Partagez | .
 

 Continual cheerfulness is a sign of wisdom. ✖ Clea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
CLEA STRANGE
WHISPERERS
Nom et Prénom : Clea Strange. Alias :Mystic Virgin, ne demandez pas d'où il vient, même Clea n'en sait rien. Âge : Plusieurs millénaires, il est impossible de déterminer son âge. Lieu de naissance & nationalité : Dans la Dark Dimension. Métier : Sorcière Suprême de la Dark Dimension, reine légitime de l'endroit même si le trône ne lui appartient plus pour le moment. Même si là officiellement, elle est fleuriste. C'est mignon,
ça lui irait presque bien mais heureusement qu'un certain Strange l'ignore sinon elle aurait droit à un "moooooh, c'toi ma fleur". Statut civil : Mariée, séparée, ça devient trop compliqué vu qu'elle n'a pas revu son mari depuis vingt ans. Orientation sexuelle : hétérosexuelle. Particularités : Clea est dotée depuis la naissance d'une chevelure argentée qu'elle a fini par camoufler lors de son retour sur Terre, ils étaient beaucoup trop... Voyants. Affiliation : Secret Avengers.
Magie | Classe 6
Grâce à son hybridation Mhuruuk/Faltine, Clea est née avec un fort potentiel magique qui n’a pu se développer qu’avec l’aide de Strange. Grâce à son sang Faltline, la blonde est capable de produire sa propre énergie mystique comme sa mère et son oncle qu’elle utilise afin d’alimenter sa propre magie. Elle est particulièrement douée lorsqu’il s’agit de former et projeter des décharges d’énergies magiques. Stephen l’ayant extrêmement bien formée, Clea est capable d’incanter n’importe quels sorts au même niveau que son ancien maitre et celui de sa mère ; néanmoins, les incantations ne sont jamais de tout repos ; puisant son énergie. Plus le sort sera compliqué, plus le taux d’énergie sera important. Sa magie est plus ou moins uniquement propre à elle, étant l'unique hybride Mhuruuk/Faltine existant qui se caractérise notamment par une lévitation naturelle qui ne lui prend aucune énergie ou une facilité à la télépathie et manipulation mentale.

INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ?  Elle est injuste, choquante et aberrante ! Cette ségrégation ne devrait pas avoir lieu d'être et il est surprenant de voir à quel point les êtres de cette dimension ont une mémoire courte, sélective et qui peut facilement faire table rase du passé lorsque cela les arrange. Cette dimension ne devient finalement pas mieux que la Dark Dimension sous la coupe de Dormammu ou bien d'Umar. 
QUELLES SONT VOS MOTIVATIONS ? Faire tomber le gouvernement ? J'ai l'impression de passer ma vie à faire ça, lutter contre des dirigeants qui ne méritent pas de l'être et des lois injustes et dégradantes. Hors de question de se recenser, de se plier aux règles et surtout, de ne rien faire. Je le fais bien dans ma propre dimension alors pourquoi serais-je inactive dans celle d'adoption ? J'aime beaucoup trop cet endroit pour le laisser sombrer entièrement dans le Chaos.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Je suis née avec mes pouvoirs magiques,
ils ont toujours été présents du fait de ma race et mon hybridation. Mi  Faltine mi Mhuruuk. Je ne les utilisais néanmoins qu'à dose limité, n'ayant pas conscience à l'époque de l'étendu possible de ma magie. Il aura fallu attendre de longues... Années ? Millénaires ? Pour croiser la route de celui qui deviendrait mon maître.  
IRL
Pseudo/âge/sexe (f ou m) ; Julie, 24 ans, fille la dernière fois que j'ai vérifié. Fréquence de connexion ; Jsp c'est une bonne question. Que pensez-vous du forum? ; Il a l'air chouette. Comment l'avez-vous découvert ? Ftefen & Lauren ( :keur:  :keur: ) sont des fourbes et on se déplace en ban de poissons.   Célébrité choisie ; Carey Mulligan. Credits (avatar, icon etc.) ; VioletHill.


Dernière édition par Clea Strange le Dim 28 Mai - 22:06, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
BIOGRAPHIE
The shadows, my love... The shadows always surround us ! Can we not leave this house... This life... And make our own bright world ?

