Partagez | .
 

 finn ♦ little boys they like girls, they're tough, they do stuff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 240
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2894-finn-soon-i-ll-come-around
FINN FAWLEY
ROGUE NATION
Nom et Prénom : Finn Lachlan Alistair Fawley. Alias : Son prénom lui suffit, il n'a jamais été très fan des surnoms et ne supporte pas qu'on lui en donne un.  Âge : Il a, à peine, 20 ans. Lieu de naissance & nationalité : Finn est né à Beverly Hills, en Californie. Et il a vécu presque toute sa vie à Los Angeles avant d'éventuellement vivre à New York plus tard ; il est américain. Métier : Finn était gymnaste de niveau presque olympique en plus d'avoir suivi une formation de danse classique, avant que les nouvelles lois et son accident ne le forcent à abandonner toute cette carrière et à se retrouver sans ne plus pouvoir faire quoi que ce soit de sa vie. Statut civil : Célibataire, pour des raisons évidentes. Orientation sexuelle : Finn prétend et affirme être hétérosexuel, mais il est homosexuel ; encore incapable de l'assumer et trouve sa situation déjà suffisamment compliquée pour ne pas avoir à y ajouter une autre couche de problèmes qu'il serait incapable de régler. Il ne l'a pas encore réalisé, mais il est aussi demiromantique. Les seules relations dans lesquelles il s'est plongé n'étaient pas ce qu'il lui fallait pour le réaliser, puisqu'elles étaient fausses du départ.  Particularités : Finn a été initié à la danse et à la gymnastique dès ses huit ans, il a même un genre de talent naturel pour ces deux choses-là ; c'est donc tout sauf étonnant qu'il ait fini par atteindre un niveau extraordinaire à force d'entraînements acharnés, à tel point qu'il eut presque l'occasion de participer aux jeux olympiques de Londres, en 2012... Mais l'apparition de sa mutation, et son accident, le forcèrent à abandonner. || La mère de Finn est devenue sourde, il a appris le langage des signes américain pour pouvoir communiquer plus facilement avec elle. || Bien qu'il ait complètement arrêté de se consacrer à sa carrière de gymnaste, Finn continue toujours de s'entraîner et de conserver sa performance au sommet de ses capacités, convaincu qu'il pourra reprendre une fois que les choses se seront calmées à propos des mutants et des super-héros. Et en même temps pour essayer au mieux de contrôler ses nouveaux pouvoirs qui continuent d'interférer avec sa vie de tous les jours. Affiliation :  NOT AFFILIATED.
GÉOKINÉSIE AUGMENTÉE | CLASSE 4/5?
Si vous êtes un Homo Superior ou un Deus Ex Machina, merci de nous détailler votre pouvoir. Finn est, malgré son jeune âge, imbu de pouvoirs conséquents et aux possibilité très larges et singulières ; il est géokinésiste, au sens où il peut contrôler, créer, sculpter et manipuler les minéraux présents sur Terre. Bien qu'il soit capable de contrôler un nombre impressionnant de pierres, le minéral de prédilection de Finn reste le Quartz. Il considère celui-ci plus facile à manipuler que les autres et éprouve beaucoup moins de difficulté à en faire ce qu'il veut qu'avec un autre.

Finn n'est pas seulement capable de manipuler les minéraux déjà existants et à sa portée, il semble être en mesure de créer n'importe quel minéral à partir de rien, en réarrangeant la composition moléculaire et atomique de l'air entre ses mains et à partir du reste de son corps de telle façon qu'il est capable de fabriquer et sculpter peu importe où il se trouve.

À quinze ans, Finn est accidentellement tombé dans une cuve de produits chimiques dangereux qui, au lieu de le tuer, ont décuplés ses pouvoirs, le rendant capable d'altérer la solidité de son corps en prenant l'apparence du mercure et donc de se liquéfier, ou de transformer son corps en une forme organique et flexible entièrement composée de diamant.

Il a un contrôle plus ou moins conséquent sur sa forme de mercure, après s'être longtemps démené à essayer de la maîtriser ; mais comme sa forme de diamant, il a toujours du mal à s'en servir concrètement et correctement. À ceci près que sa forme de diamant est beaucoup plus sujette à suivre les émotions qui le parcourent et le stress auquel il est exposé que le serait celle de mercure. Il est d'ailleurs capable de maintenir celle-ci avec beaucoup plus de facilité pendant beaucoup plus longtemps que celle de diamant, qui l'épuise relativement vite.

Sa forme de diamant semble le rendre insensible à la télépathie, tandis que sa forme de mercure semble, elle, le rendre insensible à la télékinésie ; pour des raisons inconnues. Ni la forme liquide, ni la forme solide, ne semblent influer en quoi que ce soit sur le caractère et le comportement de Finn qui reste lui-même sans la moindre altération peu importe l'apparence qu'il a ; un petit con.

