Partagez | .
 

 Anyaska + Back to You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Anyaska + Back to You   Dim 19 Mar - 8:52
Back to You
Anya & Adamska
Adamska relu encore une fois le message d’Anya et jeta son téléphone sur son canapé en soupirant bruyamment.
Elle voulait le voir pour qu’ils parlent. Maintenant.
Qu’est ce que ça voulait dire ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas plus tôt ? Ça ne pouvait pas attendre ? Il fallait absolument qu’ils le fassent le plus tôt possible ? Il venait seulement de reprendre sa vie en main, commençait à peine à s’en sortir et elle voulait qu’il vienne la voir ?
Et puis de quoi est ce qu’elle voulait qu’ils parlent ? Est ce que ça avait un rapport avec le SHIELD ? Ou avec son arrangement avec Jeremiah ? Ou avec le fait qu’il s’était recensé ?
Il y avait bien trop d’éléments desquels elle pouvait vouloir parler.  

Sa vie s’était grandement simplifiée depuis qu’il avait passé cet accord avec les Watchers et il avait pu reprendre son travail en se recensant. Tout allait bien pour lui, si on excluait le fait qu’il devait vivre dans cet espèce de ghetto qu’était le District X. Alors pourquoi est ce qu’il avait un mauvais pressentiment en voyant le message d’Anya ?

Il reprit son téléphone et attrapa sa veste avant de sortir rapidement de son appartement. Il prit sa voiture et se dirigea vers la sortie du District. Les agents du HPU l’arrêtèrent et vérifièrent ses papiers avant de le laisser sortir. C’était l’un des avantages de ne pas avoir recensé l’ensemble de son pouvoir. Il pouvait sortir et entrer un peu comme il le souhaitait à condition de respecter le couvre feu. Et son travail de journaliste lui permettait même de rester dehors quand il était en reportage.
Dans une certaine mesure, il avait vraiment bien fait de se recenser.

Il conduisit rapidement jusqu’à l’appartement de la jeune femme et stoppa son véhicule juste en bas de son immeuble. Il resta un moment immobile dans son siège, le regard perdu dans le vide.
Qu’est ce qu’elle pouvait bien lui vouloir ? Il savait que ça ne servirait à rien de se torturer pour essayer de le deviner et qu’il gagnerait du temps en allant tout de suite voir Anya mais il avait peur de la confronter.

Le reporter sortit finalement de sa voiture, se dirigea jusqu’à l’entrée de l’immeuble et attendit qu’une personne n’en sorte pour entrer, préférant ne pas annoncer son arrivée à Anya via l’interphone. C’était stupide, parce qu’elle devait savoir qu’il viendrait dès qu’il verrait son message, mais il ne pouvait pas s’en empêcher.  
Il gravit les marches jusqu’à l’appartement de la jeune femme et frappa trois coups contre la porte avant d’attendre qu’elle ne vienne lui ouvrir, son appréhension continuant de monter crescendo.
Il y était.
C’était l’instant de vérité.

