Partagez | .
 

 Mistakes never dies. || Ft. Thor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1335
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Mistakes never dies.
Ft. Thor Odinson


Ça c'était fait par mail. Mon téléphone était éteint, perdu dans une boite métallique de ma chambre. Mon adresse mail principale était une mauvaise idée mais j'avais encore plusieurs options, plusieurs autres adresses encore sûres. Des adresses remontant à l'époque de la mafia. Avec notre cyber préféré à la base, il était déjà moins risqué d'utiliser internet et mes adresses secrètes étaient encore fiable. Si bien que je les surveillais régulièrement. Une simple habitude mais aussi une nécessité car certaines d'entre elles pouvaient encore servir. Servaient encore. C'est ainsi que j'avais reçu ce message d'une vieille connaissance. Elle réclamait mon aide, et je me souvenais immédiatement de qui elle était. Une jeune femme du nom d'Amanda, plus communément Amy. Une... "proche" d'un gang criminel du Queens duquel j'avais voulu me rapprocher à l'époque où je tentais de provoquer ma sortie de la mafia. J'avais établi le contact avec elle, d'abord sans rien annoncer, juste discuter, m'approcher, me faire passer pour quelqu'un de sympa, et finalement lorsque j'avais senti le bon moment, j'étais entré dans les détails. D'abord des questions discrètes, puis petit à petit et au fil des conversations, je glanais de plus en plus d'informations. Au fil du temps elle était devenue une informatrice efficace et fiable, consciente de ce que je lui demandais, mais du coup elle s'était aussi mise en danger, à cause de moi.

Après ma rencontre avec Sharon, tout ce coup monté était devenu inutile et je lui avais dis qu'elle pouvait dormir sur ses deux oreilles, que je n'utiliserais pas ce qu'elle m'avait donné, qu'elle était tranquille... Mais il n'y avait pas que moi qui participait à ce petit jeu et dans son mail elle m'expliquait qu'elle avait été découverte. Que sa trahison n'était plus un secret et que le danger était à sa porte. L'un des dirigeants du gang avait eu vent de la fuite et elle avait désormais une cible dans le dos. Une cible oui, mais pire que la mort pour elle. Car ils auraient besoin de savoir avec précision ce qu'elle avait pu balancer, et ça, ça voulait dire torture. J'étais responsable de sa situation, je ne pouvais simplement pas la laisser comme ça. Alors je n'avais pas perdu de temps, je m'étais équipé et je m'étais envolé. Comme d'habitude, je brouillais les pistes et me retrouvais rapidement en ville. J’atterrissais entre deux bâtiments et rabattais sur ma tête la capuche de mon manteau. Je n'avais qu'à passer dans son appartement à la porte fracturée pour constater les dégâts. Ils l'avaient déjà. Et si ma mémoire était bonne, je savais où me rendre.

Car durant mes recherches et dans le lot d'information que j'avais glané il y avait ce vieux bâtiment industriel en brique, désaffecté depuis longtemps mais bizarrement jamais réutilisé, que le gang utilisait. J'étais sur place en un rien de temps et observait du ciel la structure de l'immeuble. Beaucoup de fenêtres, trois entrées et aucun moyen de savoir combien d'hommes à l'intérieur. Car à la vue des quelques gars en poste dehors, je supposais qu'il y en avait d'autres. Armés. La discrétion ne semblait pas être leur ordre du jour mais je préférais en faire le mien, atterrissant plus loin, à l'abri des regards, avant de me rapprocher. Tuer n'était pas mon premier choix, mais une option dont je ne voulais pas avoir besoin. A l'approche des deux gars devant l'une des portes je posais mon regard sur les rampes en métal et ne ralentissais même pas mon rythme alors que les rampes se mouvait pour capturer les deux hommes et les restreindre contre un mur, bâillonnés par le métal, assez tenu à la gorge et au torse pour manquer d'air, pas assez pour en mourir ou en perdre conscience. J'entrais sans plus de cérémonie, ma capuche toujours sur ma tête. Je ne comptais pas repartir sans elle, elle n'avait pas à payer pour mes erreurs.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 66
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Mistakes Never Die 


