Partagez | .
 

 (#4) DANNYKITTY + is it over before it even started?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 412
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
is it over before it even started?
danny cavanagh & kitty pryde
Kitty a perdu connaissance sur les graviers de la cour de la x-mansion en ruines, quelques minutes après avoir reçu sa première balle, et quelques secondes après avoir vu le casque de Magneto. Dans son sommeil agité, elle a pensé qu’elle l’avait rêvé. Ou plutôt cauchemardé. Mais alors qu’elle oscille entre la conscience et l’inconscience, elle comprend bien qu’elle n’a rien imaginé. Il y a les cris, autour d’elle, des autres élèves et adultes blessés, à chaque fois qu’elle se rapproche de la réalité. Elle entend des conversations, des nouvelles, des horreurs à chaque fois qu’elle reprend un peu conscience. Cependant, elle n’arrive jamais à rester éveillée trop longtemps et à chaque fois, pas suffisamment pour parler à qui que ce soit, ou pour remarquer qui est à ses côtés autrement que par la voix. Elle est encore trop faible, et elle finit toujours par sombrer.
Elle ne sait pas combien de temps s’est écoulé quand elle se réveille vraiment pour la première fois. Elle arrive à bouger un peu la tête pour voir où elle a atterri. Kitty ne connaît pas cet endroit, et un par déduction, elle suppose que c’est une base secrète, et qu’elle appartient probablement à La Confrérie. Elle peut se tromper, mais elle n’a pas souvenir d’avoir entendu parler d’une base de repli pour la x-mansion dans sa jeune carrière d’x-men. Charles Xavier aurait tout à fait été capable de garder ça pour lui, mais son instinct lui murmure qu’il ne s’agit pas d’une base des x-men.
C’est très silencieux, dans l’infirmerie. Elle comprend que c’est une infirmerie parce que d’autres personnes, un peu plus loin, sont allongées sur des lits. Ils semblent tous parfaitement endormis, et c’est tant mieux. Kitty suppose que la nuit est tombée, étant donné le silence qui règne. Elle respire, doucement mais sûrement, prend conscience de son corps, et des dégâts. Elle sent sa jambe, c’est déjà bien. Elle tente de la bouger, mais rien ne se produit. Elle doit être encore trop faible. Son épaule, elle aussi meurtrie, la cloue au dos du lit. Elle décide cependant de rouler sur sa droite, la partie de son corps qui n’a pas été touchée par les balles, et une grimace lui barre le visage. Pourtant, celui-ci s’adoucit quand elle distingue dans la faible lumière un visage, assis sur une chaise à côté de son lit, un peu en retrait.
Le coeur de Kitty s’emballe un peu. Elle observe la courbe de sa mâchoire dans la lumière légèrement vacillante, et pince les lèvres. Ce qui la frappe le plus, c’est à quel point il lui a manqué. Malgré tout.

Danny a pris sa décision, et Kitty a encore du mal à y croire. Après ce qui vient de se passer dans le hall, tout lui semble si irréel… Il est monté dans le dortoir des garçons pour rassembler ses affaires, et un peu sans réfléchir, elle s’est élancée à sa suite, quelques minutes plus tard, comme si elle pouvait faire quelque chose. Elle a envie de croire qu’elle peut faire quelque chose. Quand elle pousse la porte, il fourre des vêtements dans un sac, le visage un peu fermé. Elle reste quelques secondes immobiles, un peu incrédule face à cette vision qui lui fait très mal au coeur. « Danny? » dit-elle d’une voix un peu étouffée par l’émotion. « Tu peux pas partir comme ça… Je-- S’il te plaît. » Et dans sa voix, il peut entendre sa supplication. « Tu dois rester… » dit-elle un peu désespérée, alors qu’elle sait très bien qu’il aura plein de raisons de lui dire non.

