Partagez | .
 

 Black Widow ♦ Love is for children

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Natasha Romanoff
Whisperers
Nom et Prénom : Elle est née Natalia Alianovna Romanova, mais elle a fait angliciser son prénom et son nom pour devenir Natasha Romanoff lorsqu'elle est entrée au SHIELD Alias : Elle a eu de très nombreux alias au fil des ans, mais le seul à être resté est celui de Black Widow Âge : Bien qu'elle fasse à peine dans les 35 ans, elle en a en réalité 75 Lieu de naissance & nationalité : Natasha est née dans l'ancienne Stalingrad en Ex-URSS. Anciennement soviétique puis russe, elle est naturalisée américaine depuis qu'elle travaille au SHIELD Métier : Elle est membre des Avengers à temps complet Statut civil : Célibataire, l'attachement n'est pas vraiment fait pour elle Orientation sexuelle : Bisexuelle, elle n'a pas le moindre problèmes à séduire les hommes ou les femmes Particularités : Natasha est une athlète de niveau olympique, doublée d'une redoutable combattante, experte dans un très vaste panel d'arts martiaux, ainsi une tireuse aguerrie. Mais plus que tout, c'est une experte dans le domaine de l'espionnage, et n'a pas son pareil pour mentir, voler, tricher ou manipuler pour parvenir à ses fins. C'est aussi une hackeuse de talent, qui est très à l'aise avec les ordinateurs et l'informatique en règle générale. C'est aussi une excellente danseuse Affiliation : Bien qu'elle fasse toujours partie des Avengers, elle est en réalité du côté de Captain America et lui sert d'agent infiltré
Super-Humain | Classe 5
Dans sa jeunesse, durant les années qu'elle a passées au sein de la Chambre Rouge, Natasha s'est vue injecter un Sérum qui lui a conféré certaines capacités particulières semblables à celle de Captain America: Son métabolisme est largement plus performant que celui d'un être humain lambda, puisqu'elle guérit quatre fois plus vite et est bien plus résistante aux maladies et autres poisons. De plus, elle vieillit bien plus lentement qu'une personne normalement constituée, et elle ne présente pas le moindre signe de changements liés au temps ou à son environnement. L'ensemble de ses autres capacités (comme sa force, sa rapidité ou ses sens) sont elles aussi supérieures à celle d'un être humain normalement constitué.
INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ?  Franchement, elle n'aime pas ça. Elle a déjà vu trop de régimes prendre cette direction au cours de sa vie et voir l'Amérique devenir à son tour un régime totalitaire qui persécute et enferme les gens parce qu'ils sont différents à moins qu'ils ne jouent aux moutons dociles, ça a franchement le don de la foutre en rogne. Elle n'a jamais été du côté de ceux qui enregistraient les gens pour mieux les contrôler et les surveiller, et elle a déjà joué le rôle de petit soldat fidèle et obéissant bien trop longtemps à son goût. Si elle s'est contentée de ronger son frein au départ en attendant de voir ce qui allait se passer, le résultat ne l'a malheureusement pas surprise. Elle fera donc tout pour s'y opposer, et elle fait ce qu'elle fait de mieux pour y parvenir. Faire croire aux gens quelque-chose qu'elle n'est pas et qu'elle ne pense pas le moins du monde
QUELLES SONT VOS MOTIVATIONS ? Rien ne vaut la confiance. Ca et des années passées à travailler pour une dictature, à espionner, tuer, voler ou destabiliser pour un l'un des deux principaux protagonistes de la Guerre Froide. Ces années passées au service des soviétiques puis des russes l'ont peu à peu rendue hostile aux régimes totalitaires et à la simple idée d'avoir quelqu'un qui regarde constamment par-dessus son épaule pour voir si elle ne fait pas quelque-chose qui froisserait ceux au pouvoir. Et la confiance, parce qu'elle a une confiance absolue en Steve et dans ses idéaux ou ceux de sa cause. Ils ont combattus ensemble à tellement de reprises, sauvé le monde plus d'une fois côte à côte et il n'a jamais démordu de ses convictions. Elle a confiance en lui bien plus qu'en n'importe qui et n'hésitera pas à le suivre une fois de plus dans la tempête qui s'annonce.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Pas d'incident avec des rayons gammas, de morsure par un insecte radioactif ou encore de coup de bol au grand loto de la génétique, Natasha n'est guère plus qu'un rat de laboratoire, passée entre les mains de scientifiques soviétiques qui voulaient faire d'être une arme encore plus redoutable que ce que pouvait déjà faire la Chambre Rouge et son redoutable entrainement. Des seringues et des flacons remplis d'un Sérum miracle, c'est aussi simple que ça. Quand à sa réaction, on lui avait dit que c'était les ordres qui voulaient ça, alors elle n'a guère bronché.
IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Wolp/22 ans/M Fréquence de connexion ; Ca devrait être assez régulier Que pensez-vous du forum? ; Le design est sympa et le contexte est intéressant Comment l'avez-vous découvert ? C'est une certaine directrice qui m'a forcé à venir. Ouaip, forcé.  Célébrité choisie ; Qui d'autre que la sublime Scarlett?  :pregnant:   Credits (avatar, icon etc.) ; les avatars sont de moi, les gifs viennent de giphy ou de teamamericass.tumblr
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
BIOGRAPHIE
I'm not the one that needs to watch their back.

