Partagez | .
 

 BLAKE + pain has soft gloves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 68
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
BLAKE ANNA WINTERS
ROGUE NATION
Nom et Prénom : Blake Il paraît que son prénom lui vient de ses parents biologiques, elle n'a pas eu d'autre choix que le croire, puisqu'elle ne les a jamais rencontrés. Quand elle était plus jeune, elle se plaisait à se faire appeler plutôt Anna, son second prénom choisi par les membres de l'institut Xavier, simplement pour se détacher de ce prénom synonyme d'abandon et de chagrin. Mais avec les années, elle a décidé d’arrêter ces bêtises et de se faire appeler Blake de nouveau. Winters a été choisi par les membres de l'institut également. Elle est arrivée en hiver chez eux, alors qu'elle n'était encore qu'un bébé. Alias : Elle n'en a pas encore, mais elle suppose qu'il va falloir qu'elle s'en trouve un, vu les circonstances. Âge : Elle a désormais vingt-deux ans sa date d'anniversaire est l'une des seules choses qu'elle sache sur sa naissance : elle est du 18 février 1995. Lieu de naissance & nationalité : Elle ne sait pas exactement où elle est née, mais elle a la nationalité américaine. Elle se prend parfois à s'imaginer des origines européennes, mais elle n'aura probablement jamais d'indices sur ses véritables racines. Métier : Après sa graduation, Blake a commencé des études de médecine, avec un an d'avance. Malheureusement, elle se sont retrouvées avortées lorsque les portants détectant le gêne X ont été installés aux portes de l'université. Depuis, elle prend quelques leçons très précieuses auprès des rares médecins fugitifs comme elle. Statut civil : Blake est célibataire. Elle a eu deux relations plutôt sérieuses, mais elles se sont toutes les deux terminées, toutes les deux mal. Orientation sexuelle : Elle se considère hétérosexuelle mais n'est pas fermée du tout. Particularités : On a tendance à la prendre pour une petite fille sage et inoffensive, avec son look preppy et les lunettes qu'elle met sur son nez quand elle lit. Blake a toujours cultivé ça. Elle dit que c'est parce qu'elle aime ça - et dans une certaine mesure, c'est vrai. Mais c'est surtout parce que ça rassure les autres. Son pouvoir effraie, alors elle fait de son mieux pour se rendre moins menaçante aux yeux des autres + Lors de l'attaque du QG de la confrérie où elle était réfugiée, elle a reçu une dose d'eraser. Le projectile semble avoir touché un nerf important car depuis, même si les effets de la dose se sont dissipés, elle a toujours du mal à bouger son bras gauche de manière aisée. Mais ça devrait guérir dans les prochains mois + Elle ne se sépare jamais d'un livre de poèmes ayant appartenu à sa mère, que son oncle Ash lui a offert pour son dix-huitième anniversaire. C'est le premier truc qu'elle a sauvé quand les ennemis ont frappé à leur porte. Affiliation : Blake vit à la x-mansion depuis toujours, et inévitablement, elle s'est toujours sentie investie auprès de Charles Xavier et des x-men. Bien que depuis, elle ait bien compris que le monde n'était pas tout blanc ou tout noir, elle leur reste fidèle. Ils sont sa famille. Malheureusement, ils ont été séparés lors des récents événements. Évitant de justesse la zone négative, Blake a réussi à rejoindre la Rogue Nation.
CONTRÔLE DES ORGANISMES VIVANTS | CLASSE 6 - OMÉGA
La mutation de Blake n'est pas encore parfaitement définie, et ni ses proches ni elle n'en connaissent vraiment les limites. Depuis l'âge de neuf ans, elle a découvert qu'elle pouvait contrôler les organismes humain. Elle a d'abord cru qu'elle ne savait que les affecter dans le mauvais sens : elle pouvait empêcher les gens de respirer, elle pouvait créer des maladies, couper les cordes vocales, les nerfs, les muscles, briser les os. Elle pouvait même créer des douleurs factices dans le corps de des êtres vivants autour d'elle. Elle n'a compris qu'à l'âge de quatorze ans qu'elle pouvait également contrôler les organismes de manière plus positive : réparer les os, soigner les virus, effacer les bleus, faire repousser les cheveux, les ongles, effacer les cicatrices.
A la x-mansion, ses talents étaient connus, mais personne n'est vraiment sûr de ce qu'elle peut faire. C'est mieux comme ça. Blake essaie de s'illustrer dans le côté positif de son pouvoir, et de faire oublier qu'elle peut tuer un homme à mains nues, juste en commandant à ses veines de se rompre, à son cœur d'arrêter de battre ou en brisant son œsophage. Blake peut donner la mort, mais elle est aussi un miracle. A plusieurs reprises, elle a réussi à stopper les prémices de maladies graves chez des personnes de son entourage, posant la question de et si le remède contre le cancer, c'était elle? Bien sûr, Xavier a toujours refusé qu'on teste l'expérience ou qu'on l'utilise comme objet d'études. Aux yeux de la plupart des gens, Blake est dotée d'un don de dolorokinésie et d'un don faible de guérison. C'est un mensonge répété par simple précaution, pour la protéger. Elle déteste mentir, mais c'est mieux ainsi. Ils sont rares à connaître l'étendue de son pouvoir, même au sein de la x-mansion.
