Partagez | .
 

 robb + no light, no light.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:00
robert 'robb' drake
rogue nation
Nom et Prénom : il est né robert louis drake, mais son entourage s'est rapidement mis à le surnommer robb, pour plus de facilité. Peut-être aussi parce qu'au final, il ne se présentait plus que comme ça, Robb c'est quand même plus stylé que ROBERT. Et puis il y a ce rigolo de Logan, qui a commencé à l'appeler bobby parce qu'il n'a absolument aucun goût. Et ce gros empaffé de Scott semble s'être  dit que c'était un bon point sur lequel s'entendre avec Wolverine, alors lui aussi s'y est mis. Bref, ils sont nuls. Alias : quand on ne s'amuse pas à lui donner des surnoms ridicules (n'est-ce pas Logan), ça fait une paire d'années qu'il a hérité de l'alias iceman, ça n'a rien d'original mais c'est simple à comprendre et il n'en demande pas plus. Âge : il a vingt-et-un ans, fun fact, il les a fêtés dans les limbes en compagnie de Pyro (yay) et Scott (ugh). Autant dire qu'il n'a jamais eu droit à la super fête qu'il avait prévue pour sa majorité. Lieu de naissance & nationalité : il a vu le jour à Long Island, dans une autre New-York, un autre univers. Métier : il a toujours été un x-men et rien d'autre, il n'a jamais envisagé de faire autre chose que ça. Statut civil : il est célibataire, autant dire qu'il a toujours été un peu trop occupé pour avoir une vraie relation, il s'est contenté de quelques aventures ici et là. Orientation sexuelle : il est homosexuel, ça fait un moment qu'il l'a compris, mais très peu de temps qu'il l'accepte et encore moins qu'il l'assume. Particularités : une cicatrice au-dessus du nez, entre les sourcils, qu'il doit à une mauvaise chute en skate + il a appris à jouer de la guitare à l'âge de douze ans, au début c'était surtout pour se donner un genre, mais il s'est avéré avoir du talent pour ça, alors il a continué et sa guitare lui manque cruellement + il a une belle voix, c'est Sin qui le dit, alors il le croit, mais il ne la partage pas beaucoup, probablement trop timide pour ça + il adore faire de la pâtisserie et il est plutôt doué s'il en croit son entourage, ça lui manque aussi, ça. Affiliation : les x-men, quoi qu'il arrive.
ice master | Classe 6 - omega
Robb est un mutant de niveau Omega, capable de maîtriser la glace, son don se découpe en plusieurs niveaux.
→ thermokinesis : il est capable de faire baisser sa température corporelle interne et externe, ce qui signifie qu'il peut projeter des vagues de froid intense de son corps. Il est complètement immunisé au froid et son corps peut atteindre le zéro absolu sans en subir le moindre dommage. Avec de l'entraînement, il a appris à ne faire baisser la température que de certaines zones de son corps. Lorsqu'il est dans cet état, son corps est fait de glace, qui se brise et se reforme à chaque mouvement, émettant un craquement terrible. Tout ce qui entre en contact avec lui est immédiatement gelé.
→ thermal vision : il possède une vision thermique,  puisque sa propre signature thermique est glacée, il discerne sans mal celle des autres autour de lui.
→ cryokinesis : il est capable de créer, manipuler et contrôler la glace, la neige et les basses températures. Il n'a rien besoin de toucher cela, simplement de contrôler les vagues de froid, afin de faire ce qu'il veut. Robb est un incroyable sculpteur, à l'imagination débordante, et aime beaucoup créer des armes et autres outils pratiques pour se battre. Si beaucoup remettent ses goûts en question, il est toujours très fier de ses productions. Outre la sculpture, Iceman est un incroyable skateur, les rampes de glace sur lesquelles il glisse pour se déplacer font partie de sa marque de fabrique et il n'est pas rare d'en trouver un peu partout où il traîne. Il peut également contrôler la glace et le froid à un niveau moléculaire, ce qui signifie qu'il est en mesure de glacer le sang dans les veines, par exemple.
→ organic-ice form : c'est une des capacités qu'il maîtrise encore le moins, puisqu'il n'y parvient qu'avec certaines parties de son corps, mais il est capable de faire plus que recouvrir son corps de glace. Il peut le changer entièrement en une glace parfaite, translucide et indestructible. Difficile de dire si ça l'a rendu immortel, mais il a survécu au feu alors...
→ ice clone generation : il est capable de créer des clones de glace de lui-même, il ne sait pas quelle est la limite, il ne cesse de la repousser chaque jour.
→ hydrokinesis : coming soon.
→ cryokinetic perception : coming soon.
INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ?  Robb pense qu'il n'a pas survécu au M-Day, aux Limbes, aux conneries de Scott et à toutes les merdes qu'il a traversées pour se retrouver dans un monde où les gens sont encore plus cons que de là où il vient. Il pense qu'il n'a aucune envie de voir les mutants se retrouver enfermés dans des ghettos ou exploités. Il pense qu'il n'a pas envie de voir une nouvelle Civil War éclater mais qu'elle semble inévitable et ça le dégoûte. Il pense que tout ça craint et il ne rêve que d'un peu de tranquillité, mais il sait aussi qu'il ne sera jamais capable de ne rien faire.
QUELLES SONT VOS MOTIVATIONS ? Parce que peu importe qu'ils soient d'un univers ou d'un autre, les X-Men sont sa seule famille et Robb ne les laissera jamais tomber, même quand ils se trompent, même quand ils vont trop loin, ou pas assez. Parce que la dernière fois qu'il a abandonné quelqu'un, trop sont morts et il a tout perdu.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Robb est un mutant, il est donc né comme ça, même s'il n'a découvert ses pouvoirs qu'à l'adolescence. Ils se sont manifestés pour la première fois lorsqu'il avait treize ans. Un type est mort et deux autres ont perdu les deux bras dans le processus, disons que ça a été une expérience traumatisante pour lui. Mais le Professeur X et tous les mutants de la X-Mansion l'ont aidé à accepter ce don, à le maîtriser, pour qu'il ne puisse plus jamais blesser quelqu'un sans le vouloir.
IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; MOONY/24 ans/F. Fréquence de connexion ; tous les jours. Que pensez-vous du forum? ; il est rempli d'gueux, c'est sale. Comment l'avez-vous découvert ? répondre ici.   Célébrité choisie ; kj apa. Credits (avatar, icon etc.) ; tumblr, moi.