Dans les ténèbres de la salle à manger Thor demandait avec panache pourquoi il n'y avait plus de bière. Et si la salle était en réalité bien éclairée, les ténèbres n'étant que métaphoriques, la bière était réellement absente. Ce à quoi le colocataire du héros déchu apporta une réponse évidente. Il avait tout bu. Le héros, pas le colocataire. Ce dernier évitait de boire pendant la semaine, préférant être frais pour le boulot dans la nuit. Être livreur de pizza à New York, c'est le genre d'emploi qui inverse dangereusement la courbe du sommeil. Celle de Thor l'était aussi, pour des raisons toutes autres. Jour et nuit, sans distinction, il buvait. Seul ou accompagné, devant la télé ou dans un bar, les verres s'enchaînaient pour le dieu du tonnerre. Ainsi l'absence apparente de toute boisson alcoolisée causa la métaphore ténébreuse dont nous parlions plus tôt. Un voile noir sur l'appartement que notre protagoniste décida de balayer en partant vers le soi-disant "Supermarché". Un lieu mythique dont son colocataire lui parlait régulièrement, l'invitant à y faire un tout de temps en temps. Thor cependant, se sentait incapable de se rapprocher de quoi que ce soit de "supers". Et si nous savons que les walmart n'ont en réalité rien à voir avec le boulot de super-héros, cette information échappait à l'ex-Avengers. Cependant la soif surpassa les appréhensions. Il emprunta quelques dollars à son camarade -qui commençait à se rendre compte qu'il ne les reverrait certainement jamais au train où vont les choses- et attrapa sa hache. Le colocataire s'empressa de préciser que l'arme n'était nullement nécessaire.

- Mais si je suis agressé par des détrousseurs de grands chemins dont votre télévision parle tant. Ils devront tâter de ma fidèle Jarnbjorn !

La discussion continua plusieurs minutes jusqu'à ce que Thor accepte, contre toutes ses intuitions, de laisser la hache à l'appartement. Son colocataire argumenta que les terriens ne se baladent pas avec des armes dans les rues. Odinson répondit que c'était certainement pour ça qu'ils ne pouvaient se défendre face aux bandits. Le colocataire commença à parler des lois sur les armes et qu'il en manquait quand même pas mal aux Etats-Unis et que les flingues sont plus dangereux qu'autre chose, des statistiques prouvent qu'un foyer armé est. Thor abandonna la conversation à cet instant, expliquant qu'il n'était d'humeur de se lancer dans un débat sans bière dans le gosier. Le dieu marchait donc dans la rue en direction du supermarché. Il avait refusé le portable arborant un GPS de son camarade, préférant se déplacer à sa guise. Une technique bien moins efficace pour trouver les lieux lorsqu'on ne peut pas voler.

On évitera de raconter le passage à walmart, ça prendrait trop de temps. Retrouvons simplement Thor après son aventure dans le supermarché, ayant finalement réussi à acheter ses boissons malgré un séjour d'un peu plus d'une heure dans le bâtiment. Il portait un fût sous son bras gauche, le second, levé en l'air, se déversait dans sa bouche. Après une très longue gorgée, il le plaça sur son épaule. Prêt à l'ouvrir à nouveau en cas de soif. C'est le sourire aux lèvres que l'ancien guerrier tomba sur deux hommes bâillonnés par de larges rampes en métal. Il les questionna, ils expliquèrent. Qu'un type venait d'entrer, les abandonnant ici, incapables de bouger. Ne voyant personne d'autre pour leur venir en aide, et l'alcool réveillant en lui de légères envies d'aventure, notre héros décida d'entrer lui-même dans le bâtiment. Promettant aux criminels de trouver celui qui avait fait ça et bien lui expliquer que c'est méchant d'attacher les gens et les abandonner. La suite ne se passa pas vraiment comme prévu. Il tomba bien sur du monde, mais pas le type qu'il cherchait. Plutôt quelques criminels, peu heureux de le voir chez eux, qui tirèrent à vue. Si Thor ne possède plus les pouvoirs associés à Mjolnir, il est tout de même divin. Insensible aux balles donc. Les fûts par contre ne le sont pas. Celui de gauche explosa, projetant le héros retraité à travers un mur. Après quelques secondes pour reprendre ses esprits, il oublia totalement l'homme qui contrôle les rampes en acier. Pour se jeter vers les destructeurs de bière.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1335
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Mistakes never dies.
Ft. Thor Odinson


J'étais silencieux, discret. J'avais allégé ma masse pour être plus rapide aussi. Chaque pas était rallongé par ma légèreté. Je n'étais pas là pour me battre, pas vraiment. J'étais là pour sauver Amy, je n'avais pas besoin de foutre le bordel et pourtant à peine quelques minutes après être entré, j'entendais des coups de feu et me plaquais contre un mur par réflexe. C'était quoi ce bordel? Je repoussais la capuche en arrière et balayais le couloir où je me trouvais du regard. Les tirs étaient échangés en bas, un niveau en dessous de moi et je fronçais les sourcils. Personne ne semblait me poursuivre alors qui avait déclenché ça? Je reprenais mon chemin. Jusqu'à en pâtir, c'était une diversion bienvenue. Je passais une série de portes et de vieux bureaux et me dirigeais vers une cage d'escaliers et l'ouverture sombre de l'ancien ascenseur, penchant la tête dans le vide pour repérer la boite de métal avant de ressentir ce poids dans mon estomac. Mon regard partait dans le vide le temps que je me remette de cette sale impression et je me redressais. Il n'y avait qu'une chose qui provoquait ça, et si Warren n'envahissait pas mon esprit, alors...

