Partagez | .
 

 Nobody said it was easy - Victoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 16
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
VICTORIA LEVINSON
WHISPERERS
Nom et Prénom : Victoria Levinson. Alias : Vicky, Vic, Doc’ … rien de bien original. Âge : 36 ans. Lieu de naissance & nationalité : Boston, Etats-Unis. Métier : Ex-médecin militaire, Médecin, Secret Avenger.Statut civil : Célibataire. Orientation sexuelle : Hétérosexuelle. Particularités : De par sa formation, Victoria a des connaissances et des compétences poussées en médecine d’urgence et traumatique. Sa formation militaire lui a appris à se battre et à utiliser une arme à feu ou une arme blanche. C’est loin d’être une experte, étant avant tout un médecin. Mais elle sait parfaitement se défendre.
Mis à part ça, c'est une goinfre lorsqu'il s'agit de bouffe, elle adore conduire des voitures mais c'est un vrai danger public, elle tombe toujours sur les mauvais mecs, elle n'est pas spécialement pudique et ne supporte pas qu'on la prenne pour une petite dame sans défense. Affiliation : Secret Avengers
Force surhumaine, dextérité et résistance surhumaine | Classe 4
Victoria possède une force, une dextérité et une résistance surhumaine. Autrement dit, cette petite blonde peut soulever sans vraiment de soucis un camion et sa remorque ou empêcher un train de démarrer. Sa résistance en est donc grandement augmentée également, ses os et sa peau étant bien plus denses qu’un humain lambda. Elle ne craint pas les coups de couteaux, ni les impacts de balles. Quant à sa dextérité, cela fait d’elle une excellente tireuse et une bonne chirurgienne lorsque cela s’avère nécessaire, avec des réflexes assez surprenants.
Victoria ne connait pas les limites de ses capacités, n’ayant jamais eu l’occasion de les pousser au maximum. En revanche, ce qu’elle sait c’est qu’elle n’est pas très bonne lorsqu’il s’agit d’endurance et qu’elle est régulièrement soumise à de grosses fringales.
INTERVIEW
QUE PENSEZ-VOUS DE LA SITUATION ACTUELLE ET DES DERNIÈRES DÉCISIONS DU GOUVERNEMENT ?  Victoria est partagée entre le fait de condamner de manière brutale et définitive toutes les décisions qui ont été prises jusqu’à présent et dire amen à tout. Cela dépend de son humeur et des derniers évènements en date.
En tant que victime indirecte de la loi de recensement des mutants, une chose est sûre, c’est qu’elle la condamne purement et simplement. Cette loi abjecte à des vieux relents de Shoah mal déguisée. Être mutant n’est pas un choix. Ce n’est pas une chance et peut même avoir des airs de malédiction. C’est une discrimination sur ce que peut être profondément la personne et le recensement nie complètement ce qui fait d’elle un individu à part entière, dans son horreur mais aussi dans toute sa beauté, n’en déplaise à certain.
Le recensement des superhéros lui parait moins absurde. Encore faut-il se poser la question de pourquoi les superhéros sont apparus. C’est peut-être parce que les hommes et les femmes contraint par un cadre d’un quelconque organisme ne pouvaient pas se permettre des actes aussi borderline que ces supers et qui nous ont malgré tout, permis de survivre jusqu’ici aux pires menaces que la Terre ait connu. Si ces héros se retrouvent pris au pièges de règles et de contraintes, auront-ils encore leur liberté d’action qui font d’eux des superhéros et des sauveurs de l’humanité ? Quoi qu'il en soit, l’existence d'un Captain América hors la loi a tout de même tendance à la rassurer.
Tout n’est pas blanc. Tout n’est pas noir. Victoria garde au fond d’elle encore un peu d’espoir que ce monde survivra à cette crise pour en ressortir plus fort. Mais elle sait parfaitement que les égos des puissants de ce monde sont en jeux et que si personne ne souhaite faire de compromis, tous iront dans le mur.


