Partagez | .
 

 Johllian + Wayfaring Strangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
MessageSujet: Johllian + Wayfaring Strangers   Jeu 10 Aoû - 17:21
Wayfaring Strangers
St John Allerdyce & Jillian Walker
Jillian sortit de sa douche en poussant un soupir satisfait et alla s’asseoir sur le bord de son lit. Elle ferma les yeux un instant et prit son visage dans ses mains.
Elle était vraiment épuisée.
Les derniers entraînements dont elle s’était chargée avait été éprouvant et elle commençait à ne même plus pouvoir se reposer convenablement entre deux sessions. En l’absence de Xavier et de la plupart des professeurs de la X-Mansion, elle s’était proposée de s’occuper de l’entraînement des mutants les plus jeunes. Elle n’avait jamais aimé ça, s’occuper des autres et les aider et avait toujours fait en sorte de ne pas y participer mais au vu de la situation actuelle, elle avait pris sur elle. Ces enfants avaient besoin d’aide. Ils avaient besoin qu’on les aide à maîtriser leurs mutations mais aussi qu’on les rassure, qu’on leur explique que les choses allaient finir par s’arranger. C’était surtout ça qui l’avait motivée à le faire. Ce qu’elle n’avait pas calculé en revanche, c’était que ces entraînements seraient aussi éprouvants pour elle.

Jillian se releva finalement de son lit et sortit de ses quartiers pour se diriger vers le Mess Hall. Elle avait besoin de repos mais elle savait très bien qu’elle ne parviendrait pas à s’endormir. Il valait mieux qu’elle essaie de s’occuper ou de faire quelque chose d’utile.
Elle arriva rapidement à destination et se prépara un café avant de balayer la salle du regard. Tout le monde semblait épuisé, dépité. Ils avaient tellement subis dernièrement que le moral était au plus bas. Entre l’attaque de la X-Mansion et celle du QG de la Confrérie en à peine quelques mois d’écarts, c’était comme si tous les habitants du QG s’étaient résignés à ne rien pouvoir faire d’autre qu’attendre la prochaine attaque, en espérant qu’elle arrive le plus tard possible.

Son café servit, elle attrapa sa tasse et déambula lentement entre les tables, saluant de temps à autre un habitant du QG qu’elle connaissait d’un hochement de tête où d’un sourire se voulant rassurant.
Ils allaient devoir faire quelque chose. Captain America devait savoir que de laisser les gens sans rien faire ne les ferait que se morfondre encore plus. La question c’était qu’est ce qu’ils pouvaient bien faire ?
Ils semblaient au bord du gouffre...

Le regard de la brune se posa finalement sur Allerdyce, assit à l’écart et visiblement en train d’écrire, et elle se rapprocha lentement du jeune homme avant de s’immobiliser face à lui. Il releva les yeux vers elle et elle le salua d’un mince sourire suivit d’un. « Hey. » D’une petite voix. Elle désigna la chaise face à lui avant de reprendre. « Je peux ? » Elle attendit qu’il acquiesce et s’installa. Elle garda le silence pendant un moment, soufflant sur son café avant d’en boire une gorgée et reposa sa tasse sur la table avant de l’entourer de ses deux mains.
Elle releva finalement les yeux vers St John et posa son regard sur le carnet sur lequel il écrivait. « Toujours en train d’écrire hein ? » Elle ponctua sa phrase par un sourire. « Tu sais, vu nos passe-temps respectifs, on devrait essayer d’écrire un comics à l’occasion. Je suis sûre qu’on ferait un malheur. » Son sourire s’agrandit un peu plus et elle but une nouvelle gorgée de café avant de s’installer plus confortablement, libérant la tasse qui était toujours ancrée entre ses mains.

