Partagez | .
 

 SARAMSKA + nowhere is safe anymore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
nothing is safe anymore
adamska fawkes & sarah reagan
Le monde a tellement changé en l’espace de quelques semaines que Sarah a du mal à suivre. A peine a-t-elle eu le temps de s’habituer à une chose qu’elle a déjà changé. Sa vie a été bouleversée, d’un point de vue personnel également. Il y a quelques mois encore, elle vivait tranquillement dans son loft avec Lewis et Aaron, ses journées rythmées par l’école, le bar et ses escapades nocturnes pour se mettre sur le chemin de mutants aux mauvaises intentions. Cette vie lui plaisait, même si Jeremiah était déjà loin dans sa folie. Elle aurait pu continuer à vivre comme ça des années.
Mais tout s’est écroulé, en peu de temps. Aaron a été vivre à la x-mansion, qui a été détruite, et vit aujourd’hui au sein d’une communauté de mutants, Sarah ne sait même pas où. Jeremiah n’est plus seulement fou, c’est au-delà. Lewis a souffert et continue de souffrir un peu plus tous les jours. Leur famille est déchirée, et elle ne peut plus rien y faire. Longtemps, elle a joué des coudes pour que tout fonctionne malgré leurs différences. C’est peine perdue désormais.
Elle a un peu de mal à suivre ce qui se passe du côté des Watchers, maintenant qu’elle a été écartée du groupe. Maxine est toujours là-bas, c’est la seule chose qui importe vraiment, au fond. Ça lui brise le coeur un peu plus chaque jour, de ne pas pouvoir la sortir de tout ça. Maxine a fait les mauvais choix, et comme avec tous ceux qui le font, Sarah se sent investie de la responsabilité de la sauver. C’est l’une des seules choses pour lesquelles elle a encore de l’espoir, et qui la poussent à avancer.

Quand bien même les informations du groupe extrémistes lui échappent la plupart du temps, il y en a une qui n’est pas passée dans l’oreille d’une sourde. Et qui change toute la donne.
Sarah a entendu une conversation entre deux mecs débiles des Watchers, qu’elle surveille depuis qu’elle est partie grâce à Anya. Il paraîtrait que Jeremiah aurait déserté pour une raison obscure, laissant les anti-mutants sans chef, livrés à eux-même. Ce qui veut dire livrés à Dahl et O’Sullivan, quand on connaît un minimum le fonctionnement du groupe. C’est mauvais. C’est très mauvais. Sarah ne connaît pas les détails, elle ne comprend pas bien ce qui se passe. Pourquoi Jeremiah aurait-il disparu aussi soudainement de la circulation ? Elle a passé tout le temps qu’elle a pu trouver à essayer de suivre sa trace, à essayer de comprendre. Mais pour l’instant, elle n’a rien d’autre que du vide, alors elle s’est dit qu’il fallait au moins qu’elle se rende utile pour quelque chose, en attendant d’en savoir plus.
Et c’est passé par retrouver la trace d’Adamska, et le toper avant qu’il ne retourne au District X. Elle n’aurait jamais pensé qu’il se recenserait, et n’est toujours pas convaincue que ce soit pour de bonnes raisons. Sarah avait bien envie de mener sa petite enquête, et au-delà de ça, il fallait quand même qu’elle le prévienne de ce qui a bougé chez les Watchers. Parce qu’il est concerné, tout autant qu’elle.
Elle n’a pas eu de mal à se mettre sur son chemin. Il a repris son boulot de journaliste, elle connaît son trajet (il n’y en a pas quarante mille pour rejoindre le District X)... Il lui a suffit de se poster à la sortie du métro, un peu avant l’entrée du quartier mutant et d’attendre. Elle n’a pas de mal à le remarquer tout de suite dans la foule, et elle s’élance à sa rencontre sans hésiter. Personne ne fera attention, ils sont tous les deux en règle dans ce pays de fous, et les Watchers ne sont pas assez malins pour ne pas semer la jeune Reagan. « Hey, Fawkes! » Elle esquisse un petit sourire. « Remember me? » Elle regarde autour d’eux. « I need to talk to you. It’s kind of an emergency. I won’t accept any i don’t have time so shut up and follow me. » Elle part devant, entre dans un petit café (qui fait des cupcakes) (elle adore les cupcakes) (oui, même les ninjas aiment les cupcakes), et s’installe à l’une des tables, le tout comme une vraie tornade.
Quand Sarah Reagan débarque dans votre vie, elle ne le fait jamais à moitié.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Nowhere is Safe Anymore
Sarah & Adamska
Adamska coupa son ordinateur et se releva de son bureau en s’étirant longuement. Sa journée était enfin terminée. Il avait passé tout son temps assit sur sa chaise, face à son écran à retaper un article et ne sentait plus aucun de ses membres mais ne s’en plaignait pas. Ça lui avait manqué de pouvoir faire son travail, vraiment. Il avait tellement de temps enfermé chez Joan, sans pouvoir sans risquer de se faire abattre par les Watchers que passer sa journée devant un ordinateur ressemblait au nirvana pour lui.

