Partagez | .
 

 ASOIAF + don't give up on me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: ASOIAF + don't give up on me.   Sam 20 Mai - 23:41
don't give up on me
a song of ice and fire - robb drake & st john allerdyce
S’il ferme les yeux, il peut entendre le craquement atroce de la colonne vertébrale de Scott. Il peut voir son corps se tordre et ses grands yeux immobiles qui le fixent. C’est la première fois qu’il croise son regard comme ça. Sans rien pour le protéger. Robb ne veut plus jamais que ça arrive. Il sait à présent que tout ceci n’était qu’une illusion, que ce n’est pas vraiment arrivé. Mais ça semblait si réel. Quand il a ouvert les yeux après sa « mort » pour se retrouver dans la salle d’entraînement, la main de Decay sur son épaule, des larmes avaient gelé sur ses joues et Scott se trouvait un peu plus loin, bras croisés, lèvres pincées, avec la mine froncée de celui qui a échoué bêtement à un test. Puis tous les autres se sont peu à peu réveillés, la plupart complètement paniqués et quand il a croisé le regard de John, il y a vu de la colère. Decay s’est alors lancé dans un débriefing de l’entraînement, pour expliquer à chacun ce qu’il avait fait de bien ou de mal. Quand son tour est venu, Robb lui a lancé un regard noir et a mis les voiles.
Il sait où et pourquoi il s’est planté, il n’a pas besoin qu’un type de la Confrérie lui fasse la morale. Il a complètement perdu ses moyens en voyant le corps de Scott. Il s’est laissé submerger par le désespoir et au lieu de se concentrer sur sa mission, il s’est fait tuer stupidement. Si l’attaque avait été réelle, il serait mort. Robb a la gorge nouée par la nausée, alors qu’il traverse les couloirs de la base jusqu’aux quartiers qu’il partage avec John et Scott. Il voudrait sortir, prendre l’air, mais il sait que ce serait stupide de le faire en pleine journée.

Une fois dans la chambre, il se laisse tomber sur le lit et se prend le visage entre les mains. Comment a-t-il pu être aussi stupide ? Il s’est laissé massacrer, il allait laisser John seul. Il a vu la colère dans le regard de son meilleur ami. Il sait très bien ce qu’il doit être en train de penser. Qu’il est encore assez con pour laisser Scott et tout ce qui le concerne régir sa vie. John était blessé, il avait besoin de lui et au lieu de l’aider, Robb a laissé ce tir d’Eraser l’atteindre. Ça n’aurait jamais dû se produire.
Et il pourrait tout simplement blâmer l’illusion. Prétendre que ça ne se serait jamais passé comme ça, si ça avait été réel. Mais il sait que si. Parce que le simple fait de repenser à ce bruit lui donne envie de vomir. Il ne peut pas continuer comme ça. S’ils sont ici, c’est parce qu’il n’a pas pu s’empêcher de vouloir courir après Scott et parce que John l’a suivi. S’ils sont dans ce monde, c’est en partie de sa faute et il allait quoi ? Abandonner Pyro ici ?

Il est lamentable.

John lui a sauvé la vie un nombre incalculable de fois. Il a perdu des proches lui aussi, mais ça ne l’a jamais empêché de continuer, de ne jamais flancher. Et lui, il voit Scott mourir et il laisse tout tomber. Il est pathétique. La porte s’ouvre et Robb serre les dents. Il ne veut voir aucun d’eux. Il veut juste être seul, il ne se sent pas capable d’affronter John, pas maintenant. Et il ne veut surtout pas voir Scott. Des bruits de pas se rapprochent et finissent par s’arrêter devant lui.
Alors Iceman déglutit avec difficultés, écarte ses mains de son visage et lève lentement une mine pitoyable vers-- John. Il détourne immédiatement le regard, incapable de croiser le sien plus longtemps. L’autre ne dit rien, se contente de le fixer et il peut sentir sa colère, son agacement jusqu’ici.

