Partagez | .
 

 Stop teasing, start training. || Ft. Robb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Stop teasing, start training.
Ft. Robb Drake


J'avais choisi de venir ici. J'avais choisi de m'enterrer avec les autres. Comme j'avais pu choisir de rejoindre l'institut lorsque Warren m'avait demandé de venir avec lui. J'avais choisi la vie sous terre contre une vie en prison. Mais sérieusement, y avait-il réellement un choix à faire? Ou n'était-ce ici qu'une illusion de la liberté? Il y avait des règles, c'est vrai, mais elles étaient faites pour nous permettre de vivre dans des conditions correctes, pas juste pour nous retenir, nous contrôler. Mes yeux me permettaient de voir au delà des murs de bétons de cette base et j'avais pitié des autres, de ceux qui ne voyaient pas plus que ça. Pitié? Peut être pas ce mot là. Ou peut être que si. Qu'avaient-ils fais? Les Watchers, en détruisant ma maison, en assassinant, en blessant. Qu'avaient-ils fais de moi? J'avais vu cette horreur, je l'avais contemplé dans son entier, tout en même temps, chaque balle dans chaque crâne, chaque organe déchiré, chaque âme brûlée. Chaque enfant assassiné sauvagement. Je les revoyais encore et je me haïssais pour chaque commentaire douteux que je pouvais faire là où avant j'en riais presque. Je me haïssais parce que je le voyais maintenant, je le sentais, à quel point c'était déplacé.

Nous étions arrivés avec Maddy quelques jours plus tôt, après avoir eu l'espoir de passer entre les mailles du filet. Vain espoir. Chacun son dortoir, un amer souvenir de l'école même si ici je n'étais pas seul. Au lieu d'un lit, nous étions quatre et je tentais bien trop de me contrôler. La frustration était permanente, mon estomac tordu jour après jour. Avant je pouvais sortir, aller dans le parc, me perdre dans ses bois pour être seul et ne voir rien d'autre que des arbres mais ici, où que je regarde, un corps s'offraient à moi. Tordu, taré, ces surnoms que j'avais presque oublié et qui revenaient me hanter. Je préférais encore être ici à subir ça, avec des gens qui savaient qu'au moins on était libre ou presque, qu'être enfermé ailleurs, battu ou torturé pour un mot plus haut que l'autre. J'étais pas préparé à ça. Je l'avais jamais été. Au moins j'avais Aaron avec moi, dans le même dortoir. On avait pu choisir. Et sa présence m'avait rassuré. Oh Warren où étais-tu...

J'arrivais pas à dormir. Il était tôt, assez pour que quelques matinaux soient déjà réveillés, pas assez pour que tous le soient. J'avais passé un moment à fixer les lattes du lit au dessus du mien, à jeter un œil à Aaron allongé sur le lit à ma gauche, qui lui dormait. Ou alors me tournait le dos pour ne pas que je vois ses yeux grands ouverts. Mon esprit était vide là où j'aurais probablement dû repenser à l'explosion, à la perte de mon appartement et de ma vie... Mais non, juste le vide, le silence. Je m'étais habillé, m'étais levé. J'avais attrapé mon bloc et étais sorti du dortoir. Mon regard ignorait toujours les murs et je voyais tout, toute cette base, tant de lieu à arpenter, à détailler. Je voyais chaque pièce, chaque personne. Peut être pas en détail, mais je les voyais. Je dessinais en marchant, ayant abandonné mes songes sombres pour seulement griffonner ce que je voyais là. Rare fait.