Bien entendu, l'utilisation lourde de son pouvoir a des conséquences dévastatrice sur sa propre santé, raison pour laquelle elle ne peut pas se permettre de sauver tous ceux qu'elle aimerait sauver. Les quelques meurtres qu'elle a commis pour se défendre l'ont vidée de son énergie pour des jours entiers. Elle ne ressent plus aucune fatigue, grâce à l'entraînement, quand elle s'attaque à de simples bleues ou à des blessures qui ne sont pas trop graves. Son don est aussi influencé par son humeur, et c'est la raison pour laquelle elle a essayé très tôt de modifier son caractère pour gagner en calme. Il lui arrive toujours de donner mal à la tête à son interlocuteur s'il l'énerve un peu - volontairement ou non.
INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ?  Blake a voulu croire que la loi de recensement des mutants n'irait pas trop loin. Mais elle a eu tort, comme beaucoup d'autres mutants qui ne voulaient pas trop dramatiser les choses. Son esprit rationnel l'a longtemps poussée à croire que le gouvernement ne pourrait pas tomber si bas, que la société et la loi ne permettraient pas l'abus. Aujourd'hui, Blake a clairement changé d'avis. Elle hait le gouvernement en place, et elle hait tous ceux qui lui ont arraché les gens qu'elle aime. Elle hait les anciens vilains qui ont rejoint l'état dans sa traque des mutants et des hors la loi, elle hait les Avengers qui soutiennent cette barbarie. Blake est pourtant quelqu'un de calme et de réfléchi. Mais la colère derrière ses yeux ne s'éteint pas. Elle refuse de laisser le monde s'enfoncer et se bat désormais avec la Rogue Nation pour que la folie cesse.
QUELLES SONT VOS MOTIVATIONS ? Blake avait prévu de devenir une x-woman, et de réaliser sa première mission aux côtés des x-men, juste avant la destruction de la x-mansion. Pendant longtemps, elle a pensé ne pas être légitime pour combattre le mal étant donné qu'elle pouvait le créer elle-même, et représentait une menace même pour ses proches. Mais en grandissant, avec de l'entraînement et du contrôle, elle s'est dit qu'il fallait qu'elle se serve de ce don qu'elle a gagné à la naissance. Blake est de ceux qui croient que les choses n'arrivent pas par hasard (bien que cette théorie soit mise à mal par les derniers événements), et à la fin de son adolescence, il lui a semblé clair qu'elle devait utiliser son don pour le bien. Aujourd'hui, elle ne se bat plus que pour le bien commun. Elle se bat pour sauver les gens qu'elle aime, et elle n'a jamais été plus convaincue qu'elle était à sa place que maintenant, auprès de la Rogue Nation.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Elle est née avec. Le gêne X, présent dans son ADN depuis la naissance (ses parents étaient tous les deux des mutants), ne s'est réveillé que quand elle avait 9 ans. Blake a très mal réagi, puisque seul le penchant négatif de son pouvoir s'est manifesté lors des premières années. Elle était persuadée d'être un monstre et qu'elle allait faire du mal à ses proches sans le vouloir. Elle s'est éloignée pendant presque un an, à l'âge de treize ans, pour s'enfermer dans la méditation et apprendre à contrôler ses émotions. Ce n'est que là qu'elle a découvert le penchant positif de son pouvoir, et son don de guérison. Il lui a permis de refaire la paix avec elle-même, et de se sentir plus légitime pour faire le bien. Aujourd'hui, Blake sait qu'elle marche encore sur des œufs avec sa mutation, et qu'elle doit continuer à se méfier et à être prudente. Mais ça va bien. Elle contrôle ce qu'elle peut contrôler à merveille, bien qu'elle aie toujours peur qu'un coup de sang déclenche quelque chose qu'elle n'avait pas prévu. Ça a failli lui arriver lors de l'attaque de la x-mansion et celle du QG de la confrérie, et seul son entraînement et ses années de méditation  lui ont permis de ne pas perdre pied.
IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; MARGOT (encore elle!!!), 22 ans et F. Fréquence de connexion ; TOUS LES JOURS.  :run:   Que pensez-vous du forum? ; C'EST LE PLUS GÉNIAL.  :beat:   Comment l'avez-vous découvert ? CÉ MOA KI LÉ FÉ.  :cutie:    Célébrité choisie ; LILI REINHART.  :cute:   Credits (avatar, icon etc.) ; L'avatar est de lux aeterna, et le reste, je le trouve sur tumblr comme d'habitude.  :beat:  