Sa veste enfilée, il salua rapidement ses collègues -du moins ceux qui lui adressaient encore la parole depuis qu’il s’était recensé- et quitta l’open space pour se diriger vers l’ascenseur et sortir de l’immeuble. Il était encore tôt et il pouvait encore traîner en ville grâce à son pass pour le District mais tout ce qu’il voulait c’était rentrer chez lui, prendre une douche et s’affaler devant sa télé pour comater.
C’était à ça que se résumait sa vie depuis son recensement. Il passait ses journées à CNN -visiblement être mutant ne lui donnait plus le droit d’être sur le terrain- et traînait dans son appartement une fois sa journée terminée.

Il prit le métro le plus proche et remonta rapidement la ligne jusqu’à l’arrêt le plus proche du District X.
Le journaliste traversait la foule mais s’immobilisa brusquement quand un. « Hey, Fawkes! » L’interpella. Il tourna son regard dans la direction de la voix et se raidit un peu plus en reconnaissant la petite sœur de Lewis, Sarah. « Remember me? » « Sarah ? What are y...» Elle l’interrompit en reprenant dans la foulée. « I need to talk to you. It’s kind of an emergency. I won’t accept any I don’t have time so shut up and follow me. » Il resta immobile, les bras ballants alors que la jeune femme s’éloignait pour entrer dans un café non loin. Non mais c’était une blague ? Il était en train de rêver ou quoi ?
Il lâcha un. « Seriously ? I just… What the fuck ? » Plaintif et secoua la tête en soupirant avant de se diriger vers le café où s’était installée Sarah. Il y entra et s’installa à la table de la Reagan, face à elle avant d’écarter les bras en lui lançant un regard perdu. « Are you serious ? What do y… » Il s’interrompit brusquement et se pinça l’arrête du nez en soupirant. C’était une blague, il ne voyait que ça. Pourquoi est ce qu’elle débarquait comme ça alors que ça faisait des mois qu’ils ne s’étaient pas vu ? « So ? What do you want to talk about ? » Il rabaissa sa main et releva la tête quand un serveur arriva à leur table pour prendre leur commande. « Just a large coffee please. » Il reporta son attention sur la jeune femme une fois leur commande passée, gardant son air ahuri. « What is it Sarah ? What is that big emergency you want to talk about ? » De quoi est ce qu’elle pouvait bien vouloir lui parler ? Est ce que ça avait un rapport avec les Watchers et l’accord qu’il avait passé avec Jeremiah ? Ou alors c’était parce qu’il s’était recensé ? Elle était venue le trouver à la sortie du métro, juste devant le District, c’était qu’elle devait être au courant de cette dernière partie. Mais pourquoi est ce qu’elle débarquait comme ça ? Et surtout, c’était quoi cette putain d’urgence dont elle voulait lui parler ?