Kitty se demande, pendant quelques longues secondes, si elle doit le réveiller. Elle se souvient de leur dernière discussion et -- Mais c’est plus fort qu’elle. Elle a beaucoup pensé à lui. Un peu trop, même. Trop pour être naïve quant à ses sentiments pour lui. Elle inspire, prend son courage à demain, et étire son bras droit vers lui, pour secouer faiblement son bras. « Danny ? »

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 160
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t177-danny-geronimo
is it over before it even started?
danny cavanagh & kitty pryde
Malgré les demandes (ou plutôt ordres) d'Isaak et Tad, il était resté à son chevet. Il l'avait veillée, il avait fait attention à ce qu'elle soit bien soignée. Il s'en était voulu d'être parti ainsi en la voyant dans ce lit, sa jambe et son bras gauche blessé par le gouvernement. Il l'avait prévenu pourtant. Il lui avait dit qu'il ne fallait pas croire les humains mais, encore une fois, elle avait été aveuglée par les principes de Xavier. Bien qu'il l'ait sauvé, Danny sentait une haine en lui grandir chaque jour pour cet homme. À cause de lui, Kitty se retrouvait dans ce lit, blessée. Elle aurait dû le suivre. Elle aurait dû venir avec lui quand il lui a demandé. Elle serait avec lui, entrain de sourire, de rire, et non dans cet état.
Poussant un soupir, il essuya les larmes présentes dans ses yeux. Pleurer ne servirait à rien. Ça n'aiderait pas Kitty. Ça n'aiderait personne. Il se massa la nuque d'une main afin de détendre les muscles. Il avait passé des jours assis sur cette maudite chaise. Il cacha son visage dans ses paumes, essayant de se garder éveillé. Cela faisait des jours qu'il la veillait mais aucune trace de conscience chez la jeune femme. Ses yeux restaient obstinément clos. Il pouvait sentir la frustration le gagner : allait-elle se réveiller ? On lui avait assuré que ses blessures était grave mais pas mortel mais il n’était pas naïf. Il suffisait qu’une infection arrive pour que le pronostic change. Il releva la tête et observa le visage de Kitty. Elle n’avait pas l’air de souffrir mais ça changerait une fois qu’elle serait réveillée. Ce serait peut être mieux qu’elle reste endormie le temps de sa guérison… Mais, au fond de lui, il n’espérait pas que ça arrive. Il avait besoin de voir son sourire, besoin de voir ses yeux pétillants. Mais peut-être ne le seront-ils pas quand elle verra où elle est : à la Confrérie - l’une de leurs planques. Comment réagirait-elle en le voyant ? Il n’en avait aucune idée et c’est ça, plus que tout le reste, qui lui faisait peur. Il ne s’était pas quitté en bon terme et c’était loin de le dire. Il lui avait dit des mots durs qu’il avait tout de suite regretté mais, trop fier, il avait préféré partir.

Danny monta les escaliers à grande vitesse. Sa décision était prise : il ne resterait pas une minute de plus auprès de ce Gandhi de pacotille qui les mettait tous en danger. Il attrapa le vieux sac qu’il possédait en arrivant et y fourra toutes ses affaires. Il se figea un instant en regardant les vêtements que Kitty et lui avaient achetés ensemble - ou plutôt que la jeune femme lui avait forcé à prendre. Il les serra un instant dans son poing. Le bruit de la porte le surprit mais il ne se retourna pas et continua d’enfourner ses maigres possession dans son sac.  « Danny? » La voix de la mutante le surprit. L’émotion était palpable dans sa voix. « Tu peux pas partir comme ça… Je-- S’il te plaît. » Elle le suppliait. Kitty ne suppliait jamais. Il referma son sac d’un geste sec. « Tu dois rester… » Il se retourna vers elle, le visage dur. Il se passa la main dans les cheveux, sur le visage avant qu’elle ne reprenne sa place le long de son corps. « Non, Kitty. » Son ton était ferme. Il ne reviendrait pas sur sa décision. Il savait de quoi les non-mutants étaient capables. Il l’avait vécu, merde ! Il voulut partir mais la jeune femme se trouvait en travers de son chemin. « Kitty, ça suffit maintenant. Reste en dehors de mon chemin. » Il voyait ses yeux débordants de larmes et ça le blessait bien plus qu’il ne l’aurait pensé. « Nous ne pouvons pas rester inactif. Tu ne sais pas... » Il se mordilla la lèvre inférieur, nerveux. Il ne savait pas pourquoi il devait autant se justifier auprès d’elle. Si ça avait été quelqu’un d’autre, il l’aurait juste repoussé avant de partir. Il poussa un soupir. « Tu vis dans le monde de Charles Xavier, le bisounourrs, tu ne sais pas ce dont les non-mutants sont vraiment capable. » Il plongea ses yeux dans ceux de la jeune femme, espérant qu’elle le laisserait passer.