Elle avait toujours bien aimé St John. Elle ne connaissait pas énormément celui-ci mais elle avait toujours été proche de celui de son univers. Il avait été l’un des rares membres de la Confrérie avec qui elle s’était bien entendue, dès son arrivée. Dans l’absolu elle connaissait tous les mutants du QG de la Confrérie à son arrivée mais St John avait été l’un des rares dont elle s’était rapprochée. En grande partie parce que lui aussi venait d’un autre monde, totalement différent de celui-ci et qu’elle s’était dit que puisqu’ils avaient vécu sensiblement les mêmes choses, ça ne pourrait que les aider à s’entendre.

« Comment tu vas ? Tu tiens le coup ? » Ils ne s’étaient quasiment pas parlé depuis leur arrivée dans le QG de la Rogue Nation, surtout parce qu’ils avaient tous été occupés à panser leurs blessures et à essayer de trouver leur place dans ce nouvel environnement.
Pouvoir se poser et discuter un peu ne leur ferait que du bien.

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayfaring Strangers
St John Allerdyce & Jillian Walker
Une nouvelle attaque, une nouvelle fuite. Ils n’avaient pas eu le choix et la preuve en était que beaucoup d’entre eux ont été arrêté et emmenés. Enlevés serait le mot juste, pour être envoyé dans le District X sans aucun doute, mais il y avait des rumeurs d’une nouvelle prison, bien plus efficace que les précédentes pour retenir les mutants et cette rumeur créait un frisson d’effroi en John, qui ne préférait même pas penser à ce qui pourrait être considérer comme « pire » que le District X où ils injectaient maintenant des puces inhibitrices de pouvoirs. L’Eraser ne suffisait plus, il fallait mettre un terme complet à ce qu’étaient les mutants sans pour autant revêtir le costume du génocide. Pas encore, pas tout de suite, plus tard, quand le gouvernement aura suffisamment instillé la haine dans le cœur de la population humaine et qu’il aura fait taire les quelques humains qui voulaient encore les aider, l’effectif de ces derniers se réduisant comme peau de chagrin. Quand ces objectifs seront atteints, alors ils pourront parader et tous les tuer, à commencer par ceux rendus sans défenses ou presque dans le District X.

Bon sang. Kitty, le Professeur, Logan, Magneto…Certes, le dernier ne faisait pas exactement partie des gens qu’il préférait, mais jamais Pyro ne souhaiterait ce genre de sort à l’un des leurs, quel que soit son avis sur la question de la coexistence humains/mutants. Là il voyait un peu de positif dans toute cette histoire était que ni Robb, ni Scott n’avaient été embarqués. Une chance et le brun remerciait les cieux (ou qui que ce soit qui se charge de la destinée et autres conneries du genre) chaque jour qu’on ne les a pas séparés, Robb et lui. Appelez-le égoïste si cela vous fait plaisir, il ne démentira pas. Son monde, même s’il s’intègre de plus en plus à celui dans lequel ils sont arrivés, ça reste les deux personnes avec qui il est arrivé, point final. Oui, il a fini par se rapprocher d’autres de ce monde, tels que Kitty ou…Jillian. Qui venait d’arriver à sa table dans le Mess Hall du nouveau QG qu’ils squattaient.

Relevant la tête de son carnet en voyant une ombre approcher, il salua rapidement la brune et lui indiqua qu’elle pouvait prendre la chaise en face de lui. Son propre café avait dû finir froid, et il passa un simple doigt sur la tasse pour le réchauffer avant d’en prendre une nouvelle gorgée. Hormis son salut du départ, il ne lui a pas plus porté d’attention que cela, mais il semblerait qu’il le doive. Il referme doucement son carnet. Elle sait qu’il écrit, tout comme il sait qu’elle dessine, mais ça ne veut pas dire qu’il la laisserait lire à proprement parler ses écrits. Pour le moment, ce privilège restait celui de Robb. Il haussa les épaules à sa proposition.

"Je doute que ça donne grand-chose de passionnant. Mes écrits n’ont pas une narration qui plairait à mon avis."