Il s’attend presque à ce que John le frappe. Il devrait. Vraiment, il devrait, Robb le mérite. Mais il se doute sûrement que son silence est plus douloureux que n’importe quel coup. Toute sa posture, toute son aura crient C’était quoi, ça ? et le jeune homme doit faire un effort pour contenir les larmes pathétiques qu’il a envie de verser. « Je sais, » croasse-t-il enfin d’une toute petite voix. « Je sais, je-- » Il secoue la tête. « J’suis désolé, Sin, je-- fuck, je sais pas ce qui m’a pris, je-- » Ses doigts se croisent, se tordent, jouent nerveusement avec ses phalanges, alors qu’il continue de fixer le sol, les épaules basses, comme un gosse qu’on vient de surprendre en train de faire une grosse connerie et qui sait qu’il va se faire sévèrement réprimander. « Ça n’arrivera plus, je suis désolé, » répète-t-il et les mots lui laissent un goût amer dans la bouche. Probablement parce qu’il sait au fond de lui qu’il ment. Parce qu’il sait très bien que si Scott venait à réellement tomber devant lui, ce qui s’est passé à l’entraînement se reproduirait très certainement.

Tout comme il sait que si ça avait été John, il aurait réagi exactement de la même manière.

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
don't give up on me
a song of ice and fire - robb drake & st john allerdyce
Lorsque John a vu le monde devenir noir, il a d’abord pensé à une panne de courant, à une nouvelle attaque des sentinelles. Puis il rouvre les yeux et…quand est-ce qu’il les avait fermé ? Et depuis quand est-il au sol ? Se serait-il évanoui ? Durant une seconde la panique le prend mais finalement, il prend conscience de son environnement et la confusion fait place à la peur, à la rage, et finalement, le soulagement en voyant à la fois Robb et Scott pas très loin de lui. Il baisse les yeux sur son propre corps mais rien, pas une seule trace de la blessure qui ornait son flanc. Pas de séquelle de ce qu’il a vécu. C’est alors que Stroke et d’autres prennent la parole pour leur expliquer. Une…Illusion ? Tout ce qu’ils venaient de vivre, la peur, la panique même, la douleur et la rage au ventre, tout cela pour rien ? Un entraînement pur et simple ? La colère monte en lui, menace de lui faire faire quelque chose de stupide, mais il jette un regard sur Robb et il repense à tout ce qu’il s’est passé, et la colère change de cible, sans qu’il ne le veuille vraiment, pour se diriger vers son meilleur ami, son frère d’arme, alors qu’il repense à leurs derniers instants dans l’illusion. S’il est heureux de le voir en vie et bien portant, il ne peut s’empêcher de se sentir un peu comme dans les Limbes, à voir Robb s’investir beaucoup trop pour Scott, au point de se mettre en danger bêtement car il se laisse aveugler. Il ne détache son regard du roux que lorsqu’il entend son nom, et il tourne la tête.

Lehnsherr reprend pour chacun leurs réussites et leurs échecs, en appuyant bien sur ce qui fait mal dans cette histoire. Son problème ? A trop tenter la chance, à trop penser à ses deux camarades de dimension plutôt qu'aux autres comme d’un tout. John le sait déjà tout cela, il sait ses défauts et ils sont nombreux, mais il n’a jamais demandé son avis à ce grand idiot. C’est probablement pourquoi John n’hésite pas à quitter la pièce, lançant un beau doigt à Isaak comme simple réponse à son grand discours. Voilà ce qu’il en avait à faire. Qu’on le traite de gamin puéril, il s’en fout bien à présent, que le Professeur soit déçu de son comportement, il s’en fout. Ils ne le connaissent pas ; ils pensent le connaître, mais ils se trompent fortement sur son compte et ils allaient vite s’en mordre les doigts. Robb a déjà disparu du coin quand le brun sort de la salle des dangers, et il fait chemin vers leurs quartiers. Il y a, de toute façon, 80% de chance que son ami s’y soit dirigé, de toute façon.