Dernière édition par Blake Winters le Jeu 27 Juil - 0:40, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 68
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
BIOGRAPHIE
quote quote quote

X-MANSION, 2004.
19 avril 2004. (9h00) « Pourquoi c’est toujours à moi de le faire ? » peste Blake alors que Ash est venu la chercher dans sa chambre pour lui demander de mettre le couvert. Elle était bien, dans le fauteuil du dortoir qu’elle partage avec trois de ses camarades mutantes, avec son plaid sur les genoux et son Harry Potter dans les mains. Elle en est presque à la moitié du tome un et il est hors de question qu’on continue de venir la déranger toutes les deux minutes : elle veut finir ce satané livre! « Allez, c’est pas tous les jours toi et tu le sais très bien. C’est comme ça Blake, tout le monde donne un coup de main, je ne vois pas pourquoi tu en serais dispensée. » Elle rage en refermant son livre d’un coup sec, et en balançant le plaid à l’autre bout de la pièce, montrant clairement son énervement à son oncle, qui a croisé les bras devant sa poitrine, indifférent. Il est habitué à entendre la petite blonde râler - elle le fait très souvent depuis qu’elle a passé le cap de sa neuvième année. Raide comme un piquet, elle sort de la chambre en faisant le plus de bruit possible en marchant, et fusille son oncle du regard quand elle passe à côté de lui. Elle voit Ash qui cligne un peu des yeux, et se masse le cou, et lui coupe l’herbe sous le pied avant qu’il répète la même chose que d’habitude : « Blake, tu me donnes des migraines, tu peux pas tout simplement faire ce qu’on te dit, blablabla ? » Elle a imité les gens qui parlent trop à l’aide de ses mains (petite insolente) et soupire encore en descendant les escaliers qui mènent à la cuisine. « Blake fais tes devoirs, Blake range ta chambre, Blake va mettre le couvert, Blake ne laisse pas tes chaussures traîner, Blake va me chercher une bouteille d’eau… Je ne suis pas Cendrillon ! » continue-t-elle à pester en descendant les marches. Elle rumine sa colère en sortant les assiettes puis les couverts, et intervertit la place des couteaux et des fourchettes, juste pour montrer son mécontentement. Il n’y a personne pour l’aider, dans cette fichue cuisine ! A croire qu’ils se terrent tous pour éviter les tâches du quotidien. On pourrait croire que vivre avec plusieurs dizaines de personnes réduit considérablement le nombre de corvées qui nous incombent, mais non. Blake se retrouve toujours toute seule à dresser ce fichu couvert pour vingt ou trente personnes ! En plus, personne n’a commencé à préparer à manger. What’s the point?
Elle se fige quand une ombre passe devant la fenêtre de la salle à manger, les serviettes dans les mains. Dans un silence de plomb, elle attend, avec le coeur battant à tout rompre. Quelqu’un essaie peut-être de lui faire une mauvaise blague. Ça arrive souvent, à la x-mansion. Elle tente de se détendre, mais la frayeur qu’elle vient d’avoir ne fait pas bon ménage avec la colère déjà présente, et le tout donnent une mauvaise humeur qui creuse un sillon entre ses deux sourcils, et habille son visage d’une moue boudeuse. Elle finit de mettre le couvert en silence, et observe son oeuvre quand une ombre vient la surplomber. Son coeur se remet à battre de plus belle. Il n’y a pas un bruit dans la bâtisse, et la peur l’oppresse soudain sans qu’elle puisse vraiment l’expliquer. Elle a peur de se retourner et de se rendre compte que le visage derrière elle lui est inconnu.
On la saisit par les genoux et on la balance par-dessus une épaule, et Blake panique complètement, ne pensant pas une seule seconde qu’il puisse s’agir d’un habitant de la x-mansion. Dans son esprit de petite fille apeurée et en colère, elle se voit déjà kidnappée et enfermée dans un coffre de voiture, elle se voit déjà arrachée à son oncle et à sa maison et elle panique. Elle pousse un cri terrifié, et quand on ne la lâche pas quand elle se débat, elle se met à crier de plus belle. C’est là que son assaillant se plie en deux dans un gémissement, et la lâche. Elle tombe à terre violemment, tandis que l’homme pose ses mains sur son cou. « Blake, it’s me! » C’est seulement là qu’elle reconnaît Bobby. Le soulagement la frappe immédiatement. Jusqu’à ce que du sang coule des lèvres d’Iceberg. « Bobby, ça va? » Il fait non de la tête, continue à se tenir le cou, les yeux révulsés. « Bobby, qu’est-ce qui se passe? » Blake panique, mais cette fois, elle a de bonnes raisons de paniquer. « I… I can’t breathe. » fait-il, d’une voix étouffée, avant de s’écrouler par terre, avec toujours plus de sang sur le menton. « Bobby! » Elle court vers la porte de la grande salle à manger « A l’aide!!!!!! »

