationalité : Un petit Ranch du WyomingMétier : Barmaid Statut civil : Célibataire Orientation sexuelle : Hétéro curieuse Particularités : Charlie est une mutante. Son gène lui permet de fusionner avec des êtres vivants, n’importe lequel pour le premier puis le mutant doit suivre les membres de la même espèce. Si tu commences avec un félin tu ne pourras fusionner qu’avec des lions, des tigres, etc. Charlie à fusionner avec un démon, mais comme cela ne court pas les rues elle n’a qu’une forme. Ainsi lorsqu’elle veut, elle peut faire appel à son demonside et ainsi devenir un être hybride ressemblant à ça: http://img10.deviantart.net/454e/i/2012/361/1/b/mirajane_strauss_by_akki_desu-d5pbgob.png . Alors... Les habits sont sexy et chelou et en fait ne sont pas vraiment des habits. lors de la transformation son corps se recouvre de minuscules écailles très résistantes qui forme son nouveaux physique et ses vêtement mais aussi une armure très résistante.

Elle a la force du démon, 5t, elle est résistante et endurante grâce à son corps recouvert d'écaille, elle vole (à 100km/h max) grâce à de puissante ailes qu'elle peut faire sortir de son dos, son corps produit constamment de l'énergie (qui explique les fissures sur son visages et ses cuisses et que ses cheveux se lèvent comme des flammes), elle peut en rassembler pour tirer des lasers par les mains de différentes puissances. Outre cela, on peut mentionner sa vitesse ainsi que sa régénération nettement plus rapide que celle des humains. Son corps en armure peut être percer par des balles à plus gros calibre. C'est un démon de classe 4 sur l'échelle des pouvoirs, un super humain un peu plus faible que ceux des classes 5.

- Elle a été formé au corps à corps et est assez doué, surtout quand elle utilise ses connaissances en mode démon.

- Elle déteste les armes à feu et ne sait d'ailleurs pas du tout en utiliserAffiliation : Neutral

interview
Que pensez-vous de la situation actuelle* et des dernières décisions du gouvernement ?Quand toutes ces histoires ont commencé, ces bêtises de recensement et tout ça, j'étais assez encline à participer au recensement des mutants, je l'ai fait de mon plein gré, persuadé que cela servirait à rassurer les gens que les mutants se recense. On m'a donné une carte de recensement. Elle s'était dit que si tous les mutants se laissaient se faire recenser cela apaiserait les tensions. Il fallait croire que non, des mutants antihumains faisaient de plus en plus de ravages et les humains anti mutants se rassemblèrent, comme les Watchers. De plus certaines découvertes de certaines mutations ne plaisaient pas. Autant dire que les New Yorkais n'était pas forcément ravis de savoir qu'une femme à demi-démon avec un sacré passé vive dans leur ville. C'est sûrement pour ça que des Watcher s'en sont pris à moi un soir dans une ruelle, sortis de nul part, trois hommes cagoulés ont commencé à me battre à coup d'objet en métal. Ça ne dura pas longtemps puisque je me suis transformé et je les ai assommés facilement. Malgré tout, mon corps d'humaine avait pris quelques coups.



Quand vous avez découvert que vous étiez un mutant, comment avez-vous réagi ? Et vos proches, sont-ils au courant ? Et bien, tout d'abord, contrairement aux autres mutants qui découvre leurs dons vers l'adolescence, c'est à l'âge de dix que j'ai découvert que j'étais une mutante puisqu'un démon a débarqué un soir et s'est mis à attaquer tout le monde, il voulait tuer et récolter les 10 000 âmes des habitants de la bourgade. Il s'attaqua à moi et ma mutation s'activa sans que je ne contrôle rien et au final on a finis fusionné.

