Partagez | .
 

 JOHTTY + patience is the key

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
patience is the key
st john allerdyce & kitty pryde
Kitty a l’impression de ne pas avoir remis les pieds dans une salle d'entraînement depuis très longtemps. Du moins pas pour s’entraîner. Depuis qu’ils sont ici, il lui arrive de venir s’asseoir dans un coin pour regarder les autres, les encourager et parfois même les conseiller. Mais jusqu’à maintenant, on lui avait interdit de prendre part aux festivités.
Elle souffre encore beaucoup. On ne peut pas se prendre trois balles de la part d’une sentinelle et s’en sortir indemne. Son bras a plutôt bien guéri, et la rééducation lui a permis de retrouver sans trop de mal sa mobilité. Elle manque encore parfois de précision quand elle doit manipuler des couverts ou écrire sur son ordinateur, mais elle sait que bientôt, elle sera complètement rétablie. C’est plutôt sa jambe qui l’inquiète. On ne l’a pas loupée : une balle dans la cuisse, une autre dans le mollet. Elle aurait très bien pu mourir, vu la quantité de sang qu’elle a perdu, ou au minimum perdre sa jambe. Techniquement, elle se doit de dire qu’elle s’en est bien sortie. Elle a passé plusieurs semaines alitée, puis a dû faire d’un couple de béquilles ses meilleurs amis pendant quelques temps. Maintenant, elle peut recommencer à marcher sans elles, même si c’est douloureux et que chaque pas lui arrache une petite grimace. Mais tout comme pour son bras, il faut qu’elle rééduque, doucement mais sûrement.
C’est une chance, qu’ils aient trouvé un endroit où se poser, cachés, pour panser leurs blessures. C’est une chance aussi que, jusqu’à aujourd’hui, on ne les ai pas trouvés. Elle n’aurait pas été d’une grande utilité, si un combat s’était déclenché.