« Hey! » - Je me retournais et voyais trois types armés qui se mettaient à tirer. Merci mon pré-sentiment, j'avais déjà levé une barrière qui arrêtait les balles et je faisais quelques pas vers eux. En quelques mouvements, ils rencontraient sol et plafond avec rapidité mais j'en oubliais la cage d'ascenseur et ne voyais pas la grenade qui y roulait. Le voilà mon pré-sentiment, c'était pour ça. J'avais tout juste le temps de me lever mes bras que l'explosion se produisait et le sol se dérobait sous mes pieds. Je sentais la chaleur et l'impact des débris, les éraflures sur mon visage et parvenais a chuter sans trop de dégât avant de réaliser que je me trouvais de l'autre côté de la zone de tir. Les hommes qui n'avait pas été pris sous les gravats s'étaient retournés sur moi et j'étais resté immobile, comme s'ils n'allaient pas me voir. Dans le lot, un grand blond attirait mon regard sans que je ne réagisse pour autant. - Le premier à me dire où est Amanda aura le droit de partir d'ici entier. - Avais-je dis un peu vite avant que les premiers coups de feu retentissent. J'avais roulé pour éviter les premières balles et m'étais remis sur mes pieds sur impulsion de mon pouvoir avant d'élargir la barrière électromagnétique qui me protégeait. Les balles ricochaient dessus et je soupirais.

D'un mouvement des bras pour canaliser ma concentration, je créais une zone d'attraction contre le mur à leur gauche et ils étaient tous irrémédiablement et violemment propulsés vers elle. Les premiers s'écrasaient contre le mur pour y perdre conscience, les autres, amortis par les corps, gardaient les yeux ouverts mais étaient incapables de bouger. Je faisais quelques pas en avant. Je n'étais pas plus inquiété que ça par ces types mais ce qui m'interrogeait toujours était la raison d'origine de ces coups de feu et je traversais la distance avant de tourner la tête vers mes victimes. Mon regard se posait à nouveau sur le blond, toujours conscient, et je le détaillais avant de réaliser. - Oh le con... - J'éliminais mon emprise sur lui, le laissant reposer les pieds au sol, libre de ses mouvements. - Désolé, j'ai pas réalisé qui vous étiez. - Faut dire qu'il ressemblait plus à un ivrogne des bas quartiers qu'à un dieu... Que lui était-il arrivé? A un époque j'aurais été impressionné, c'était certain. Mais là... - Est-ce que vous allez bien? Qu'est-ce que vous faites ici? - Question légitime pour le dieu disparu. Faut dire on avait plus entendu parler de lui depuis un moment mais vu qu'il vivait... "ailleurs" c'était pas très étonnant.
Pendant ce temps à l'étage des bruits de pas se faisaient entendre. Ils venaient pour nous, suivant les sons des tirs maintenant tus, et j'avais besoin d'une réponse à ma question.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 66
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Mistakes Never Die 


- C'est pas bien de tirer sur les gens, mécréant ! S'écriait le dieu du Tonnerre en secouant de toutes ses forces un pauvre homme. Ce dernier, forcé de suivre une vie dans le crime afin de survivre après la mort de ses parents dans sa jeunesse, qui se retrouva coincé dans une organisation en laquelle il ne croyait pas. Obligé de continuer vers l'obscurité, sans ne rencontrer qui que ce soit prêt à l'aider. Était maintenant tenu par le cou, quelques centimètres au dessus du sol. Ses jambes valdinguaient dans toutes les directions d'une façon qu'il aurait certainement jugée ridicule si ce n'étaient pas les siennes. Son ventre commençant à gronder, n'acceptant pas beaucoup d'être ainsi secoué, le jeune homme envisageait de finalement changer de métier. Qu'il ne trouverait peut-être pas de boulot autre part très rapidement, mais qu'être balancé ainsi par un super-héros divin n'était définitivement pas une carrière recommandable. Alors que les autres criminels continuaient de tirer sur notre protagoniste, dont la peau particulière résistait facilement aux balles, ce dernier abandonna le bandit pour se tourner vers les suivants. Bien les secouer tour à tour, voilà une punition qui semblait exemplaire. En tout cas dans la tête de Thor.