Il avait encore mal en repensant au visage de son… amie ? Il ne savait plus vraiment ce qu’ils étaient désormais. Il poussa un soupir et croisa les bras et, sans qu’il s’en rende compte, sa tête commença à dodeliner avant de s’endormir.

Quelques minutes - heures ? Il ne sait plus trop - plus tard, il se réveilla sous la pression d’une main sur son bras et à l’entente d’une voix familière. Il se réveilla en sursaut et attrapa le poignet de la personne qui le secouait. Il écarquilla les yeux, les brumes de son mauvais rêves se dispersant en apercevant le visage réveillé de Kitty. « Kitty... » Il se rapprocha d’elle d’un coup, s’agenouillant au pieds de son lit avant de relâcher son bras. Il tendit la main droite et caressa les contours du visage de la jeune femme. Il n’est pas sûre qu’elle soit vraiment réveillée. Ça ne fait que quelques jours qu’elle est là et, pourtant, il a l’impression que ça fait des semaines qu’il attend qu’elle ouvre les yeux. « Tu es vraiment réveillée ? », prononce-t-il d’une voix faible. Avec un sourire crispé mais tendre, il remet en place une mèche de cheveux derrière ses oreilles. Il l’observa quelques instants avant de se reculer, gêné et les joues rouges. « Oh, je… Désolé.  » Il s’écarta d’elle et reprit sa place sur la chaise qu’il rapprocha néanmoins. Il versa un verre d’eau qui se trouvait sur sa table de chevet et lui tendit. « Besoin d’aide pour boire ? » Il se sentait nerveux face à son regard. Elle le connaissait trop. C’était sûrement la personne qui le connaissait le mieux ici bas et ce n’était pas… naturel pour lui. Il agissait à l’instinct avec elle, sans pouvoir s’en empêcher. Allait-elle le rejeter ? Il ne savait pas trop… Mais il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même après leur séparation...

Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 412
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
is it over before it even started?
danny cavanagh & kitty pryde
Kitty sait qu’il y a des risques que leur discussion ne soit pas très agréable. Mais après ce qu’ils ont vécu, après ce qui est arrivé à la x-mansion, elle espère bien qu’ils sauront oublier ces mots durs qu’ils se sont dits, pour juste apprécier le fait qu’ils sont tous les deux là, et en vie. C’est la seule chose dont elle a besoin, là tout de suite. Elle a besoin de calme, de chaleur et de douceur. Danny n’a jamais été le plus doué pour tout ça, mais tant pis. Peut-être qu’étant donné la situation…

Il met une éternité à se retourner vers elle, et ça suffit à la blesser un peu. « Non, Kitty. » Nouveau coup de poignard. Il ne cille pas une seule seconde, semble plus sûr que jamais que c’est la meilleure décision. Kitty refuse de se démonter, et quand il se rapproche pour passer la porte, elle ne bouge pas d’un iota. « Kitty, ça suffit maintenant. Reste en dehors de mon chemin. » Elle est consciente que ses yeux sont humides, et qu’il peut tout à fait le voir. Elle aimerait paraître moins vulnérable, plus forte, mais c’est Danny, alors elle ne contrôle pas ses émotions autant qu’elle le voudrait. « Non. » Elle essaie d’être aussi ferme que lui. « Nous ne pouvons pas rester inactif. Tu ne sais pas... » Elle fronce les sourcils. « Tu vis dans le monde de Charles Xavier, le bisounours, tu ne sais pas ce dont les non-mutants sont vraiment capable. » Elle secoue la tête, ses larmes toujours aux coins des yeux. « Je ne te demande pas de rester inactif ! Nous ne restons pas inactif ! » se défend-t-elle, vexée. « Et tu n’as pas le droit de dire que je ne sais pas de quoi ils sont capables parce que je n’ai pas eu le même parcours que toi. » Parce qu’elle sait, elle sait très bien. « Mais Magneto, ce n’est pas la solution, Danny. Il n’est pas mieux que ces extrémistes anti-mutants! Comment peux-tu ne pas voir ça ? » Elle penche légèrement la tête sur le côté. « Ce n’est pas par la violence qu’on règlera les choses, ça ne fera qu’empirer ! » Elle hausse les épaules. Comment peut-il avoir aussi peu les yeux en face des trous, hein ?