Blake et Andrews lui ont donné leur feu vert pour reprendre l’entraînement, bien qu’ils lui aient déroulé une liste plutôt longue de choses à ne pas faire. Elle peut essayer de courir, mais pas pendant plus de cinq minutes d’affilée, et à une vitesse proche de la marche rapide. Elle a le droit de reprendre un entraînement normal pour ses bras, par contre, et c’est déjà ça. Même si elle doit le faire assise sur une chaise, Kitty est déjà contente.
Quand elle entre dans la salle d’entraînement, il n’y a pas grand-monde, et tant mieux. Il y a deux membres de la confrérie, qu’elle ne connait pas vraiment, un peu à sa gauche, et elle décide donc d’aller plutôt à droite de la pièce, où John est en train de jouer avec des flammes. Elle a du mal à se faire à l’idée que lui aussi est Pyro. Elle n’a pas vraiment le coeur à l’appeler ainsi. John, c’est mieux. Ça le différencie, ça met de la distance entre lui et celui qui les a trahis, il y a plusieurs années de cela. « Salut. » dit-elle doucement au brun, sans trop s’approcher, sans forcer la conversation à aller plus loin. Elle a bien compris qu’il n’était pas le plus loquace du trio qu’il forme avec Robb et Scott, et elle n’est pas sûre d’avoir trop envie de discuter non plus. Elle est plutôt un peu terrifiée à l’idée de se rendre compte qu’il y a plein de choses qu’elle ne maîtrise plus. Elle attrape deux haltères pas trop lourdes, et fléchit les genoux légèrement. Elle a déjà mal.
Au début, elle ne s’en sort pas trop mal. Elle arrive plutôt bien à soulever les poids, son bras blessé ne la fait pas trop souffrir. Mais tout la rattrape rapidement au bout d’une trentaine d’essais. Elle est obligée de tout lâcher pour éviter qu’un petit cri de douleur ne passe ses lèvres. Il y a encore du chemin à faire. Beaucoup de chemin à faire. Laissant sa jambe folle et son bras se reposer, elle décide de s’étirer un peu, assise par terre. Ses yeux finissent par se concentrer sur Pyro, qu’elle voit essayer plusieurs choses, encore et encore. Au bout de longues minutes, elle fronce les sourcils, et cesse de s’étirer. Elle croit bien qu’elle a compris ce qu’il voulait faire, mais n’est pas sûre d’avoir raison.
« Est-ce que… Est-ce que t’es en train d’essayer de foutre le feu à ton bras tout entier ? » demande-t-elle finalement en voyant les flammes qui lèchent son avant-bras.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
patience is the key
st john allerdyce & kitty pryde
S’il y a bien une chose que John déteste quant à sa mutation, c’est de ne pas la contrôler. Le contrôle est la seule chose qui le rassure, qui lui permet de ne pas avoir peur de brûler le premier venu, qu’il ne va pas devenir un danger public, qu’il va donner raison à tous ces regards apeurés qu’il croise quotidiennement dans ce sous-sol maudis. Depuis sa conversation avec Snow, il comprend un peu mieux la réaction des gens qui l’entourent. Ici, il était bien plus qu’un traître, ce qui n’est déjà pas bien reluisant, il était un fou, un sadique cruel et brute au premier degré qui aimait à soumettre les gens à ses flammes pour leur prouver sa supériorité. Complexe d’infériorité très mal géré dirait les psychiatres, avec des tendances psychopathes jetées dans le lot, comme de l’huile sur le feu. Ici, il a mérité cette mort qui l’a emporté. John n’a même pas de compassion pour cette personne qui est censée avoir été lui, pour la simple et bonne raison que, contrairement à tous les habitants de ce foutu monde, il ne se compare pas à l’autre. Il comprends que les autres le fasse, c’est normal, tout comme lui compare les mutants qu’il a connu dans son monde et qu’il retrouve ici, cataloguant les ressemblances, les différences, les tics, les manies…Il a même commencer une sorte de registre dans un de ses carnets, car c’est pour le moment le seul sujet qui lui permet d’écrire des pages entières sans avoir l’impression de perdre son temps à écrire des choses sans queue ni tête.

Il sait qu’il n’est pas lui, mais il veut tout de même savoir, pour comprendre. Comprendre et faire en sorte de ne pas provoquer de réactions épidermiques. Il a mal calculé avec Snow et ça a dérapé. Voilà ce qu’il tente d’éviter, bien que son caractère d’ourson mal léché (car il faut dire qu’en termes de gabarit il est loin d’impressionner) n’aide pas cette tâche, lui qui refuse de lâcher plus de trois phrases si la personne ou le sujet de conversation ne l’intéresse pas. Ce qui n’est pas bien grave quand ils sont tous les deux avec Robb, car c’est lui qui parle pour deux, le poussant parfois à faire son commentaire qui, la plupart du temps, est lacunaire au possible et ça lui va très bien comme ça. Un dynamique qui lui semble familière, quelque chose qui lui donne un repère, dans un endroit où ce mot n’est qu’une illusion, qu’un simulacre tout juste bon à garder l’envie de fuir et de…de…D’il ne savait pas trop quoi, au loin dans son esprit.

Mais son contrôle, non, ça il ne peut pas le laisser filer. Il ne sait pas si ce sont les Limbes et leurs règles sans cesse changeantes qui ont fini par l’atteindre au plus profond de son être, lui et pas les deux autres, ou bien si ce n’est qu’une évolution normale mais avec un horrible timing de sa mutation. S’il s’est laissé bercer par les mots rassurant de Robb à ce propos, il ne se fait pas d’illusion, il va devoir s’entrainer, éplucher cette nouvelle technique pour en comprendre les tenants et les aboutissants et la contrôler, afin d’avoir cela sous contrôle. Devenir des flammes, il a toujours quelque peu envié Robb et sa forme de glace, pour les nombreux avantages qu’elle propose, mais ne s’est jamais imaginé avec l’équivalence dans son élément. Aujourd’hui étant le cas, il doit apprendre à le maîtriser, car si cela n’est pas bien gênant pour Robb qui, tant qu’il ne touche rien ni personne ne risque pas de faire grand mal sous cette forme à moins de le vouloir, lui c’est une autre histoire.