Puis soudainement le toit tomba. Un fait étonnant pour notre héros. D'habitude quand des pans de murs s'écroulent, ou quoi que ce soit d'autre, c'est en partie sa faute. Parce qu'il vient de balancer quelqu'un dedans par exemple. Ou qu'il utiliser le mur en question pour assommer quelqu'un d'autre. Aujourd'hui pourtant, le plafond tombait sans effort de la part de l'ex-Avenger. Un type en tomba par contre. Et, après avoir récité une phrase dont le sens échappait à Odinson, se lança dans des mouvements de bras. Aussitôt les criminels, accompagnés par le guerrier, se retrouvèrent projeter contre un mur. Qu'est-ce que cette fourberie ?! Se contenta de prononcer le blond avant de concentrer ses efforts. Pour s'éloigner de la zone d'attraction. Une tâche qui s'avéra bien plus difficile que prévu. Thor forçait, mais n'arrivait pas à avancer bien rapidement. Lui qui avait combattu des trous noirs à l'autre bout de l'univers. Puis, tout aussi rapidement que l'emprise avait commencée, elle s'arrêta. Alors que le nouveau venu prit la parole. Pas réalisé qui il était ?
- Pas de problème, mortel, il n'est pas donné à tous de reconnaître un dieu ! Sur ces mots, le dieu en question ouvrit le fût qu'il tient toujours d'un bras pour se rincer le gosier. L'humain continua sur sa lancée en demandant si son interlocuteur allait bien. Puis ce qu'il faisait dans les parages.
- Parfaitement ! Parfaitement bien mon brave. Ce n'est pas les jouets de ces badauds Il indiqua de la main les criminels empilés qui vont me blesser. Ou même le mini-trou noir qui vient de m'aspirer.

Une réalisation traversa alors l'esprit alcoolisé de notre héros. Mouvements de bras, air sur de lui. Ce type n'était certainement pas un humain lambda. Mais plutôt l'être qui venait de créer la puissance aspiratrice en question. Le genre de personne capable de plier le métal et capturer les pauvres individus à l'entrée du bâtiment. Personne d'autre ici ne semblait doué de telles capacités, n'utilisant que des armes à feu basiques. Ainsi, d'un geste rapide, Thor tenta d'attraper Kayden par le col, avant de s'exclamer.
- Et toi, que fais-tu ici ?! J'ose supposer que tu as cloué les pauvre mortels à l'extérieur. C'était sans compter sur la venue du Puissant Thor ! Et si le "Puissant Thor" -à qui on donnera des guillemets dans ce contexte précis- ne remarqua pas l'arrivée de nouveaux ennemis, une dizaine, tous armés, ils commencèrent bel et bien à tirer. Odinson de son côté était désormais convaincu que le véritable adversaire se trouvait sous ses yeux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1335
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Mistakes never dies.
Ft. Thor Odinson


« Pas de problème, mortel, il n'est pas donné à tous de reconnaître un dieu ! » - Était-ce la bière qui parlait ou juste sa nature véritable? Pour ne l'avoir jamais rencontré je n'étais pas certain de quoi faire de ça aussi je ne relevait pas et acquiesçais simplement. Après tout, dans le feu de l'action, on me pardonnerait. Si encore il avait porté son armure et sa cape rouge, j'aurais certainement vu l'éléphant dans la salle. - « ... Ou même le mini-trou noir qui vient de m'aspirer. » - C'était pas un... - Trou noir. Non, rien à voir. Mais je ne finissais pas ma phrase, préférant laisser courir. Je n'avais pas le temps d'entrer dans ce genre d'explication avec lui. Et dire qu'en temps normal j'aurais fais mon timide... J'avais bien grandi depuis ce temps là. En seulement quelques secondes, on avait sauté un paquet de stade dans notre relation et il se rapprochait bien trop vite pour que je n'ai pas un mouvement de recul avant de sentir mon col se serrait dans sa main. - « Et toi, que fais-tu ici ?! J'ose supposer que tu as cloué les pauvre mortels à l'extérieur. C'était sans compter sur la venue du Puissant Thor ! »

Il était concentré sur moi, bien trop à mon goût d'ailleurs, et je voyais du coin de l’œil la dizaine d'hommes débarquer avec leurs armes en mains. Sans compter les quelques hommes que j'avais collé au mur sur lesquels j'avais perdu mon emprise et qui se joignaient aux autres. Thor était clairement plus fort que moi, c'était indéniable, mais j'étais plus agile et dans un mouvement souple je parvenais à me glisser contre lui tout en le faisant pivoter sur lui-même, utilisant le dieu du tonnerre comme un bouclier vivant alors que les tirs se faisaient à nouveau entendre. Le respect? Plus tard. Je profitais de ces quelques secondes à l'abri de son corps massif pour parler par dessus les bruits tonitruants des coups de feu. - Je suis pas le criminel ici, c'est eux! Ils retiennent mon amie! - Ma main saisissait la sienne, celle qui me tenait, et je rapprochais mon visage du sien avant de parler avec une dose de sarcasme plus qu'évidente. - Alors si le "Grand Thor" pouvait me lâcher, je pourrais éviter de crever et aller la sauver! - Je prenais deux secondes pour fixer son regard sans ciller avant de finalement étendre ma conscience à l'arrière et générer une barrière qui stoppait immédiatement les balles.

