Partagez | .
 

 HUNTING IS THE BEST THERAPY [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 492
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1924-primrosae-dahl-o-noteb
Hunting is a therapy.
Hunting with friend is the best therapy.
Trois jours. C'est tout ce qu'elle s'était donnée en termes de repos parce que son humanité l'avait rattrapé. Subir un accouchement clandestin, inexistant au regard de l'Etat, c'était assumer les conséquences qui allaient avec, notamment les douleurs, l'absence de surveillance professionnelle, la fatigue. Son corps ne suivait pas cet esprit vengeur qu'elle avait adopté, cet instinct animal et destructeur qu'elle n'avait jamais réellement eu envers Jeremiah jusqu'à aujourd'hui. Elle payait les conséquences d'un accouchement, il allait payer les conséquences de sa trahison. Elle se le promettait. Si pendant ces trois jours elle avait été forcé de se calmer physiquement parlant, elle ne s'était pas reposée sur ses lauriers pour autant. Monter des plans, les défaire pour mieux les organiser, pour mieux appréhender toutes les possibilités. Elle savait que c'était impossible de tout prévoir mais plus les solutions étaient nombreuses, plus elle était susceptible de tomber sur l'une d'elles. Trois jours, c'était déjà trop long, c'était lui fournir trop d'avance alors il était hors de question qu'elle perde ce précieux temps. Le pasteur avait raison: l'amour est un moteur. Destructeur, explosif, spontané et ô combien prêt à vous exploser à la gueule. Cette douleur qu'elle ressentait dans sa poitrine n'avait rien de physique, elle n'était que la conséquence aux sentiments que Jeremiah avait ébranlé et rien que pour leurs existences, elle se devait de détruire ce qu'il était.

Parce qu'il lui était encore impossible de courir, c'était à pas rapides qu'elle se rendait chez lui, déterminée à le faire participer à son projet. Cette rage qui faisait bouillir son sang avait longtemps hésité à le contacter. Serait-il trop loyal à l'homme? S'il était un tant soit peu sincère avec elle pour les fois où ils s'étaient fréquentés, il n'y avait aucun doute à avoir, il serait de son côté. Elle en était intimement persuadée quand elle sonnait à l'interphone, trépignant presque d'impatience quand sa voix se faisait enfin entendre. « C'est Dahl. Je peux monter? J'ai à te parler, c'est important. » Personne n'était au courant que Primrosae et Jeremiah avaient une relation plus poussée que ce qu'ils auraient dû avoir, personne ne l'avait même suspecté et ça ne serait sûrement pas utile de le mentionner ce soir. A quoi bon quand tout était terminé de toute façon? L'essentiel n'était pas là, au contraire. Elle aurait dû se douter que tout ça ne ferait que la freiner mais c'était trop tard. Montant les quelques marches qui menaient à la porte de son appartement, elle frappait de trois petits coups avant que son interlocuteur ne lui ouvre et ne la laisse entrer. Se débarrassant de sa veste en cuir, elle la gardait à la main, dévoilant néanmoins une arme à feu précieusement rangée à sa ceinture, rien d'étonnant quand on connaissait la bestiole. « Comment tu vas? » Parce qu'elle savait pertinemment que la nouvelle ne le mettrait pas de bonne humeur, elle préférait se renseigner d'abord sur son état mental en cet après-midi de février. On ne savait jamais, si des fois il était déjà de mauvais poil, ça pouvait mal tourner... quoi qu'elle doutait qu'elle serait ici si de mauvaise humeur il était déjà. « Je sais que c'est ton frère mais ça concerne Jeremiah. » Ils avaient la même mentalité, la même façon de penser, les mêmes objectifs, peut-être des méthodes différentes certes mais ils luttaient pour la même chose... c'est ce qu'elle croyait en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers + set them on fire
avatar
MESSAGES : 183
it's a revolution, i suppose
Purifiers + set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur
Hunting is a therapy.
Hunting with friend is the best therapy.
Aloysius tourna la petite pancarte « Open/Closed » sur la porte alors qu’une nouvelle journée de travail se finissait et qu’il fermait sa boutique. À l’extérieur la rue était pratiquement déserte. Les lampadaires commençaient à s’allumer les uns après les autres alors que le soleil se couchait à l’horizon. Il traversa ensuite sa boutique pour rejoindre son atelier où il finit de ranger ses outils. Il coupa la musique une fois les dernières notes du morceau en cours passées. Il monta ensuite dans son appartement, s’installa confortablement dans son fauteuil, le journal du jour entre les mains. Les gros titres lui tirèrent un sourire.Depuis l’intronisation de Pence au poste de président, les choses s’étaient précipitées pour eux. La mort de Trump par Captain America n’avait pas été prévue au programme, mais elle leur avait été plus qu’utile, puisqu’il semblait que Pence était encore plus radical sur ces questions de mutants et superhéros que le défunt candidat républicain. Depuis près d’un mois, Pence n’avait pas chômé. L’idée de décret imposant à tous les mutants de se recenser et de déménager dans le District X ? Du génie. Et puis l’autorisation pour les Sentinelles de tirer à vue – certes à l’Eraser – sur les mutants ne faisait que leur rendre la tâche facile.