Il se raidit légèrement quand une idée lui parvint. Est ce que c’était Lewis qui l’envoyait ? Il s’était tiré comme un voleur de chez Joan, en laissant un simple mot et se doutait bien que son ami lui en voulait pour ça. Est ce que c’était pour ça qu’elle était venue le chercher ? Connaissant Lewis il serait sûrement venu lui même pour lui demander des explications mais il ne pouvait pas vraiment écarter cette hypothèse. D’un autre côté, pourquoi est ce qu’il aurait envoyé sa petite sœur à sa place ?
Putain ça n’avait aucun sens.
Il fallait que Sarah lui réponde et vite, parce que dans le cas contraire il risquait fort de péter un câble.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
nothing is safe anymore
adamska fawkes & sarah reagan
« Are you serious ? What do y… » Elle n’est pas surprise de le voir aussi incrédule, ça l’amuserait presque plus qu’autre chose. Du bout des ongles, elle retire le sucre qui s’est collé au bord du verseur posé sur leur table, un petit sourire aux lèvres, tandis qu’Adamska, visiblement fatigué, se pince l’arrête du nez et se demande sûrement dans quelle galère il est en train de se foutre. « So ? What do you want to talk about ? » demande-t-il finalement, voyant qu’elle n’a toujours pas haussé la voix pour lui expliquer ce qu’ils font là tous les deux. Le serveur choisit ce moment précis pour les interrompre, et tandis qu’Adamska commande un café, elle se décide pour un thé glacé. Les beaux jours arrivent doucement mais sûrement, et New-York commence déjà à sentir la chaleur prendre possession des rues.
« What is it Sarah ? What is that big emergency you want to talk about ? » Il semble un peu paniqué, et ne voit visiblement pas pourquoi ils sont là. Elle doute qu’il soit assez bon acteur, et en conclut donc qu’il n’est pas au courant pour les changements qui ont eu lieu chez les Watchers. Ça veut dire qu’il est peut-être encore dans son camp. Peut-être. Elle ne sait plus très bien, avec lui. Pendant longtemps, elle a pensé qu’il était avec eux, surtout quand il aidait Aaron avec ses pouvoirs. Mais tant de choses se sont passées depuis, elle n’est plus très sûre de ce qu’elle pense de lui. Et elle est encore moins sûre de pouvoir lui faire confiance.
« Calm down, honey. » fait-elle de sa voix malicieuse. Adamska sait comment elle est. Du haut de ses vingt-trois ans, elle parle comme si elle avait son âge à lui. Elle a toujours aimé désarçonner les gens, et leur donner l’impression d’être en équilibre sur un fil. « If you look too tense, people are gonna ask questions. » Oh, il le sait sans le moindre doute déjà, ça. Mais elle n’a pas envie que leur petite entrevue soit trop observée. Au yeux du reste du monde, ils peuvent avoir l’air de collègues, d’amis, ou éventuellement d’un couple avec une différence d’âge certaine, et elle compte sur les fausses apparences pour leur donner un peu d’intimité.
« So, you decided to accept the registration, huh? » Elle trace désormais des lignes imaginaires du bout d’une touillette pour café. « Kinda surprised me I have to say. » admet-elle, ne rencontrant pas une seule fois son regard. Elle laisse ses yeux ambrés se balader du côté des limites du District X, se demandant ce à quoi ressemble ce quartier si spécial dont parlent tous les journaux. « Why ? » demande-t-elle tout naturellement, les yeux légèrement plissés toujours concentrés sur l’extérieur. « Lewis was pretty pissed off. You little note must not have been explicit enough. » Elle hausse les épaules, un sourire en coin, un peu moqueur, un peu amer. « I guess you just didn’t need him anymore… Now you must have plenty of new, way more interesting friends, right? » Elle est un peu en colère contre lui, oui. Mais elle n’est pas vraiment venue pour ça. Il n’empêche qu’Adamska a laissé Lewis derrière lui à un moment ou le Reagan avait vraiment besoin de son ami, et c’est quelque chose que Sarah n’apprécie pas beaucoup. La loyauté est sacrée, pour elle, et c’est la raison pour laquelle Adamska ne pourra jamais vraiment de nouveau être dans ses bonnes grâces. Elle se doute qu’il s’en fout un peu, de toute manière. « So, why ? » répète-t-elle, offrant un sourire presque séducteur au serveur qui vient leur apporter leur commande.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

SARAMSKA + nowhere is safe anymore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23
» The world isn't safe for a girl like me. But maybe I'm not safe for the world, either. †
» MOLIÈRE | I'm not able to write anymore (FREE)
» Anymore.
» 01. Not so young anymore, yet just enough

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-