Part I - Little soviet puppet
Natalia était assise sur un vieux banc de l'orphelinat qui était sa maison depuis des années. Son foyer depuis aussi longtemps qu'elle s'en souvenait. Elle n'avait pas connu ses parents, puisqu'elle n'avait pas un an lorsqu'ils avaient été tués sous les bombes des nazis. Elle avait miraculeusement survécu aux explosions et à l'incendie, et n'avait du sa survie qu'à un soldat qui avait entendu ses pleurs malgré le rugissement des flammes et le fracas des bombes. Et depuis ce triste jour, elle vivait dans ce modeste orphelinat de Stalingrad, elle la petite Natalia Romanova. Un nom qui avait voulu dire prestige et pouvoir il fut un temps, mais qui était tombé dans l'oubli depuis bien des années. La dernière preuve de l'existence d'une dynastie qui avait jadis régné sur la Russie pendant des siècles, avant d'être renversée et presque totalement anéantie sous les coups du peuple qu'elle avait dirigé. Mais Natalia était bien loin des envies de règne, de luxe ou de pouvoir puisqu'elle ignorait ce pan de ses origines, et n'aspirait qu'à une vie simple dans cet endroit ou chaque journée était une lutte en soi.
Mais aujourd'hui était un jour différent. La directrice avait dit que quelqu'un voulait la voir, parce qu'elle était... spéciale. Bien plus intelligente et perspicace que tous les autres pensionnaires de l'orphelinat. Elle en avait vu beaucoup d'autres partir avant elle, aller dans des familles aimantes qui cherchaient à adopter, mais elle n'avait jamais eu sa chance. Mais aujourd'hui, ça allait changer. Depuis de longues minutes déjà, elle attendait que la directrice lui amène ses nouveaux parents. Le dos bien droit, elle regardait en direction de la porte, attendant qu'elle s'ouvre enfin. Et alors qu'elle commençait à perdre patience, la porte s'ouvrit enfin, laissant entrer un homme qui fut rapidement suivit par la directrice de l'orphelinat. L'homme, qui n'avait rien d'exceptionnel en apparence, s'approcha d'elle d'un pas ferme, la démarche soigneusement calculée. Natalia sentait son regard la détailler des pieds à la tête, et elle se força à ne pas montrer le moindre signe affichant son malaise « Natalia, cette homme va s'occuper de toi. » Fit la directrice en s'arrêtant près d'elle et en s'accroupissant pour se mettre à sa hauteur. Jetant à peine un regard à la femme, la rouquine gardait les yeux sur l'homme, et son regard finit par rencontrer celui de la fillette « Ne t'en fais pas Natalia, tu es entre de bonne mains maintenant. » Se contenta de dire l'homme en souriant.

____________________

Se baissant, Natalia esquiva aisément le coup que lui portait son adversaire, et bloqua les suivants sans la moindre difficulté. Elle ne pouvait pas perdre. Elle ne devait pas perdre. Il n'y avait pas de place pour l'échec ici, pas plus qu'il n'y avait de place pour les faibles. Elle devait être forte, impitoyable, ou elle finirait comme bien des filles avant elle. Telle était la règle à la Chambre Rouge. Celles qui échouaient se retrouvaient du mauvais côté de la ligne et devenaient celles qui devaient se battre contre les recrues plus prometteuses. Quand à celles qui n'arrivaient toujours pas à faire autre-chose qu'échouer... ces filles-là, on ne les revoyait jamais. Alors elle ne pouvait se permettre de prétendre à quoi que ce soit d'autre qu'à la victoire. De toute façon, elle était la meilleure. Certains auraient pu dire qu'elle était prétentieuse, mais c'était simplement un fait. De toutes les recrues du Programme Black Widow, elle était la meilleure. Peu importait le domaine, elle avait toujours une longueur d'avance sur ses camarades, et ses instructeurs ne pouvaient le nier. Elle sentait bien que ça ne faisait pas plaisir aux autres filles, mais elle s'en moquait. Elle faisait ce qu'il fallait pour survivre, les conséquences importaient peu.
Attrapant le bras de son adversaire, elle tordit violemment le bras, avant de lui mettre un coup de genou en plein visage. Elle entendit clairement le nez de la fille craquer et du sang gicla, mais elle ne broncha même pas. Alors qu'elle s'apprêtait à porter le coup fatal, la voix de son instructeur claqua comme un fouet « Natalia! Ça suffit. » Le poing dressé, Natalia relâcha son adversaire, qui porta une main à son nez pour essayer de contenir le sang qui coulait. La jeune fille retourna s'asseoir avec les autres recrues, alors que la rousse se tournait vers l'instructeur, attendant les ordres. Elle savait que ça ne s'arrêterait pas tant qu'il ne l'aurait pas décidé. Il la ferait se battre contre autant de ses camarades qu'il le souhaiterait, jusqu'à ce qu'il décide que s'en était assez pour aujourd'hui. Mais peu importait sa décision, Natalia était prête. Elle ferait ce qu'il faudrait pour rester la meilleure, pour survivre une journée de plus dans la Chambre Rouge « Masha, à toi. Natalia, tu connais la règle. » Une autre des filles se leva, avant de faire face à la rousse, qui s'était déjà mise en position de combat. Ça serait donc un combat de plus. Guère difficile puisqu'elle avait affronté son adversaire plus d'une fois, et qu'elle s'en était sortie sans difficultés à chaque occasion. Une victoire de plus pour elle, et pour Masha... si elle ne gagnait pas cette fois, elle n'aurait plus jamais l'occasion de se battre. C'était sa dernière chance de survie. Soit elle l'emportait, soit elle mourrait en essayant « Commencez. »