La porte s’ouvrit finalement sur Anya et il lui offrit un mince sourire, crispé, tout en désignant son téléphone qu’il tenait dans sa main. « J’ai eu ton message. » Il entra dans l’appartement quand Anya s’écarta pour le laisser passer et s’avança de quelques pas avant de s’immobiliser au milieu du salon et de poser un regard inquiet sur la jeune femme. « Tu voulais me voir ? » Il n’arrivait pas à se défaire de son air crispé. C’était stupide, si Anya avait voulu lui en mettre plein la tronche -comme souvent- elle l’aurait accueilli avec son poing dans la tronche non ? S’il se fiait à son message et à la façon dont elle l’avait accueilli il n’avait aucune raison de s’en faire.
Pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 162
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t159-anya-freaky-girl
MessageSujet: Re: Anyaska + Back to You   Mar 11 Avr - 0:42
Back to You
Anya & Adamska
Anya avait fini par le contacter. Elle avait longtemps hésité face à son téléphone. Que devait-elle dire ? Comment ? Elle voulait le faire venir par la force, lui ordonner de ramener vite fait ses fesses à son appartement amis elle savait que ce n'était pas la solution - pas cette fois-ci tout du moins. Elle n'en avait ni la force, ni la volonté. Surtout après ce qui s'était passé. Elle ses souvenait encore avoir été "appelé" à se rendre au plus vite au SHIELD pour affaires urgentes. Elle avait bien senti l'ordre et avait surtout bien compris que le "au plus vite" voulait dire "immédiatement".  Elle s'y était rendue, perplexe face à tout ça. Elle n'avait jamais caché ses pouvoirs à l'organisation, c'est d'ailleurs à cause de sa mutation qu'elle avait été sauvée de la prostitution forcée et recrutée par l'organisation. Alors, elle ne comprenait pas dans quel but elle avait été convoquée car elle n'était pas naïve au point d'ignorer pourquoi on l'avait appelé après que la loi soit passée. On lui avait fait passer des tests : découvrant ses pouvoirs, ses capacités, ses faiblesses... etc. Elle avait eu l'impression d'être un rat de laboratoire et avait dû museler son caractère grand gueule pour ne pas leur dire clairement d'aller se faire foutre avec leurs tests à la con. Mais les choses s'étaient bien passées malgré tout. Enfin... Plus ou moins. À la fin des examens, elle avait été jugée "non-dangeureuse" pour les citoyens et autorisée à continuer à travailler pour le SHIELD. Mais... - il y avait toujours un "mai" avec ces enfoirés du gouvernement - elle ne pouvait plus garder son appartement. Intérieurement, elle bouillonnait de rage face à tout ça mais elle avait acquiescé, docile. Ce n'était vraiment pas le moment de se faire remarquer.

Alors, après tout ça, elle savait qu'elle devait faire le point avec Adamska, sur ce qui s'était... Passé. Elle avait encore du mal à comprendre comment elle avait perdu les pédales à ce point et s'était retrouvé dans un lit avec lui. Pas qu'il ne soit pas séduisant, Anya était assez honnête pour reconnaître qu'il était loin d'être repoussant, il était même beau mais elle n'avait pas prévu ça. Elle avait alors fini par envoyer un message simple mais concis : "Viens à mon appart'. Il faut qu'on parle." Elle avait relu le message quatre fois avant de l'envoyer. Puis, nerveusement, elle avait rajouté un "S'il te plaît" afin d'être sûre qu'il accepte. Elle ne prenait pas autant de pincettes avant mais elle perdait ses moyens avec Adamska ces derniers temps et ça la foutait plus en rogne qu'elle ne le pensait.
Avec un soupir, elle reposa son téléphone et continua de faire ses cartons. Le SHIELD avait été clair : elle avait trois jours pour faire ses paquets et arriver dans le studio qui lui a été attribué. Problème n°1 : Qu'est-ce qu'elle allait faire de ses meubles ? Problème N°2 : Comment allait-elle faire pour réunir toutes ses affaires seule vu le nombre de connerie qu'elle avait accumulé au fur et à mesure des années ? Le point positif est qu'elle pourrait faire un peu de tri dans tout ça et calmer son côté accumulateur compulsif. Mais tout ça était matériel, elle pouvait s'en occuper. Son troisième et principal problème était de savoir : Comment est-ce qu'elle allait bien pouvoir continuer son activité illégal alors qu'elle se trouverait au SHIELD ? Elle n'avait aucun doute sur le fait qu'elle serait surveillée de près. « Tu penses que tu pourras m'aider à cacher mes autres... activités, Adam ? » L'ordinateur fit une espèce de son qu'Anya assimila facilement à un rire. « Douterais-tu de moi, Anya ? J'en suis profondément vexé. » La jeune femme rit à son tour et lui sourit tendrement. Peu importe les autres, elle pourrait toujours compter sur lui, elle le savait bien.