When she was just a girl, she expected the world.
Ce sont des yeux plus bleus que des saphirs qui brillent au milieu de son visage ; deux perles à la pureté sans pareille. C’est la première chose que l’on remarque chez elle, qu’on a toujours remarqué depuis sa venue au monde ; ce bleu azur qu’on ne saurait retrouver ailleurs que dans son regard. Même le ciel le plus éclatant ne pourrait égaler la magnificence qui étincelle de ses yeux. Sûrement pourrait-elle, en battant des yeux, charmer n’importe quel être sensible à cette grâce sans égale. Jamais ses cils blonds n’ont tenté un tel jeu, jamais un caprice ne lui est passé par la tête. Son regard, il reflette une certaine candeur tout en étant grave et discipliné, obéissant. Ses pupilles ne se lèvent jamais trop haut vers le ciel, ne dépassent pas la limite imposée ; docile tel l’agneau mené vers l’abattoir. Ses cheveux descendent en cascade dans son dos ; boucles argentées, presque blanches. Son dos est droit mais sa tête, elle, est courbée vers le sol. C’est une enfant muselée, elle n’est pas plus haute que trois pommes qu’elle agit déjà comme une petite adulte ; formatée depuis sa naissance à servir celui dont son tuteur est le fervent disciple. Ni père ni mère, c’est comme si la fillette était venue au monde uniquement portée par le souffle du vent. Lorsque son esprit s’égare, que son imagination ose se manifester, c’est ce qu’elle aime penser à croire. Qu’elle est née de poussière d’étoiles ; princesse égarée dans un univers sombre et violent. Rêver n’est pas permis. Penser est interdit. L’on viendra reprendre l’enfant si on remarque que ses yeux se sont drapés d’un voile d’absence, d’égarement. Une voix acerbe, froide et coupante comme une lame de couteau viendra rappeler à l’ordre la « rebelle » et son prénom, pourtant si doux à l’oreille, claquera tel un fouet sur son visage. Clea. Quatre lettres qui n’ont pas vraiment de sens pour elle ; d’où vient-il ? Comment, dans un monde aussi hostile, peut-il exister une créature au prénom si délicat ? Elle, qui n’est qu’une ombre, celle d’Orini, son tuteur. Là où il va, l’enfant suit en silence dans son sillon. C’est un homme strict, dont le fanatisme l’aveugle depuis bien des siècles ; une ferveur qu’il inculque à celle qui est sa pupille. Mais ce roi, ce maître tout puissant que l’on voudrait qu’elle adule, la fillette le craint, il l’épouvante et la fait trembler lorsqu’il passe à côté d’elle. Il est si grand et elle si petite ; ses yeux jaunes lui glacent le sang à chaque fois que son regard se poser sur l’enfant. Ses yeux sont avides de pouvoir, de cruauté et ce n’est pas pour rien qu’on l’appelle le « Terrible », « Dévoreur d’âmes » ou encore « Seigneur du Chaos » ; c’est un despote, un tyran assoiffé de puissance. Dormammu n’est pas un souverain juste, les sujets sous son contrôle n’ont pas d’importance, ils ne semblent même pas exister à ses yeux. Cet être abject, on voudrait que Clea le vénère, devienne de la chair à canon en son nom ; on lui bourre le crâne des histoires passées, de comment ce si grand roi est parvenu à repousser les Incérébrés, créatures de cauchemar, et mettant ainsi la Dark Dimension à l’abri de leur menace. C’est grâce à ce fait d’arme que le souverain s’est retrouvé à porter les Flammes de la Régence  après la mort du précédent roi ; acclamé un temps par son peuple reconnaissant de les avoir sauvés avant d’être finalement craint. On n’en a pas oublié la soeur de ce dernier Umar, exilée dans une poche dimensionnelle par le roi. On dit qu’elle serait devenue folle pour une raison inconnue et que, pour protéger la Dark Dimension, il avait été plus sage de l’enfermer quelque part où elle ne risquerait pas de nuire aux habitants de la Dark Dimension.  En tout cas, c’est ce qu’on a raconté à Clea. Ce qu’on ne cessera de lui rabâcher tout au long de son enfance. On lui apprendra à être une personne obéissante qui ne pense surtout pas par elle-même. C’est ce que l’enfant deviendra… Un temps.