____________________

Natalia était assise contre le mur d'une pièce à peine plus grande qu'une cellule de prison, et qui servait justement de cellule. Elle attendait patiemment le bon moment pour agir, comptant le ploc régulier d'une goutte d'eau tombant d'une canalisation rouillée pour garder la notion du temps. Il s'était déjà écoulé plus d'une journée depuis qu'elle était ici, plongée dans le noir dans une pièce sans la moindre ouverture vers l'extérieur, sans le moindre indice pour lui permettre de savoir combien de temps il avait pu s'écouler. Enfin ça, c'était pour les personnes normales, pour ceux qui n'avaient pas reçu la formation qu'elle avait, qui n'avaient pas survécus à ce qu'elle avait enduré. Elle avait finit par quitter la Chambre Rouge, par être celle qui était restée, celle qui avait surmonté toutes les épreuves, tous les tests, tout ce qu'on avait bien pu lui imposer. Elle n'était plus une recrue, pas plus qu'une enfant. La petite fille de l'orphelinat était morte depuis bien des années, brisée encore et encore jusqu'à ce qu'il n'en reste plus que des miettes. Elle avait été brisée et reconstruite à de si nombreuses reprises au cours de sa formation qu'elle n'aurait pu toute les compter, ses instructeurs affinant un peu plus à chaque fois leur śuvre, taillant une facette après l'autre. Elle était une arme, la terrible Black Widow, de loin l'espionne la plus redoutable que comptait les rangs du KGB. Depuis trois ans qu'elle avait quitté la Chambre Rouge, elle s'était faite une réputation qui la précédait de loin, et les pontes du Kremlin savaient qu'à chaque fois que la terrible rousse était envoyée quelque-part, la mission était un succès.
La porte finit par s'ouvrir, et Natalia plissa les yeux à cause de la soudaine lumière qui passait par l'ouverture, et vit rapidement un homme apparaitre dans l'encadrement de la porte. Alors qu'il s'avançait dans la pièce, la rousse ne broncha pas, n'affichant pas la moindre émotion, de quelque nature que ce soit. L'homme s'arrêta juste devant elle, avant de s'accroupir, sa main empoignant ses cheveux pour la forcer à le regarder « Quand on m'a dit que quelqu'un avait tué sept de mes hommes, je dois avouer que je ne m'attendait pas à une gamine. Envoyer la célèbre Black Widow pour m'assassiner... qu'est-ce que le Kremlin sait sur moi? » « À peu près tout. Ils savent que vous vendez des secrets militaires aux occidentaux, et qu'ils vont ont promis une petite prison dorée en Suisse en échange de vos services. Votre dernier envoi ne contenait que de fausses informations et m'a permit de remonter à votre contact à la CIA. Vous devinez sans mal la suite. » « Bien, bien. Ça devait finir par arriver tôt ou tard. Mes plans sont juste quelque peu précipités. Mais le KGB ne sera guère content d'apprendre que vous avez échouée dans votre mission. Ils auraient mieux fait d'envoyer le Soldat plutôt qu'une femme. Votre réputation est visiblement exagérée. » « Et votre ego est tout aussi démesuré que les rapports le disent. Je savais que vous ne pourriez pas résister lorsqu'on vous annoncerait que j'avais été capturée en tentant de vous atteindre. Et vous êtes tellement persuadé que je suis une inoffensive gamine que vous n'avez amené que deux de vos six gardes habituels. Quand au Soldat, il est ici, mais pas pour vous tuer. Sa mission, c'est de m'aider à m'évader une fois que vous serez mort. » Et sans attendre, Natalia s'empara de l'arme que l'homme avait à la ceinture, avant de lui tirer deux balles en pleine poitrine. Se servant du cadavre comme d'un bouclier, elle abattit les deux gardes qui pénétraient dans la cellule, avant de lâcher sa cible qui s'effondra comme une marionnette à qui on avait coupé les fils. Lui tirant une balle dans la tête pour être certaine de sa mort, Natalia sortit de la pièce, avant de remonter le couloir.
Alors qu'elle se dirigeait vers la sortie du bâtiment, elle tomba sur un garde qui la mit en joue, mais il s'effondra avant qu'elle n'ait eu le temps de tirer. Et une silhouette familière lui apparut, son arme encore fumante pointée sur le garde mort. Un homme qu'elle ne connaissait que trop bien, l'individu connu comme étant le Winter Soldier, le plus redoutable assassin à la solde de l'Union Soviétique, dont la légende surpassait de loin celle de Natalia. Il avait été l'instructeur de Natalia durant la majeure partie de sa formation au sein de la Chambre Rouge, et c'était à lui qu'elle devait tout ce qu'elle savait. Et c'était aussi à lui qu'elle devait le peu d'humanité qui lui restait, une minuscule étincelle bien dissimulée dans les tréfonds de son âme. Il était le seul pour qui elle ressentait une véritable proximité, et elle savait que ce lien était réciproque « La cible? » « De l'histoire ancienne. » Se contenta de dire Natalia en avançant. Elle passa à côté de lui, sans même s'arrêter avant de lancer avec hargne « À ton tour de faire ta part du travail, soldat. »

____________________

Natalia était nerveuse, mais elle faisait tout pour le cacher. Elle ne voulait pas être ici, elle aurait voulu être n'importe ou, du moment qu'elle n'était pas ici. Elle connaissait les histoires qui se racontaient sur cet endroit, et toutes les histoires avaient un fond de vérité. Cet endroit n'était rien d'autre qu'un congélateur ou on stockait les agents qui étaient bien trop précieux pour être éliminés, mais qui n'étaient plus utiles pour le moment. On allait la mettre dans un cryo-tube et la laisser là jusqu'à ce que ses supérieurs décident de la sortir et de la réveiller pour qu'elle remplisse encore une fois leur sale besogne. Officiellement, ils disaient qu'elle avait trop fait parler d'elle, qu'il fallait qu'elle se fasse discrète le temps que les choses se tassent et qu'elle puisse opérer sans qu'elle ne soit traquée par toutes les agences d'espionnage de la planète. Mais Natalia savait bien que c'était du flan, qu'ils voulaient simplement la garder sous contrôle pour qu'elle ne passe pas à l'Ouest. C'était de loin la plus grande crainte de ses supérieurs, que leur meilleure arme se retourne soudain contre eux. Ils savaient de quoi elle était capable, alors la voir dans le camp d'en face était une hantise dont ils voulaient bien se passer. Et ils avaient raison de craindre une éventuelle défection, puisque Natalia y pensait de plus en plus souvent ces derniers mois. Des années passées à tuer, mentir et manipuler avaient finies par l'user, et elle n'était plus le fidèle soldat de l'URSS qui obéissant à chaque ordre sans même songer à discuter.
La porte de la pièce s'ouvrit, et plusieurs médecins entrèrent, accompagnés de soldats. Natalia remarqua bien vite leurs doigts près de la détente de leurs armes, et leur posture qui indiquait clairement qu'ils n'hésiteraient pas à l'abattre si elle faisait mine de s'échapper. De toute façon, c'était inutile à présent. Elle était au milieu d'une base soviétique perdue en plein milieu de nulle part, le site grouillait de soldats, et même si elle parvenait à sortir, ils s'étaient arrangés pour qu'elle n'ait pas la moindre idée de la localisation de la base « Agent Romanova, veuillez nous suivre s'il vous plait. » S'exécutant, elle les suivit à travers une série de couloirs, jusqu'à une pièce qui, elle n'eut pas le moindre mal à le deviner, allait être la dernière chose qu'elle allait voir avant bien des années. On la força à s'asseoir sur un fauteuil, alors que les médecins s'employaient à la préparer pour la cryogénisation et à lui appliquer diverses électrodes pour surveiller ses fonctions vitales une fois qu'elle serait là-dedans « Ne vous en faites pas, la procédure est indolore. » « Si vous le dites... » Une fois qu'elle fut prête, ils la dirigèrent jusqu'au cryo-tube encastré dans un des murs de la pièce, et la jeune femme entra dedans, et les médecins finirent de la préparer. Elle aurait pu tenter quelque-chose, briser la nuque de l'homme face à elle, se débarrasser des gardes, fuir loin de tout ça. Mais c'était trop tard pour ça. Le tube se referma sur elle, et le froid fut la dernière chose qu'elle sentit.

