Partagez | .
 

 Road trip, rogue guys. || Ft. Steve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1282
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Road trip, rogue guys.
Ft. Steve Rogers


Un mois déjà. Plus d'un mois d'ailleurs. Plus d'un mois sous terre, cachés dans la base. Plus d'un mois à tourner en rond. Les premiers jours avaient été compliqués. J'avais Wanda, certes, mais malheureusement ça ne faisait pas tout. J'avais eu le temps de penser bien sur, beaucoup trop. J'avais été rassuré pendant tout ce temps de ne rien ressentir vis à vis de Warren. Ou plus précisément, de ne rien recevoir de lui. J'étais pas encore sur de comment décrire ça. Peut être un jour j'arrivais à comprendre. Toujours est-il qu'il n'avait pas été en danger et ça me rassurait. Peut être que finalement j'avais réussi à l'atteindre. J'avais eu le temps de méditer du coup, ou en tout cas d'essayer. Après la tentative de Warren j'avais réalisé qu'il y avait certainement un moyen d'entrer en contact avec cette entité. Un moyen volontaire. Je ne voyais aucune technique pour ça, je doutais d'ailleurs que quiconque puisse vraiment m'aider dans ce domaine. Et bien sur un quelconque stimulant aurait été bien inutile puisque plus rien ne fonctionnait sur moi. Je n'avais parlé à personne de ça. Warren en savait une partie, Alan savait ce que Warren ne saurait jamais, et le reste restait dans ma tête, à l'abri.

La méditation avait été un vaste échec cela dit. J'avais passé des heures à regarder l'arrière de mes paupières sans réussir une seule fois à retrouver le néant et la lumière que j'avais déjà pu voir auparavant. Etre enfermé dans une base souterraine secrète est une chose, mais être enfermé dans une chambre, dans cette base, c'en est une autre. Et si parcourir les couloirs me donnait l'impression de sortir de chez moi... j'en avais vite fais le tour. Alors vous vous doutez bien que lorsque cette escapade à San Francisco était tombée sur la table, j'avais bondi. Tant pis les autres. C'était soit ça, soit je retournais la base. Un gamin, 17 ans, traqué par le gouvernement. Il se planquait mais n'avait pas les compétences pour que ça dure longtemps. Cap n'avait pas partagé avec moi l'origine de l'information mais je n'avais pas demandé non plus. En revanche une fois en voiture il m'avait donné d'autres détails. Parce que oui, la base à San Francisco ça faisait une trotte et que le Quinjet était bien moins discret, on avait eu le temps de discuter.

Daren, un cyberpathe. Il faisait parti d'un petit groupe de jeune qui voulaient juste aider. Bien sûr aux yeux du gouvernement maintenant, c'était bien plus compliqué. De son groupe, il était le seul rescapé. Le seul encore dans les rues. Seul, justement. Caché. Mais pour combien de temps? On allait le sortir de là bien sur, mais au delà de ça, il pourrait être d'une grande utilité s'il le voulait. Mais avant ça, avant de trouver Daren, avant de le sauver ou en tout cas de l'extraire, il fallait déjà se rendre à San Francisco. Et la route était longue. Après plusieurs échanges j'avais fini avec le volant entre les mains et mon incapacité à dormir rendait le trajet bien plus rapide... Et plus dangereux peut être, mais je gardais mes moyens. Au moins la voiture qu'on avait était confortable, discrète mais confortable. Toujours est-il qu'au lever du soleil j'étais toujours au volant et à côté de moi Cap dormait. Depuis quelques heures déjà. Ils ne savaient certainement pas que je pouvais lire les visages mais j'avais pu lire le sien et lui comme tous, quelque chose nous tracassait. Et chez lui ça semblait profond. A cette heure-ci où le soleil se levait, il n'y avait pas grand monde sur cette route et je finissais par me garer sur le parking d'une station service. Besoin de me dégourdir les jambes. Peut être un café. Si c'était pas ma conduite, c'était certainement la disparition du son du moteur, en tout cas il y en avait un qui avait ouvert ses yeux bleus. - Bonjour Dormeur. - Avais-je lancé pas trop fort depuis l'extérieur. Bah quoi, je l'appelais pas toujours "Captain" non plus.
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 446
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t139-steve-the-star-spangled
road trip, rogue guys
kayden jefferson & steve rogers
Steve n’est pas fait pour rester enfermé à attendre. S’il est capable de faire preuve de patience lorsque c’est nécessaire, il a plus de mal de rester sans rien faire planqué sous terre pendant qu’à la surface, des gens souffrent. Il peut comprendre ce qui a poussé Tony et les autres à accepter le Recensement des Superhéros, il peut accepter que leur façon de faire les choses n’était pas parfaite et a causé des dommages irréparables. Steve est bien placé pour en avoir parfaitement conscience. En revanche, il ne peut pas accepter que les Superhéros soient forcés de révéler qui ils sont vraiment. C’est mettre leurs proches en danger et il ne comprend pas que Tony n’arrive pas à voir ça. Il ne peut pas non plus accepter que des personnes qui ont utilisé leurs capacités pour blesser ou pire, tuer des innocents, puissent être pardonnées et brusquement se mettre à travailler pour le gouvernement.
Et pire encore, Steve ne peut pas accepter que l’on force les mutants à vivre parqués dans des quartiers, qu’on les prive de leurs libertés, qu’on les enferme comme s’ils étaient tous des monstres dangereux. Ils peuvent dire qu’il vit dans le passé, mais cette façon de faire n’est pas sans lui rappeler des méthodes qu’il est parti combattre de l’autre côté de l’Atlantique et Steve ne peut pas tolérer que son propre pays se mette à agir de la même manière.
Ça le dégoûte, de constater que presque cent ans après, rien n’a vraiment changé. Il a cru au début, que ce monde était complètement différent du sien, qu’il n’arriverait jamais à vraiment se faire à tous ces changements. Mais les évolutions technologiques, l’avancée de certaines mentalités, tout ça ce n’est rien de plus que de la poudre aux yeux. L’homme est resté exactement le même.