Évidemment, il existe des minéraux toxiques et nocifs pour l'être humain ordinaire, et quand bien même Finn ne s'est jamais risqué à essayer de les manipuler, une autre raison qui fait qu'il se concentre principalement sur le Quartz, il est insensible aux effets toxiques et cancérigènes de certains de ces minerais et ne peut pas souffrir des dangers que ceux-ci pourraient représenter pour l'homme. Mais ça ne veut pas dire qu'il ne peut pas tomber malade pour autant.
INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ?  « C'est la merde. La grosse merde. » Voilà une pensée que Finn exprima à plusieurs reprises au fur et à mesure que les choses autour de lui s’aggravèrent, et évoluèrent, en des situations toutes aussi plus complexes et parfois inexplicables, tant elles étaient devenues difficiles, et presque impossibles, à suivre. Il a longtemps pensé du gouvernement qu'il ne servait à rien et qu'il n'avait pas la moindre véritable source d'influence sur le peuple, s'étant toujours dit que celui-ci se soulèverait au moindre moment dès lors que ses libertés seraient bafouées ; mais c'était bien naïf de sa part... Il a très rapidement réalisé à quel point le peuple se laisserait faire, à quel point un bon nombre de ses camarades citoyens étaient pourris jusqu'à la moelle, comme celui-ci, profondément et intérieurement. Alors, naturellement même, son sentiment d'inutilité du gouvernement s'est lentement estompé, pour être remplacé par une furieuse rage que rien ne pouvait atténuer. Et s'il avait la moindre idée de comment faire changer les choses, il se serait déjà terriblement impliqué et aurait défendu ses libertés avec plus de ferveur que tout ce qu'il avait jamais entrepris... Mais il est dans une impasse, il ignore ce qu'il faut faire, il ignore si on peut même faire quelque chose et n'a pas la moindre idée de l'étendue du danger qui plane au-dessus des gens comme lui et des autres, même les ordinaires.
QUELLES SONT VOS MOTIVATIONS ? Finn n'a jamais su ce qu'il était censé faire depuis qu'il avait tout perdu, ses droits, son avenir, ses ambitions et ses désirs. Enfoncé dans une impasse sombre dont il ne pouvait pas faire lumière, il a longtemps hésité sur ce qu'il devait par conséquent accomplir pour que quelque chose change, et aujourd'hui encore il est bloqué dans cette même situation, une perdition confuse et trouble de laquelle il ne sait pas sortir. Ni où aller pour qu'on l'aide, et qu'on le soutienne.  
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Le cas de Finn est particulier, en ce qu'il est avant tout un mutant. Et comme tous les Homo Superior, ou du moins la plupart, ses pouvoirs ont commencés à se manifester au moment de la puberté, vers ses douze ans pour être exact. Ils étaient encore relativement faibles et loin d'être extraordinaire, c'était encore gérable et facile à cacher. Ce qu'il fit pendant les années qui suivirent. Le gardant pour lui et n'en parlant à personne, ni même sa mère malgré la relation fusionnelle qu'ils partageaient encore à ce moment.

Sa mutation gardée secrète, Finn continua de vivre normalement, à faire de son mieux pour ne jamais rien révéler et s'efforça d'essayer de la contrôler du mieux qu'il pouvait sans que personne ne soit capable de le découvrir, et il y arriva avec une aisance remarquable ; mais surtout parce que sa mutation n'était pas entièrement développée au point où elle en est aujourd'hui. Ses pouvoirs, comme beaucoup d'autres, dépendaient en grande partie de ses émotions jusqu'à ce qu'il ne parvienne à les maîtriser et les contrôler avec plus de rigueur et de sérieux, et pourtant, il n'y eut jamais d'incident suffisamment grave pour provoquer ce genre de manifestation dangereuse. Finn était surpris, mais surtout terrifié de découvrir qu'il avait de telles capacités, c'est pourquoi il se convainquit de ne jamais les utiliser, et de ne jamais en parler à qui que ce soit, ni ses amis les plus proches, ni sa mère, ni personne d'autre. Sans même chercher à s'en servir, à les comprendre ou à déterminer ce qu'il pouvait exactement faire avec eux. Il ne voulait pas être différent, il ne voulait pas être un de ces super-héros capables de prouesses surhumaines.

Tout ce qu'il voulait, c'était être ordinaire. C'était continuer ce qu'il avait commencé, il ne voulait pas qu'on le remarque de cette façon, il avait beau aimer l'attention qu'on lui accordait grâce à ses exploits physiques (mais humainement possibles) ; il y avait toujours le spectre de l'influence de son père qui flottait au-dessus de tout ce qu'il faisait, et même s'il avait arrêté d'essayer d'être le fils dont ce fantôme avait rêvé avant de les abandonner, Finn continuait de se souvenir de ce qu'il avait dit. De la façon dont il l'avait déçu en n'étant pas à la hauteur de ses espérances.

Et à mesure que le succès et la reconnaissance augmentaient, Finn perdait l'espoir d'être normal. Parce qu'en même temps que ces récompenses chimériques grandissaient, la réalité bien physique et concrète de sa mutation faisait de même ; le propulsant dans une spirale de haine et de colère contre lui-même, une furie déjà bien présente depuis longtemps mais de plus en plus prononcé, si bien qu'il en perdait l'envie de continuer. L'envie de tout continuer.

Mais soudainement, toutes ses chances d'espérer vraiment trouver de la normalité dans sa situation s'échappèrent et disparurent, ne le laissant en face que de la terrible réalité des choses. Il ne pourrait jamais être quelqu'un d'ordinaire. Jeune et stupide, Finn et plusieurs de ses amis se retrouvèrent dans un vieux bâtiment industriel, en pleine nuit. Et comme toute bande d'imbéciles animés par l'adrénaline l'auraient fait, ils commencèrent à se mettre au défi d'accomplir telle ou telle chose, ce ne fut pas un souci pour Finn au départ, jusqu'à ce qu'on ne le mette au défi de traverser le vide qui séparait deux passerelles sur une planche en bois qu'ils avaient trouvés sur les lieux. Évidemment, tout se serait — relativement – bien passé si Finn n'avait pas été avare de danger et de l'attention que ses amis lui donnaient ; mais puisque c'était le cas, il décida de rendre la chose plus intéressante en traversant ce vide, mais, en se plaçant exactement au dessus de la large cuve, pleine d'un liquide verdâtre et cuivré, qui les intriguait tant. Et ce qui devait arriver arriva, la vieille planche fragile se brisa sous son poids et il tomba dans la cuve.

Finn ne se réveilla que quelques heures après, au lever du soleil, seul.
Son corps différent. Il le sentait profondément en lui, quelque chose était différent. Mais il était incapable de dire quoi, enfermé dans ce lit d'hôpital dans lequel il avait été transporté sans trop savoir comment, jusqu'à ce qu'il ne découvre l'étendue de ses nouvelles capacités avec autant de confusion et de terreur que la première fois qu'il avait découvert sa mutation.
IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; you Fréquence de connexion ; already Que pensez-vous du forum? ; know Comment l'avez-vous découvert ? all o dat.   Célébrité choisie ; tom holland. Credits (avatar, icon etc.) ; avatar mendax, gifs tumblr.