Mes pas me traînaient dans la base souterraine et mon regard déambulait jusqu'à se poser sur du mouvement. De la glace, et une sensation de froid que mon corps se perdait à ressentir. Une sensation qui me rappelait Snow. Lui. Lui je n'avais pas confiance. Lui comme ses deux petits copains, je n'avais pas confiance. Mais lui plus que les autres, lui parce que je l'avais vu mourir, lui parce que j'avais vu son corps inerte sur ce lit. Lui parce que j'avais vécu sous le même grand toi pendant des années. Lui parce que instinctivement mon crayon dessinait déjà les courbes fermes de son torse sur le papier a dessin sans que je ne puisse le retenir. Lui mon regard ne pouvait s'en détacher et je m'épaulais au mur de la salle d'entrainement, refermant le bloc sur mon dessin pas terminé pour le serrer contre moi. Ma langue glissait sur mes lèvres alors qu'un frisson courait dans mon dos et lorsque je croisais son regard je me figeais. Spotted. Toujours se mettre derrière un mur quand on matte, je le savais pourtant.
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
stop teasing, start training
alec jameson & robb drake
C’est à la fois bienvenu et terriblement perturbant de se retrouver à nouveau dans des conditions normales. Dans les Limbes, Robb passait la plupart de son temps sous forme de glace et lorsqu’il n’en avait plus la force, il faisait toujours en sorte de maintenir une couche de givre sur sa peau. La chaleur ne lui réussit pas et elle ne réussissait pas non plus à Scott, qui ne s’est jamais tenu aussi proche de lui que pendant tout ce temps passé en enfer. Ils ont beau être sortis de là depuis environ deux semaines, son corps a pris des habitudes que Robb a du mal de perdre. Souvent, il se réveille entièrement couvert de glace avec John qui lui grogne d’arrêter d’essayer de le transformer en Popsicle. Il n’est pas rare non plus qu’il effraie les autres mutants en passant un peu trop près d’eux alors qu’il est complètement fait de glace. Il ne peut que grimacer et marmonner des excuses. Il se contrôle, Iceman n’a jamais aussi bien maîtriser ses pouvoirs que depuis son passage dans les Limbes. C’est juste qu’il a gagné des réflexes qui persistent, même s’il est censé être en sécurité. C’est pour ça qu’il a déjà manqué d’empaler quelques personnes sans le vouloir. Heureusement que le Prof X a parfaitement conscience que Robb n’a absolument pas l’intention de blesser qui que ce soit et qu’à chaque fois, il ne s’agit que d’un simple réflexe. Mais déjà qu’il n’est pas fan des gars de la Confrérie, s’il se met en plus à les attaquer sans prévenir, ça va mal finir et c’est bien la dernière chose que le jeune homme souhaite. Il ne peut pas se contenter de leur dire de ne surtout pas le surprendre, il faut qu’il travaille là-dessus lui aussi.
Il s’est réveillé avec un sursaut et les battements de son cœur ne se sont apaisés que lorsqu’il a trouvé John dans le lit à côté de lui, roulé en boule. Robb se souvient encore de la position dans laquelle son meilleur ami avait l’habitude de dormir avant tout ça. Bras et jambes écartés, bouche grande ouverte, t-shirt relevé ou torse nu, complètement exposé, vulnérable. Pyro se fichait complètement d’être vu en train de dormir mais ça, c’était avant qu’ils atterrissent dans les Limbes. Depuis, John dort tout recroquevillé sur lui-même, bras et jambes rassemblés dans l’espoir de protéger ses points vitaux, même en dormant.

Robb s’est tiré du lit, a enfilé des vêtements et s’est figé en arrivant dans le petit salon. Sur le canapé, Scott est endormi lui aussi, dans une position similaire à celle de John et le jeune homme se dit qu’ils dorment probablement tous comme ça, maintenant. Quand il passe à côté du canapé, Cyclops s’agite et Robb ne peut pas résister. Il passe ses doigts frais, recouverts d’un léger givre, sur le front de l’autre mutant. Aussitôt, il s’apaise, parce que son subconscient sait ce que ce contact signifie : Iceman est là, il veille.

Le jeune homme quitte rapidement leurs appartements et prend la direction de la salle d’entraînement qu’il n’a pas tardé à repérer. Il est suffisamment tôt pour qu’elle soit vide et Robb n’attend pas plus longtemps, il lance la séquence la plus compliquée et risquée que la Danger Room possède. La seconde d’après, il y a du mouvement derrière lui et son corps réagit tout seul.

Et de un.