Part II - Welcome to level 7
Natalia était assise à la terrasse d'un café sur une petite place de Berlin Est... non, de Berlin. Berlin Est, c'était du passé, tout comme la RDA ou encore l'URSS. Ils avaient finit par la sortir de son sommeil sans fin pour lui annoncer que tout ce qu'elle avait pu connaître avant qu'on ne la mette au placard s'était écroulé. Le pays qu'elle avait servi fidèlement pendant des années n'était guère plus que la Russie. Ce qu'il en restait avait désespérément besoin de toutes les ressources qu'il avait à sa disposition pour se reconstruire. Alors Natalia avait rempilé, pour son pays. Même si tout ce qu'elle avait pu connaître avait disparu, elle avait rempilé parce que c'était tout ce qui lui restait. Parce qu'elle ne savait faire que ça, qu'elle ne pouvait être que ça. La Chambre Rouge s'en était assurée alors qu'elle n'avait que huit ans, et même maintenant, des dizaines d'années plus tard, elle était toujours sous l'emprise de ses maîtres. Mais elle n'avait plus que ça, alors elle n'allait pas jeter aux orties la seule chose qui tenait encore debout dans sa vie.
Occupée à boire un café en faisant mine de lire la une du journal qu'elle avait entre les mains, Natalia était en réalité occupée à scruter chaque visage qui passait devant elle, dans l'espoir de repérer celui qu'elle cherchait. C'était une mission de routine, le genre de chose qu'elle avait fait des centaines de fois. Un ancien agent du KGB avait décidé de profiter du chaos lié à la chute de l'URSS pour se mettre à son propre compte. Le petit problème, c'est qu'il s'était emparé d'infos sensibles en prenant la poudre d'escampette, et que certaines des infos en question étaient bien trop sensibles pour qu'elles tombent entre de mauvaises mains. Inutile d'avoir une fuite alors que le bateau prenait déjà l'eau de tous les côtés. Surtout qu'elle devait faire vite, puisqu'elle avait appris que les britanniques se disputaient avec les américains pour récupérer les informations. Or, elle vivante, il était hors de question que les américains se retrouvent en possessions de quoique ce soit qui puisse les aider à creuser encore plus le trou ou ils avaient balancés la Russie.
Alors qu'elle tournait la page d'un journal qu'elle ne lisait pas, elle finit par apercevoir le visage de l'homme qu'elle attendait depuis près d'une heure. Souriant derrière la feuille de papier, elle le laissa la dépasser, plia soigneusement le journal, avant de coincer un billet sous sa tasse à moitié pleine. Il était tant pour elle de mériter sa paye comme disait l'autre.

____________________

Elle sentait leurs regards sur son dos, scrutant le moindre de ses faits et gestes. Ils n'avaient pas confiance en elle, pas plus qu'elle n'avait confiance en eux. Mais elle n'avait guère le choix que de se plier à toutes leurs exigences. Après tout, si les ordres avaient été correctement exécutés, elle aurait été entre quatre planches à l'heure actuelle. Si elle se trouvait ici, c'était seulement parce qu'un américain avait décidé de la ramener dans ses valises au lieu de lui coller une balle dans la tête. Si les rôles avaient étés inversés... elle aurait sûrement tué ce Barton sans sourciller. Même si elle avait elle-même foutu un grand coup de pied dans ses certitudes. Il y a une semaine encore, elle aurait hurlé de rire si on lui avait dit qu'elle trahirait son pays pour suivre un américain. Elle aurait hurlé de rire avant de défoncer le larynx du type qui lui avait raconté ça. Et pourtant elle l'avait fait. Elle avait vu une porte de sortie à cette vie d'esclave dans laquelle elle était enfermée depuis si longtemps. Elle avait tellement de sang sur les mains qu'elles en étaient à jamais rouges, et elle avait vu une opportunité de réparer une partie du mal qu'elle avait pu faire. Alléger un peu ce qu'il restait de sa conscience, raviver les quelques fragments d'humanité qu'elle avait réussi à conserver tant bien que mal.
Résistant à l'envie de se retourner pour dévisager son auditoire, la rousse s'avança jusqu'à s'arrêter devant une table. Il n'y avait rien d'autre qu'une arme posée dessus, toutes les pièces soigneusement rangées. Elle sourit en reconnaissant sans le moindre problème un Makarov, un pistolet qu'elle savait démonter et remonter en moins de deux minutes avec une telle aisance qu'elle pouvait le faire les yeux fermés depuis l'âge de dix ans. Ils tentaient de la mettre à l'aise en lui mettant entre les mains du matériel soviétique. Touchante attention, il fallait bien l'avouer « C'est quand vous voulez mademoiselle Romanoff. » Elle tiqua à l'évocation de ce prénom qui n'était pas vraiment le sien, mais se força à ne pas montrer la légère gène qu'elle pouvait éprouver. Elle avait tiré un trait sur sa vie de tueuse pour le KGB, et histoire de marquer la chose, elle avait changé de nom. Pas un changement radical non plus, puisque Natalia Romanova était simplement devenue Natasha Romanoff. Mais ça lui permettait quand même de prendre de la distance avec celle qu'elle avait pu être avant.
Décidée à offrir un spectacle à la hauteur de ce que la petite troupe derrière elle devait attendre, Natasha se mit en action et commença à monter l'arme avec des gestes automatiques. Elle ne réfléchissait même pas à ce qu'elle faisait, elle se contentait de laisser son corps reproduire des gestes ancrés dans sa mémoire musculaire. Il lui fallu moins d'une minute pour le faire, et une fois l'arme chargée, elle visa sans attendre l'une des cibles à l'autre bout de la pièce, avant de faire feu. Vidant le chargeur sur la cible, la russe changea le vide par un plein, avant de viser une seconde cible. Elle répéta l'opération jusqu'à ce que le dernier chargeur à sa disposition soit aussi vide que les autres, avant de poser l'arme devant elle. Se tournant enfin vers les agents pour qui elle venait de faire une démonstration de ses talents « Alors, satisfaits messieurs? » Et à voir les grands yeux qu'ils avaient, ils devaient être plus que satisfaits par ses prouesses.

