Partagez | .
 

 Jill + Before I Forget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 303
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
MessageSujet: Jill + Before I Forget   Mar 6 Juin - 21:13
Jillian "Jill" Walker
Rogue Nation
Nom et Prénom : Sa véritable identité est Elisabeth Braddock mais elle a du en prendre une nouvelle en arrivant dans cette dimension. Elle s'appelle désormais Jillian Walker. Personne ne connait sa véritable identité en dehors de Charles Xavier, Shane Howlett et Derek Morgan. Alias : Psylocke. Âge : 33 ans. Lieu de naissance & nationalité : Jillian est née en Angleterre dans une autre dimension. Elle possède la nationalité anglaise et américaine. Métier : Membre de la Confrérie. Statut civil : Célibataire. Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Particularités : Jill est très douée en dessin et a toujours un carnet et un crayon sur elle. Elle dessine le plus souvent en utilisant sa télékinésie, la plupart du temps quand elle est occupée à faire autre chose.
Elle a de nombreuses connaissances en histoire et avait commencé un cursus en archéologie à Cambridge avant de devoir l'abandonner quand ses pouvoirs se sont manifestés.
Elle a pratiqué l'équitation quand elle était plus jeune et sait parfaitement monter à cheval.
Son accent anglais à tendance à ressortir quand elle s'énerve.Affiliation : La Confrérie.
Télékinésie & Télépathie | Classe Omega
Télékinésie Jillian est capable de manipuler les aspects physiques de la réalité. Elle peut déplacer des objets à distance ou s'en servir pour voler mais la manifeste généralement pour matérialiser des armes blanches, la plupart du temps un katana mais aussi des dagues où encore un arc. Sous cette forme, elle est capable de déconnecter le système neural de ses victimes comme d'infliger des dégâts physiques.
Elle peut également entourer ses mains d’un champ de force télékinésique lui conférant une force surhumaine ou pour générer des champs d'énergie. Elle peut se servir de sa télékinésie pour améliorer ses autres capacités physiques tels que sa vitesse ou son agilité. Elle est aussi immunisée aux intrusions et aux attaques psychiques et semble aussi immunisée aux attaques basées sur des pouvoirs dérivant de la télépathie.
Télépathie Elle est capable de communiquer à distance, de lire les esprits et de les manipuler, de traquer télépathiquement ses cibles via leurs émanations psys personnelles, de masquer sa présence aux autres télépathes en dressant un bouclier psychique ou bien de cacher sa présence aux autres en manipulant leurs perceptions, de projeter des illusions télépathiques dans l'esprit des autres, de leur implanter des souvenirs, de lancer des scans télépathiques, de paralyser ses cibles, de lancer des rafales d’énergie psionique et de projeter son corps astral.
INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ? Jill ne comprend pas. Elle ne comprend pas comment on peut en arriver à de telles extrémités pour contrôler une part de la population. Elle a déjà vécu des événements similaires dans son univers et enrage de voir que le même schéma se reproduit ici.
QUELLES SONT VOS MOTIVATIONS ? Elle vient d'un univers où les mutants étaient traqués pour être exterminés et se retrouve ici avec un gouvernement qui commence à appliquer les mêmes méthodes. Vous pensez vraiment qu'il lui fallait une motivation particulière ? Elle refuse de revivre ce qu'elle a déjà vécu chez elle et fera tout ce qu'elle pourra pour essayer de changer les choses.
Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Jillian est une mutante, elle a toujours vécu avec ses pouvoirs.
Pour ce qui est de sa réaction par contre... Elle était tout simplement terrifiée. Elle n'a pas compris ce qui lui arrivait et s'est immédiatement imaginée les pires scénarios. Elle a préféré fuir plutôt que de risquer de mettre sa famille en danger et a mis des années avant de pouvoir complètement accepter sa condition.
IRL
Pseudo/âge ; Captain Indécis/26/m. Fréquence de connexion ; 7/7. Que pensez-vous du forum? ; Je suis son papa ! Comment l'avez-vous découvert ? Je suis son papa ! Célébrité choisie ; Eva Green. Credits (avatar, icon etc.) ; Wiise & Tumblr.


Dernière édition par Jillian Walker le Mar 6 Juin - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 303
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mar 6 Juin - 21:13
BIOGRAPHIE
quote quote quote

London's Burning
« Eli ? Ça va ? » La brune laissa échapper un gémissement de douleur pendant un bref instant tout en pressant l’une de ses mains contre sa tempe mais se retourna rapidement vers sa colocataire et lui lança un mince sourire se voulant rassurant. « Ça va ouais. T’en fais pas. » Sa main quitta sa tempe et elle termina de ranger ses affaires dans son sac. « J’ai juste un mal de crâne qui ne me lâche pas depuis ce matin. » L’autre jeune femme ne sembla pas rassurée et Elisabeth secoua doucement la tête, son sourire s’agrandissant un peu plus. « Ne me lance pas ce genre de regard. Je te dis que ça va ok ? » Amy finit par hausser les épaules. « Ok. Je te crois. Mais fais gaffe quand même. » La brune hocha la tête et acheva de préparer ses affaires avant de passer la sangle de son sac sur son épaule. « Mais ça va le faire pour ta présentation ? Tu sais, je pense pas que les profs t’en voudront si tu demandes à reporter à demain. » Elisabeth poussa un soupir exaspéré. « Je te dis que ça va aller Amy. Je te l’ai dit, c’est juste un mal de crâne. » Sa coloc leva ses mains devant elle, l’air de dire "Je t’aurais prévenue" mais garda le silence de l’appartement et s’engouffra dans le couloir, attendant qu’Elisabeth ne la rejoigne pour se mettre en route.  

____________________

Sa présentation avait été un désastre. Elle n’avait pas été capable de prononcer trois mots sans bafouiller où presser sa main contre sa tempe à cause de la douleur qui lui vrillait le crâne.

Elisabeth franchit les portes du bâtiment principal, les ouvrant violemment et commença à traverser la cour principale pour se diriger vers les dortoirs, les larmes aux yeux à cause de la douleur qui se faisait de plus en plus forte. Elle continua d’avancer sur quelques mètres, bousculant quelques étudiants au passage sans même s’excuser, leur prêtant à peine attention. Un nouveau pique de douleur la traversa et elle sentit un vertige la saisir, lui faisant perdre l’équilibre et tomber à genoux au milieu de l’allée.

« C’est quoi son problème ? »

Eli releva immédiatement les yeux en entendant la voix et s’immobilisa en voyant que personne ne s’était arrêté pour lui dire ça. Elle était agenouillée au milieu du flot d’étudiants qui passaient à côté d’elle, certains lui lançant de temps à autre un regard perplexe, voir accusateur pour certains.

« Elle est malade ? »

Elle regarda à nouveau autour d’elle à la recherche de la personne qui avait dit ça, sans comprendre d’où ça pouvait venir.
Qu’est ce qu’il lui arrivait ? Est ce qu’elle était en train de de devenir folle ?