Il ouvre la porte et ne voit pas de suite Iceman, mais quelques pas et la porte de la chambre ouverte et il le voit, assis sur le lit, la mine défaite et il n’arrive pas à croiser son regard car le roux fuit le sien. Pyro ne dit rien, ils n’ont plus besoin de parler pour se comprendre entre eux. Ils sont fusionnels et habitués aux tics de l’un et l’autre…Robb sent bien cet agacement latent qui est ressorti en cette soirée qui fut douloureuse pour tous les deux. Cet agacement quant à Scott, Robb, et ce qu’il peut se passer dans la tête de Robb. Il n’a rien à dire, car c’est le roux qui parle le premier et qui s’excuse. Ca a beau être logique comme réponse, ça ne l’aide pas. Ca ne désemplit pas cette colère sourde qui bourdonne en lui et qui menace de s’échapper à tout moment. Pourtant, plus son ami s’enfonce dans son excuse, moins John a vraiment envie de s’énerver contre lui. Car au final, n’a-t-il pas, lui aussi, perdu le contrôle lorsqu’il a vu son ami tomber sous ses yeux ? Si. Sans compter qu’aussi énervant cela puisse paraître, il sait ce que ressent Robb et il comprend sa réaction. Alors oui, il n’est pas heureux de ce qu’il s’est passé, mais en même temps…il pousse un soupir et s’assoit sur le lit, à côté de son premier occupant.

"Don’t bother. We both know that if it ever comes to that, you’ll do exactly the same thing, same as I." pendant un moment, il ne dit rien, cherchant ses mots, les mots justes "I’m not saying that I’m not mad, ‘cause I am. Ooooh man I am. But…not necessarily at you." C’est compliqué dans sa tête à l’heure actuelle, pour démêler ce que lui-même ressent "When I saw you, laying on the floor bleeding…" il doit fermer les yeux, un court instant, pour effacer cette image de cauchemar qui l’assaille "All I could think about was killing those responsible for it. I didn’t think about tactics, or my own survival, I thought about avenging you. So I know how you felt, ‘cause I felt the same for a minute." Il se rapproche un peu de son ami sur le lit, un signe de paix "And I won’t apologize for it."

Peut-être qu’il devrait, car il a fait preuve d’un égoïsme sans nom à vouloir venger son ami alors qu’il était censé aidé à évacuer les enfants et les autres, ceux qui ne pouvaient pas se défendre seuls. Il a été égoïste et il y aurait laissé sa peau sûrement, mais il ne s’excusera pas, jamais.

"But we should…talk about Scott."

Ca ne lui fait pas plaisir, mais ils n’ont lus le choix maintenant.
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 91
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
don't give up on me
a song of ice and fire - robb drake & st john allerdyce
« Don’t bother. We both know that if it ever comes to that, you’ll do exactly the same thing, same as I. » Il veut nier. Lui dire qu’il ne recommencera pas, qu’il ne le laissera pas tomber comme il l’a fait dans la Danger Room. Mais John a raison. John a souvent raison, lorsqu’il s’agit de toutes ces choses que Robb refuse d’admettre. Iceman le déteste toujours un peu pour ça, d’ailleurs. Mais il suppose que c’est pareil pour son meilleur ami, quand c’est à son tour d’avoir besoin que Robb lui ouvre les yeux sur certaines réalités. « I’m not saying that I’m not mad, ‘cause I am. Ooooh man I am. But…not necessarily at you. » A ça, Robb fronce les sourcils parce qu’il ne voit pas qui d’autre que lui mérite sa colère. C’est lui qui est resté planté là comme un idiot, lui qui s’est fait tuer par une illusion. Comme un vulgaire débutant, comme s’ils n’avaient pas affronté pire, passé des années à survivre dans les Limbes. « When I saw you, laying on the floor bleeding… » Il baisse la tête, parce qu’il voit la souffrance sur le visage de John, il peut l’entendre dans sa voix aussi. Il se déteste de lui avoir infligé ça. C’était peut-être qu’une illusion, mais tout comme le corps de Scott le hante encore, il ne doute pas que John va avoir du mal d’effacer cette image de sa tête.
« All I could think about was killing those responsible for it. I didn’t think about tactics, or my own survival, I thought about avenging you. So I know how you felt, ‘cause I felt the same for a minute. And I won’t apologize for it. » C’est à son tour de fermer les yeux alors que sa gorge se noue. Il ne dit rien, parce qu’il ne pourrait être que purement hypocrite, quoi qu’il dise. Don’t do it. If I die, don’t avenge me, survive. Facile à dire, quand il sait très bien que lui-même ferait tout pour venger John si quelque chose lui arrivait. Ils sont pareils, deux idiots, mais ça fait des années qu’ils fonctionnent comme ça et à force, Robb se dit que c’est probablement ce qui les a gardés en vie.