____________________

Penchée en avant, Natasha était occupée à regarder les boules éparpillées sur la table, essayant de calculer quelle pouvait bien être la meilleure stratégie à adopter. Elle sentait leurs regards peser sur elle, attendant qu'elle se décide enfin. Le problème, c'est qu'elle n'avait guère le droit à l'erreur. Pas avec un joueur comme Clint dans la partie. Elle pouvait gérer Phil, mais Clint... lorsqu'il s'agissait de calculer des trajectoires, il était bien meilleure qu'elle à ce jeu là. Elle l'avouait sans mal, elle était incapable de faire la moitié de ce qu'il pouvait faire avec un arc « Alors, tu joue? » « Mon cher  Clint, ce jeu est une question de patience et de précision. Je croyais pourtant qu'il s'agissait des principales qualités requises pour un archer. » Elle laissa sa petite provocation faire son effet, tirant un grognement mécontent de la part de Barton, ce qui ne fit qu'accentuer le sourire qu'elle avait sur le visage « Elle marque un point. » Souligna Phil, visiblement décidé à aider la russe à faire tourner leur collègue en bourrique. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis qu'elle avait rejoint le SHIELD des années plus tôt, et elle ne regrettait pas un seul instant sa défection au profit de l'ouest. Elle s'était peu à peu reconstruite intérieurement alors qu'elle trouvait sa place au sein de l'organisation. Avec le temps, elle avait prit du galon et était devenue l'un des agents les plus respectés au sein de l'agence, et d'après les rumeurs qui couraient à l'Académie, elle était un modèle pour les nouvelles recrues. Ce qui la faisait bien rigoler dans son coin. Elle ne souhaitait à personne d'être comme elle, pas avec tous les squelettes qu'elle avait dans ses placards. Elle remerciait d'ailleurs Fury de n'avoir rendu accessible l'intégralité des dossiers sur elle qu'à une poignée de personnes avec un niveau d'accréditation au moins aussi élevé que le sien.
Empoignant sa queue de billard, Natasha se mit en position, et la boule qu'elle visait finit dans le trou sans le moindre accroc, lui valant quelques commentaires de la part des deux hommes « Et donc, Stark a vraiment déballé comme ça la vérité? » Demanda Clint dans une tentative pour amener la conversation vers un terrain ou il risquait de se prendre moins de piques « Je lui avais préparé un papier. » Grommela Phil comme si ça justifiait tout, avant de jouer « Une belle histoire bien ficelée, avec un joli ruban au-dessus. Et lui il balance comme ça devant la presse qu'il est Iron Man. » « Stark est un playboy. » Commenta Natasha « Il a vu une occasion de faire parler de sa personne, il en a profité. Un type avec un ego comme le sien n'allait pas laisser une telle occasion de briller sous les feus des projecteurs. » On sentait clairement son hostilité à l'égard de Stark. Mais il fallait avouer que ce type représentait tout ce qu'on lui avait appris à haïr chez les capitalistes. Même maintenant, certaines habitudes avaient la vie dure. Mais tant qu'on ne lui demandait pas de lui servir de baby-sitter, ce que Stark faisait avec son nouveau jouet ne la concernait pas.

____________________

Natasha enfonça la pédale d'accélérateur, avant de passer une vitesse. Elle roulait depuis plusieurs heures déjà, et elle ne s'était accordée qu'une brève pause une heure plus tôt. Elle n'avait pas de temps à perdre, puisqu'elle ne savait pas si ses poursuivants étaient encore à ses basques. Probablement que oui, d'où la nécessité de mettre le plus de distance entre le colis et eux. Alors qu'elle dépassait une voiture qui la klaxonna allègrement, elle tourna légèrement la tête vers la place du passager. Ca n'aurait pas du se passer comme ça. C'était une banale mission d'extraction, récupérer un ingénieur iranien qui avait décidé de faire défection et l'emmener en lieu sûr pour qu'il puisse être cuisiné par le SHIELD. Elle avait anticipé le fait que les iraniens décident d'envoyer une équipe des services secrets pour supprimer le bonhomme, et elle s'en était occupée sans mal. Mais elle ne s'était pas attendue à ce qu'ils envoient une seconde équipe, et encore moins à ce que tierce personne ne rentre dans la partie. Elle ne savait pas qui était ce type, mais elle avait une sale impression, comme si une partie de son passé tourmenté revenait la hanter d'un seul coup « On est en sécurité? » « Bientôt. Je connais un endroit dans la région, une vieille planque du KGB. Inutilisée depuis des années. » Il fallait avouer que la région d'Odessa n'était pas vraiment le coin le plus touristique de l'Ukraine, donc il n'y avait pas de raisons qu'on aille les chercher par ici. Surtout que la planque en question datait des débuts de l'ère soviétique, et qu'elle était plus ou moins tombée dans l'oubli depuis les années 60.
Suivant la route qui bordait une falaise, Natasha jeta une fois de plus un coup d’œil dans le rétroviseur, pour vérifier si un véhicule les suivait. Il y avait vraiment un truc qui clochait, un petit quelque-chose qui titillait son instinct, mais elle était bien incapable de mettre le doigt sur ce truc en question, et ça commençait à sérieusement l'agacer. Et soudain, la voiture fit une embardée alors qu'une rafale criblait l'aile de la voiture de balles, crevant le pneu au passage. Essayant de contrôler la trajectoire du véhicule comme elle pouvait, elle ne put rien faire pour l'empêcher de défoncer la glissière de sécurité et de sortir de la route. La voiture dévala la falaise en multipliant les tonneaux avant de s'arrêter trente mètres plus bas. Natasha était sonnée par l'accident, et elle grogna quand elle détacha sa ceinture de sécurité, tombant sur le toit du véhicule renversé. Réussissant à ouvrir la porte, elle peina à se remettre debout, avant de regarder autour d'elle, à la recherche du ou des tireurs. Dégainant son pistolet, elle tituba jusqu'à l'autre côté de la voiture, avant d'aider l'ingénieur à sortir. Le poussant derrière elle, l'espionne faisait barrage pour le scientifique, même si elle se doutait « Vous allez bien? » « Je... je crois. » Et merde, elle aurait du se douter que cet endroit puait le guet-apens à plein nez. Une bonne visibilité sur la route, la falaise qui limitait au maximum les itinéraires de fuite... il suffisait d'un bon poste de tir pour faire un carnage « SHIELD 314, ici Romanoff. Demande extraction d'urgence sur ma position. » « Bien recu agent Romanoff, je modifie mon plan de vol pour venir vous cueillir. » Natasha poussa un soupir de soulagement, même si tout n'était pas pour autant réglé. Il faudrait bien une heure au Quinjet pour venir, et il y avait toujours quelqu'un qui tentait de tuer son colis. Ça ne pouvait pas être les iraniens, elle était presque certaine de les avoir semés. Il ne restait alors plus que l'autre gars dans l'équation. Il était forcément dans le coin, prêt à descendre sa cible dès qu'il aurait une...
La rousse sentit la balle déchirer ses chairs et pour se frayer un chemin à travers elle avant d'entendre la détonation, et elle s'effondra au sol, touchée juste au-dessus de la hanche. Il était là-haut, juste au niveau de la glissière défoncée, à l'exact endroit ou leur véhicule était sortie de la route. « Enfoiré. » Grommela-t-elle avant de se tourner tant bien que mal pour crier à l'ingénieur de se mettre à l'abri. Mais les mots restèrent coincé dans sa gorge quand elle vit l'énorme tâche rouge au milieu de la chemise de l'iranien. Et merde, il avait réussi son coup alors qu'elle le protégeait. Folle de rage, elle ne put que le regarder tourner les talons et s'éloigner. Elle ne savait pas qui était ce type, mais elle n'allait pas le laisser s'en tirer à si bon compte. Elle allait le traquer, le trouver et lui faire payer ça.