« Elle s’est foirée pendant sa présentation et se sent obligée de faire son intéressante pour qu’on fasse attention à elle ? »
« Elle est pathétique. »

Elle continua de balayer les alentours du regard, balbutiant un. « N-non. C’est pas… » Mais ne parvint pas à terminer sa phrase, la douleur s’accentuant au point de lui faire lâcher un cri. Elle pressa dans la foulée ses deux mains sur sa tête, espérant contrôler la douleur alors que plusieurs étudiants s’arrêtèrent à sa hauteur, lui lançant des regards horrifiés.
Pourquoi est ce qu’ils la regardaient comme ça ? C’était quoi leur problème ?

Elle continuait à entendre leurs voix résonner dans sa tête alors que la douleur continuait de se faire plus forte, manquant de lui faire perdre connaissance.
Il fallait que ça s’arrête.
Elle hurla un. « Arrêtez ! » Sonore et sentit immédiatement sa douleur s’amenuiser alors que ce qui ressemblait à une bourrasque de vent balayait l’endroit où elle se trouvait.

Elle libéra finalement sa tête, le corps tremblant et rouvrit les yeux pour poser un regard terrifié sur les alentours. Les étudiants qui s’étaient trouvés juste à côté d’elle étaient allongés à plusieurs mètres, comme s’ils avaient été projetés au loin.
Un sanglot lui échappa quand elle réalisa qu’elle était à l’épicentre du phénomène.
Est ce que c’était elle qui venait de faire ça ?

Gimme Shelter
Elisabeth était assise sur l’un des bancs du parc, les bras croisés et enserrant son torse.
Elle n’avait rien à faire ici. Ce n’était pas sa place.
Cette école, cet institut. Ce n’était pas pour elle. Pas après ce qu’elle avait provoqué la dernière fois. Il ne fallait pas qu’elle reste dans un endroit avec autant de personnes autour d’elle. C’était bien trop dangereux.

Elle laissait son regard se perdre sur le plan d’eau quand elle entendit un bruit dans son dos et se retourna un peu trop brusquement, sur la défensive, pour voir de qui il s’agissait.
« Tout va bien Elisabeth. Ce n’est que moi. » Elle lança un regard se voulant désolé au professeur Xavier mais retourna rapidement à sa position initiale, le regard perdu. « J’ai rien à faire ici. C’est pas pour moi tout ça. » Elle entendit le professeur se rapprocher doucement d’elle mais continua de regarder droit devant elle alors qu’il arrêtait son fauteuil à côté de la jeune femme mais assez loin pour ne pas la mettre mal à l’aise.
« Et pourquoi est ce que tu penses ça ? » Elle haussa faiblement les épaules. Il savait très bien ce qu’elle pensait. Elle avait très vite compris qu’il pouvait lire dans les pensées.

Le professeur poussa un soupir amusé. « Tu te dis que tu es un monstre et que tu es trop dangereuse pour les personnes autour de toi. » La jeune femme déglutit avec difficulté et hocha la tête, la mâchoire serrée. « Je comprends Elisabeth. C’est tout à fait normal que tu penses ça après ce que tu as vécu. Presque toutes les personnes qui vivent ici sont passées par là. Et moi le premier. » Elle fronça les sourcils et tourna finalement la tête vers le professeur, lui lançant un regard confus. Alors même lui était passé par là ? Lui qui semblait si serein, si… Différent ? Non il devait lui dire ça pour la rassurer. « Je ne dis pas ça pour te rassurer non. C’est la stricte vérité. » Eli grogna un. « Sortez de ma tête. » Et Xavier leva faiblement une main devant lui pour s’excuser.

« J’étais comme toi au début. Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait. J’avais peur. Je sais ce que ça fait de ne pas avoir le contrôle et d’avoir peur de perdre pied. » Elle expira bruyamment par le nez et observa à nouveau le lac. « La différence c’est que je n’avais personne pour m’aider. Tu n’es pas seule Elisabeth. Nous sommes là pour ça. Nous pouvons t’aider à comprendre et à maîtriser ton pouvoir. Tu n’es pas un monstre, bien au contraire. Il faut simplement que tu apprennes à utiliser ce don. » La jeune femme garda encore le silence. Elle ne voulait pas apprendre à utiliser ce don. Elle voulait s’en débarrasser.

Elle sentit Xavier bouger à côté d’elle et reporta son attention sur lui pour le voir commencer à faire pivoter son siège pour s’en aller. « Tu n’es pas enfermée ici. Tu es libre de partir si tu le souhaites, personne ne t’en empêchera. Mais essaies tout de même d’y réfléchir d’accord ? » Elle hocha brièvement la tête. « Et… Un dernier conseil. » Elle haussa un sourcil. « Je pense que tu ne devrais pas rester toute seule. Essaies peut être de parler un peu avec les autres ? » Elle poussa un soupir dépité. Bien sûr. Comme si discuter avec les autres pouvait l’aider à aller mieux alors que tout ce qu’elle voulait c’était qu’on lui foute la paix.
Un sourire amusé étira les lèvres du professeur en réaction au soupir de la jeune femme et il lui souhaita une bonne journée avant de s’éloigner, la laissant seule.

____________________

Elisabeth se leva au moment où le professeur leur signala la fin du cours et ramassa ses affaires avant de quitter rapidement la salle.
Ça faisait quelques jours depuis qu’elle avait eu cette discussion avec le professeur Xavier et elle avait essayé de discuter avec quelques étudiants, de se rapprocher de certains d’entre eux mais sans vraiment y mettre de conviction. Il avait eu raison, ils étaient presque tous passés par les mêmes choses et elle ne s’était vraiment pas attendue à ce qu’ils soient aussi nombreux.
Mais ce n’était pas pour autant qu’elle envisageait la possibilité de rester définitivement à l’Institut. Pour elle ce n’était qu’une solution passagère le temps qu’elle trouve ce qu’elle pourrait faire.

Elle avançait dans le couloir, perdue dans ses pensées quand elle percuta un mur et tomba au sol en lâchant un juron. Elle commença à ramasser ses affaires qui s’étaient répandues et releva les yeux en réalisant que le "mur" avait bougé et qu’il s’agissait d’un des résidents de l’Institut. Elle se dépêcha de ramasser son sac une fois ses affaires rassemblées et se releva d’un bond, faisant signe à l’inconnu de ne pas se déranger quand elle vit qu’il commençait à se baisser pour l’aider.

Elle releva finalement les yeux vers le type, qui faisait plus d’une tête de plus qu’elle et bafouilla une volée d’excuses incompréhensible avant de parvenir à reprendre un peu consistance.
« J-je… Désolée. Je regardais pas devant moi et j… » Il la coupa en levant une main devant lui mais elle baissa les yeux, gênée et articula un dernier. « Désolée. » D’une petite voix.