« Hum... Si je puis me permettre,  l'interphone me prévient que votre invité est arrivé mais il semble attendre dans sa voiture. » La jeune femme fronça les sourcils et se dirigea vers la fenêtre, observant la voiture d'Adamska garée en bas. Qu'est-ce qu'il foutait, cet abruti ? Elle grogna et fut prête à descendre pour le faire sortir de cette foutue bagnole mais elle le vit sortir. Elle soupira et se remit à ses cartons. Quelques instants plus tard, trois coups furent frappés à sa porte. Elle s'y dirigea, ouvrant d'un geste tout en observant le mince sourire crispé qui ornait les lèvres de son vis-à-vis. Il désigna son téléphone d'une main et prit la parole. « J’ai eu ton message. » Elle s'écarta du passage, indiquant son appartement d'un geste et il y fit quelques pas avant de lui jeter un regard inquiet. Elle ferma la porte et essuya ses paumes sur son pantalon. Elle ne pensait pas être si nerveuse face à lui mais la vérité était là : ses mains tremblaient légèrement et étaient moites. « Tu voulais me voir ? » Afin de s'occuper, elle continua à faire ses cartons, tout en faisant le tri dans ses affaires. C'était stupide. Rien n'avait changé entre eux au final. Ils étaient toujours les mêmes personnes. C'est pour ça qu'elle ne s'était jamais investie dans aucune relation - parce qu'ils avait une relation maintenant ? -. Beaucoup trop compliqué... Elle poussa un soupir et eut envie d'un verre. Elle se dirigea vers le bar et attrapa la bouteille de whisky avant de s'arrêter d'un coup. Elle jeta un coup d’œil nerveux à Adamska. Non. Il ne fallait pas qu'elle boit. Elle devait être en pleine possession de ses moyens face à lui. Vu la situation dans laquelle ils s'étaient retrouvés la dernière fois alors qu'ils étaient sobres, elle ne voulait pas imaginer ce qui pourrait se passer dans un état second.

Elle poussa un soupir et recommença à faire ses cartons. Elle se racla la gorge, nerveuse. « Je ne te pensais pas si peureuse, Anya. » Elle grogna et murmura à l'intention d'Adam. « La ferme, bordel ! » Un son jaillit de l'appareil. Elle redressa la tête vers son vis-à-vis. « Ouais, je... » Bordel, pourquoi c'était si dur ? Elle désigna les cartons d'un geste de la main. « Comme tu le vois, je déménage. Le SHIELD ne veut plus qu'aucun de ses agents soient dans la nature. Je ne dois ma survie qu'au fait que je sois agent et que je me sois comportée comme un brave petit soldat obéissant. » Pourquoi elle lui disait tout ça ? Pourquoi à lui ? Elle aurait dû prévoir quoi lui dire avant qu'il n'arrive. À nouveau, ses mains furent moites. Merde, Anya ! Reprends-toi ! Elle prit une grande inspiration et plongea son regard dans celui d'Adamska. «  Bref, t'es pas là pour écouter mes malheurs. Si je t'ai demandé de venir c'est pour une raison bien précise. » Elle se rapprocha de lui. Elle commença à triturer ses mains nerveusement. Foutue réflexes ! « Je crois qu'avant que je sois... enfermée », elle eut un ton amère, « je pensais qu'on aurait pu parler de ce qui s'est passé. Tu sais ? La dernière fois qu'on s'est vus. » Elle essayait vainement d'en parler sans le faire. Pourquoi est-ce que c'était si difficile, bordel ? Sûrement parce qu'elle se rendait compte qu'elle n'était pas indifférente à Adamska... C'est ce qui la faisait chier mais surtout qui lui faisait peur. Pourquoi lui ? Putain... C'était bien trop compliqué tout ça.



_________________
BLOUBLOUBLOUUUU
BLAHBLAHBLAAAAAH (⚡️) CA.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: Anyaska + Back to You   Mer 19 Avr - 14:06
Back to You
Anya & Adamska
Il était entré dans son appartement et avait gardé le silence après avoir demandé à la jeune femme pourquoi elle voulait le voir. Il s’était immobilisé, surprit en voyant les cartons empilés aux quatre coins de l’appartement et avait posé un regard encore plus inquiet sur la jeune femme.
Est ce qu’elle comptait partir ? C’était pour ça qu’elle lui avait demandé de venir ? Pour lui dire qu’elle partait ? Non, il devait y avoir autre chose. Elle aurait simplement pu lui envoyer un message pour le prévenir.