Dernière édition par Robb Drake le Dim 5 Mar - 22:23, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:00

chapitre i
13 years old
Judy est jolie, genre vraiment jolie. Elle a de belles boucles brunes, de grands yeux verts et un petit nez mutin. Elle a un sourire resplendissant, de belles dents bien alignées, une peau impeccable. Il suppose qu’elle est… bien fichue, s’il en croit la façon dont les autres garçons la reluquent depuis la rentrée. C’est vrai que depuis cet été, elle semble avoir pris plus de poitrine, un peu plus de fesses, aussi. Non vraiment, Judy est très jolie. Les autres disent qu’il a de la chance et c’est vrai, Robb a toujours pensé qu’il avait de la chance de l’avoir à ses côtés, Judy est son amie depuis la maternelle et il a toujours pu compter sur elle. Mais s’ils disent ça, c’est surtout parce que cet été, Jude l’a embrassé et depuis, ils sont… ensemble. Ça l’a surpris, qu’elle l’embrasse comme ça, alors il n’a pas trop su quoi faire et puis il l’a vue se détacher et afficher cet air mortifié et tout triste et… Robb n’a jamais aimé que Judy soit triste alors il l’a embrassée à son tour. On dit qu’un premier baiser, c’est important, que ça colle des frissons partout, que ça donne chaud. Lui n’a rien éprouvé de tout ça et c’est un peu dommage, parce qu’il aurait vraiment voulu ressentir toutes ces choses-là pour Judy.
Il aurait probablement dû lui dire. Le problème, c’est qu’il ne veut pas la blesser, ni la perdre et surtout, ça fait maintenant trois mois que ça dure et plus le temps passe, plus ça devient difficile. Robb s’en veut, parce que Judy mérite mieux que ça c’est certain et en même temps, elle a l’air tellement heureuse quand il lui prend la main ou la serre contre lui. Il ne veut pas être celui qui lui enlèvera ce sourire, vraiment pas. « Robb ? » Il sursaute un peu, cligne des yeux et reporte son attention sur Judy, qui lui adresse un sourire en coin. « You okay ? » Son pouce caresse le dos de sa main et ce n’est pas désagréable bien au contraire, c’est juste que ça devrait être— plus ? « Yeah, sorry, I was just—thinking. » Elle arque un sourcil intrigué. « About tomorrow’s test, you know I’m not good at physics, so-- » ment-il aisément, après tout, c’est vrai, il est nul en physique. « Don’t worry, it should be easy, Mr Somerset told us what to study for it. You did study, right ? » Il s’empourpre un peu. « Hum, yeah ? » tente-t-il et Judy lève les yeux au ciel. « Come on, I’ll help you, » dit-elle en lui faisant signe de sortir ses affaires et il s’exécute.

Aussitôt, elle se penche sur le bouquin, glisse une mèche de cheveux derrière son oreille et commence à lui parler dans une autre langue – enfin, c’est l’impression qu’il a. Judy est très jolie, intelligente, drôle et profondément gentille. En somme, elle a tout de la petite amie parfaite et c’est vrai que Robb a de la chance de l’avoir.

Le seul problème, c’est qu’il ne pense pas la vouloir.



