Partagez | .
 

 WOLVIEKITTY (+) not enough

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: WOLVIEKITTY (+) not enough   Sam 16 Jan - 15:53
not enough


Tornade me regarde avec un air inquiet. Elle me sert ce regard depuis quelques semaines déjà, mais aujourd'hui, c'est encore pire. Peut-être parce que je suis fatiguée et de mauvaise humeur. Les autres élèves quittent la classe en discutant, en riant, et je reste, comme elle me l'a demandé. Elle attend que tous les autres soient partis pour venir s'asseoir au bureau à côté du mien. Puis elle me tend une feuille. Je reconnais immédiatement ma dernière dissertation, et mon regard se pose immédiatement sur la note. Mes sourcils se lèvent légèrement quand j'assimile la situation. C'est l'une des premières fois que je me retrouve avec une note pareille. Je ne sais pas trop quoi dire, d'abord, et puis l'impression que Tornade me regarde en attendant ma réaction me fait relever les yeux. Je fais une moue désolée. « On va dire que… C'était un jour sans? » Ororo soupire doucement. Puis elle pose sa main sur mon bras. « J'ai comme l'impression qu'il y a beaucoup de jours sans, en ce moment, Kitty. » Je fronce légèrement les sourcils, l'interroge du regard. « J'ai entendu parler de ton examen d'histoire. Et de ton projet qui n'avance pas beaucoup... » Je baisse les yeux de nouveau sur la feuille où la note de ma dissertation n'a pas changé. Je n'ai pas grand-chose à répondre à tout ça. Je ne travaille pas moins que d'habitude, c'est juste tout le reste. Je n'arrive pas à me concentrer sur une seule chose quand tout autour, j'ai tant de choses à penser. Devenir une x-woman et suivre un double cursus en même temps, ce n'est déjà pas simple. Alors quand il se passe d'autres choses, et que le moral ne suit pas… « Tu sais, si tu as besoin de te reposer, besoin de temps pour te reprendre, je peux en parler à Xavier. Tu n'es pas obligée de faire partie de la team tout de suite, tu n'as que dix-huit ans, ne l'oublie pas. Peut-être que ça fait un peu beaucoup, non? » Je hausse les épaules. Puis secoue la tête. « Non, je veux continuer, c'est important pour moi. » Je réponds simplement, d'une voix un peu faible, parce qu'une boule s'est formée dans ma gorge. Tornade sourit et pose une main sur ma joue. J'entends les élèves du prochain cours qui commencent à s'agglutiner devant la porte de la salle de classe d'Ororo. « Très bien. Mais tu sais que tu peux me parler. Je n'aime pas quand tu te mures dans le silence, comme ça. Je te connais, Kitty. Il y a autre chose. » Je reste les yeux fixés sur ma feuille, incapable de former des mots qui aient un sens. Puis de toute manière, nous n'avons pas le temps. « Ne t'en fais pas, je gère. Je te promets. » Je me lève et pose mon sac sur mon épaule. « On se voit après les cours. » Elle se lève aussi et je vois sur son visage qu'elle aimerait rester avec moi. Alors je lui fais un sourire, et la prend dans mes bras. « Vraiment, ne t'inquiètes pas. » Puis je quitte la pièce, laissant les autres envahir la classe d'anglais. J'ai fini ma journée, en ce qui me concerne. Et tant mieux. L'institut semble vide, maintenant que tout le monde a commencé sa nouvelle heure de cours.

Mes jambes me dirigent malgré moi vers la cuisine. J'ai besoin de manger, comme pour faire disparaître la lourdeur dans ma poitrine. Je n'aime pas que Tornade s'inquiète pour moi. Et j'aime encore moins quand elle a de vraies raisons de le faire. Les dernières semaines ont été étranges. Beaucoup d'événements m'ont fragilisée, moi qui croyais pourtant être assez forte pour devenir une x-woman. Il y a eu le transport de mutants qui a échoué, et m'a contrainte à me battre contre Pyro, qui il y a encore peu de temps arpentait ces couloirs avec moi… Puis Malicia et Bobby se sont séparés, et Prudence est entrée dans la danse alors qu'elle n'avait rien à y faire. Je l'ai vue porter la chemise d'Iceberg, signe qui m'a définitivement fait comprendre que les rumeurs n'étaient pas que des rumeurs. Et il y a eu cette drôle d'illusion, l'autre jour, dont on ne comprend pas encore trop la cause. Je sais que sans Danny, je ne m'en serais pas sortie aussi bien. Puis toutes ces petites choses du quotidien : les cours, mes échecs dans les recrutements que Xavier m'a envoyé faire. Disons que ça fait un peu beaucoup. Quand j'arrive dans la cuisine, je balance mon sac sur un siège, et commence à me faire un sandwich, une expression sombre sur le visage. Heureusement, il n'y a personne. Ce n'est qu'une fois que j'ai terminé, que je me suis assise, et que je plante mes dents dans mon petit goûter improvisé que les vannes s'ouvrent. Des larmes coulent le long de mon visage. J'ai sûrement l'air maligne. La gamine qui mange son sandwich en pleurant. Ça dure pendant quelques minutes avant que l'atmosphère change. Quand je relève les yeux, Logan est là, dans l’entrebâillement de la porte. Je me reprends immédiatement. « Salut, Logan! Qu'est-ce que tu fais là? Tu veux un sandwich? » Bien sûr, le tout avec mon sourire le plus sincère. Il ne faudrait pas qu'il rapporte quoi que ce soit à Ororo.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 200
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur

not enough
you don't have to pretend with me


Chuck- -Logan, arrête. ” La voix de Charles est ferme. Je pousse un long soupir en levant les yeux au ciel, laissant mon crâne reposer sur le dos de la chaise pour admirer le plafond, mes dents venant anxieusement entamer ma lèvre inférieure. C'est plus fort que moi, et je sais que ça me fait paraître comme une adolescente prépubère mais ça me permet aussi de me concentrer sur autre chose que le regard pénétrant et affreusement calme de Charles Xavier. Assis en face de moi, de l'autre côté du bureau, je l'entends soupirer. “ Je ne dis pas que c'est de ta faute- -Mais c'est de ma faute. Si j'avais été là- -Alors tout aurait été différent. Mais tu n'étais pas là. (Silence) Ce qui s'est passé à Manhatthan est très regrettable, Logan, mais nous ne devrions pas nous y attarder aussi cruel que cela puisse paraître. Les X-Men ne doivent pas perdre espoir. ” Les X-Men ne doivent pas perdre espoir. Les X-Men doivent agir, or Charles ne veut pas s'insérer dans le paysage politique de New York ou des alentours de la X-Mansion. Nous vivons dans le secret et le mystère, dans l'ombre et pourtant, j'ai l'impression qu'une menace se profile à l'horizon, que quelque chose ne va pas.
Nerveusement, je sors un cigare de mon étui à cigares de la poche pectorale de ma veste en cuir, mais me retient de l'allumer au dernier moment. Xavier n'apprécierait pas. “ Je n'arrive pas à me débarasser de l'idée que quelque chose d'horrible va arriver, Chuck. ” Je me tais et il ne répond pas. Je me redresse sur mon siège, faisant tourner le cigare entre mes lèvres par mécanisme, en posant mon regard fauve sur Charles qui a les yeux fermés, les doigts posés sur les tempes. “ Moi aussi, Logan, dit-il finalement. Moi aussi.

En sortant du bureau de Charles, je dois encore résister à l'envie de m'en griller un. C'est plus fort que moi, quand je suis un peu stressé, je dois fumer dès que je le peux et boire de l'alcool. Moi, ça ne me dérange pas: mon organisme me permet de traiter mon corps comme de la merde et je m'en sors sans un problème. À une époque, je mangeais essentiellement de la junk food arrosée de whisky entrecoupée de cigares. En cinq heures après, mon organisme se débarrassait des graisses, de l'alcool et du goût âcre de la fumée. Insupportable. Mais plutôt utile.
Le problème, avec la X-Mansion, c'est qu'on a pas le droit de commander des pizzas parce que notre adresse est sensée demeurer secrète. Du coup, je suis obligé de me faire à bouffer tout le temps, et c'est plutôt chiant. Je descends tranquillement à la cuisine, perdu dans mes pensées, essayant de me remémorer si des gamins desquels m'occuper aujourd'hui. Boh, ils attendront bien le temps que je me fasse à manger pour ce midi.
J'entends les pleurs avant de voir la petite silhouette de Kitty assise à l'îlot central de la cuisine. Elle pleure, elle pleure, et elle pleure à n'en plus finir, en mangeant un sandwich au jambon et au fromage vu l'odeur. Elle remarque ma présence après un temps qui me semble infini et je la regarde depuis l'encadrement de la porte contre lequel je suis accoudé.

Elle s'arrête de pleurer et je vois un sourire naître sur ses lèvres. « Salut, Logan! Qu'est-ce que tu fais là? Tu veux un sandwich? » Je arque un sourcil, levant la main pour sortir le cigare de ma bouche que je mâchouille toujours dstraitement, avan de le ranger dans l'étui à cigares, puis dans la poche pectorale de ma veste, tout ça avec une lenteur toute travaillée, comme pour lui laisser le temps de se recomposer un vrai visage de bonheur tranquille. Kitty est une trop bonne actrice pour son propre bien mais moi, elle sait qu'elle ne pourra jamais me tromper. “ Si ils sont dégueulasses à en pleurer, non merci, ” je lui réponds simplement avec un haussement d'épaules, avant d'entrer dans la cuisine et de me rapprocher d'elle. Je dépose ma veste sur la chaise en face d'elle et remonte les manches de ma chemise en flanelle. “ Qu'est-ce qu'il y a? ” je lui demande sans détour, avant de me diriger vers le réfrigirateur pour en sortir de quoi moi aussi me faire moi aussi un sandwich. Jambon, fromage, cornichons et mayonnaise. Parfait.
Je mets à griller quatre tranches de pain et revient devant elle pour couper les cornichons en deux, puis en quatre. Ça me détend, de cuisiner. Me concentrer pour couper, me concentrer sur mes doigts, me concentrer sur quelque chose qui au bout d'un moment, ne me demande pas de réfléchir. “ Ororo m'a dit que c'était pas foufou en ce moment, en cours. Tu veux en parler? ” Ça fait longtemps que j'ai cessé de traiter Kitty comme une gamine et que je me force à la prendre avec des pincettes. À la place, je vais au vif du sujet en posant sur elle un regard lourd, et un peu curieux. Elle ne se laisse que rarement aller, la pauvre fillette qui a connu un monde trop cruel et trop violent trop tôt, et ça m'étonne de sa part. “ Si c'est une histoire de mec, dis moi son nom que j'aille lui péter la gueule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
not enough