Elle se dirigea vers le bar pour attraper une bouteille de whisky et jeta un coup d’œil nerveux dans sa direction avant de reposer la bouteille alors qu’Adamska gardait toujours le silence, les bras ballants, perturbé. Qu’est ce qu’il se passait ? Qu’est ce qu’il avait encore fait qui pouvait mériter qu’elle veuille se servir un verre maintenant ?
Putain, il se sentait complètement à la ramasse.

Il la regarda recommencer à faire ses cartons et ouvrit la bouche pour l’interpeller, lui demander si elle avait besoin d’aide mais elle grogna un. « La ferme, bordel ! » Qui le fit sursauter, l’interrompant dans son geste. Un son sortit de l’ordinateur, comme une réponse et le journaliste fronça les sourcils, toujours aussi perdu. Ok. Visiblement elle s’adressait à son ordinateur. C’était un peu rassurant parce que dans le cas contraire il n’aurait vraiment pas compris cette agression gratuite, même venant d’Anya.

« Ouais, je... » Il suivit son mouvement du bras qui désignait les cartons en lui lançant un regard inquiet. « Comme tu le vois, je déménage. Le SHIELD ne veut plus qu'aucun de ses agents soient dans la nature. Je ne dois ma survie qu'au fait que je sois agent et que je me sois comportée comme un brave petit soldat obéissant. » Alors c’était ça ? Il comprenait mieux. Mais alors quoi ? Parce que le gouvernement forçait les mutants à se retrouver dans ce ghetto qu’ils osaient appeler le District X, les agents du SHIELD était obligé de partir de chez eux aussi ? Ça le dégoûtait. Ces mutants avaient fait leurs preuves, ils avaient travaillé pour le gouvernement, défendu leur pays.
C’était comme ça qu’ils étaient remerciés ?

Il soutint son regard quand elle le plongea dans le sien, la laissant continuer. « Bref, t'es pas là pour écouter mes malheurs. Si je t'ai demandé de venir c'est pour une raison bien précise. » Elle se rapprocha de lui, l’air nerveuse. « Je crois qu'avant que je sois... enfermée » Non, vraiment cette situation était incompréhensible. Au même titre que le gouvernement. « je pensais qu'on aurait pu parler de ce qui s'est passé. Tu sais ? La dernière fois qu'on s'est vus. » Alors c’était pour ça. Il s’était fait des films en continu à la seconde où il avait lu le message d’Anya, s’imaginant les pires scénarios mais c’était pour ça qu’elle voulait qu’ils se voient ?

Adamska se mordit légèrement la lèvre inférieure et baissa un instant les yeux, sentant un début de gêne l’envahir. Ok, bon. Elle voulait parler de la dernière fois. Ça c’était clair. Mais à entendre le ton qu’elle employait et la nervosité avec laquelle elle agissait, il sentait bien que la conversation s’annonçait tendue.

Il releva les yeux vers Anya, un mince sourire aux lèvres. « Tu sais que tu m’as fait peur ? Je m’étais imaginé les pires scénarios en voyant ton message. » Son sourire se fit plus amusé pendant un instant avant de s’effacer. Non. Il fallait qu’il reste sérieux. « Pour ce qu’il s’est passé la dernière fois… » Il haussa faiblement les épaules. « Est ce qu’il y a seulement une explication ? » Même encore maintenant, il ne trouvait pas les raisons qui les avaient poussé à coucher ensemble. « Je veux dire… C’était… Spontané ou… Irréfléchis, je sais même pas quel mot employer. Mais c’est arrivé. » Pourquoi est ce que c’était si compliqué d’en parler ? C’était exactement comme il venait de le dire à Anya. Ils n’avaient pas réfléchis et s’étaient laissés complètement aller. Alors pourquoi est ce qu’il avait autant de mal à en parler qu’elle ?