Elle se sentait tellement conne. Elle qui voulait éviter de parler aux autres et rester la plupart du temps seule dans son coin, la voilà qui rentrait dans un des étudiants.

« Elisabeth ? c’est bien ça ? » Elle releva la tête vers le géant, les yeux écarquillés. Il savait qui elle était ? « Jean m’a parlé de toi. » Jean ? Oui, Elisabeth se souvenait de lui avoir parlée rapidement la veille mais… Pourquoi est ce qu’ils avaient parlé d’elle ? Et surtout qu’est ce que Jean avait bien pu lui raconter ?
Sa gêne avait laissé place à la curiosité et elle lui lança un regard amusé tout en penchant légèrement la tête sur le côté. « Et qu’est ce qu’elle t’a dit sur moi ? » Le "mur" sourit faiblement avant de reprendre. « Ben euh… Pas grand-chose en fait. Juste que tu étais nouvelle et que tu ne savais pas encore si tu resterais avec nous. Ce genre de trucs. » La brune hocha faiblement la tête en affichant une moue satisfaite. C’était plutôt bien résumé ouais.

Il s’ébroua légèrement. « Et euh… Moi c’est Derek au fait. » Elle hocha la tête en lui souriant et répéta son prénom pour elle-même. C’était amusant de voir que c’était lui qui semblait le plus gêné malgré la carrure qu’il avait.
Elle continua de le regarder pendant un moment, son regard plongé dans le sien mais baissa finalement la tête en se sentant rougir un peu. Pourquoi est ce qu’elle réagissait comme ça ?
Elle se redressa, reprenant un air plus neutre. « Ravie de t’avoir rencontrée Derek. Et je… Encore désolée pour le… » Elle désigna Derek puis le sol d’un geste de la main. « Il faut que j’y aille. » Le brun hocha la tête et s’écarta du passage pour la laisser passer. Elisabeth lui envoya un dernier sourire et s’éloigna rapidement.

Peut être qu’elle pourrait rester un peu plus longtemps à l’Institut finalement...

You Make Me Real
Elisabeth poussa un soupir plaintif et traîna des pieds jusqu’au lit sur lequel était déjà affalé Derek. Elle se laissa tomber lourdement sur le matelas, réveillant en sursaut le brun qui se redressa brusquement en poussant un grognement. La jeune n’eut même pas la force de rire face à la réaction de Derek et préféra profiter qu’il s’était redressé pour venir se blottir contre lui et passer un bras autour de son torse.

Elle était épuisée. Elle ne comptait même plus le nombre de nuits qu’elle avait du passer éveillée à cause de leur fille et avait l’impression d’être un zombie. Derek de son côté… Elle ne savait pas comment il faisait pour parvenir à s’endormir sans mal et ne rien entendre. C’était sûrement du à sa mutation, elle ne voyait que ça.

Derek finit par se rallonger, l’air encore un peu hagard et Elisabeth vint enfouir son visage dans le creux de son cou pour essayer d’enfin s’endormir. « Ça y est ? Elle s’est endormie ? » Eli poussa un grognement d’approbation et hocha faiblement la tête, gardant sa position et fermant les yeux. « Honnêtement, je sais pas comment tu fais pour tenir le coup comme ça. » Elle rouvrit brusquement les yeux et se redressa pour avoir son visage à hauteur de celui du brun. Il était sérieux là ?
« Tu te fous de moi ? » Elle le fusilla du regard et reprit dans la foulée, son accent anglais ressortant sous l’effet de la colère et de la fatigue. « Comment je fais ? » Derek acquiesça silencieusement en lui lançant un regard dont elle ne su dire s’il était amusé ou effrayé. « Je me réveille Derek. Et je me lève. Ce que tu devrais faire. » Le brun prit un air vexé. « Eh. J’aimerais bien pouvoir le faire. J’y peux rien si j’ai un sommeil de plomb. Et puis t’aurais juste à me réveiller si vraiment tu voulais que je le fasse. » Elle ouvrit la bouche, outrée, mais garda le silence, ne voulant pas prendre le risque de hausser le ton et de réveiller Aela.
Elle se renfrogna et reposa sa tête contre l’épaule de Derek, grommelant un. « Ne me tente pas. Ça pourrait être violent. Même pour toi. » Elle s’imagina le réveiller en le balançant du lit avec sa télékinésie et un sourire étira ses lèvres. Ouais, ce serait probablement trop violent.

« Sinon je peux toujours la plonger dans le coma quand elle doit dormir. » Elle sentit Derek se crisper suite à cette idée et gloussa légèrement avant de l’embrasser brièvement dans le cou. « Je rigole crétin. »

Sympathy for the Devil
Ils s’étaient tous réunis dans le hall de l’Institut pour accueillir Magneto et sa Confrérie et étaient en train d’écouter son discours. Elisabeth se tenait un peu à l’écart, le dos appuyé contre le mur, les bras croisés et observait le Lehnsherr. Derek quand à lui était assit sur une des chaises non loin d’elle, Aela sur les genoux. Elle posa un moment son regard sur sa fille et un mince sourire étira ses lèvres.

« Nous ne pouvons plus tolérer ce genre d’actions. » La jeune femme releva les yeux vers le chef de la Confrérie, les sourcils froncés. Et qu’est ce qu’il comptait proposer ? Bien sûr les dernières actions du gouvernement étaient monstrueuses et elle voulait elle aussi faire quelque chose. Mais quoi ? « Nous devons montrer à ces animaux que nous sommes l’espèce dominante et que nous ne nous laisserons pas conduire à l’abattoir sans rien faire. » De quoi il parlait ? De se dresser contre le gouvernement ? Elle était entièrement pour cette idée.

« Ce que tu proposes, c’est une guerre ouverte Erik. » La voix de Xavier attira l’attention de l’ensemble des personnes présentes et Magneto eut un sourire amusé. « Exactement mon vieil ami. Nous sommes déjà en guerre. Il est donc temps que nous frappions en retour. » Xavier poussa un soupir dépité et secoua doucement la tête. Magneto avait raison. Il fallait qu’ils arrêtent de se cacher et de se disputer comme ils étaient en train de le faire. Il fallait qu’ils s’unissent et combattent les monstres qui les massacraient depuis trop longtemps.

« C’est pour ça que je suis venu aujourd’hui. Réfléchissez à ce que je viens de vous dire. Réfléchissez à ce que notre gouvernement fait subir à ceux de notre espèce. » Eli retourna son regard vers sa fille et Derek et serra la mâchoire, pesant le pour et le contre. « Je ne vous forcerai à rien. Mais si vous en avez assez de vous terrer dans cette école, si vous en avez assez de vivre dans l’illusion que tout finira par s’arranger, vous êtes les bienvenus. » Il ponctua sa phrase par un de ses sourires dont il avait le secret et fit quelques pas en arrière. « Je vais vous laisser quelques instants pour y réfléchir. Après quoi je repartirai avec ceux qui le souhaitent. » Elisabeth laissa passer un instant puis quitta son appui pour se redresser.