Dans le même temps, et toujours prisonnier de la poigne du dieu, je passais la tête par dessus son épaule pour pouvoir voir les hommes qui continuaient de s'acharner à tirer sur la barrière et posais mon regard sur leurs armes. Les canons des flingues et des fusils se vrillaient et une à une les armes explosaient dans leurs mains avant qu'on puisse entendre leurs cris de douleurs. Auparavant j'aurais trouvé d'autres solutions, moins sanglantes, mais d'une certaine manière ils l'avaient cherché. Et j'avais pas envie d'être patient. J'envoyais la barrière invisible vers eux la laissais les comprimer contre un autre mur avant de faire à nouveau face à Thor, même si techniquement c'est seulement mon regard qui s'était éloigné. - J'ai pas l'temps pour ces conneries. L'effet de surprise est foutu grâce à vous et ils vont pas tarder à se dire que la garder en vie n'est pas une raison suffisante pour m'arrêter. - Mes yeux verts étaient encrés dans ses yeux bleus, entre froideur, force et détermination. - Alors lâchez moi! - Soit ça, soit il allait vite comprendre qu'il pouvait aussi voler sans marteau.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 66
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Mistakes Never Die 


Les mots résonnèrent dans l'esprit du dieu déchu. Lui rappelant un passé qui lui manquait terriblement. Il n'y a pas si longtemps, il se jetait en plein cœur du danger, marteau en main. Prêt à tout pour sauver ses amies. Qu'elles soient asgardiennes, ou humaines comme le fut Jane et leur courte idylle. Thor ne remarqua même pas les balles qui le percutèrent rapidement. Ou l'interlocuteur en profitant pour les éviter. Comme régulièrement ces temps ci, il était bien trop occupé à se remémorer une époque malheureusement révolue, qu'il pensa longtemps être éternelle. Lorsque l'on est un dieu, on imagine qu'on le restera toujours. Pour toujours. Cependant le mot déchu fait son irruption dans la narrative comme dans la première phrase de cette réponse, et toutes les certitudes disparaissent. Thor le dieu n'est plus. Remplacé par Thor l'inutile, Thor le misérable. Et s'il cache admirablement bien cette idée à travers une nature enjouée -et de nombreux verres alcoolisés-, elle est tout de même présente. Pendant un instant elle prend contrôle du corps de notre héros, l'empêchant de réagir face aux actions des criminels derrière, du type bizarre devant. Puis finalement elle relâche son emprise. Et l'être céleste retombe sur terre.
- Alors si le "Grand Thor" pouvait me lâcher, je pourrais éviter de crever et aller la sauver!

Au départ c'était difficile. Dans sa dimension, on dit ce qu'on pense. Quand on cherche à insulter quelqu'un, on lui crache directement à la tronche, on se permet même souvent d'inclure les parents et la famille proche comme éloignée. Alors le sarcasme ne fut pas simple à comprendre. Si certains fourbes comme Loki l'ont emprunté, et le maîtrisent à merveille, ce sont bien les humains qui ont inventé le sarcasme. Une technique permettant de se foutre de la gueule des autres, sans pour autant l'assumer totalement. De la même façon, la passif-agressif est inexistant parmi les dieux. On se contente d'être divinement-agressifs et laisser la passivité aux mortels. Aujourd'hui cependant, Thor était bel et bien capable de le saisir. Et même le rejeter dans le visage de ses adversaires en l'utilisant lui aussi. En tant qu'amateur évidemment, mais qui a l'envie de s'améliorer. Aujourd'hui cependant -encore-, la concentration n'était pas présente. Et le léger ton sarcastique dans la voix de l'autre super-héros échappa à notre protagoniste. Ainsi, alors que l'humain envoyait valdinguer les ennemis, Odinson le lâcha. En ne relevant pas non plus le regard incendiaire qu'on lui jetait. Face aux phrases lancées, Thor se contenta de se retourner en répondant
- Désolé, mon brave, j'ai fait erreur sur la personne ! Je reconnais bien la fougue de la jeunesse dans tes yeux ! Maintes fois je me suis moi-même lancé à l'aventure pour sauver une jouvencelle en détresse. Jamais je ne me mettrai sur le chemin d'une tâche aussi noble et, en guise d'excuse, je vous propose mon aide, humain étrange.