Il se passa nerveusement sa main dans ses cheveux. « Ecoute Anya je… Je ne sais pas pourquoi tu m’as fait venir. Tu veux en parler, ok. Mais quand je vois l’état dans lequel tu es, je commence à vraiment me faire des films et à me demander si j’ai vraiment envie de parler de ça. » Sa main quitta ses cheveux et il détourna un moment le regard, le temps de soupirer bruyamment. Il reposa son regard sur la jeune femme. « T’as l’air de regretter ce qu’on a fait. C’est l’impression que j’ai. » Si ce n’était pas le cas elle n’aurait aucune raison d’être nerveuse, pas vrai ? « Mais j’espère que c’est pas le cas. Parce que moi je ne regrette absolument pas. » Anya ne lui avait amenée que des emmerdes au début. Entre son chantage concernant sa mutation et le deal qu’elle l’avait forcé à passer avec les Watchers, il s’était mis à la haïr. Mais par la suite, elle lui avait montré qu’il pouvait accepter sa mutation. Elle lui avait ouvert les yeux sur sa véritable nature. Et pour ça, il lui en serait éternellement reconnaissant. « Ça a changé les choses entre nous. C’est vrai. Mais je veux pas que ce soit le cas. » Elle avait été la première personne à le regarder normalement et pas comme un monstre, parce qu’elle était une mutante elle aussi. Lui, n’avait toujours côtoyé que des humains normaux, dans la veine de Jeremiah et de ses Watchers. Il s’était toujours dit qu’il devait se débarrasser de sa mutation pour redevenir quelqu’un de normal mais Anya avait complètement changé la donne. « Tout… » Il baissa les yeux, préférant ne pas affronter son regard. « Tout est mieux avec toi que sans. »
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 162
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t159-anya-freaky-girl
MessageSujet: Re: Anyaska + Back to You   Mer 19 Avr - 21:50
Back to You
Anya & Adamska
Adamska se mordit légèrement la lèvre inférieur et baissa un instant les yeux. Le coeur d'Anya eut un raté. Qu'allait-il dire ? Allait-il changé de sujet ? Elle se demandait si c'était une bonne idée après tout d'aborder ce sujet. Peut-être... Peut-être qu'elle aurait dû tout oublier et passer à autre chose ? Mais ce n'était pas son genre - ça ne l'avait jamais été. Elle était bien trop têtue pour laisser tomber un sujet, surtout un aussi important. Le silence de son vis-à-vis la mit un peu plus mal à l'aise, si c'était possible. Mais il finit par relever les yeux vers elle, un mince sourire aux lèvres et elle relâcha le souffle qu'elle n'avait pas eu conscience de retenir. Bon, au moins, ne s'enfuyait-il pas en lui disant clairement d'aller se faire voir ou en faisant comme si de rien n'était. « Tu sais que tu m’as fait peur ? Je m’étais imaginé les pires scénarios en voyant ton message. » Son sourire se fit un peu plus amusé et Anya lui répondit avant qu'ils ne redeviennent sérieux l'un comme l'autre. C'est vrai qu'elle n'avait vraiment pas été très délicate dans le message. Enfin, elle ne l'avait jamais été mais, au moins, avait-elle fait l'effort de lui demander de venir et non de lui imposer. C'était ce qui se rapprochait sûrement le plus de la gentillesse vu son état de stresse face à cette conversation. « Pour ce qu’il s’est passé la dernière fois… » Elle ouvrit grand les oreilles, prête à entendre ce qu'il avait à dire sur ce sujet mais il se contenta de hausser les épaules comme si ce n'était rien et sa nervosité revint au galop. « Est ce qu’il y a seulement une explication ? » Qu'est-ce qu'elle en savait, franchement ? Si elle voulait en discuter, c'était justement parce qu'elle était complètement paumée et qu'elle voulait voir si elle avait été la seule à être touché par tout cette histoire. « Je veux dire… C’était… Spontané ou… Irréfléchis, je sais même pas quel mot employer. Mais c’est arrivé. » Oui, elle aurait pu se contenter de ça, se dire que tout ça n'était qu'un acte impulsif, un moment de folie passagère mais, si c'était vraiment le cas, jamais elle n'aurait été autant perturbée par la chose. Elle aurait oublié tout simplement ou aurait continué d'agir normalement face à lui. Mais c'était impossible. Elle en était durement consciente. Elle ne pouvait plus le regarder, plus penser à lui, plus le voir sans penser à cette nuit.