« Il a raison. » Elle sentit les regards de tous les membres de l’Institut se tourner vers elle mais les ignora pour se rapprocher de Derek qui semblait complètement perdu parce qu’elle venait de dire. « J’en ai assez de me cacher. Je veux faire quelque chose. » Derek se releva brusquement pour se planter devant elle, Aela dans les bras et la fusilla du regard. « Dis moi que tu déconnes. » Elle soutint son regard sans sourciller, légèrement sur la défensive. C’était la première fois qu’il s’adressait à elle avec un tel regard et sur un ton aussi agressif. Elle désigna Aela du regard tout en reprenant. « Je fais ça pour elle. Tu n’as pas envie qu’elle vive dans un monde où elle n’aurait pas besoin de se cacher ? Où elle n’aurait pas à subir le regard des autres parce qu’elle est une mutante ? » « Bien sûr que si. » « Magneto a raison. On ne changera rien en restant enfermé ici. Il faut qu’on agisse. » Derek secoua le tête, l’air plus déçu qu’énervé. « Pas comme ça Eli. » « J’ai pris ma décision. » Elle déglutit difficilement et baissa la tête, incapable de soutenir le regard de son amant. « Et si tu ne veux pas me suivre et bien… » Sa voix s’étrangla, la rendant incapable de terminer sa phrase. « Eli… » Elle releva la tête, les yeux légèrement embués et se força à sourire. Elle posa son regard sur Aela et lui caressa doucement les cheveux avant de l’embrasser sur le front. « Prends soin d’elle d’accord ? » Elle se recula d’un pas, lentement, puis d’un deuxième, sans quitter Derek des yeux. « Eli s’il te plait. » Elle hocha négativement la tête de manière un peu brusque, comme pour essayer de ne pas entendre ce qu’il avait à dire. Elle continua de reculer et finit par se retourner, tournant le dos à sa famille et traversa les quelques mètres qui la séparaient de Magneto qui se tenait dans l’entrée. Elle arriva à la hauteur du chef de la Confrérie qui posa doucement sa main sur son épaule pour la serrer, lui offrant un sourire attristé. « Allons-y. »

____________________

« Garde ton calme Elisabeth. » La jeune femme s’immobilisa et fusilla Magneto du regard avant de se remettre à faire les cent pas. Comment est ce qu’il voulait qu’elle se calme ? Ça faisait plus d’une demi heure qu’ils entendaient les bruits des combats à l’extérieur et qu’il lui avait dit de rester avec lui. Elle enrageait de devoir rester enfermée alors que ses amis se battaient contre Xavier et ses protégés. Elle aussi voulait se battre.

Une explosion sourde résonna dans le bâtiment, faisant trembler la pièce et Elisabeth lança un nouveau regard à son chef, l’invitant à lui donner l’autorisation de partir mais il resta immobile et garda le silence. Qu’est ce qu’il avait en tête en la faisant rester à ses côtés ? Elle pouvait bien voir que ça l’amusait de la voir tourner en rond alors que lui restait parfaitement calme, installé sur son trône.
Il y avait des moments où elle avait vraiment envie de lui faire ravaler son sourire.

Une nouvelle explosion, plus proche cette fois secoua le bâtiment, faisant perdre l’équilibre à la mutante et elle tourna son regard vers les lourdes portes de la salle, s’attendant à les voir s’ouvrir à tout moment. Qui est ce que Xavier avait envoyé ? C’était l’une des questions qu’elle se posait depuis le début des combats. Il devait y avoir les habitués, Summers, Drake ou encore McCoy mais elle se demandait si Derek était avec eux. Et si c’était le cas, elle espérait qu’il ne passerait pas cette porte et qu’il resterait à l’extérieur.

L’une des portes fut soudainement projetée à travers la salle, forçant Eli à la dévier d’un revers de main avec l’aide de sa télékinésie. Elle alla s’écraser contre l’un des murs dans un bruit terrible et la jeune femme posa son regard sur le nouvel arrivant qu’elle salua d’un bref signe de tête suivi d’un. « Summers. » Accompagné d’un sourire. Le mutant ne lui répondit pas et fit quelques pas dans leur direction, ajustant déjà sa visière pour viser Magneto qui s’était redressé sur son siège. Elisabeth se tourna vers son chef, attendant de voir sa réaction et il leva solennellement la main pour enfin lui donner l’ordre d’intervenir. Elle lui répondit d’une courbette accompagnée d’un sourire plus qu’ironique et reporta son attention sur Summers qui continuait d’avancer.

« Ecarte-toi Eli. » La jeune femme arqua un sourcil, amusée qu’il utilise ce surnom pour s’adresser à elle. Ça faisait tellement longtemps qu’on ne s’était pas adressé à elle de cette façon. Ça lui rappelait beaucoup de souvenirs…
« T’es venu tout seul ? Ou alors c’est que tous tes petits copains ont été mis hors combat ? » Il lui répondit d’un tir qu’elle dévia en créant un champ de force et elle ne put s’empêcher de sourire de plus belle. Il avait toujours été impulsif, elle l’avait oublié.
Elle continua de dévier ou éviter sans mal ses différentes attaques et finit par l’immobiliser à l’aide de sa télékinésie. Elle le souleva dans les airs et commença à lentement le comprimer. Magneto avait raison. Xavier et ses protégés étaient faibles. A force de vouloir aider les humains et de rester cacher, leurs pouvoirs s’affaiblissaient. C’était tout le contraire pour elle. Magneto lui avait permit d’exploiter tout le potentiel de ses pouvoirs. Elle était bien plus puissante que du temps de l’Institut.

« ELI ! » La mutante sursauta en entendant cette voix, libérant Scott au passage qui s’écrasa lourdement sur le sol. Elle se retourna lentement dans la direction de la voix et sentit son cœur se comprimer dans sa poitrine en ayant la confirmation de l’identité du nouvel arrivant.
Elle souffla un. « Qu’est ce que tu fais là ? » D’une petite voix, tremblante. C’était exactement ce qu’elle avait redoutée.
« Qu’est ce que je fais là à ton avis ? » Elle se crispa face à l’agressivité de son ton et fit un pas en arrière sans s’en rendre compte. Derek commença à avancer dans sa direction et pointa Magneto du doigt. « C’est pour lui que je suis là. » Le Lehnsherr ricana faiblement. « Et qu’est ce que vous me voulez monsieur Morgan. Hm ? M’arrêter ? » Derek poussa un grognement plus animal qu’humain tout en changeant son apparence et se rapprocha un peu plus du chef de la Confrérie alors qu’Elisabeth restait en retrait, immobile.