Dans quelles circonstances avez-vous obtenu vos pouvoirs ? Comment avez-vous réagi ? Victoria est née avec. Ça fait partie d’elle et pour rien au monde elle voudrait s’en débarrasser. Ils ne lui ont pas toujours faciliter la vie et encore aujourd’hui, sa nature est un obstacle à une vie ordinaire. Ces pouvoirs se sont déclarés assez tardivement. La mort de sa mère a été le déclencheur. Si sa résistance surhumaine reste un don facilement vivable, il en a été autrement pour sa force décuplée. Elle s’est faite passée pour une maladroite pathologique pendant plusieurs années, détruisant tout ce qu’elle touchait. Et en tant qu’interne en médecine, ça n’a pas toujours été simple. Mais une fois qu’elle a réussi à maitriser ce don, cela a pu compenser son physique de crevette et l’a aidé à se sentir mieux dans sa peau et plus confiante.  
IRL
Pseudo/âge ; Pêche de vigne. Fréquence de connexion ; Tous les jours, mec !. Que pensez-vous du forum? ;  :haaaa:  :fiesta:  :inlove: . Comment l'avez-vous découvert ? Bazzart.   Célébrité choisie ; Sienna Miller. Credits (avatar, icon etc.) ; Praimfaya/tumblr.


Dernière édition par Victoria Levinson le Mar 1 Aoû - 16:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 16
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
BIOGRAPHIE
   Nobody said it was easy

The childhood - 1996, 15 ans
   « Maman, je t’ai fait un sandwich ». La toute jeune fille s’approche doucement de sa mère, affalée sur le canapé. Le teint rougeaud et le visage boursoufflé de sa mère ne laisse aucun doute sur la maladie qui ronge Suzie. Aussi loin qu’elle s’en souvienne, Victoria a toujours connu sa mère avec une bouteille d’alcool à la main. Elle ne sait pas quand ça a commencé, pourquoi ça a commencé. Elles n’en parlent pas. C’est ainsi, c’est tout. La petite blonde a déjà donnée de la voie, s’est déjà mise en colère face à la déchéance dans laquelle sa mère s’enfonce toujours plus. Mais rien n’y a jamais fait. Alors à quoi bon ? « Merci ma chérie ». Ses lèvres s’étirent péniblement dans un sourire triste, alors qu’elle se relève dans son siège défoncé. Victoria s’efforce de ne pas grimacer en sentant l’haleine de sa mère. Elle a beau avoir l’habitude, cela lui restera toujours désagréable. « Ça s’est bien passé à l’école aujourd’hui ? ». Une question à laquelle elle a droit tous les jours. Elle est comme ça Suzie. Rongée par l’alcool avec une conscience tout à fait relative de la réalité, mais sa fille, c’est le centre de sa vie. Même si la picole n’arrive pas très loin derrière. C’est l’ancre qui la raccroche encore à la vie. C’est sa fierté. C’est son petit bonheur. Son glaçon d’eau minérale dans sa pinte de vodka. Elle ferait tout pour Victoria. Même si plus grand-chose ne suit physiquement et psychologiquement. Alors elle se contente de l’aimer de tout son être et pour Victoria, c’est déjà beaucoup. « J’ai eu un A en science et en anglais. Il n’y en a pas eu beaucoup dans la classe. » Parce que Victoria était intelligente. Parce qu’elle bossait bien à l’école depuis toujours. Elle n’avait pas grand-chose, mais elle avait au moins ses neurones qui marchaient bien. « Et puis Madame Philipps m’a donné ce matin des lasagnes pour mon déjeuner de ce midi. C’était trop bon ! ». « Tu lui as dis merci ? » « Ben oui ! ».

Pour Victoria, tout semblait bien se dérouler. Mais ce qu’elle ne disait pas à sa mère, c’était qu’elle avait encore essuyé dès moqueries de cette pétasse de Lucie et de sa bande de blondasses décérébrées, parce que ses fringues et ses cheveux blonds pas coiffés n’étaient pas comme il faut. Que l’autre personne qui avait eu un A en science, c’était Ethan Le Vieux Relou, parce que c’était elle, qui lui avait fait son devoir. Qu’elle avait passé trois heures à faire la plonge dans un restaurant chinois glauque pour ramener un peu d’argent à la maison et qu’elle avait de la chance que sa mère n’ait plus conscience du temps qui passe. Et que chaque soir, Victoria avait une boule dans le ventre lorsqu’elle rentrait, terrorisée à l’idée de retrouver sa mère morte.