Il passa nerveusement sa main dans ses cheveux et, face à ce geste, ses mains commencèrent à nouveau à s'agiter. Elle ne savait pas pourquoi elle espérait tant de cette discussion, comme si Adamska saurait mettre des mots sur ce qu'elle ressentait, sur ce qui se passait entre eux. Elle était sûrement trop naïve d'espérer tout ça. « Ecoute Anya je… Je ne sais pas pourquoi tu m’as fait venir. Tu veux en parler, ok. Mais quand je vois l’état dans lequel tu es, je commence à vraiment me faire des films et à me demander si j’ai vraiment envie de parler de ça. » Elle se mordit durement la lèvre inférieur. Quoi ? Qu'est-ce qu'il pouvait bien passer par la tête du jeune homme pour qu'il dise tout ça ? Qu'avait-elle fait ? N'était-ce pas normal qu'elle soit nerveuse face à une conversation aussi délicate ? La main de son vis-à-vis quitta tignasse et il détourna le regard un moment, soupira avant de revenir sur elle. « T’as l’air de regretter ce qu’on a fait. C’est l’impression que j’ai. » Elle serra la mâchoire. C'est ce qu'il pensait ? Vraiment ? Mais ce n'était pas le cas. Pourquoi le fait qu'elle soit nerveuse montrait qu'elle regrettait ? Elle souhaitait juste en discuter, entre adultes. Bordel, ce mec foutait son cerveau sans dessus dessous et elle avait envie de le frapper. Pourquoi fallait-il qu'il ait dit ça ? Elle ne regrettait pas. Elle ne regrettais jamais ses actes : elle assumait, elle avançait, elle oubliait mais jamais elle ne regrettait. Peut-être était-ce une erreur de l'avoir confronté... La vérité était là, devant ses yeux : il ne la connaissait pas du tout. Elle eut un regard triste et un petit rire amère s'échappa de ses lèvres. Qu'est-ce qu'il lui avait pris de mettre le sujet sur le tapis ? « Mais j’espère que c’est pas le cas. Parce que moi je ne regrette absolument pas. » Ses yeux surpris se relevèrent dans celui de son vis-à-vis. Il ne regrettait pas ? Vraiment ? Cette révélation lui réchauffa les entrailles. Elle avait l'impression d'espérer quelque chose qu'elle n'aurait jamais. « Ça a changé les choses entre nous. C’est vrai. Mais je veux pas que ce soit le cas. » Quoi ? Il voulait revenir à l'époque où elle l'accueillait avec des poings dans la tronche ? Elle avait toujours su qu'il avait un côté maso mais là... Un petit rire, bien plus joyeux cette fois, lui échappa.