« And then Betty told her to shut the fuck up, like, in front of everyone ! » s’exclame Judy avec un air ravi. Robb n’écoute que d’une oreille, une main agrippée à la sangle de son sac sur son épaule, l’autre repliée autour de celle de la jeune fille, il réfléchit à un moyen de dire à sa petite amie qu’il préférait lorsqu’elle était sa meilleure amie sans la blesser. Il suit Judy sans trop faire attention, alors qu’ils prennent le raccourci qui les mènera chez eux plus rapidement. Il devrait lui dire maintenant, il a suffisamment traîné avec cette histoire. D’un autre côté, il se dit que c’est peut-être mieux d’attendre qu’ils soient enfin devant chez elle, parce qu’il tient toujours à la raccompagner quoi qu’il arrive – ils sont voisins, ils vont et reviennent ensemble de l’école depuis qu’ils sont au collège, c’est comme ça, il ne veut pas que ça change, c’est un peu sa mission. Il est tellement plongé dans ses pensées qu’il met un moment à réaliser que Judy s’est arrêtée brusquement. Quand il tourne la tête vers elle, il la voit qui regarde droit devant, avec les lèvres pincées. Alors Robb fronce les sourcils et regarde dans la même direction qu’elle, pour voir que trois silhouettes leur barre la route. Ils sont sous le pont et n’ont pas tellement d’autre choix que de faire demi-tour s’ils veulent passer en évitant ce qui a tout l’air de crier ENNUIS. Alors il raffermit sa prise autour de la main de Judy et veut l’entraîner pour faire demi-tour, tant pis pour le raccourci, mais se fige en voyant deux autres personnes, de l’autre côté.
Et puis il pâlit, en reconnaissant un des garçons. Ce dernier affiche un grand sourire goguenard, l’air parfaitement content de leur avoir mis la main dessus dans ce coin peu fréquenté, accompagné de types plus âgés qui sont probablement son frère aîné et sa bande de copains. « Heeey Drake, told you I’d make you pay for what you did ! » lance Beasely en s’approchant. Tout ce qu’il a fait, c’est l’empêcher de terroriser un gamin de dix ans. Bon, d’accord, peut-être qu’il l’a un peu traité de mauviette pour s’en être pris à un plus jeune et plus faible que lui.

Robb va se mordre la lèvre inférieure alors qu’il sent Judy qui se presse un peu contre lui, visiblement guère rassurée et pour être tout à fait honnête, il ne l’est pas non plus. « Look, I’m sorry for calling you a wuss, but the kid was like 10 years old, I just wanted you to leave him alone, okay ? » Beasely et son frère échangent un regard, un sourire en coin. « Aww, you just wanted to play the hero then ? » susurre-t-il et Robb fronce les sourcils. « It’s not about being a hero, come on, the kid was crying, it wasn’t fair ! » se défend-il brusquement. « Look at that, Drake thinks he’s Captain America or something, ain’t it sweet ? » L’adolescent lève les yeux au ciel. Comme si Cap était le seul à avoir le droit de dire qu’un truc est injuste.
« Come on Rocky, I have to be home already, just drop it, » intervient Judy en tirant sur la manche de Robb pour qu’il la suive alors qu’elle commence à faire demi-tour. « Why do they always have to open their fucking mouth ? » lance l’aîné Beasely avant d’attraper Judy par le bras pour l’empêcher d’aller plus loin.
Aussitôt, la jeune fille se crispe et fait volte-face, tente de dégager son bras de la prise du plus âgé. « Don't touch me, you brute ! » Son autre main libère Robb et file droit en travers du visage du type, dans une claque magistrale.

Le silence.
Tous figés, jusqu’aux souffles retenus, les yeux ronds alors que chacun tente de comprendre ce qui vient de se passer.

« Bease-- » commence Robb, la gorge nouée, mais déjà, il attrape Judy par les cheveux et la ramène contre lui, alors qu’elle pousse un cri de douleur. « You’re going to regret that, » siffle-t-il contre son visage. D’un bond, Robb s’avance. « Let her go ! » s’exclame-t-il mais déjà, Beasely Junior en profite pour se jeter sur lui. Le premier coup de poing l’atteint en pleine mâchoire et le fait reculer de plusieurs pas, sonné. Le goût cuivré du sang lui envahit la bouche et il n’a pas le temps de reprendre ses esprits qu’il sent deux bras l’agripper pour le maintenir en place alors que Rocky lève à nouveau le poing.
Mais Robb n’y fait même pas attention, les yeux rivés sur Judy qui se débat furieusement pendant que l’aîné des deux frères la tire toujours par les cheveux. Le coude de la jeune fille l’atteint en plein dans l’estomac, pendant que le poing de Beasely fait de même avec celui de Robb qui sent tout l’air chassé de ses poumons et se plie en deux. Quand il arrive à se redresser – principalement forcé par les deux gars qui le tiennent fermement – son regard s’arrête sur Judy qui ne bouge plus, parce qu’elle a la lame d’un couteau pressé contre sa gorge.

Ça va trop loin. Ça va beaucoup trop loin. La terreur lui glace les veines et c’est à son tour de se débattre. « Let her go ! » La peur dans les yeux de Judy, la lame qui entaille un peu la peau fragile et fait couler le sang parce que l’autre appuie trop fort et Rocky, qui s’apprête à le frapper encore, c’est juste TROP. « Let. Her. GO ! » s’écrie-t-il en rejetant ses coudes en arrière pour que les deux autres le libèrent et c’est là que plus rien n’a de sens.