Il achève la séquence une première fois, puis l’enchaîne, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle ne représente plus un challenge suffisant et Robb décide d’arrêter pour se concentrer sur sa précision. Les figures de glace qu’il sculpte sont de plus en plus compliquées, de plus en plus détaillées, jusqu’à ce qu’il soit gêné dans ce qu’il fait par l’impression désagréable d’être observé. Il doit lutter de toutes ses forces contre la glace qui ne veut rien d’autre que le défendre, qui est prête à attaquer l’intrus.
Robb se retourne, se fige lorsqu’il se retrouve face à ce qui est, s’il se souvient bien, un étudiant du Prof X. Il est un peu essoufflé et lorsqu’il transforme son corps de glace en chair, en os et en muscles, ses joues sont un peu rougies par les efforts qu’il n’a cessé de fournir. « Désolé, tu voulais la pièce ? » demande-t-il au jeune homme en esquissant un mince sourire. « On peut partager, je vais-- » Il s’interrompt, observe les différentes sculptures de glace qui occupent toute la salle d’entraînement et se mord la lèvre inférieure. En quelques gestes, elles ont disparu, flocons de givre qui rafraichissent considérablement la pièce. « Voilà, euh, désolé, il fait sûrement un peu…. Froid ? Enfin, si tu es là pour t’entraîner, ça devrait vite grimper, » rit-il avec un petit air gêné. « Oh, euh, je suis Robb, au fait ! » se présente-t-il en se souvenant brusquement que ça se fait.

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Stop teasing, start training.
Ft. Robb Drake


Mon regard courrait sur son corps de glace avant que sa peau ne refasse surface et que je recommence à respirer. -  « Désolé, tu voulais la pièce ? » - Je faisais un pas en avant, prêt à refuser poliment, mais il enchaînait trop vite. - « On peut partager, je vais-- » - Les sculptures qu'il avait formé se dissipaient en quelques milliers de flocons que j'observais avec un sourire. Snow, ça me rappelait Snow. J'étais habitué au froid ambiant grâce à elle, j'étais habitué à ce genre de sculpture grâce à elle, au jeu de la neige à toute époque de l'année. - « Voilà, euh, désolé, il fait sûrement un peu…. Froid ? Enfin, si tu es là pour t’entraîner, ça devrait vite grimper, » - Oh j'ai déjà bien chaud... - Avais-je lâché à mi-voix en revenant coller mon regard sur son anatomie sculptée. -  « Oh, euh, je suis Robb, au fait ! » - Hein? - Mon regard quittait son bas ventre pour revenir à ses yeux et je percutais. - Pardon, moi c'est Alec. - Un sourire plus tard et je faisais quelques pas en avant, observant, soucieux, les parois de la salle. Je savais précisément où on se trouvait car même si l'estétique était différente, j'avais observé les X-men s’entraîner dans la salle des dangers des centaines de fois à l'institut. Et j'avais toujours trouvé ça... ouais, dangereux.

Et heeu.. non, je voulais pas la salle. Je te regardais juste. - Creeps. - J'arrivais plus à dormir. - Avais-je ajouté pour me reprendre. Insomniaque et creeps, rajoutes en, vas y. - Y'a pas grande monde debout à cette heure-ci, j'ai suivi la fraîcheur et je dessinais tes abdos. - Je plaquais ma main sur ma bouche dans un claquement sonore, les yeux grands ouverts. Mais qu'est-ce... Fallait sérieusement que je trouve le moyen d'apaiser mes frustrations, ça devenait totalement ingérable là. Je cachais mon visage déjà bien rouge avec mon bloc, objet du crime. - Pardon... - Je baissais le bloc à nouveau, croisant son regard. - Ma mutation. J'peux pas m'en empêcher. - Plus le temps passait, enfermé là-dessous, presque les uns sur les autres, et plus ça devenait compliqué pour moi de garder contenance. D'ailleurs si on pouvait tous être les uns sur les autres, je dirais certainement pas non. Se réchauffer quoi, les souterrains c'est froid.