La main de Danny vient emprisonner son poignet. « Kitty... » Elle esquisse un sourire. Il saute de sa chaise pour s’agenouiller à côté d’elle, et Kitty sent ses poils se hérisser quand il vient caresser son visage. C’est si… inattendu. Ça la fait sourire de plus belle, malgré la douleur, malgré tout. « Tu es vraiment réveillée ? » Elle fait oui de la tête, tandis qu’une vague de chaleur se répand toujours au creux de son ventre, et remonte jusqu’à ses joues qui rosissent. Elle le trouve magnifique, là, à quelques centimètres d’elle, ça la frappe d’une force! « Oh, je… Désolé.  » Elle est déçue quand il s’éloigne un peu, reprend place sur sa chaise. Même s’il la rapproche du lit, elle déteste qu’il y ait plus de distance entre eux. Elle aurait aimé qu’il reste là où il était. Parce que ça la faisait se sentir bien. Il lui tend un verre d’eau. « Besoin d’aide pour boire ? » Elle pince les lèvres. Elle sait qu’il n’est pas un adepte du contact physique, tous ces trucs là… Mais elle est blessée, et elle n’a pas vraiment le choix. « Hmm... Oui, merci. » Elle prend une gorgée d’eau grâce à son aide, bien consciente de la main de Danny dans sa nuque. Quand elle se rallonge bien sur son lit, et qu’il retire sa main, elle le retient par le poignet. C’est un peu audacieux mais tant pis, elle a besoin du contact physique. De son contact. « Je suis contente de te voir. » dit-elle un peu gênée, mais parfaitement sincère. « On est dans une base de la Confrérie, si j’ai bien compris ? C’est là que tu vis depuis la dernière fois qu’on s’est vus ? » C’est dit sans animosité, juste de la douceur. Elle a vraiment envie de savoir. Il y a tant de choses qu’elle veut savoir...

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 160
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t177-danny-geronimo
is it over before it even started?
danny cavanagh & kitty pryde
Danny se sentait mal à l’aise. Bien qu’il soit proche avec Kitty, le contact physique n’était toujours pas son truc et, pourtant, ce n’était pas ça qui le gênait. Non, ce qui le gênait vraiment au fond c’était le fait qu’il adorait ça. Il aimait le contact de sa peau contre la sienne. Il aimait qu’il soit proche et, surtout, il en voulait plus. Son esprit - sa bouche - se souvenait encore de la sensation de ses lèvres contre les siennes lors de la soirée qu’ils avaient fait à la X-Mansion. Il aurait tellement voulu retourner à ce moment et non pas repenser à leur séparation…


Elle secoua la tête alors que ses yeux débordaient toujours de larmes. Il aurait tellement voulu qu’elle accepte. Il aurait voulu qu’elle le laisse passer sans faire de scène et pourtant… Pourtant son coeur se réchauffa face à la vision de Kitty se battant pour qu’il reste, se battant pour lui.  « Je ne te demande pas de rester inactif ! Nous ne restons pas inactif ! » Il secoua la tête. Elle était trop naïve. Elle pensait vraiment qu’ils étaient actifs ? Ils ne faisaient que se défendre face à tout ça ! Elle n’avait pas une vision global de l’ensemble. « Et tu n’as pas le droit de dire que je ne sais pas de quoi ils sont capables parce que je n’ai pas eu le même parcours que toi. » Il savait qu’il la jugeait trop vite et qu’il ne voyait que sa vision à lui mais c’était humain, non ? « Mais Magneto, ce n’est pas la solution, Danny. Il n’est pas mieux que ces extrémistes anti-mutants! Comment peux-tu ne pas voir ça ? » Elle pencha la tête sur le côté et il eut envie de la réconforter. Il eut envie de lui ouvrir les yeux car si les non-mutants étaient si extrêmes, pourquoi pas eux ? C’était s’abaisser à leur niveau, certes, mais il en avait marre d’être un gentil garçon. Il ne l’avait jamais été et ne le serait sûrement jamais. « Ce n’est pas par la violence qu’on règlera les choses, ça ne fera qu’empirer ! » Il soupira et rafermit sa prise sur la anse de son sac qui se trouvait sur son épaule. Peu importe ce qu’elle dirait : sa décision était prise. « Kitty, tu ne comprends pas. Je ne te juge pas sur ton vécu. On a pas les mêmes, c’est tout. » Il secoua la tête et sentit ses propres larmes venir. Il n’était pas triste de quitter la X-Mansion. Non… Loin de là. Il leva sa main pour la poser sur la joue droite de la jeune femme. Il essuya la larme qui coulait. Il eut un sourire triste. « Peu importe ce que tu diras, je partirais Kitty. Je ne regrette pas mon choix. Je veux partir avec eux. » Il inspira, sentant ses yeux s’humidifier. « Je suis juste triste que tu ne souhaites pas partir avec moi. » Il se pencha vers elle et déposa un baiser sur sa joue. Il y resta quelques secondes, fermant les yeux afin de profiter de la douceur de sa peau sous ses lèvres. Il approcha sa bouche de son oreille afin de murmurer. « Au revoir, Kitty... » Il enleva sa main et dépassa la jeune femme, sans un regard en arrière car s’il le faisait, il n’était pas sûr d’avoir encore le courage de la quitter…