Parce que la seconde d’après, les deux types qui le tiennent hurlent en regardant leurs bras figés dans la glace et puis il y a Rocky dont le coup ne vient jamais, parce qu’il est littéralement paralysé, le corps recouvert de givre et les yeux écarquillés. Robb ne comprend pas. Il y a l’aîné Beasely qui hurle et qui s’approche de son frère, l’appelle, mais il ne répond pas. Et puis il y a Judy, qui le regarde avec des yeux ronds, qui paraît encore plus terrifiée que lorsqu’elle avait un couteau pressé contre sa gorge.

« Oh my god, he’s a fucking freak, » hoquète le cinquième gars, qui ne fait rien de plus que filmer la scène avec son téléphone depuis le début.

Et quand Robb baisse les yeux, il voit le givre sur ses mains, ses vêtements, il voit la fumée blanche, glaciale qui l’entoure.

Il ne comprend toujours pas.



Il ne peut pas mettre le nez dehors parce que tout autour de la maison, ça hurle ASSASSIN, MONSTRE, ça exige qu’on l’arrête, qu’on l’enferme, qu’on le tue. Il est cloîtré dans sa chambre parce que ses parents sont en bas et se crient dessus et ne savent pas quoi faire et ne le regardent même plus. Il n’a personne à qui parler, parce que même Judy ne répond plus à ses messages et il a encore le dernier sous les yeux.

LEAVE ME ALONE.

Il est frustré, il a mal, il a peur et il veut comprendre ce qu’il s’est passé, comment ça a pu arriver et-- CRACK. Robb baisse les yeux et pousse une exclamation effrayée en voyant sa main recouverte de glace et son téléphone à l’écran craquelé entre ses doigts. Dehors, ça crie encore.

FREAK.

Il faut qu’il sorte d’ici, il a besoin—il n’arrive pas à respirer et il a vraiment besoin de sortir de là, il— CRACK. Mais ce n’est pas lui, cette fois. Ça vient d’en bas et la seconde d’après, il peut entendre ses parents qui hurlent, paniqués. Robb ouvre la porte de sa chambre et sort sur le palier, la gorge nouée. Du haut des escaliers, il voit des types armés qui tiennent ses parents en joue, sa mère qui pleure et tremble, son père qui a les mains levées. Il les entend qui hurlent de les laisser passer, qu’ils vont tuer le monstre et c’est à peine perceptible, mais il le voit, il voit son père qui s’écarte, très légèrement, comme prêt à les laisser—

Une main se pose sur son épaule et la seconde d’après, il n’est plus dans sa maison, mais dans un parc qu’il ne connaît pas, près d’un petit point d’eau rempli de carpes koï. Robb sursaute et fait volte-face, pour laisser échapper une exclamation de surprise en voyant la créature bleue qui se tient devant lui et c’est—une queue ? Il a une queue. « How— You’re-- » balbutie-t-il en s’éloignant de quelques pas. « Don’t freak out ! » lance-t-il avec un fort accent allemand en levant ses mains et oh god il n’a que trois doigts. Trois doigts. « I told you it was a bad idea, they always freak out when it’s me ! » « It’s okay Kurt, I got this, » fait une autre voix dans son dos et Robb se retourne, pour se retrouver cette fois face à un type plutôt grand et il paraît plutôt normal celui-là, si ce n’est qu’il a des lunettes de soleil sur le nez en plein hiver. Robb se sent légèrement encerclé et son cœur bat la chamade, alors qu’il recule encore et il ne remarque pas le sol qui se recouvre de givre sous ses pieds, mais l’autre oui. « Hey, slow down, it’s okay, we’re not going to hurt you, we’re here to help, » promet le type aux lunettes et l’adolescent secoue la tête. « You’re—you’re-- » « Just like you, » répond-il et Robb se fige. « No. I’m not—I’m nothing. » Il le voit, qui arque un sourcil derrière ses lunettes. « You call that nothing ? » demande-t-il en pointant du doigt la glace qui se forme à ses pieds et le jeune homme émet un gémissement de désespoir et veut s’en éloigner mais dans sa panique, glisse et tombe en arrière.

La réception est douloureuse et il voit l’être bleu qui grimace de sympathie et le type aux lunettes soupirer. « Hey, I get it, it’s scary, but we can help, let’s sit down and-- » « I’m not a freak ! » s’écrie Robb et sa vue se brouille à cause des larmes qui se mettent à couler le long de ses joues. Elles ne vont pas bien loin, puisque déjà, sa peau glacée gèle les billes d’eau salée. « My parents, they’re in danger, I need-- » « Don’t worry, the Professor is taking care of them, no one got hurt. » Robb fronce les sourcils. « The Professor ? WHO are you ? » exige-t-il de savoir. Les deux échangent un regard. « We’re the X-Men ! » Oh oui bien sûr, ça fait sens tout d’un coup. Il peut paniquer, maintenant ?