19 avril 2004. (23h37) Blake fait semblant de dormir, allongée avec une couverture sur le canapé de l’infirmerie. Ils sont plusieurs adultes dans la salle, à discuter. Bobby va s’en sortir, il va bien. Il est toujours inconscient, mais il est sur la bonne voie, grâce notamment aux soins de Piper, le médecin de la bâtisse, dotée d’un don de guérison assez puissant, qui a pu prendre la blessure prise à temps. « Je ne comprends pas. » Charles sourit dans son fauteuil roulant. « Ce n’est pourtant pas sorcier, Ash. » Comme le professeur de stratégie ne semble pas additionner un et un, Xavier tourne un regard amusé vers lui. « C’est Blake. Sur le coup de la peur, et de l’énervement, probablement. » Ils regardent tous les deux à travers la vitre, derrière laquelle Bobby est allongé sur un lit, relié à une petite machine. « Vous pensez que.. c’est sa mutation ? » Xavier acquiesce sans en dire plus. Ash fronce les sourcils et repose son regard sur Bobby. « Elle est encore jeune, pourtant. » Xavier lâche un petit rire doux. « Il est vraiment temps que tu viennes assister à l’un de mes cours… Les mutations peuvent se révéler à des âges très différents. Selon l’environnement, l’évolution de l’enfant et le type de mutation. » explique le professeur X, de sa voix douce. « Donc elle est… dolorokinésiste? » Xavier penche légèrement la tête sur le côté. « J’ai l’impression que c’est un peu plus compliqué que ça. » Ash fronce les sourcils. « Par plus compliqué, vous voulez dire… Plus dangereux? » Xavier ne répond rien pendant quelques secondes, et se contente de dire : « Ne soyons pas trop hâtifs. Nous avons tout le temps d’étudier la question. Pour l’instant, nous avons tous besoin de dormir. » Il jette un coup d’oeil à Blake, et elle se rend compte qu’il a dû sentir qu’elle ne dormait pas. Don’t be afraid. Everything is going to be alright, résonne la voix dans sa tête. Mais rien ne peut la raisonner, elle est juste effrayée par elle-même et en a presque peur de bouger.

tibet, 2008.
Juste après la découverte de sa mutation, elle a cru que c’était la fin du monde. Elle était si terrifiée qu’elle a préparé son sac et s’est faufilée hors de la x-mansion, en se disant que c’était mieux comme ça. L’inquiétude dans la voix d’Ash, l’état de Bobby… Blake n’a su tirer qu’une seule conclusion : elle était un monstre, et il valait mieux s’en aller pour que les autres ne souffrent pas de choses qu’elle n’aurait pas su contrôler. C’était débile. Elle savait que c’était débile. Une gamine de neuf ans ne peut pas vivre toute seule et survivre. Elle n’est pas allée loin avant qu’on la retrouve et qu’on la ramène à la x-mansion, bien sûr. Ash était furieux, mais surtout triste. Il l’avait élevée dans la certitude qu’il y aurait toujours quelqu’un pour l’aider, et qu’il serait là pour elle quoi qu’il arrive. Il a compris pourquoi elle avait fait ça, bien entendu, mais ça l’a blessé qu’elle ne croit pas plus en lui. Elle s’en est voulue longtemps, et a accepté de voir le psychologue de la x-mansion pendant plusieurs mois.