Le démon n'avait donc pas eu le temps de détruire grand-chose mais comme son esprit et le miens se débattait et qu'il était bien plus fort il réussit à prendre le contrôle et à détruire la ville et tuer la majorité de ses occupants. Je n'ai pu me reprendre que lorsqu'il s'en prit à mes parents ou d'un coup je repris le dessus et écrasa l'esprit du démon. Je me dé-transforma et il disparut de ma tête. Donc finalement comment j'ai réagis ? je me suis considéré comme un monstre et comment mes parents ont réagi ? de la même manière, ils m'ont abandonné dans le manoir du professeur Xavier et m'ont clairement dit que je n'étais pas ou plus leurs filles


Êtes-vous satisfait de la profession que vous effectuez actuellement ? Actuellement, je suis au QG de la confrérie, je n'ai donc plus de travail mais mon ancien était vraiment génial. Je m'occupais des femmes battues désireuse de s'en sortir dans un centre New Yorkais. C'était ça ma vocation, aider les gens, me battre pour l'égalité et je pense que c'est quelque chose que je peux faire maintenant que je suis retournée avec ma famille. Aider les mutants, d'une façon ou d'une autre. Je ne sais pas aujourd'hui de quelle façon? pacifiquement ou un peu moins?




biographie
Short Life compared to Earth one.
Je suis né à Jackson une ville située à l'ouest du Wyoming, ce petit état que la moitié des gens ne connaissent pas. Seuls les parcs nationaux le rendent célèbre par leurs beautés, du coup avant même que mon âge soit à deux chiffres, mes parents et moi les avions déjà tous fait. Mes parents tenaient un Ranch à la sortie de la ville. Nous avions quelques vaches pour vendre le lait sur place ; des chèvres pour faire de bons formages inspirés de traditions françaises ; des poules pour leurs œufs ; tout un tas d'animaux qui nous rapportaient de quoi vendre dans notre boutique du Ranch. Les ventes en boutique ne suffisaient évidemment pas à survivre donc mon père s'était mis à l'agriculture avant que je naisse et ma mère avait monté son groupe d'équitation. Le club marchait bien, il y avait beaucoup d'habitués mais aussi beaucoup de touriste. Oui car ma mère organisait trois fois par an des voyages à chevaux d'une à deux semaines où les participants pouvaient aller de Jackson au Parc national le plus proche et le parcourir sur monture. Ça rapportait gros et ces trois activités nous permettaient de vivre assez aisément. 

Je me souviens que j'étais vraiment une fana des animaux à l'époque, je voulais devenir non pas vétérinaire mais chercheuse de la faune. Peut-être aussi était-ce dû au fait que j'aurais dû aller de pair avec l'un d'eux et non pas avec la chose qui cohabite avec moi étant donné que les démons ne cours pas les rues. Quoiqu'il en soit en ce temps-là j'avais deux amies, Camille de l'école et Rosie ma vache, même si je dois avouer que Rosie passait avant Camille. Le père de Camille était alors le maire de la ville et lui et sa femme avaient beaucoup de choses à faire et comme nos parents se connaissaient assez bien et que c'était ma copine elle venait très souvent à la maison. Mes parents étaient très gentils, avec moi et elle, mais j'étais leur préférée quand même. Elle disait souvent qu'elle avait l'impression de revenir au temps de Docteur Quinn quand elle venait chez moi. On était très vieux jeu sur ce terrain et notre communication reposait là-dessus : revenez aux sources. Chemise à carreaux, lanière du jean aux épaules, grandes bottes pour marcher dans la terre. C'était un peu kitch mais les gens nous remarquaient de suite, j'étais moi la petite cowgirl du ranch et j'allais d'ailleurs souvent à l'école habillé comme un fermier. Dès petite, mes parents, les passants tout le monde me disaient que j'étais toute belle et que je n'aurais pas de mal à trouver un beau garçon pour construire ma vie. 

Mon père me répétait sans cesse, en cachette de maman, que la beauté était un atout, bien que je ne comprenne alors pas du tout pourquoi. Du coté de ma mère, ce n'était pas la même histoire, elle m'aimait autant mais ne le montrait pas comme mon père. Comme elle savait que cet « atout » me servirait et me donnerait quelques avantages face à d'autre personne elle était bien plus dure avec moi. Ma mère aurait pu devenir un grand mannequin, la taille fine, les cheveux blonds, un visage parfait, son style de horse-girl lui donnait un sacré sexappeal. C'était de loin la plus belle femme de Jackson et à des kilomètres alentours, la femme du maire était très jalouse et savait que son mari attardait un peu trop ses yeux sur les formes de ma mère. Mon père était aussi au courant mais avait une confiance absolue envers ma mère. 