Steve ne supporte pas l’inaction, parce que ça lui laisse trop de temps pour penser et en ce moment, c’est une mauvaise chose. Alors quand Anya les a contactés pour leur parler de cet adolescent qui avait besoin d’aide, autant dire que Cap n’a pas hésité bien longtemps. Oui c’est risqué, oui ils y vont peut-être pour rien, mais qu’importe. C’est bien pour cela qu’ils ne sont que deux et que Steve s’y rend lui-même, plutôt que d’envoyer une équipe. Bucky n’a pas aimé qu’il lui dise de rester à la base, mais le blond lui a rappelé que tout le monde connaissait son visage, que son bras était loin d’être discret et qu’il avait besoin qu’une personne de confiance reste à la base pour gérer à sa place.
Bucky est de loin celui en qui il a le plus confiance pour ça, et il a fini par le comprendre. C’est pour ça qu’il se retrouve avec Kayden, à traverser les Etats-Unis en bagnole. C’est ce qu’ils ont trouvé de plus discret et tant pis si ça va leur prendre un temps fou, Steve avait besoin de mettre le nez dehors.

Il ne fait pas très beau pour un road trip, mais ils ne vont pas s’en plaindre.

Après avoir conduit plusieurs heures, Steve a fini par laisser le volant à Kayden et après s’être roulé en boule, le dos pressé contre la portière, il s’est endormi. Il a du mal de fermer l’œil ces derniers temps, il essaye de se convaincre que c’est à cause de tout ce qui se passe, et pas parce qu’il avait pris l’habitude de ne pas être seul, mais c’est quand même là, cette sensation que quelque chose lui manque. Conduire aussi longtemps lui a néanmoins permis de s’effondrer assez efficacement.

Jusqu’à ce que la voiture s’arrête et que le moteur se coupe.

Steve ouvre brusquement les yeux, comme s’il venait à peine de s’endormir, déjà alerte, prêt à agir, mais il ne tombe que sur ce qui ressemble à une station service. « Bonjour Dormeur, » lui parvient la voix de Kayden, qu’il trouve dehors en tournant la tête vers la vitre. Steve ouvre la portière et sort, grimaçant légèrement. Ses muscles sont un peu endoloris à cause de la position dans laquelle il a dormi, mais le Sérum va vite chasser ça. Il observe les alentours, son regard s’attardant un moment sur le soleil qui se lève et c’est étrangement plaisant.

Il pourrait presque oublier pourquoi ils en sont là.

Steve s’ébroue. « Salut, » croasse-t-il avant de passer une main sur son visage. Il a besoin de se rafraîchir un peu et après, il pourra reprendre le volant. « On fait une petite pause et j’prends le relais, okay ? » Petite, parce qu’ils ne peuvent pas se permettre de traîner, ni d’être vus. Ils ne savent pas ce que Tony a communiqué au gouvernement et ils ne peuvent pas prendre le risque d’être reconnus. « Mmmh, tu peux aller chercher du café et de quoi manger un truc ? » demande-t-il en s’attelant au remplissage du réservoir.