La suite mérite quelques explications. Thor se donna un instant de réflexion pour définir la suite. Essaya de se souvenir comment il faisait, lui, quand il devait sauver quelqu'un capturé par des vauriens. Généralement, vaincre les premiers adversaires, puis traverser le QG ennemi au marteau suffisait. Surgir devant le kidnapper. Et s'il n'avait plus le marteau en question, rien ne l'empêchait pour autant de continuer avec ce plan. Il plia les jambes et décida de se jeter en l'air, traversant ainsi le fin plafond. Et celui d'après. Et le suivant. Jusqu'à atteindre le toit où, incroyablement, se trouvaient quelques hommes et une femme bâillonnées. Les criminels s'étaient réfugiés au sommet lorsque les bruits commencèrent à se faire entendre. S'ils étaient armés et prêts à en découdre, ils ne semblaient pas imaginer que des types capables de secouer ainsi le bâtiment se ramèneraient. Alors que Thor atterrissait devant eux, et que la peur redoublait dans leurs visages. L'un commença à agiter son arme en direction de la prisonnière. Expliquant les menaces qu'il n'arrivait pas à formuler à voix haute. D'abord Odinson pensa intervenir. Stopper de tels mortels était loin d'être difficile. Mais ensuite il préféra servir de leurre. Laisser l'humain héroïque sauver son amie perdue.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1335
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Mistakes never dies.
Ft. Thor Odinson


« Désolé, mon brave, j'ai fait erreur sur la personne ! ... » - Et il finissait par me proposer son aide. Son aide? Un ancien dieu ivrogne et violent avec une propension à défoncer des portes qui devraient plutôt être délicatement déverrouillées? Mon regard balayait mes victimes. Certains inconscients, d'autres entrain de gémir des blessures que je leur avais infligé. J'étais moi-même devenu plus violent et moins précis avec le temps. Avec l'expérience et les derniers événements. Natasha me l'aurait certainement reproché, mais Nathasha n'était pas là. Elle était aux côtés de l'homme qui était responsable pour ma nouvelle cavale. Elle était du côté de ceux qui nous chassaient alors son avis... Il m'importait peu.

Je n'avais répondu immédiatement à Thor, j'aurais peut-être dû. Pas une voix, mais le son du fracas du plafond qui explosait sur son passage et lorsque je me retournais je ne voyais que les décombres qui chutaient. La poussière se répandait en un souffle étouffant et je soupirais, pinçant mon nez entre deux doigts. Oh et puis après tout, l'effet de surprise était foiré, je l'avais moi-même dit. Alors pourquoi ne pas enfoncer les portes... Je ne le suivais pas. Il faisais beaucoup trop de bruit et j'avais mes méthodes. Je marchais tranquillement vers l'entrée. Les deux hommes que j'y avais piégé n'étaient plus là mais je le remarquais à peine. Un pas seulement fait dehors et je décollais, longeant la façade de l'immeuble sans me soucier des regards que pouvaient me jeter les quelques passants en contre-bas. Ma tête n'était plus dissimulée par ma capuche mais tant pis. De toute façon, aux yeux des médias et du monde, j'étais un monstre. Un criminel et un terroriste. Autant faire honneur au titre...

Lorsque j'arrivais au niveau du toit je pouvais voir une dizaine de personnes. Thor était juste devant le trou qu'il avait causé et les types armés le visaient. Amy était là, debout mais voûtée. Ses mains ligotées dans son dos, un bâillon sur sa bouche. Un homme tenait une arme contre son crâne et menaçait de tirer si Thor faisait un pas de plus. Mais Thor ne bougeait pas. Il ne bougerait pas. Je pouvais le voir à son visage: il attendait. J'aurais pu me demander quoi mais j'étais pas si bête.

Je m'élevais un peu plus haut dans les airs, ma capuche rabattue sur ma tête par une bourrasque de vent. Je ressemblais à la Mort venue du ciel. En un peu mieux habillé et en moins squelettique. - Amy! - Tout le monde se retournait sur le coup de la surprise mais mon regard ne fixait qu'elle. Ils ne m'avaient jamais vu, j'avais été bien trop discret. Ils me voyaient maintenant.