Il devait avouer que l’idée lui semblait amusante malgré tout. C’est vrai qu’il y avait, entre autre, des histoires dans ses carnets, mais bien souvent des variantes de son passé, ou bien simplement ce qu’il a pu vivre durant les Limbes. Pas vraiment le genre de chose à galvaniser les foules, mais suffisamment improbable pour que personne ne pense vraiment que tout ceci ne pouvait rien être d’autre qu’un récit. Puis vint la question qui tue. Comment il allait. La question à 10 000 dollars.

"On a encore fuit de la menace permanente, on se retrouve dans un QG avec le reste des super-héros qui voudraient bien renverser le régime, ou pas loin, la plupart de nos amis ont été embarqués au District X ou je ne sais où et on n’est pas plus avancé qu’avant. Ca va super, écoutes."

Le sarcasme était devenu une seconde nature chez lui, il faut l’excuser. Cependant, Jillian n’était pas venue là pour chercher à s’embrouiller avec lui et il le savait. Elle aussi avait perdu les siens en se retrouvant dans ce monde au lieu du sien. John pousse un lourd soupire et se frotte les yeux. Ca fait plus de deux nuits déjà qu’il n’arrive pas à dormir, le moindre bruit le faisant sursauter, quand bien même Robb le congèle à moitié dans son sommeil et Scott dort aussi immobile qu’un cadavre. Il est fatigué, épuisé même, mais le sommeil le fuit inlassablement, au grand damne de son meilleur ami, d’où le grand renfort de café.

"J’ai simplement l’impression…Que quoi que l’on fasse, on ne puisse pas y arriver. Je fais en sorte d’y croire, ou du moins de montrer que j’y crois, pour Robb, lui et son optimisme inébranlable mais…" il fait tourner son stylo entre ses doigts, les nerfs étant la seule chose le faisant tenir debout en cet instant "Dans notre monde, ce n’est pas beaucoup mieux, je ne sais même pas si ça vaut la peine qu’on se fatigue pour rentrer en fait."

Elle pouvait comprendre ce qu’il voulait dire, ce qu’il ressentait, au moins un peu. Bon, certes, elle aussi le connaissait comme Confrériste et il commençait à se demander si ce n’était pas lui, la version qu’il représentait, qui avait un défaut de conception quelque part, mais passons.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Wayfaring Strangers
St John Allerdyce & Jillian Walker
Jillian n’avait jamais été douée pour parler avec les gens. Même dans son ancienne dimension, elle avait toujours eu tendance à rester dans son coin, à parler le moins possible, surtout du temps où elle avait été avec la Confrérie. Et elle connaissait assez ce St John pour savoir qu’il était à peu près comme elle.
Elle se doutait déjà de ce qu’il allait lui répondre.  

« On a encore fuit de la menace permanente, on se retrouve dans un QG avec le reste des super-héros qui voudraient bien renverser le régime, ou pas loin, la plupart de nos amis ont été embarqués au District X ou je ne sais où et on n’est pas plus avancé qu’avant. Ça va super, écoutes. » La brune baissa les yeux sur sa tasse, la mâchoire serrée. Ouais, c’était à peu près la réponse à laquelle elle s’était attendue. Elle commençait à se demander si ça n’avait pas été un peu déplacé de lui demander comment il allait.

« J’ai simplement l’impression…Que quoi que l’on fasse, on ne puisse pas y arriver. Je fais en sorte d’y croire, ou du moins de montrer que j’y crois, pour Robb, lui et son optimisme inébranlable mais… » Elle comprenait ce qu’il voulait dire. Et maintenant qu’elle y pensait, c’était probablement ce que Derek faisait aussi avec elle. Il essayait de lui remonter le moral, de lui montrer que tout n’était pas perdu mais elle en doutait de plus en plus elle aussi. Les seules choses qui la faisaient tenir, c’était lui et sa fille. « Dans notre monde, ce n’est pas beaucoup mieux, je ne sais même pas si ça vaut la peine qu’on se fatigue pour rentrer en fait. » Elle hocha faiblement la tête et but une gorgée de café.