Il ouvre la bouche, pour s’excuser encore, n’importe quoi. « But we should…talk about Scott. » Les mots restent bloqués dans sa gorge, alors que les traits de Robb se déforment. La peine est clairement visible sur son visage, alors qu’il va emprisonner sa lèvre inférieure entre ses dents, douloureusement.

Il ne veut pas parler de Scott. Il veut tout sauf parler de Scott. Penser à lui est douloureux, entendre John prononcer son nom lui fait l’effet d’une gifle.

Il y a des jours où Robb voudrait oublier Scott Summers.

« I don’t-- » qu’il commence et sa voix flanche, meurt. « I can’t, » lâche-t-il en secouant la tête.

Mais John ne va pas laisser tomber. Ils n’ont jamais vraiment parlé de Scott. Ou plutôt, de Robb et Scott. Pyro sait et Iceman sait que Pyro sait. C’est suffisant. Ça a toujours été suffisant, ils n’ont jamais eu besoin de mettre des mots sur tout ça. Les sourires en coin de John lui suffisaient quand ils étaient encore ados, pour savoir que son meilleur ami avait parfaitement conscience de l’effet que Summers avait sur lui. Le pli inquiet sur son front quand cette attirance est devenue quelque chose de plus fort, de plus ancré était bien assez, pour que Robb sache que John avait peur qu’il finisse par souffrir.

Le regard désapprobateur, quand Robb restait dans l’ombre de Scott en sachant que rien n’arriverait jamais sans être pour autant capable de s’en détacher.

Ils n’ont pas besoin de parler. John s’inquiète et désapprouve et Robb le sait. Mais quand Sin a décidé qu’il était temps qu’ils parlent d’un truc, il ne lâche généralement pas le morceau et là tout de suite, ça terrifie Robb.

Voir Scott étendu par terre, brisé, ça l’a retourné plus qu’il ne l’aurait cru et Robb se sent fragile, vulnérable. Il sait que John n’aura qu’à dire quelques mots pour qu’il craque et pire encore, que si c’est lui qui parle, il n’arrivera pas à contenir tout ce qu’il essaye de garder pour lui.

« Don’t make me talk about him, please, » murmure-t-il misérablement. « I know, I’m being stupid and I know you hate him and I know I should too. I tried, I swear Sin, I tried, but I just-- » Il se tait brusquement, ravale le reste de ses jérémiades pathétiques. « I can’t, » conclut-il en fermant les yeux.

Il ne s’est jamais senti aussi honteux.

_________________

i'm giving up on you
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
don't give up on me
a song of ice and fire - robb drake & st john allerdyce
Il adore Robb, vraiment. Il l’adore et serait prêt à tuer et mourir pour lui s’il n’avait pas d’autres solutions. La preuve en est la réaction qu’il a eue lors de l’illusion de ce matin. Non, franchement, John ne sait pas ce qu’il ferait si Robb n’existait plus dans son monde. Peut-être partira-t-il vivre en ermite dans un désert quelconque afin d’oublier que ce monde lui a pris ce qui compte le plus pour lui, laissant Scott seul pour fendre de son cas face aux autres ; car soyons clairs, si Robb disparaît (il ne peut pas se résoudre à ne serait-ce que penser au mot « mort » et ses dérivé quand il s’agit de son meilleur ami), Scott peut aller se faire cramer les miches par le Phénix qu’il n’en n’aura plus rien à foutre. Il n’en n’a déjà pas grand-chose à faire en temps normal, mais alors sans Robb…Ou peut-être deviendra-t-il fou ? Tel son lui de cette dimension, sans plus aucun garde-fou pour l’empêcher de commettre l’irréparable et de se retourner contre ses amis, ceux qui sont revenus, ceux qu’il s’est créés, de devenir cette plaie qui a déjà été infligée aux mutants et dont ils pensaient débarrasser. Allez savoir ce qu’il deviendrait sans Robb.

Pourtant, des fois, comme en cet instant, John a tellement envie de lui mettre des claques.