   
The Choice – 2004, 23 ans
Blanche comme un linge, des cernes sous des yeux fixés dans le vide, Victoria n’avait pas bougé d’un poil de son siège depuis plus d’une heure. Complètement assommée par la nouvelle, l’agitation des urgences de l’hôpital ne la sortait pas de sa stupéfaction. Sur son tee-shirt, une trace de vomi séché. Dernier vestige de l’alcoolisme de sa mère. La maladie avait eu raison d’elle. Suzie était morte. Le cauchemar de Victoria était finalement devenu réalité. Au petit matin, elle avait retrouvé sa mère en plein coma éthylique, sur le canapé défoncé. Elle avait essayé de la ranimer. De toutes ses forces, jusqu’à lui péter plusieurs côtes. Elle l’avait forcé à vomir pour se débarrasser du poison qui coulait dans ses veines depuis tellement d’années. Mais rien. Alors elle était retournée à l’hôpital dans lequel à elle avait travaillé toute la nuit. Elle avait porté sa mère dans ses bras sur plusieurs dizaines de pâtes de maison sans fatiguer, jugeant qu’elle irait bien plus vite à pied qu’en taxi coincé dans les bouchons matinaux. Elle la confia à ses collègues qui comprirent quelque chose de pourtant évident bien plus vite que Victoria. Sa mère était morte. C’était fini.

« Salut Vicky … » Kate s’accroupit en face de Victoria avec un sourire réconfortant. Celui qu’elle adoptait de temps en temps aussi, lorsqu’il s’agissait de parler de choses graves avec des familles endeuillées. « Ca fait plus de trois heures que tu es là. Tu devrais rentrer chez toi. Tu as quelqu’un avec qui passé un peu de temps ? » La brunette avait pris sa main et tentait désespérément de capter le regard de son amie. « Tu as travaillé toute la nuit à l’hôpital. Et tu es venu ici à pied en la portant dans tes bras. D’ailleurs, je ne sais pas encore comment tu as fait … Il faut que tu te reposes. Avec Ivan, on va prendre le relais auprès de tes patients si tu le souhaites. Au moins pour la nuit prochaine. » Victoria remercia dans un souffle Kate. Mais maintenant que plus personne ne l’attendait à la maison, elle ne voyait pas de raison d’y retourner.

« Dan ? C’est Vicky. » Accrochée à son téléphone sur le trottoir en face de l’hôpital, la blonde appelait l’une des rares personnes qu’elle connaissait en dehors de son lieu de travail et d'étude, son petit ami. « Salut bébé. Comment tu vas ? » Victoria mit un certain temps avant de répondre tentant de contrôler du mieux possible sa voix. « Maman est morte. On peut se voir ? ». Ce n’est pas comme si Dan était le meilleur placé pour l’aider à remonter la bonne pente. Leur relation avait toujours été un peu bancale, elle en avait toujours été consciente. Un peu voyous. Un peu borderline. Un petit caïd des bas fonds, mais qui avait le mérite de la sortir de l’ambiance de l’hôpital et de sa maison. Et de la faire monter aux rideaux. « Bébé, tu ne tombes pas très bien là. J’ai plein de trucs à faire et … enfin, tu vois … j’ai un truc sur le feu … » Vicky leva ses yeux embués de larmes au ciel. Encore une fois, il lui faisait faux bond. Comment pouvait-il se le permettre dans de circonstances pareilles ? Son empathie avait toujours été un peu limite, mais elle aurait cru que ce qu’il lui avait dit deux jours plus tôt officialisait leur relation. « Laisse tomber … ». Elle raccrocha et de rage, envoya valser son téléphone contre le mur, provoquant par la même occasion un trou monstrueux dedans. La jeune femme regarda hébétée les conséquences de son geste, mais ne s’y attarda pas plus longtemps. Elle n’avait pas envie de réfléchir à ça. Elle n’avait plus envie de réfléchir du tout.

 
The final – 2010, 29 ans
Victoria était radieuse. Un brin provocante, avec ses cheveux blonds relevés, ses lèvres rouges et sa robe peut-être un peu trop courte. Elle était avec ses copines, Sarah et Mandy. Et elles venaient d’être toutes les trois diplômées de médecine et il était temps de fêter ça. « A ces dix années d’enfer et à toutes les autres qui nous attendent ! » Les verres tintèrent dans un éclat de rire. La toute jeune fille qu’avait été Victoria venait d’atteindre son but, devenir médecin. Peut-être pas de la manière dont elle aurait cru. Peut-être pas là où elle aurait voulu. Mais elle y était arrivée. Elle était fière de pouvoir dire qu’elle s’était extirpée des bas-fonds de Boston pour monter l’échelle jusqu’à obtenir un diplôme que sa mère lui avait fait promettre de décrocher. Sa réussite, elle la devait à elle-même. Mais aussi à l’armée américaine.