Elle parvenait à tenir le coup mais elle comprenait ceux qui baissaient les bras, à l’image de St John. Ils avaient absolument tout perdu et à chaque fois qu’ils avaient eu le mince espoir que les choses pourraient s’arranger, une autre catastrophe était apparue.
A croire qu’ils ne parviendraient jamais à relever la tête…

Jillian soupira et releva les yeux vers le jeune homme. « Je vois ce que tu veux dire. Moi aussi j’ai des moments de doute. Souvent. » Elle essayait de le montrer le moins possible, surtout pour les mutants les plus jeunes du groupe, pour qu’eux non plus ne se mettent pas à paniquer et à perdre espoir. « Et comme toi, j’ai quelqu’un qui vaut la peine de se battre. » Elle but une nouvelle gorgée de son café et se renfonça dans son siège avant de faire léviter sa tasse jusqu’à la table alors qu’elle croisait les bras. « Je te rassure tout de suite, je ne vais pas te faire de discours sur le fait que tu as quelqu’un qui en vaut la peine, que tu as une raison de continuer. C’est pas mon rôle. » Elle ponctua sa phrase par un léger sourire. « Et je ne sais pas si ton monde vaut la peine que tu essaies d’y retourner mais je sais que le mien est mort. Les seules choses qui auraient pu me faire y retourner sont mon mari et ma fille et ils sont ici avec moi alors… » Elle hocha faiblement les épaules. « Il n’y a plus rien pour moi là bas. » Elle était consciente que ce n’était pas avec ce genre de discours qu’elle pouvait espérer remonter le moral de St John mais comme elle le lui avait dit, ce n’était pas son rôle. Elle avait simplement voulu lui montrer qu’elle avait le même ressenti que lui, qu’elle vivait les mêmes choses mais qu’elle avait une raison de continuer.

« Tout ça pour dire… T’es pas obligé de faire quoi que ce soit si t’en as pas envie St John. Personne ne te forcera. » Personne n’était en droit de forcer qui que ce soit à se battre s’il n’en avait pas envie. Tout le monde n’était pas fait pour ça. Elle se battrait, parce qu’elle refusait qu’Aela puisse vivre dans un monde pareil et que c’était la seule raison pour laquelle elle était partie de chez elle. Mais elle ne jugerait jamais ceux qui préféraient abandonner.

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayfaring Strangers
St John Allerdyce & Jillian Walker
Il ne sait pas s’il cherche à ce que Jillian lui remonte le moral, lui fasse dire que si, il doit continuer à se battre, pour ceux qui ne peuvent pas se battre, les mutants avec des mutations plus inoffensives que les leurs, pour ceux, trop jeune pour se battre, ou pour ceux qui, par conviction, ne veulent pas se battre. Il ne sait pas ce qu’il cherche en discutant avec elle, un exutoire plus vivant que les pages de son carnet qui ne lui répondent jamais (et c’est bien normal d’ailleurs) ? Juste le besoin de…parler, à quelqu’un qui le comprendrais, qui ne soit pas Robb qui croit encore, ni Scott, à qui John aurait bien envie de faire perdre deux ou trois dents (et à qui il n’avouerait plus une seule faiblesse après ce qu’il avait déjà vu dans les Limbes). En tout cas, parler, pour une fois, lui faisait du bien. Ironiquement, lui qui voulait étudier la psychologie, si un jour il le pouvait, n’était pas la personne la plus apte à se confier en fait. Au contraire même. Depuis tout jeune, il a toujours été un garçon réservé, quelque part, un peu timide et peu enclin à se dévoiler, par pudeur, par fierté, par envie de garder ses secrets aussi. Il ne saurait pas trop dire ce qui prédomine dans ces trois propositions, en revanche.