Comme pour passer à autre chose, parce que je voulais passer à autre chose, j’enchaînais. - Et puis de toute façon je saurais pas quoi en faire de cette salle. - Enfin j'aurais bien quelques idées mais la partie "danger" posait problème quand même. - J'ai plus tendance à me recroqueviller dans un coin qu'à me battre. - Avais-je laissé filtrer, le regard dans le vide. - Donc à moins qu'il y ait une planque ici.. je sers pas à grand chose. - Un sourire appuyait cette affirmation, un sourire désolé. Qu'est-ce que je pouvais faire de toute façon? J'avais jamais été un combattant, mon pouvoir était d'une inutilité rare et à part me faire embrasser par des terroristes... Je grimaçais à ce souvenir. C'était pas en soit qu'il embrassait mal, le type, au contraire, c'était surtout que c'était un terroriste. J'avais certains standards tout de même, meurtriers d'enfants n'en faisait clairement pas parti. Je soupirais, parlant plus pour moi-même, même s'il pouvait entendre. - Faudrait peut être que ça change je suppose...
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
stop teasing, start training
alec jameson & robb drake
« Hein ? » Robb fronce les sourcils et baisse les yeux pour vérifier qu’il n’a pas oublié une partie de son corps lorsqu’il s’est débarrassé de la glace. Tout semble bien et ses vêtements sont plus que classiques alors qu’est-ce que l’autre regarde avec autant d’attention ? « Pardon, moi c’est Alec, » dit-il enfin alors que Robb s’apprêtait à répéter. Le nom et le visage ne sont pas familiers, mais il y a beaucoup de personnes ici qu’Iceman ne connaît pas. La timeline de cet univers est très étrange et à ce stade, il ne sait pas tellement si ces gens sont morts depuis longtemps, n’existent pas encore ou n’ont jamais existé chez lui. Enfin, avec le M-Day, peut-être que beaucoup d’entre eux ne sont tout simplement pas des mutants, chez lui. « Et heeu.. non, je voulais pas la salle. Je te regardais juste. » Il le regardait… s’entraîner, ou il le regardait regardait ? Robb se sent tout à coup très self-conscious mais il cache ça derrière un sourire aimable, comme d’habitude. « J’arrivais plus à dormir. » Ça, il peut comprendre. « Y'a pas grande monde debout à cette heure-ci, j'ai suivi la fraîcheur et je dessinais tes abdos. » Okay là, Robb a beaucoup plus de mal de masquer son embarras. Surtout que l’autre – Alec – s’empresse de plaquer une main sur sa bouche, preuve qu’il n’était pas tellement censé dire ça.
« Pardon…. » qu’il marmonne, rouge de honte et Robb est prêt à lui dire que ce n’est rien, à accuser la fatigue, le manque de sommeil, mais – « Ma mutation. J’peux pas m’en empêcher. » La gêne se dissipe, laisse place à la curiosité. Quel genre de mutation peut-il bien posséder ? Un truc qui le pousserait à être… trop franc, peut-être ? « Et puis de toute façon je saurais pas quoi en faire de cette salle. » Alec enchaîne plutôt rapidement. « J'ai plus tendance à me recroqueviller dans un coin qu'à me battre. » Oui, ça semble être un problème plutôt récurrent, dans ce monde. « Donc à moins qu'il y ait une planque ici… je sers pas à grand-chose. » C’est assez étrange, de voir à quel point les mutants de ce monde semblent… vulnérables.

Robb suppose qu’ils ont eu moins de dangers à affronter que chez lui. Que les horreurs qui s’abattent sur eux dernièrement sont les premières d’une longue série. Ça expliquerait qu’ils soient tous aussi…. Mal préparés. « Faudrait peut-être que ça change je suppose... » Il semble dire ça plus pour lui-même que pour Robb, mais Iceman ne peut pas tellement l’ignorer. Le jeune homme fronce les sourcils et observe l’autre garçon attentivement. Il semble en plutôt bonne condition. Ce qui veut dire qu’avec de l’entraînement, même si son pouvoir n’est pas propice au combat, il pourrait probablement devenir efficace, voire-même redoutable, s’il le décidait.

« Si tu veux survivre, il va falloir que ça change, oui, » réplique-t-il et il grimace aussitôt. « Pardon, j’veux pas avoir l’air—méprisant, c’est pas ça. » Il passe une main dans ses boucles auburn et soupire. « Se cacher, ça marche qu’un temps et seulement si t’as beaucoup de chance. Et rien ni personne à perdre. Ça marque que si tu comptes survivre toute ta vie. Ce qui se passe ici c’est-- » Il s’interrompt, parce qu’il n’a pas tellement de mots pour décrire ce qui se déroule dans ce monde. Horrible ? Inhumain ? Tout ça oui, mais ça ne semble même pas assez. « C’est pas une vie, » conclut-il.

Ils se terrent comme de la vermine. Robb déteste ça.

« Ta mutation, qu’est-ce que c’est ? Même si elle n’est pas utile pour le combat, tu peux quand même apprendre à te défendre. » Iceman marque une pause. « Je peux t’apprendre, si tu veux, » conclut-il en haussant les épaules. Après tout, c’est toujours mieux que de ne rien faire du tout. Et puis, ce n’est pas la première fois que Robb joue aux instructeurs.  