chapitre ii
15 to 16 years old
« Are you my handler or something ? » marmonne John sans même lever le nez du carnet dans lequel il est en train de griffonner. Robb lève les yeux au ciel mais s’assied quand même à côté de lui. « You missed class, Storm is pissed. » Le brun ricane. « Definitely my handler. » « I’m not. Just thought I’d warn you, in case you want to run away to avoid her wrath. » John lève un regard ennuyé vers lui. « Look, I agreed to leave Australia because it was Baldy’s freakshow or juvie, I never agreed to take any class. Now, get lost. » Et il reporte son attention sur son carnet. Robb pince les lèvres. « You don’t want to control it ? » demande-t-il, les sourcils froncés. « I mean, you know how dangerous it can be when-- » John referme son carnet brusquement. « I know what you’re trying to do. Baldy told you to try to talk to me, because you killed someone too the first time and he thinks we’ll become best buddies because we share the same traumatizing experience. Well, flash news : we’re not the same, I don’t give a shit about my powers and I definitely don’t need you, » déclare-t-il sèchement avant de se lever et de s’éloigner d’un pas rageur.
Robb soupire et se penche en arrière, jusqu’à s’appuyer contre le tronc de l’arbre derrière lui. Okay, ça aurait pu mieux se passer. « He’ll come around, » fait une voix au-dessus de lui et le jeune homme sursaute avant de lancer un regard sombre à Scott qui s’est encore approché sans faire un bruit. Et l’autre a un sourire, parce qu’il semble adorer le surprendre. « We all did. » Cyclops s’installe à côté de lui et le jeune homme fait la moue. « What if he never does ? » réplique-t-il en se retenant de tourner la tête pour regarder Scott. Il n’aime pas regarder Scott trop longtemps.

« I’ll probably have to kill him. » Il tourne brusquement la tête vers lui, les yeux écarquillés et la bouche ouverte, pour se retrouver face au sourire en coin de Scott. « Ugh, your jokes are terrible. » « You love my jokes. » Il ne sait pas pourquoi, mais ça le fait rougir terriblement et il est obligé de cacher son visage dans ses paumes froides en prétendant être embarrassé par les blagues nulles du mutant. « I don’t. And I hate you. » Un rire, et une main qui balaye ses cheveux comme s’il était un gosse et okay, probablement qu’il en est un aux yeux de Summers mais quand même, ça n’arrange rien. « So cold, » plaisante le plus âgé et Robb libère son visage pour le frapper, ce que Scott pare aisément bien sûr. « Oh my god just stop already, you’re an idiot ! » s’exclame-t-il, outré.



Les sourcils froncés, Robb fixe John, qui a encore le nez plongé dans son carnet. Il ne sait pas pourquoi il s’acharne, vraiment. Bon, d’accord, parce que Xavier lui a demandé et c’est dur de lui refuser quelque chose. Et peut-être aussi parce qu’il comprend. Concentré sur ce qu’il a appris depuis son arrivée à la X-Mansion, Robb regarde sa main se couvrir de givre, puis s’accroupit et la pose à plat, sur le sol. La glace file en ligne droite en direction de John et l’entoure, lui faisant enfin lever la tête de son précieux carnet. « What the-- » Quand il le voit enfin, il lui lance un regard noir et se redresse, clairement agacé. « Fuck you, » siffle-t-il avant de vouloir s’éloigner, mais il a à peine posé un pied sur la glace qu’il glisse, part en arrière et retombe lourdement en poussant un juron. Avec un sourire en coin, Robb se relève et s’approche, avant de se concentrer à nouveau sur la paume de sa main. Le givre s’en échappe et fonce vers John qui n’a pas d’autre choix que de rouler sur le sol pour l’éviter. Iceman émet un claquement de langue agacé, ce n’est pas le but recherché, alors il recommence.
Encore et encore, il l’attaque et bien vite, John est à bout de souffle et lorsqu’un pic de glace fonce droit sur lui et qu’il ne semble pas bouger, Robb se dit qu’il est allé trop loin, mais c’est à ce moment-là que le mur de flammes se dresse devant John et fait fondre le projectile. Furieux, le jeune homme halète derrière le feu qui s’amenuise et disparaît mais Robb ne lui laisse pas le temps de dire quoi que ce soit.

Il attaque à nouveau.
Sa glace gèle les flammes de John, les flammes de John font fondre sa glace. Le jardin de la X-Mansion se transforme en véritable champ de bataille sous les yeux écarquillés des autres élèves qui se massent à une distance raisonnable. Les professeurs ne tardent pas à débarquer eux aussi et il y a Storm qui veut intervenir, les séparer, mais Scott lui attrape le bras et Xavier secoue doucement la tête.

Les deux adolescents s’affrontent, jusqu’à s’effondrer d’épuisement, leurs jambes tremblantes incapables de les soutenir plus longtemps. Robb a l’impression qu’il va cracher ses poumons et John n’a pas l’air d’être dans un meilleur état. « I— shit— I fucking hate you, » crache le pyrokinésiste et Iceman laisse échapper un rire rauque. « Good, that means less time to loathe yourself, » réplique-t-il et John lui lance un regard agacé. « You have to stop spending time with Baldy, you sound more and more like him. » « Is it really a bad thing ? Come on, admit it, it was fun ! » Et maintenant, il le regarde comme s’il était complètement taré, mais Robb ne peut pas s’empêcher de sourire. « We could have killed each other, yeah, so much fun ! » « Naaah, they wouldn’t have let that happen, » fait-il en pointant du doigt les adultes massés un peu plus loin. « Which is why this is the best place to just let it all go, » ajoute-t-il avec un clin d’œil.
Il se redresse sur ses jambes encore un peu flageolantes et tend la main à John, qui le regarde toujours d’un air mauvais. « Come on, I won’t turn you into a Popsicle. » Le brun refuse quand même de lui prendre la main et se relève tout seul. « Whatever. I want you as my training partner, you’re the only one who can keep up with me, so stop your emo brooding and get your shit together, » conclut Robb. Il ne peut s’empêcher de sourire en voyant l’air littéralement outré de John mais ne lui laisse pas le temps de répliquer et tourne les talons pour aller s’excuser auprès du Prof X pour avoir ruiné son jardin.