Lorsque la première balle était tirée, elle rebondissait sur une barrière électro-magnétique et je délaissais un instant Amy du regard pour m'occuper de ses geôliers. Leurs armes se libéraient de leurs mains et venaient se mettre à flotter entre eux et moi. J'aurais pu tirer, j'aurais pu m'y amuser. Rien de plus facile que d'appuyer sur la détente mais au lieu de ça les armes commençaient à changer. Le métal se tordait et se divisait. En quelques secondes, les armes à feu s'étaient refondues en dagues à la forme étrange et au métal sombre.

Oh il y avait un bon gros paquet de blessés dans cet immeuble, mais aucun mort. Personne n'était mort. La menace de cette pluie noire n'avait encore tué personne. - Bouh! - Plusieurs dagues filaient vers eux. Les premières se plantaient dans le sol mais quelques autres trouvaient refuges dans des cuisses ou dans des bras. La fuite était lancée: directement dans les bras de Thor qui, je l'espérais, trouverait de quoi faire parler ses poings.

Ils abandonnaient Amy et je me laissais redescendre sur le toit pour la rejoindre, gardant les dagues en l'air malgré tout. Je retirais d'abord le bâillon avant de m'occuper de ses liens, les coupants à l'aide de l'une de mes dagues de poing. - Ça va? Rien de cassé? - Je pouvais lire la peur dans son regard, mais également une forme de gratitude et je levais mon regard vers Thor. - Tout va bien pour vous? - Mes dagues volantes empêchaient quiconque de fuir le toit autrement que par le seul chemin que j'autorisais et j'attrapais Amy par la taille pour l'aider à marcher. Ils ne lui avaient clairement pas fait de cadeaux.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 66
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur
Mistakes Never Die 


Finalement sauver la princesse en détresse est un moment particulièrement gratifiant. On a alors l'impression d'être invincible, pouvoir accomplir n'importe quelle tâche. Le plus dur est fait, celle en danger est retrouvée, saine et sauve. Evidemment parfois elle ne l'est pas. Ou, comme ça arrive de plus en plus souvent à notre époque étrange, elle s'est déjà sauvée toute seule. Ce qui n'est pas pour déplaire à notre ancien preux héros, combattre aux côtés d'une guerrière reste un plaisir sympathique. Exception faite de Loki quand il décide de se changer en femme. C'est toujours et éternellement, un combat énervant où il faut se concentrer pour éviter les coups fourbes de sa part, les traîtrises attendues. Et nous nous éloignons du sujet. Le sauvetage d'amis en dangers. Une tâche malheureusement bien habituelle pour les super-héros, comme quoi l'identité secrète c'est pas si utile que ça. Malgré elles, les méchants arrivent toujours, comme par hasard, à prendre en otage les personnes qui nous sont importantes. C'est quand même pas de chance. Aujourd'hui, alors que Thor avait abandonné le boulot, il se retrouvait encore dans cette situation. A regarder un camarade super venir au secours d'une humaine bien trop normale. Et si ça lui manquait tout de même, d'attraper le marteau et foncer sauver des mortels, il ne le montrait pas.

Préférant tendre les bras pour stopper les quelques idiots tentant de fuir en passant devant lui. C'est difficile pour un humain de se concentrer sur plusieurs choses. Ils voient les dagues volantes, leur seule pensée devient de les éviter. En oubliant le grand blond aux muscles indestructibles. Au point d'utiliser un adjectif aussi peu approprié que indestructible pour les décrire. Ils se retrouvèrent donc à percuter les larges bras du dieu avant de s'écrouler au sol. Laissant le dieu en question à ricaner doucement. En tant que héros il s'en serait empêché, mais n'avait plus à se soucier de passer pour le type parfait.

- Tout va bien pour vous? L'attention de l'ex-Avengers revient sur son nouveau camarade, qui a maintenant délivré la jeune femme.
- Aucun problème, l'ami ! Accompagnant les gestes à la parole, Thor se rapprocha du duo pour taper l'épaule de l'autre combattant. Une action universelle symbolisant le proverbe cliché du "travail bien fait". Que notre protagoniste décide d'associer avec un rire gras. A part pour ma bière, que ces lâches ont parsemé de trous Il désigna le fut abandonné au sol. Quittons donc cet endroit morose pour aller boire un verre ! Je vous l'offre !