Dernière édition par Finn Fawley le Mar 11 Avr - 19:16, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 240
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2894-finn-soon-i-ll-come-around
BIOGRAPHIE
When I see your face, I hope you're proud of me

little boys don't dance, they wear pants, they don't hold hands.
« Dad said, 'I know my baby's special.' souriait-elle, agenouillée en face de lui, une main lui caressant la joue, et s'approchant, elle déposa un baiser tendre et protecteur sur son front.
Dad said he'll be there for you. He promised. continua-t-elle, effaçant du bout de son pouce la larme qui s'était mise à perler contre la joue de son petit garçon. Dad's a man, men don't lie, baby. They're tough and true. Now, remember what daddy said, baby. »
Il hocha la tête, renifla et s'essuya les joues du revers de sa manche tandis qu'elle se redressait et tendait une main pour prendre celle de son fils dans la sienne. Little boys stand tall, they're not weak. They don't cry.

« Mommy where is he? You said he'd come! »
Terrifié et immobile, Finn ne savait pas quoi faire. Il regardait droit devant lui, l'estomac noué et la gorge serrée. La blancheur de ses jointures accentuées de façon conséquente par la pression que Finn imposait à ses poings. Il sentait son corps refuser d'avancer, il voyait les choses défiler autour de lui, les gens courir, les cris de la foule devenir de plus en plus bruyants. Et puis, tout à coup, plus rien.
Little boys play ball. Little boys are tough.

« This is not for him, honey... He's not like that. He likes... Other stuff.My son won't be a faggot, Emma. He'll play ball, and he'll like it.For God's sake, Peter... He's five years old! »
Finn ne comprenait pas ce qu'il se passait. Trop jeune et naïf pour réaliser, tout ce qu'il savait, c'était que son père n'était pas fier de lui. Et c'était la pire de toutes les tortures pour un garçon qui n'avait ni frère, ni sœur. Un petit garçon qui n'avait pas d'autre héros que son père. Et dans le confort de cette cachette qu'il avait trouvé, il resta silencieux. Son silence entrecoupé par le bruit de son cœur qui se brisait de ne pas être à la hauteur. D'être un mauvais fils. D'être une déception et un échec. Si jeune et déjà brisé.

Et les choses ne changèrent pas, elles restèrent les mêmes jusqu'à la fin. Jusqu'à ce que son père ne s'en aille, laissant comme seuls souvenirs sa haine et un long soupir de déception à l'égard de son fils.

Après qu'ils eurent été lâchement abandonnés, on aurait pu penser que les choses iraient mieux et seraient beaucoup moins éreintantes et beaucoup plus supportables pour Finn ; mais c'était sans compter sur les marques inaltérables laissées sur lui par son père. D'autant qu'il en avait laissées sur sa mère, et peut-être même plus que sur son fils, qui continuait encore et encore, jusqu'à elle-même finir par y croire, à lui dire et lui répéter sans cesse que son père allait revenir. Finn, lui, était naturellement beaucoup trop jeune pour comprendre et réaliser qu'il ne s'agissait que de paroles pour le rassurer et le faire se sentir mieux ; mais les mots de sa mère finirent par avoir le même effet sur lui qu'ils avaient eut sur elle... Et ainsi, ils se mirent à l'attendre. Et ils l'attendaient... Encore et encore. Indéfiniment.

⁂ ⁂ ⁂

Finn ne combla jamais ce manque et même plusieurs années après avoir fait le deuil de cet abandon, il était toujours envahi et habité par cette terrible sensation de manque qui lui rongeait le coeur et le forçait à toujours vouloir qu'on le remarque et qu'on fasse de lui le centre de toute l'attention. Si bien qu'il avait spécifiquement décidé de se forcer à suivre un chemin vers un avenir où l'on n'aurait pas d'autre choix que de lui prêter attention, rien d'autre ne lui suffirait pour remplir ce vide que le départ de son père avait causé alors qu'il était encore si jeune. Sa mère, elle, même si elle semblait bien moins affectée par tout ça eut du mal à s'y faire aussi. Mais pourtant, beaucoup moins rattaché à ce vieux souvenir qu'était la présence de son ex-mari, elle se remaria rapidement, avec un homme qui l'avait aidée à oublier et se sentir mieux. Il avait, par la même occasion, été en mesure de faire presque entièrement disparaître ces idées et ces préceptes archaïques que le père de Finn avait ancré en elle à force de conviction et d'insistance. Et se faisant, Finn pu arrêter de prétendre être quelqu'un qu'il n'était qu'à moitié et fut en mesure de se mettre à pratiquer des choses qui l'intéressaient beaucoup plus et qui l'aidait à mieux s'épanouir. La danse en premier, puis, rapidement, la gymnastique. Deux choses, qui, allaient presque de paire pour lui et qui le propulsèrent rapidement vers une nouvelle vie, une vie de succès et de dépassement de soi.

Même pas encore majeur que Finn vivait déjà quelque chose d'exceptionnel qu'il n'aurait abandonné pour rien au monde. Il était heureux, il se sentit complet et accompli, capable de faire ce qui lui plaisait. Il redécouvrait quelque chose qu'il n'avait plus ressenti depuis bien longtemps, avant que son père ne les abandonne et qu'il ne réalise que celui-ci ne l'aimait pas. Une sensation de réussite nouvelle et chérissable qu'il ne voulait plus jamais ne pas ressentir autour de lui. Une sensation qui avait l'air d'être capable de changer et de bénéficier sur tout son environnement, sa mère avait l'air plus heureuse, plus apaisée et surtout plus reposée qu'avant, il avait l'impression que tout allait mieux et que rien ne pourrait ternir cette atmosphère qui ne le quittait plus maintenant. Cette atmosphère qui rendait tout autour de lui si agréable et si tranquille. Si calme et si reposant. Simplement, Finn était heureux. Quelque chose de rare depuis le départ de son père, quelque chose qui n'avait plus été d'actualité depuis bien longtemps. Et c'était tellement agréable de se sentir bien.

⁂ ⁂ ⁂

Los Angeles
2012


La douceur de l'air chaud de cette nuit d'été, qui glissait sur leurs peaux, produisait de légers frissons alors qu'ils glissaient en silence sur cette longue pente de bitume, leur escapade nocturne interrompue par le bruit de la circulation quelques mètres plus loin, tous concentrés droit devant eux. Les pieds solidement appuyés sur leurs planches, Finn en tête de ligne. Ils étaient jeunes, insouciants, et agités par l'envie de faire quelque chose. Ils ne savaient évidemment pas quoi, trop jeunes et idiots pour penser à ce qu'ils faisaient, trop jeunes et prétentieux pour se dire que planifier leurs aventures avait la moindre importance. Ils vivaient dans le moment, jamais dans le futur ou le passé. Ils étaient fiers et heureux de cette façon, et ça leur convenait à tous.