« Sin ! » s’écrie Robb avant de se précipiter vers la silhouette étendue sur le sol. John est trop pâle et il y a du sang, trop de sang partout. Le jeune homme tombe douloureusement sur ses genoux mais il s’en fiche, parce qu’il agrippe John et le ramène contre lui. « Sin come on ! » « I—I told you not to call me that, » marmonne le brun et Robb laisse échapper un sanglot étranglé, de soulagement. « We’re still alive, does it mean… ? » murmure Pyro et Iceman hoche la tête. « It’s over, its—Jean, she—she’s gone, » croasse-t-il d’une voix misérable. Puis il réalise. Jean est morte. Si Jean est morte alors— « Scott, » souffle Robb avant de relever la tête pour le chercher du regard, désespérément. « Is he-- » « I don’t know, I don’t know, » répète-t-il avec angoisse. « Okay, go find him, I’m fine, » marmonne John et pendant une micro-seconde, Robb est prêt à se lever et à faire exactement ça. Mais il baisse les yeux sur le brun et il se rappelle le sang et il secoue la tête. « No, you’re hurt. » « Robb-- » « No, I’m taking care of you, Scott—Scott later, » décide-t-il entre ses dents serrées. Il va pour se relever avec John, mais ce dernier se débat. « Don’t. Bridal Style me. Don’t-- !!! » Trop tard, Iceman raffermit sa prise et se met debout, ne laissant d’autre choix à Pyro que de s’agripper à lui pour ne pas finir par terre. « Now I really wanna die. » « Shut up, you’re not dying, no one else is dying ! » réplique Robb sèchement et pour une fois, Sin ne réplique pas et le laisse l’emporter loin du champ de bataille.


Dernière édition par Robb Drake le Dim 5 Mar - 18:34, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:00

chapitre iii
20 years old
Le grognement de frustration de Hope tire un sourire en coin à Robb qui va appuyer son épaule contre l’encadrement de la porte de sa chambre ouverte, les bras croisés. « You alright ? » demande-t-il en connaissant déjà la réponse. « Yeah, I’m just—You know what, no. He’s so—he’s just so-- » « Annoying ? Bossy ? Capable of making the worst dad jokes ever ? » suggère-t-il et la jeune fille lève les yeux au ciel. « Exactly. » Robb décroise les bras et s’avance. « I know, but he means well. Come on, don’t stay in your room like a cliché teenage girl. » Elle lui lance un regard sombre mais ça ne l’empêche pas de traverser la pièce et de l’attraper par le bras pour la forcer à quitter son lit. Avec un sourire en coin, il passe un bras autour de sa taille et la seconde d’après, une rampe de glace se forme de la chambre jusqu’à la cuisine, où ils glissent tous les deux. Il y a Emma qui grogne un « Kids… » agacé lorsqu’ils passent devant elle en manquant de l’embarquer au passage, mais ils arrivent sans encombre et Hope a un peu retrouvé le sourire. « Okay so, whenever Scotty gets on my nerve-- » Elle rit au surnom ridicule qu’il se permet d’employer. « -- I bake. You know why ? » « Err, because you have a sweet tooth ? » demande-t-elle. « No. Well, yeah, but that’s not the point. I bake because it’s definitely less dangerous than me getting angry, it’s less painful than getting in a fight with the idiot, aaaand it makes everyone happy in the end. » La jeune fille fronce les sourcils. « Okay. » Iceman lui adresse un clin d’œil, sort son livre de recettes préféré – un cadeau de Sin – et le fait lourdement tomber sur le plan de travail. « So, I’m going to teach you, before he upsets you so much you end up trying to murder him. » L’adolescente fait la moue. « So it’s more about protecting Scott than making me happier ? » marmonne-t-elle et Robb lâche un rire amusé avant de tapoter son index entre les sourcils de l’adolescente. « No, I just don’t want you to end up like Scott and look like a fossile at 27 years old because you frowned too much. » Ça a le mérite de définitivement chasser sa mauvaise humeur.