Une décisions pas forcément très intelligente de la part d'un type qui n'a pas de travail. Mais Odinson est, malgré tout, un être sympathique. Toujours prêt à payer sa tournée après la baston, que vous soyez humain, nain, troll ou toute autre race qui peuple ces mondes. Il lui arriva même d'aller boire avec les ennemis après des batailles particulièrement éprouvantes pour les deux côtés.
- Connaissez-vous une taverne dans les parages ? S'il a appris où étaient les supermarchés, il ne maîtrise pas encore le plan des bars.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 1335
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2020-kayden-the-denied-son-
Mistakes never dies.
Ft. Thor Odinson


Les dagues noires s'étaient déplacées avec moi lorsque j'avais rejoins Amy, et comme pour contrôler l'adversaire, je les avais dirigé de façon à les presser vers Thor. Bien sûr, certains avaient été plus malins que d'autres et s'étaient dit qu'ils pourraient peut-être trouver un autre moyen que simplement se jeter dans les bras du dieu. Mais rebrousser chemin c'était tomber sur moi et mes dagues qui venaient les dissuader en allant érafler ou perforer leurs jambes et bras. Rien de vital, rien d'indolore non plus. C'était ça ou être assommé et j'offrais à Thor une bonne partie de cassage de tronche en règle, et ils faisaient la queue pour avoir leur tour en prime. J'aurais été plus actif dans ce combat si je n'avais pas eu Amy dans mes bras, mais je préférais l'aider à marcher, à se remettre. Ce n'est que lorsque le dernier des type s'était retrouvé au sol, complètent inconscient et la cuisse droite fichée de trois traits sombres qu'elle avait souri.

Elle était diminuée, apeurée, mais pas changée pour autant. Peu importe ce qu'elle avait subi, elle avait tenu le coup et c'était bien là la Amy que je connaissais. - « Aucun problème, l'ami ! » - Avait-il dit avant de "caresser" mon épaule de sa grande main. Une tape bien sympathique qui m'avait néanmoins désarçonné, mais j'avais souri. - « A part pour ma bière, que ces lâches ont parsemé de trous. » - Ah mince. - Je posais les yeux sur le fut éventré, l'air tout aussi dégoutté que lui - On ne rigole pas avec la bière - et Amy se décollait de moi pour marcher seule en regardant nos têtes. - « Quittons donc cet endroit morose pour aller boire un verre ! Je vous l'offre ! » - Mon visage se crispait légèrement, mais rien de trop visible. Peu importe ma présence ou mes allées et venues, je n'étais pas censé être là - « Connaissez-vous une taverne dans les parages ? » - J'esquissais un sourire à cette question. Il faudrait inventer une carte pour ça.

En temps normal j'aurais dit plutôt deux fois qu'une, mais... J'ai bien peur d'être devenu un peu trop célèbre ces derniers temps. - Et pas dans le bon sens du terme. La mauvaise caméra, le mauvais regard, la mauvaise personne et on pouvait envoyer le HPU et les militaires. Pour des dizaines d'autres, le risque était moins grand, mais pour moi... Ils avaient tout: mon nom, mon domicile, mes compétences et mes pouvoirs. Ils en savaient trop à mon sujet et si le SHIELD avait couvert les événements des docks et mon implication dans cette destruction de masse, je restais un point noir dans leurs petits papiers. - « Je connais un endroit où tu risqueras rien. » - Je levais le nez pour poser mon regard sur Amy. - « Un bar clandestin. Bière à profusion et pas une seule caméra ni un seul agent du gouvernement. » - Je lui souriais non sans montrer une pointe de scepticisme. - Tu veux pas qu'on te raccompagne? - Elle désignait Thor d'un mouvement de la tête. - « Et rater l'occasion de boire un verre avec un dieu? Et puis quoi encore. Je suis blessée, pas morte. » - Elle tournait le regard vers Thor. - « Et puis si vous payez, je peux bien fournir l'établissement. »

Je voyais bien qu'elle était fatiguée. Je voyais bien qu'elle refusait de perdre plus la face qu'elle ne l'avait déjà fait. Par réflexe j'aurais voulu la ramener chez elle pour qu'elle se repose mais après tout, si elle se le sentait...
Il s'agissait d'une salle sombre avec une fumée légère au niveau du plafond, située à l'arrière d'une grosse épicerie. Je reconnaissais quelques malfrats déjà croisés ci et là mais préférais garder la tête basse, rester dans l'ombre. Je lui faisais assez confiance pour être tranquille ici, mais je ne pouvais me fier à personne, c'était un fait que j'avais compris très vite. Une table, une chaise, une pinte et nous voilà servi. La bière ne me ferait rien, mais la situation, le gout, la compagnie... Hors de question de m'en priver. Amy était encore au comptoir à attendre son scotch, nous laissant seuls à la table et j'en profitais pour glisser un mot à Thor. - Merci d'être resté donner un coup de main. Vous n'étiez pas obligé, alors merci.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Mistakes never dies. || Ft. Thor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» Dies Natalis (Yuûki)
» ♥ Love never dies | Warren & Hope
» Les répliques cultes des comédies françaises...
» Anniversaire Thor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: CONCRETE JUNGLE OF NEW-YORK :: queens-