Sans un sou, avec un appartement dans un état lamentable et sans personne à qui s’accrocher, Victoria avait fait le choix de s’engager dans l’armée suite à la mort de sa mère. On lui avait promis un toit sur la tête et de quoi se nourrir convenablement. L’état avait pris en charge le reste de ses études de médecine et l’avait formée pour être un médecin militaire, la poussant pour qu’elle obtienne son diplôme, mais aussi la formant pour devenir un soldat. Pas de ceux qui allaient au front. Elle faisait partie avant tout du corps médical de l’armée. Mais elle avait tout de même dû recevoir une formation militaire. Elle avait trouvé ce compromis pour ne pas sombrer totalement dans la folie et suivre la voie toute tracée de sa propre mère. Elle avait dû se battre pour se faire une place, elle, la petite bonne femme d’à peine un mètre soixante-cinq, aux cheveux blonds et au regard souvent hésitant. Mais c’était sans compter sur sa détermination. Et sa condition physique absolument exceptionnelle. Sa force surhumaine lui avait permis de rivaliser avec les montagnes de muscles machos qui ne pouvaient que la regarder de haut. Des combats, elle en avait gagné beaucoup. Des bras de fers, elle en avait gagné des tonnes. Elle en avait également perdu. Parce que des montagnes de muscles susceptibles et humiliés pas une gonzesse, ça peut être dangereux. Tout comme attirer un peu trop les regards sur ses capacités tout à fait surnaturelles.

« Ce soir, je compte me mettre la tête à l’envers, les filles ! » Victoria prévint ses amies de ses intentions nocturnes, encouragées par leurs rires. Elles finiraient de toute façon toutes les trois dans le même état au petit matin. Ou peut-être pas. Vicky zyeutait déjà en direction d’un grand brun à la haute carrure. Elles avaient trois jours de permission. Après, elles s’envolaient chacune pour différentes missions à travers le monde. C’était maintenant ou jamais pour en profiter.

The battlefield – 2012, 31 ans
Victoria entendant les tirs qui filaient au-dessus de sa tête, les explosions incessantes, les hurlements et les cris de détresse ou de douleurs. Elle était en plein cœur de Manhattan, mais c’était comme si elle était sur un champ de bataille en Afghanistan. Elle était concentrée. Elle devait l’être pour parer au plus pressé et gérer l’urgence du mieux qu’elle pouvait. On l’avait parachuté dans cet enfer pour venir en renfort des hôpitaux New-Yorkais complètement débordés et dont la plupart des médecins n’étaient pas habitués à travailler sur un terrain aussi risqué.

Elle rabattit le drap sur le visage d’un énième cadavre avant de lever son regard vers le ciel qui se déchirait pour laisser passer de gigantesques vaisseaux vivants. Elle n’eut le temps que de voir l’armure rouge d’Iron Man avant qu’on ne la rappel à l’ordre alors qu’un groupe de civil arrivait pour se mettre à l’abris dans les sous-sols du métro. Aucun blessé grave dans ce groupe. Juste des égratignures et quelques coupures sans conséquences. « Je m’appelle Victoria, je vais regarder votre épaule, la désinfecter et voir s’il y a besoin de plus. Vous avez mal autre part ? » Même dans l’urgence, la jeune femme prenait le temps de se présenter et d’établir un semblant de contact. Les images parfois atroces et complétement surréaliste auxquelles étaient confrontés les gens, les rendait complétement hébétés. Un bonjour poli et un nom pouvait contribuer à les recadrer dans le temps et l’espace. « Ça va. Juste à l’épaule. Ça aurait pu être pire si Captain America n’était pas intervenu. Il nous a sauvé. Tous. » Victoria sourit faiblement, finalisant le pansement avant d’en commencer un autre sur une autre victime.