« Hey, where we goin' though? et on ne lui répondit que d'un haussement d'épaules, Finn tournant la tête pour ajouter un sourire qui débordait d'un trop-plein de cette envie idiote d'aventure et de danger. —Who cares man, somewhere fun! concluait-il en ricanant bêtement après avoir reposé son regard en face de lui, évitant de justesse un trottoir qui se mettait en travers de sa route. »

Et à force de vadrouiller, ils commencèrent à s'ennuyer. Et à force de s'ennuyer, des idées plus stupides les unes que les autres commencèrent à se former dans leurs esprits d'imbéciles que le danger amusait. Et finalement, en continuant leur vagabondage nocturne, ils se retrouvèrent à entrer par effraction dans une usine aux allures lugubres tant elle était peu entretenue et éclairée. Toutes les portes qu'ils trouvèrent étaient verrouillées, alors ils firent ce que n'importe qui d'autre aurait fait, et cherchèrent une entrée moins conventionnelle, et à force d'insister, ils trouvèrent une fenêtre assez grande pour qu'ils puissent la traverser et parvinrent à l'ouvrir sans faire trop de bruit ou sans trop perdre de temps. Les ordinaires aventures d'un groupe d'adolescents stupides, en somme.

Se faisant, après cette décision idiote, ils se faufilèrent à l'intérieur et n'eurent pas la moindre idée de quoi faire ensuite. Ils se regardèrent les uns les autres pendant un moment, jusqu'à réaliser qu'il n'y avait plus qu'une chose à faire dans cet endroit, maintenant qu'ils y étaient. Faire les cons.

La chose était évidente pour eux, l'amusement à travers le danger aussi. C'était naturel, même. Et c'était mieux que quoi que ce soit d'autre qu'ils auraient pu avoir eu l'idée d'accomplir. Leur définition de l'amusement, elle, par contre, était bien particulière et spécifique à leurs âges et leurs envies ; elle consistait à, principalement, casser des choses ou à mettre leurs propres vies en danger. Parce que l'adrénaline était la seule chose qui les satisfaisait.

after the pain goes, they'll be dancing with halos
« Dude, be careful. lui lança l'un de ses amis, alors que Finn se redressait au sommet d'une rambarde de ferraille, suspendu en l'air à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol. You can't hurt yourself, you got them olympics to be ready for. Finn secoua la tête d'un air déçu par la prudence qu'on voulait lui intimer d'avoir et il fit un bond en avant, les bras tendus en face de lui et attrapant de justesse le rebord de la plate-forme au-dessus d'eux. Un sursaut traversa son cœur lorsqu'il sentit sa prise sur celle-ci s'estomper brièvement, forçant sur tous les muscles qu'il avait au bout des bras pour se surélever et grimper. —Holy shit, that was close! And awesoooome! s'était-il aussitôt écrié en sautillant avec excitation sur le sol de métal grillagé. Il se pencha, cette fois-ci maintenu en sécurité par la même rambarde qu'il avait escaladée, et les regarda avec autant de fierté que d'arrogance juvénile. —Find a ladder, dude. lui lança un autre qui croisait les bras, déjà agacé par la grimace de Finn. —Yeah yeah, I'm on it. »

Celle-ci trouvée, en même temps qu'un interrupteur, Finn ne se fit pas prier pour allumer l'intérieur du bâtiment et une fois qu'ils furent tous sur cette plate-forme ils laissèrent tous échapper un « woah » d'étonnement et de surprise, aussi habité par un brin de fascination, et tandis que Finn reprenait son souffle, l'un d'entre eux se désigna explorateur et traversa l'étendue accessible, forçant au passage la porte d'une pièce à proximité et fut accueilli presque en héros lorsqu'il rapporta avec lui une masse de chantier. « What're you gonna do with that?Uhhh... Break shit, duhhh?You crazy fucks... » se mit à ricaner Finn en les bousculant pour se créer un passage sur la passerelle étroite et continuer tout droit devant lui, jusqu'à ce qu'il ne fasse face à une porte verrouillée. Un large sourire au visage, il fit signe à celui qui portait la masse de s'approcher, ce qu'il fit rapidement suivi par les deux autres.

Avec toujours ce large sourire plein de bêtise, Finn arracha la masse des mains de son ami et s'empressa de la positionner en parallèle à la porte, la souleva et en même temps qu'il tournait la tête pour se protéger d'éventuels débris de bois, frappa un coup puissant sur la poignée. Celle-ci fut projetée avec violence contre le sol, sur lequel elle ricocha et s'écrasa au sol après avoir traversée le vide qui précédait la passerelle où ils se tenaient tous. Finn fit quelques bonds sur place pour se redonner un peu de courage dans les bras et, cette fois-ci, porta la masse comme un club de golf et asséna trois autres coups contre les gonds de la porte jusqu'à ce que celle-ci ne cède sous les assauts répétés de l'adolescent. Rendant la masse à une paire de mains qu'il ne regarda pas, Finn avança avec curiosité dans la pièce très mal éclairée et au bout de quelques pas remarqua qu'ils étaient dans un autre genre de large entrepôt. D'épaisses cuves en fonte trônant plus bas au sol, et d'autres passerelles séparées par du vide au-dessus de celles-ci. Un liquide verdâtre aux accents cuivrés semblait bouillir, ou du moins remuer, dans ces cuves et la curiosité de Finn ne fit que s'accentuer. « What the fuck... marmonna-t-il en se penchant en avant, flirtant avec le vide et le danger de tomber si jamais l'un de ses amis avançait un peu trop vite, ou trébuchait en avant. That looks... Filthy... avait-il ensuite commenté en se redressant et en se retournant vers ses trois camarades. —Okay, what the hell?Oh shit, you think it's some kind of toxic waste or something? disaient-ils en se penchant devant le vide, à leur tour. —I don't fuckin' know, dude. »