C’est pour cela qu’il est dans la Salle des Danger, en compagnie de deux confréristes qu’il ignore superbement. Il n’est pas là pour déclencher un conflit ou écouter des conneries sur ce qu’il a fait, il est là pour bosser et il leur fait dos, leur signifiant bien qu’il n’est pas là pour eux. Et il s’entraîne, sans relâche, tente de faire autre chose que de simplement conjurer des flammes. Il entend un salut qui lui est adressé et relève les yeux pour voir Kitty, boitant encore, avancer un peu vers lui mais allant vers les altères plutôt que d’arriver à son niveau et il lui fait un rapide signe de tête, préférant rester concentré sur ce qu’il fait, il continue, ne prêtant plus vraiment attention à la jeune femme jusqu’à ce qu’elle lui parle à nouveau un peu plus tard, lui posant une question et il finit par éteindre les flammes qu’il a conjuré, son humeur hésitante entre lassitude et frustration, agacé de n’arriver à rien, alors il se dit que lui répondre et faire une pause est probablement le mieux pour lui actuellement. Hell, il commence même à suer tant il pousse sur ses capacités pour réussir à comprendre ce qu’il fait.

"J’essaie surtout de comprendre comment je peux éviter de devenir des flammes n’importe quand. Mais pas loin."

Il pousse un soupir et va s’asseoir au sol, à côté de Kitty, rallumant une flamme et l’observant attentivement, sans rien y faire de plus.

"Comme si j’avais besoin de ça en plus de tout le reste…"

Si d’ordinaire il n’est pas du genre à parler spécialement de lui et encore moins de ce qui ne va pas, il ne peut s’empêcher de penser de cette Kitty comme de celle qu’il a connue ; une femme forte, mais d’une douceur et d’une tolérance infinie, qui a toujours été là pour les écouter dans leur monde, et il veut croire que ce soit la même chose ici. Alors il parle, sans partir dans de long discours, juste pour qu’elle comprenne le problème plus en détail. Il garde sa voix basse, afin que cela ne reste qu’entre eux malgré l’écho de la pièce, et les yeux rivé sur cette flamme qui le calme, malgré tout.

"Depuis notre sortie des Limbes, je peux, apparemment, devenir flammes, tout comme Robb peut devenir glace. Sauf que je ne le contrôle pas. J’ai failli brûler Toad quand j’ai découvert ça…"