I'd rather be a rebel than a slave.
Son visage a perdu la rondeur de l’enfance, ses traits se sont affinés, dessinés avec grâce. L’enfant n’en est plus une et bien que privée de liberté, elle s’est épanouie comme une rose sous le soleil de printemps. Seules manquent les épines, coupées bien vite pour éviter tout acte de rébellion. Son esprit est emprisonné dans une cage de mensonges, de peur et d’ignorance. Mais ce dernier n’est pourtant pas brisé ; il suffirait de peu pour qu’il puisse se libérer de ses entraves. Ce peu, cet élément déclencheur, il finit enfin par arriver lorsque des jours durant, il n’a cessé d’en parler, de jubiler à l’idée de ce proche duel contre le Sorcier Suprême d’une dimension différente de la leur. Au tout début, la jeune Clea n’y a pas prêté pas grande attention, se contentant d’hocher de la tête lorsque son tuteur rapportait les discours du roi. Il faut dire que des siècles de bourrage de crâne sont passés par là et bien qu’elle ait entendu parler de la Terre, cela ne l’avait jamais réellement intéressée ; elle prêtait attention à ce qu’on voulait qu’elle prête attention, voilà tout. Pourtant, au fil des jours, Clea commence à être plus attentive à la situation, à sortir des sentiers battus, elle se rend compte que toute cette façon de penser et de voir les choses n’étaient pas la seule et unique. Ce fut telle une violente gifle sur sa joue, celle qui tire d’une longue torpeur, qui réveille l’esprit. Si sa propre dimension est nécrosée par l’ambition et les pouvoirs néfastes de Dormammu, une autre dimension n’a pas à subir sa tyrannie. Un sentiment nouveau est né en Clea, ce jour-là, celui qui fait couler l’adrénaline dans les veines lorsqu’on sait que l’on va à l’encontre des règles. Ce n’était encore qu’une étincelle de rébellion bien pâle mais celle-ci pourrait très bien se transformer en un brasier destructeur. Clea se met donc à guetter, à écouter les moindres conversations que ses oreilles peuvent percevoir afin, d’être la première à le croiser ; ce Sorcier Suprême que Dormammu le Terrible doit affronter. Il finit par apparaître mais contrairement à ce que la blonde aurait préféré, elle n’est pas la première à l’approcher. Elle a encore le temps, tente-t-elle de se rassurer alors que son coeur bat à la chamade à l’idée qu’il ne soit déjà trop tard. Non, elle l’aurait su, vu. Elle le trouve, agrippe son poignet de sa main afin de l’attirer dans l’ombre et devant son regard surpris, Clea tente de lui expliquer sa venue d’une voix essoufflée ; ses mains s’agitant dans des geste pressés. Il peut encore fuir, éviter le combat et retourner dans sa dimension car s’il venait à échouer, ce serait une catastrophe. De temps à autre, la jolie blonde regarde autour d’elle avec une mine un peu inquiète : il ne faut pas que l’on apprenne ce qu’elle s’apprête à faire. Qu’importe, le Sorcier doit connaître l’existence des Incérébrés, de ce que Dormammu fera subir sur Terre s’il venait à vaincre Stephen Strange. Contrairement à ce qu’elle espérait, pensait, Strange ne se défile pas, faisant naître l’incohérence en Clea. Pourquoi tient-il à prendre un tel risque tant pour lui que pour sa Dimension ? Cela n’a pas de sens pour elle. Puis finalement il s’explique, il ne peut pas montrer des faiblesses justement pour protéger sa Dimension. Ses yeux se plissent légèrement, la jeune femme est attentive et finit par comprendre ce qu’il entend par là. Elle hoche doucement de la tête ; très bien, s’il ne peut pas fuir alors elle l’aidera du mieux qu'elle le peut pour vaincre Dormammu. Les murs ont des oreilles et lorsqu’un tel tyran règne, rien ne demeure secret très longtemps aussi lorsque le Dévoreur d’âmes découvre la trahison de Clea, celui-ci entre dans une colère noire, emprisonnant la jeune femme afin de l’empêcher d’apporter de l’aide à Strange. Pendant ce temps, le combat fait rage. Tous deux sont puissants, ils font preuve d’une grande endurance mais alors que le Terrible ne se concentre plus que sur une seule chose, à savoir sa victoire, plus ses pouvoirs déclinent, et les barrières préservant la Dimension des Incérébrés commencent à s’effriter. Si les créatures venaient à être libérées, ce serait une véritable catastrophe. Strange lui laisse le choix : si Dormammu accepte de redonner sa liberté à Clea et ne pas envahir la Terre, Strange l’aidera à remettre en place le bouclier protégeant la Dark Dimension des Incérébrés. Cela ne plait pas au Roi mais a-t-il réellement le choix, en cet instant ? Clea est libérée et c’est avec stupeur qu’elle voit le Sorcier Suprême se tourner vers elle pour lui demander son aide afin de restaurer le bouclier. La blonde ne sait que faire, se demandant même si le Sorcier n’aurait pas pris un coup sur la tête mais elle s’exécute sous ses conseils et bientôt, les barrières réapparaissent. Il doit repartir, Clea en est déçue, presque triste, de voir son seul réel allié en cet instant s’en aller. Et parce qu’elle n’est plus vraiment celle qu’elle était quelques jours plus tôt, elle vient embrasser ses lèvres en toute innocence.