« Whatever this is – it's disgusting. commenta le quatrième d'entre eux qui était resté plutôt silencieux depuis qu'ils étaient arrivés. —Agreed. Let's jump in it. son ton était trop sérieux pour être une plaisanterie, et l'un d'entre eux intervint à nouveau, l'air inquiet, —Woah, wait... That could be dangerous! Like acid or some shit. Finn hocha la tête, apparu avoir l'air de réfléchir pendant quelques secondes, attrapa la masse à nouveau et la jeta dans la cuve. Un léger nuage de vapeur s'éleva tandis que l'outil s'engloutissait dans le liquide ne laissant flotter plus que le manche de bois, dépourvu de sa tête en métal, et il hocha la tête. —Yeah okay, no jumpin. »

« I still wanna know what that is, though... » Finn ajouta après quelques secondes de silence, tandis que deux des trois autres traversaient la longueur de la passerelle à la recherche d'un passage en contrebas ou d'un moyen d'enjamber le vide au-dessus de chacune des cuves. Celui qui était resté à côté de lui haussa les épaules en regardant le liquide aux apparences gluantes et visqueuses maintenant qu'on voyait encore le manche en bois flotter à la surface. « There weren't any signs or anything outside, maybe it's some kinda rogue chemical plant! s'était excité Finn en se redressant d'un bond. —Yeah it's probably not that. Maybe just an automatic one.That makes more sense, but it's a lot less fun, bro. »

Lorsque les deux autres revinrent les bras chargés d'un bordel monstre, Finn se redressa, un sourcil arqué de doute et d'interrogation. « Duuuuuudes! We gotta throw some of this into the thing to see what it does. et tout aussi rapidement que c'était apparu, l'expression douteuse de Finn se dissipa pour être remplacé par une grimace amusée et excitée. —That's the best idea you've ever had.I KNOW! Also there's a bigass plank back there, but it's heavy as hell... » Finn qui avait déjà arrêté de s'occuper de ça pour alléger la cargaison de choses qu'ils portaient et déjà lancer quelques unes de ces babioles dans la cuve hocha la tête en regardant le casier en plastique qu'il avait jeté fondre lentement au contact des produits gluants et visqueux. Bien sûr, il aurait très bien pu arranger leur souci avec les passerelles à l'aide des pouvoirs que lui confiaient sa mutation, mais même avec eux, il ne voulait pas les utiliser. Pas avec eux, ni personne. Alors, Finn se décida à laisser tomber le spectacle rapidement ennuyeux que produisait le contenu de la cuve et  alla chercher la planche, qui était beaucoup plus facile à soulever maintenant qu'ils étaient trois.

Dans un grognement partagé, ils laissèrent tomber la planche par terre et Finn s'agenouilla au sol pour la faire glisser de telle façon qu'elle puisse devenir un pont entre leur côté et la première passerelle qui les narguait silencieusement, suspendue dans le vide par des attaches qui la reliait au plafond incroyablement haut et la maintenaient immobiles. « Somebody's gotta hold it. expliqua Finn en se redressant, faisant bien comprendre qu'il ne serait pas celui-là. L'un des trois autres se désigna et se pencha pour la maintenir en place et Finn traversa le vide avec une aisance et un calme remarquable, autant que peu étonnant puisqu'il était habitué à ce genre d'exercice de presque-funambulisme —quand bien même à ce moment précis c'en était véritablement— And when we're all here, we pull it to make a bridge to the other side, got it?We ain't dumb, Finn.That's not what your mom said, but ok. avait-il rapidement répondu en souriant bêtement. »

Tous traversèrent le vide et se retrouvèrent sur la première passerelle, et c'est à ce moment qu'ils décidèrent d'être idiots. Finn en premier, poussa l'un d'eux en avant, le faisant basculer à toute vitesse au-dessus du vide, et s'il n'avait pas été maintenu par l'autre main de Finn, il serait sans doute tombé dans la cuve. Un rire autant nerveux que véritablement amusé par le rush d'adrénaline s'échappa de lui tandis qu'il se retournait pour frapper Finn à l'épaule en ne pouvant pas pour autant effacer cette grimace amusé qui était gravée sur son visage. « Wassup dude, you don't remember how to walk anymore? » avait-il taquiné en croisant les bras contre son torse et en s'adossant contre la rambarde de métal derrière lui. « You're a dick Finn » soupira le-même en plissant les paupières et traversant le pont en planche vers la dernière passerelle qui amenait à l'autre côté du grand hall, dans lequel ils se trouvaient, et qui continuait jusqu'à des marches qui descendaient pour permettre d'arriver à la hauteur de ces étranges cuves.

Jusqu'à lors, ils avaient fait en sorte de positionner la planche le plus à l'écart possible du centre pour que les rambardes puissent leur offrir un soutien supplémentaire au cas où quelque chose de mal arriverait, mais Finn se mit à sourire avec témérité et arrogance en décidant de la faire glisser pile au centre une fois que les trois autres l'eurent franchies. « Dude what the fuck you doin?You're gonna tell me you haven't thought of doin that? What a pussy. répondit Finn en lui adressant un clin d’œil alors qu'il faisait un pas vers l'avant, son pied faisant craquer le bois l'espace d'un court moment, ce que Finn n'entendit pas, trop préoccupé par sa propre arrogance et ce besoin de se faire acclamer qui l'avait envahi maintenant qu'il se retournait. I bet you I can do it backwards!Dude don't be dumb.You scared for me, babe? That's so sweet, are we gonna get married now? I'm not gonna be the girl, you'll be wearin' the dress, like the pussy you are. ricanait-il en faisant un autre pas, cette fois-ci vers l'arrière, puis un autre. Et un autre. Un craquement de la planche, puis un autre pas en arrière. Et un autre pas. Et encore un. Les bras tendus à l'horizontale, Finn ferma les yeux tout en prenant une grande inspiration fit un autre pas en arrière. Il y eut un autre craquement et Finn se retourna sur la planche. De nouveau face à eux. « Dude, it's fine... I'm not gonna fall.Stop messin around Finn, seriously! It's not fun anymore!Aww... Did I hurt your feelyfeels baby girl? et comme pour l'insulter un peu plus, Finn commença à lentement s'agiter sur la planche, sautant presque sur place et faisant craquer le bois sous son poids. I do this shit for a livin', man, I'm fine. » répéta-t-il calmement en faisant un bond vers l'avant, sauf que cette fois-ci, ce fut la bêtise de trop.