Chaque année nous allions à la foire du village, elle était organisée sur terrain plat à l'extérieur de la ville, c'était une fête de village assez grande, des manèges à sensations côtoyaient les auto-tampons, les manèges pour enfants, une entreprise qui semblait rapporter gros tant les jeunes dépensaient. Il y en avait un, deux boules accrochées à l'extrémité d'une tige en fer de 40 mètres que l'on pouvait voir de partout dans la ville tant il était haut. Chaque année nous y allions, tous les soirs où ils étaient là mais nous ne faisions pas de manèges. Nous mangions quelques choses et faisions des allers-retours dans la fête en regardant les autres hurler sur les manèges. Ce que je préférais par-dessus tout, c'était les couleurs des lumières et les musiques, l'ambiance de fête, on pouvait respirer l'exaltation, la joie des gens et je préférais cela à n'importe quel manège. 

Lorsque j'avais dix-ans, jour de la fête de la création de la ville, ma famille et moi sommes sortis le soir pour participer aux festivités. C'était un jour assez spécial pour tout le monde, un immense repas était d'abord organisé dans les rues avec des centaines de tables alignées, puis un bal était lancé sur la place du village qui se terminait par un lâché de lanterne. C'était aussi une des plus belles choses de l'année et nous accrochions toujours à la nôtre des photos de nous trois, photos qui s'envolaient pour rejoindre mes grands-parents qui étaient tous décédé avant mes deux ans. Comme ça, ils avaient des nouvelles. Le repas passa parfaitement. Comme mes parents étaient les sponsors exclusifs cette années-ci et les deux d'avant, nous étions assis à côté du maire et nous profitions d'une publicité d'enfer. Camille et moi avions un jeu, passer discrètement sous la table, aller trois tables plus loin et nouer les lacets ensemble d'une personne au hasard. Si nous étions évidemment repérées lorsque nous allions sous les tables, personne ne pouvait deviner ce que nous y faisions. Quoiqu'il en soit, l'entreprise chargée du repas rangea les assiettes et les nombreuses tables puis la quasi-totalité des convives se dirigèrent vers la place principale ou la musique commençait à atteindre nos oreilles.

Camille et moi dansions sur un bon swing en nous tenant la main à coté de mes parents qui faisaient pareil mais en bien mieux. C'était la dernière fois que j'ai vu Camille, dieu seul sait ce qui lui est ensuite arrivé. Il y eut des cris, de l'agitation, l'arrêt de la musique, un silence total puis une énorme explosion qui fit monter au ciel un petit champignon de flammes. Soudain ce fut la panique, la foule courue dans le sens opposé, ma mère fut emportée par la foule en hurlant mon prénom, mon père se saisit de ma main et pensa qu'il serait bénéfique de sortir de la débandade. On se cacha derrière une poubelle municipale dans une ruelle, mon père commença une phrase et une voiture roula en tonneaux sur la place, frôlant la ruelle. Elle explosa et un rugissement retentit dans toute la ville, un rugissement bestial qui écrasa tous les autres sons de la ville. Un calme retentit puis le monstre tomba du ciel en plein milieu de la place. Il était grand, sûrement 4 mètres de haut, il avait l'apparence d'un démon, gros et noir et rouge, ses mains étaient des griffes et il avait d'immenses ailes noires dans le dos. Il aperçut encore quelque personne qui déchiqueta de quelques coups de griffes. Un enfant courut pour s'échapper, il était en première année de mon école. Le démon le pointa du doigt et un petit rayon violet s'en échappa, rapide, il transperça le gamin en plein cœur lui laissant un trou dans la poitrine. La chose avait alors détruit un tiers de la ville et tué le même nombre d'habitants. 


Je ne contrôlai alors plus mon corps, ni ma tête, mes yeux étaient grands ouvert et une seule idée parcourait mon esprit. Je savais quoi faire, mais j'étais comme possédée. J'avança en marchant vers le démon. Il me regarda, intrigué, je le vis sourire. Il me laissa l'approcher jusqu'à ce que je sois à portée d'être écrasé par son poing fermé qui allait s'abattre sur moi. Mon bras se leva, paume ouverte vers le ciel, au contact, son corps se figea. Puis il couina, devint liquide et rentra dans ma bouche comme si c'était un immense verre d'eau que je venais d'avaler. 