Certes, il n’apprécie pas des masses Toad, mais ce n’est pas une raison. Avantage, depuis il lui fichait une paix royale.
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
patience is the key
st john allerdyce & kitty pryde
Kitty n’a pas de mal à se souvenir du Pyro avec lequel elle a grandi. Elle se souvient de son humour un peu sec, elle se souvient de son envie de briller et d’impressionner. Elle se souvient à quel point lui et Bobby étaient proches. Encore aujourd’hui, même si ça fait plusieurs années qu’il est parti, Kitty a toujours l’impression qu’il va débarquer d’un moment à l’autre et lui ébouriffer les cheveux. C’est idiot, et après tout ce qui leur est arrivé, elle devrait être passée à autre chose. Mais il y a des choses comme ça, qui marquent, et les trahisons sont de celles-là. Celle de Pyro a été très difficile à accepter.
Oui, Kitty se souvient bien de Pyro. Et s’il y a une chose dont elle est sûre, c’est qu’elle ne l’a jamais vu mettre le feu à son bras entier. « J’essaie surtout de comprendre comment je peux éviter de devenir des flammes n’importe quand. Mais pas loin. » Kitty hausse les sourcils, puis les fronce. devenir des flammes? Elle n’est pas sûre de comprendre. Est-ce qu’il veut dire qu’il lui est déjà arrivé de se transformer en brasier humain ? Ça la déstabilise un peu. Le Pyro qu’elle a connu avait justement du mal à pousser sa mutation plus loin. Alors se transformer en brasier humain ? La question ne se posait même pas. Enfin… Jusqu’à ce que la folie l’emporte, bien sûr. Elle n’était pas vraiment là pour voir ça, et tant mieux. John soupire, visiblement agacé de ne pas réussir ce qu’il a entrepris. Kitty le regarde s’asseoir à côté d’elle et se trouve vite fascinée par les ondulations de la flamme qu’il vient de créer dans sa paume.
Créer quelque chose. Ça doit être quelque chose, de créer quelque chose comme ça. Kitty ne connaît pas ça. Tout ce qu’elle fait, c’est passer à travers des murs, désactiver des objets électroniques et courir vite. Pas aussi badass que ce que font Pyro et Robb. Bien sûr, c’est largement moins dangereux et problématique. Mais parfois, elle les envie un peu. Surtout en situation de combat. Elle a dû compenser le fait que son pouvoir n’était pas offensif par un entraînement dur et constant au combat au corps à corps. Aujourd’hui, elle est un excellent élément dans ce domaine. C’est déjà pas mal. « Comme si j’avais besoin de ça en plus de tout le reste… » Les yeux marrons de Kitty passent de la flamme au visage du jeune homme. C’est bien la première fois qu’il lui dit quelque chose qui semble autant sortir du coeur. Elle ne sait pas trop quoi en faire, ça la déconcerte un peu. « Depuis notre sortie des Limbes, je peux, apparemment, devenir flammes, tout comme Robb peut devenir glace. » explique John à voix basse. Les lèvres de la jeune femme esquissent un oh. Les limbes. Avec tout ce qui leur est tombé sur la tête ces derniers temps, elle n’a pas tout suivi, et cette histoire de limbes lui a paru si nébuleuse que son cerveau n’a pas tout enregistré. Si elle sent qu’elle peut poser plus de questions, un jour, elle le fera. Ça l’intrigue. Kitty a bien conscience que le monde est vaste, elle ne l’a juste jamais vu de ses propres yeux. Son expérience se limite à la terre, et même aux États-Unis. Pour l’instant.
« Sauf que je ne le contrôle pas. J’ai failli brûler Toad quand j’ai découvert ça… » Ah oui, quand même. Kitty esquisse un sourire mi-amusé, mi-désolé. Même si sa mutation n’est pas aussi dangereuse, elle sait ce que c’est, de ne pas pouvoir contrôler. « Pauvre Toad. » Elle hausse les épaules. « Il n’y a rien de plus rageant que de ne rien contrôler. Quand j’étais plus jeune, je passais mon temps à phaser et déphaser sans le contrôler. Dans mon sommeil, par exemple. J’ai failli y passer plusieurs fois. Mais ça va mieux. » Elle sait que son expérience n’a rien à voir avec la sienne, mais si elle peut le rassurer, même un peu, elle le fera. « Et… te transformer en flammes, ça ne t’es jamais arrivé, avant les limbes ? Pas même une fois ? » demande-t-elle, curieuse. Elle penche légèrement la tête sur le côté. « Tu as remarqué un lien entre les fois où ça t’es arrivé ? Un sentiment en particulier, un truc que tu avais fait juste avant... ? » Il est rare que les mutations se déclenchent sans raison. Il faut peut-être mettre le doigt sur ce qui déclenche les flammes pour commencer à avoir un minimum de contrôle dessus. Toujours identifier la cause avant de bosser sur les conséquences, c’est l’une des premières choses qu’elle ait appris.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
patience is the key
st john allerdyce & kitty pryde
Sa réaction à l’histoire avec Toad lui tire un sourire amusé et il ne peut s’empêcher d’ajouter, parce qu’il est comme ça, parfois, le John.