Qu’est ce qu’elle pouvait faire ? Est ce qu’elle pouvait vraiment intervenir ?  Est ce qu’elle devait intervenir ? Elle n’en avait aucune envie, elle ne voulait pas devoir s’en prendre à Derek. Mais si lui s’en prenait à Magneto elle n’aurait pas le choix.

« Derek. S’il te plait. » Elle ne le regardait pas directement et gardait les yeux baissés pour ne pas avoir à affronter son regard. « Je ne veux pas en arriver là. » Derek s’arrêta juste devant Magneto et grogna un. « Alors n’interviens pas. » il tendit le bras pour saisir le Lehnsherr mais Elisabeth l’immobilisa grâce à sa télékinésie et le força à reculer. « Eli… » Elle le coupa en répondant dans la foulée. « Derek, je n’ai pas envie de faire ça mais si tu t’en prends à lui j’y serai obligée. » Derek poussa un nouveau grognement, plus sourd, et refit un pas vers le chef de la Confrérie. Elisabeth lâcha un juron et força son amant à reculer grâce à sa mutation avant de le projeter plusieurs mètres en arrière.
Il se réceptionna sans mal et elle en profita de ce moment de répit pour venir se placer entre son supérieur et Derek. « S’il te plait. Arrêtes. » Mais il ne voulait pas s’arrêter, elle le voyait bien. Elle n’allait pas avoir le choix.

Derek ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus longtemps et se jeta à nouveau sur Magneto. Encore une fois, Eliisabeth le stoppa dans son mouvement grâce à sa télékinésie et l’envoya voler à l’autre bout de la pièce. Il heurta violemment le mur mais elle ne le libéra pas de son emprise et continua de le comprimer contre la paroi, espérant que ça lui ferait comprendre qu’elle refusait de devoir aller plus loin. Mais il ne voulait pas comprendre. Elle ne cessait de capter ses pensées alors qu’elle continuait de l’écraser, ce qui ne faisait qu’accentuer la force qu’elle exerçait. Elle ne captait que des pensées haineuses envers Magneto, envers la Confrérie, envers elle…  
Alors elle continua de le broyer, en espérant qu’elle puisse s’arrêter à temps, ignorant les cris de douleur de son adversaire.

Pourquoi est ce qu’il s’acharnait comme ça ? Il savait qu’il n’avait pas la moindre chance contre elle. Et il savait aussi qu’elle n’arrêterait pas non plus et qu’elle ne le laisserait pas s’en prendre à Erik. Alors qu’est ce qu’il espérait ?
C’était incompréhensible.

De longues secondes passèrent, bien trop longues pour la jeune femme, jusqu’à ce que les pensées de Derek ne changent subitement, lui faisant lâcher prise. Elle le libéra de son emprise et le fit tomber au sol alors qu’elle reculait de quelques pas, en lui lançant un regard horrifié.
Il avait pensé à Aela. A leur fille. Celle qu’elle avait presque oublié après toutes ces années passées aux côtés de Magneto. Ça avait suffit à lui faire complètement perdre ses moyens.
Elle avait été à deux doigts de le tuer, presque sans hésiter. Elle s’en rendait compte à présent.
Et tout ça pour protéger son supérieur.

Elisabeth s’avança rapidement vers Derek qui était en train de se redresser en grommelant de douleur mais elle s’immobilisa brusquement en sentant la main d’Erik sur son épaule. « Très bien ma chère. Finissons-en à présent. » La jeune femme se crispa et resta immobile, le regard toujours posé sur Derek.
Elle ne pouvait pas. Elle ne pouvait plus. Plus maintenant qu’elle avait revu ces images, qu’elles s’étaient souvenue de ces moments là.
Elle retira la main de Magneto de son épaule et secoua la tête. « Non. J-je peux pas. » Elle put presque sentir la déception de son mentor mais il ne prononça pas un mot et s’avança d’un pas décidé vers son amant qui était toujours en train de lutter pour se relever.
Non. Elle refusait d’en arriver là.

Un halo violet enveloppa brusquement son corps et elle créa dans le même temps un champ de force entre Derek et Magneto, forçant le chef de la Confrérie à s’immobiliser. Il se retourna vers elle, lui lança un regard dépité mais elle l’empêcha de parler en prenant la parole. « J’ai dit non. J’ai décidé de te suivre pour combattre les Homo Sapiens. Pas les mutants. » Erik arqua un sourcil, l’air intrigué par son revirement. « Je refuse de m’en prendre à lui. Et je n’hésiterai pas à te tuer si tu tentes quoi que ce soit. » Un sourire amusé se dessina sur le visage du chef de la Confrérie et il inclina humblement la tête. « Très bien. » Eli écarquilla les yeux, surprise qu’il le prenne aussi bien. « Je vois très bien que je n’arriverai pas à te faire changer d’avis. Je ne le toucherai pas. » Elle se calma légèrement et fit disparaître le champ de force.

Erik lança un dernier regard à Derek et commença à se diriger vers la sortie tout en lançant un. « Nous n’avons plus rien à faire ici. » Théâtrale, comme à son habitude.
La brune le regarda s’éloigner puis posa son regard sur Derek, hésitante, mais se décida finalement à suivre Magneto. Elle s’arrêta tout de même à hauteur du brun et souffla un bref. « Je suis désolée. » Avant de s’engager à la suite de son mentor.
Elle ne pouvait plus faire marche arrière.


Dernière édition par Jillian Walker le Mar 6 Juin - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 303
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mar 6 Juin - 21:14
BIOGRAPHIE
quote quote quote

Enraged
Logan poussa un hurlement de rage en se relevant et Elisabeth resta campée sur ses positions, se tenant prête à sa prochaine attaque.
Il n’était qu’une bête enragée. Elle ne savait pas ce que Shane avait espéré en voulant le retrouver, comment elle espérait l’aider mais il n’y avait rien à faire. Elle ne pouvait rien faire.
Et même s’il y avait eu une autre solution, Elisabeth ne l’aurait pas laissée faire. Ce monstre s’en était pris à sa fille. Il avait blessé Aela et il allait payer pour ça. Au fond, elle savait que ce n’était pas de sa faute et qu’il avait été manipulé par le gouvernement mais elle refusait de le laisser en vie.
C’était inconcevable pour elle.

Logan poussa un nouveau hurlement tout en sprintant dans sa direction et Elisabeth attendit qu’il s’avance de quelques mètres avant de matérialiser une lame d’énergie au niveau de sa main et lui sectionna un bras d’un simple revers. Le mutant perdit l’équilibre et tomba lourdement au sol en hurlant de plus belle.
« Tu t’en es pris à ma fille. » Il lui répondit en grognant et commença à se relever pour se remettre à courir vers elle, son bras recommença déjà à se régénérer mais elle fit un nouveau mouvement de sa lame et lui trancha sa jambe droite, le faisant tomber à nouveau. « Est ce que tu te souviens de ça au moins ? » Il hurla une nouvelle fois et elle se contenta de fermer les yeux. « Où est ce qu’ils te font même oublier tes faits d’armes ? » Il se redressa en prenant appui sur ses griffes mais retomba et préféra continuer d’avancer en rampant.