Part III - Avengers (dis)assemble?
Natasha était assise devant un des écrans du pont principal de l'héliporteur, regardant sans discontinuer ce que transmettait les caméras du bloc de détention, et plus particulièrement de la cellule qui avait été réservée à Loki. Elle n'était pas prévue pour lui à la base, mais comme ils n'avaient pas vraiment de cellules qui pouvaient résister à un asgardien, ils l'avaient collé là parce qu'il n'y avait pas de meilleur endroit ou le mettre. Autour d'elle, tous les agents étaient occupés à chercher la moindre trace du Cube, dans l'espoir d'empêcher Loki de faire débarquer sur Terre une armée d'aliens dévoués à sa causse aussi tordue soit-elle. Banner et Stark planchaient aussi sur un moyen de trouver le Cube grâce à la signature énergétique qu'il pouvait émettre, et ils n'étaient plus qu'à quelques heures d'avoir la réponse. Pianotant sur le clavier du poste de travail, elle colla la fenêtre ou s'affichaient les images de Loki dans un coin, s'intéressant à ce qui la préoccupait le plus. Le Cube était la priorité, mais elle se sentait bien plus concernée par l'homme que l'asgardien avait transformé en pantin fidèle et obéissant. Il fallait qu'ils retrouvent Clint, parce qu'elle ne savait que trop bien le sort qui lui serait réservé. Pour le moment, son meilleur ami était utile à Loki. Tant que cet espèce de cinglé aurait besoin de lui, Clint ne risquait pas grand-chose. Mais une fois que son armée serait là, une fois qu'il aurait tous les moyens nécessaires pour envahir la Terre... à quoi un simple humain pourrait-il bien lui servir? Loki avait déjà tué quatre-vingt personnes en à peine deux jours, et ça ne faisait pas le moindre doutes qu'il se moquait bien du nombre de personnes qu'il pouvait massacrer pour parvenir à ses fins. Quelques centaines, quelques milliers... tant qu'il avait assez de monde à régenter au final, un taux de pertes acceptables ne ferait sûrement pas perdre le sommeil au dieu déchu.
S'installant un peu plus confortablement sur sa chaise, son regard croisa un instant celui de Maria. La brune en avait bavé autant que tous ceux qui avaient croisé la route de l'asgardien. Elle avait sans succès tenté de le stopper, et elle avait manqué de peu de finir enterrée vivante sous une base du SHIELD. Ils avaient déjà perdus trop de bons agents à cause de la folie d'un asgardien, et ils risquaient d'en perdre encore plus encore. Natasha ferait tout ce qui était en son pouvoir pour l'en empêcher, mais franchement, elle doutait de pouvoir faire quoi que ce soit. Que pouvait bien-t-elle faire face à un dieu? Elle avait lu les rapports sur le 084 du Nouveau-Mexique, et si Loki était aussi fort que Thor, alors tout ce qu'elle pourrait bien tenter pour le vaincre serait voué à l'échec. Mais par chance, elle avait bien d'autres atouts à sa disposition. Stark, Rogers, Thor... ils avaient la subtilité d'un pétrolier. Ils n'étaient pas comme elle. Elle savait cogner tout comme eux, mais eux ne savait pas mentir et manipuler comme elle savait le faire. À ce jeu-là, elle était infiniment plus douée qu'eux. Se levant de sa chaise, elle se dirigea d'un pas vif vers le poste d'observation de Fury « Monsieur... » « Oui Romanoff? » « Laissez-moi lui parler. » « Natasha, je sais à quel point vous voulez retrouver l'agent Barton mais... » « Monsieur, Loki trafique quelque-chose. Sa capture a été beaucoup trop simple. Il dominait totalement Rogers, et ce n'est pas l'intervention inopinée de Stark qui aurait changé grand-chose. Il voulait être ici, on doit savoir pourquoi. Je peux le faire parler. » Natasha voyait bien que Fury pesait le pour et le contre. Il connaissait bien les compétences de la russe, et ils avaient désespérément besoin de savoir quel était le plan de Loki « Faites le chanter Romanoff. » Lui ordonna Fury. Hochant la tête, Natasha se dirigea vers la sortie de la pièce, avant de prendre la direction du bloc de détention.