C’est compliqué, de travailler une mutation aussi violente que la sienne. On ne connaît pas les limites, et c’est surtout difficile de mesurer où se trouve le point de non-retour. Blake doit prendre des précautions pour tout, ne pas aller trop loin, à chaque fois que quelqu’un se porte volontaire pour faire le cobaye. Elle n’aime pas ça : travailler sur des corps humains. On lui a proposé de travailler sur des cadavres quand elle avait dix ans, mais elle a encore du mal avec l’idée. La plupart du temps, c’est sur Logan qu’elle s’exerce, parce qu’il ne craint pas grand-chose. Mais elle voit la douleur dans ses traits, et ça suffit à lui faire détester chaque jour un peu plus sa mutation, qui lui semble être davantage une malédiction qu’autre chose. Elle n’est pas la seule à avoir une mutation dangereuse, elle n’est pas la seule à avoir peur de ses pouvoirs. Ils sont nombreux à la x-mansion dans ce cas. C’est ce qui la pousse à continuer à s’exercer, à continuer à essayer de comprendre cette putain de mutation. Il y a des adultes ici qui étaient comme elle, plus jeunes. Elle a passé beaucoup de temps à discuter avec Scott, et ça lui a permis de prendre du recul, de relativiser. Mais rien n’a su calmer sa peur de se réveiller en sursaut et de tuer quelqu’un par accident. Contre l’avis du psychologue qui lui a toujours répété qu’elle n’avait pas besoin d’en arriver à ces extrémités, elle a investi une chambre en solo. Mieux vaut prévenir que guérir. Elle a pris l’habitude de s’isoler quand elle est de mauvaise humeur - ce qui arrive heureusement très rarement, Blake étant d’une humeur plutôt joviale.

« Je viens avec toi. » avait déclaré immédiatement Ash, quand elle lui avait parlé pour la première fois de son intention de passer quelques temps en Asie, auprès de moines tibétains, afin de s’initier à la méditation et au contrôle de ses émotions. Elle l’avait regardé, avec un petit sourire, avant de faire non de la tête. « J’ai besoin de faire ça toute seule, Ash. Vraiment. » Il avait fallu plusieurs semaines pour le persuader, mais elle y était parvenue.

18 juillet 2008 Huit mois. Huit mois ont passé depuis qu’elle est arrivée au Tibet et a investi cette petite chambre du temple. Elle suit ses études par correspondance, échange des lettres avec ses proches de la x-mansion, mais ça fait huit mois qu’elle n’a pas ouvert la bouche pour parler. C’est un véritable challenge, que beaucoup n’arrivent pas à relever. Mais Blake… Elle avait une volonté indescriptible. Les premières semaines ont été très, très difficiles. Mais au bout de deux mois, il y a eu comme un déclic. Un changement. L’adolescente un peu insolente et montée sur ressorts s’est tue, petit à petit, et a laissé place à quelqu’un d’autre. Véritablement quelqu’un d’autre. Blake a beaucoup changé. Tellement changé qu’elle n’est pas sûre qu’on la reconnaisse quand elle rentre. Ici, elle a appris la patience, l’optimisme, et elle a appris à changer de perspective. C’est étrange comme sa vision du monde et des autres a changé. Elle aurait pu rentrer il y a quelques mois déjà, mais elle a décidé de rester jusqu’à la prochaine rentrée. Elle se sent presque chez elle entre les murs de cet endroit qu’on pourrait penser austère au premier regard.
Il est très tôt. Emmitouflée dans un plaid, Blake essaie de déchiffrer un livre en tibétain. Elle a essayé d’apprendre un peu la langue, et maîtrise avec fierté les base et un vocabulaire réduit mais suffisant. Avec un peu de chance, d’ici à son départ, elle saura tenir une conversation sans problème. Pour l’instant, ses conversations sont seulement écrites, mais bientôt, elle pourra parler de nouveau. Ça lui fait presque peur : elle n’est pas sûre que ses cordes vocales supportent le changement.
Elle relève les yeux quand un bruit sourd résonne dans le jardin. Elle se relève immédiatement, un peu inquiète, et comprend que l’un des moines est tombé de son échelle alors qu’il cueillait des feuilles de cerisier pour le thé. Elle se précipite pour lui porter secours, et remarque rapidement que son poignet est plié dans un angle étrange. Une grimace se peint sur son visage et elle observe la peau pour essayer de comprendre - il a dû se briser un os. C’est peut-être plus grave, à en juger par le regard plein de douleur qu’il lui envoie, et l’hématome qui commence à colorer le dos de sa main. Elle imagine la douleur, et la difficulté que représente le fait de devoir garder le silence, même dans la douleur. Elle prend le poignet dans sa main, délicatement, et envoie un regard rassurant au moine. Ça va aller. Elle entreprend de l’aider à se relever, doucement. Ils vont devoir aller chercher le médecin, dans le village un peu plus bas. Ils ont fait à peine quelques mètres que le moine s’agite et lui tape l’épaule frénétiquement. Elle se tourne vers lui avec les sourcils froncés, et il lui met devant les yeux son poignet. Intact. Elle a l’impression qu’il se moque d’elle pendant plusieurs secondes, finit par se saisir de sa main et par la tourner dans tous les sens. Mais oui, le poignet est intact. Elle ne comprend pas vraiment ce qui vient de se passer, et soupçonne immédiatement l’homme d’être un mutant, comme elle. Elle l’interroge du regard, et comme s’il savait tout, il sourit et pointe son index vers elle. It’s you lit-elle sur ses lèvres.
After all, she’s not a monster.