Il ferma les yeux en repensant à ce moment. Elle lui avait manqué… Et ce manque était encore plus vif maintenant qu’il la voyait. « Hmm... Oui, merci. » Il l’aidait à boire, redressant sa tête en posant sa main sur sa nuque. Quand elle se rallongea, il voulut enlever sa main de sa nuque mais elle l’attrapa afin de la tenir fermement dans la sienne. Il plongea son regard dans celui de la jeune femme mais ne fit aucun geste pour l’enlever. Il avait besoin de ce contact et, apparemment, elle aussi. D’une certaine manière, ça le rassura. Il lui envoya un petit sourire incertain mais tendre. « Je suis contente de te voir. » Son coeur se réchauffa face à sa phrase. Lui aussi était content de la voir et surtout de voir qu’elle allait bien. La voir allongée dans ce lit, presque comme si elle était sans vie, avait été éprouvant. « On est dans une base de la Confrérie, si j’ai bien compris ? C’est là que tu vis depuis la dernière fois qu’on s’est vus ? » Il acquiesça de la tête avant de commencer à caresser sa main de son pouce. « Oui, on est venu ici directement après que je sois... » Il buta quelques instants sur la phrase avant de reprendre. « … avant que je sois parti de la X-Mansion. » Pourquoi ça lui faisait si mal ? Pourquoi était-ce si difficile de parler de ce moment ? De parler surtout du fait qu’il l’avait quitté, elle. Il approcha la main qu’il tenait de sa bouche et en embrassa le dos, fermant les yeux. « Kitty... » Il murmura son prénom avec affection avant de se lever et de s’asseoir sur le lit à côté d’elle. De sa main libre, il remit à nouveau une mèche de cheveux derrière ses oreilles et eut un petit rire. « On dirait que tes cheveux font exprès de s’échapper. » Il eut un sourire tendre et sentit la peau qui était en contact avec celle de la jeune femme le picoter. Bordel… Comment elle pouvait lui faire un effet pareil ? Comment ça pouvait être si… normal d’être avec elle, comme ça ? Il se sentait complètement perdu face à elle, face aux réactions qu’elle provoquait en lui et pourtant tout lui paraissait naturel. Et, pour une fois, il n’avait pas envie d’arrêter tout ça. Son absence avait provoqué quelque chose chez lui, comme si tout ça lui avait ouvert les yeux. Il s’approcha d’elle et posa son front contre le sien. Il poussa un soupir et ferma les yeux. « Je suis tellement content que tu ailles bien. J’ai eu si peur de te perdre. » Il ouvrit les yeux et les plongea dans ceux de son vis-à-vis. Il ne pouvait pas encore poser des mots sur ce qu’il ressentait pour Kitty mais il savait que c’était fort, bien plus que tout ce qu’il avait vécu dans sa triste vie. « Qu’est-ce que tu me fais ? » Il murmura, la voix tremblante. Il ne savait pas si c’était de l’impatience ou de la peur face à tout ça mais il n’avait pas envie de réfléchir, pas maintenant. Il le ferait plus tard, bien plus tard. Il se rapprocha d’elle à nouveau, restant à quelques centimètres de son visage. Il ne voulait pas l’embrasser, pas contre son gré, alors il resta là, attendant qu’elle fasse le dernier pas si elle le voulait.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

(#4) DANNYKITTY + is it over before it even started?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let's get the party started > ouvert à tous
» Let's get the party started
» 01. let's get the party started - Shane & Lynn app'.
» 4Th X Let's get the party started
» Let's Get This Party Started! [event]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: the united states :: qg de la confrérie-