Sunday Bloody Sunday.
Après le départ de Strange, l’esprit rebelle de Clea ne s’en retrouve que plus renforcé. Pour la première fois entièrement libérée de ses entraves, la jeune femme n’en devient que plus assoiffée d’indépendance, de justice, même. Elle se défait de l’autorité de son tuteur qui le lui reproche avec véhémence ; lui qui l’a élevée comme sa propre fille et qu’en retour, elle devrait lui montrer respect et obéissance. Clea ne fera voeu d’obéissance à personne, plus jamais, elle est la responsable de sa destinée. Il lui faut renverser Dormammu mais seule, jamais elle n’y parviendra. Il lui faut de l’aide, celle du peuple oppressé qui vit sous la terreur. Comment parvenir à avoir leur confiance ? Clea n’est pas une fine oratrice ; ne s’est jamais réellement retrouvée dans une situation comme celle-ci. Puis que se passera-t-il, si le peuple de la Dark Dimension retire sa légitimité à Dormammu ? Qui prendra le flambeau ? L’héritier légitime du trône, à savoir Oniri ? Non, Clea sait que c’est une mauvaise idée, son tuteur est bien trop fidèle à Dormammu et n’hésiterait pas à abdiquer une seconde fois en sa faveur. Elle se sent coincée. Cette rébellion sera longue et difficile, Clea le sait et le poids n’en est que plus lourd à porter. La liberté a un certain prix, la jeune femme a fini par s’en rendre compte. Il n’y que lorsque Stephen vient discrètement la voir que Clea oublie pour un temps tout le reste ; où elle retrouve un peu de naïveté dans cet amour naissant. A chaque fois, la blonde le sermonne un peu en lui rappelant les risques qu’il prend avant de se mettre à sourire et agripper sa main pour le conduire là où personne ne pourra risquer de les trahir.
Tout finit brusquement par s’accélérer mais pas comme le peuple l’aurait espéré. Lors d’un affrontement contre Eternité, Dormammu, vaincu, disparait. L’on croit que c’en est terminé des tyrans, que la Dark Dimension sera enfin délivrée du joug despotique, tous se trompaient. Profitant de la disparition de son frère, c’est Umar, la soeur de ce dernier, qui parvient à se libérer de la poche dimensionnelle dans laquelle elle est restée emprisonnée des siècles durant. La faltine emporte avec elle les Incérébrés qui envahirent la Dimension ; réduisant tout à feu et à sang. Clea lutte, tente tout ce qui est possible pour repousser l’invasion des Incérébrés mais toutes ses tentatives sont vaines et, dans un dernier recours, elle décide de se réfugier sur Terre. C’est ainsi qu’elle devient l’entière disciple de Strange, se lançant ardemment dans l’apprentissage de la magie. Elle y découvre la Terre, une Dimension totalement différente de la sienne qui ne cesse de la fasciner, la passionner. Elle pose des questions sur tout et n’importe quoi, pareille à une enfant curieuse et ses interrogations, parfois tintées de naïveté, ne cessent de faire rire son mentor et depuis peu, amant. Pourtant, toute à un certain bonheur qui ne lui est pas familier, Clea n’en oublie pas la Dark Dimension, s’y rendant en toute discrétion dans l’intention de trouver un moyen de renverser Umar. Ses visites sont toujours courtes mais mouvementées ; la nouvelle souveraine guette et à plusieurs reprises, Clea manque de ne pas réussir à retourner sur Terre. C’est lors d’une de ses expéditions qu’elle apprend la vérité sur ses origines ; celle contre laquelle elle ne cesse de lutter n’est autre que sa propre mère tandis que celui qu’elle pensait être son tuteur est son père. Le choc est rude à encaisser, Clea regrette que ses rêveries de gamine ne soient pas vrais et qu’à la place, elle se retrouve liée à des personnes abjectes. Durant un temps, elle en vient à se demander si elle ne risque pas non plus de finir comme sa mère ou son oncle, assoiffée de pouvoir. Elle se conforte auprès de son maître, elle n’a rien à voir avec eux.
La situation devient de plus en plus critique ; Clea n’a pas le choix, si elle veut empêcher Umar d’envahir la Terre, il faut qu’elle l’affronte. Seule. C’est à elle de se mesurer à sa mère et personne d’autre qu’elle. Clea regagne sa propre Dimension où elle prend la tête de la rébellion et met toute son énergie à gagner la confiance du peuple qui, finit par la lui accorder. Il lui faut encore combattre sa mère en duel, Clea ne se sent pas prête, doute de pouvoir y parvenir mais refuse de baisser la tête. L’affrontement est long, épuisant pour la mère comme pour la fille. On ne sait qui réussira à l’emporter sur l’autre ; toutes deux semblent égales et pourtant, petit-à-petit, Clea parvient à prendre le dessus, gagnant en confiance et faisant vaciller celle d’Umar. Elle sera victorieuse. Umar n’est plus digne d’être souveraine ; les Flammes de la Régence se volatilisent pour venir auréoler la tête de Clea, faisant accroître sensiblement sa magie. Umar est vaincue. Cette dernière sera bannie avec Oniri dans une poche dimensionnelle et tous deux tomberont peut-être dans l’oubli. Néanmoins, ce ne sont pas ces évènements qui marqueront le plus Clea mais plutôt le fait qu’elle se soit tournée vers Stephen et, d’un regard amoureux, lui ait demandé de l’épouser. Certes la jeune femme n’a connu que lui mais au fond, elle sait que personne ne pourra jamais prendre une place aussi importante dans son coeur que Strange. Après tant d’agitation, Clea en est venue à se dire qu’elle méritait un peu de paix et elle ne pourra la trouver qu’en Stephen. Ils s’unissent selon les lois de la Dark Dimension et, deviennent qu’un seul être.