⁂ ⁂ ⁂

Rouvrant les yeux, Finn sentait la tonitruante violence du mal de tête qui lui envahissait le crâne s'accentuer de plus en plus. La gorge nouée et les bras endoloris, il essaya de se redresser mais n'en fut même pas capable. Ses membres lui donnaient l'impression d'être lourds et épais, immuables même... Il grogna de douleur en sentant la pression de son propre corps sur ses entrailles et laissa échapper un autre grognement en sentant la raideur de ses jambes l'envahir lentement, comme si tout son corps reprenait forme après n'avoir été plus rien. « Ffffuuuck... » Finn grommela, essayant encore de bouger les bras, les jambes, les pieds, les mains ou quoi que ce soit d'autre qu'il aurait pu contrôler, mais rien n'y faisait. Il n'y arrivait pas. Sa respiration devenant plus rapide à mesure qu'il sentait la panique grimper dans ses entrailles, Finn tenta même de s'époumoner en hurlant qu'on vienne l'aider, mais comme dans un mauvais rêve, pas le moindre son ne s'échappa d'entre ses lèvres, le faisant jusqu'à même douter s'il avait vocalisée sa grossièreté plus tôt ou s'il l'avait pensée, mais il n'avait pas de réponse à cette question non plus. Pas plus qu'il ne savait où il était, ni ce qu'il s'était passé juste après sa chute, ni où étaient ses trois amis... Ni même quel jour ils étaient, puisqu'il apercevait et sentait la chaleur des rayons de soleil lui caresser la peau du visage. Une sensation désagréable, comme une sorte de lourdeur naissante sur sa chair, par la simple présence du soleil qui frappait contre lui. Il sentait son front perler, mais ça n'était pas ordinaire, c'était désagréable et presque douloureux. Les sourcils se fronçant d'inconfort, Finn tenta encore une fois de bouger pour s'essuyer le front, mais ce fut à nouveau sans succès.

Et tout à coup, dans un fracas humide et soudain, il sentit son corps s'affaisser et s'écrouler à toute vitesse. Il se sentit être démembré, il se sentit ne plus rien avoir, ne plus être véritablement. Il se sentait complet et informe autant qu'il n'était plus capable de sentir son corps. Et pourtant, il savait qu'il était toujours là. Il le voyait, il essaya encore une fois de bouger, mais sans succès à nouveau. Un autre grognement le traversa et animé par sa frustration, il se redressa. Son corps informe, lourd, visqueux et liquide se redressant immédiatement en un tourbillon de plis et de courbes argentées qui semblaient prendre vie comme une tornade aurait jailli des cieux. Il se sentait, différent, complet. Nouveau. Et aussi rapidement qu'il avait changé, Finn retrouva son apparence normale et solide et s'écroula par terre, reculant à toute vitesse à quatre pattes de son lit et fixant l'endroit où il s'était sentit changer avec effroi. Les sourcils froncés et les yeux écarquillés de terreur. Le regard tremblant, Finn baissa les yeux vers ses mains, et un sursaut le traversa lorsqu'il réalisa qu'elles n'étaient pas entières, comme fondues dans ce liquide argenté qui s'écoulait au sol, comme jaillissant de ses poignets.

Pris de panique, Finn ne pouvait plus détacher son regard de ces flaques argentées qui prenaient la place de ses mains et dans un geste effrayé, il leva les bras en l'air pour les éloigner de ces flaques, qui disparurent aussitôt et redonnèrent forme à ses mains. Le visage blanchi par la peur, Finn fixait ses paumes avec des sourcils froncés et une bouche entrouverte de stupeur et de confusion. « What the fuck was that... » marmonna Finn en se redressant, les yeux figés et plantés sur le matelas de son lit, comme s'il essayait d'y voir des traces de quelque chose, de cette chose qu'il était devenu. Mais il n'y avait rien, tout était propre, sec, et sans la moindre autre altération qu'auraient pu engendrer cette chose en laquelle il s'était soudainement transformé. Les sourcils toujours froncés en faisant quelques pas en avant, Finn tendit une main hésitante, effrayé de la voir disparaître et se changer à nouveau en ce liquide argenté, et la posa contre le matelas. Comme pour essayer d'y sentir quelque chose. Mais rien. C'était comme s'il ne s'était rien passé.

Son mal de tête toujours là, il se passa une main sur la tempe et ferma un instant les yeux en s'asseyant lentement sur le bord du lit. Prenant une courte inspiration, il les rouvrit et tourna la tête de nouveau vers le lit, espérant y voir une trace de quelque chose, qu'il aurait bêtement manqué quelques secondes plus tôt, et poussa un soupir en voyant que tout était ordinaire. Il savait pourtant qu'il s'était passé quelque chose, il ne pouvait pas l'avoir imaginé. Il se savait incapable d'inventer des choses de ce genre.

Grommelant entre ses dents, Finn serra la mâchoire en sentant la douleur lui traverser le crâne encore et encore, rouvrant les yeux et redressant la tête vers la fenêtre de la chambre, là où un reflet lumineux attira son attention. Les sourcils se fronçant rapidement, Finn se releva et s'approcha d'un miroir à proximité et fixa son reflet avec minutie, remarquant rapidement quelque chose d'étrange et d'anormal. Guidant l'extrémité de ses doigts sur son front pour essayer d'examiner les marques blanchâtres et grisâtres qui le traversaient de toute part, il fut traversé d'un long frisson lorsque le contact de sa chair se révéla presque rocailleux. Même sec et froid. Quelque chose n'allait pas avec lui, quelque chose qui concernait ses pouvoirs. Ça y est, il avait fait le rapprochement. Quelque chose arrivait à sa mutation. « I need to leave before somebody sees me... » marmonnait-il en observant le bout de ses doigts et les résidus poudreux qui s'étaient glissés sur sa peau. D'un geste pour la faire disparaître de là, Finn se frotta la main contre la blouse d'hôpital qu'on lui avait fait enfiler avant qu'il ne se réveille et commença à paniquer en réalisant que la poudre de disparaissait pas, au contraire même, il y en avait de plus en plus. Les yeux écarquillés et la respiration devenant plus difficile chaque fois qu'il essayait et que tout empirait, la douleur de son mal de crâne s'intensifiant par la même occasion. Paniqué, Finn commença à gratter sèchement et activement à même la peau de sa main droite et laissa échapper un autre grognement douloureux accompagné rapidement d'un cri d'effroi lorsque sa peau commença à se détacher pour révéler une chair transparente, froide, lumineuse et iridescente. Fixant sa main droite devenue diamant, Finn la tenait à distance de lui, comme si elle ne lui appartenait pas et commença à être d'autant plus terrifié lorsqu'il réalisa que la chair de son autre main s'effeuillait et tombait par terre à son tour. Et avant même qu'il n'ait eut le temps de le réaliser, son corps tout entier s'était changé en diamant, ne laissant que des débris et des lambeaux de peau par terre.