x-mansion, 2013.
« N’oublie pas ton agenda. » Blake sourit en fourrant ses affaires dans son sac à dos. « Tu es sûre que tu ne veux pas que je te fasse une lunchbox ? » Elle se tourne vers Ash, mi-exaspérée, mi-amusée. Une vraie maman poule.
C’est lui qui l’a élevée. Elle ne sait pas grand-chose de son père biologique. Tout ce qu’elle sait, c’est que sa mère est morte quand elle avait deux ans dans un attentat, et que, pour une raison inconnue (elle parie sur je n’avais pas les épaules pour une telle responsabilités ou sur je voulais pas d’un enfant, c’est leah qui en voulait un), son père l’a déposée à la x-mansion alors qu’elle venait juste d’apprendre à prononcer le mot papa. Blake sait que ses parents étaient tous les deux des mutants - sa mère était hémokinésiste - et c’est sûrement pour ça qu’il l’a déposée là et pas dans un foyer lambda. Et puis il y avait Ash, le frère de sa mère, qui travaillait là-bas depuis un moment déjà. Il est parti sans se retourner, et elle ne l’a jamais revu.
Elle considère Ash comme son véritable papa, même si elle ne l’a jamais appelé ainsi (ça aurait été franchement bizarre). Ils sont soudés, tous les deux, ils ne se sont jamais quittés, en dehors de son séjour chez les moines tibétains. Elle a toujours étudié à la x-mansion, mais maintenant qu’elle a passé son diplôme, elle a pris la décision d’aller à l’université, et d’étudier la médecine. C’était une évidence : à son retour de chez les moines, quand elle a compris que sa mutation n’était pas que négative, elle a su qu’il fallait qu’elle connaisse bien le corps humain pour mieux le contrôler, et mieux soigner.
« I’m going to be fine, Ash. » Il soupire, et lui envoie un sourire désolé. Il sait très bien qu’il peut être parfois un peu collant. Mais c’est comme ça, il la protège depuis toujours, il ne veut que le meilleur pour elle, et l’idée de ne pas être à ses côtés pour ses premiers pas en dehors de la x-mansion, well, ça le frustre. « Mais… si tu as vraiment envie de me faire un smoothie… » Elle n’a pas le temps d’ajouter quoi que ce soit qu’il s’est déjà élancé dans le couloir. « On it! » Quand elle descend, il l’attend avec une bouteille remplie d’un smoothie qui a l’air délicieux, et avec un thermos. Elle hausse les sourcils. « Oui, c’est… un thé. Si tu as froid. » Elle lève les yeux au ciel mais fourre les deux bouteilles dans son sac, avant d’embrasser son oncle sur la joue. « A ce soir, ne te ronge pas tous les ongles. » s’amuse-t-elle. Elle se dirige vers le salon et se retourne uniquement quand il lance, alors qu’elle prend la main de Kurt qui a proposé de l’emmener, un dernier conseil : « Fais toi des amis! » Même Kurt lève les yeux au ciel.