Lui qui d’habitude est si prompte à parler, à exprimer, contrairement à Pyro, ici il veut fuir la conversation. Quelque part, John le comprend, très bien même, mais il y a un moment où il faut. Surtout après ce qu’il s’est passé pendant l’entraînement (où ils ne savaient pas que c’en était un, mais passons…), il faut que le roux fasse quelque chose. Il est certain que tout ne se résoudra pas en une belle conversation entre les deux jeunes hommes, ni même avec une conversation où les trois êtres d’une autre dimension faut table rase et mettent à plat tous ce qui les bloquent, tous les non-dits qui peuvent empoisonner une vie de manière irrémédiable. Il le sait d’expérience et il veut à tout prix éviter cela à Iceman. Lui est déjà perdu à cette histoire, mais Robb…Il est cette lumière qui refuse de s’éteindre, malgré tout ce qu’ils ont pu vivre, il reste cet espoir, cette bonté dont ils ont tous besoin ; pour garder les pieds sur Terre, pour rester en vie, pour continuer à avancer de manière saine (ou le sainement qu’ils puissent faire). Alors s’il subit ce que Sin a lui-même vécu, ou un assimilé…Non, il ne préfère pas y penser, car ce serait trop horrible. Mais il n’empêche que là, Robb ne va pas se défiler. John l’adore, mais il va devoir lui mettre un coup de pieds au cul cette fois, qu’il le pardonne.

Il soupire. Ca ne sera pas simple de le faire parler et comprendre ce que John veut qu’il comprenne, qu’il fasse, vraiment. Aussi bien parce que Robb est buté et têtu, mais aussi parce que Sin va devoir parler de choses…qu’il aurait préféré laissée enterrées.

"Then don’t talk but listen to me, okay ?"


C’était probablement la meilleure façon de faire là, tout de suite. Peut-être que plus tard ils pourront en parler plus librement, mais pour le moment…John se laisse tomber en arrière sur le lit, les bras croisés derrière sa tête, une apparente nonchalance, alors qu’il avait déjà mal de ce qu’il allait devoir ressortir des placards.

"Do you remember Snow ? Prue ?" il laisse quelques secondes à Robb pour se rappeler "I should have hated her when she left for the Brotherhood. She became the enemy, she hurt us, both because she left and because she attacked us alongside the Brotherhood. I should have." Son ton est neutre, comme désintéressé, loin des évènements, mais Robb peut lire qu’il ne va pas bien à reparler de tout cela, même s’il ne le montre pas, comme à son habitude "She froze my left arm once, I almost lost it because of her, you know." Malgré tout, croiser celle de ce monde ne lui a pas fait peur "And yet, I couldn’t hate her. Because I still had hope she could come back to us, be with us, with me, again. But I never said anything to her about how I felt, because I felt I couldn’t, shouldn’t, not after what she’d done. And then, she…died." Là, juste à cet instant, sa voix se brise un peu, il s’éclaircit un peu la voix avant de reprendre "You know my biggest regret ? To know that maybe, just maybe, if I said something, I could have saved her. She could still be alive, in our world, trying to get her life back on track…Not that it would change much of anything right now." Il se tait, quelques secondes, reprenant contenance. Il n’a pas eu besoin de vraiment dire les mots qui font mal, loved her, parce que Robb le sait très bien et ça l’arrange beaucoup. Il se redresse, finalement, mais refuse de croiser le regard de son ami, la douleur encore trop présente pour qu’il y arrive "What I’m trying to make you see, Robb, is that…You need to talk to him. Tell him. I know it’s difficult, I know it feels like it’s not right somehow, but you must. Just so that you won’t have regrets. Just so that…you don’t end up like me, pathetic and stuck to think about what ifs and maybes. You know that whatever happens, I’ll be there for you."

Que ce soit pour le récupérer surexcité, aux anges, voulant dire que John aura droit à beaucoup plus de Scott dans le futur, ou pour le ramasser à la petite cuillère suite à tout cela, ce qui induirait une bonne droite (et plus) dans la mâchoire de Scott, mais au moins Robb ne lui dirait rien, mais dans tous les cas, il serait là, encore et toujours, pour Robb, tout comme lui a toujours été là pour lui. Il lui doit bien cela, après tout ce qu’il a fait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

ASOIAF + don't give up on me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.
» [Event & Libre] Give me liberty, or give me death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: funtown :: can't get enough :: days of future past-