Dernière édition par Finn Fawley le Lun 10 Avr - 0:41, édité 68 fois
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners • trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 240
it's a revolution, i suppose
Prisoners • trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2894-finn-soon-i-ll-come-around
BIOGRAPHIE
wipe those tears off, and make your heart proud

Soon I'll come around — Lost and never found
2014
« The great Martin Luther King once said, ''In the process of gaining our rightful place, we must not be guilty of wrongful deeds. Let us not seek to satisfy our thirst for freedom by drinking from the cup of bitterness and hatred.'' And I urge you, my brothers and sisters... To listen. To hear these words he spoke. To understand them and to hold them deep into your hearts. For there is one thing we must do and one thing we must not and cannot allow in this country. prêchait l'homme d'église en traversant les rangées de bancs tous remplis en ce dimanche matin. We must hold his words deep into our hearts and we have to not let the struggles of our friends and of our children be corrupted by the blinding and deafening hatred of this world. il s'arrêta un instant de marcher et de parler, et se retourna pour regarder l'assemblée qui gardait ses têtes baissées. I must remind you all... Nothing right is done out of fear and violence. These are forces only the Devil uses against us all. We are all children of God. And I mean all of us. »

Le silence qui accompagna le sermon et la leçon du prêtre resta dans les airs bien longtemps, comme s'ils étaient tous couverts de honte et n'osaient plus rien dire, ni plus rien faire. Les têtes toujours baissées et aussi les mâchoires serrées pour certains. Finn redressa la tête silencieusement tandis que d'autres le faisaient aussi, et resta silencieux, suivant le prêtre du regard alors qu'il retournait derrière son pupitre. Il gardait la mâchoire serrée et faisait de son mieux pour ignorer les regards qu'il sentait sur lui, des regards lourds et pesants, qui semblaient donner l'air de savoir quelque chose qu'il ne voulait pas dire, ni partager. Même s'il savait pourtant que personne n'était au courant des choses qu'il cachait depuis si longtemps et qu'il n'avait jamais montré à qui que ce soit. Et peut-être s'imaginait-il juste des choses, les secrets qu'il portait, lui écrasant trop les épaules, le rendaient sans doute trop inquiet qu'on puisse un jour les découvrir et se faisant il avait commencé à croire que tout le monde finirait par le découvrir d'une façon ou d'une autre. Depuis qu'ils avaient quittés Los Angeles, tout était devenu différent. Depuis qu'ils s'étaient reclus dans une plus petite ville, pour être plus au calme, tout avait changé. Les choses étaient plus simples pour lui, d'une certaine façon, mais tout restait malgré tout d'autant plus difficile à supporter. Parce que le désavantage de la plus petite taille de cette ville rendait son secret plus difficile à garder. Si quelqu'un le découvrait, alors les autres le découvriraient aussi, et beaucoup plus rapidement que s'ils étaient restés dans le confort d'une ville aussi grande que Los Angeles, où la propagation des rumeurs et des messes-basses allait beaucoup moins vite, voire n'allait simplement pas.

Mais ils n'avaient, de toute façon, plus les moyens de rester à Los Angeles, ou simplement en Californie. La carrière si rapide de Finn avait déjà commencée à toucher à sa fin depuis son accident, et il s'était forcé lui-même à ne presque plus rien faire de cette passion devenue métier qu'il adorait tant. Dans la crainte et l'angoisse de se changer une nouvelle fois en une de ces deux apparences handicapantes et monstrueuses dans leur anormalité. Ces deux créatures qu'il détestait plus que tout. Mais qui, avec le temps, était devenue siennes. Pliées à sa volonté et libérées de l’instable impulsion de la majorité de ses émotions pour n'être maintenant plus que dépendantes aux plus fortes d'entre elles, qu'il était capable de contrôler plus facilement qu'avant et tordant finalement ce monstre qu'était sa mutation en quelque chose qui était à son service et qui lui obéissait relativement bien.

⁂ ⁂ ⁂

Le sang perlait sur son visage, ses yeux vides et envahis par la noirceur de ses pensées, son teint plus pâle que jamais et ses entrailles bouillantes de haine et de rage. Une furie comme un torrent de lave interminable et inaltérable autant qu'inarrêtable. Il portait les poings serrés de son mécontentement et sa gorge bloquait chaque son qui aurait pu vouloir s'échapper d'entre ses lèvres, elles aussi serrées et fermées. Ses vêtements couverts de tâches de sang et de sueur, déchirés à certains endroits, et le corps solidement contracté comme un bloc de pierre incassable. Finn voyait trouble.

Il sentait le sol sous ses pieds s'effacer, et il ressentait la lourdeur de son propre corps qui était en train de s’affaisser sur lui-même ; il savait qu'il allait tomber. Il ne pouvait pas l'empêcher. Il ressentait chaque muscle de son corps et chaque frisson de douleur qui les traversait, chaque crampe et chaque tressaillement. Sa posture perdait de sa stabilité à mesure que les secondes, qui semblaient toutes durer une éternité chacune, défilaient. Le temps était silencieux, l'air était muet. Toute la création s'était tût tandis que l'univers regardait le spectacle infâme qui se déroulait devant ses yeux.

Un long grognement fendit l'air et son silence en deux, et Finn s'écroula par terre. Gémissant et remuant sous les coups qui continuaient de saccader et saccager son être. La vision trouble et brouillée, Finn ne devinait plus que des formes et des silhouettes épaisses et sans aucune caractéristique ou aucun trait qui ne les définissaient. Des tâches dans son regard embrumé et noyé par des larmes mécaniques.