Il fronca les sourcils et baisa son journal pour jeter un regard à sa porte d’entrée quand la sonnerie de son interphone retentit dans l’appartement. Qui ‘est-ce qui pouvait bien venir le voir à cette heure ? À part les gens des Watchers, il ne connait personne qui pourrait débarquer ainsi à l’improviste. Et à moins d’une urgence, les Watchers n’ont aucune raison de venir le voir. Alors il est tout aussi intrigué que suspicieux alors qu’il s’approche de l’interphone et décroche. « Oui ? » « C'est Dahl. Je peux monter? J'ai à te parler, c'est important. » Ses yeux s’écarquillèrent en entendant la voix de la jeune femme. De tous les Watchers, elle était bien la dernière à qui il s’attendait. Il était décidément de plus en plus intrigué. Sans ajouter un mot de plus il appuya sur le bouton et entendit la sonnerie stridente à travers l’interphone lui annonçant que la porte du bas avait été débloquée. Il n’eut que quelques secondes à attendre avant que la jeune femme ne toque à la porte de son appartement. Il ouvrit la porte et s’effaça pour la laisser entrer. Elle enleva sa veste mais la garda à la main. Il eut un petit sourire en coin en apercevant l’arme qu’elle avait à sa ceinture. « Comment tu vas ? » « Bien, bien. Et toi ? » Il lui posait la question par courtoisie, mais il voyait bien qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme. Il se demanda ce qui pouvait bien lui arriver. Il lui fit signe de la suivre et se dirigea dans sa petite cuisine. Il attrapa sa bouilloire et demanda à Prim si elle voulait un thé. Celle-ci acquiesça en silence. Il remplit la bouilloire et la mit à chauffer. Sortant des tasses, il reprit la parole. « Alors, Primrosae… Qu’est-ce qui peut bien t’amener dans mon petit appartement à cette heure ? » Il s’assit à la table en face d’elle. « Je sais que c'est ton frère mais ça concerne Jeremiah. » Il haussa un sourcil. Cela faisait plusieurs jours qu’il n’avait pas eu de nouvelles du leader des Watchers, mais étant donné que leur programme était plutôt calme ces temps-ci, cela ne l’étonnait pas. « Jeremiah ? Pourquoi, il a des problèmes ? » Il gardait un air aimable et avait parlé d’un ton détaché, mais il n’aimait pas du tout la tournure que prenait cette discussion alors qu’elle ne faisait que commencer et il était sûr qu’il n’allait pas aimer ce qu’elle pouvait bien avoir à lui dire. Il se leva pour aller la bouilloire qui s’était mise à siffler et leur servit leur tasse à chacun. « Écoute, dis-moi ce qui se passe, d'accord. » Il attrapa sa tasse et sirota un peu de son thé pour tenter de garder sa contenance. Il souffla lentement et reprit la parole.« Tu me connais maintenant. Je déteste tourner autour du pot. » C'est vrai quoi ! Tourner autour du pot ne faisait que perdre un temps précieux et il détestait ça. « Qu'est-ce qu'il se passe avec Jeremiah ? »