What am I in the name of love ?
Débarrassée des tyrans qui ont autrefois écrasé la Dark Dimension, celle-ci profite de la paix qu’offre le règne de Clea. Bien loin de sa mère et de son oncle, la blonde n’a rien d’une despote sans coeur et avide de toujours plus de pouvoir. Elle est au contraire une âme avisée et douce ; elle abroge des lois mises en place par son oncle, qui, ne servaient qu’à resserrer un peu plus l’étau qui maintenait le peuple dans la peur constante. La jeune souveraine se lance dans l’exploration poussée de la Dark Dimension, redécouvrant des régions oubliées depuis des millénaires. La blonde est naïvement persuadée que plus rien ne pourra venir troubler ce temps de paix tellement mérité par tous. Elle savoure les moments passés avec son époux qui se fait de plus en plus présent dans la Dark Dimension ; ce qui la ravie. Il faut dire que Clea n’aime pas lorsqu’il doit rejoindre sa Dimension et où elle se retrouve seule, sans lui. Elle a cette impression qu’une partie d’elle est manquante… Mais si c’est cela le seul malheur qu’elle devra vivre ; Clea accepte cette concession qui n’est pas si chère payée pour tout le bonheur que la présence de son mari lui apporte.
Ce n’est, hélas, que le calme avant la tempête. Bien trop puissant pour être vaincu bien longtemps, Dormammu réapparait et sème à nouveau la terreur. La Dark Dimension est compromise. Clea tente de s’en sortir seule, de lutter contre son oncle mais elle n’est pas assez puissante face à lui. Il ne lui reste qu’une seule solution, retrouver sa mère afin de lui proposer un marché. Clea la libère de la poche dimensionnelle dans laquelle Umar se trouve prisonnière et en échange, celle-ci doit aider Clea à bannir à nouveau Dormammu. Une fois l’accord passé, mère et fille s’allient pour butter hors de la Dimension le Dévoreur d’âmes et ainsi, sauver le royaume. Leurs pouvoirs joints, les deux femmes parviennent à vaincre encore une fois Dormammu mais au lieu de reprendre le trône, Clea le laisse en faveur de sa mère. La blonde croit en la rédemption des âmes, elle pardonne les offenses puis elle préfère rejoindre la Terre et son époux qui ne lui a que trop manqué.
Commence une longue décennie teintée de bonheur. Un bonheur domestique, simple mais qui convient parfaitement à Clea… Au début. Il y a quelque chose de grisant à s’éveiller tous les matins contre celui qu’elle aime, de voir ses yeux briller du même éclat que les siens. Oui, Clea se sent véritablement heureuse auprès de Stephen, elle en oublie la Dark Dimension, tout ce qui a pu l’accabler pendant des siècles. Elle s’attache à cet univers à l’opposé du sien, si coloré, si lumineux mais pourtant si obscur et compliqué. Ce sont peut-être ces nuances qui plaisent le plus à Clea ; le fait que rien ne soit linéaire dans cette Dimension. Mais si Clea est heureuse les premières années de ce mariage serein et paisible, quelque chose vient étioler ce bonheur : la frustration. La blonde n’est maintenant plus l’élève de Strange, tous deux sont maintenant égaux sur le plan mystique et Clea n’est plus la jeune femme encore hésitante qu’elle était. Son court règne lui a appris à se montrer forte, à s’affirmer et à n’aimer que plus l’indépendance. Elle n’accompagne que rarement son époux dans ses aventures, se sentant un peu trop comme « juste sa femme » plutôt que sorcière à part entière. Elle pourrait retourner dans sa Dimension mais son amour pour Stephen est bien trop grand pour prendre une telle décision alors elle se tait, s’occupe pour calmer sa frustration et n’y pense plus. Après tout, c’est encore un sacrifice nécessaire à son bonheur et surtout, à celui de son époux. Puis… L’entendre rire et voir sa tête d’idiot heureux lorsqu’elle le surprend à faire l’imbécile en vaut largement la peine.