Get up, you freak! ce son résonnait autour de lui, des bruits sourds contre son corps, des mots lourds et pesants, presque autant que chacun des coups qui cognaient contre son torse et ses jambes, mais ils étaient trop lointain, trop confus, pour que Finn puisse leur accorder cette faveur. Les poings serrés et le corps se laissant aller à la violence qui faisait craquer son être, acceptant de l'endurer avec autant de solidité et de résistance que possible. Tant que Finn resterait suffisamment fort pour ne pas craquer. Tant qu'il serait assez solide pour se contrôler et laisser aller au calme et à la sérénité qu'il s'efforçait de garder, malgré tout ce qui était en train de lui arriver, malgré toutes les épreuves que l'univers et que Dieu lui-même pouvaient lui envoyer, Finn savait qu'il pouvait rester fort et qu'il pouvait se contrôler suffisamment longtemps pour ne pas devoir faire face au mépris et au rejet de ses semblables, pour si peu que ce dont il n'avait jamais eu le choix de posséder. Une malédiction que d'autres auraient cru être un don.

Se redressant dans le silence et la noirceur, son visage couvert de sueur et de terre, du sang séché tâchant ses lèvres et ses narines, le corps tremblotant de froid et de douleur ; il laissa échapper un grognement étouffé par sa propre souffrance et ne prononça jamais le moindre mot qui aurait pu expliquer les raisons qui poussèrent la violence de ces cinq autres lorsque sa mère le découvrit affublé d'autant de bleus et de marques. Peu importe le nombre de fois qu'elle insista, peu importe combien de temps elle continua à lui demander de lui expliquer, l'implorant même parfois tant elle était choquée et surprise ; mais jamais n'eut-il pris la peine de l'expliquer. Tout ceci n'avait pas de sens de toute façon. Et qu'on ne décide de s'en prendre à lui pour quelque chose d'aussi vain, et sans raison fondée, ne méritait même pas qu'on l'explique à qui que ce soit.

Des échos d'intolérance et de violence le suivraient à tout jamais, et même s'il les ignorait, Finn ne pouvait plus ne plus les entendre et les apercevoir, et ces nouvelles sensations et pensées qui le traversaient devenaient des choses qu'il savait qu'il devait cacher et garder pour lui. Alors, c'est ce qu'il fit. De la même façon que sa mutation resterait un secret, qui il était vraiment le serait aussi. La douleur de ne pas être lui-même deviendrait l'omniprésent souvenir qu'il n'était pas libre et qu'il n'avait ni soutien, ni amis dans ce monde. Pas tant qu'il ne pourrait pas être libre et pas tant qu'il ne pourrait pas ne pas avoir honte de ces dons qui faisaient de lui un phénomène de foire.

⁂ ⁂ ⁂
2016 - 2017

New York n'était pas pour lui. Il l'avait bien compris depuis qu'il avait mis les pieds ici, mais il ne pouvait pas partir. Il fallait qu'il reste pour pouvoir faire quelque chose d'autre de sa vie, et ne plus se reposer sur les vieux souvenirs de sa carrière qui aurait pu être Olympique et qui aurait pu changer sa vie. Mais c'était trop tard maintenant, il ne pourrait jamais y retourner, pas avec ce qu'il était devenu. Et, en quelque sorte, il avait accepté cette idée. Il avait accepté d'arrêter de se reposer sur le passé et avait ensuite rapidement rejoint New York pour y évoluer et y grandir, plein d'espoir et d'ambition après avoir été accepté à la Juilliard School où il pourrait se consacrer à la danse, mais ses espoirs et ses nouveaux rêves furent eux aussi rapidement réduits à néant avec les lois sur le recensement qui le poussèrent et le forcèrent à abandonner ses études après un an à peine, ne pouvant pas risquer que l'on devine qu'il était un mutant.

La confusion et la colère comme seules maîtresses dans cette nouvelle vie isolée de ses souvenirs et qui perdait déjà équilibre ; sur les fondations fragiles d'une civilisation en proie à sa propre destruction, animée par le chaos et la haine de son prochain.


Dernière édition par Finn Fawley le Mer 12 Avr - 23:49, édité 46 fois
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 297
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3062-shane-zombie-girl
Bon tu mdis si le message te gêne mais reee :hé:
Hâte d'en savoir encore plus sur ce ptit gars, bon courage pour cette fiche :shon: I love you

_________________


i will save you
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 134
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2844-noh-varr-headphones-on-world-
Rebienvenuuuuuuuuue :cute:
Bon tu connais la maison donc je m'en fais pas pour toi !
Bonne chance pour ta fiche, j'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire avec ce nouveau perso :keur:

_________________

And when everything went down
The silence you left was the strangest sound
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité

Finis vite cette fiche, pote de liquidité dérangeante :mdr:
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 312
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2658-the-clock-is-ticking
Rebienvenue sur le fow :cute:
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2299
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Rebienvenue Finnou -vu que tu kiffes les surnoms-

Bon courage pour ta fiche :hé:
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 437
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
TOM HOLLAND JE DIS OUIIIIIIIIIIIIIIIII???!!!! :onfire: :onfire:
je l'aime d'amour ce petit gars :onfire: rebienvenue à la maison et courage pour cette nouvelle fiche :cutie: ça va être un personnage super je le sais je le sens :geek:

_________________

MISS AMERICA CHAVEZ

i'm a wanderess, i'm a one night stand, don't belong to no city, don't belong to no woman, i'm the violence in the pouring rain, i'm a hurricane

© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1295
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
Congratulations !
tu es validé mon brave.


Bienvenue chez les ROGUE NATION.

On sent bien le petit con dans cette fiche. :mdr:
Je te reconnais bien là. :lol:
Allez, tu peux aller secouer tout ce petit monde avec ton pouvoir.  :uah:


time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est un mutant, il faut que nous sachions s'il s'est fait recenser, alors pense à passer par ici. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Et si t'en es pas à ton premier compte, pense à passer par ici Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

finn ♦ little boys they like girls, they're tough, they do stuff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boys & Girls ?
» ☇ BOYS VS GIRLS
» TNA 4 janvier. Scott Hall, X-Pac, Nasty Boys... et Hogan!
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-