_________________

Tic Toc, goes the clock
Time for all mutants to die
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 492
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1924-primrosae-dahl-o-noteb
Hunting is a therapy.
Hunting with friend is the best therapy.
Demander de l'aide, en réclamer. Ce n'était absolument pas dans les habitudes de Primrosae alors forcément, quand elle toquait à la porte d'Aloysius, elle n'était pas étonnée de ce visage pour le moins surpris de la voir ici. Elle ne le dérangerait jamais si ce n'était pas grave alors il devait probablement se douter que de voir sa crinière nouvellement prune débarquer n'était pas de très bon augure. Rapidement, elle hochait la tête pour répondre à sa question. Oui ça allait... enfin, vu sa mine défaite, il devait deviner que tout était relatif. La fatigue se lisait aisément sur son visage sans oublier l'énervement qui grondait au fond de ses reins et qui devait probablement se faire ressentir dans sa façon de s'exprimer. Physiquement ça allait tout de même relativement bien. Mentalement c'était une autre histoire. Elle ne savait pas vraiment comment se placer et expliquer pourquoi il était douloureux de devoir expliquer au propriétaire des lieux qu'ils allaient devoir retrouver Jeremiah pour les torts qu'il avait causé. Oui, c'était pour retrouver son propre enfant mais depuis qu'il avait été identifié comme mutant, elle ne le voyait plus comme tel donc ce n'était pas un problème. Oui, Jeremiah était le leader des Watchers et il avait ainsi trahit tout un groupe mais là n'était pas le problème non plus parce qu'elle savait que le groupe en question était bien assez doté d'esprits vengeurs pour se soulager de cette peine. Non, elle ne voulait pas l'admettre mais cette douleur dans sa poitrine était bien celle de sentiments amoureux piétinés. Rien d'autre. Suivant Aloysius, elle s'installait à sa table et rapidement, elle se retrouvait avec une tasse de thé chaud entre les mains et une question pesant sur sa conscience. « Jeremiah n'a aucun problème. Il est le problème. »