« Tout… » Elle releva les yeux vers son visage alors que lui baissait les yeux, presque nerveux lui aussi. « Tout est mieux avec toi que sans. » Son coeur manqua un battement. Était-il sérieux ? Pensait-il vraiment ces mots ? Et, surtout, avait-il conscience de ce que cela sous-entendait ? Ou alors peut-être inventait-elle tout ça ? Elle était perdue. Elle détourna le regard, observant la ville à travers la fenêtre. « Je... » Elle avala sa salive, essayant vainement d'ignorer sa gêne grandissante. Elle n'avait pas l'habitude de ce genre de conversation, surtout avec Adamska. Elle reprit la parole d'une petite voix, presque timide. « Je ne regrette pas ce qui s'est passé... » Elle observa un oiseau passer devant sa fenêtre avec de croiser les bras et de plonger ses yeux dans ceux de son vis-à-vis. « Je n'ai juste pas l'habitude de ce genre de conversation. Je ne regrette jamais mes actes, c'est juste... » Juste que quoi ? Juste qu'elle ne savait pas poser des mots sur ce qu'elle ressentait pour Adamska ? Elle ne savait pas trop... « C'est juste que je n'ai jamais eu ce genre de... relation avec quelqu'un que j'apprécie vraiment. » Elle sentit ses joues chauffer légèrement et elle fronça les sourcils, en colère contre elle-même son traître de corps qui ne pouvait s'empêcher de montrer son ressenti. Elle alla dans la cuisine et versa rapidement deux tasses de café, sachant très bien comment le jeune homme les prenait. Elle en tendit une à Adamska et avala une gorgée afin de se donner un peu de courage et de se donner une contenance. Elle ne pouvait peut-être pas boire de whisky mais un café était tout aussi réconfortant. « Tu pensais vraiment ce que tu disais ? » Sa voix était faible mais elle s'était bien fait entendre dans le silence de la pièce. Elle remercia silencieusement Adam de ne pas se mêler de cette conversation. Elle avait besoin de le faire seule, cette fois-ci. Elle jeta un rapide coup d'oeil à Adamska avant de plonger son regard dans la tasse, se raclant la gorge. « Je veux dire... Ce que tu as dit juste avant ? Que tout était mieux avec moi que sans ? » Elle eut un petit sourire qui, pour une fois, n'était ni moqueur ni amère. C'était un simple sourire. Elle en faisait rarement habituellement mais rien n'était habituel entre Adamska et elle. Elle plongea son regard dans celui de ce dernier. « Je pensais que c'était plutôt toi qui regrettait ce qui s'était passé... » Elle jeta un rapide coup d’œil là où était autrefois son tapis - celui où ça s'était passé - était. « Je veux dire : je suis partie prendre une douche et quand je suis revenue, tu étais parti. » Elle lui jeta un vague coup d’œil, appuyant ses propos. Elle croisa les bras afin de se mettre bien en face de lui, buvant une autre gorgée du doux breuvage. « Je ne peux pas dire que je n'étais pas soulagé. Je pense que si tu m'avais parlé à ce moment-là, ça se serait mal passé. » Elle observa son visage, essayant de déceler ses réactions. « Pas que je regrette, je ne savais juste pas ce que ça signifiait à l'époque et je pense que tu n'étais pas non plus dans les meilleurs dispositions pour avoir une discussion. » Elle eut un petit rire et resserra ses bras autour d'elle. Malgré les paroles d'Adamska, elle n'était pas rassurée par la suite de la conversation. Peut-être était-elle la seule à interprêter ses paroles. Peut-être qu'il voulait juste dire qu'il s'amusait bien avec elle - pas qu'elle n'était réellement agréable les fois où ils s'était vus. Franchement, elle ne savait pas... Et il était bien trop dur de continuer à analyser tout ça. Elle devait attendre sagement qu'Adamska lui réponde, que ça lui plaise ou non.


«  »

_________________
BLOUBLOUBLOUUUU
BLAHBLAHBLAAAAAH (⚡️) CA.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
MessageSujet: Re: Anyaska + Back to You   Mer 10 Mai - 15:30
Back to You
Anya & Adamska
Il s’était attendu à tout sauf à ça en venant chez Anya mais il était presque heureux qu’ils abordent ce sujet là.

Anya sembla perturbée par sa dernière réplique et détourna le regard pour regarder la ville à travers sa fenêtre.« Je... » Le journaliste s’avança d’un pas dans sa direction, hésitant. « Je ne regrette pas ce qui s'est passé... » Cette fois, ce fut au tour d’Adamska d’être perturbé mais aussi soulagé. La jeune femme se retourna vers lui, les bras croisés et plongea son regard dans le sien. « Je n'ai juste pas l'habitude de ce genre de conversation. Je ne regrette jamais mes actes, c'est juste... » Il arqua un sourcil, attendant de voir ce qu’elle allait dire. « C'est juste que je n'ai jamais eu ce genre de... relation avec quelqu'un que j'apprécie vraiment. » Un mince sourire étira ses lèvres et il hocha faiblement la tête avant de la baisser. C’était la même chose pour lui. Il n’avait jamais eu ce genre de relation non plus. Il y avait bien eu Ellie mais du fait de ses positions contre les mutants, leur relation n’avait pas durée. Non, avec Anya c’était différent.