Quelque chose qui lui plait aussi chez Jillian : le fait qu’elle n’aille pas par quatre chemins pour dire ce qu’elle voulait dire. Qu’elle n’essaye pas d’être cette adulte moralisatrice et motivante que les autres espèrent qu’ils soient, tous autant qu’ils sont, ces adultes aguerris, ceux qui doivent les mener vers la victoire, soi-disant. En attendant, ils ne les ont pas plus avancés et ils ont même perdus plusieurs des leurs. Elle est honnête, vraie, et entière. Une personne en qui John se retrouve plus qu’il ne veut bien l’admettre. Il soupire, se passe une main dans les cheveux, en conflit avec lui-même, plus que jamais.

"Je sais." Il le sait, au fond, il sait que certains lui en voudront, invariablement, d’autres comprendront, comme Jillian "C’est difficile de savoir. D’une part, dans mon monde, certaines personnes chères à nos cœurs ont disparues mais sont bien vivantes ici. D’un autre côté, ici, nous sommes morts. Oh et ici vivait mon double maléfique, c’est toujours agréable à savoir." Il a un petit rire fatigué "Mais je ne sais pas si je pourrais rester sans me battre en fait. Je ne vois pas d’issue favorables pour nous mais…" il se crispe un peu "J’ai passé ma vie à me battre. A défendre ce en quoi je croyais, les autres mutants, Robb, parce qu’il a le don de se mettre dans des situations pas possibles aussi." il termine sa tasse de café tiède à présent "Je ne sais pas si je pourrais, à dire vrai. Et je ne veux pas laisser Robb seul. Je sais que lui ne me laissera jamais seul, mais je ne veux pas lui demander de choisir entre cette cause en laquelle il croit encore et qui compte tant pour lui et moi. Car ça lui arracherait le cœur et je m’y refuse. Il ne mérite déjà pas ce qui lui est arrivé durant toutes ces années…"

Comme si certains méritaient plus que d’autres ce qu’il leur est arrivé, pour certaines choses, oui, peut-être, mais jamais pour de la discrimination et des violences pareilles. Pourtant, John ne peut s’empêcher de se dire que lui, il y une justice quelque part. La culpabilité de la mort de plusieurs personnes pèsent sur sa conscience, même s’il n’a rien à voir dans certaines d’entre elles, elle est là, tapis dans son être, se diffusant dans ses veine comme l’un des pires poisons.
Revenir en haut Aller en bas


not affiliated + leave me alone
avatar
MESSAGES : 343
it's a revolution, i suppose
not affiliated + leave me alone
Voir le profil de l'utilisateur http://www.age-of-heroes.com/t3118-jill-long-way-from-home#58669
Wayfaring Strangers
St John Allerdyce & Jillian Walker
Elle le regarda soupirer et se passer une main dans les cheveux. Il semblait perdu, comme beaucoup des habitants du QG. Ils étaient nombreux à se poser les mêmes questions. Est ce qu’ils devaient se battre, essayer de faire changer les choses ? Ou est ce qu’ils devaient rester enfermés et prier pour que les choses changent parce qu’ils n’étaient pas capable de se battre ? Elle n’avait pas la réponse à ces questions. Comme elle l’avait dit à St John, elle avait une raison de se battre. Ce qui n’était pas le cas de tout le monde.

« Je sais. » Elle garda le silence, continuant de le regarder. « C’est difficile de savoir. D’une part, dans mon monde, certaines personnes chères à nos cœurs ont disparues mais sont bien vivantes ici. D’un autre côté, ici, nous sommes morts. Oh et ici vivait mon double maléfique, c’est toujours agréable à savoir. » Son rire la fit sourire faiblement. Oui elle avait entendu parler du St John de cet univers. Il semblait très proche de celui qu’elle avait connu à la Confrérie là d’où elle venait. A la différence que celui ci avait passé du temps avec Xavier avant de rejoindre Erik alors que celui de son univers avait toujours été aux côtés du Lehnsherr.
C’était étrange à quel point certaines personnes pouvaient être différentes d’un univers à l’autre.