Lord, I'm five hundred miles away from home.
Un message est arrivé du jour au lendemain. Umar a trahi la confiance de sa fille, abusant de ses pouvoirs et plongeant à nouveau la Dark Dimension dans le chaos total. Clea quitte la Terre, elle ne peut pas se permettre de rester là-bas à ne rien faire. Elle part seule, accompagnée de de Flyx créature Faltline lui ayant apporté le message de la trahison de sa mère. Il lui faut maintenant lever une armée au plus vite afin de renverser à nouveau Umar et reprendre le contrôle de la Dark Dimension. Hélas, celui qu’elle pensait être son allié, Flyx, n’est autre que Dormammu qui après avoir absorbé les pouvoirs de sa soeur, s’empare encore une fois du trône. Décidément, la vie de Clea n’est qu’une répétition d’évènements du genre. De nouveau embarquer dans une violente rébellion, Clea en perd a notion du temps qui s’écoule différemment sur Terre que dans la Dark Dimension. Elle n’aurait visité que très peu de fois son époux, ne pouvait se permettre de s’éloigner trop longtemps de son combat. Il y a bien quelques messages qu’elle envoie mais ces derniers se font de plus en plus espacés pour finir par ne plus exister. Elle n’a pas le temps. C’est un carnage, un véritable bain de sang où le peuple est égorgé sans la moindre pitié afin de mater la rébellion. Clea n’en peut plus de cette hécatombe qui sévit sa Dimension, n’en peut plus de voir des mères pleurer leurs enfants et des enfants appeler des parents qui ne reviendront plus. Mais même alliée aux Mhuruuks, Dormammu reste imbattable. Des négociations sont alors envisagées mais avez-vous déjà essayé de négocier quoi que ce soit avec un être surnommé le Dévoreur d’âmes ? Eh bien sachez que c’est impossible. Cela échoue et Clea se retrouve à nouveau contrainte de fuir mais pas sur Terre. Sa tête est mise à prix, son oncle veut la réduire définitivement au silence et rejoindre la Dimension de Stephen signifierait le mettre d’autant plus en danger, ce que Clea se refuse. Son exile se fera au Valhalla.
Ainsi cachée sur Asgard, dans la dernière demeure des plus valeureux des guerriers, Clea a tout juste le temps de se remettre que déjà, sa localisation est dévoilée à Dormammu. Combien de temps s’est-il écoulé entre sa fuite et son arrivée au Valhalla ? Elle l’ignore, peut-être quelques mois qui lui ont semblé être une poignée de secondes. Elle avait commencé à élaborer des plans contre son oncle, épaulée par Valkyrie, cela prendrait du temps, certes, mais en réunissant les forces nécessaires, Clea savait qu’elle finirait par venir à bout de son oncle. Seulement ce dernier ne laisse pas de répit à sa nièce, envoyant sans arrêts mercenaires et autres créatures venir tuer la sorcière. Certains sont tués tandis que d’autres, Clea prend un malin plaisir à effacer leur mémoire et les renvoyer à son oncle après les avoir hypnotiser afin qu’ils s’attaquent à leur propre maitre. C’est harassant et sans l’aide de Brunhild ; Clea ignore si elle serait capable de tenir ce rythme encore longtemps. Combien d’années se sont écoulées, depuis son départ de sur Terre ?  Elle n’ose imaginer le mal et la peine qu’elle a causé à son époux qu’elle n’a plus revu. Il l’a probablement oublié, ce n’est sûrement pas plus mal, elle se sent bien incapable d’être une bonne épouse : sa disparition en est la preuve criante. Il est d’ailleurs maintenant temps pour Clea de regagner une Dimension qu’elle ne connait que trop bien, ne pouvant se permettre de mettre plus longtemps le Valhalla en danger. Accompagnée de Valkyrie et ayant laissé quelques pièges derrières elles afin de brouiller les pistes, Clea regagne la Terre après vingt longues années d’absence.