La jeune femme se dirigea soudainement vers sa cuisine pour préparer deux cafés, tirant le reporter de  ses pensées. Il n’aurait pas dit non à un verre d’alcool finalement mais un café lui ferait du bien ouais.
Elle revint rapidement vers lui pour lui tendre une tasse et il la remercia rapidement tout en la prenant. « Tu pensais vraiment ce que tu disais ? » Il fronça les sourcils. Bien sûr qu’il le pensait. Ce n’était pas l’impression qu’il lui avait donné ? « Je veux dire... Ce que tu as dit juste avant ? Que tout était mieux avec moi que sans ? » Le sourire de la jeune femme le fit sourire de plus belle et il hocha la tête, soufflant un simple. « Ouais. Je le pense. » Avant de boire une gorgée de café.

Il soutint son regard quand elle le plongea dans le sien. « Je pensais que c'était plutôt toi qui regrettait ce qui s'était passé... » Il la regarda jeter un coup d’œil vers le sol, là où s’était tenu son tapis et ne put retenir un bref rire nasal. « Je veux dire : je suis partie prendre une douche et quand je suis revenue, tu étais parti. » Ah oui. C’était vrai qu’il s’était tiré à la seconde où elle était partie se doucher le lendemain de leur nuit. C’était loin d’être la chose dont il était le plus fier. « Je ne peux pas dire que je n'étais pas soulagé. Je pense que si tu m'avais parlé à ce moment-là, ça se serait mal passé. » Il haussa les sourcils, perplexe. Parce qu’elle ne lui en voulait pas ? « Pas que je regrette, je ne savais juste pas ce que ça signifiait à l'époque et je pense que tu n'étais pas non plus dans les meilleurs dispositions pour avoir une discussion. » Il hocha faiblement la tête. Non, ils n’avaient pas vraiment été dans les meilleures dispositions pour en parler, c’était certain. En même temps, ils s’étaient foutus sur la tronche avant de s’embrasser et de finir par coucher ensemble sur son canapé. Il s’était sentit tellement perdu en se réveillant le lendemain qu’il avait préféré se tirer pour ne pas risquer de devoir parler avec elle. Et visiblement elle avait réagi de la même manière. C’était... Rassurant dans un sens ?

Il se passa une main dans les cheveux, nerveusement, et lança un regard presque désolé à la jeune femme avant de reprendre. « J’ai un seul regret, c’est d’avoir disparu le lendemain. Tu me dis que ça se serait sans doute mal passé si j’étais resté et je suis d’accord mais j’aurais pas dû partir. » Il libéra ses cheveux pour resserrer sa tasse entre ses doigts. « On aurait dû en parler. Ça aurait sans doute changé beaucoup de choses. » Peut être qu’il n’aurait pas choisi de se recenser, qu’il n’aurait pas passé ce deal avec Jeremiah. Tout aurait pu changer s’ils avaient décidé de se parler plutôt que de s’enfuir. Et surtout ils ne seraient pas en train d’avoir cette discussion. « Tout allait mieux quand on se voyait. Si on met de côté les droites que tu me mettais. » Il ne put réprimer un petit rire suite à cette phrase mais retrouva rapidement son sérieux. « Je… Ma vie est partie en latte depuis. Alors je ne sais pas si ça a un rapport avec le fait qu’on ne se voyait plus mais j’ai l’impression que si on s’était parlé, j’en serai pas là. Tu m’avais empêché de faire des conneries, tu m’avais aidé. » Alors que maintenant il se retrouvait dans une situation de merde, à vivre dans le District X et avec les trois quart de ses collègues qui ne lui adressaient plus la parole parce qu’ils avaient appris qu’il était un mutant. S’il avait pu en parler avec Anya, tout aurait pu être différent.

Il but une nouvelle gorgée de café, espérant se redonner un peu de contenance et balaya rapidement la pièce du regard, l’arrêtant de temps à autre sur une pile de cartons. « Je parle de mes problèmes mais… T’as dit que tu allais te faire enfermée ? Où ça ? Au District X ? Mais tu bosses pour le SHIELD non ? » Ce terme, enfermée, il ne l’aimait pas du tout. Il se plaignait de sa situation mais elle, en tant qu’agent du gouvernement, se retrouvait dans la même situation que lui parce qu’elle était une mutante. C’était incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Anyaska + Back to You

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-