Je me sens si pathétique. Je suis une vraie gamine. Je ne sais même pas ce que je fous chez les x-men. Je suis loin d'être une héroïne, je ne suis encore qu'une pauvre écolière qui pleure pour des problèmes de cœur et qui n'est pas capable de tirer un trait sur un homme qui ne l'aimera jamais. On dirait Bridget Jones. Comment puis-je prétendre être assez responsable et forte pour participer à des missions dangereuses si à côté de ça je me comporte encore comme une adolescente prépubère ? Franchement, je me déteste. Je me déteste parce que je croyais être plus intelligente que ça. Et maintenant Logan a vu que je pleurais et je suis sûre qu'il ne va pas oublier. J'ai beau faire tout ce que je veux pour me composer un visage normal, il sait toujours tout. Il est pire qu'une mère poule qui lirait un journal intime. Il ne répond pas tout de suite à mes questions. Il joue avec son cigare, pendant qu'avec ce que j'espère être un naturel parfait, je continue à croquer dans mon sandwich comme si c'était une soirée normale. « Si ils sont dégueulasses à en pleurer, non merci, » lance-t-il en entrant pour de bon dans la cuisine. J'avoue que ça m'arrache un petit sourire, même si je dois toujours me retenir pour ne pas continuer de pleurer. Il commence à s'atteler à la confection de son propre sandwich. Je suis presque triste, ça m'aurait occupé, d'avoir une tâche à effectuer. Ça m'aurait permis de me concentrer sur autre chose que toutes les choses qui ne vont pas. « Qu'est-ce qu'il y a? » demande Logan sans chercher à faire des détours. C'est parfois l'un de ses grands défauts, mais au fond, c'est aussi parfois une qualité. Je l'observe couper ses cornichons sans rien dire au début, incertaine de ce qu'il faut que je réponde. Je sais que beaucoup autour de moi sont au courant d'un certain nombre de choses, mais je ne saurais dire ce que Logan sait ou ne sait pas. C'est étrange de le regarder cuisiner, vraiment. C'est presque une image déconcertante.

« Ororo m'a dit que c'était pas foufou en ce moment, en cours. Tu veux en parler? » Je hausse les sourcils avec une pointe d'amusement, l'air de dire ah bah ça c'est sûr, on peut le dire, que c'est pas foufou, en ce moment. Mais si seulement c'était seulement en cours, je pense que ça irait quand même. Je considérerais sûrement ça uniquement comme une mauvaise passe ou alors un manque de concentration. « Si c'est une histoire de mec, dis moi son nom que j'aille lui péter la gueule. » lance Logan le plus naturellement du monde, fidèle à lui-même. Je souris, d'abord, touchée par cette proposition, même si elle est des plus extrêmes. Puis je repense à Bobby. Je sais que depuis quelques jours, la rumeur court, mais elle n'a pas du monter aux oreilles de Logan. Serait-il prêt à casser la gueule de Bobby ? Peut-être. Après tout, j'ai entendu dire qu'il ne le portait plus vraiment dans son cœur non plus depuis ce qui s'était passé avec Malicia. Logan a toujours été très protecteur avec elle, alors forcément, que Iceberg fasse ce qu'il a fait n'a pas du aider. Finalement, il aurait un peu beaucoup de raisons de lui péter la gueule. Tout balancer, c'est tentant. Mais je n'ai pas non plus envie que les choses s'enveniment encore plus. Mais au moins, la proposition a le mérite d'améliorer un peu mon humeur morose. Je pousse mon assiette avec mon sandwich, et pose ma tête sur la table, le front posé contre le bois. « Je suis une grosse nulle, Logan. » Ma voix est triste et sûrement aussi un peu exaspérée. « Je fais n'importe quoi et en plus, le cosmos a quelque chose contre moi. » Je relève la tête et cale mes longs cheveux épais derrière mes oreilles. « Qu'est-ce qui va pas avec moi, hein ? » Je pose mes mains sur mes tempes. « J'ai l'impression que je ne suis jamais assez bien, jamais assez belle, drôle, jamais assez intelligente, jamais assez mature. Y'a toujours quelque chose qui cloche. » Je passe une main sur mes yeux. « Je ne mérite même pas de faire partie des x-men, je suis trop nulle ! » Bon, je sais, j'ai encore plus l'air d'une grosse nulle en parlant comme ça. Mais c'est ainsi que je le ressens, alors pas besoin de mentir, ou d'essayer d'avoir l'air plus mature que je ne le suis. « Rien ne se passe comme je l'avais prévu, tout va de travers. » Je conclus. Bon, je n'ai pas clairement expliqué ce qui n'allait pas, mais je pense que ça donne à Logan une bonne vision de mon état d'esprit actuel. Je m'en veux presque d'avoir parlé aussi sincèrement. Il doit vraiment me prendre pour une pauvre adolescente nulle. Il doit en avoir marre de toutes ces sautes d'humeur tous les jours. Gérer des adolescents, ce n'est pas facile. Mais gérer des adolescents mutants, ça doit être encore plus insupportable, surtout pour quelqu'un qui a vécu plus qu'un humain normal.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 200
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur

not enough
you don't have to pretend with me


« Je suis une grosse nulle, Logan. » À ces mots, j'arque un sourcil. Non, définitivement, ce n'est pas le genre de Kitty d'agir comme ça. Toujours en train de sourire, toujours en train de rire, toujours en train de dire que tout ira bien. Elle est la vie — non, elle est le coeur de l'Institut, la petite Kitty. Notre fille à nous tous, d'une certaine manière. Ça fait dix ans qu'elle vit parmi nous. Je l'ai vue grandir, vue se casser la gueule en vélo et courir jusqu'à l'Institut pour se faire soigner, je l'ai vue hurler de joie devant la meilleure note de sa classe, elle m'a embrassé la joue quand je lui ai offert un truc pour son anniversaire; bref. Je fronce les sourcils en la regardant, après avoir réparti les cornichons sur la tranche de cheddar. « Je fais n'importe quoi et en plus, le cosmos a quelque chose contre moi. » Je penche la tête sur le côté en me focusant sur mon sandwich (il va pas se faire tout seul), pliant en une tranche de jambon. « Qu'est-ce qui va pas avec moi, hein ? J'ai l'impression que je ne suis jamais assez bien, jamais assez belle, drôle, jamais assez intelligente, jamais assez mature. Y'a toujours quelque chose qui cloche. » Elle va pleurer à nouveau. Je le sens venir. « Je ne mérite même pas de faire partie des x-men, je suis trop nulle ! Rien ne se passe comme je l'avais prévu, tout va de travers. »
En attendant, je finis tranquillement mes deux sandwich. Mayonnaise, jambon, fromage, cornichons: la base. La recette des champions, je dis toujours à ceux qui se moquent gentiment de mes goûts apparemment étranges. Je coupe les sandwich en deux et commence à en grignoter un des quatre pensivement. “ C'est bon, t'as fini tes conneries? ” Je lui rentre un peu dans le lard... mais je connais Kitty. Et Kitty me connait. Elle est assez grande, maintenant, pour entendre ce qu'elle a besoin d'entendre. C'est une histoire de mec, alors? J'ai l'impression que c'est une histoire de mec. Travailler avec des adolescentes, ça vous apprend que souvent, quand elles pleurent, c'est une histoire de mec. Blasant. “ Kitty, t'es l'un des meilleurs éléments des X-Men. ” En temps normal, je suis un peu avare de compliments. Je suis plus du genre à insulter mes élèves pour les forcer à se dépasser, les inciter à être plus dignes et humbles, les inciter à la colère et à la rage. L'autre professeur Doe déteste cette technique, Chuck ne la commente jamais et Ororo fronce du nez devant mes méthodes — qui pourtant, donnent des résultats. Les élèves veulent être fiers, veulent que je sois fier d'eux.
Mais Kitty sait déjà que je suis fier d'elle. Et elle a besoin d'entendre ça. “ Pour ne pas dire la meilleure. Tu es intuitive, intelligente émotionellement et stratégiquement, mature et courageuse. Beaucoup d'nos X-Men ont beaucoup à apprendre de toi, ” je dis en fronçant le nez en pensant à Bobby, foutu Bobby (avec un rien de mauvaise foi, je dois l'avouer, mais tout de même). J'ai entendu parler de son truc avec Rosbury, avec Malicia. Est-ce la semaine de tous les feux de l'amour à la X-Mansion? “ Ne doute jamais de toi, doute des autres. Si ils font t'sentir mal, ce n'sont pas tes vrais amis. Si ils te font douter de toi, ce ne sont pas tes vrais amis. Si tu commences à baser ta valeur sur tes potes, à penser qu't'es nulle à cause de tes potes, c'est que c'est c'pas tes potes. Pigé? ” Très philosophique, je finis de manger mon premier quart de sandwich. “ T'en veux? je lui propose en faisant glisser l'assiette vers elle. J'crois qu'les tiens sont pourris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: WOLVIEKITTY (+) not enough   Dim 26 Juin - 23:53
not enough


« C'est bon, t'as fini tes conneries? » Kitty se redresse un peu. Logan a le don de ne pas être tendre, et c'est peut-être ce dont elle a besoin, au final. Le besoin d'être secouée, d'être remise face à la réalité. « Kitty, t'es l'un des meilleurs éléments des X-Men. » Elle se retient presque de froncer les sourcils. C'est nouveau, ça. Logan qui balance des compliments. Kitty est habituée à lui, et sait très bien, après avoir passé tant d'années à ses côtés, que ce n'est pas parce qu'il n'envoie pas des fleurs qu'il ne pense pas du bien de ceux qui l'entourent. Elle l'entend rarement dire des trucs sympathiques sur les autres, alors elle est carrément surprise quand il dit ça tout haut, comme ça. Une fois le petit choc passé, ça la fait sourire. Parce que justement, elle se doute que Logan ne l'aurait pas dit s'il ne le pensait pas. Elle sait bien qu'il n'est pas le genre à s'embarrasser de faux-semblants, qu'il ne dirait pas ça juste pour lui faire plaisir, et même pas pour se débarrasser d'elle. C'est ce qu'elle aime chez Wolverine. Elle sait qu'il sera toujours sincère avec elle, qu'il lui dira toujours les choses qu'elle doit entendre, même si elles sont dures à accepter. « Pour ne pas dire la meilleure. Tu es intuitive, intelligente émotionellement et stratégiquement, mature et courageuse. Beaucoup d'nos X-Men ont beaucoup à apprendre de toi, » Cette fois, elle hausse les sourcils. C'est presque louche, mais elle ne va pas se plaindre, quand même. Elle sait qu'elle n'est pas l'une des meilleures. Quand elle se compare aux autres membres de l'équipe, qui sont toujours d'une grande aide, elle n'a pas l'impression de leur arriver à la cheville... Bien sûr, elle sait qu'elle a été très utile lors de missions ponctuelles, mais de là à dire qu'elle est l'une des meilleures, non. Il ne faut pas exagérer. Logan dit ça parce qu'il la connaît, il ne se base pas sur ses facultés mais sur la personne qu'il connaît. Ça ravit tout de même Kitty, même si elle ne peut pas s'empêcher de penser qu'il en fait trop. Mature. Ce n'est pas une caractéristique qu'elle collerait sur son front en ce moment. Au contraire, elle passe son temps à agir selon ses émotions, c'est à dire n'importe comment.

« Ne doute jamais de toi, doute des autres. Si ils font t'sentir mal, ce n'sont pas tes vrais amis. Si ils te font douter de toi, ce ne sont pas tes vrais amis. Si tu commences à baser ta valeur sur tes potes, à penser qu't'es nulle à cause de tes potes, c'est que c'est c'pas tes potes. Pigé? » Elle baisse les yeux sur son sandwich, pensive. Ne doute jamais de toi, doute des autres. Ce serait presque une jolie phrase à encadrer avec un joli fond, style inspirational quote. D'une certaine manière, il a raison, bien sûr. Personne ne devrait avoir à se poser des questions sur sa valeur à cause des gens qui l'entourent. Mais elle sait aussi qu'il faut savoir se remettre en question, et elle l'a beaucoup fait ces derniers temps. « T'en veux? » fait Logan en envoyant son assiette de sandwichs dans ma direction. « J'crois qu'les tiens sont pourris. » Je jette un coup d'oeil à mon sandwich sec à moitié entamé, C'est clair que même si ceux de Logan ont l'air un peu bizarres, ils sont franchement plus appétissants. Je choppe un des sandwichs en repoussant mon assiette initiale de l'autre main. « J'arrive pas à croire que tu partages ton sandwich avec moi. » fait-elle en plissant les yeux. « Je sais comment faire maintenant. » s'amuse-t-elle. « Je fais genre je suis triste et bam, ça marche. » Elle croque dans le sandwich et est agréablement surprise. Finalement, c'est bien meilleur que ce qu'elle aurait imaginé. Ouais, c'est le meilleur sandwich qu'elle ait jamais goûté. « Mais... C'est une tuerie! » lance-t-elle après avoir fini sa bouchée. Elle pince les lèvres. « Désolée de m'être apitoyée sur mon sort comme ça. Je suis un peu pathétique. » avoue-t-elle, un peu honteuse. « C'est juste qu'en ce moment rien ne se passe comme je le voudrais, et ça me met en colère. » Elle lève les yeux au ciel. « Pas facile de grandir. » ajoute-t-elle avant de prendre une autre bouchée. « Ça t'est déjà arrivé d'avoir une image toute faite de comment les choses vont évoluer, et de te rendre compte qu'en fait, t'étais complètement à côté de la plaque? » fait-elle en soupirant un peu. Parce que c'est ça, le cœur du problème. Depuis qu'elle est petite, Kitty a une idée claire de ce que sa vie doit être, de ce qu'elle veut faire plus tard, d'avec qui elle veut être. Et pourtant, tout se retrouve bouleversé.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 200
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: WOLVIEKITTY (+) not enough   Lun 25 Juil - 19:27