_________________
❝YOU CAN’T LOVE SOMEONE UNLESS YOU LOVE YOURSELF.❞ – BULLSHIT. I HAVE NEVER LOVED MYSELF. BUT YOU, OH GOD. I HAVE LOVED YOU SO MUCH. I FORGOT WHAT HATING MYSELF FELT LIKE.
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1282
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Road trip, rogue guys.
Ft. Steve Rogers


Je souriais à sa réaction, voyant clairement le sommeil sur sa face, et reculait d'un pas lorsqu'il ouvrait la portière. - « Salut. » - J'avais beau ne pas dormir des masses, j'avais vite ressenti l'inconfort de dormir dans cette voiture. Ah oui, c'est certain, c'était une bonne voiture en soit, mais clairement pas agréable pour de longs trajets. - « On fait une petite pause et j’prends le relais, okay ? » - Je haussais les épaules en acquiesçant. - Ouais, j'avais besoin de me dégourdir un peu les jambes. - Je faisais quelques pas sans m'éloigner, jetant un œil à la station, repérant par réflexe deux caméras au niveau de l'entrée. Celles au dessus de nos têtes? Je les brouillais déjà avec mon pouvoir, elles n'avaient rien enregistré depuis que nous étions entré sur la zone, pas même la plaque de la voiture. - « Mmmh, tu peux aller chercher du café et de quoi manger un truc ? » - C'était mon plan ouais, tu veux pas me voir sans mon café du matin. - Personne voulait ça, sauf un fétichiste à tendance masochiste avec pulsion suicidaire... Bref, sauf Warren. Trop tôt pour cette blague... mais il me manquait. Au moins je pouvais toujours le sentir.

Je laissais le Captain au remplissage du réservoir et me dirigeais vers la boutique. Je ne pouvais rien faire pour réellement camoufler mon visage, mais je pouvais au moins nous éviter le soucis des caméras. A mon approche les caméras de la boutique se brouillaient aussi et je comptais sur les quelques clients pour occuper le vendeur à ne pas le remarquer. Sur mon passage les portes vitrées coulissaient et j'entrais, allant immédiatement faire couler de grand cafés. Mon regard ne quittait pas le Captain, simple précaution. Etre en cavale ne m'avait pas manqué pourtant j'avais toujours mes réflexes, ils n'étaient jamais vraiment parti. Et si à l'époque je devais parfois me montrer inventif pour contourner les caméras et autre détecteurs électroniques, avec mes pouvoirs c'était plus facile. Pas moins embêtant pour autant. Je prenais sur mon passage un paquet de croissants et un sandwich emballé avant de me rendre à la caisse. En deux temps trois mouvements et un sourire, je réglais la note, payant le carburant au passage vu qu'il avait fini le remplissage entre temps, et sortait de là en rendant aux caméras leur petite vie de caméra.

A peine quelques pas dehors je captais le regard du Captain et lui faisais signe de déplacer la voiture un peu plus loin avant de moi-même m'y diriger, me posant sur un banc, loin des caméras et du passage principal. - Café et croissant. - Les croissants étaient posés sur le banc, le café je le lui tendais. - Désolé, ils avaient pas mieux en croissant. Faut dire la France c'est pas la porte à côté. - Au moins à être mort, à l'époque, j'avais eu le temps de profiter des pâtisseries françaises avant de rejoindre Londres. De mon côté j'ouvrais l'emballage en plastique et mordais sans attendre dans mon sandwich, tournant mon regard vers le Captain. Pas vraiment innocent. Je le finirais pas, ça je le savais, c'était le boulot de Warren d'habitude. Mais j'avais pour ainsi dire pas dormi et mon corps devait penser qu'il était midi. Ou alors c'était juste mes vieilles habitudes de vie nocturne britanniques qui ressortaient. Pourquoi? On sait pas. Je le gardais sous mon regard un instant avant de déglutir. Ce que je lisais sur son visage... Ce n'était pas uniquement de la fatigue. - Ça va? - Deux mots qui pouvaient vouloir dire infiniment plus. Libre à lui de définir ce que son infini serait. - T'as l'air un peu "off" depuis qu'on est parti.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Road trip, rogue guys. || Ft. Steve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dear road trip, us to Louisiana [Jeff & Kaylee]
» Road trip to Cait Shelter [Pv Alice Faust]
» Road Trip [Sortie scolaire pour les élèves et membres inscrits à l'intrigue]
» Road Trip en Forêt Amazonienne
» Top Gear "road trip en patagonie" saison 22

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: the united states-