« Mais je ne sais pas si je pourrais rester sans me battre en fait. Je ne vois pas d’issue favorables pour nous mais… » La brune baissa brièvement les yeux. Elle pouvait le comprendre. Elle avait aussi beaucoup de mal à voir comment ils pouvaient s’en sortir au vu de la situation. « J’ai passé ma vie à me battre. A défendre ce en quoi je croyais, les autres mutants, Robb, parce qu’il a le don de se mettre dans des situations pas possibles aussi. » Un nouveau sourire, plus discret cette fois lui échappa avant qu’elle ne relève les yeux vers le jeune homme.

« Je ne sais pas si je pourrais, à dire vrai. Et je ne veux pas laisser Robb seul. Je sais que lui ne me laissera jamais seul, mais je ne veux pas lui demander de choisir entre cette cause en laquelle il croit encore et qui compte tant pour lui et moi. Car ça lui arracherait le cœur et je m’y refuse. Il ne mérite déjà pas ce qui lui est arrivé durant toutes ces années… » Jillian hocha faiblement la tête. « Je pense que personne ici ne mérite ce qui lui est arrivé. Nous sommes tous… » Elle haussa les épaules, l’air un peu perdue. « Des victimes ? Que ce soit les superhéros ou nous, les mutants, personne ne devrait vivre ça. » Ce qu’on leur faisait subir était inhumain. Elle avait vécu des choses bien pire dans son univers, assisté à des massacres gratuits, mais ce qu’il se passait ici commençait à y ressembler de plus en plus. Certains disaient qu’ils n’étaient qu’enfermés pour être gardés sous contrôle et c’était vrai mais comme beaucoup, elle avait le sentiment que ce n’était qu’une étape et que la situation allait continuer à s’aggraver.

« Je comprends ce que tu veux dire. Et comme je te l’ai dit, ne te force pas à cause des autres. » Elle lui lança un sourire se voulant réconfortant et se redressa légèrement sur sa chaise pour attraper sa tasse d’une main. « Je ne sais pas ce que vous avez vécu dans votre monde, ce que vous avez du combattre mais si tu es fatigué de te battre, dis le à Robb. Je suis sûre qu’il ne t’en voudra pas non plus. Et je pense qu’il fera le bon choix. S’il estime que tu es plus important que cette cause pour laquelle il se bat et bien… Au moins tu seras fixé ? » Elle termina son café et fit glisser sa tasse sur le côté avant de lâcher un rire un peu désespéré. « Je suis désolée. Je n’ai jamais été très douée pour ce genre de discussion. » Et encore c’était un euphémisme mais ça lui faisait du bien de pouvoir parler. Elle écoutait surtout St John et essayait de l’aider du mieux qu’elle pouvait mais ça lui permettait aussi de réfléchir à sa propre situation. Si elle avait plus souvent eu ce genre de discussion dans son univers, les choses auraient peut être été bien différentes…


Spoiler:
 