not enough
you don't have to pretend with me


« J'arrive pas à croire que tu partages ton sandwich avec moi. » Pour ne pas sourire à sa remarque, je me force à faire la moue, l'air faussement triste de devoir partager mon repas de champion avec elle. Je suis avare de compliments mais je suis aussi avare avec la bouffe, personne ne l'ignore à la X-Mansion. J'ai soigneusement étiqueté toute ma nourriture dans le réfrigérateur et le premier qui touche mes bières se prendra un coup de boule dans le menton. Mais c'est de Kitty dont on parle. Pas n'importe qui. Elle était encore toute petite quand j'étais arrivé à la X-Mansion, quelques mois après elle. C'était il y a dix ans mais j'ai encore l'impression que c'est hier, qu'elle a encore huit ans et que Storm me dit encore de ne pas la brusquer, pas la secouer, bien me comporter avec elle... et je me vois encore la lancer dans les airs en hurlant quand elle avait mis du poil à gratter dans mon lit pour me punir d'une connerie. Et j'entends encore son rire ravi, et son hurlement de peur quand elle avait fini dans l'étang qui s'enfonçait dans les terres de l'Institut. « Je sais comment faire maintenant. Je fais genre je suis triste et bam, ça marche.Fais gaffe, toi, ” je grogne d'un ton menaçant en tendant vers elle un énorme doigt poilu. Je prends une autre moitié de sandwich que je me mets à dévorer, me voyant déjà en faire d'autres pour satisfaire l'appétit de mademoiselle. « Mais... C'est une tuerie! Un peu mon n'veu, ” je ronchonne, un peu vexé que personne ne fasse confiance à mes talents culinaires. J'étais le roi de la gaufre mais personne à la X-Mansion le savait... pour le moment. Depuis que l'autre Doe et qu'Hansen-Wright faisaient des concours bihebdomadaires de cuisine (la prof d'histoire était largement en tête), j'avais de plus en plus envie de leur montrer ma vraie valeur et leur interdire l'accès à la cuisine en tant que champion de la bouffe.
Enfin bref. « Désolée de m'être apitoyée sur mon sort comme ça. Je suis un peu pathétique. C'est juste qu'en ce moment rien ne se passe comme je le voudrais, et ça me met en colère. » Je fronce les sourcils. Ouais. Boy drama. Je la vois venir à trois mille kilomètres. « Pas facile de grandir. » À qui le dis-tu. « Ça t'est déjà arrivé d'avoir une image toute faite de comment les choses vont évoluer, et de te rendre compte qu'en fait, t'étais complètement à côté de la plaque? Nan.

Ce n'est apparemment pas la réponse qu'elle attendait. Elle a l'air surprise, ou mélancolique que je ne partage pas sa vision des choses alors je lève le doigt, pour qu'elle me permette de continuer une fois que j'aurais fini ma bouchée. Une fois mon énorme morceau de sandwich je reprends: “ les choses n'évoluent jamais comme on veut. Crois-moi, Kitty, je suis dans le coin depuis plus d'un siècle et il s'est rien passé de comme je le voulais. Tiens, tu devrais demander à l'autre prof de philo ce qu'il en pense. ” Je reprends une bouchée de sandwich, continue la bouche pleine: “ la vie va te déchevoir, Kitty. Les gens 'ont te déchevoir. Cha 'aut la peine d'être trichte parche que tout che déroule pas comme tu le voulais. ” Je déglutis, l'observe de mon regard sombre, faussement bourru. “ À quoi t'attendais-tu? Que la vie allait se dérouler comme tu le voulais juste parce que tu le voulais? je lui dis d'un ton dur. La vie, c'est pas un truc qui te passe sous les yeux et que tu peux pas arrêter. La vie, tu joues dedans, point barre. Les choses, tu les fais arriver, point barre. À la fin, que t'aies intervenu ou non, t'as que tes yeux pour pleurer alors autant que ça en vaille la peine.
Mon regard se fait orageux. “ Maintenant dis-moi. ” Je lui tends le dernier morceau de sandwich et sort d'une petite boîte qui se trouve sur la table un cure-dent, que je fais jouer sur ma dentition parfaite (joke). “ C'est la faute à Bobby? C'est toujours la faute à Bobby quand y'a de la minette qui pleure. ” Je suis prêt à aller le trouver pour le détruire une fois pour tous ou secouer Kitty, au choix. Ou les deux, peut-être, successivement, mais je n'ai pas encore décidé de l'ordre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: WOLVIEKITTY (+) not enough   Dim 31 Juil - 19:46
not enough