Il a pris l’air, il a pesé le pour et le contre, il a même dit à John de le laisser tranquille et maintenant il est de retour. Il est toujours autant en colère, il est toujours aussi blessé, mais il faut qu’il en parle. Il a à peine mis un pied à l’intérieur qu’il peut sentir l’esprit d’Emma effleurer le sien, il a l’habitude maintenant, ça n’a rien à voir avec la caresse de Jean, ça ressemble toujours plus à des ongles sur un tableau noir, quand c’est Emma. I need to talk to him. He’s sleeping. Robb lève les yeux au ciel mais ne s’arrête pas, il continue dans la direction de leur chambre. Well, why don’t you wake him up with a sweet kiss ? Or I can do it if you prefer. La colère sourde qu’elle n’a pas le temps de garder pour elle avant de couper le lien est une douce victoire que Robb savoure le temps que Scott met à se réveiller et sortir du lit pour venir le retrouver. La porte s’ouvre sur Summers, qui passe un t-shirt d’un air endormi et Robb ne regarde pas, il ne regarde jamais. « Look, I know what you’re going to s-- » « No, you don’t get to talk, I do the talking, you listen, » réplique-t-il sèchement et oh, miracle, pour une fois, Scott s’exécute.
« I followed you. No questions asked, I turned my back on the man who gave me a home, a purpose and I followed you. I kept you together after Jean died and I watched you dry your tears with Blondie over here and I never told you how stupid I thought that was – well, I just did obviously, whatever. Even when you were a complete jerk, I stayed because I trust you. Well, trusted, » lâche-t-il froidement. Il le voit qui tressaille légèrement à ça, tant pis. « She’s the Phoenix. The fucking Phoenix. Have you forgotten ? » Scott ouvre la bouche. « Shut up. It killed Jean, it almost killed John, almost killed me, and I’m being selfish here because honestly, it almost killed everyone. And I’m not saying we should kill Hope because she’s just a kid and she never hurt a soul-- yet. You forgot, but I remember. I think we had the right to know who we’ve been living with for the past six months. I think I had the right to know. And don’t tell me you didn’t say anything because you knew how we were going to react, I’m not a fucking child anymore, I could have handled it better than you thought. But you. Didn’t. Tell. Me ! » crache-t-il durement.

« Robb-- » « Emma knew. Of course she knew, she’s a fucking telepath, but that’s no excuse, you know why ? Because I think you would have told her anyway. Because apparently, you trust her more than you trust me and that can’t happen. I can’t turn my back on the man who gave me a home and a purpose to follow somone who doesn’t trust me as much as I trust him. So I’m leaving. » Si Scott est blessé, ça ne dure qu’une fraction de seconde, c’est tout ce qu’il lui montre en tout cas, tout ce à quoi il a droit.

Putain ça fait mal mais de toute évidence, il prend la bonne décision.

« Bye, Scott, » lâche-t-il et sa voix ne tremble pas, il ne mérite pas qu’il entende à quel point ça lui fait mal.



« What are you doing here ? » grogne Logan en leur lançant un regard noir. Déjà, il sent John qui s’avance, prêt à lui donner une réponse délicate et Robb tend le bras pour le faire taire. « We’re here to help, » admet-il entre ses dents serrées. Logan arque un sourcil. « Oh so now, you’re with me ? » demande-t-il et Iceman se crispe. « I’m not with you. You’re still a jerk. We’re here to help, because Scott went too far and we have to stop him. » Wolverine croise les bras sur son torse et Robb laisse échapper un soupir exaspéré. « Look, I won’t say stuff like ‘I was wrong’ or ‘Please Logan’, you won’t hear me say it, what I’m saying is : we can help. So, you want us, or we get the hell out of here ? » demande-t-il sèchement. Logan a un sourire en coin. « When did you grow a pair ? » Robb lève les yeux au ciel. « I always had a pair, I just don’t need to rub it in people’s face to feel like a man. » Logan serre les dents, il peut voir les muscles de sa mâchoire danser sous sa peau et pendant un instant, Robb se demande s’il ne va pas finir empalé par trois griffes.

« This is going to be fun, » répond enfin Wolverine. « This is my ‘I’m having so much fun’ face, » marmonne John.



C’est impossible.
Pas Charles.
Pas lui, pas comme ça.
Scott ne peut pas l’avoir tué.

« Robb, » hoquète John à côté de lui et il sent sa main se refermer autour de son bras. Mais il est incapable de détacher son regard du cadavre du Professeur. « Robb, it’s—it’s over, he—he’s gone. » Qu’il se taise, qu’il se taise, non, ce n’est pas. Possible.

Il relève la tête et son regard accroche la silhouette de Scott. Il est figé, comme paralysé. « He’s dead, » croasse-t-il faiblement et John est le seul à comprendre qu’il ne parle pas du Professeur. Alors quand Robb se lève d’un bond et entièrement constitué de glace, fonce droit sur Scott, il est le seul à être assez rapide pour se dresser entre eux et empêcher Robb d’aller plus loin. « Stop it, he’ll kill you ! » s’exclame John. « I don’t CARE, I’ll FUCKING KILL HIM ! » hurle Iceman et Pyro n’a d’autre choix que de faire barrage de ses flammes les plus chaudes pour l’empêcher de passer. « You’re not STRONG enough, he’ll KILL you ! Robb, look at me, come on, LOOK at me ! » Il grogne de frustration, mais lâche Scott du regard, accroche celui de Pyro. « I’m not letting you die. I’m not. He’ll pay for this, I promise you he’ll pay for this. Come on Robb. » Il serre les dents, lève les yeux vers Scott et—il a disparu.