En termes d'entrée, elle doutait pouvoir faire plus clair mais elle était pleinement consciente que ce n'était suffisant comme explication à sa visite. C'est pourquoi elle poursuivait immédiatement après une gorgée de thé, comme pour se donner du courage de dénoncer le premier des idiots finalement. « Ça fait trois jours qu'il est parti parce qu'il protège un nouveau-né. Ça m'aurait posé aucun problème s'il avait pas été détecté mutant in utero et qu'il m'avait pas empêché de le tuer. » Les plus dangereux de leur espèce, ils le savaient tous les deux et que Jeremiah puisse en sauver un était la preuve qu'il avait trahit leur cause. « J'ai besoin de ton aide pour les retrouver, tuer l'enfant et faire comprendre à Jeremiah son erreur. » Par avance, elle roulait des yeux à la remarque qu'elle s'apprêtait à faire. « Je suppose que tu es au courant. Il a toujours dit que s'il disparaissait, tu prenais les commandes de l'organisation. » Le fixant droit dans les yeux, elle ne lâchait pas son regard en lançant ses mots. « J'espère qu'on pourra s'entendre. » Quitter les watchers pour faire route seule n'était pas un problème pour Primrosae si jamais les méthodes de l'horloger ne lui plaisait pas mais ce qu'elle sous-entendait surtout là c'est qu'elle espérait qu'il soit d'accord avec elle, qu'il soit ouvert à l'idée de trouver Jeremiah et de lui faire cracher le morceau sur l'endroit où peut bien se trouver l'enfant.
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers + set them on fire
avatar
MESSAGES : 183
it's a revolution, i suppose
Purifiers + set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur
Hunting is a therapy.
Hunting with friend is the best therapy.
« Jeremiah n'a aucun problème. » Ça le rassure, il avait cru pendant un moment que Jeremiah avait de gros ennuis. Mais son soulagement n’est que de courte durée alors que Primrosae poursuit. « Il est le problème. » Il se fige. Ses yeux écarquillés se posent sur la jeune femme. Comment Jeremiah pourrait-il être un problème. Il ne comprend pas. Il se reprend et fronce les sourcils. Il reste silencieux mais attend des explications. Et elles ont intérêt à être très bonnes, parce qu’il ne voit pas en quoi le chef de leur organisation pourrait poser problème. Après tout c’était lui qui était à l’origine des Watchers. « Ça fait trois jour qu’il est parti parce qu’il protège un nouveau-né. Ça n’aurait posé aucun problème s’il avait pas été détecté mutant in utero et qu’il m’avait pas empêché de le tuer. » Les yeux d’Aloysius s’écarquillèrent en entendant ça. Il ne pouvait pas croire que ce que lui disait Primrosae soit vrai, et en même temps, pourquoi irait-elle inventer de pareilles inepties ? Surtout qu’elle était proche de Jeremiah. Il ne voyait donc que deux solutions possibles ici : soit elle disait la vérité, soit Jeremiah s’était mis Primrosae à dos et elle voulait lui faire payer. Cette situation ne pouvait donc avoir que deux issues. Si ce qu’elle disait était vrai, alors il faudrait qu’ils s’occupent de Jeremiah. Si elle mentait, alors c’est de Primrosae qu’il devrait s’occuper. Il avait bien remarqué l’arme qu’elle avait à la ceinture, mais ils pouvaient être deux à jouer ce jeu-là. Et le fait qu’il ne soit pas vraiment un grand fan des armes à feu, ne signifiait pas qu’il n’en possédait pas et qu’il n’hésiterait pas à s’en servir. Mais avant d’en arriver là, il écouterait ce qu’elle avait à lui dire et tenterait d’éclaircir les choses. « J’ai besoin de ton aide pour les retrouver, tuer l’enfant et faire comprendre à Jeremiah son erreur. » Ce qu’Aloysius n’arrivait pas à comprendre là-dedans (si bien sûr c’était vrai), c’était qui pouvait bien être ce bébé pour que Jeremiah le sauve. Que pouvait-il bien avoir de spécial ?

« Je suppose que tu es au courant. Il a toujours dit que s’il disparaissait, tu prenais les commandes de l’organisation. » Aloysius tenta de cacher son étonnement. Non, il n’était pas au courant, mais c’était bon à savoir. Il retint d’ailleurs un sourire à cette nouvelle. « J’espère qu’on pourra s’entendre. » Elle ne l’avait pas quitté des yeux en disant ça. Elle n’avait même pas cligné des yeux. Cette fois il laissa sortir le sourire. Son imagination s’emporta et il pouvait très bien se voir à la tête des Watchers avec Primrosae. Mais avant ça, il devait éclaircir les grosses zones d’ombres de ce que lui racontait la jeune femme. « Je suis persuadé que nous pourrons nous entendre, mais j’aimerais bien quelques précisions sur tout ça. » Elle hocha légèrement la tête et il reprit une gorgée de thé avant de reprendre. « D’abord, pourquoi ce bébé ? Qu’est-ce qu’il a de si spécial pour que Jeremiah mette de côté ses convictions les plus profondes et l’épargne ? Ce n’est pas que je ne te fasse pas confiance ou que je ne te crois pas, mais je pense que tu peux comprendre que j’ai un peu de mal à croire que Jeremiah se comporte ainsi. » Il reposa ensuite lentement sa tasse sur la table. « Alors explique-moi. Dans le moindre détail. Et quand j’aurais mes explications, là et seulement là, on pourra s’entendre. D’accord ? » Et si son explication ne lui convenait pas… Eh bien, l’arme qu’il conservait dans un des placards de la cuisine trouverait son utilité.