C'est idiot, pourtant. Elle vit dans un monde en constante évolution, voit de ses propres yeux tous les jours des vies être bouleversées de près ou de loin par l'apparition de mutations plus incroyables les unes que les autres. Depuis qu'elle a atterri à la x-mansion à l'aube de ses huit ans, Kitty a été témoin du fait que les choses ne se passent jamais comme prévu. Et pourtant, elle a passé son adolescence à faire des plans et à imaginer clairement comment les choses seraient dans sa vie. On dit que c'est quelque chose d'humain, de faire des plans clairs et précis. Et pourtant quand elle lui demande s'il a un jour été bouleversé parce que ses plans ne s'étaient pas réalisés, Logan répond un franc « Nan. ». Pas une seule once d'hésitation dans sa voix. Pendant un instant, Kitty se demande s'il n'a pas répondu ça par pur esprit de contradiction – ce ne serait pas nouveau chez Logan, mais quand il continue, devant son regard surpris, elle comprend qu'il s'agit de tout autre chose. « Les choses n'évoluent jamais comme on veut. Crois-moi, Kitty, je suis dans le coin depuis plus d'un siècle et il s'est rien passé de comme je le voulais. Tiens, tu devrais demander à l'autre prof de philo ce qu'il en pense. » Wolverine, le professeur Doe... Tous deux vivent depuis des années, bien plus que n'importe quel humain normal. Mais des deux, c'est plutôt Aneesh qui est habitué à faire des leçons de vie. Parfois, elle a l'impression de bien connaître Logan, et parfois, il la surprend tellement qu'elle se dit qu'elle n'a décidément pas vu toutes les facettes de sa personnalité. Elle oublie souvent qu'il vécu l'équivalent de deux vies humaines avant de la rencontrer, et qu'elle ne connaît pas les détails de son parcours. « la vie va te déchevoir, Kitty. Les gens 'ont te déchevoir. Cha 'aut la peine d'être trichte parche que tout che déroule pas comme tu le voulais. » Elle pince les lèvres sur le côté. Il n'a pas tort, c'est clair, et ça fait son chemin dans la tête de jeune femme. Malgré son jeune âge, Kitty a beaucoup été déçue par la vie – moins par les gens. On lui a pris beaucoup de choses, on lui a arraché pas mal de personnes qui comptaient pour elle. Elle s'est efforcée de tout voir comme des décisions du destin pour un meilleur futur, de continuer à être optimiste... Mais Logan n'a vraiment pas tort. Ce n'est pas la première, ni la dernière fois qu'elle vivra une déception. Parce que c'est inévitable. « À quoi t'attendais-tu? Que la vie allait se dérouler comme tu le voulais juste parce que tu le voulais? » On dirait presque qu'il se fout de sa gueule, mais ça ne vexe pas Kitty le moins du monde. « La vie, c'est pas un truc qui te passe sous les yeux et que tu peux pas arrêter. La vie, tu joues dedans, point barre. Les choses, tu les fais arriver, point barre. À la fin, que t'aies intervenu ou non, t'as que tes yeux pour pleurer alors autant que ça en vaille la peine. » Elle soupire en prenant une bouchée de sandwich. Bon, cette conclusion est un peu triste, mais she sees the point.

Logan lui tend le dernier morceau de sandwich, qu'elle accepte sans la moindre hésitation maintenant. « Maintenant dis-moi. » dit-il, et elle relève les yeux vers sa silhouette imposante, les dents plantées dans son sandwich. « C'est la faute à Bobby? C'est toujours la faute à Bobby quand y'a de la minette qui pleure. » Kitty lâche un nouveau soupir, mais un sourire amusé se dessine sur ses lèvres suite à ces quelques mots. Logan est ce qu'il est, mais il a le mérite de trouver parfois les mots juste pour lui remonter le moral ou la secouer. « Bien sûr que c'est la faute à Bobby. » dit-elle, très honnête. « Entre autres, bien sûr, mais c'est surtout sa faute. » De toute façon, à quoi ça servirait de mentir ? Elle parie que Logan saurait voir qu'elle ment. « Entre autres, bien sûr, mais c'est surtout sa faute. » Elle pose le sandwich sur la petite assiette devant elle et dit, avec un regard déterminé : « Mais tu sais quoi? t'as raison. Ça sert à rien de pleurer. Je vais arrêter tout de suite. » Elle acquiesce en même temps, comme pour ajouter de la valeur à son propos. Elle prend son sandwich dans sa main. Puis le repose, pour regarder de nouveau Logan, les yeux légèrement plissés. « Mais du coup... Est-ce que ça veut dire que tu penses que, quoi qu'on fasse, on ne peut pas changer les choses ? Est-ce que pour toi, on est juste des idiots qui pensent avoir un rôle mais qui sont juste complètement à côté de la plaque ? » Puis elle recule un peu et se rend compte de ce qu'elle vient de dire. « Bah dis donc, cette discussion devient un peu trop philosophique. » dit-elle avec un petit rire. « En tous cas, Bobby craint, et il mérite pas que je pleure. » dit-elle, l'index en l'air. « Bon alors, parlons un peu d'autre chose. Comment ça va, toi? Quelqu'un dans ta vie d'ours mal léché? » dit-elle avec un sourire taquin sur les lèvres. Elle sait très bien que Logan n'entre jamais dans ces conversations, mais ça vaut le coup d'essayer. Il n'y a qu'elle pour demander ce genre de trucs à Wolverine. Et puis comme ça, elle se concentre sur autre chose que sa journée de merde.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 200
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: WOLVIEKITTY (+) not enough   Sam 13 Aoû - 17:12