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Stop teasing, start training.
Ft. Robb Drake


« Si tu veux survivre, il va falloir que ça change, oui. » - Je baissais les yeux vers le sol. Il avait raison, je le savais très bien. Survivre était devenu la normalité maintenant. Mutants, nous étions tous chassés comme des animaux, des nuisibles. Survivre était un standard que l'on devait respecter. Vivre était un luxe que l'on avait plus. Respirer était un luxe que tout les enfants de la X-Mansion n'avait plus et y repenser me rendait fou. -  « Pardon, j’veux pas avoir l’air—méprisant, c’est pas ça. » - Non, bien sur. - Aucune animosité en moi, je n'avais même pas fait attention au ton de sa voix ni à la façon dont il avait dit ça. J'avais immédiatement accepté l'idée même comme une vérité car c'est ce qu'elle était. Notre nouvelle réalité.

Se cacher ne marche qu'un temps oui. Ça avait marché pour moi à l'institut. Au début. Pourquoi est-ce que j'avais voulu retrouver Aaron? Quelle pulsion stupide m'avait poussé à sortir de ma planque? Est-ce que je serais mort si j'étais resté là? Mon cerveau planifiait chaque option, chaque variation et j'en aurais presque eu mal au crâne si ces réflexions ne me hantaient pas déjà depuis des jours.

« Ta mutation, qu’est-ce que c’est ? Même si elle n’est pas utile pour le combat, tu peux quand même apprendre à te défendre. » - Je posais mon regard sur lui, intrigué. Me défendre? Oui, c'était de ça dont j'avais besoin. De pouvoir me débrouiller sans dépendre de quelqu'un. Sans dépendre de Logan ou même d'Aaron. Je le ressentais le feu en moi, cette colère qui grondait, prête à exploser. Je savais à quel point c'était malsain, mais je doutais que ça fasse une grande différence.

« Je peux t’apprendre, si tu veux. » - Oui? - Mes bras ballant, un bout du croquis représentant Robb se dévoilait mais je n'y prêtais pas attention. Je songeais à ce qu'il pouvait bien faire de moi. Ce dont j'étais capable. Je n'étais capable de rien, il était là le problème. Je levais les yeux vers le plafond. - Tu vois ce plafond. Le ciment et la pierre. - Ce n'était pas une question. Mon regard traversait la terre pour observer les étoiles et la lueur rosée d'un soleil naissant, loin à l'Est. - Moi je vois le ciel et les étoiles. Je vois le chalet et le parc au dessus de nous. - Je revenais à lui, mes yeux pétillants d'or avant de regarder au tour. - Je peux te dire que tout le monde ou presque dort. Que Xavier est réveillé mais ailleurs, que Logan est complètement étalé dans son lit... - Mon regard déviait pour revenir sur Robb. - ... je peux compter tes cicatrices et voir ton cœur battre.

Je soupirais. - Je vois tout et surtout mes amis se faire tuer. - Tout ces enfants, tous les élèves de l'institut qui y étaient restés. L'espace de quelques secondes, j'avais pu absolument tout voir et ça m'avait détruit. J'aurais dû pleurer. Avant j'aurais pleuré, mais au lieu de ça mon cœur battait plus vite car la colère l'animait. - Et pendant ce temps, à part dire toutes les choses déplacées possibles et pouvoir forcer des gens à m'embrasser, je fais rien du tout. - Je détournais le regard, une larme perlant aux coins de mes yeux.