Alors mon corps changea pour devenir celui d'un enfant habillé beaucoup trop comme une escort girl, mes mains étaient celle d'un démon, j'en avais aussi la queue, les ailes qui sortirent ensuite lorsque mon corps bougea, mes lèvres aussi. Les mots, je ne les entendais pas, mon esprit avait été noyé, comme si l'Autre me maintenait facilement la tête sous l'eau. Vous voyez cette sensation, voir trouble et n'entendre presque rien. C'était ce qui m'arrivait, en ingérant le démon, son esprit avait subsisté à l'intérieur de moi et il était bien plus fort, j'étais submergé par lui. Il avait le total contrôle de moi, de ce que j'étais devenu, un démon sans pitié qui détruisait tout le reste de la ville et tuait le reste des habitants. Je l'entendais, je ressentais ses émotions, sa réjouissance d'être libre, il avait eu peur de mourir à cause d'une petite fille. 

Le petit jeu dura longtemps, il envoyait des rayons un peu partout et détruisait les bâtiments puis il s'attaqua à la recherche de survivant. Il aperçut de loin le Ranch qui n'avait pas été touché et y fonça. Les choses commencèrent à s'éclaircir. Le démon nous maintenait en l'air, volant devant mes parents qui se serraient l'un contre l'autre, aussi fort que possible devant leur fille qui allait les tuer. Une boule violette se forma lentement dans une de mes mains démoniaques, elle grossit jusqu'à faire bien 30 centimètres de diamètre puis il visa le Ranch, notre maison. L'explosion retentit, les animaux paniquèrent et se mirent à fuir vers la campagne. Il conçut alors une nouvelle boule pour mes parents cette fois. Je ne sais pas comment j'ai fait mais j'ai alors réussit à couper le lien. Je suis tombé par terre totalement épuisé. Mon corps se craquela alors comme du verre brisé et la couche en armure qui me recouvrait, éclata en mille morceaux. Je repris mon apparence normale, la voie du démon dans ma tête avait disparu, mes cheveux qui volaient alors comme des flammes retombèrent doucement. Tout s'accéléra, trois personnes qui était en fait des mutants comme moi, arrivèrent et parlèrent à mes parents.

Mes parents me dirent que je n'étais pas leurs filles et que je ne devais pas les rechercher, j'étais une création de Satan, ils étaient racistes envers les mutants quoi. Je les dégoutais. Ils me laissèrent ainsi avec ces gens de cette X-Mansion. Lorsqu'ils démarrèrent la voiture, moi dedans, je pleurais en tapant sur la vitre arrière. 

Je restai enfermée dans ma chambre deux jours suivant, ne mangeant pas grand-chose. J'étais un monstre et tous les habitants de la maison risquaient de mourir à tout instant. C'est Charles Xavier qui me sauva, sa voie dans ma tête me rassurait, il voulait m'aider et avait des pouvoirs capables d'arrêter la chose en moi. Je ne pouvais donc pas le quitter. De plus, mon histoire fit rapidement le tour du complexe et quand je commençai à découvrir les lieux, les gens chuchotaient sur mon passage, mon surnom : The Demon. Ils avaient peur pour la plupart mais les enfants avaient connu la discrimination, bien avant moi pour certains, et du coup je fus intégré à un groupe d'élève aux dons particuliers et qui pouvait aussi faire peur aux autres. Je me souviens qu'un de notre groupe, dont je n'étais pas très proches avait la capacité de se transformer en la chose qui nous faisait le plus peur. C'était assez effrayant.
 

Je n'utilisai alors pas mes dons, j'avais trop peur de faire du mal aux autres. Quand j'ai eu 12 ans, Xavier me convaincu de me transformer dans le bunker, il m'expliqua qu'il serait là pour m'aider à contrôler la bête et que le bunker avait été conçu pour résister aux attaques nucléaires. Il m'emmena alors sous terre dans l'immense salle. Il put alors voir à quoi ressembler mon moi démon. Comme il me l'avait promis, il m'apprit grâce à ses pouvoirs à contrôler la bête. Que dans mon esprit, si je crois par avance qu'il est plus fort, je vais me faire avoir et il prendra alors le contrôle. Dans le bunker, il était là pour superviser, si ça dégénéré il prenait le contrôle et arrêtait tout. L'entrainement dura trois mois, à peu prêt 5 jour par semaine, nous passions l'après-midi dans ce sinistre et vide endroit où je ne risquais pas de tout détruire.