not enough
you don't have to pretend with me


« Bien sûr que c'est la faute à Bobby. » Je vais tellement le tuer. Tellement, tellement, tellement le tuer. Évidemment que c'est la faute à Bobby. Je ne suis pas bête au point de ne pas voir combien Kitty l'apprécie, parce que toutes les jeunes filles se pâment devant les boucles blondes et les beaux yeux bleus de Iceberg. Ce n'est pas que je suis jaloux. Vraiment pas. C'est juste que ça m'énerve de les voir toutes tomber à ses pieds alors que je trouve que Drake est vraiment le dernier des imbéciles. « Entre autres, bien sûr, mais c'est surtout sa faute. » Ouais ouais. On me la fait pas, à moi. J'arque les sourcils en regardant Kitty, attendant la suite de ses explications avec impatience. Est-ce que c'est aussi la faute de Cavannagh? Est-ce que je dois aussi régler son compte à Cavannagh? Je vais tous les buter, les rustres qui font souffrir Kitty, ils ne vont rien comprendre.
Je déteste les gamins de la X-Mansion mais personne n'a le droit de leur faire du mal. « Mais tu sais quoi? t'as raison. Ça sert à rien de pleurer. Je vais arrêter tout de suite. » J'oublie à chaque fois qu'ils sont plus forts qu'ils n'en paraissent, les gamins de la X-Mansion. Et je ne plaisantais pas en disant que Kitty était particulièrement mature pour son âge. Elle est plutôt maligne mais elle a l'air perdue quand même, petite Kitty, quand elle plisse des yeux en me regardant, l'air de douter. « Mais du coup... Est-ce que ça veut dire que tu penses que, quoi qu'on fasse, on ne peut pas changer les choses ? Est-ce que pour toi, on est juste des idiots qui pensent avoir un rôle mais qui sont juste complètement à côté de la plaque ? » J'arque un sourcil, toujours surpris. “ Nan, tu m'as pas compris, je commence posément, désireux de faire plus de sens que la première fois peut-être. Certaines choses peuvent être changées et d'autres non. Rien ne dure pour toujours Kitty, il faut juste se dire ça et quand nous mourrons, nous n'aurions rien changé. Alors autant vivre sans rien regretter et tout faire pour que ça vaille le coût d'être vécu. Tu vois? Te pose pas trop de questions. Sois fidèle à ton coeur et agis, c'est le seul conseil qui ait jamais fonctionné pour moi.

« Bah dis donc, cette discussion devient un peu trop philosophique. » J'esquisse un sourire que j'ai du mal à ravaler (question de l'image d'homme bourru que je renvoie toujours) quand elle se met à rire légèrement. Ouais, elle a raison. Et ça me fait penser que je boirai bien une petite bière pour faire passer cette discussion philosophique autre part et l'oublier complètement. « En tous cas, Bobby craint, et il mérite pas que je pleure. » Amen to that. Peut-être que cette discussion n'a-t-elle pas été complètement inutile. « Bon alors, parlons un peu d'autre chose. Comment ça va, toi? Quelqu'un dans ta vie d'ours mal léché? » Je lève les yeux au ciel. “ Ours mal léché. ” Ma question tombe à plat. “ Le respect est mort et enterré. Je crois pas que ça te concerne, Kitty, t'es encore mineure. ” Je lui adresse un petit sourire de loup, l'air franchement.... prédateur, avant de me rappeler que Chuck m'a déjà averti que je devais éviter ce genre de blague autant que possible avec les mutants qui avaient encore des familles. Pour éviter de les alerter. Les autres... “ J'ai une centaine de petits monstres desquels m'occuper, j'ai besoin d'personne. ” Je hausse les épaules. “ Vous me suffisez, vous tous. ” Et bizarrement, dire ça à haute voix, ça me fait sentir étonnamment... vulnérable. Alors, comme d'habitude, je pousse un grognement désagréable en sortant de la poche de ma veste en cuir un épais cigare, le faisant rouler entre mes doigts avant de le glisser entre mes lèvres, en mordillant le bout avec appréhension et en détournant les yeux comme pour la congédier. Sauf que Kitty en fait toujours à sa tête, bien évidemment... J'ai parfois l'impression qu'ils me tournent tous en bourrique, mes petits monstres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas


x-resistance + never back down!
avatar
MESSAGES : 482
it's a revolution, i suppose
x-resistance + never back down!
Voir le profil de l'utilisateur
not enough


Soyons honnêtes, Logan n'inspire pas quelque chose de franchement avenant et positif au premier abord. Beaucoup de pensionnaires de la x-mansion évitent de se tourner vers lui, ont encore des hésitations à son sujet. Cela fait longtemps que ce n'est plus le cas de Kitty. Même si elle sait que Logan a ses secrets et son lot de souvenirs désagréables, elle a bien compris qu'au fond, il était surtout quelqu'un de bien. Et il le lui prouve tous les jours un peu plus. « Nan, tu m'as pas compris, » dit-il quand elle lui demande s'il pense qu'on ne peut pas changer les choses. « Certaines choses peuvent être changées et d'autres non. Rien ne dure pour toujours Kitty, il faut juste se dire ça et quand nous mourrons, nous n'aurions rien changé. Alors autant vivre sans rien regretter et tout faire pour que ça vaille le coût d'être vécu. Tu vois? Te pose pas trop de questions. Sois fidèle à ton coeur et agis, c'est le seul conseil qui ait jamais fonctionné pour moi. » Oui, en gros, écoute ton cœur et nage droit devant toi. Qui aurait cru que Logan aurait été du genre à véhiculer les mêmes leçons que les dessins animés pour enfants? Elle sourit à cette pensée et continue son sandwich, avec un peu de malice dans les yeux. Elle aimerait parfois que tous reconnaissent Logan pour ce qu'il est vraiment, pour ses qualités qui ne frappent pas toujours au début, mais qui pourtant sont bel et bien là. C'est peut-être étrange, mais si Kitty avait un énorme problème, il serait l'une des premières personnes vers qui elle se tournerait.