Pourquoi est-ce que je lui parlais de tout ça? Pourquoi est-ce que je me permettais cette liberté? D'un revers de la main j'essuyais mes yeux et me détournais. - Excuses-moi, t'as autre chose à faire que d'écouter ça. - M’entraîner? Mais pourquoi faire? Mon seul rôle était de mourir en boulet, j'étais capable de rien d'autre. - Je te laisse y retourner.
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
stop teasing, start training
alec jameson & robb drake
Au moins, le jeune homme semble intéressé, lorsque Robb lui dit qu’il pourrait lui apprendre à se défendre s’il le souhaitait. Mais aussitôt, il voit quelque chose de familier apparaître sur les traits d’Alec, lorsqu’il lui demande ce qu’est sa mutation. Il l’a suffisamment vue sur les traits d’autres étudiants de la X-Mansion, cette expression. C’est celle de ceux qui n’éprouvent absolument aucune fierté vis-à-vis de leur don, de ceux qui doutent que ce soit autre chose qu’un inconvénient. « Tu vois ce plafond. Le ciment et la pierre.  Moi je vois le ciel et les étoiles. Je vois le chalet et le parc au-dessus de nous. » Robb fronce un peu les sourcils mais reste silencieux. « Je peux te dire que tout le monde ou presque dort. Que Xavier est réveillé mais ailleurs, que Logan est complètement étalé dans son lit... je peux compter tes cicatrices et voir ton cœur battre. » Il détourne le regard, parce que c’est potentiellement embarrassant, ça. « Je vois tout et surtout mes amis se faire tuer. » Iceman grimace à cela et ne peut s’empêcher de lancer un regard désolé à Alec. Pas parce qu’il a pitié de lui, ça n’a rien à voir. Tout simplement parce qu’il sait très bien ce que ça fait. Parce qu’il est plus que capable de comprendre à quel point ça fait mal. Ce n’est pas parce qu’il a un meilleur contrôle sur son don et potentiellement une mutation plus utile pour le combat qu’il n’a pas souvent le sentiment d’être impuissant face à ses amis qui souffrent à cause d’un ennemi trop fort pour eux.
« Et pendant ce temps, à part dire toutes les choses déplacées possibles et pouvoir forcer des gens à m'embrasser, je fais rien du tout. » Le froncement de sourcils est de retour, parce que Robb peine à faire le lien entre ce qu’il détaillait plutôt concernant son pouvoir. Il ne s’attarde pas trop dessus en revanche, parce qu’Alec n’est pas le premier à posséder plusieurs dons qui ne semblent pas du tout avoir de rapport entre eux au premier abord. « Excuses-moi, t'as autre chose à faire que d'écouter ça. Je te laisse y retourner. » Déjà, Alec s’est détourné, probablement prêt à quitter la pièce, mais Robb efface la distance qui les sépare et referme sa main autour du bras du jeune homme.

« Attends, » fait-il alors que ses doigts froids empêchent Alec d’aller plus loin. Il le libère aussitôt, conscient que ça n’a rien d’agréable. « Clairement, je n’ai rien d’autre à faire, non, » dit-il avec un mince sourire en faisant un geste pour désigner la Danger Room où il est planté au beau milieu de la nuit tandis que le sommeil le fuit comme la peste. « Je vois des effets secondaires… mmh, embarrassants, peut-être ? Mais c’est notre lot à tous. Crois-moi, je me sens très con lorsque John me réveille au beau milieu de la nuit parce que j’ai failli le transformer en bloc de glace dans mon sommeil. Ou—ou pire, » admet-il avec une grimace, en repensant à toutes ces fois où John aurait pu finir sévèrement blessé, s’il n’avait pas un pouvoir capable de contrer le sien et s’il n’était pas autant sur ses gardes.
« Et avant de mieux me contrôler, je passais mon temps à geler tout ce qui me passait sous la main et les gens avaient tendance à m’éviter parce que j’étais constamment glacé. » Il hausse les épaules, c’était frustrant et douloureux lorsqu’il était adolescent, à présent, il est passé à autre chose. Enfin, il arrive encore que son contrôle lui échappe et qu’il se retrouve avec un dîner congelé devant lui, au lieu d’un bon repas chaud. Qu’est-ce que ça peut être chiant.

« Ta mutation n’est peut-être pas pratique au cœur d’une bataille ou pour combattre. Mais pour éviter un affrontement, protéger les gens ou même planifier une attaque ? T’es clairement un atout, » fait-il en prenant un air songeur. « Si on venait à nous attaquer, là maintenant, tu pourrais le voir, pas vrai ? Et si on décidait de partir à l’assaut d’un bâtiment, tu pourrais nous dire combien de personnes sont à l’intérieur, comment elles sont armées, où elles sont placées ? Et si on devait secourir des civils, d’autres mutants enfermés quelque part, tu pourrais aussi nous dire où ils sont. » Robb hausse les épaules. « Peut-être que ça ne fait pas de toi un grand combattant, mais ça fait de toi quelqu’un capable de sauver des vies. C’est plus important que de savoir cogner, tu trouves pas ? » fait-il avec un petit sourire.