_________________

And I can feel my world crumbling
And falling away
Revenir en haut Aller en bas


secret avengers • not. okay.
avatar
MESSAGES : 149
it's a revolution, i suppose
secret avengers • not. okay.
Voir le profil de l'utilisateur
Wayfaring Strangers
St John Allerdyce & Jillian Walker
Il ne pouvait qu’être d’accord avec elle. Personne dans cet endroit maudit n’avait mérité ce qui leur arrivait maintenant. Même les criminels parmi eux, car cette fois, ce ne sont pas leurs crimes qui sont pointés du doigt et jugés. Ce n’est que leur nature, ce qu’ils sont au plus profond de leur être et dont ils ne peuvent rien. Alors si John condamne certains agissements de quelques individus parmi eux, ça ne veut pas dire qu’il leur souhaite ce qu’il se passe en ce moment. Certainement pas. Pourtant c’est devenu leur vie depuis des mois maintenant. Des mois de traque, de fuite, de combats, d’espoirs montant puis s’explosant au sol comme du cristal. Des mois à ne plus savoir s’ils connaîtront un jour la paix ou non. C’est difficile à vivre, c’est impossible à vivre vous diront certains. Pourtant c’est connu, l’humain possède la capacité d’endurer beaucoup de choses, il lui suffit d’une lueur d’espoir ou d’une motivation suffisamment puissante pour y arriver. La leur est toute trouvée : la survie de leur espèce. La survie tout court. Car si on écoute les médias, il n’y a qu’une seule option dans l’esprit du gouvernement, germant tout doucement, se camouflant pour ne pas insurger de trop la population : l’extermination. Cette idée lui tire un frisson et il préfère se concentrer sur ce que lui dit Jillian.

En parler à Robb ? Il devrait. Ils se sont promis de ne plus avoir de secrets l’un pour l’autre, pas qu’ils puissent vraiment encore en avoir, tant ils se connaissent sur le bout des doigts à présent. Pourtant, l’idée lui intime de se recroqueviller sur lui-même, ce qu’il ne fait pas exactement en cet instant, se contentant de relever un peu ses genoux en appuyant ses pieds sur la barre intermédiaire de la chaise, et en croisant les bras sur son torse, comme se protégeant même de cette idée. Une simple suggestion, aucune force derrière, aucune obligation de le faire et pourtant…Il ne veut pas imaginer la réaction de son meilleur ami, de son seul véritable ami ici s’il veut être honnête. Car il ne se fait pas d’illusion, même s’il a rencontré des gens qui pourraient se faire appeler ses amis, il ne doute pas une seule seconde que s’il s’avisait de faire le moindre faux pas qui tendrait vers celui qu’il était dans cette dimension, ils se retourneront tous contre lui pour éviter un nouveau cataclysme Pyro. Son rire le ramena dans l’instant présent et il hausse les épaules.

"Mais tout le problème est là : je ne sais pas si j’ai vraiment envie d’arrêter de me battre ou si c’est juste…je ne sais pas, l’ambiance actuelle qui joue sur ma psyché. Je ne sais pas. Je…Quelque part je ne me vois pas tout quitter et laisser les autres se battre pour une cause qui me concerne tout autant qu’eux." Il décroise les bras le temps d’attraper sa tasse de café et de la vider, gardant pourtant la tasse entre ses mains, comme un objet chéri et rassurant "Habituellement, je ne suis pas si doué pour m’ouvrir…C’est même tout le contraire. Ce qui doit expliquer ma popularité certaine, en plus d’avoir été un sacré connard dans ce monde."

Ouais, il avait définitivement du mal à avaler cette pillule. Il n’essaye pas de défendre son alter-ego, mais il ne veut pas qu’on l’y associe. Oui il a le même visage, les mêmes pouvoirs (en plus puissant même, de quoi rassurer les gens je vous jure), mais il n’est pas lui. Il n’a jamais été tenté par rejoindre Magneto et sa bande d’illuminés, alors si les gens pouvaient mettre ça de côté et le laisser vivre, sans avoir besoin de prouver qu’il n’est pas une bombe à retardement.

"Je pense que ça, ça joue aussi. Devoir sans cesse prouver que je ne vais pas tourner evil pyro overlord, la méfiance permanente…C’est usant à force."


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

Johllian + Wayfaring Strangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stranger in a strange land ♥ Raf && Tempy
» We must remain perfect strangers » Paradoxal Obsession
» fitz § wayfaring stranger
» Strangers in the night [Livre 1 - Terminé]
» Strangers in Paradise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PLAYGROUND :: the united states :: rogue nation :: mess hall-