Are we so helpless against the tide ?
La Terre. Le portail se referme brusquement derrière Clea qui jette un coup d’oeil dans son dos pour vérifier qu’on ne l’a pas suivie. Elle ignore l’état des sbires de Dormammu, laissés en proie à ses pièges dans le Valhalla. C’est alors qu’elle le remarque, ce vieux terrain vague a bien changé durant les vingt dernières années et a laissé place à un parc. Bondé d’humains. Comment aurait-elle pu deviner ? Comment pourrait-elle être au courant du climat politique qui pèse sur les Etats-Unis ? De l’hostilité contre les héros, les mutants, ceux différents des humains lambdas. Son combat dans la Dark Dimension l’a coupée des événements terriens, de sa dimension d’adoption. On la dévisage, la fixe, elle qui est apparue dans un portail qui n’a rien d’habituel. Les yeux de Clea regardant autour d’elle avec rapidité et non sans une certaine angoisse. Elle a compris d’elle-même qu’elle n’aurait pas dû faire ça, elle peut ressentir l’hostilité qui l’enserre, étreint sa gorge. D’un simple tour d’illusion, son justaucorps violent se transforme en un ample sweat-shirt sombre et une paire de jeans délavés ; la même tenue portée par un adolescent un peu plus loin. Il lui faut partir, quitter ce parc avant que la situation ne tourne réellement au vinaigre. Ouvrir un nouveau portail lui prendrait trop d’énergie, énergie qui pourrait la tirer d’un mauvais pas. L’endroit a bien changé, les immenses immeubles sont devenus de plus en plus imposants et la seule brillante idée qui lui passe par la tête est celle de se réfugier sur un toit ; de éviter pour atteindre les hauteurs et passer d’un immeuble à l’autre afin de s’éloigner le plus possible du parc. Ce n’était probablement pas la meilleure chose à faire mais la panique a été trop forte, Clea sait qu’elle aurait dû se renseigner, essayer d’en savoir un peu plus sur l’état de la Terre avant de s’y jeter la tête baissée. Son erreur est celle d’une débutante, peu digne d’une Sorcière Suprême. Maintenant il faut attendre la nuit pour aller se glisser parmi la marée humaine, tenter de rattraper son retard sur la situation, s’adapter. Ses longs cheveux blonds qui descendaient jusqu’en bas de son dos sont maintenant à la hauteur de ses épaules et sont devenus bruns. Se fondre dans la masse. Marcher comme les autres, essayer de ne pas avoir l’air d’une gourde face à cette nouvelle technologie dont Clea ignore tout. Copier les personnes qui l’entourent. Elle ne sait pas à quoi elle s’attendait, en prenant la décision de trouver refuge sur Terre ; elle n’y a pas réellement pensé à ce qu’elle ferait, une fois de retour à New-York. Retrouver Stephen ? Sûrement n’est pas une chose à faire, pas après vingt ans de silence radio. Elle ne sait plus trop ce qu’ils sont, il a vécu sa vie de son côté, elle le sait et ne se trouve pas en bonne situation pour le lui reprocher. Elle a fait passé sa Dimension et son peuple avant lui, oubliant le temps qui continue de s’écouler sur Terre.

Elle se forge une identité de façade, une qui lui permettra de s’intégrer dans la foule des anonymes, d’engranger les connaissances suffisantes sur la société du 21ème siècle qui a bien évolué avec une rapidité déconcertante. La magie aidant, Clea n’a pas de mal à se trouver un petit appartement sous les toits d’un petit immeuble dans Brooklyn et pour tout le monde, elle est juste la petite fleuriste anglaise, fraichement débarquée à New-York. Les pistes sont brouillées, son utilisation de la magie très faible et pas même son oncle Dormammu ne parvient à la localiser. Malgré elle, elle se retrouve plongée dans un nouveau conflit. Alors qu’elle a passé vingt ans à essayer de libérer son peuple de l’oppression tyrannique de Dormammu, la voilà engagée contre un autre gouvernement. Pas de recensement pour elle, si son époux devait se montrer neutre en tant que Sorcier Suprême de la dimension, Clea n’en a pas besoin. Ce n’est de toute façon pas dans ses gènes. Une loi abjecte, des ghettos. Tout cela a des vieux relents de déjà-vu ; à croire que les habitants de la Terre ont la mémoire courte. Elle ne restera pas inactive, alors qu’elle est maintenant à la page, elle compte bien se lancer dans une seconde guerre contre l’injustice et la tyrannie. Clea, quoi.