x-mansion , 2016
(28 février) Blake a essayé de garder un visage relativement normal quand les premiers rapports ont annoncé que la loi anti-mutants venait de passer. Les yeux posés sur son écran d’ordinateur pendant le cours de génétique, elle a complètement arrêté d’écouter le professeur, un ancien docteur réputé, pour lire tout ce qui pouvait lui passer sous la main sur le sujet. Elle n’est pas la seule a avoir perdu le fil du cours. Tous les autres élèves ont scruté leurs écrans pour suivre les informations. Blake s’est demandée si, peut-être, il y en avait d’autres comme elle, outrés, peinés de découvrir que le monde allait changer. Elle s’est demandée s’il y avait d’autres mutants dans la salle, mais n’a pas osé regarder autour d’elle, de peur d’éveiller les soupçons. Elle ne devait pas avoir l’air coupable. Depuis quelques temps, la x-mansion suit de près le développement des choses, et ils sont tous conscients que cette loi - qui partait peut-être d’une bonne intention - a de grands risques de déraper. La journée s’est déroulée dans une drôle d’ambiance. Tout le monde semblait agité. Blake a supposé que certains se réjouissaient de la loi, elle en a vu d’autres afficher clairement leur désaccord. A la pause de 15h, l’une des associations de l’université a même commencé à distribuer des bracelets violets, symboles de la lutte anti-recensement des mutants. Ça l’a fait sourire, ça lui a mis du baume au coeur, mais elle n’a pas eu le courage de mettre le ruban à son poignet. Elle aimerait être courageuse, mais Blake a toujours été plus prudente qu’autre chose.
Quand elle rentre à la x-mansion ce soir-là, l’ambiance est aussi électrique qu’à l’université. Il y a tout un attroupement devant le grand écran du salon, certains sont assis dans les canapés, d’autres par terre, d’autres debout. Ils ont tous des airs soucieux ou furieux, et Blake les rejoint, les bras croisés devant la poitrine, silencieuse. Ash doit encore être en train d’animer un cours de stratégie. Une demi-heure après son arrivée, Elisabeth débarque dans le hall et se débarrasse de son manteau. La brune rejoint elle aussi l’attroupement, le visage un peu fermé. Elles regardent les news en silence, l’une à côté de l’autre, pendant près d’un quart d’heure avant que l’étudiante en histoire ouvre la bouche. « Bordel, mais qu’est-ce que ça veut dire, toutes ces conneries? » Elle est excédée, et Blake comprend. De son ton calme et doux, elle répond, en posant les yeux sur sa meilleure amie : « Ça, ma belle, ça veut dire que maintenant, on est avec eux, ou contre eux. Il n’y a plus de demi-mesure. » Les choses vont changer. Le monde ne sera plus jamais le même.

(4 décembre) L’escalade a duré moins d’un an. En février, il a fallu qu’ils se recensent tous. D’un commun accord avec Ash, elle a décidé de ne pas le faire. En septembre, Blake a dû renoncer à faire sa rentrée en 4ème année de médecine, à cause des portants installés dans tous les lieux publics qu’elle était susceptible de fréquenter. Ça a été déchirant pour elle. Elle avait pris ses habitudes : ses allers-retours à la x-mansion, ses cafés et cinéma avec ses copines, les après-midi de travail à la bibliothèque. Blake se plaisait dans cette vie, et ses études la passionnaient, vraiment. Cette année, elle était plus que jamais déterminée à entrer dans les meilleurs classements et à s’assurer un avenir brillant. Elle hésitait entre la cardiologie et la pédiatrie. Mais la question ne se pose plus, désormais. Elle s’est retrouvée au chômage technique, et a dû se contenter d’éplucher des livres recommandés pour la 4ème année sans pouvoir mettre à profit ses connaissances ou avoir les explications de ses prestigieux professeurs. Et puis, en octobre, il leur est devenu presque impossible de mettre le pied hors de la x-mansion. Les sentinelles ont pris du service et avec elle, leur liberté est définitivement morte. Blake n’a jamais été fan de la loi, et quand bien même elle se doutait que les choses n’allaient pas aller en s’arrangeant, elle n’aurait jamais pensé devenir prisonnière. Le district x n’a jamais été une option, pour elle comme pour ses proches. Ils ont préféré attendre, soutenir Xavier qui essayait d’arranger les choses, et espérer le meilleur.
Mais le meilleur n’est jamais arrivé. C’est le pire qui est arrivé jusqu’à eux en premier. La x-mansion devait être l’endroit le plus sûr pour les mutants, plus sûr encore que ce District qu’avait fait ouvrir Obama uniquement pour eux. Ils étaient supposés être en sécurité. Blake ne sait pas comment ils les ont trouvés, ni qui ils sont vraiment. Un groupe terroriste, les Watchers, un organe secret du gouvernement envoyé pour faire le ménage ? Elle ne sait pas. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’il y a du sang sur les murs et sur le sol de l’endroit où elle a grandi, et qu’elle a tué quatre hommes en l’espace d’une heure. Elle n’avait jamais tué. Quand ils se sont réveillés et se sont retrouvés face aux assaillants, Blake a fait de son mieux pour se protéger et protéger ceux qui croisaient son chemin. Elle a brisé des os, plongé dans l’inconscience plusieurs hommes en noir d’un geste de la main, donné de violentes migraines et désorienté quelques autres. Elle a perdu Elisabeth dans la cohue quelques minutes seulement après le début de l’attaque, et s’est bien malgré elle retrouvée seule dans la bibliothèque, encerclée. Elle aurait pu s’en sortir sans mal, sans cette dose d’Eraser qui s’est plantée dans son épaule, et l’a laissée à la merci des trois hommes qui s’approchaient d’elle avec l’intention évidente de la faire disparaître. Elle a fermé les yeux, essayé de vider son esprit, de visualiser des images positives pour ne pas partir uniquement dans la douleur.
Mais elle n’est pas morte. Son salut est entré comme une tornade dans la bibliothèque, sous la forme d’Isaak. Le vieil ami de sa mère. Il l’a sauvée de peu, et lui a tendu la main, l’a aidé à marcher et l’a sortie de l’enfer et des ruines de la x-mansion. Blake a bien cru que le monde tout entier s’écroulait, et qu’elle aussi ne se relèverait jamais.

