Partagez | .
 

 Starkarvery + Can we be a family?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar
MESSAGES : 127
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur
Can we be a family?
Raphaël & Tony
Raphaël marcha au travers de l'appareil qui se mit à sonner. Ni une ni deux, des agents de sécurité aux mines patibulaires l'arrêtèrent. Le visage du jeune homme resta impassible tandis qu'il tendait sa carte de recensement. Les deux hommes grognèrent mais le laissèrent passer. Ils ne devaient pas être de grands fans des mutants mais ils ne pouvaient rien faire face à lui. Il était recensé et n'était pas considéré comme dangereux. Il avança vers l'accueil et se présenta, disant être attendu par Tony Stark. La jeune femme - sur-maquillée si on écoutait son avis - lui jeta un regard incertain. Raph soupira en la voyant prête à le renvoyer. Il pouvait sentir ses nerfs commencer à lâcher. Il était quelqu'un de calme habituellement mais les derniers évènements ne l'aidaient pas vraiment. Il reprit la parole d'une voix agacée. « Bon, écoutez, je vois bien que vous doutez de moi mais Tony m'attend alors faites votre putain de boulot et appelez le pour vérifier. » Il ne jurait jamais mais, là, il n'en pouvait plus. Depuis qu'il s'était recensé, ses collègues le regardaient comme une bête curieuse et ne voulait plus avoir aucun contact physique avec eux comme s'il allait leur sauter dessus et utiliser sa mutation. Bordel, il ne l'avait pas utilisé depuis des années et il fallait qu'il embrasse la personne pour ça. Comme s'il allait sauter sur toutes les personnes autour de lui comme ça... La secrétaire se crispa mais s'exécuta de mauvaise grâce. Lors de l'appel, ses sourcils se froncèrent et elle hocha la tête plusieurs fois avant de tendre un badge lui permettant d'atteindre l'appartement de Tony. Raphaël poussa un soupir et la remercia avant de prendre la route de l'ascenseur.

Une fois dans l'habitacle, ses méninges se mirent en mouvement. Est-ce que Tony était au courant pour son pouvoir ? Comment allait-il réagir ? Il espérait qu'il n'en ferait pas un drame... Il savait qu'il venait pour régler la paperasse concernant les virements de leur père mais il espérait au fond qu'ils arriveraient à trouver une entente et ne pas perdre contact. Même s'ils se connaissaient depuis, Raph devait reconnaître qu'il avait envie d'avoir une vraie relation fraternelle avec le Stark. Depuis la mort de sa mère, il n'avait plus été proche de personne. Bien sûr, il avait ses collègues de travail mais ils n'étaient que ça : des collègues de travail. Alors que Tony... Il était son frère. Au fond, Raphaël savait qu'il avait besoin de ça, surtout vu les derniers évènements. Il poussa un soupir et fut presque surpris quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent. Il avança prudemment dans l'appartement. Personne n'était là. Il avança à nouveau, cherchant des yeux son frère - c'était tellement bizarre de penser ça. « Tony ? » De la musique se fit entendre - forte, puissante, un vieux rock. Il pensa reconnaître un vieux groupe. Quel était leur nom déjà ? ABDC ? BCDC ? Il n'était pas sûr. Il ne savait plus. Il n'avait jamais été bon en matière de musique. Il se dirigea vers cette musique tout en observant les pièces qu'il traversait. En tout cas, on ne pouvait pas dire que Tony manquait d'argent. Pas que ce soit une nouveauté cependant. Mais le voir en vrai était autre chose que de savoir. Il finit par arriver dans une porte qu'il ouvrit d'un coup. Les décibels lui agressèrent les tympans et il fit un pas en arrière, prêt à refermer cette maudite porte qui l'avait protégée de ce boucan. « Tony ! TONY ! » Voyant que ses hurlements n'avaient aucun effet et que son frère continuait de se déhancher tout en travaillant, Raphaël entra un peu plus dans la pièce et posa sa main sur l'épaule de son vis-à-vis. Il attrapa la télécommande et arrêta la chaîne stéréo ou qu'elle soit. « Désolé de te déranger mais je crois que tu m'attendais. » Il eut un sourire contrit avant de reposer la télécommande. « Bon, où sont les papiers dont tu m'as parlé dans le message ? » Il posa son regard dans celui de Tony. « Pardon, je voulais pas être trop brusque. Je sais que ces derniers temps ont été assez difficile pour toi.  Est-ce que ça va ? » Il voulait poser sa main sur son épaule, dans un signe de réconfort pour montrer qu'il était là pour lui. Sa main commença même à faire le mouvement mais il serra le poing et préféra s’abstenir. Il ne savait pas comment allait réagir Tony. Il détourna le regard, gêné face à ce qu'il allait faire. Bordel, pourquoi c'était si difficile ?

Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 504
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2861-anthony-iron-man
Can we be a family?
Raphaël & Tony
Raphaël est en bas. Raphaël est venu jusqu’à la tour. Tony n’a pas suspendu ses gestes quand il a reçu l’appel de sa secrétaire. Il a failli se diriger vers le téléphone avant de se rappeler qu’il n’en avait plus besoin. Tony a ordonné un peu sèchement la jeune femme de le laisser passer. Evidemment que Raphaël peut monter et que bien entendu que non il ne le dérange pas et qu’il sait très bien qu’il a dit ne pas vouloir être dérangé, mais c’est Raph, c’est pas pareil. Il peut le déranger quand il veut tant qu’il n’est pas derrière Tony à être comme ses investisseurs ou les journalistes. Quand il a raccroché, il a relancé la musique qui s’éclatait contre les murs quelques minutes auparavant. Ça, par contre, il n’a pas accepté de l’avoir uniquement dans sa tête. Il a besoin d’entendre du bruit autour de lui pour combler le vide causé par l’absence de Steve. Faut dire que ce n’est pas évident depuis qu’il est parti, il ne dort plus et comme l’alcool ne fait plus aucun effet sur son corps il vide les bouteilles en les éclatant contre le mur juste après. Simplement parce qu’il ne supporte plus de ne pas pouvoir être un déchet. Là, il travaille. Encore. Il n’y a plus que ça qui occupe son esprit et qui l’empêche d’aller voir du côté des réseaux pour essayer de trouver une trace de Steve. Il a mis ACDC en fond sonore, quelque chose qui le booste et le motive. Et il danse, fait du air guitar parfois sans abandonner ses outils en plus de la conversation très intéressante qu’il a avec JARVIS dans sa tête. Il manque de sursauter lorsqu’on pose une main sur son épaule. Il sait que c’est Raphaël alors. Il éteint même la musique, Tony se retient de lui dire qu’il aurait pu le faire lui-même sans télécommande mais se ravise. « Désolé de te déranger mais je crois que tu m'attendais. Bon, où sont les papiers dont tu m'as parlé dans le message ? Pardon, je voulais pas être trop brusque. Je sais que ces derniers temps ont été assez difficile pour toi. Est-ce que ça va ? » Tony esquisse un maigre sourire. Inutile qu’il inquiète Raphaël. Inutile qu’il inquiète qui que ce soit. Tout va bien pour lui, il est devenu un surhomme et il peut converser avec JARVIS quand il veut sans avoir peur de le perdre. Probablement une des dernières personnes sur Terre en qui il peut avoir confiance. Il hausse les épaules avant de répondre à Raphaël. « Ça va, je m’habitue à mes nouvelles capacités. » Il a toujours du mal avec sa super force. Il ne compte plus le nombre de fois où il a arraché des poignées de portes alors qu’il cherchait juste à les fermer. « Je dois encore apprendre à les maîtriser. » Il s’étudie régulièrement et note tout ce qu’il découvre à propos de l’extremis et c’est fascinant pour le scientifique qu’il est.

Tony balance une main en avant. « Ce n’est pas important. Et toi comment tu vas ? » Il sait que Raphaël s’est recensé et c’est le meilleur choix qu’il a pu faire. Les recensements sont indispensables pour éviter les dommages collatéraux qu’ils peuvent causer, eux, ces surhommes. Cependant, il a été surpris d’apprendre qu’il est un mutant. « Les papiers sont sur mon bureau. Je vais les chercher. » Il l’a fait venir parce qu’il a enfin trouvé le temps de faire clôturer les virements de son père pour son demi-frère et qu’il est temps qu’il débarrasse Raphaël de l’ombre écrasante d’Howard Stark. Tony s’éloigne alors quelques instants pour revenir avec le dossier et un stylo. « Tout est là, tu peux relire tranquillement avant de signer. Promis je ne t’ai pas fait d’entourloupes, mais après ça, tu seras définitivement débarrassé de m-notre père. » Fait-il en esquissant un sourire en coin. Il n’a toujours pas vraiment imprimé que Raphaël est son demi-frère et qu’ils ont le même père. Tony lui tend et le dossier et le stylo. « Tu veux un truc à boire ? Thé ? Café ? Whisky ? » Dit-il en se réinstallant sur son siège et en montrant un fauteuil libre à Raphaël pour qu’il se mette à l’aise. C’est le fauteuil où Steve avait l’habitude de s’asseoir pour dessiner. Ça lui fait toujours quelque chose quand il le voit. Il détourne alors le regard et se reconcentre sur son projet, laissant Raphaël tranquille pour sa relecture.

_________________


it started with two men...
Revenir en haut Aller en bas
 

Starkarvery + Can we be a family?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Family First : II
» You're bringing new life to your family tree now ◮ Alistair & Andy
» Montage débile : Family Sim Bower
» Family is all. {Mael - Liora}
» •• MODERN FAMILY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: CONCRETE JUNGLE OF NEW-YORK :: island of manhattan :: avengers tower :: penthouse-