A entendre certain, les Avengers les avaient tous sauvés. Et effectivement, sans leur intervention, qui sait ce qui aurait pu advenir de la Terre. Pour d’autres, ils n’avaient fait qu’augmenter le nombre de morts. Pour Victoria qui avait été au centre de la bataille, il lui était impossible de prendre position. Pourtant, elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir une certaine admiration de ces hommes et femmes qui ont mis à disposition des civils leurs pouvoirs extraordinaires. Cela posait question quant à ses propres choix sur l’utilisation de ses capacités innées et celles acquises …

The Choice 2 – 2016, 35 ans
Mandy commanda deux bières et se tourna vers son amie. « Il faut que tu quittes l’armée. » Victoria leva les yeux vers elle, d’un air fataliste. Elle le savait parfaitement. Elle avait juste besoin de l’entendre. Il fut une époque où être une femme dans l’armée se révélait être un véritable enfer. A présent, être un mutant était pire que tout. La loi de recensement des mutants remettait en question sa présence au sein de l’armée Américaine. Il était tout à fait hors de question qu’elle se soumette à un tel traitement. Autant lui mettre une étoile jaune sur son uniforme tout de suite. Ça revenait exactement au même. Jusqu’à présent, elle avait fait son boulot. Et sa mutation avait certainement contribué à cette réussite. En quoi elle pouvait bien déranger ? « Si ça vient à se savoir, je … » Son amie ne finit pas sa phrase et préféra boire une longue gorgée. Victoria l’imita. « Et puis pour être honnête, Vick’, ça aura des répercussions sur ton boulot, mais également sur tes collègues. Ils sauront que j’étais au courant. Ils finissent toujours par tout savoir … Tu le sais bien. » Victoria se crispa sur son tabouret. « Tu as entendu comment ils parlent des … enfin, ceux comme toi. Ils n’en veulent pas. » La main de la blonde agrippa un peu plus son verre. « Aucun des gars ne voudra se faire soigner par … ». Le verre explosa dans la main de la jeune femme. « Par quoi, Mandy ? Par quoi ? Un monstre ? Une aberration ? » Victoria explosa de colère. Si même sa plus proche amie, celle qui savait tout d’elle, celle qui avait était là lors de coups durs et dans les moments d’euphorie, ne parvenait pas à prononcer ce mot tabou où à se battre à ses côtés comme elles l’avaient fait depuis des années, alors en qui pouvait-elle avoir encore confiance ? « J’ai fait pour l’armée des choses que personnes d’autres n’aurait voulu faire. Et je l’ai fait parce que je suis moi, dans toute mon entièreté. Un médecin, mais aussi une mutante ! ». Victoria fini son verre d’une traite et quitta le bar en claquant la porte. Le lendemain, sa lettre de démission était sur le bureau de son supérieur.

The survival – Mars 2017, 36 ans
Victoria laissa l'eau chaude la réchauffer pendant plusieurs minutes. Elle leva ses mains au niveau de son visage. Elle ne tremblait plus. Depuis quand n'avait elle pas prit de vraie douche ? Depuis quand n'avait elle pas laisser son attention un peu au repos ?

Depuis sa décision de quitter l'armée, tout s'était précipité. Elle avait regretté de ne pas s'être mieux préparée. De ne pas avoir prit les précautions nécessaires pour un retour à la vie civile moins violent. À croire que l'armée avait tout fait pour minimiser les conséquences désastreuses des décisions gouvernementales. Ou peut être était-ce elle qui avait été naïve et qui quelque part, n'avait pas voulu voir la réalité des choses, bien au chaud, derrière les murs de la caserne, avec pour seules armes son stéthoscope et son bistouri.

Elle venait de passer plusieurs mois en cavale. Toujours sur le qui-vive, toujours à se demander où se cacherai la prochaine sentinelle, le prochain traquenard spécialement tendu pour eux. Elle avait vu et vécu toute l'horreur que le monde offrait à présent. Victoria était épuisée, vidée. Et cet état de fatigue extrême l'avait presque rendu folle. Au point de vouloir se rendre pour mettre fin à cette traque.

Les Avengers étaient pourtant intervenus de justesse pour l'empêcher de faire la pire erreur de sa vie : baisser les bras. Prise dans un tire croisé, elle s'était finalement laissée embarqué pour leur QG. Un refuge.