Finalement, j'ai réussi à « maitriser » un minimum la chose en moi pendant mes transformations, pour ne pas tout détruire. Du moins, du moment que je ne me laissais pas aller à mes émotions.

La première fois hors du bunker fut assez stressante, je doutais un peu de moi mais finalement tout s'est bien passé. Au final, cela eut pour effet de me faire passer de celle qu'on craint un peu chelou et à qui ne faut pas parler à celle qu'on craint mais à qui on peut parler. Je n'étais plus le monstre incontrôlable, donc les gens s'asseyaient à côté de moi et me parlaient ce qui était une assez grande avancée. Les années qui suivirent furent donc beaucoup plus agréable à vivre. Même si évidemment je continuais à m’entrainer à contrôler autant mon pouvoir que mon colocataire.

Je réussissais mieux à l'école, j'avais une passion pour la géopolitique et l'histoire, j'étais persuadé que plus tard je serais une politicienne. En attendant de réaliser mes souhaits, je continuais mes études, collège et lycée au mois derniers puis à 18 ans à une université pas loin. A savoir que je rentrais tout les soirs et partais le matin, Xavier ne m'avait pas effacé la mémoire. Mais j'avais de plus en plus envie de m'émanciper et d'explorer le monde pour combattre les inégalités. J'avais fait part de mes désirs au professeur Xavier en lui indiquant que j'allais commencer mon doctorat sur la pauvreté de l'Utar Pradesh, une région de l'Inde. Choisi en honneur de mon héroïne favorite: Phulan Devi, une indienne qui mérite que l'on connaisse son histoire.

Trois ans thèse était vraiment complète et j’ai eu l’aide de beaucoup de chercheurs et de membres du PNUD de l’ONU à New York pour m’aider. Je me mise lors de mes 25 ans à la recherche d’un travail, je voulais bosser dans le social. C’était pour moi une façon de sauver des vies, de me racheter de toute celle que j’avais supprimer sans le vouloir. Finalement, à New York, je trouva un bouleau dans un petit comité pour femme batue. Elles arrivaient, on leurs offraient un foyer le temps qu’elles se construisent de nouvelles bases de vie. Ce n’était pas un gros truc mais j’avais assez pour vivre convenablement. De plus, je participais et présidais des réunions d’écoutes organisée où les femmes venaient s’exprimer, se soutenir, expliquer leurs problèmes. Je compris qu’aider les gens et combattre l’inégalité était ma vocation.

Je commençai à y travailler en fin 2011 et quitta mes fonctions en Février 2016. 

Après l'attaque de New York par les Chitauri, le nombre de demandeuses augmenta, beaucoup d’hommes avaient tout perdu et sombrait dans l’alcool, battre sa femme devenait si simple.

J’y travaillai jusqu’à Février de cet année, je dû quitter mon poste à cause du recensement. J'étais totalement pour, j'y suis allé de bon cœur sans savoir que ça se retournerais contre moi, je pensais que ça apaiserait les tension anti-mutant. Je n'avais jamais parlé de ma condition de mutante depuis mon départ de l’Institut Xavier mais là, à mes yeux, ce n'était qu'une broutille. Un matin, le directeur du comité, un homme bon, chrétiens et généreux, m’interpella alors que je venais d’arriver, il me prit à part et m’expliqua que je ne pouvais plus travailler ici sans autre forme de procès.

J’ai ensuite entendu dire que les mutants recensés de classe oméga, comme moi, étaient enfermés dans une prison. J'étais une oméga parce que j'étais à moitié démon, même si le démon en moi n'étais pas un des plus puissant. Les mutants recensé de cette classe se faisait capturé en pleine nuit sans qu'il ne puisse comprendre quoique se soit. J’ai vite compris que vivre comme cela n’allait pas être possible seule, ce serait trop compliqué, et il fallait donc que je me regroupe avec d’autre personne. C’est pourquoi je suis retourné à la X-mansion pour me cacher, je n’étais malheureusement pas là lors de l’attaque mais j’ai pu les rejoindre à la planque des confréristes.