Il a disparu.
Il le hait.

chapitre iv
2000 years old
Robb passe deux doigts sur le front de Scott et un léger dépôt de givre vient le recouvrir. Il le regarde un moment trembler à cause de la fièvre, les sourcils froncés et les lèvres entrouvertes sur un discours décousu et incohérent, puis se redresse et s’éloigne. A l’autre bout de leur campement de fortune, John lui lance un regard noir. Il a une profonde entaille sur la joue et tente de se nettoyer le visage avec de l’eau provenant d’un bloc de glace de Robb qu’il fait fondre avec ses flammes. « You should let him die, » crache John et Iceman s’accroupit à côté de lui, lui met une tape sur la main qui tente de se dépatouiller avec le bout de tissu imbibé d’eau et l’attrape. Délicatement, il nettoie la plaie de John qui grimace et siffle entre ses dents serrées. « I can’t, » murmure-t-il et Pyro lui lance un regard peiné. Robb appuie sur sa plaie, lui tirant un juron. « Not for that reason, moron. You know I’m not—Not anymore. I can’t because that’s not me. I don’t let people die. And you know that. » Sin soupire. « Yeah, and it will kill you someday. » Robb sourit. « Nah, not if you’re around. » Il termine de nettoyer la plaie et s’assied à côté du brun. « Yeah well, you’re my water resource, I can’t let you go, » réplique-t-il avec une grimace. « Moron. » « Asshole. » Ouais, tant que John est là, il survivra.



Il y a des jours où ça va. Enfin, dans la mesure où une journée peut-être potable dans les Limbes. Quand ils ont de quoi manger, quand ils passent une journée sans manquer de mourir, quand Scott ferme sa gueule et quand John arrive à plaisanter, c’est un jour où ça va. Et puis il y a les jours où Robb pleure et hurle et se débat parce que John a failli y passer et il ne peut pas le perdre et rester tout seul avec Scott. Il y a ceux où c’est Scott qui agonise et Robb angoisse et a envie de pleurer et se déteste d’éprouver encore la moindre sympathie pour lui. Il y a ceux où c’est lui qui frôle la mort et John qui crie après Scott et Scott qui le fixe de ses yeux hantés.
Il y a ceux où ils crèvent de chaud, ceux où ils ont faim, tellement faim, parce qu’il n’y a rien à manger ou parce que la dernière fois qu’ils ont tenté de bouffer un truc, ça a failli les buter. Alors il y a ce con de Scott qui annonce qu’il goûtera tout en premier parce qu’il peut pas s’empêcher de jouer au putain de martyr et ces jours-là, Robb le méprise.

Il y a les jours où ce ne sont pas les Limbes et ses démons qui manquent de les tuer. Il y a les jours où c’est John qui se jette sur Scott pour l’étriper et Robb qui le ceinture pour l’en empêcher. Et puis il y a les jours où c’est Robb qui éclate la gueule de Scott, et John qui regarde. Il y a les jours où ils sont épuisés, blessés, perdus, terrifiés. Les jours où ils sont tristes. Les jours où rien ne va et ils hésitent à se jeter dans un puits de lave pour en finir. Le truc, c’est que ça ne tuerait ni Robb ni John et Scott aime beaucoup trop le poids de sa culpabilité pour se foutre en l’air.

Alors les jours s’enchaînent et ils survivent même si Robb a l’impression qu’ils meurent un peu à chaque fois.

_________________

i'm giving up on you


Dernière édition par Robb Drake le Dim 5 Mar - 22:11, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA + cut off one head...
avatar
MESSAGES : 157
it's a revolution, i suppose
HYDRA + cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:00
IL EST SO....

...HOT
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:03
je sais, va faire mon homme toi.

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 472
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:04
Je te bouffe le cul et le cône quand tu veux.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 1636
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:07
Robeeeeeeeeeeeert *le lèche*
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:08
En voilà un qui rentre dans le top trois des bébés chats
J'ai perdu mon sorbet, tu l'as pas retrouvé par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 81
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 21:36
je peux t'appeler jupette?

robb
robe
jupe
tapette
jupette

_________________

DID THEY GET YOU TO TRADE YOUR HEROES FOR GHOSTS?
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: robb + no light, no light.   Lun 27 Fév - 23:30
faible

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
GNIIII OUIIII.
T'es perf encore hein et (pas) hâte de lire vos rps wesh
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 303
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2973-rudolph-spengler-come-and-hav
Ooooooooh pitit Archie de Riverdale

Re-Bienvenue parmi nous =D
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
chaud comme la braise
rebienvenue parmi nous. :hé:
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
Congratulations !
tu es validé mon brave.


Bienvenue chez les ROGUE NATION.

FAUT PROTÉGER CE P'TIT GARS :sad: :sad: :sad: .
C'était tout parfait et pauvre Robb et pauvre John (et pauvre Scott ?) et hâte de voir les rps. On va encore souffrir :pregnant:


time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est un mutant, il faut que nous sachions s'il s'est fait recenser, alors pense à passer par ici. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Et si t'en es pas à ton premier compte, pense à passer par ici Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

robb + no light, no light.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ALEZEA ⊱ no light, no light
» Emily nora jones » no light, no light ...
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» Lucky Light

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-