____________________

Rangeant son téléphone dans sa poche, Natasha poussa un soupir, avant de lever les yeux sur le bâtiment qui se trouvait juste devant elle. Elle avait l'impression que ça faisait une vie qu'elle n'était pas venue ici. Et pour être honnête, elle n'était pas revenue ici depuis le jour ou elle avait fait défection pour intégrer le SHIELD. Plus de quinze ans qu'elle n'était pas revenue en Russie. Elle était persona non grata ici, et elle comprenait bien pourquoi. Et si le KGB savait qu'elle se trouvait aux pieds du Kremlin, ça n'aurait fait aucuns doutes qu'ils se seraient empressés d'envoyer un commando pour l'arrêter ou pire, l'exécuter. Mais il fallait qu'elle se planque après ce qui s'était passé au SHIELD, et personne n'aurait jamais eu l'idée de venir la chercher ici. Et puis, avec tout ce qu'elle venait de vivre, elle éprouvait un irrésistible besoin de retrouver ses racines, de revenir à quelque-chose qui n'était pas totalement en miettes dans sa vie. Le SHIELD n'existait plus, si seulement il avait vraiment existé un jour. Elle avait pensé faire quelque-chose de bien en quittant le KGB, mais elle avait simplement troqué les russes pour HYDRA. Elle avait travaillé pendant des années pour le plus grand adversaire du SHIELD sans le savoir, et sans avoir la moindre idée de ce qui pouvait se tramer juste devant elle. L'idée qu'elle ait pu être totalement aveugle à ça la laissait en colère et lui donnait l'impression d'avoir merdé comme jamais. Elle aurait du voir les signes bien plus tôt, se douter de quelque-chose. Elle s'était faite avoir comme une recrue sortant des bancs de l'académie, et rien ne pouvait changer ça.
Mais si elle était ici, ça n'était pas uniquement par envie de se faire discrète le temps que le monde digère toutes les informations qu'elle avait balancé sur le net et les nombreux secrets sur sa vie qu'elle venait d'exposer à la vue de tous. Elle avait finit par retrouver celui qui lui avait tiré dessus cinq ans plus tôt. Depuis cinq longues années, elle avait passé la majeure partie de son temps libre à remonter toutes les pistes qu'elle pouvait trouver et avait compilé toutes les infos sur le tireur. Et un nom avait surgit de son passé: le Winter Soldier. L'homme avait fait parlé de lui pendant près de cinquante longues années, et était peu à peu rentré dans la catégorie des individus dont on doutait tellement de l’existence qu'ils en devenaient des légendes. Mais elle aurait été loin d'imaginer qu'il s'agissait du même Winter Soldier qu'elle avait pu connaitre quand elle était à la Chambre Rouge, et encore moins qu'il s'agissait du meilleur ami de Steve. Toutes les infos qu'elle avait réussit à avoir en cinq ans, elle les avait données à Steve pour qu'il tente de retrouver son ami. Mais elle ne pouvait se résoudre à rester les bras croisés et laisser son ami retrouver l'homme grâce auquel elle n'était pas devenue une machine à tuer insensible comme l'espérait le KGB lorsqu'ils avaient décidés de la former. Alors elle se trouvait ici, et elle comptait bien chercher de son côté la moindre feuille de papier susceptible de l'aider à retrouver Barnes.

____________________

Gauche, droite, gauche, droite. Natasha enchainait les coups avec automatisme, frappant le sac de sable face à elle à un rythme soutenu, sa musique lui emplissant les oreilles. Elle frappait sans s'arrêter, se laissant porter par cette chose aussi banale que s'entrainer au combat. Elle en avait bien besoin après ce qu'elle venait de vivre ces derniers jours. Le fait de devoir affronter un robot psychopathe qui voulait anéantir toute l'humanité pour « sauver le monde » ne la perturbait pas plus que ça quand elle prenait du recul. Ça n'était pas la première fois qu'elle et les autres empêchaient un malade mental ou une organisation de prendre le contrôle de la planète, alors avec le temps elle avait plus ou moins l'habitude. Mais cette plongée soudaine et brutale dans ses souvenirs avait été bien moins plaisante et ça la retournait toujours. Elle avait beau faire genre d'être imperturbable, faire croire aux autres que n'avait pas été plus chamboulée que ça parce qu'elle avait vu voir à cause de cette Maximoff, mais c'était simplement pour ne pas montrer aux autres à quel point elle était affectée par tout ça, et à quel point elle était... vulnérable. Son stratagème n'avait guère trompé Clint qui la connaissait depuis bien trop longtemps pour se laisser avoir par ça, et sans surprises il avait été là pour l'épauler et l'aider à surmonter tout ça.
Sentant quelqu'un s'approcher d'elle dans son dos, elle continua de cogner sans s'arrêter, et lorsqu'une main se posa sur son épaule, Natasha se retourna vivement, son pied fouettant l'air en direction de la tête de la personne. Son coup fut bloqué sans grande difficultés, et elle reconnut sans mal Steve. Retirant ses écouteurs, elle baissa la jambe, avant d'attraper la serviette que le super-soldat lui tendait « Merci. Et désolé pour le coup. Vieux réflexe. » « Pas grave. » Après tout, ça n'aurait pas été le premier coup que Steve se serait prit de la part de la russe. Si on lui avait appris à craindre cet homme et tout ce qu'il représentait, elle avait finit par voir au-delà du bourrage de crâne de la Chambre Rouge, et par voir le jeune homme maladroit perdu à une époque qui n'était pas la sienne qui se cachait derrière le bouclier étoilé. Ils étaient totalement opposés, elle la froide espionne soviétique et lui le héros américain qui prenait tout trop à cœur, mais c'était justement ce qui faisait la force de leur duo. Ils se complétaient et se comprenaient bien plus que n'importe qui d'autre au sein des Avengers. Passant la serviette autour de son cou, elle se dirigea vers la sortie de la salle, Steve à ses côtés « Les nouveaux sont là? » Steve se contenta de hocher la tête, avant de lui tendre une tablette « Ils sont bons? » « Assez, mais ça fait pas une équipe. » « Hé ben on va changer tout ça. Gentil flic, méchant flic? » Demanda Natasha en consultant les profils « Tu fais quoi? » « Steve, avec tout le respect que je te dois, tu ne sais pas faire le méchant. Laisse donc ça aux professionnels. » Lança Nat en souriant.