« Lâche-moi ! Putain lâche-moi Morgan ou je te jure que toi aussi tu vas y passer. Lâche. Moi ! » La voix de Shane la tira brièvement de ses pensées mais elle ne daigna même pas lui adresser un regard. « J’vais t’saigner. J’vais tellement te saigner. » Peut être oui. Ça arriverait sans doute un jour. Mais pour le moment elle était ceinturée par Derek et incapable d’intervenir. Elle imaginait ce que Shane devait ressentir en voyant cette scène, Derek lui avait rapidement expliqué les raisons de sa venue mais elle ne pouvait pas s’arrêter.
Il fallait qu’il paye.

Un énième grognement de Logan lui fit reporter son attention sur lui et elle baissa les yeux pour se rendre compte qu’il n’était plus qu’à un mètre d’elle, toujours en train de ramper. Elle soupira brièvement par le nez et l’écrasa au sol avec sa télékinésie, l’y enfonçant de quelques centimètres avant de se rapprocher de lui pour ne s’arrêter qu’à quelques centimètres devant lui. Elle s’accroupit et le força à relever la tête vers elle. « On ne peut plus rien pour toi. Tu n’es plus qu’une coquille vide. »  Elle tourna son regard vers Shane qui continuait de se débattre. « Même si je le voulais je ne pourrais rien pour lui. » Elle se releva lentement, sans quitter la mutante des yeux. « Il n’y a qu’une seule chose à faire. Tu le sais. » Elle reporta son attention sur Logan et le décapita d’un geste sec, envoyant rouler sa tête à quelques mètres.

Shane poussa un hurlement déchirant mais Eli l’ignora, préférant observer le corps de Wolverine qui était encore agité de quelques spasmes.
C’était terminé. Elle était soulagée d’en avoir terminée avec lui mais d’un autre côté elle ne se sentait pas aussi heureuse que ce qu’elle aurait pu imaginer. Finalement Xavier avait peut être raison, la vengeance n’amenait rien de bon.

« Je vais me venger. Sachez-le. Vous. Vos proches. J’vais finir par tous vous buter pour ce que vous avez fait là. » Elisabeth leva les yeux au ciel avant de tourner son regard vers la jeune femme. « Dis pas des choses que tu pourrais regretter. » Elle la fusilla du regard mais la plus âgée le soutint sans sourciller. « Toi, ferme juste ta gueule. Si je me libère, t’es la première qui va déguster. » Oui, c’était ce qu’elle s’était dit un peu plus tôt. Elle était persuadée que Shane trouverait un moyen de se venger un jour et elle comprenait complètement ses raisons. Elle espérait simplement pour elle qu’elle n’essaierait pas de s’en prendre à sa fille. « T’inquiète tu rejoindras ta copine bien assez tôt, Morgan. » Derek ricana tristement. « Shane. S’il te plaît arrête. » Elle tenta une nouvelle fois de se libérer d’un coup de tête mais Derek répliqua en lui brisant la nuque.

Elisabeth regarda son corps tomber au sol et releva les yeux vers Derek. Elle lui envoya un sourire en coin à peine perceptible et hocha la tête. « Merci. » il n’y avait rien d’autre à dire. C’était lui qui était venu la trouver pour qu’ils puissent retrouver Logan et essayer de l’aider mais à la seconde où elle avait pris la décision de le tuer, Derek n’avait pas hésité un instant à immobiliser Shane pour lui permettre d’en finir.

La brune prit une grande inspiration et observa une dernière fois les corps de Shane et Logan avant de se tourner vers son amant. « Allons nous en. »

Shelter From the Storm
Ils étaient tous réunis dans leur nouveau QG. Comme lors de sa séparation avec Derek, ils étaient tous là. Les X-Men et la Confrérie et même certains mutants sans affiliation que Xavier avait pu contacter.
C’était la première fois depuis des années qu’ils se retrouvaient sans se battre, prêts à discuter.
La situation était désespérée et il fallait que les mutants s’entendent pour prendre une décision.

Elisabeth se tenait à l’écart de l’attroupement, comme à son habitude, les bras croisés et le dos appuyé contre le mur. Elle balayait l’assemblée, arrêtant de temps à autre son regard sur une tête connue mais surtout sur Derek et Aela. La jeune fille croisa son regard et Elisabeth eut un sourire un peu triste qui s’effaça instantanément quand sa fille détourna le regard, presque effrayée.
Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle même. C’était de sa faute si sa propre fille ne la connaissait pas,, où du moins pas assez pour ne pas qu’elle lui fasse peur. C’était elle qui avait fait le choix de quitter Xavier pour rejoindre la Confrérie et elle savait que Derek ne l’avait pas montée contre elle, bien au contraire.

« C’est pourquoi nous avons besoin de deux volontaires. » La voix de Xavier manquant de faire sursauter la jeune femme qui tourna son regard vers le leader des X-Men. Elle n’avait suivi le discours qu’à moitié mais elle avait compris ce qu’ils voulaient faire. L’une des nouvelles recrues, Magik si elle se souvenait bien de son pseudo, était apparemment capable de créer des portails et ils comptaient en emprunter un pour essayer de revenir dans le temps pour essayer de changer les choses. C’était une mesure désespérée mais au vu de la situation, c’était peut être la meilleure qu’ils pouvaient prendre. La question qu’elle se posait, c’était qui serait assez fou pour se porter volontaire. Connaissant les toutous de Xavier, n’importe lequel irait sans hésiter mais pour ce qui était de la Confrérie, elle ne voyait vraiment pas qui accepterait.

« J’y vais. »  Entendre cette voix prononcer ces mots fit l’effet d’une gifle à Elisabeth qui braqua immédiatement son regard sur Derek qui s’était avancé. Il était prêt à partir pour cette mission suicide ? Lui ? Et qu’est ce qu’il comptait faire d’Aela ?
Derek s’avança jusqu’à Xavier, Aela sur les talons et posa une main sur son épaule quand elle vint se placer devant lui. « Nous irons tout les deux. »
Non.
Non.
Non.

Il était hors de question qu’il emmène sa fille avec lui. Pas quand ils ne savaient même pas où ils allaient se retrouver.