irl
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; K-lu/20(presque)/Men Fréquence de connexion ; je sais pas du tout, plusieurs jours par semaine je pense Que pensez-vous du forum? ; j'aime le contexte, l'ambiance mais pas le style, c'est sombre et oppressant Comment l'avez-vous découvert ? top site en utilisant control+f et en tapant Marvel, j'ai eu de la chance vous étiez tout en bas   Célébrité choisie ; Johanna Braddy Credits (avatar, icon etc.) ; Me



Dernière édition par Charlie Myers le Mar 14 Mar - 19:20, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Bienvenue sur tna :shon:
Bon courage pour ta fiche, si tu as encore des questions, n'hésite surtout pas à nous mp ou guetter la cb :cute: j'espère que tu te plairas parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2299
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 223
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t172-lewis-devil-in-a-midnig
JOHANNA!!!!!!
BRADDY!!!!!!!!!!

JE L'AIME TELLEMENT!!!!!
en plus Netflix a sorti Video Game High School alors j'les ai tous revus y a quelques jours je kiffe tellement cette série. :gaah: :gaah: :gaah:

anywayyyyyyyyyyyy bienvenue parmi nouuuuuus & bon courage pour ta fiche ! :keur:

_________________

can't you see us bleed ?
torn apart
dysfunctional
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 806
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2378-ellen-primrosae-rachel
Bienvenue, bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 220
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2468-isaak-peace-was-never-
Bienvenue parmi nouuuuuuus :cute:
Comme l'ont dit les collègues, n'hésite pas si tu as la moindre question !
Et bonne chance pour ta fiche :keur:

_________________

If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 475
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t960-even-olds-books-have-ne
Bienvenue :hug:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 378
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Citation :
C'était de loin la plus belle femme de Jackson et à des kilomètres alentours, la femme du maire était très jalouse et savait que son mari attardait un peu trop ses yeux sur les formes de ma mère. Mon père était aussi au courant mais avait une confiance absolue envers ma mère.

Le maire était un mec potentiellement infidèle qui reluquait toujours ma mère cette bonasse mais mon père l'acceptait tutafée :mdr: Le même père qui encourage sa fille de dix ans à "cultiver ses atouts physiques" pour y arriver, quand limite tout le village lui dit qu'elle se trouvera un mec parce qu'elle est jolie.... Mais... mais... c'est quoi cette ville ? :mdr: Et encore, c'est avant les "vêtements écailles sexy chelou"
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 1132
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2165-yelena-the-second-litt
Bienvenue :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
bienvenue à toi jeune pousse. I love you
en espérant que tu te plairas parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Je poste un peu bêtement mais pour dire surtout que j'ai bientôt finie les dernieres modifications mais cette semaine j'ai eu Ma cousine qui vient presque jamais qui était chez moi et donc j'ai pas trop pu toucher mon tel. Du coup je suis désolé >w<
Mais je suis pas partie <3
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 312
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2658-the-clock-is-ticking
Bienvenue jolie miss :keur:
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 446
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t139-steve-the-star-spangled
Coucou,

N'oublie pas de nous prévenir lorsque tu auras fait tes modifications !

Bon courage. :keur:

_________________
❝YOU CAN’T LOVE SOMEONE UNLESS YOU LOVE YOURSELF.❞ – BULLSHIT. I HAVE NEVER LOVED MYSELF. BUT YOU, OH GOD. I HAVE LOVED YOU SO MUCH. I FORGOT WHAT HATING MYSELF FELT LIKE.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Du coup j'ai besoin d'un laps de temps supplémentaire! Je pense jusqu'à Dimanche au moins mais y'a moyen que se soit fait avant :3
Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 381
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2862-peter-spider-man
Je te rajoute jusqu'à dimanche dans ce cas :shon:

_________________
the concept of the mask
Tu dois offrir tes talents au monde, une fois que tu auras découvert comment les exploiter. Peter tu es mon héros. @oncleben ≈ the amazing spiderman › © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Charlie Myers... pas d'inspiration pour un titre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Petite aide pour trouver l'inspiration
» Formulaire d' Agrégation.
» l'humour est un masque fragile (merci Digidix pour ce titre qui claque j'aurais pas fait mieux :) ) [pv Zassou]
» Sources et période d'inspiration pour le Harad
» Night Of Champions 2014 (Carte et Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations abandonnées-