____________________

Appuyée sur la rambarde de la terrasse de la Tour, Natasha regardait la vue en contrebas, un verre à moitié vide à la main. Tout ça la minait. Tout ce qu'il s'était passé depuis Ultron, c'était... c'était un bordel sans nom. Les choses étaient allées de mal en pis de tous les côtés, et il n'y avait qu'à citer les Lois de Recensement pour montrer à quel point la situation était catastrophique. Elle avait essayé de rester objective, de ne pas se laisser porter par ce qu'elle avait pu vivre et voir lorsqu'elle était citoyenne de l'Union Soviétique, mais même malgré ça, elle ne pouvait s'afficher comme une fervente partisane de toute cette mascarade. Et pourtant, elle était ici. Elle était avec les Avengers, à défendre des idées qu'elle ne pouvait approuver et encore moins cautionner, alors que ses tripes lui disaient de rejoindre Steve et d'exprimer librement ses opinions.
Mais elle était là parce qu'elle devait être là. Parce qu'elle devait faire la seule chose qu'elle était la seule à pouvoir faire. Mentir, manipuler et espionner. Tony avait placé sa confiance en elle, mais il n'avait pas idée à quel point cette confiance était mal placée. Car Natasha était une louve déguisée en brebis. Depuis que les Avengers s'étaient fragmentés entre ceux qui approuvaient Tony et le gouvernement et ceux qui étaient entrés dans la clandestinité avec Steve, elle jouait un double-jeu que personne n'avait percé. Steve était d'ailleurs le seul à savoir que la rousse était dans son camp et non dans celui de Stark. Il avait tenté de l'empêcher de faire ça, mais il n'avait pas réussi à l'en dissuader. Elle connaissait parfaitement les risques et les enjeux, et son ami avait été forcé d'admettre qu'elle seule pouvait faire ça. Alors une fois de plus, elle se retrouvait à espionner Tony, mais cette mission-là était bien moins aisée que la première fois qu'ils s'étaient rencontrée, alors qu'elle se faisait passer pour une banale assistante juridique. Mais à chaque fois qu'elle commençait à éprouver des remords ou des scrupules, elle les étouffait dans l’œuf. Parce que c'était ce qu'elle savait faire de mieux. Se montrer froide et imperturbable, être une véritable machine au service de la cause qu'elle s'était fixée. Et pour une fois, c'était une cause qu'elle défendait de tout son cœur.
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2342
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Bienvenuuuuuuuuuuue :hysteric: :hysteric:

(Hésite pas si mon post gêne, je le retirerai si tu as besoin de place xD)
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Une certaine directrice qui t'a forcé, genre j'ai à peine eu à te mentionner deux trois infos (ou pas mais bon .... Arrow )

BIENVENUE TOI
Comment ça fait plaisir de se retrouver - ô surprise - ici dis donc :oops: :inlove: :keur:

Et tu plaisantais pas avec ta fiche grands dieux, y a de la lecture qui m'attend là

A très vite en rp :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Merci à vous, ça fait plaisir tout plein. :inlove:

Jeremiah > Pas de panique, la fiche est finie (j'attends juste d'avoir les yeux bien en face des trous pour corriger les fautes sournoises et l'envoyer à la validation).

Maria > SALUT TOI!
Et je proteste, je suis un otage avec un énorme syndrome de Stockholm mais chut, ça faut pas le dire!
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 336
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2464-james-i-remember-all-o
NATASHAAAAAAAA :hysteric: :hysteric: :hysteric:
Comment c'est trop cool de la voir tentée :whaaat:
Bienvenue parmi nouuuuuuus !
N'hésite pas si tu as la moindre question et bon courage pour ta fiche :keur:

_________________

Maybe that's the path...
A way to the redemption I've been looking for
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 511
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2658-the-clock-is-ticking
The black widow en personne !
Bienvenue sur le forum :keur:
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1343
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
OMG! Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 472
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur
Tashaaaaa :pink: :pink:

Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Merci à vous! :leche:

Ouais, ça manquait grave trop de rouquine sexy et badass donc difficile de laisser passer ça. :oops:
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1343
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
T'es réquisitionnée pour un lien. Juste je préviens. (quoi, keskya. Ouais t'es pas validée encore, et alors? J'dis ce que je veux )
Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 387
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2862-peter-spider-man
C'est du service rapide good lord :mdr:
Bienvenuuuue sur tna en tout cas, j'arrive pour les validations :oops:

_________________
the concept of the mask
Tu dois offrir tes talents au monde, une fois que tu auras découvert comment les exploiter. Peter tu es mon héros. @oncleben ≈ the amazing spiderman©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
Congratulations !
tu es validé mon brave.


Bienvenue chez les NEW ORDER.

Mais ta Natasha I love you I love you elle est juste parfaite et j'ai adoré lire toute ta fiche ! Tu la comprends et l'interprète vraiment bien en tout cas :shon: j'espère que tu te plairas parmi nous et que tu t'amuseras bien avec elle :run: :keur:

time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est un mutant, il faut que nous sachions s'il s'est fait recenser, alors pense à passer par ici. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Et si t'en es pas à ton premier compte, pense à passer par ici Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
CETTE RAPIDITÉ :gaah: même pas eu le temps de souhaiter la bienvenue :shon: bienvenue parmi nous, donc :hysteric: et vraiment trop heureuse qu'on ait enfin une natasha :cutie: ce personnage me tient trop à coeur et elle manquait vraiment au forum je trouve :shon: éclate toi à fond avec elle, j'ai hâte de te voir évoluer en rp :geek:

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Merci à vous tous et merci pour la validation! :pink:  :pink:  :pink:  :pink:  :pink:

Et oui ça a été rapide, pour le coup j'avoue que j'ai fais vachement vite. Mais Nat elle inspire grave. :cute: Puis elle manquait grave au forum, et les Avengers sans Black Widow, c'est pas vraiment les Avengers.

Par contre, j'ai pas été mis dans le mauvais groupe? Parce que la fiche du PV disait Whisperers, du coup j'ai fait en fonction de ça, mais je me retrouve chez les rouges. Après c'est pas non plus la fin du monde, Nat elle est bien en rouge.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Black Widow ♦ Love is for children

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Natasha Romanoff alias Black Widow.
» BLACK WIDOW ☭ just like budapest all over again.
» Natasha Romanoff // Black Widow
» Natasha, the Black widow
» natasha (+) black widow

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: fiches de présentation-