Elisabeth se redressa violemment et manqua de hurler un. « Non ! » Qui résonna dans la salle, faisant se tourner toutes les personnes présentent dans sa direction.
Elle traversa rapidement la foule pour venir se planter devant Derek, le fusillant du regard. « Je refuse que tu fasses ça. » Il lui lança un regard, presque amusé. « Et pourquoi ça ? » Elle regarda brièvement sa fille qui détourna le regard. « Je refuse que tu la mettes en danger. » « Si je me souviens bien, c’est bien toi qui disais que tu voulais qu’elle puisse vivre dans un monde plus sûr non ? Tu as changé d’avis ? » La brune écarquilla les yeux. Est ce qu’il venait vraiment de lui ressortir cet argument ? « Bien sûr que c’est ce que je veux. Mais pas comme ça. Pas en l’emmenant avec toi pour une mission suicide. » Derek eut un rire purement ironique. « Parce que tu trouves que la situation est plus enviable ici ? » Eli serra la mâchoire, le regard toujours aussi mauvais. Il avait raison. Bien sûr qu’il avait raison. Mais elle ne parvenait pas à se faire à l’idée de ne plus revoir sa fille. C’était hors de question.

Elle posa son regard sur Erik et Xavier. « J’y vais avec eux. » Le Lehnsherr sembla à deux doigts de s’étouffer face à son revirement mais Xavier eut un petit sourire et se contenta de hocher faiblement la tête. Eli reporta son attention sur Derek qui semblait prêt à protester. « Et c’est non négociable. »

____________________

Elisabeth poussa un gémissement de douleur tout en ouvrant ses yeux et leva immédiatement sa main à sa tête, grognant de plus belle quand la douleur s’accentua quand elle effleura la plaie qu’elle avait. Elle se releva péniblement et observa les alentours pour essayer de comprendre où elle était.
Est ce que ça avait fonctionné ? Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait et son dernier souvenir remontait au moment où ils avait franchit le portail.
Elle se décida à avancer, chancelante, continuant d’observer autour d’elle pour essayer de voir si elle pouvait reconnaître quelque chose.  

« Derek ?! » Aucune autre voix ne lui répondit et elle continua d’avancer au milieu de ce qui ressemblait à une zone industrielle, sans âme qui vive. « Derek ?! Aela ?! » Ils ne répondaient pas. Pourquoi est ce qu’ils ne répondaient pas ? Pourquoi est ce qu’elle se retrouvait toute seule ? Ils avaient pourtant franchit le portail en même temps non ? Alors pourquoi est ce qu’ils n’étaient pas avec elle ?

Malgré la douleur, elle se concentra pour utiliser sa télépathie et essayer de les repérer mais rien ne lui parvint. Pas la moindre pensée familière, pas la moindre sensation.
Rien.    

Un sanglot lui échappa et elle perdit l’équilibre, manquant de tomber au sol mais parvint à s’appuyer contre un mur. Il fallait qu’elle reste calme, paniquer ne l’avancerait à rien.
Il y avait certainement une explication. Elle était peut être encore trop faible pour pouvoir utiliser son pouvoir. Ou alors ils étaient peut être arrivés avant elle. Il y avait des dizaines de raisons pour expliquer pourquoi ils n’étaient pas là. Et il n’y en avait aucune pour qu’ils ne soient pas  arrivés au même endroit qu’elle.

Elle parvint à retrouver un semblant de calme et quitta son appui pour se remettre en route. Il fallait qu’elle réfléchisse calmement. Derek et sa fille étaient sans doute partis vers la X-Mansion. C’était ce qu’elle aurait fait elle aussi. C’était là qu’elle devait commencer.

____________________

La X-Mansion avait été un fiasco. Elle s’était attendue à y retrouver Xavier et les autres mais il ne restait plus que des ruines. Elle avait même manqué de se faire repérer par une Sentinelle.
Elle avait recommencé à désespérer, se disant qu’elle devait être seule et que Derek et Aela n’avait pas du s’en sortir mais la voix de Xavier avait résonné dans sa tête, lui indiquant qu’ils étaient à l’abri et qu’il pouvait l’aider. Elle avait suivi ses indications et se retrouvait à présent devant un chalet, perdu au milieu d’un parc.
C’était ici, c’était évident que c’était ici que se trouvait leur QG. Elle pouvait sentir les pensées de tous les mutants présents.

Elle fit quelques pas pour se rapprocher de l’entrée du bâtiment mais la porte s’ouvrit brusquement, la faisant reculer, sur la défensive jusqu’à ce qu’elle ne reconnaisse les personnes présentes. Xavier, Magneto, Logan, Monroe, ils étaient tous là, face à elle. « Qu’est ce que tu fous là toi ? » Elisabeth manqua de sursauter quand Logan s’adressa à elle. C’était la première fois qu’elle entendait sa voix ce qui était plus que perturbant pour elle. « J-je… J’ai besoin d’aide. » « C’est la mutante dont je t’ai parlé Erik. C’est elle que j’ai guidé jusqu’ici. » Un autre mutant, plus jeune que ceux présents et qu’elle ne connaissait pas s’avança à leur hauteur avant de prendre la parole sur un ton agressif. « Ce n’est pas pour autant que nous pouvons lui faire confiance. » Elle sentit immédiatement essayer d’entrer dans sa tête mais bloqua sans mal son intrusion. Alors lui aussi était télépathe ? Il tenta de forcer ses protections et elle le repoussa d’une impulsion, lui faisant perdre l’équilibre. Il manqua de tomber mais parvint à rester debout et la fusilla du regard, visiblement outré qu’elle ait pu le repousser de la sorte. Elle soutint son regard et secoua doucement la tête, lui montrant bien qu’il valait mieux pour lui qu’il ne réessaie pas. « N’essaie pas de rentrer dans ma tête… » Elle fronça les sourcils. « Lehnsherr ? » Puis se tourna vers Magneto. « C’est votre fils ? » Le chef de la Confrérie, visiblement amusé par la situation hocha la tête. Il n’avait jamais eu de fils en dehors de Pietro là d’où elle venait. Est ce qu’il y avait encore beaucoup de changements de ce genre dans cet univers ?

« Nous pouvons lui faire confiance. Je m’en porte garant. » Elisabeth inclina faiblement la tête et souffla un. « Merci. » D’une petite voix. « Entendu Charles, je te fais confiance. Mais pourrions nous connaître votre nom, mademoiselle ? » Elisabeth ouvrit la bouche pour répondre mais réalisa brusquement que s’ils étaient tous des doubles de ceux de sa dimension, il n’y avait aucune raison qu’elle n’en ait pas un elle aussi. Elle ne pouvait pas prendre le risque que quelqu’un puisse deviner d’où elle venait. Du moins pas pour le moment. « Jillian. Walker. » Xavier lui lança un regard entendu. Bien sûr, lui devait avoir compris d’où elle venait et qui elle était quand il avait parlé avec elle. « Bien, ne restons pas ici. »

Elle emboîta le pas à son comité d’accueil mais lança tout de même un dernier regard aux alentours dans l’espoir de voir Derek arriver avant d’entrer dans le chalet.