x-mansion, 2016
Et malgré tout, ils ont réappris à vivre. Dans le QG de la confrérie, tous ensemble malgré leurs différences, ils ont réappris à se lever le matin pour quelque chose, ils ont repris les entraînements et ont laissé renaître l’espoir qu’ils pourraient peut-être faire quelque chose. Les professeurs et les éléments importants de la Confrérie ne les ont pas laissés tranquilles, Blake a eu l’impression qu’on essayait de la transformer en machine de guerre. Ce n’était pas simple, cette vie sous terre, mais au moins, ils étaient vivants, ont pu pleurer leurs morts et se requinquer.
Puis, pour la deuxième fois, le monde s’est écroulé. Le QG de la confrérie est tombé, et avec lui, une grande partie des mutants avec lesquels Blake avait grandi et desquels elle s’était rapprochée ces derniers mois.
Pour la deuxième fois, c’est Isaak Lehnsherr qui l’a sauvée. Et cette fois, elle ne peut pas dire qu’elle ne savait pas pourquoi il est revenu pour elle. Elle sait.
C’est la Rogue Nation qui a récupéré les quelques mutants n’ayant pas été capturés. Blake n’est pas sûre de ce qui se passe. Elle sait que certains de ses camarades ont été envoyés au District X, elle sait que d’autres ont finit dans la prison pour mutants dangereux. Elle espère que Ash va bien. Elle ne sait pas. Elle ne sait rien. Elle espère que Elisabeth va bien. Une part d’elle espère aussi que les Lehnsherr soient vivants. Parce qu’elle n’en a pas fini avec eux.
Il ne reste qu’une chose à faire maintenant : se battre et faire tomber le gouvernement. Et elle compte bien survivre à ce salaud de Mike Pence.



Dernière édition par Blake Winters le Ven 4 Aoû - 0:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2342
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
Bienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 472
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur
Lilyyyyyyyy


meanwhile in a parallel universe :mdr: :mdr:
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 68
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
omg ok j'avais complètement oubliééééééé ce film :faint:
à faire un ua maybe :youknow:

MERCI MES BB :keur:

_________________

Happiness can be found, even in the darkest of
times, if one only remembers to turn on the light
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance • never back down!
avatar
MESSAGES : 1185
it's a revolution, i suppose
x-resistance • never back down!
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3160-gimme-a-hug-or-not-tamara
Le choix de vava :bave:

rebienvenue :waw:
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts • fry those bitches
avatar
MESSAGES : 108
it's a revolution, i suppose
thunderbolts • fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-gabriel-aion-
:waw:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Oh mais qu'elle est jolie cette nouvelle demoiselle. :oops:

Re-bienvenue à toi et courage pour finir ta fiche! :hero:
Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 387
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2862-peter-spider-man
ENFIIIIN
Re :hé:

_________________
the concept of the mask
Tu dois offrir tes talents au monde, une fois que tu auras découvert comment les exploiter. Peter tu es mon héros. @oncleben ≈ the amazing spiderman©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
:pink: :pink: :pink:

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 237
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2468-isaak-peace-was-never-
MON BB :keur: :keur: :waw: :pink: :hysteric: :keur:

Dépêche-toi de finir cette fiche qu'on puisse faire du drama :keur:

_________________

If I told you what I was
Would you turn your back on me ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Lily **

Bienvenue :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
On peut pas t'arrêter :mdr: (re) parmi nous :cutie:
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 68
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
PROMIS JE ME DÉPÊCHE JE FAIS DE MON MIEUX :inlove:
merci à tous vous êtes des bb mignons :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
re-bienvenue !
bon courage pour ta fiche :keur:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

BLAKE + pain has soft gloves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» Présentation Mike Blake
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!
» No pain in your future. [Pv Sip]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-