"Je ne l’ai plus revu depuis, étonnamment…"

Dit-il, d’un sourire presque effrayant. Il se reprend et l’écoute, comme il le faisait avant, chez lui, dans leur X-Mansion. Il a un petit sourire, et les mots sonne tellement vrais, tellement proches de ceux qu’il a connu jadis, qu’il a une impression de déjà vue. La nostalgie le prend, et il se perd une seconde dans les souvenirs de son monde, de sa Kitty, et l’espace d’un instant c’est comme s’il y était retourné. Naufragé dans une mer inconnue qui croit voir la mère patrie. Tant et si bien qu’il ne fait pas vraiment attention à ce qu’il dit.

"Oui, tu m’avais raconté."

Et c’est quand ces mots sont sortis, juste quand il a fini de prononcé la dernière syllabe qu’il se rend compte de ce qu’il vient de dire. En soi, rien de bien grave ni de perturbant, mais le fait qu’il rassemble dans son esprit cette Kitty et celle qu’il a connu ne devrait pas arriver. Il sait qu’il doit garder une distance avec ceux de ce monde, car il ne vient pas d’ici et bien que n’ayant aucune idée du comment, il a toujours l’espoir qu’un jour, peut-être ils repartiront dans leur monde. Tout comme une part de lui préférerais presque rester ici, où Xavier et d’autres sont encore en vie, où la vie n’est pas plus facile que dans le sien, mais qu’est-ce qu’il y a de nouveau ici ? Il éteint la flamme subitement, et serre les poings, mal à l’aise soudain.

"Excuses-moi, j’ai…j’ai confondu…Laisses tomber."

Il a encore du mal à admettre qu’il confond parfois ceux de son monde et ceux d’ici. Son cerveau sait pertinemment que de son monde il n’existe que trois personnes : Robb, Scott et lui-même. Point final. Pourtant, le fait de rencontrer des personnes à tel point similaire le perturbe. Il la laisse continuer et saute sur la perche qu’elle lui tend pout changer de sujet.

"Non, pas une seule fois. Même créer mes flammes est récent. Enfin, comme je ne suis pas certain de combien de temps on a passé dans les Limbes, peut-être que ça fait deux cent ans, va savoir. Mais me transformer en flamme ? Nope. Jamais. Jusqu’à aujourd’hui." Sa question nécessite réflexion, mais il lui apporte un début de réponse "Il y a toujours un catalyseur émotionnel. Ma mutation a toujours fonctionné sur ce modèle. Mais…Un lien précis je ne sais pas."

Il se repasse en tête toutes les fois où ses mains, ses bras, ont pris feu spontanément, cherchant à se rappeler de ce qu’il ressentait à ce moment-là.

"Je sais qu’il y a la colère, mais elle gère beaucoup de chose celle-là, la panique…Je ne sais pas Kitty. Mais je ne veux pas être un danger public. Je ne veux pas…" il se coupe une seconde avant de soupirer "Je ne veux pas rappeler de mauvais souvenirs aux gens…"

Il n’a pas besoin de préciser de quoi il veut parler à cet instant. Elle a connu son autre lui, ce qu’il a pu faire, peut-être que dans son monde il l’a vue grandir et non l’inverse. C’est étrange comme situation. Conjurant une nouvelle flamme, il joue un peu avec, lui donnant des formes indistinctes.

"Est-ce que tu voudrais bien me parler un peu de lui ?"

Souhait douloureux, mais il veut comprendre pourquoi il inspire autant de peur dans leur cœur des mutants ici, hormis quelques uns de la confrérie dont il était l’allié. Il sent déjà qu’il n’aimera pas ce qu’il va entendre, mais il en a besoin, quelque part.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

JOHTTY + patience is the key

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: funtown :: can't get enough :: days of future past-