Cover me Again
« Juste pour te prévenir, je t’ai à l’œil. Elisabeth. » Jillian leva les yeux au ciel et lança un regard dépité à Shane. Elle ne pouvait pas s’empêcher de continuer à l’appeler par son ancien prénom et ça avait le don de l’énerver. « Tu n’as pas quelqu’un d’autre à garder à l’œil ? Hm ? » Elle désigna Logan qui se tenait dans un coin de la salle d’un mouvement de tête et dû se retenir de sourire en voyant la jeune femme lui lancer un regard mauvais. « Je te l’ai déjà dit, je n’ai absolument rien contre ce Logan là. » Shane ouvrit la bouche pour répliquer mais Jill la coupa en reprenant immédiatement. « Lâche moi Howlett. J’ai mes propres problèmes à régler. C’est clair ? » Elle tourna le dos à la mutante et commença à s’éloigner mais s’immobilisa pour se retourner et lui souffler un dernier. « Ah et fais attention avec tes pulsions meurtrières. Je ne suis pas la seule télépathe ici, ça pourrait t’attirer des problèmes si quelqu’un d’autre les captait. » Elle reprit sa marche pour se diriger vers ses quartiers, un léger sourire aux lèvres.

Elle en avait assez d’avoir constamment Shane qui lui tournait autour. Il lui semblait pourtant qu’elle avait été assez claire lors de la discussion qui avait suivi leurs retrouvailles mais la jeune femme ne semblait pas vouloir arrêter de la chercher.

Elle arriva rapidement dans ses quartiers et se laissa tomber sur son lit pour s’y asseoir. Elle se prit son visage dans ses mains en soupirant et ferma un instant ses yeux.
Elle n’en pouvait plus. Elle n’en pouvait plus d’attendre, d’espérer revoir un jour Derek et leur fille. Chaque jour qui passait rendait ses espoirs de plus en plus mince et les discours rassurants de Xavier ne l’aidaient pas vraiment à aller mieux.

Sans s’en rendre compte, elle laissa sa télépathie se déclencher et commencer à capter les pensées de tous les mutants de la base. Elle poussa un nouveau soupir et commença à bloquer son don mais s’arrêta nette quand une pensée familière, à peine perceptible lui parvint. Elle fronça les sourcils, perplexe et essaya de mieux la capter avant de se lever d’un bond et de sortir de ses quartiers, presque en courant. C’était trop beau pour être vrai, elle s’en rendait bien compte et elle se doutait que c’était sans doute son esprit qui lui faisait croire des choses mais elle avait besoin d’en avoir le cœur net.

Elle traversa le plus rapidement possible les couloirs jusqu’à l’entrée du QG et s’immobilisa en voyant que Xavier, Kasprzak, Erik et son fils étaient déjà présents. S’ils étaient là, c’était qu’elle n’avait pas rêvée. Elle se rapprocha rapidement du groupe, les yeux déjà embués par les larmes et Xavier prit la parole. « Je vois que tu as toi aussi remarqué que nous avions deux nouveaux arrivants. » Elle hocha la tête, incapable de prononcer le moindre mot et attendit impatiemment qu’ils ouvrent la porte pour la passer la première. Elle remonta jusqu’au chalet et en sortit avant de s’immobiliser à nouveau en reconnaissant Derek et sa fille, à quelques mètres d’elle.

Elle pressa une main sur sa bouche pour essayer de retenir un sanglot, les larmes aux yeux et fit quelques pas dans leur direction, hésitante, apeurée à l’idée que ce ne soit pas réel.
Derek semblait épuisé, presque hagard mais aussi sur la défensive alors qu’Aela était collée à lui, le soutenant presque. Qu’est ce qu’ils avaient bien pu endurer pour être dans cet état ?

Jillian franchit finalement les derniers mètres qui les séparaient de sa famille et prit Derek dans ses bras en poussant un sanglot. Elle se dressa sur la pointe des pieds pour enfouir son visage dans son cou, sanglotant de plus belle. « C’est bien toi. » Le brun articula ce qui ressemblait à un. « Qu’est ce qui se passe ? » Mais elle n’y prêta pas attention et le libéra de son étreinte pour s’accroupir face à Aela afin d’avoir son visage à sa hauteur. Elle semblait toujours aussi méfiante et sur la défensive face à elle mais Jill posa doucement une main sur sa joue, sans geste brusque avant de hocher faiblement la tête. « Ça va aller maintenant. D’accord ? »


Dernière édition par Jillian Walker le Mer 7 Juin - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated • leave me alone
avatar
MESSAGES : 553
it's a revolution, i suppose
not affiliated • leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2243-alistair-victor-alexis
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mar 6 Juin - 21:17
:hé:
Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 500
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2861-anthony-iron-man
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mar 6 Juin - 21:19
:gaah:
jte shame même plus
(shame, shane ha ha ha)
(ris, c'est drôle putain)

_________________


it started with two men...
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 306
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mer 7 Juin - 21:29
ELLE EST JOULIE

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


Purifiers • set them on fire
avatar
MESSAGES : 2316
it's a revolution, i suppose
Purifiers • set them on fire
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2258-jeremiah-sterling-judi
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mer 7 Juin - 23:11
Citation :
NOM ET PRÉNOM : Sa véritable identité est Elisabeth Braddock mais elle a du en prendre une nouvelle en arrivant dans cette dimension.



Bon courage pour la fiche de la dame :keur:
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts • fry those bitches
avatar
MESSAGES : 14
it's a revolution, i suppose
thunderbolts • fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3036-scott-washington-et-les-symbi
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Jeu 8 Juin - 1:39
Eva Green... TOUJOURS un excellent choix

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 280
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t225-ava-i-want-to-learn-to-
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Jeu 8 Juin - 11:12
j'te shame un peu quand même

_________________

i will share your road
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 303
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Lun 12 Juin - 19:49
Merci à tous :keur:
Je vais essayer de finir ça vite :hysteric:

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


avatar
MESSAGES : 127
it's a revolution, i suppose
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Mar 13 Juin - 22:07
GNNNNN ! Pigeon !

Rebienvenue mon chat ! Tu connais la chanson ! J'ai hâte de lire la suite, donc go go go ! :keur:
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 582
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Sam 17 Juin - 21:09
t'as besoin d'un délai captain indéciiiiiiiiiiiiiiis? :cute: :keur:

_________________

   - the future is female -
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 397
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2467-braiden-like-a-puppet-
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Dim 18 Juin - 20:11
Je veux bien oui :cute:

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1314
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
MessageSujet: Re: Jill + Before I Forget   Lun 17 Juil - 22:44
Congratulations !
tu es validé mon brave.


Bienvenue chez les ROGUE NATION.

t vilaine.
file.


time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est un mutant, il faut que nous sachions s'il s'est fait recenser, alors pense à passer par ici. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Et si t'en es pas à ton premier compte, pense à passer par ici Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Jill + Before I Forget

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» ENEYA • « never forget where you came from »
» ♥ - Forget Your Past
» || Come save me, unbreak me, cause I just can't forget you ;

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-