« Ours mal léché. » répète-t-il, comme pour s'assurer qu'elle ait bien dit ça devant lui. « Le respect est mort et enterré. Je crois pas que ça te concerne, Kitty, t'es encore mineure. » Il lui offre un regard de prédateur, et elle hausse les sourcils, pas choquée ou effrayée pour un sou. Certes, elle est encore mineure, mais c'est pas pour autant qu'elle n'a pas le droit de s'intéresser à la vie plus ou moins amoureuse de Logan. Et puis, mineure... C'est un grand mot. Aujourd'hui, les mineurs en savent bien plus qu'à l'époque où lui était mineur. Ils sont bien plus matures. « J'ai une centaine de petits monstres desquels m'occuper, j'ai besoin d'personne. » Kitty lui lance un air un peu blasé. Comme s'il avait besoin de personne. C'est ce qu'il dit, peut-être même ce qu'il pense, mais elle est persuadée que c'est pourtant loin d'être le cas. Ça lui ferait pas de mal, un peu d'amour, elle en est certaine. « Vous me suffisez, vous tous. » Franchement, si elle avait pas l'impression que c'était une tentative pour changer de sujet, elle trouverait ça beau. « Très touchant, Wolverine. » dit-elle avec un sourire en coin. « Est-ce que je dois comprendre par là que tu comptes finir ta vie tel un moine, dans la chasteté? » Elle hausse les sourcils et mord une nouvelle fois dans son sandwich avant d'ajouter : « Parche que entre nous Logan, che crois pas que che choit ton genre. » Elle finit sa bouchée. Elle ne compte pas se lancer dans une conversation sur le sexe avec Logan. Certainement pas. Elle essaie juste de le pousser dans ses retranchements, pour obtenir quelques informations. Kitty a sa petite idée depuis longtemps sur qui devrait être dans la vie de Logan, mais elle ne se permettra pas de donner son opinion tant que Wolverine ne lui aura pas ouvert la voie.

_________________

   - the beauty of the unexpected. -
Revenir en haut Aller en bas


Prisoners + trapped & forgotten
avatar
MESSAGES : 200
it's a revolution, i suppose
Prisoners + trapped & forgotten
Voir le profil de l'utilisateur

not enough
you don't have to pretend with me


« Très touchant, Wolverine. » Oui, touchant, c'est tout moi. Je sais que le sourire qu'elle esquisse veut dire qu'elle ne va pas en rester là. Quand est-ce qu'elle a grandi à ce point? J'ai l'impression que c'est impossible d'avoir une conversation sérieuse avec Kitty, elle est juste... c'est encore une môme de sept ans, quoi. Je devrais savoir pourtant: sur combien de missions l'ai-je amenée avec moi? Combien de fois avons-nous frôlé la mort côte à côte? À chaque fois j'oublie qu'au fond, tous ces X-Men, c'est des gamins qui se sentent pas à leur place parmi les sapiens. À chaque fois j'oublie qu'ils ont fait si peu de choses, on vu si peu de choses par rapport à moi. Sur le terrain, c'est des X-Men, c'est des soldats. Mais avec ce genre de sourire sur les lèvres? Putain, Kitty pourrait presque me faire croire qu'il y a un avenir pour nous, les homo sapiens, dans ce monde de monstres. « Est-ce que je dois comprendre par là que tu comptes finir ta vie tel un moine, dans la chasteté? Très exactement, Kitty, ” je souris légèrement, amusé malgré moi, parce que c'est vrai que c'est marrant de m'imaginer en soutane arpenter les couloirs d'un monastère. Et puis la chasteté... j'en rirai bien mais bon, c'est Kitty, c'est une môme, je crois pas que j'ai le droit de discuter de ça avec lui. À tous les coups, Chuck l'apprendra et faudra encore que je me fasse taper sur les doigts pour obscénités... non mais je vous jure. « Parche que entre nous Logan, che crois pas que che choit ton genre. » Et il y a quelque chose dans son regard, dans son sourire à moitié caché, qui me fait arquer les sourcils. Je ne peux pas m'empêcher de me dire que les gamins, ça voit des trucs que les autres voient pas. Ne parle-t-on pas de candeur enfantine? Ouais sauf que y'a aucune candeur chez des X-Men qui ont vu leurs meilleurs amis crever ou rejoindre le camp ennemi...

J'aimerais bien que le monde soit différent et qu'on ait plus de discussions comme ça, Kitty et moi, ou juste moi et les autres mômes. J'aimerais bien qu'on vive dans cet Institut par choix, et qu'on ait des cours en plein air, et qu'on ait plus d'occasions de sauver des gens sans que ce soit illégal. J'aimerais bien plein de trucs, que Jean soit encore en vie, que Scott soit encore là, que les sapiens nous acceptent, fondamentalement. J'aimerais juste que ce genre de scène domestique, stupide, assis autour d'un îlot de cuisine à manger des sandwichs et à parler d'histoires de coeur et de cul, soit plus commune.
Sauf qu'on est des X-Men, des soldats, des homo sapiens et qu'on est en guerre. On l'a toujours été. “ Ah ouais? Et c'est quoi mon genre? ” je réponds, arquant un sourcil pour presque la défier d'aller jusqu'au bout de sa pensée. Je n'ai pas peur de ce qu'elle pense de moi, et je sais qu'elle n'aura pas peur de me dire ce qu'elle pense vraiment. “ Moi je sais c'est quoi ton genre. ” J'ajoute ça avant qu'elle ait le temps de dire quoique ce soit, parce que deux peuvent jouer à un jeu et que moi aussi je veux la pousser dans ses retranchements. “ Soit trop vieux pour toi, stupide, insupportable, con et absolument agaçant (je parle bien évidemment de Bobby), soit un peu broody, dark and handsome... ” Je lui offre mon sourire le plus ironique, avec toutes les dents, et il n'est pas très rassurant ce sourire mais c'est fait exprès. “ On m'a dit que tu passais beaucoup de temps avec Danny Cavannagh, j'me trompe?

_________________
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
it's a revolution, i suppose
Revenir en haut Aller en bas
 

WOLVIEKITTY (+) not enough

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE NEW AGE :: PARTY HARD :: ALL THINGS COME TO AN END :: archives :: les rps abandonnés-