_________________

Tic Toc, goes the clock
Time for all mutants to die
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 492
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t1924-primrosae-dahl-o-noteb
Hunting is a therapy.
Hunting with friend is the best therapy.
Primrosae ne s'était pas sentie obligée de donner toutes les explications. A vrai dire, elle n'en voyait pas l'intérêt bien qu'elle n'était pas étonnée de la réaction de l'horloger. L'un comme l'autre avait donné une confiance presque aveugle à Jeremiah et qu'elle vienne lui dire que le Pasteur faisait l'inverse de ce que l'organisation s'évertuait à faire depuis des années, il y avait de quoi avoir les yeux qui sortent des orbites tant l'étonnement était grand. Et pourtant... ce n'était que la stricte vérité et elle lui faisait encore mal à dire, comme si chaque mot tranchait sa gorge et ses lèvres tant c'était douloureux que cet abruti se soit retourné contre eux. Elle ne pouvait même pas dire qu'elle comprenait la décision de Jeremiah parce qu'elle-même, en tant que génitrice de l'enfant, ne souhaitait pas le voir vivre une seconde de plus en sachant qu'il était un mutant. C'était en dehors de ses principes, il était même devenu le contraire de ces derniers et elle se devait de l'éliminer, comme elle l'avait toujours fait avec chaque mutant qu'elle avait croisé. Qu'il soit ou non de son sang n'y changeait rien. Preuve en était qu'elle avait de nombreuses fois que si le gêne mutant se réveillait chez elle, elle comptait sur autrui pour lui ôter la vie si elle n'était pas capable de le faire elle-même. C'était aussi simple que ça et elle ne voulait faire aucune exception, pas même pour cet enfant supposé être sa fille.

Attrapant sa tasse, elle en vidait le contenu de quelques gorgées avant de la reposer et de la faire tourner entre ses mains, comme si ce désir de trouver les bons mots qu'elle retournait dans sa tête transpirait dans ses mains. « Tu t'es jamais demandé pourquoi je n'assistais qu'aux réunions par vidéo conférence ces temps-ci? Pourquoi je n'ai pas participé à l'attaque de la x-mansion? » Parce que sa grossesse était secrète, parce qu'ils ont longtemps cru qu'il était un humain, parce que quelque part, l'enfant ne devait pas exister aux yeux de leurs ennemis pour que jamais ils ne l'utilisent contre eux et le meilleur moyen était que personne ne soit au courant... aujourd'hui, il était lui-même l'ennemi. « Jeremiah le protège parce que ça fait plus d'un an qu'il est mon amant le plus régulier. Il est le plus susceptible d'être le père sur deux ou trois hommes. » Parce qu'elle ne couchait pas tant que ça, parce qu'elle n'avait pas autant d'amants que Jeremiah se mettait en tête mais ça c'était une autre histoire qu'elle n'avait pas le temps de raconter pour le seul fait que celle-ci était déjà bien assez longue en elle-même.

« A sept ou huit mois de grossesse, je ne sais même plus, les portails de mon entreprise et une sentinelle ont détectés la mutation de l'enfant. J'ai bien essayé d'avorter mais je me suis loupée. » Et elle avait bien failli mourir avec lui... Ses dents se serraient, on pouvait clairement voir à la crispation de sa mâchoire que l'énervement commençait sérieusement à monter. « Jeremiah a promis qu'à sa naissance il allait s'en occuper, qu'il allait s'en débarrasser. » Un silence, un aveu, un remord, une envie de meurtre d'autant plus forte. « Ce petit bâtard m'a endormie à mon insu et depuis il est parti. » Trois jours seulement qu'elle avait donné naissance. Trois jours et elle voulait déjà partir en chasse, de son point de vue il était grand temps. « Si tu ne me crois pas, téléphone à Gordon, il était là ce soir-là. » Gordon, le médecin des Watchers qu'elle avait seulement épargné parce qu'il était humain.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

HUNTING IS THE BEST THERAPY [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Näyak Therapy - RPG
» [Libre + Sbire] Hunting Rockets.
» We need to go hunting!![Dynastie and me]
» VOLTAIRINE | Smile, it's free therapy.
» Hunting-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: funtown :: can't get enough :: days of future past-