Dernière édition par Clea Strange le Sam 27 Mai - 15:18, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


killjoys • too good to be true
avatar
MESSAGES : 39
it's a revolution, i suppose
killjoys • too good to be true
Voir le profil de l'utilisateur
J'ARRIVE PAS A METTRE LE GIF DE TAYLOR SWIFT QUI DIT QUE I LOVE YOU TO THE MOON AND BACK, DIANTRE ! :gaah:

Mais jtm, tu me rends heureuse ! :keur: Trop hâte de rp avec toi ma mie ! Je jouerai la télé des Strange.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
F JCNK?DJFNVBGFCKDLCJVGNFDKEFJVGHBNVCKDLFCKVJGNDKLFKCVGN

JE T'AIME
AVEC MON COEUR
AVEC MON AME
JE T'AIME PTN OMG

:waw:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Nanasse ::
 

BB : Surprise, bb. Tu sais où je t'attends. :youknow:
Revenir en haut Aller en bas


killjoys • too good to be true
avatar
MESSAGES : 45
it's a revolution, i suppose
killjoys • too good to be true
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2993-helmut-welcome-to-the-end-of-
Wow, j'm'attendais tellement pas à te voir débarquer ici avec ce personnage, choquée. J'te dis pas bon courage pour ta fiche hein, mais bienvenue ici hihi. :keur:
Revenir en haut Aller en bas


killjoys • too good to be true
avatar
MESSAGES : 60
it's a revolution, i suppose
killjoys • too good to be true
Voir le profil de l'utilisateur
TIENS TIENS je me demande qui ça peut être !!!!



bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Non c'est pas ce que vous croyez.
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers + not. okay.
avatar
MESSAGES : 81
it's a revolution, i suppose
secret avengers + not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
CLEA!!!!!!!!! CE CHOIX D'AVATAR PERF ET CUTE????!!!!!!!! LE DÉBUT DE CETTE FICHE!!!!!!!!!! damn. je t'adopte. BIENVENUE SUR TNA, si tu as la moindre question, n'hésite pas à contacter le staff. :inlove: bon courage pour la suite et fin de ta fiche. :keur:

_________________

DID THEY GET YOU TO TRADE YOUR HEROES FOR GHOSTS?
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Merci, c'est bien trop urbain. :inlove: :keur: J'accepte l'adoption, je serai aussi mignonne qu'une loutre de mer qui nage sur le dos ou qu'une loutre de rivière qui jongle avec ses cailloux préférés. :oops:
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 573
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
*suffoque* bordel Clea hem… bienvenue, meilleurs vœux tout ça Arrow
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 251
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
:gaah: :gaah: :gaah:
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ! :keur:
ce choix perf :hé: l'ami Scott a tout dit, bon courage pour ta fiiiiiiiiiiche !

_________________

give me my life back
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Merci beaucoup. :oops: :pink:
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 405
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
CLEA + CAREY MULLIGAN JE DIS TELLEMENT OUUUUUUI I love you
Bienvenue parmi nous :beat: j'espère que tu te plairas sur TNA, et bon courage pour ta fiche :inlove: j'ai trop envie de voir ce que ça va donner en rp ce personnage génial, trop trop hâte! :run: ce serait trop cool qu'on puisse se trouver un lien :excited: :hug:

_________________

I'M AN ARMY OF ONE - MY CHAINS WILL BREAK
Revenir en haut Aller en bas


Invité
avatar
it's a revolution, i suppose
Invité
Aww merci beaucoup. :inlove: :keur: et avec grand plaisir pour le lien, on se trouvera ça. :cute:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Continual cheerfulness is a sign of wisdom. ✖ Clea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» SHOULD PRESIDENT OBAMA SIGN THE ORDER WHEN IT COMES TO WIKILEAKS?
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» Mac miller Sign
» D'apres les experts Haiti recevra 1 centime sur chaque dollar
» Fanfare, intrigue at sign ups for Haiti election

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: fiches de présentation-