La jeune femme essuya de sa main la buée de sa douche sur la glace et fit face à un visage qu'elle ne reconnut pas tout de suite. Sa décision venait d'être prise. Dorénavant, elle se battra aux côtés de Captain America.


Dernière édition par Victoria Levinson le Mar 1 Aoû - 16:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


HYDRA • cut off one head...
avatar
MESSAGES : 511
it's a revolution, i suppose
HYDRA • cut off one head...
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2658-the-clock-is-ticking
Bienvenue sur le forum, j'ai hâte d'en découvrir plus sur ton personnage :cute:
Revenir en haut Aller en bas


S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
avatar
MESSAGES : 308
it's a revolution, i suppose
S.H.I.E.L.D. + hill's bitch
Voir le profil de l'utilisateur
Avant tout, je valide ce choix d'avatar sublime, et je valide ce pseudo :onfire:
bienvenue parmi nous et bon courage pour cette fiche :hysteric: :pink: j'espère que tu te plairas sur TNA :ému: n'hésite pas si tu as la moindre question, on est là pour ça :shon: hâte d'en savoir plus sur ce personnage! :cutie:

_________________

   - it was right there the entire time -
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 16
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
Merci beaucoup tous les deux !

Ayé, fiche terminée. J'espère que tout ira bien ♥️
Revenir en haut Aller en bas


avengers • avenge the world
avatar
MESSAGES : 81
it's a revolution, i suppose
avengers • avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3144-carol-danvers-the-mighty-capt
Bienvenue sur le forum !

Joli avatar et personnage intéressant :3
Revenir en haut Aller en bas


avengers + avenge the world
avatar
MESSAGES : 504
it's a revolution, i suppose
avengers + avenge the world
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2861-anthony-iron-man
Gn j'ai pas encore lu ta fiche (je me réserve pour la validation ) mais le peu que j'ai pu voir m'intéresse déjà pas mal :hé: bienvenuuuue sur tna, j'espère que tu te plairas parmi nous :keur:

_________________


it started with two men...
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 16
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
Hiiii ! Tony !! :beat:
Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas


thunderbolts + fry those bitches
avatar
MESSAGES : 413
it's a revolution, i suppose
thunderbolts + fry those bitches
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t2467-braiden-like-a-puppet-
MAIS J'ETAIS PAS PASSE PAR LA MOI :gaah:

Bienvenuuuuue :hysteric:
J'aime beaucoup ce que j'ai déjà lu de ta fiche :cute:
J'espère que tu te plairas parmi nous :keur:

_________________

I'm Only Joking
I'm Just A-Fucking With Your Head
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 16
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
Ouch ! Travis ...

Merci !!
Revenir en haut Aller en bas


pnj + marvels and wonders
avatar
MESSAGES : 1315
it's a revolution, i suppose
pnj + marvels and wonders
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com
Congratulations !
tu es validé mon brave.


Bienvenue chez les ROGUE NATION.

Victoria promet :shon: ce personnage est vraiment super intéressant et on a hâte de voir ce que tu vas en faire. :cute: bon jeu parmi nous, on espère que tu vas bien t'amuser I love you

time to have fun. Maintenant que tu es validé, tu peux commencer par aller recenser différentes choses, comme ton métier ou ton pouvoir si tu en as un. Tu peux aussi te chercher des copains sur le forum, c'est à dire poster ta fiche de liens. Si ton personnage est un mutant, il faut que nous sachions s'il s'est fait recenser, alors pense à passer par ici. Si ton personnage est du genre à passer son temps sur son téléphone ou sur le net, tu peux aussi te rendre sur la webosphère.
Nous t'encourageons fortement à te rendre dans la chat box pour y faire la rencontre des autres membres, si tu le souhaites ! Sinon, tu peux aussi aller te créer un scénario. Et si t'en es pas à ton premier compte, pense à passer par ici Quoi qu'il arrive, n'hésite pas à te faire ton trou par chez nous, on te souhaite bien des RPs et une belle et longue aventure sur TNA !

ENJOY !
THE NEW AGE
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Nobody said it was easy - Victoria

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1- Christal Houston VS 2- Victoria Vodar [FINALE]
» easy come easy go ♠ jesse st james
» Victoria Alisa . Cavalieri
» Partie multi Victoria II
» Victoria Justice (négociable) • Nina Chevalier • 25 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: DATABASE :: identity card :: présentations validées-