« Mais si tu veux quand même apprendre à cogner, au cas où ton pouvoir ne te permettrait pas d’éviter l’ennemi à temps, mon offre tient toujours, » conclut-il avec un air déterminé. Alec a du potentiel et sa mutation peut s’avérer incroyablement pratique. Le laisser sans défense serait complètement stupide. 

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 150
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2051-alec-i-can-see-you
Stop teasing, start training.
Ft. Robb Drake


Froid. Froid les doigts qui serraient mon bras alors que je m'en allais. Il avait traversé la distance de quelques pas pour m'arrêter et lorsque je me retournais pour l'écouter, je lui offrais un sourire entre curieux et épuisé. Je n'étais pas fatigué, je ne voulais pas dormir. Mais j'étais épuisé. De moi. De mon impuissance. De mon inutilité. En parler ne faisait que me le rappeler et m'enterrer dans un trou et y restait me permettait au moins d'oublier ce fait. Pas cette nuit apparemment.

J'esquissais un sourire lorsqu'il parlait des ratés de son pouvoir. J'étais le premier à savoir qu'on avait tous nos moments, parce que j'en avais aussi, parce que je les voyais quand personne d'autre ne le pouvait. Mais malgré tout ça faisait un peu de bien de l'entendre dire. - « Et avant de mieux me contrôler, je passais mon temps à geler tout ce qui me passait sous la main et les gens avaient tendance à m’éviter parce que j’étais constamment glacé. » - Alors que maintenant t'es chaud. - Avais-je lâché avant de fermer les yeux.

Imbécile.

« Ta mutation n’est peut-être pas pratique au cœur d’une bataille ou pour combattre. Mais pour éviter un affrontement, protéger les gens ou même planifier une attaque ? T’es clairement un atout. » - Je l'écoutais sans vraiment le croire. - « Si on venait à nous attaquer, là maintenant, tu pourrais le voir, pas vrai ?... » - Heeu.. oui. Assez facilement en fait. Mais il continuait. Balançait d'autres situations où effectivement ça marcherait. - « Peut-être que ça ne fait pas de toi un grand combattant, mais ça fait de toi quelqu’un capable de sauver des vies. C’est plus important que de savoir cogner, tu trouves pas ? » - Ouais... - Il avait raison. Bien sur qu'il avait raison. Mais je ne le voyais pas. Je n'arrivais pas à le projeter dans ma tête. Alors que pourtant, tout ça, je l'avais déjà fais.

« Mais si tu veux quand même apprendre à cogner, au cas où ton pouvoir ne te permettrait pas d’éviter l’ennemi à temps, mon offre tient toujours. » - J'ai... Oui. - Hésiter. Douter. Fuir. Mes jambes tremblaient et j'avais bien conscience que ça n'avait rien à voir avec le froid ambiant. Ce froid me donnait un coup de fouet. - Je l'ai fais. Je veux dire ce.. travail de reconnaissance? Quand on a été attaqué à l'institut. - Je serrais le bloc de dessin contre moi. Le froid que Robb dégageait me rappelait Snow et le bloc qu'elle m'avait offert mais que j'avais dû abandonner. - J'ai pas eu le choix pour nous sortir de là. Mais j'ai voulu fuir. J'ai tellement voulu fuir...

Je levais mon regard vers lui et croisais le sien. Mes yeux scintillaient mais je continuais. - Mais je sais que c'est ça mon problème. Je suis un incapable, c'est pas neuf. Mais je veux que ça change. - Je voulais pouvoir me battre. Je voulais pas me battre, mais je voulais en être capable. Je ne voulais plus être un poids que l'on doit protéger et surveiller. Je voulais pouvoir me débrouiller seul. Et puis j'avais toute cette colère... Mais je remarquais quelque chose de changé et je m'arrêtais net dans mes pensées. Le regard de Robb, il était différent. - Robb? Ça va? - J'ouvrais de grands yeux. - Oh non, j'ai recommencé... - J'ignorais le froid et posais mes mains sur ses bras. - Qu'est-ce que... Qu'est-ce que tu ressens?
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Stop teasing, start training. || Ft. Robb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Start Training for Nuage de Tulipe |for Tulipe et Flamèche|
» 05_ i just can't stop loving you
» Training hélécine samedi
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» 01. Don't stop me now !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: funtown :: can't get enough :: days of future past-